Livres et Enseignements Ecrits Chrétiens

Bienvenue dans la partie "texte". Vous y trouverez des enseignements chrétiens ainsi que des livres et des revues tels que "Les Dokimos".

bible              styloplume      livremauve



La BJC - La Bible de Jésus-Christ

la Bible de Jésus-Christ
Titre Source Taille Télécharger
La Bible de Jésus-Christ - BJC La Bible de Jésus-Christ 36 Mo download
L'Exode La Bible de Jésus-Christ 3 Mo download
Les 12 tribus d'Israël La Bible de Jésus-Christ 1 Mo download
L'habit du grand-prêtre La Bible de Jésus-Christ 18 Mo download
Le Temple de Salomon 1 La Bible de Jésus-Christ 13 Mo download
Le Temple de Salomon 2 La Bible de Jésus-Christ 4 Mo download
Le Temple de Salomon 3 La Bible de Jésus-Christ 9 Mo download
Chronologie : rois et prophètes La Bible de Jésus-Christ 1 Mo download
Statue de Nebucadnetsar La Bible de Jésus-Christ 7 Mo download
La bête aux 10 cornes La Bible de Jésus-Christ 28 Mo download
Chronologie : Jésus-Christ La Bible de Jésus-Christ 1 Mo download
Israël au temps de Jésus La Bible de Jésus-Christ 0,8 Mo download
Les voyages de Paul 1 La Bible de Jésus-Christ 1 Mo download
Les voyages de Paul 2 La Bible de Jésus-Christ 1 Mo download
       

Enseignements

Christ source d'eau vive - Ludovic Rougé

CHRIST SOURCE D'EAU VIVE     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après            download

Nous allons prendre un passage dans la Parole de Dieu qui se trouve exactement dans Exode chapitre 3 : 7 L'Éternel dit: J'ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Égypte, et j'ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu'habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens. Voici, les cris d'Israël sont venus jusqu'à moi, et j'ai vu l'oppression que leur font souffrir les Égyptiens. Maintenant, va, je t'enverrai auprès de Pharaon, et tu feras sortir d'Égypte mon peuple, les enfants d'Israël.
Donc on voit la bonté de Dieu et le plan qu'il a toujours eu pour son peuple et pour ses enfants c'est de nous amener dans un pays de révélation, de nourriture. Et quand on regarde le pays que Dieu nous a donné, le pays où coulent le lait et le miel selon 1 Pierre chapitre 2 : 2, on voit que c'est le lait de la nourriture de la Parole de Dieu. Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut.
On va peut-être lire ensemble 1 Pierre chapitre 1 : 1 Pierre, apôtre de Jésus Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie, et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, afin qu'ils deviennent obéissants, et qu'ils participent à l'aspersion du sang de Jésus Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées! Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux,
Et on voit aussi 2 Pierre 1 : 3 Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,
Donc le lait de la Parole devient aussi une révélation parce que Jésus est mort à la Croix pour nous, parce que dans Jean 19 il est dit que le flanc a été percé et qu'il en est sorti de l'eau.
En fait, cette eau nous donne non seulement la nourriture mais la révélation des choses que nous ne pouvions connaître sans l'Esprit. C'est le Saint Esprit qui nous permet de comprendre les choses.
Et voyez-vous, je pense qu'on a tous vécu des moments particuliers où alors qu'on pensait vouloir connaître la Parole en l'étudiant ou peut-être en s'inscrivant, pour certains, dans des programmes théologiques, on s'aperçoit que la connaissance enfle l'âme, nous donne un ego démesuré, nous donne de l'orgueil mais ce n'est pas le plan de Dieu. Le plan de Dieu c'est de nous amener dans un pays où coulent le lait et le miel, un pays de révélation.
Et ce que nous avons besoin d'entendre de la part de Dieu c'est justement sa Parole.
Or on voit que dans 2 Corinthiens 3 la lettre en tant que loi nous amène à un système de légalisme et de condamnation. Mais l'Esprit vivifie. Et parce que nous avons reçu le Saint Esprit cette lettre est rentrée dans notre coeur.
Et alors que le peuple d'Israël, parce qu'il a été libéré de l'Égypte, a mis beaucoup de temps à rentrer dans ce pays promis. D'ailleurs, seuls Josué et Caleb sont rentrés et ensuite c'est une nouvelle génération qui a eu accès à ce pays. Pourquoi ? Parce qu'il a fallu que le peuple de Dieu sorte de cette mentalité d'esclave. Ils ont été libérés, certes, mais ils sont restés dans ce désert pendant 40 années. Pourquoi ? Parce qu'il fallait qu'ils se débarrassent de leur mentalité d'esclave.
Et voyez-vous, Moïse a toujours été appelé, dès sa naissance, à être un libérateur. Mais le problème c'est que Moïse a voulu être un libérateur en restant en Égypte. Or on ne peut rester en Égypte et libérer son propre peuple ; parce qu'il savait qu'il était hébreu ; en restant avec une mentalité égyptienne. Et c'est pour ça que Dieu a permis qu'il fuie pour que pendant ce temps où il a été éprouvé par Dieu il puisse revenir avec une pensée renouvelée. Et ainsi il va pouvoir non seulement être un libérateur mais un conducteur pour son peuple.
Et combien de fois, nous, on veut chercher à changer le monde en restant dans le système ? Changer le monde en restant dans l'église du système avec tous ces ordres de l'ancienne alliance, cette manière ; consciemment ou inconsciemment ; mais cette manière de restaurer, malheureusement, l'ancienne alliance et de vouloir mettre des épreuves, des étapes pour s'approcher de Dieu et nous on reste dans ces systèmes en disant « Mais vous vous trompez nous devons restaurer l'église ». La restauration vient d'abord par une séparation personnelle. On sort.
« Sortez du milieu d'eux » nous dit la Parole.
Et nous avons besoin de sortir pour recevoir une révélation pleine et entière de Dieu.
Vous savez j'ai expérimenté cette chose pendant pas mal d'années où j'ai dû commencer à m'imprégner de la Parole de Dieu par la révélation que donne le Saint Esprit et j'ai vite compris que le seul moyen de vivre complètement cette Parole de Dieu et complètement cette révélation de Dieu c'est d'abord de sortir. De sortir de ma mentalité d'esclave, sortir de ma mentalité religieuse, sortir de la religion elle-même pour me laisser… Vous savez c'est comme un ordinateur, bon je ne suis pas un expert, mais je sais qu'il y a besoin d'une mise à jour ou de changer le logiciel quand il commence à être périmé mais là c'est plus qu'une mise à jour c'est que j'avais i s'est fait homme, qui s'est humilié pour nous qu'est sortie cette révélation. C'est du flanc qui a été percé par Jésus à la Croix pour nous que nous vient cette nourriture céleste.
Et nous avons besoin, à chaque instant, de recevoir cette onction afin que ce miel nous ouvre les yeux.
Et c'est pour ça que les hommes ne pouvaient pas comprendre cette énigme et que seul Samson par l'Esprit que Dieu lui a donné pouvait le faire amener à présenter cette énigme comme quelque chose venant de Dieu. Il a fallu que les hommes trichent, il a fallu que les hommes fassent pression auprès de la femme philistine pour qu'ils découvrent cette énigme.
Mais nous avons aujourd'hui la possibilité par la grâce de Dieu et par l'Esprit qui a été envoyé à la Pentecôte de vivre cette révélation.
Qu'est-ce qu'il est dit dans Matthieu chapitre 4 verset 4 ? L'homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
Or le mot parole en grec, ici, c'est le mot rhema ce n'est pas le mot logos.
Vous savez ? Le diable il connaît très bien le mot logos. Les instituts théologiques connaissent le logos. Le logos n'est pas en soi un mot péjoratif c'est la Parole de Dieu. Mais on a besoin que cette Parole devienne personnelle. On a besoin que ce soit le rhema qui nous instruise. Et c'est pour ça que quand Jésus a été tenté dans le désert, il a été confronté à Satan qui connaissait le logos. Et si vous lisez l'épreuve de Jésus dans ce désert, dans ces jours de jeûnes dans le désert où il a été tenté par le diable, et bien le diable a utilisé le logos. Mais Jésus a répondu par le rhema parce qu'il est la Parole vivante, parce qu'il est vivant. Et là Satan ne peut rien faire contre nous.
Vous savez Satan ne peut rien faire contre un homme et une femme qui reçoit la révélation de Dieu parce que lorsque dans Romains chapitre 10 verset 17 il est dit que la foi vient de ce que l'on n'entend, pas de ce que l'on lit, mais de ce que l'on entend. Parce que la lettre, aujourd'hui elle ne se lit plus, elle est inscrite dans nos coeurs selon 2 Corinthiens 3. On le lira tout à l'heure. Et en fait, cette lettre est inscrite dans notre coeur de quelle manière ? Par le Saint Esprit. Et donc parce qu'elle est dans notre coeur, le diable, il ne peut pas vivre de la révélation. Et donc c'est pour ça que nous avons la possibilité de vaincre le mal par celui qui nous a donné cette pleine et entière révélation. Je puis tout par qui ? Par celui qui me fortifie.
Vivre dans la grâce et la vérité ça n'est possible, non pas par le logos, mais par le rhema.
Et parce que la foi vient de ce qu'on entend selon Romains chapitre 10 verset 17 et ce que l'on entend vient de la Parole de Dieu. Le mot Parole encore une fois c'est le même mot en grec que Matthieu 4 : 4 c'est le mot révélation.
Donc on voit bien que la foi ne vient pas du logos. La foi ne vient pas d'un institut théologique. La foi ne vient pas d'une connaissance tout simplement intellectuelle. Je répète bêtement les versets. Vous savez qu'on peut répéter les versets comme un bouddhiste peut répéter des mantras ? C'est les adeptes de la prospérité qui font ça. Très souvent la foi chez ces gens-là ça devient une méthode New Age. On développe une pensée positive. Vous voyez comment le diable a fait dévier ces choses ?
CHRIST SOURCE D'EAU VIVE
besoin d'être déprogrammé dans ma manière de penser la religion. Dans ma manière de penser ce que je croyais être Dieu. Ce n'était pas en restant dans un système qui ne faisait que me corrompre dans mes pensées. J'avais besoin de sortir pour recevoir la Parole de Dieu, on va dire, en direct parce que nous avons reçu un sacerdoce royal, nous avons reçu le Saint Esprit. C'est le Saint Esprit qui nous enseigne. Ce n'est pas un diplôme, ce n'est pas le fait de connaître des choses par notre intelligence. L'intelligence est désormais soumise à l'Esprit et l'Esprit nourrit notre intelligence des révélations de Dieu.
Et ça a toujours été, on le voit dans la Parole de Dieu, ça a toujours été dans le plan de Dieu de sortir des hommes qui avaient soif de la vérité, sortir des hommes du système, les éprouver pendant un temps, les faire grandir dans la révélation de Dieu.
Et en fait, le but de Dieu c'est de nous amener dans ce fameux pays où coulent le lait et le miel.
Et d'ailleurs, on sait que le miel nous parle également d'une forme de révélation c'est-à-dire nous éclaircit les yeux ; on va le voir tout à l'heure. Je ne sais pas si certains sont au courant mais ça a des vertus, le miel, médicales extraordinaire. Et effectivement, ça a la possibilité de restaurer nos yeux quand nous avons les yeux fatigués. Et il y a plein de vertus positives dans le miel.
Et on va lire justement Juges chapitre 14.
Alors vous connaissez certainement cette histoire c'est Samson qui cherche à se marier avec une femme philistins. Le but c'était de chercher querelle aux philistins pour commencer à les combattre.
Et on voit au verset 5 Samson descendit avec son père et sa mère à Thimna. Lorsqu'ils arrivèrent aux vignes de Thimna, voici, un jeune lion rugissant vint à sa rencontre. L'esprit de l'Éternel saisit Samson; et, sans avoir rien à la main, Samson déchira le lion comme on déchire un chevreau. Il ne dit point à son père et à sa mère ce qu'il avait fait. Il descendit et parla à la femme, et elle lui plut. Quelque temps après, il se rendit de nouveau à Thimna pour la prendre, et se détourna pour voir le cadavre du lion. Et voici, il y avait un essaim d'abeilles et du miel dans le corps du lion. Il prit entre ses mains le miel, dont il mangea pendant la route; et lorsqu'il fut arrivé près de son père et de sa mère, il leur en donna, et ils en mangèrent. Mais il ne leur dit pas qu'il avait pris ce miel dans le corps du lion. Le père de Samson descendit chez la femme. Et là, Samson fit un festin, car c'était la coutume des jeunes gens. Dès qu'on le vit, on invita trente compagnons qui se tinrent avec lui. Samson leur dit: Je vais vous proposer une énigme. Si vous me l'expliquez pendant les sept jours du festin, et si vous la découvrez, je vous donnerai trente chemises et trente vêtements de rechange. Mais si vous ne pouvez pas me l'expliquer, ce sera vous qui me donnerez trente chemises et trente vêtements de rechange. Ils lui dirent: Propose ton énigme, et nous l'écouterons. Et il leur dit: De celui qui mange est sorti ce qui se mange, et du fort est sorti le doux. Pendant trois jours, ils ne purent expliquer l'énigme. Le septième jour, ils dirent à la femme de Samson: Persuade à ton mari de nous expliquer l'énigme; sinon, nous te brûlerons, toi et la maison de ton père. C'est pour nous dépouiller que vous nous avez invités, n'est-ce pas? La femme de Samson pleurait auprès de lui, et disait: Tu n'as pour moi que de la haine, et tu ne m'aimes pas; tu as proposé une énigme aux enfants de mon peuple, et tu ne me l'as point expliquée! Et il lui répondait: Je ne l'ai expliquée ni à mon père ni à ma mère; est-ce à toi que je l'expliquerais? Elle pleura auprès de lui pendant les sept jours que dura leur festin; et le septième jour, il la lui expliqua, car elle le tourmentait. Et elle donna l'explication de l'énigme aux enfants de son peuple. Les gens de la ville dirent à Samson le septième jour, avant le coucher du soleil: Quoi de plus doux que le miel, et quoi de plus fort que le lion? Et il leur dit: Si vous n'aviez pas labouré avec ma génisse, vous n'auriez pas découvert mon énigme. L'esprit de l'Éternel le saisit, et il descendit à Askalon. Il y tua trente hommes, prit leurs dépouilles, et donna les vêtements de rechange à ceux qui avaient expliqué l'énigme. Il était enflammé de colère, et il monta à la maison de son père. Sa femme fut donnée à l'un de ses compagnons, avec lequel il était lié.
C'est très intéressant de voir que quelque chose qui ne se produit jamais, d'ailleurs on verra dans la Parole que très souvent la Parole nous montre le miel sortant de quelque chose qu'on n'a pas l'habitude de voir. Là du miel qui sort d'un lion. Pourquoi ? On sait que Jésus est notre Lion de Juda et qu'il a fallu que Dieu se dépouille de sa divinité, de sa royauté en tant que Lion pour devenir cet Agneau qui allait être immolé à la Croix.
Et quand dans Jean 19 on lui perce le flanc il en sort de l'eau, l'eau de la Parole et aussi l'eau de l'Esprit c'est-à-dire que la Parole, qui est devenue un rhema pour nous, et qui en fait nous nourrit et illumine les yeux de notre coeur.
Et là on voit aussi que du lion est sorti du miel et de ce miel nous vient la révélation. Pourquoi ? Parce que c'est d'un corps brisé, c'est du Roi des rois qu Mais nous on ne vit pas de cela, on vit de la révélation.
Et donc dans Romains 10 : 17 on voit bien que c'est le même mot que Matthieu 4 : 4 c'est rhema.
Et encore une fois Dieu veut nous amener dans un pays où coulent le lait et le miel.
La nourriture, le lait spirituel qui nous sert pour nous nourrir alors que nous commençons et nous découvrons ce processus de la foi, ce nouveau chemin, parce que par la Croix nous sommes rentrés dans ce pays promis et donc nous avons besoin de grandir de révélation en révélation et ce miel qui nous donne le discernement.
Vous savez ? Ce sont les mystères que nous avons reçu de Dieu qui ont été cachés depuis toujours à commencer Christ et aussi l'Eglise qui sont des mystères. Comment voulez-vous comprendre les mystères de Christ si nous n'avons pas le Saint Esprit ? Comment voulez-vous avoir le discernement face aux puissances démoniaques et des ténèbres si nous n'avons pas le discernement spirituel des choses ?
Et donc nous avons besoin du rhema. Pourquoi ? Pour vivre. Aujourd'hui on n'a pas besoin de la nourriture, d'un bifteck pour vivre. On a besoin du Saint Esprit. On a besoin qu'aujourd'hui le Saint Esprit nous illumine jour après jour.
Vous savez ? Un jour le Seigneur m'a donné un rêve et c'était un grand cercle et il me disait « Prends une partie de ce cercle seulement et quand moi je te donne cette partie du cercle seulement, prêche dessus ». Et j'ai dit « Mais qu'est-ce que tu veux dire Seigneur ? Je ne comprends pas ce rêve ».
En fait, j'ai compris après qu'il me demandait l'ordre suivant. « À chaque fois que tu partages ma Parole elle doit être révélée avant. Et que cette partie que je te donne du cercle c'est la partie qui t'es révélée. Et tu as besoin que cette Parole te soit complètement révélée mais prêche que ce que tu as su ou ce que tu as entendu par révélation ».
On ne prêche pas quelque chose par coeur.
Vous savez ? Il y a beaucoup de gens ; je commence à avoir un certain âge ; mais je regarde les gens prêcher. Très souvent les gens vont prêcher ce que l'autre a prêché et on ne sent pas forcément l'onction. Pourquoi ? Parce que la révélation nous vient par la relation personnelle avec notre Seigneur et Sauveur. On a besoin de découvrir Christ jour après jour. On a besoin que lorsqu'on ouvre cette Parole de Dieu et bien elle nous soit révélée pleinement. Parce que quand j'ouvre la Parole c'est justement une parole…
Vous ne trouvez pas étrange que même les non chrétiens, certains non chrétiens qui ne sont pas donc nés de nouveau, ne disent pas la Bible comme étant un livre mais eux-mêmes disent parfois la Parole de Dieu ? C'est quand même incroyable. Pourquoi ? Parce qu'on sait très bien que ce n'est pas une lettre c'est une Parole qui nous a été donnée pour que ses enfants puissent vivre par elle. Mais comment cette Parole devient vivante ? Par le Saint Esprit. Et comment le Saint Esprit nous a été envoyé ? Parce qu'il a fallu que Christ meure, parce qu'il a fallu qu'il ressuscite et qu'ensuite qu'il envoie le Saint Esprit à ses enfants.
Et on voit dans 1 Samuel chapitre 14 quelque chose de très intéressant aussi.
1 Samuel 14 : 24 La journée fut fatigante pour les hommes d'Israël. Saül avait fait jurer le peuple, en disant: Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture avant le soir, avant que je me sois vengé de mes ennemis! Et personne n'avait pris de nourriture. Tout le peuple était arrivé dans une forêt, où il y avait du miel à la surface du sol. Lorsque le peuple entra dans
la forêt, il vit du miel qui coulait; mais nul ne porta la main à la bouche, car le peuple respectait le serment. Jonathan ignorait le serment que son père avait fait faire au peuple; il avança le bout du bâton qu'il avait à la main, le plongea dans un rayon de miel, et ramena la main à la bouche; et ses yeux furent éclaircis.
Ses yeux furent éclaircis par le miel.
Alors évidemment il ne pouvait pas connaître le serment qu'avait prêté Saül au Seigneur et c'était un serment inconsidéré parce que le peuple au combat avait besoin de trouver des forces. Mais en même temps il s'était engagé devant Dieu. Donc le roi avait quelque part forcé un peu Dieu en disant « Voilà je m'engage devant toi que tout homme qui prendra de la nourriture ce jour-là mourra ».
Et on verra heureusement que le peuple est intervenu en faveur de Jonathan et Jonathan a été épargné.
Mais on voit que ce miel nous donne cette capacité d'avoir la vue sur les choses.
Vous avez beaucoup d'enfants de Dieu qui n'ont aucun discernement. Beaucoup de gens de Dieu qui ne comprennent pas l'enjeu du combat.
Lorsque vous êtes dans les difficultés, lorsque vous êtes dans les épreuves soyez conscients que l'enjeu n'est pas terrestre, il est céleste, que nous sommes ici parce que nous avons été arrachés du diable par Christ lui-même. Donc vous pensez bien que le diable ne va pas nous laisser tranquilles. Et donc nous avons besoin de nous saisir de ces armes spirituelles selon Ephésiens 6 qui nous sont données, ces armes qui nous permettent de combattre et ces armes ne sont pas charnelles, ne sont pas terrestres, ces armes ne sont pas humaines, ces armes ce ne sont même pas l'intelligence, ce n'est même pas les belles paroles. Je peux avoir les plus belles paroles de la terre.
Vous savez j'ai eu l'occasion de rencontrer un pasteur qui un jour était invité dans une église pour partager et ce pasteur avait une particularité c'est qu'il bégayait. Et quand il ne prêchait pas il était incapable de dire un mot correctement. Mais je peux vous assurer qu'à chaque fois qu'il prêchait la présence de Dieu était sur lui et on recevait. Pourquoi ? Parce que nous vivons d'une manière surnaturelle. Mes amis, la vie chrétienne c'est une vie surnaturelle c'est pour ça que si Dieu vous a appelé à un ministère particulier faites-lui confiance, ne reposez pas votre destin sur vos capacités naturelles parce que là vous allez sombrer. Mais ayez confiance, appliquez votre foi… ce n'est pas, encore une fois, une pensée positive la foi, ce n'est pas un mantra qu'on se répète.
Beaucoup de chrétiens lisent cette Parole en disant « ouais, ouais ». Non, si tu reçois la révélation de Dieu par le Saint Esprit, si tu sais que Dieu t'a appelé à quelque chose de fort ce n'est plus un mantra c'est une conviction.
Vous savez quelle est la différence entre les certitudes et les convictions ?
Une certitude c'est quelque chose que le monde adopte. Il est convaincu d'une chose et le lendemain il va dire le contraire. Mais une conviction c'est une chose pour laquelle on est prêt de mourir. On est prêt à donner sa vie pour cela.
Le Seigneur nous a donné la conviction ultime que si Dieu est avec nous qui sera contre nous ? Je puis tout par celui qui me fortifie. Vous savez que toutes choses concourent au bien de ceux qui l'aiment. Ce n'est pas des mantras, ça a besoin d'être révélé.
Vous avez des personnes qui vont vous dire ces versets mais il n'y aura pas l'onction. Pourquoi ? Parce que ça n'a jamais été une révélation dans leur coeur, parce qu'ils n'ont pas encore rencontré le Seigneur par rapport à ces versets-là. Et puis vous avez une autre personne qui peut être en apparence peut être faible mais parce qu'elle va recevoir cela par l'Esprit de Dieu lorsqu'elle va communiquer cela ça va être porteur de vie pour l'autre.
Regardez ce qui s'est passé dans Jean chapitre 4 : 4 c'est exactement ça. C'est un passage que je trouve merveilleux parce que vous avez là un des principes de l'évangélisation. Comment Jésus a approché cette samaritaine.
Verset 1 Le Seigneur sut que les pharisiens avaient appris qu'il faisait et baptisait plus de disciples que Jean. Toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c'étaient ses disciples. Alors il quitta la Judée, et retourna en Galilée. Comme il fallait qu'il passât par la Samarie, il arriva dans une ville de Samarie, nommée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils. Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C'était environ la sixième heure. Une femme de Samarie vint puiser de l'eau. Jésus lui dit: Donne-moi à boire. Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres. La femme samaritaine lui dit: Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? -Les Juifs, en effet, n'ont pas de relations avec les Samaritains.
Les samaritains étaient considérés comme des gens impurs. Les juifs ne pouvaient pas communiquer avec eux parce qu'ils s'étaient souillés avec les gens qui ne faisaient pas partie du peuple juif, parce qu'ils avaient reçu une religion qui n'était pas une religion pure. Mais ce que les juifs ne comprenaient pas c'est que Jacques dit que la religion pure et sans tache c'est quoi ? C'est de visiter les pauvres et les orphelins. La religion c'est quoi ? C'est être en relation avec Dieu et donner ce qu'on reçoit de Dieu. C'est un puits qui par le Saint Esprit nous pompe et nous alimente de la vie de Dieu en permanence. Et parce que je ne peux la garder, sinon elle pourrit et elle meurt, je dois la lâcher, la lâcher, la lâcher elle va amener la libération des âmes, elle va amener la guérison, elle va amener le salut parce que ce n'est pas à moi, cette vie ne m'appartient plus et ce qui vit en moi ce n'est plus à moi, ce n'est plus ma possession. Elle m'est offerte gratuitement par le salut en Jésus-Christ et de la même manière je la donne gratuitement parce que c'est la vie de Dieu. C'est une vie qui ne peut se négocier. C'est une vie qui ne peut se marchander. C'est une vie qui ne peut que se révéler.
Et c'est ce que la femme va réaliser, cette Samaritaine, alors qu'elle se croyait, à juste titre, séparée des juifs. Alors qu'elle n'était pas dans la bénédiction du peuple juif car Jésus disait « Le salut vient des juifs ». Et donc elle était pleinement consciente de sa position. Elle était déchue de la grâce. Elle ne pouvait pas communiquer avec Dieu. Mais regardez l'amour et la grâce de Dieu.
Verset 11 Seigneur, lui dit la femme, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond; d'où aurais-tu donc cette eau vive?
Jésus se met à sa portée. Et il lui demande de l'eau. Déjà rien que ça c'est un choc pour elle. Comment un juif, un maître, un rabbin peut demander de l'eau à une femme impure ? Et lui il savait pertinemment où il voulait l'amener. Et cette femme était encore dans sa culpabilité. Elle était terrestre.
Elle dit mais Seigneur, lui dit la femme, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond; d'où aurais-tu donc cette eau vive?
Et là il commence à lui répondre.
Verset 13 Quiconque boit de cette eau aura encore soif.
Si tu cherches les choses d'ici-bas, si tu cherches la connaissance, si tu cherches l'éloquence, si tu cherches la prospérité, si tu cherches à obtenir des choses que tu n'as jamais pu obtenir mais parce que tu crois que Dieu peut tout alors tu vas utiliser Dieu pour des motivations malsaines. Ça c'est de l'eau terrestre. C'est de l'eau qui ne sert à rien.
Mais Jésus te dit que celui qui boira de l'eau que je lui donnerai ; ce qu'il a fait lorsqu'il est mort à la Croix, il nous a donné cette eau ; n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.
Verset 15 La femme lui dit: Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n'aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici. Va, lui dit Jésus, appelle ton mari, et viens ici. La femme répondit: Je n'ai point de mari. Jésus lui dit: Tu as eu raison de dire: Je n'ai point de mari. Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari. En cela tu as dit vrai.
Et là, premier stade de la révélation parce qu'il a exprimé une parole de connaissance.
Vous voyez ? Quand vous abordez les gens soyez centrés, soyez concentrés, laissez le Saint Esprit vous communiquer les choses. Posez des questions, déblayez le terrain parce que vous savez l'âme est tellement tordue. On ne peut pas discerner les motivations des hommes.
Quand je suis en face d'hommes et de femmes de Dieu, je demande au Seigneur qu'il me donne les motivations qui animent ces gens à penser et à parler ainsi parce que sinon on se fait très facilement tromper. Et le Seigneur répond à ce genre de prières parce que par le Saint Esprit nous commençons à discerner le coeur et la motivation des gens.
Et Jésus avait un coeur pour cette femme, il voulait l'amener à une révélation pleine et entière de sa personne. Et donc il commence par lui donner une parole de connaissance. Et cette femme, premier degré de révélation. « Waouh comment tu sais ça ? Tu es donc prophète ? ».
On commence à sortir de l'eau terrestre pour, petit à petit, être amené à l'eau spirituelle. Mais il y a des étapes pour elle.
Verset 19 Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l'heure vient, et c'est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père…
Comment ?
Par des guitares ? Par une belle sono ? Non, vous pouvez mettre toute la sono du monde c'est en esprit et en vérité qu'on adore le Seigneur.
Verset 23 Mais l'heure vient, et c'est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont de tels adorateurs que le Père recherche. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en esprit et en vérité.
On ne parle plus du tout d'eau là. Elle était venue chercher de l'eau pour boire, elle va repartir avec l'eau de la vie éternelle. Elle va recevoir la révélation de qui il est. Elle va découvrir qu'il n'est pas seulement un prophète et vers la fin de ce passage, elle va dire « N'est-il pas le Christ celui que nous attendions ? ».
Verset 25 regardez, la révélation commence à se faire. La femme lui dit: Je sais que le Messie doit venir (celui qu'on appelle Christ); quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. Et là Jésus lui dit je le suis moi qui te parle.
Ce passage, il y aurait beaucoup de choses à dire mais je vais juste rester sur ce verset 26.
Elle va chercher de l'eau et elle repart avec quelqu'un qui lui dit « Je suis le Messie moi qui te parle ».
Vous imaginez ?
Sa motivation, elle n'avait pas d'autre ambition que de survivre parce que cette eau du puits dont elle voulait s'abreuver ce n'est pas vraiment pour être nourrie c'est pour survivre. Elle savait qu'elle avait eu plusieurs maris, elle savait que celui avec qui elle vit, elle est adultère. Elle savait qu'elle était rejetée de tout le monde. Elle savait qu'il n'y avait pas de place pour elle dans le Royaume de Dieu parce que tous sont pêcheurs et sont privés de la gloire de Dieu. (Romains 3 : 23). Mais il est dit aussi qu'en ceci Dieu prouve son amour envers nous c'est que lorsque nous étions pêcheurs Christ est mort pour nous.
Je le suis moi qui te parle.
Mon frère ou ma soeur, si tu es, peut-être en écoutant ce message dans la difficulté, si tu as été bafoué, si tu as une mauvaise image de toi, si tu te considères comme la balayure du monde, le Messie se révèle à toi et te dit « Reçois cette eau de la vie. Reçois l'eau de la guérison. Reçois cette parole par l'Esprit Saint afin que tu puisses être transformé à mon image ».
Vous savez ? Dans Romains 12 :1 et 2 le culte véritable c'est d'être transformé par le renouvellement de notre intelligence en offrant nos corps comme un culte agréable à Dieu. Nos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu ce qui sera de notre part un culte… extraordinaire ? Un culte fantastique ? Non, un culte raisonnable.
La vie chrétienne normale c'est d'être des adorateurs en esprit et en vérité, d'offrir nos vies comme un culte. Le culte ce n'est pas d'aller dans un endroit. Le culte c'est d'adorer Christ. Et comment on l'adore ? Par le sacrifice.
Quand Abraham, il a dit en envoyant Isaac à la montagne pour sacrifier Isaac il a dit « nous allons adorer à la montagne ». C'est la même chose la première fois que le mot amour apparaît dans la Parole de Dieu c'est quand Dieu dit à Abraham « Prends ton fils celui que tu aimes et tu vas l'offrir en sacrifice ».
L'amour c'est une décision, ce n'est pas un sentiment. L'amour c'est un acte de sacrifice et un acte de foi. L'amour nous est venu par la révélation de Christ et l'amour de Christ habite en nous. Et l'amour de Christ se manifeste par la Croix.
Prends celui que tu aimes et amènes le en sacrifice.
L'amour c'est une décision basée sur une conviction. Et parce que cette conviction m'est venue par l'Esprit Saint alors j'y mets toute ma vie et cela précède les émotions.
Aujourd'hui, vous avez beaucoup de chrétiens qui se laissent guider par des choses soi-disant spirituelles alors que c'est uniquement émotionnel. Et très souvent, d'ailleurs, le diable donne des manifestations qui semblent être spirituelles alors que le diable est à l'origine. Pourquoi ? Parce que comme le chrétien charnel n'est pas encore aguerri, il marche très souvent en fonction de ses émotions. Les émotions bonnes sont là pour attester de la vérité, pas pour nous conduire à la vérité. Les émotions ont été créées par Dieu mais elles ont été perverties à cause du péché et
désormais parce que l'homme non régénéré vit par son âme, il vit par ses émotions. Un matin, il va se lever, il va être de mauvaise humeur ou alors il va trouver la vie belle ou alors pour se mettre en condition pour recevoir les choses, il va écouter une musique qui va lui convenir.
Mais nous marchons par la vérité. Et nous mettons notre foi par la révélation que nous avons reçue de cette vérité. Et cette vérité qui nous a été révélée, elle a été révélée de quelle manière ?
Lorsque le peuple est sorti d'Égypte pour pénétrer dans ce désert à un moment donné il eut soif. Et ce peuple s'est plaint encore contre Moïse en disant « Bah voilà tu nous amènes dans ce désert pour que nous périssions ». Et Moïse leur dit « Vous ne périrez pas ».
Et le Seigneur dit à Moïse « Tu vas prendre ton bâton que tu vas frapper sur le rocher et de l'eau en sortira et tu pourras abreuver le peuple qui a soif ».
Et nous allons lire maintenant un passage 1 Corinthiens 10 verset 1 Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé au travers de la mer, qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu'ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ.
C'est de ce rocher là que nous tirons l'eau de la vie.
Ce n'est pas au puits de Jacob que la Samaritaine allait trouver la vie. C'est lorsque Jésus la regarde droit dans les yeux et lui dit «Je le suis moi qui te parle ».
Je suis la vie. Je suis le chemin la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi dit le Seigneur.
Viens au Seigneur Jésus et tu seras guéri. Viens à cette source d'eau vive. Ce rocher il a été frappé pour toi mon frère, pour toi ma soeur. Ce rocher a été frappé pour que l'eau coule et t'abreuve afin que tu n'aies plus jamais soif. Mais il faut que le Saint Esprit illumine les yeux de ton coeur pour que tu reçoives ces choses-là. Tu as besoin de ta relation avec Dieu. Tu as besoin, non seulement de tirer le pan de sa robe, mais embraser Christ et la personne même de Christ en entier.
Aujourd'hui, nous avons la grâce de recevoir la pleine et entière révélation de notre Seigneur. Pourquoi ? Parce que nous le méritons ? Non, on ne mérite rien, si ce n'est que l'enfer. Parce qu'il est juste que nous recevions quelque chose ? Non, Dieu seul est juste. Mais nous avons été faits justice par Dieu. Nous avons reçu un vêtement de grâce, un vêtement de justice. Mais ce vêtement nous avons besoin de le voir. Nous avons besoin que le Saint Esprit nous illumine les yeux pour que nous puissions le saisir.
Dieu nous avait promis quelque chose de merveilleux, un pays où coulent le lait et le miel, une nourriture spirituelle. Le lait sert d'abord à nous faire croître. Nous avons besoin d'une croissance spirituelle. Et petit à petit nous allons pouvoir ; comme un bébé, il ne va pas manger un steak dès son premier jour, il faudra du lait. Il faudra que l'estomac se forme. Et il va de révélation en révélation. L'homme de Dieu, de la même manière commence à découvrir les choses de Dieu. Et le Seigneur nous montre les choses de plus en plus grandes pour que nous puissions les assimiler. Mais nous avons besoin que l'Esprit nous les révèle.
Le chrétien vit dans le surnaturel en permanence.
Comment voulez-vous qu'un chrétien traverse des victoires au milieu de la souffrance s'il ne reçoit pas la révélation de Christ ?
Tous les beaux diplômes que nous pouvons avoir, lorsque nous sommes éprouvés par Dieu, lorsque nous sommes persécutés pour notre foi, ça ne tient plus ces choses-là.
Combien d'hommes et de femmes se sont convertis pensant obtenir des choses terrestres ? Combien d'hommes et de femmes déçus parce qu'ils n'ont pas reçu ce que leur mauvais coeur voulait de Dieu, ont abandonné la foi ?
Non. L'objectif c'est l'éternité.
Et aujourd'hui nous voyons des choses que le monde ne voit pas. Nous voyons la réalité spirituelle des choses. Nous voyons des démons qui attaquent des chrétiens. Nous voyons des chrétiens qui tombent dans le péché. Et ça doit nous donner un fardeau terrible. Ça doit nous faire comprendre qu'ils ont besoin d'être secoués, d'être réveillés par la puissance de l'Esprit Saint. Ils ont besoin de sortir du monde, de sortir de ces systèmes, de sortir de tout ce qui les empêche de vivre par la foi, par la révélation, par le rhema et par l'Esprit Saint qui les conduit de gloire en gloire et jour après jour.
À chaque fois que vous regardez dans la Parole, le miel, particulièrement dans l'ancienne alliance puisque c'est surtout là que ça nous est révélé, à chaque fois ce miel sort de quelque chose qui n'est pas naturel.
Regardez ce que nous dit David dans Psaumes 81. Le jour où vous verrez du miel sortir de cet endroit, eh bien, vous me ferez signe.
Psaumes 81 : 14 Oh! si mon peuple m'écoutait, Si Israël marchait dans mes voies! En un instant je confondrais leurs ennemis, Je tournerais ma main contre leurs adversaires; Ceux qui haïssent l'Éternel le flatteraient, Et le bonheur d'Israël durerait toujours; Je le nourrirais du meilleur froment, Et je le rassasierais du miel du rocher.
Vous avez déjà vu sortir du miel d'un rocher vous ? Jamais moi.
Mais de Christ, du Lion de Juda qui s'est fait Agneau, il est sorti la révélation. Du rocher, il est sorti de l'eau spirituelle. Du rocher, il est sorti du miel, mes amis.
Il est temps de sortir de ces systèmes. Il est temps de sortir de la religion. Il est temps de sortir de notre ego. Parce que dans Galates chapitre 2 : 20 il est dit « Ce n'est plus moi qui vit mais c'est Christ qui vit en moi ».
Ça veut dire quoi ? Si on veut traduire en grec, ça veut dire ce n'est plus ego qui vit c'est Christ qui vit en je. Ça veut dire que mon moi n'existe plus. Ma personnalité Dieu l'a créé, il la respecte, il veut utiliser ma personnalité mais de quelle manière ? En tuant l'ego mais en faisant vivre l'Esprit de Christ qui désormais est en moi. Et là Dieu va pouvoir m'utiliser.
Et mes amis, nous avons besoin de comprendre ces choses et seul le Saint Esprit peut nous communiquer ses Paroles.
1 Corinthiens chapitre 3 :1 Pour moi, frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas d'une manière toute humaine ?
Là encore le lait, quand on en boit trop, ça devient indigeste.
Dieu nous donne des choses pour notre croissance pas pour notre stagnation. Il n'est pas normal qu'un enfant de Dieu stagne parce que l'Esprit nous fait grandir. De révélations en révélation. Nous marchons de progrès en progrès.
Beaucoup de théologiens parlent de la chair qui a besoin de progresser. Mais ce n'est pas ça, on n'a pas compris. La chair elle est là pour mourir elle n'est pas là pour se manifester. Il n'y a rien de bon dans la chair. Rien. Elle est maudite la chair.
Mais nous avons besoin de grandir de progrès en progrès et de révélations en révélations.
Vous avez trois types d'hommes.
Le premier c'est l'homme psuckikos.
Le mot grec c'est l'homme non régénéré. L'homme qui ne connaît pas Dieu.
Ici l'homme charnel c'est l'homme sarkikos.
C'est-à-dire l'homme qui fonctionne avec son âme, avec ses émotions.
L'homme régénéré, certes, mais qui vit, non pas par l'Esprit, non pas par la révélation mais par ses émotions, par ses sentiments.
Et donc il stagne, il ne peut pas grandir.
Et puis vous avez l'homme pneumatikos.
C'est l'homme qui a été régénéré et qui vit par le moyen de cette régénération et la source de cette régénération c'est le Saint Esprit.
Pneumatikos, c'est le souffle de Dieu.
Dans Genèse chapitre 2 quand Dieu a soufflé son Esprit dans l'homme, il est devenu quoi ? Une âme vivante. C'est-à-dire que l'esprit et l'âme ne faisaient qu'un parce que l'homme était dépendant et soumis entièrement à la volonté de Dieu. Mais le péché a détruit cette communion. Et l'ego de l'homme s'est enflé pour que l'esprit ne s'exprime plus.
Mais il est triste de voir que des enfants de Dieu marchent de cette manière. En restant avec du lait. En étant sarkikos mais en refusant de vivre en étant des enfants pneumatikos.
Et on devient des fils par la révélation et sans la révélation nous restons des enfants, des enfants qui ne veulent pas grandir. Mais quand on est dans l'appartenance à Jésus-Christ, on vit de ce qu'il nous donne. On vit de ce que nous recevons de lui. Et il nous parle, mes amis, encore aujourd'hui.
Ne croyez pas ceux qui vous disent qu'aujourd'hui Dieu ne vous guérit pas. Ne croyez pas ceux qui vous disent que vous n'arriverez à rien dans votre vie. Mettez votre confiance en Dieu. Le mot pistis, le mot foi c'est confiance.
Il n'y a pas de mantra, il n'y a pas de mentor. Ce n'est pas en répétant 50 fois un verset qui ne vous a jamais été révélé que vous allez goûter ça. Ce n'est pas possible. Il faut que Dieu vous le révèle. Demandez-lui et vous recevrez. La seule condition c'est de demander. Et ensuite engagez-vous dans la sanctification sans laquelle nul ne verra le Seigneur. Engagez-vous sur la voie de la sainteté, sur le chemin de la vérité, sur le sentier de la vie éternelle. Et courez. Courez pour obtenir le prix incorruptible, le prix de l'incorruptibilité. Courez pour avoir cette couronne.
Et vous savez quand on sera au tribunal de Christ on les rendra ces couronnes parce qu'elles ne nous appartiennent pas.
Mais la gloire qui nous est révélée est supérieure à celle que nous vivons ici-bas. Et c'est pour ça que, oui, mes amis, ça vaut le coup de souffrir pour Christ. Peut-être que vous êtes éprouvés durement parce qu'un enfant de Dieu, son signe et ses médailles, son signe de distinction c'est la persécution. Ce n'est pas d'avoir une Cadillac, ce n'est pas d'avoir un château. Parce que quand vous prêchez la vérité et bien il se passe des choses. Il y a des conflits, il y a la rivalité, il y a des gens qui vous empêcheront d'avancer. Mais votre royaume n'est pas ici. Votre royaume il est céleste. Et nous avons besoin d'avoir cette vision céleste des choses par l'Esprit que Dieu nous donne afin que nous puissions tenir jusqu'au bout. Et ça mes amis c'est une vie glorieuse.
2 Corinthiens 3 Commençons-nous de nouveau à nous recommander nous-mêmes? Ou avons-nous besoin, comme quelques-uns, de lettres de recommandation auprès de vous, ou de votre part? C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos coeurs, connue et lue de tous les hommes. Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l'encre, mais avec l'Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les coeurs. Cette assurance-là, nous l'avons par Christ auprès de Dieu. Ce n'est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu. Il nous a aussi rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit; car la lettre tue, mais l'esprit vivifie. Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été glorieux, au point que les fils d'Israël ne pouvaient fixer les regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son visage, bien que cette gloire fût passagère, combien le ministère de l'esprit ne sera-t-il pas plus glorieux! Si le ministère de la condamnation a été glorieux, le ministère de la justice est de beaucoup supérieur en gloire. Et, sous ce rapport, ce qui a été glorieux ne l'a point été, à cause de cette gloire qui lui est supérieure. En effet, si ce qui était passager a été glorieux, ce qui est permanent est bien plus glorieux. Ayant donc cette espérance, nous usons d'une grande liberté, et nous ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, pour que les fils d'Israël ne fixassent pas les regards sur la fin de ce qui était passager. Mais ils sont devenus durs d'entendement. Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît. Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs coeurs; mais lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit.
C'est le mont de la transfiguration lorsque Pierre a accompagné Jésus jusque là-haut et qu'il a vu Eli et Moïse. Cette transfiguration que nous sommes à même de vivre par le Saint Esprit.
Ce n'est pas en faisant un régime ; et je n'ai rien contre ; qu'on est transformés. Ce n'est pas en essayant de contrôler par la chair nos paroles qu'on va être transformés. C'est en mourant à cette chair et en vivant par l'Esprit de Dieu. Alors à ce moment-là, oui, vous aurez la capacité de vivre des choses que vous n'arriviez pas à vivre auparavant parce que la vie chrétienne c'est une vie qui ne peut pas se fabriquer. C'est une vie surnaturelle.
Et vous savez quoi ? Cette vie on ne peut même pas la stocker. Quand on reçoit une révélation il faut la creuser, la creuser, la creuser et puis à un moment donné on va s'apercevoir qu'il faut passer à autre chose. De la même manière que la manne qui a été donnée au peuple ne pouvait être conservée parce que si tel était le cas elle se pourrissait. Elle se pourrissait, mes amis.
Combien de fois nous pouvons vivre des choses qui nous semblent pourries ? Pourquoi ? Parce qu'on a oublié la chose la plus importante c'est la relation. J'ai besoin de ma relation avec mon Seigneur. Si je ne trouve pas mon Jésus dans tout ce que je lis… Vous savez ? Tout parle de Christ. Toute la Parole nous parle de Christ. De Genèse à Apocalypse tout nous parle de Christ et de Christ seul. C'est la révélation qui nous a été donnée à nous croyants de la nouvelle alliance qui a été cachée. Vous savez ? Pendant des siècles les prophètes n'avaient la vision que de certaines choses. Ils voyaient le destin de la nation à l'instant où ils vivaient. Dieu leur révélait ces choses et leur donnait la possibilité de prêcher la repentance vis-à-vis du peuple d'Israël. Il leur a donné ensuite la vision de la fin des temps, notamment le millénium. Mais imaginez des hommes qui sont sur le haut d'une montagne et que Dieu leur révèle les choses à venir. Il y a une chose que Dieu ne leur a jamais révélée et qui était dans le creux de cette montagne. Et c'est la raison pour laquelle ils ne pouvaient pas les voir. C'est le mystère de l'Eglise et le mystère de Jésus-Christ. Et vous vous rendez compte que c'est à nous croyants de la nouvelle alliance que nous a été donnée cette révélation que même les prophètes ne pouvaient sonder pleinement ?
Que faisons-nous de cette grâce extraordinaire que Dieu nous a donnée ? Est-ce que Christ, cette révélation qui est donnée aux enfants de Dieu est pleinement goûtée aujourd'hui dans son église ? Est-ce qu'aujourd'hui un enfant de Dieu réalise que Christ doit être tout dans sa vie ? Tout. Il faut s'entraîner parce qu'on va vivre l'éternité avec Jésus.
Et donc aujourd'hui on commence à découvrir cet apprentissage de vivre avec Jésus. Jésus est là, son Esprit est en nous et c'est de gloire en gloire, transformation, transfiguration. Ce n'est pas une chair qui est transformée ça. Et un jour, nous dit la Parole, nous serons enlevés. Et nous aurons un corps transformé, un corps puissant.
Et les anges quand ils regardent la terre et quand ils contemplent les hommes fonctionner, les enfants de Dieu, ceux qui sont animés du pneumatikos, Pierre nous dit qu'ils regardent et ils sont enseignés en nous voyant vivre. Parce que les anges ne connaissent par la grâce. C'est à nous enfants de Dieu qu'a été donné ce mystère de la grâce de Dieu.
Tite chapitre 2 verset 11 la grâce de Dieu nous pousse à renoncer à l'impiété.
La grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. C'est cette vérité-là qui nous anime. Et quand les anges regardent ça ils disent « Waouh. On n'a pas connu ça ».
Et c'est pour ça, mes amis, qu'il a fallu ce test avec l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Parce que pour que la grâce puisse être expérimentée, il a fallu apprendre à faire un choix et, malheureusement, nous avons fait le mauvais choix. Adam a choisi l'arbre de quoi ? Justement de la connaissance et dans cet arbre de la connaissance, il n'y a pas que le mal. Vous savez ce qui s'y trouve ? Il s'y trouve dans cet arbre la religion, la moralité, la justice propre, l'accomplissement de soi, la pensée positive, le matérialisme. Je ne parle pas forcément de fornication et de ces choses c'est tellement évident.
Paul dit que même ceux qui ne sont pas croyants et enfants de Dieu ont une notion de la moralité.
Mais toutes ces choses que les chrétiens, très souvent, s'accaparent, toutes ces choses puisent leur force dans l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Et nous ne sommes pas appelés à vivre du fruit de cet arbre. On est appelé à gouter de cette vigne. La vigne de Jésus Christ. L'arbre de la vie.
L'Esprit Saint qui nous a été donné parce que Dieu s'est dépouillé pour mourir pour nous et parce qu'il est Dieu, il est ressuscité. Il y a eu la victoire sur la mort, la victoire sur nos échecs, la victoire sur nos incapacités.
C'est pour ça que quand vous regardez un enfant de Dieu en Christ vous ne regardez plus de trisomiques, vous ne regardez plus de gens handicapés physiques, vous ne regardez plus de gens qui ont eu un passé tellement douloureux qui ne peuvent plus s'en sortir. C'est terminé, mes amis. Vous êtes une nouvelle créature en Jésus-Christ. Ce que vous voyez dans le miroir c'est qu'un corps corruptible qui disparaîtra mais quand vous ressusciterez avec Christ vous n'aurez plus ce corps, ce sera un corps glorifié, parfait.
Vivez de cette espérance. Ne regardez pas à ce que le monde veut vous montrer parce que ce sont des choses qui appartiennent à la poussière. Recevons cette révélation de Jésus-Christ. Vivons de la vérité. Recevons cette grâce qui nous a été donnée jour après jour.
Le problème, aujourd'hui, c'est qu'alors que Christ va revenir bientôt, seuls quelques-uns seront sauvés, pas parce que Dieu est méchant, mais parce que l'homme est tellement orgueilleux qu'il continue à puiser sa nourriture auprès de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Il ne peut pas y avoir de salut dans cet arbre, mes amis. Il ne peut pas y avoir de transformation de vie et de gloire dans cet arbre. Il ne peut pas y avoir de gens qui vont porter l'étendard de leur foi et qui vont amener les autres à se tourner vers Christ si nous continuons ainsi à gouter de cet arbre. Nous ne sommes pas des citoyens terrestres. Notre estomac n'est pas fait pour digérer cette nourriture. On ne peut pas. Goûter du fruit de cet arbre nous donne la mort. C'est un poison. Ne goutons pas ce poison de la doctrine de Balaam et de toutes ces choses basées sur le matérialisme.
Pourquoi aujourd'hui la prospérité et tous ces gens qui prêchent ces choses ne partagent pas la vérité ? Parce qu'ils ont peur de la sanctification. Ils veulent être des rois de ce monde. Ils n'ont pas compris qu'ils ne sont que des (…). Et, malheureusement, ils rendent les gens prisonniers de ces choses et aujourd'hui ils ne prêchent plus l'enlèvement, ils ne prêchent plus le millénium parce que le millénium ils l'ont ici-bas.
Très souvent, et ça le Seigneur m'encourage, je vois des gens qui sont riches, des gens qui ont de belles positions dans l'église, qui ont de beaux costards cravate, de belles Mercedes, de beaux chauffeurs… Et des fois je dis au Seigneur « Mais Seigneur, regarde, il leur arrive jamais rien à eux. Nous on est comme des balayures du monde et regarde les ».
Et vous savez ce que le Saint Esprit m'a dit ? « Ils ont eu leur part ici-bas mais toi tu auras une plus grande part au ciel ».
Et quand je les regarde je dis « Mais merci Seigneur. Merci Seigneur parce que comme Paul je considère ces choses comme de la boue ».
Si comme moi vous avez vécu dans des églises et vous avez été rejeté ou que vous avez connu la jalousie des uns et des autres, glorifiez Dieu parce que ce sont des médailles que Dieu est en train de mettre sur votre vie. Et ces choses, tous ces gens qui s'accaparent ces petits royaumes misérables ils ont leur part ici-bas mais nous notre part est au ciel.
Et mes amis, si vous saviez ce qu'il nous est réservé au ciel mais c'est extraordinaire. L'éternité. Qu'est-ce que c'est 60, 70 ans, 80 ans ici-bas même de souffrance ? Je sais que c'est facile à dire mais en même temps c'est la vérité, ce n'est rien comparé à l'éternité glorieuse que nous allons avoir auprès de notre Seigneur. Et c'est pour ça que je ne vais pas vous mentir en partageant des choses que vous n'aurez peut-être jamais ici-bas. Je ne suis pas là pour falsifier la Parole. Oui, Jésus nous dit qu'on aura des frères et des soeurs parce que nous aurons quitté nos familles, tout ce qui nous appartenait, auxquelles nous étions attachés dans la chair. Et bien parce que nous allons nous séparer de toutes ces choses Dieu va nous donner quoi ? Des frères et des soeurs, des familles. Ça veut dire quoi ? Des frères et soeurs en Christ. Il va nous donner des gens que nous ne connaissions pas, des gens de différentes races, des gens de différentes couleurs, des gens de
différentes cultures. Et ça, ça va être une famille beaucoup plus grande et beaucoup plus belle. Et il nous dit aussi avec des persécutions. C'est un signe de distinction. C'est un honneur, mes amis. C'est un privilège.
Le jour quand un homme m'a dit « Est-ce que vous êtes prêts à mourir pour votre foi ? ». Le jour où j'ai levé la main, la chair me disait « Tu n'es qu'un orgueilleux ». Et j'ai réfuté cette pensée et j'ai dit « Non, c'est la vérité, je suis prêt. Je suis prêt parce que c'est un honneur pour moi parce que même si je souffre pour Christ, ce n'est rien comparé à ce qu'il a souffert pour moi ».
Et je ne fais même pas ça pour m'accaparer quoique ce soit. C'est simplement une vie chrétienne normale.
Je ne peux pas vous mentir, je ne vous promettrai pas des châteaux en Espagne, je ne vous promettrai pas de belles choses ici-bas et si Dieu vous les donne soyez toujours prêts à les redonner instantanément parce que nous ne les emmènerons pas au ciel. Ce que je vous promets c'est la puissance de la vie de l'Esprit. C'est la guérison. C'est d'être utilisé pour annoncer la Parole de Dieu aux autres. C'est de voir des gens qui vont être touchés par votre témoignage et alors que ce pays, et je le sais, va vivre des temps très difficiles, mes amis, c'est pour ça, ne perdez pas de temps. On va vivre des choses très, très dures.
Je travaille dans le milieu économique et je peux vous dire qu'il se prépare des catastrophes incroyables que l'Europe n'a jamais vécues depuis 60 ans. Et je vous avertis au nom du Seigneur Jésus, abandonnez ces choses-là. Il est temps de se retourner véritablement vers la Parole de vie.
Et maintenant que vous savez que le temps est proche, donnez votre vie pour les autres. Parce que quand vous êtes autour de gens qui se perdent et que vous savez qu'il y aura l'enfer pour l'éternité, et bien donnez votre vie pour que les âmes soient sauvées. C'est Christ qui touche, c'est Christ qui convertit mais nous sommes des témoins, nous sommes des lumières et on ne cache pas une lumière sous un boisseau. On ne met pas un couvercle sur une lampe. Mes amis, le couvercle c'est quoi ? C'est la religion. C'est le soi. C'est le bien-être. C'est de s'accaparer les choses du monde, parce qu'on est soi-disant chrétiens, on doit vivre richement. Mais il nous est parlé des richesses spirituelles dans la Parole. Il nous a jamais été promis de l'argent. Au contraire, Jésus lui-même a dit qu'il est difficile pour un riche dans le Royaume de Dieu, tellement difficile, c'est comme si on prenait un chameau et qu'on essayait de le faire entrer dans le (trou) d'une aiguille nous dit le Seigneur. Vous imaginez l'image forte qu'il utilise ? ça veut bien dire ce que ça veut dire. Ça veut dire que l'argent est un serviteur mais un très mauvais maître. Et aujourd'hui, l'argent règne alors que nous sommes au bord du chaos économique. Pourquoi ? Vous savez pourquoi ? C'est spirituel. Parce que l'homme a vécu à crédit pendant des décennies. Et aujourd'hui Dieu redemande des comptes sur ce que nous avons puisé et qui ne nous appartenait pas.
Vous savez le chrétien il ne vit pas par crédit, il n'a pas une vie par procuration, il n'emprunte pas. Il vit du don de Dieu. Et vous savez il n'y a pas d'intérêt, c'est gratuit. C'est gratuit.
Combien de gens ont été dépouillés parce que soi-disant que pour recevoir une guérison il faut que l'on donne. Mes amis, c'est gratuit. La Samaritaine elle n'a même pas demandé Jésus, elle voulait de l'eau et elle est repartie avec l'eau de la vie. C'est gratuit.
Si alors que vous écoutez ce message vous êtes comme la Samaritaine, vous avez eu cinq maris, vous êtes adultère…Vous savez Jésus a été plus dur envers les pharisiens qu'envers les samaritains, les pêcheurs et les péagers. Vous savez pourquoi ? Parce que les pharisiens connaissaient la vérité mais ils la rendaient captive. Et ça c'est grave devant Dieu. Et c'est pour ça que le jugement est terrible pour la maison de Dieu. Mais tous les autres, Jésus dit une chose et
alors que tu m'écoutes peut-être et que tu es bouleversé par l'amour de Jésus pour ta vie, et bien cède, donne-toi à Jésus.
Jésus te dit « Va et ne pêche plus ».
Cette femme adultère qui devait être lapidée par ces religieux. Vous avez remarqué que la loi précise que l'homme qui avait commis l'adultère et la femme devaient être lapidé ? Mais ces religieux ont présenté à Jésus que la femme. Et ils ont dit « Que dit la loi ? ». Mais il est où celui qui avait commis cet adultère ? Il devait être là aussi. Vous voyez le coeur de l'homme ? Vous voyez comment on est ?
Et Jésus dans un premier temps il écrivait les choses sur le sol avant de leur répondre. Et moi je crois ; il n'y a rien de scripturaire dans ce que je vous dis, ne prenez pas ça pour argent comptant ; mais il me plaît à croire en tout cas, qu'il était en train d'écrire les péchés de chaque personne qui voulait lancer la pierre. Et quand ils sont tous partis un par un parce qu'il leur a dit « Que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre ».
Vous voyez qu'ils connaissaient la vérité parce qu'ils n'ont pas jeté de pierres. Vous voyez qu'ils n'avaient pas d'excuses devant Dieu. C'est pour ça que Jésus les a traités de sépulcres blanchis. Ils connaissaient la vérité. Ils savaient très bien qu'Esaïe leur parlait du Messie à venir. Ils savaient très bien que selon Esaïe 53 il devait mourir sur une croix. Ils le savaient mais ils n'en voulaient pas.
Mais par contre tous ceux qui étaient considérés comme des miséreux les samaritains, les péagers...
Vous savez ce que c'était un péager ? Imaginez. Parce qu'il faut aussi comprendre le contexte des Ecritures et le comprendre selon la société d'aujourd'hui. Le péager imaginez, vous êtes en 1942 et les Allemands sont en France et vous êtes un collaborateur, vous travaillez pour les Allemands et vous dénoncez les juifs qui vont être dans les camps. Ou vous êtes un gendarme. Vous savez le fameux camp de Drancy, je ne sais pas si vous en avez entendu parler. C'est un camp immense, aucun Allemand n'est intervenu c'est que des Français, ont pris les juifs, les ont enfermé dans ce camp de Drancy pour les envoyer ensuite dans les camps de la mort.
Imaginez que Jésus s'approche d'un collaborateur comme ça, d'un péager justement. Parce que le péager c'était ça, c'était quelqu'un qui prenait l'argent de son propre peuple pour le donner aux romains, l'envahisseur. Les romains n'étaient pas des tendres. Ne croyez pas que les romains c'était des gentils.
Eh bien, Jésus a manifesté la grâce envers ces gens-là.
Et aujourd'hui encore l'amour se tourne vers les criminels. Vers ces gens-là. C'est dur. Vous savez moi j'ai du demi sang juif dans mes veines c'est très dur, alors que je vous dis ça, d'accepter ça. D'accepter que ceux qui ont exterminé une grande partie de ma famille peuvent recevoir l'amour de Dieu. Mais si je ne suis pas capable d'avoir la révélation de cela, je ne peux pas aimer véritablement. Parce que Christ a aimé jusqu'au bout. Il n'a pas fait de distinction entre celui qui pêche plus et moins. Parce que tout a été enfermé sous le péché nous dit la Parole. Mais tous sont appelés à vivre la grâce de Dieu pour ceux qui le reçoivent.
« Va et ne pèche plus ».
Il dit à la femme Samaritaine alors que tous les hommes qui voulaient la lapider sont partis, il la regarde et il dit « Va » premièrement « Va ». Maintenant que tu as reçu selon Tite 2 :11 la grâce tu ne dois plus vivre conformément à ton passé. Vis dans la sanctification pas pour te donner une justice propre, ce n'est pas pour ça, c'est parce que tu vis conformément à l'identité que tu as
reçue désormais en Jésus Christ. J'ai une carte d'identité, je suis français et bien je dois avoir le langage du français, je parle français, je vis comme un Français. J'ai reçu la carte d'identité céleste, j'ai reçu un nouveau nom, je vis comme un citoyen du ciel. Je ne parle pas, je ne professe pas des paroles grossières. Je ne commets pas des choses impures. Je regarde mes yeux vers le ciel et je me détourne des choses qui m'accaparaient auparavant. Pourquoi ? Parce que ma nouvelle identité elle est en Christ.
« Va et ne pèche plus ».
Vis conformément à la grâce qui t'a été révélée et qui te pardonne. Ne retourne pas à ton vomi mais reçois le pardon de Dieu.
Et alors que les autres vont, certes te rejeter pendant un temps, parce que tu vas apprendre à vivre qu'en relation avec ton Seigneur, tu vas voir que tu vas grandir dans ton identité en Christ de révélation en révélation. Tu vas avoir des guérisons dans ton âme. Tu vas avoir des choses alors que tu as vécu des blessures dans ton passé. Tu vas vivre des choses incroyables. La guérison du passé, toutes ces choses-là. Pourquoi ? Parce que la guérison ne vient pas des médecins, mes amis, la guérison vient du ciel, de Jésus lui-même. C'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris nous dit la Parole.
Ce miel qui sort du rocher, ce miel c'est la plus belle des médecines, mes amis.
Un jour il va revenir en tant que Lion, il n'y aura plus de grâce ce jour-là. Mais en attendant ce Lion a été déchiré. L'Agneau a été immolé pour toi et pour moi afin qu'il en sorte du miel et pour que tu puisses y goûter pleinement.
Mon ami, prends, saisis le.
Vous savez ? Samson a fait beaucoup de choses à côté de la plaque mais on ne comprend pas véritablement Samson parce que la période des juges, quand on était juge en cette période c'était difficile. Et quand vous lisez toute l'histoire de Samson vous découvrez qu'à chaque fois qu'il a voulu montrer la libération pour le peuple, c'est le peuple lui-même qui a donné aux philistins Samson.
C'est difficile. Tu vas recevoir la révélation et tu vas souvent être seul et les gens vont essayer de t'embâillonner et te livrer.
Mais Samson, à la différence de nous, c'est qu'il avait des nattes qui pouvaient se couper. Mais la Bible nous dit que nous sommes scellés du Saint Esprit et qu'aucun homme ne pourra ôter ce que tu as reçu. Mais vis par ça. Vis par l'Esprit. Vis par ce sceau du Saint Esprit que tu as reçu.
Vous savez Samson il a fini la fin de sa vie aveugle. Mais c'est alors qu'il a été brûlé et qu'il est resté aveugle qu'il a obtenu la plus grande des victoires sur les philistins.
De la même manière Jacob, alors qu'il a passé son temps à magouiller pour hériter de la bénédiction de Dieu, qui lui était déjà donnée, mais il n'a pas compris, c'est dans la chair qu'il a voulu s'accaparer ces choses. Mais un jour Dieu l'a brisé et un jour il a rencontré Dieu. Il a bataillé avec lui toute la nuit et Dieu n'a pas voulu le dominer. Mais il a visé une partie de son corps qui était la hanche et quand il a sectionné la hanche, tout son corps s'est effondré et à partir de ce jour-là il va boiter toute sa vie et c'est à partir de ce moment-là que Dieu va lui donner un nouveau nom, Israël. Et à partir de ce moment-là il va commencer à grandir avec Dieu.
Ça, ça nous parle de l'oeuvre de Saint Esprit dans la vie d'un homme. Il faut qu'à un moment donné tu aies une révélation de Dieu.
Et il faut que le Saint Esprit coupe ce qui te fait vivre par la chair. Sinon tout ce que tu vas recevoir de Dieu tu vas l'expérimenter et tenter de te les accaparer par la chair et Dieu ne permettra jamais cela.
Vous savez Isaac à la fin de sa vie était aveugle. Et c'est pour ça qu'il n'a pas su discerner la tromperie de Jacob quand il s'est fait passer pour son frère. Et ça, ça nous parle de l'endormissement spirituel.
Mais il y a une autre cécité qui ne nous parle pas de l'endormissement spirituel mais qui nous parle au contraire de l'acuité spirituelle. C'est quand Jacob à la fin de sa vie, il a dû bénir Éphraïm et Manassé. Il ne voyait plus et alors que l'aîné dans la loi, dans la tradition des patriarches, devait être béni et c'est lui qui devait hériter des bénédictions, l'Esprit du Seigneur lui a révélé qu'alors que pendant toute sa vie il a essayé d'usurper ces choses-là, il a compris à la fin de sa vie que c'est par l'Esprit que Dieu lui a révélé que la bénédiction ne vient jamais du premier mais toujours du deuxième. Et donc il ne va pas bénir l'aîné de la main droite comme la tradition le demande mais il va le bénir de la main gauche, par contre le cadet il va le bénir de la main droite, signe de bénédiction. Et Joseph ne comprend pas son attitude. Et vous savez ce que répond Jacob, Israël ? Il répond « Laisse Dieu faire ». Ce n'est pas la même cécité que son père. Son père était aveugle parce qu'il était négligeant. Mais Jacob, par l'opération du brisement et du travail de l'Esprit dans sa vie, il devenait aveugle mais en même temps il développait une acuité spirituelle qu'il n'avait pas avant le brisement.
Samson a obtenu la plus grande de ses victoires alors qu'il était aveugle. Pourquoi ? Parce que l'homme ne marche pas par la vue mais par l'Esprit.
Vous voyez bien que la révélation, le rhema est capital pour nous.
Et aujourd'hui, mon ami, tu n'as peut-être pas une bonne vue dans la chair mais je peux te dire que Dieu est en train de te donner une acuité spirituelle incroyable. Parce que Paul nous dit que ce que vient de l'Esprit ça ne vient pas de l'ainé mais du cadet.
Tu es un être né premièrement de chair mais le plus important c'est ce que Jésus disait à Nicodème dans Jean chapitre 3. Si tu ne nais de nouveau tu ne peux voir le Royaume de Dieu.
Et ce que tu as besoin aussi, peut-être alors que tu entends ces paroles, c'est de naître de nouveau.
Tu sais la chair elle n'est que passagère. Et ce n'est pas la chair qui héritera de l'incorruptibilité mais tu as besoin de naître d'Esprit. C'est ce que la Bible nous parle quand le cadet est béni.
Vous remarquerez dans la Bible qu'à chaque fois ce sont les cadets qui ont été bénis alors que Dieu a permis l'ordre suivant c'est que ce soit l'ainé. Pourquoi ? Parce qu'il voulait montrer, et c'est ce que nous dit Paul dans ses épitres que c'est le second qui compte, c'est la nouvelle naissance, c'est de vivre par l'Esprit.
Que le Dieu de grâce et de vérité nous bénisse abondamment. Que son Esprit Saint nous révèle toutes ces choses jour après jour.
Vous savez ? J'ai peut-être 20 ans, 30 ans à vivre devant moi. Je n'en sais rien et ça m'importe peu. Il fut un temps j'étais enflé d'orgueil. Il fut un temps où je cherchais les titres. Et un jour Dieu m'a retiré de toutes ces choses-là. J'étais brisé et je suis de plus en plus brisé dans ma vie. Et je suis de plus en plus heureux. Parce que Dieu est en train d'enlever tous ces bagages charnels sur ma peau, toutes ces choses qui m'alourdissaient et qui m'empêchaient de comprendre mon Seigneur et mon Sauveur Jésus Christ.
Aujourd'hui, j'ai de moins en moins de choses ici-bas mais je suis de plus en plus rempli de Dieu. Pourquoi ? Parce que Christ est ma vie et la mort m'est un gain. Et quand Paul parle ainsi, je peux m'identifier à lui parce que je commence à découvrir seulement cette grâce que Dieu m'a donnée. C'est de vivre par l'Esprit seulement. C'est ce que Dieu veut faire dans ta vie. Abandonnes-toi à lui parce que ça en vaut la peine. Donne toi de tout ton coeur à lui parce qu'il n'y a rien de plus beau.
Aujourd'hui, quand j'entends quelque chose de la chair je ne supporte plus. Quand je tombe immédiatement je me relève parce que je ne supporte plus ça, parce que ce n'est pas moi.
Romains 7 Paul dit ce n'est pas notre carte identité.
Romains 8 qui nous parle de la loi de l'Esprit de vie. Il dit « La loi de l'Esprit de vie m'a affranchit de la mort, m'a affranchit du péché ».
Tu es libre, mon ami, mais reçois ces choses par la révélation de Dieu, reçois les par le Saint Esprit et alors tu vivras de grâce en grâce.
Nous sommes là comme des fiancées qui nous préparons. Faisons-nous belles. Mettons-nous le maquillage de la grâce. Revêtons le vêtement de l'Esprit et de la justice reçue par Jésus-Christ ainsi nous serons agréés et reçus de Dieu. Et quand le temps viendra il te dira « Viens bon et fidèle serviteur. Rentre dans ma maison, rentre dans ma présence. Tu as été ici-bas comme un miséreux. Tu as peut-être été rejeté par les autres et maintenant c'est ton temps. Rentre dans la présence de Dieu ».
Mais déjà alors que tu es sur cette terre, tu as quelque chose à vivre avec ton Seigneur.
Reçois et vis par l'Esprit de Dieu.
Dieu, notre Père- Shora Kuetu

Dieu, notre Père     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

Vous savez ? Le Père est amour.
Mais il n'est pas seulement amour, il a l'amour.
Dieu, notre Père ! Et j'ai eu la révélation du Père dans ma chambre une fois pendant que je priais, j'étais sur mon lit prostré, et on m'a amené au ciel et on m'a déposé dans ses bras.
C'était quelque chose de profond, il était là, il me caressait.
Et le ministère qu'il m'a donné est basé sur cette révélation du Père.
Dieu, notre Père ! Je vais vous dire, vous ne pouvez pas craindre Dieu, vous ne pouvez pas répondre à ses exigences si vous ne recevez pas la révélation de son coeur de Père.
Vous chercherez à lui plaire par votre vie chrétienne.
Si c'est le cas vous allez toujours échouer.
D'accord ? Vous chercherez à le toucher par votre manière de donner financièrement à l'oeuvre, de prier.
Vous allez échouer parce que, regardez, vous prenez, par exemple, par rapport à la richesse, par exemple, vous prenez un pays comme la RDC, c'est un scandale géologique.
C'est le pays le plus riche sur le plan minier, sur le plan diamant, tout ce qui est bois… c'est la folie.
Il y a plein de pays comme ça où il y a des richesses comme en Côte d'Ivoire, le pétrole comme pas possible.
Et tout ça c'est la richesse du Père.
Ça n'a rien à voir avec les billets de banque.
Si on vous donne un diamant de 18 carats ou 27 carats vous devenez millionnaire.
Vous voyez ? Donc le Père possède tout.
Donc imaginez un Dieu aussi riche… alors honnêtement croyez-vous qu'on va véritablement le toucher parce qu'on va donner 200 € à l'oeuvre ? Non.
Et surtout que ça vient de l'homme.
Alors croyez-vous qu'on va le toucher parce qu'on a offert sa voiture à l'assemblée ? Parce que les matériaux avec lesquels on construit ces véhicules, eh bien, ça vient de la nature.
C'est Dieu, c'est le Père.
L'homme n'a rien créé.
L'homme ne fait que rassembler, transformer.
Vous voyez ? Donc tout ça c'est le Père.
Alors parfois on se dit « S'il est Dieu, s'il est bon pourquoi me laisse-t-il en souffrance ? ».
« Je cherche du boulot » pour ceux qui n'ont pas de travail « Je n'arrive pas à en trouver ».
Ne crois-tu pas que Dieu peut faire pleuvoir, juste pour toi, juste un petit diamant ? Pour que tu deviennes millionnaire d'un seul coup.
Ne crois-tu pas que le Père peut te donner le numéro de loto alors que tu ne joues pas dans un songe.
Le lendemain tu vas jouer et tu gagnes 200 millions d'euros.
Mais dites-moi pourquoi il ne le fait pas le Père ? Mais parce qu'il sait que si tu deviens millionnaire c'est fini, tu vas en enfer.
Il nous connaît.
Frère, son amour pour toi est tel qu'il préfère te laisser dans une souffrance jusqu'à ce que tu finisses ta course ici-bas et ensuite il te dit « Maintenant tu rentres à la maison ».
Parce qu'il sait que cette souffrance est salutaire pour toi.
Et Satan il vient dans tes pensées « Tu as vu ? Laisse tomber, il ne t'aime pas du tout ».
« Mais il faut faire 4 jours, il faut faire 20 jours de prière, tu te mets à genoux, si tu veux être exaucé, si tu pries ne reste pas assis, sois toujours à genoux.
Tu verras ».
Tu vas essayer toutes sortes de méthodes et ça ne va pas marcher.
Qui a essayé certaines méthodes ? Vous voyez on est beaucoup.
Alors on se dit « Non, je préfère marcher en priant, ça va marcher comme Josué avec Jéricho ».
Au bout d'un mois on est fatigué.
Il faut faire comme les anges au ciel, à genoux.
On quitte son trône.
« Tu vois Seigneur j'étais assis sur mon trône, sur ma chaise maintenant je me mets à genoux ».
Vous voyez ? Ce n'est pas ça.
Le Père connait tes besoins mieux que toi-même.
Je prends un exemple : un enfant qui est là, un bébé, un bébé de six mois qui te voit manger on va dire du camembert, du riz, des pâtes… et puis il est là, il pleure, en fait, en gros, tout simplement parce qu'il veut, tout simplement, que tu lui donnes le pain, la baguette que tu manges, le sandwich que tu manges.
Est-ce que ce bébé-là, est ce que tu l'aimes ou pas ? Vrai ou faux ? Tu l'aimes.
Mais le bébé par ton refus il se dit dans son coeur « Maman est méchante » alors il va augmenter le volume, le son.
Parce qu'il se dit « En criant comme ça maman ou papa aura tellement pitié de moi qu'il va me céder le sandwich ».
Mais toi tu sais que si tu lui donnes il va mourir.
Vrai ou faux ? Alors tu vas refuser.
Mais lui il interprète ça mal.
Et si il pouvait il allait marcher et te dire « Ciao, je vais chez le voisin ».
Vrai ou faux ? Mais toi t'es là tu lui dis « Chéri, je t'aime ».
« Mais comment peux-tu dire que je t'aime alors que j'ai faim ? ».
« Chéri, pour toi c'est du lait ».
« Non, maman tu n'es pas juste.
Pourquoi boirais-je du lait et toi mangerais tu ce sandwich ? Surtout ça sent bon ».
Et bien, c'est comme ça que nous sommes avec le Père.
« Aaaahhaaah… Seigneur, il nous faut une grande salle pour l'oeuvre ».
Dieu sait que si tu te sors de là tu meurs.
Et très souvent nous nous inquiétons plus pour son oeuvre que lui-même.
Comme s'il nous dit « Penses-tu que c'est toi qui est mort à la croix pour les âmes ? ».
Le Père ! « Seigneur ? ».
« Oui, ma fille ».
« Tu vois, écoute.
Seigneur, j'ai 40 ans, toujours pas mariée, ce n'est pas normal.
Seigneur, je crois que j'ai un problème ».
Le Seigneur il dit « Je sais.
Ma fille, je sais.
Mais le problème je t'aime tellement que si je te donne tout de suite un mari ou une femme, mon fils tu ne vas plus prier comme avant ».
Mais c'est difficile de comprendre la pensée du Père.
Regardez comment nous sommes avec nos enfants pour ceux qui ont des enfants.
Un enfant… vous habitez au 20e étage.
L'enfant veut aller à la fenêtre.
Je suis convaincu que même si la fenêtre est fermée, une maman, un papa digne de ce nom sortira de sa salle de bain pour dire « Aaaaaaah chéri nooon ».
L'enfant va interpréter ce coup de machin comme un manque d'amour.
« Comment est-ce qu'il peut me frapper comme ça ? ».
Les enfants ne le disent pas forcément mais ils le pensent.
Ils ne vont pas forcément l'exprimer comme ça verbalement.
Mais là-haut là, ça cogite.
Mais c'est quand ils vont grandir qu'ils comprendront et ils diront « Ah ! Oui je comprends maintenant.
Je comprends ».
Le Père chaque jour qui passe, il pleure d'amour pour toi.
Et les anges sont étonnés, dépassés.
Comment cela est-il possible ? Tu sais le nombre d'années que le Père a attendues pour pouvoir te toucher ? Comment il a poireauté, il a patienté ? Jusqu'au jour où tu t'es dit « Maintenant, je te donne ma vie ».
Mais c'est depuis ta naissance que le Père t'attend ! Ephésiens chapitre 3 : 13 Aussi je vous demande de ne pas perdre courage à cause de mes tribulations pour vous: elles sont votre gloire.
A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu.
Le Père ! Paul avait une relation vraiment exceptionnelle avec le Père, particulière avec le Père.
Il connaissait tellement le Père que malgré ses souffrances il ne condamnait pas Dieu.
Waouh ! Malgré ses difficultés.
Paul a souffert, mes amis.
Il a été lapidé au moins 4 ou 5 fois.
Plus de 3 fois, 4 fois il a reçu 40 coups - 1 à cause du Père, à cause de la Parole qu'il avait reçue.
Il dit que « Toutes les familles dans les cieux et sur la terre tirent leur nom du Père ».
Ça veut dire quoi ? Le Père c'est le pater en grec, c'est le géniteur, c'est l'auteur de la famille.
C'est la source de la famille.
Vous savez pourquoi beaucoup de jeunes ont des problèmes, beaucoup de familles ont des problèmes ? C'est parce qu'ils n'ont pas la révélation du Père.
Le Père céleste.
Les jeunes soeurs, vous qui voulez-vous marier, priez que Dieu vous donne des hommes qui ont reçu la révélation du Père pour être de bons pères pour leurs enfants.
C'est important.
Parce qu'un père ce n'est pas celui qui va frapper avant d'écouter.
Non.
Un père n'est pas celui qui va juger avant d'écouter.
Un père, avant de sanctionner, va s'asseoir avec son fils et va lui poser des questions.
« Pourquoi as-tu fait cela ? ».
Il sait que le fils s'est méconduit mais il ne va pas tout de suite sanctionner.
Il va d'abord lui demander « Qu'as-tu fait ? Pourquoi as-tu fait cela ? Explique-moi ».
Je prends un exemple : un fils va voler, son père l'apprend.
Beaucoup de parents tout de suite c'est on frappe, le fouet.
L'enfant va pleurer, va être blessé doublement et va s'enfermer dans un cocon.
Mais il n'est pas guéri.
Il n'est pas délivré.
Il n'est pas sauvé.
Il va développer un rejet.
Il va développer le rejet dans son coeur.
Et un jour il va y avoir une implosion dans son coeur et il y aura des dégâts.
Des dégâts collatéraux également.
Mais un père est celui qui quand son fils vole, il l'appelle.
« Viens, assieds-toi là.
Pourquoi as-tu fait cela ? ».
Et le fils peut dire « Papa, je l'ai fait parce que j'étais en train de mourir de faim.
Vous ne faites pas de courses à la maison.
Maman et toi vous ne faites pas de courses donc j'avais vraiment faim.
Et ça fait plusieurs semaines que je ne mange pas à ma faim, je ne mange pas correctement et voilà pourquoi j'ai commencé à voler ».
« Ah bon ? ».
Une fille qui vole.
Et vous parlez avec elle.
« Pourquoi as-tu fait cela ma fille ? ».
Elle peut te dire « Papa, maman j'ai commencé à avoir mes règles, mes menstrues mais vous ne me donnez pas de l'argent pour faire des achats de serviettes.
Du coup, je commençais à sentir mal.
Voilà à l'école une fois j'ai commencé à avoir une perte de sang parce que je n'avais rien ».
Et c'est là que vous allez vous rendre compte que le problème, en fait, le vol de votre enfant n'est rien d'autre qu'une conséquence d'une cause, la cause c'est votre irresponsabilité.
Mais une fille comme ça qui vole parce qu'elle n'a pas d'argent pour s'acheter des serviettes qu'est-ce qu'elle va faire ? Elle va voler ou elle va chercher un homme pour avoir de l'argent.
Et les parents vont frapper, frapper, frapper, frapper ils ne se rendent même pas compte que la fille a besoin d'être écoutée.
Ça s'appelle le dialogue.
Et c'est pareil par rapport à l'oeuvre de Dieu.
On apprend qu'un frère s'est méconduit.
On peut venir, on tape, on tape, on tape.
Et quand on va l'écouter on se rend compte que ce n'est pas lui le fautif.
Mais le père c'est celui qui va venir pour dire « J'ai appris ça mais qu'est ce qui s'est passé ? Pourquoi as-tu posé cet acte ? Pourquoi t'es-tu comporté comme ça ? ».
La personne dira « Mais tu sais si je ne t'ai pas obéi c'est parce que tu m'as mal parlé.
Tu m'as frustré, tu m'as humilié devant les gens.
J'étais blessé ».
« Ah Ok d'accord ».
Le Père ! Et c'est vraiment important, mes amis, de recevoir la révélation du Père.
Ça nous change.
Nous sommes dans une époque où les familles sont disloquées.
Les familles sont brisées.
Les gens ne savent plus comment doit être un père, comment doit être une mère.
Les enfants grandissent comme ça même si les parents sont là, ce sont des étiquettes, ils ne remplissent pas correctement leur rôle parce qu'eux même, si vous vérifiez, ils n'ont pas eu de bons parents.
Donc du coup la seule manière d'exprimer leur mécontentement ce sont des coups.
Je me rappelle une fois je suis allé déposer mon véhicule chez un garagiste, un congolais.
Il a demandé à son fils de déposer son portable quelque part, d'aller le ranger quelque part et cet enfant de 9 ans n'avait pas bien compris ce que son père voulait.
Donc il a déposé le portable et il l'a rangé ailleurs.
Je vous assure, cet homme a attrapé son fils de 9 ans, il a commencé à lui donner des coups de poing.
Ce monsieur doit avoir plus de 47 ans.
Son enfant de 9 ans, des coups de poing.
J'ai dû intervenir.
J'étais choqué.
L'enfant ne pleurait même pas, c'est ça qui est dramatique.
L'enfant ne pleurait pas.
J'ai compris que depuis bébé, il reçoit que des claques, des coups, des coups de poing donc du coup il encaisse, il supporte mais tu sens qu'au fond de lui il y a une rage qui est là, qu'il exprimera dehors par des comportements inappropriés, par la méchanceté, par la révolte vis-à-vis de l'autorité, notamment la police.
D'où la délinquance.
Ce taux de délinquance élevé même chez beaucoup de personnes d'origine étrangère, les immigrés.
Pourquoi ? Parce qu'il n'y a pas de dialogue.
La révélation du Père céleste manque.
C'est là que ça coince.
On a beau prier « Oh Seigneur, je t'aime ».
Mais beaucoup de pasteurs ils ne connaissent pas le Père.
Du coup pas de dialogue.
Quand l'enfant dit quelque chose on crie, on l'étouffe.
Mais s'asseoir, discuter, comprendre pour aider.
Et il dit à l'enfant « Allé va au petit coin là-bas mets ta tête en bas et les jambes en l'air ».
Et je vous assure, ce monsieur est païen, mais je vous assure que beaucoup de chrétiens sont comme ça aussi.
Le Père ! Comment vous pouvez comprendre qu'un homme qui va épouser une femme, il lui fait faire des enfants et puis après il se dit « Bon, eh bien, tu me plais plus je vais voir quelqu'un d'autre » et il délaisse les enfants comme ça à la maison, ou une femme, pour aller vivre sa vie ? Mais ça c'est de l'irresponsabilité.
C'est parce que les gens n'ont pas la révélation du Père.
La Bible dit que Toutes les familles dans le ciel et sur la terre tirent leur nom du Père.
C'est terrible.
Ça veut dire que si vous voulez avoir une vraie famille vous devez d'abord connaître le Père.
Sinon vous allez casser votre foyer un jour.
Ah oui.
Une femme qui reçoit la révélation du Père va rentrer dans son identité de fille.
Parce que la révélation du Père te faire rentrer dans ton identité de fils et de fille.
Donc ça veut dire qu'un homme qui se veut se marier et qui ne sait pas qu'il est d'abord fils il va faire n'importe quoi.
Comment voulez-vous qu'il donne une bonne image de fils à ses futurs enfants si lui-même il n'a pas compris sa propre identité de fils ? Ecoutez ce que l'Ecclésiaste nous dit.
Je sais que vous aimez beaucoup la famille ici.
Ça c'est bien parce que j'aime beaucoup la famille.
Famille2vie.
Proverbes chapitre 4 nous lisons à partir du verset 1er au verset 4 Écoutez, mes fils, l'instruction d'un père, Et soyez attentifs, pour connaître la sagesse; Car je vous donne de bons conseils: Ne rejetez pas mon enseignement.
J'étais un fils pour mon père, Un fils tendre et unique auprès de ma mère.
Il m'instruisait alors, et il me disait: Que ton coeur retienne mes paroles; Observe mes préceptes, et tu vivras.
J'étais un fils pour mon père.
Ah oui, mes amis.
Qui parle ici à votre avis ? Salomon, n'est-ce pas ? Et regardez le verset 1er il dit quoi ? Écouter l'instruction de qui ? D'un père.
Votre père.
Qui est le père ici ? C'est Salomon.
Salomon était devenu un père.
Il parle à ses fils.
Et il leur rappelle quelque chose de précieux.
Il leur dit « Ecoutez, moi aussi j'étais un fils ».
Parce qu'il était un fils pour David à son tour Salomon a eu des fils.
Vous pouvez avoir des enfants sans avoir des fils et des filles.
Comprenez le langage biblique.
Ce n'est pas parce que vous avez des garçons que ce sont des fils.
Le mot fils chez les hébreux ce n'était pas… Quand les hébreux disaient fils ça veut dire que le fils est l'image du père.
Voilà pourquoi on dit que Yehoshua est l'empreinte du Père.
C'est important de le savoir.
Donc tout enfant n'est pas forcément fils.
Toute femme n'est pas forcément fille.
Bah oui ! C'est nous qui comprenons mal les choses parce que par rapport au grec le français est pauvre.
Par rapport à l'hébreu également.
Chaque lettre en hébreu a une signification.
Chaque lettre.
Il y a 22 lettres.
Vous comprenez pourquoi Abraham voulait à tout prix un fils ? Pas n'importe quel enfant.
Il a eu Ismaël mais Ismaël n'était pas fils.
Bah oui ! C'est pour cela qu'il ne pouvait pas hériter d'Abraham et on l'a chassé.
Bah oui.
C'était un enfant bâtard.
C'est pour cela que la Bible dit « Chasse cet enfant parce qu'il ne peut pas hériter avec le fils ».
Paul le dit dans Galates.
Vous comprenez ? Est-ce que quelqu'un reçoit l'enseignement ce soir ? Que Dieu nous aide.
Je me disais qu'est-ce que je vais partager avec vous mais le Seigneur est en train de nous illuminer là.
Galates chapitre 4 : 21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n'entendez-vous point la loi? Car il est écrit qu'Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre.
Mais celui de l'esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse.
Verset 30 Mais que dit l'Écriture? Chasse l'esclave et son fils, car le fils de l'esclave n'héritera pas avec le fils de la femme libre.
Le fils de l'esclave n'héritera pas avec le fils de la femme libre.
Donc voilà.
Donc il a eu deux enfants, deux fils, selon le langage du monde mais Isaac était le fils par excellence parce qu'il était l'image d'Abraham.
Il était l'enfant de la femme libre.
Mais l'autre non.
C'est pour cela que dans les familles aussi vous allez voir qu'il y a des enfants qui sont obéissants aux parents, qui suivent les principes de leurs parents et d'autres sont des rebelles.
Pourtant ces enfants sortent des mêmes entrailles.
Comme Jacob et Ésaü.
Vous n'avez pas vu que la lignée du Messie était composée de fils ? Même certains fils aînés étaient écartés de la lignée pour laisser place à leur petit frère comme Ésaü et Jacob.
Jacob est devenu le premier né alors qu'Ésaü c'était lui le premier-né mais parce qu'il était charnel, il a été écarté donc Jacob était l'image du père aussi.
Et par la suite c'était Juda.
C'est pour cela qu'ici dans Proverbes Salomon dit « Ecoutez l'enseignement d'un père.
Je suis votre père mais avant d'être père j'étais d'abord fils ».
Alors un homme qui n'a jamais eu la révélation du Père céleste, qui n'a jamais été fils pour ses parents même si il a 30 ans, même si il a la barbe tout ce que vous voulez, même si il travaille et il a son appartement, même s'il parle bien aux femmes un jour ou l'autre, il finira par divorcer.
Si ce n'est pas un fils.
Il finira par tromper sa femme.
Maintenant, si tu as raté l'éducation vis-à-vis de tes parents parce que tu étais rebelle mais même maintenant tu peux te rattraper mais à condition que tu reçoives la révélation du Père.
Sans la révélation du Père, c'est fini, t'es cuit.
Même si tu as toute la Bible dans ta tête.
Y a-t-il des frères ici qui veulent être des fils qui réalisent qu'ils ont vraiment ? Et des femmes aussi ? On en a besoin.
Nous sommes dans une génération où les enfants à 13 ans on leur apprend à dire « Voilà c'est ma vie, j'en fais ce que je veux.
Si tu commences à m'embêter j'appelle l'assistante sociale à l'école ».
Les parents tremblent.
« Si tu oses j'en parle à la maîtresse et puis voilà ».
L'enfant est arraché entre les mains des parents.
Surtout à Londres les enfants sont rois.
Maudit soit le pays dont l'enfant est roi nous dit la Parole.
A Londres il ne faut même pas toucher aux enfants.
Y a même pas des petites tapettes, fessées.
Rien.
Les enfants ils sont rois en Angleterre.
Et comment voulez-vous que ces gens-là soient des fils ? Un homme qui a été fils de son père et fils de Dieu, qui a reçu la révélation, si il épouse une femme il dira « J'ai des enfants je ne peux pas trahir ma lignée.
Je ne peux pas trahir mon Père céleste ».
Donc il n'acceptera jamais que ses enfants appellent un autre monsieur « papa ».
Y a des principes.
L'homme en question, le fils, a des principes.
Moi je vois mal mes enfants appeler un autre monsieur « Ah ! Mais tu sais le papa B est venu me chercher à l'école ».
Ah bon ? Partager l'amour des enfants avec un autre monsieur ? Vous imaginez frères ? Il y a des principes.
Donc on ne veut pas divorcer parce qu'on ne veut pas décevoir le Seigneur, parce qu'on ne veut pas décevoir sa femme, parce qu'on ne veut pas décevoir ses enfants, parce qu'on veut mourir en tant que fils.
Et un père, même si tu as des enfants, tu vas toujours être fils de tes parents.
Vous avez vu les gens que nous formons comment ils tombent dans la rébellion ? Parce qu'ils ne sont pas des fils, ils ne connaissent pas le Père céleste.
Aucun principe.
Le Père céleste ! On a beaucoup de jeunes ils sont là « Yo, yo yo man ».
Tu les vois comme ça « T'as 25 ans toujours yo, yo ? Tu veux épouser une femme toujours yo-yo ? ».
Aucun projet d'avenir.
« Yo, yo, yo.
Le ministère, le ministère, le ministère… l'appel ».
Mon ami, il faut d'abord que tu sois fils.
C'est important.
Que Dieu nous aide.
Les soeurs c'est pareil.
La révélation du Père vous fait rentrer dans votre féminité.
La révélation du Père, pour les hommes, vous fait rentrer dans votre masculinité.
Parce qu'un homme qui n'est pas masculin est un homme qui sera féminin.
Un homme qui est complètement féminisé.
La Bible dit que les efféminés n'entreront pas dans le Royaume des cieux.
Quand il y a un problème un homme complètement féminisé ça pleure tout de suite.
Mais un homme digne de ce nom quand il y a un problème, frères, il va régler ça dans la prière d'abord.
Vous savez pourquoi la plupart des femmes aiment les hommes beaucoup plus âgés ? A âge égal les hommes sont moins matures que les femmes.
C'est prouvé.
Prenez un homme de 20 ans et une femme de 20 ans, les deux, vous allez voir, en général.
Pourquoi ? Parce que quelque part les hommes là c'est… L'homme est le chef nous dit la Parole mais pas le chef qui va commander, qui va donner des ordres, qui est assis sur son trône et qui dit « Faites ceci, faites cela ».
Le chef est celui qui se mouille les mains, les pieds et qui dit aux gens « Faites ce que je fais » et non « Faites ce que je dis ».
Ce n'est pas pareil.
« Fais ci.
Fais ça ».
Non.
« Je fais et tu fais ».
Un homme digne de ce nom sait gérer sa maison.
D'abord, sa vie.
Un homme qui ne sait pas gérer sa vie comment voulez-vous qu'il gère sa maison ? Un homme dont la femme doit toujours surveiller.
« Tu as mangé quoi ? Tu as bu quoi ? ».
La femme doit toujours veiller toujours sur son régime.
« Est-ce que t'as pas mangé beaucoup de sel ? ».
Mais là, tu deviens bébé c'est plus possible.
Je vous assure qu'il y a des femmes qui se disent « J'ai épousé un bébé, un enfant.
Je dois surveiller tout ce qu'il fait ».
Combien d'hommes savent-ils faire à manger ? Nous voulons le ministère mais alors qu'à la maison on ne sait même pas faire à manger.
Parce que pour beaucoup d'hommes c'est la femme qui doit faire à manger.
Alors comme les femmes préparent de moins en moins, alors on va au petit magasin de surgelé à coté, on prend un poulet congelé depuis 20 ans et avec le micro-ondes… oh ! Quelle grâce ! On vient et puis tac, 3 minutes après le poulet est prêt.
« Chéri viens manger ».
Ecoutez que Dieu nous aide.
Je sais que je suis en train de perturber un peu les choses ici mais ça fait du bien, c'est important.
Tu demandes aux hommes qu'est-ce qu'ils savent faire comme repas, ils vont dire « Moi je sais faire seulement du riz et des pâtes.
Des oeufs ».
Les soeurs sont là ! Surtout les hommes d'origine africaine.
C'est terrible.
Quand il y a un problème les hommes sont toujours là « Maman, je vais appeler maman ».
« Mais on est mariés !!! ».
« Oui, mais je vais appeler maman ».
Mais le cordon n'est toujours pas coupé ??? L'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme.
On n'a pas dit qu'il va s'attacher à son bâtiment ou à sa voiture.
Parce que les hommes aiment tellement leur véhicule même les chrétiens.
Ça passe plus de temps sur leur voiture en train de l'astiquer, au lieu d'astiquer sa femme avec la Parole de Dieu.
Surtout si l'homme à une entreprise alors il trouve un moyen pour pouvoir s'échapper.
« Ah mais tu sais chérie j'ai fermé tard ».
« Ah oui mais tu devais rentrer à temps à la maison pour le repas ».
Surtout s'il a un ministère.
Alors là c'est « Chérie, lundi j'étais en visite.
Mardi, j'étais en visite, Mercredi, j'étais en visite… ».
Le téléphone sonne tout le temps, tout le temps.
La femme n'a même pas le temps de parler avec son mari.
Et à la maison c'est le pasteur qui est là.
« Chérie il est écrit.
Il est écrit… ».
La femme veut parler….
« Attends… l'onction ».
Tu ne vas pas impressionner la femme avec l'onction.
Ce sont les autres qui seront idolâtres.
Ta femme ? Jamais.
Parce qu'elle te connaît, elle sait quand tu pleures quand il n'y a pas à manger.
Là, ce n'est pas le pasteur qui pleure, c'est le mari qui pleure.
Mais comme la femme protège son mari elle ne va pas tout balancer dehors.
Donc il ne peut pas l'impressionner avec les versets bibliques.
Regardez une femme qui est impressionnée par un homme à cause de son onction, de son ministère, si l'homme l'épouse, c'est fini.
Quand ça va dans les lieux secrets, c'est fini le mystère est tombé.
La femme va dire « Mais il est comme tout le monde.
C'est un homme mortel.
Il a aussi des défauts ».
Voilà pourquoi il faut être un fils.
Dis à ton voisin, il faut être un fils ou une fille.
Arrêtez de faire la comédie.
Les bishop tout ça.
On peut tromper tout le monde mais nos femmes… Vrai ou faux ? Bah oui ! Nous nous trompons nous-mêmes souvent.
Qui réalise qu'il a des difficultés par rapport à l'identité de fils, de fille ? Si on a eu une mauvaise relation avec son père, avec sa mère on peut aussi avoir une mauvaise image du Père céleste.
Une femme qui a été battue souvent par les hommes, trompée par les hommes, si elle se convertit, elle est blessée toujours par les hommes, la blessure est là, les démons sont chassés mais les blessures sont là, elle peut avoir une mauvaise image du Père céleste.
Qui a du mal à voir Dieu comme un Père ? Et très souvent vous allez voir que les femmes qui ont ce problème-là, on ne va pas les condamner, loin de là, mais c'est parce que souvent aussi elles ont une mauvaise image de l'homme ou de leurs pères.
Une femme qui a été violée par un proche, par un homme mais si elle se convertit, vous allez lui dire « Mais le Père céleste existe ».
Mais la personne va plus parler à Jésus.
Jésus en tant que Dieu.
Mais le côté Père, c'est difficile.
Vous voyez ? Vous savez la première identité que nous avons quand nous donnons notre vie au Seigneur c'est que nous devenons des fils et filles.
Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point.
Mais posez-moi la question pourquoi Dieu nous a-t-il donné son Fils ? Tu me diras « C'est pour le salut ».
Je suis d'accord.
Mais ce n'est pas que pour le salut.
C'est aussi pour que nous ayons un repère.
Un exemple des fils et des filles que Dieu veut.
Vous voyez ? Dieu est devenu Fils et il est descendu sur la terre pour nous donner l'image qu'Adam avait perdue.
Adam était le premier fils de Dieu sur terre.
Le premier fils et quand il est tombé dans le péché il a perdu cela.
Voilà pourquoi Dieu lui-même a dû s'incarner.
Et quand Jésus est venu, les apôtres en voyant comment il était avec le Père se sont dit « Montre-nous le Père ».
Parce qu'ils l'ont vu soumis au Père.
Ils ont vu comment il parlait au Père.
Comment il chantait les louanges au Père… ils ont dit « Mais comment quelqu'un peut-il aimer Dieu comme ça ? ».
D'ailleurs, les juifs dans Jean 10 ont accusé le Seigneur parce qu'il se faisait passer pour le Fils de Dieu.
Et pour un juif dire qu'un homme peut être fils de Dieu c'est comme pour les musulmans.
C'est une abomination.
Est-ce que tel que tu es là, as-tu l'occasion de t'asseoir avec ton père pour parler avec lui ? Ton père biologique.
Qui a du mal ? Vous voyez on est nombreux.
Parce que souvent le père, l'image du père que vous avez c'est quelqu'un qui vient et qui vous menace.
« T'as pas fait ci, t'as pas fait ça.
T'as pas fait ci, t'as pas fait ça ».
La dernière fois je parlais avec une femme, avec une famille, je tairai le nom.
Une femme, une jeune soeur est venue me voir, il y a huit ans elle me dit « Quand j'avais 16 ans mon frère en avait 15 »… elle me disait qu'ils étaient partis à une fête d'anniversaire et au retour, leur père était tellement en colère qu'il les a frappés, il avait une lame de rasoir, il les a déshabillés et les a rasés.
Vous comprenez ? Elle avait 16 ans.
Elle m'a confié cela il y a huit ans.
Blessée, cassée.
On l'a encadrée, on l'a suivie.
Et elle s'est mariée mais pendant trois ans elle ne pouvait pas vivre une vie normale avec son mari.
Et le Seigneur lui dira « Parles en à ton mari ».
Elle lui en a parlé.
Elle était débloquée.
Et ensuite elle est revenue me voir pour pouvoir parler avec sa famille concernant une situation familiale et j'ai convoqué ses parents pour la première fois et je lui ai dit « Dis à tes parents ce que tu m'as dit ».
D'abord, j'ai vu sa mère.
Et j'ai dit « Dis à ta mère ce que tu m'as dit ».
Elle a tout balancé.
Et sa mère lui dira « Pourquoi ne m'as-tu rien dit ? ».
« Mais maman comment voulais-tu que je t'en parle ? Quand papa nous cognait, quand il nous frappait tu étais là aussi pour l'encourager ».
Et ensuite le père est venu avec la mère, on a parlé, le père a reconnu « Oui, oui effectivement je vous ai rasés je m'en rappelle ».
Je lui ai dit « Mais monsieur ça, ça s'appelle la sorcellerie ».
Et je lui ai dit « Tu demandes pardon à ta fille parce que tu as brisé sa vie ».
Alors comment voulez-vous qu'une telle fille ait pu avoir la révélation du Père ? Dieu lui a fait grâce, heureusement.
Regardez nos relations avec nos parents.
Regardez bien.
Entre vos frères et soeurs chez vous, il y a souvent des tensions, des conflits.
Qui se reconnaît dans tout ça là ? Et Salomon dit « Mon père m'instruisait ».
Voilà le rôle du père c'est l'instruction.
Et vous savez chez les hébreux l'instruction c'est la lettre lamed.
C'est la 12e lettre.
Comme je vous l'ai dit chaque lettre hébraïque a une signification.
C'est la 12e lettre, la lettre lamed.
Elle a la forme d'un fouet.
Et lamed nous parle de l'instruction, du Rabbi.
Yehoshua, le Rabbi, l'instructeur.
Lamed nous parle aussi du fouet, de l'apostolat, de la correction.
Et ça c'est le rôle aussi du père.
C'est pour cela que la Bible dit « N'éloigne pas la verge de l'enfant ».
Donc le Père céleste s'il voit que nous nous écartons de ses voies, il prend le fouet et il nous frappe, il nous corrige.
Et Hébreux 12 nous dit qu'il nous châtie parce que nous sommes des enfants légitimes.
Tel que je suis là, je ne peux même pas bouger d'un iota, je sais que Dieu va tellement me frapper.
Je ne peux même pas bouger.
Il y a des gens qui pèchent, des chrétiens et des pasteurs.
Vous allez voir qu'ils pêchent tous les jours, vous vous dites c'est comme si ils sont en bonne santé.
Mais il y en a là ils ne peuvent même pas lever… Moi, la dernière fois j'ai dit, dans mon coeur, j'ai dit au Seigneur « Je vais aller aux Etats Unis, je vais me refugier la bas là.
Ça me fatigue un peu l'Europe… avec tous les combats là Seigneur, je me sauve ! ».
La parole était encore dans mon coeur.
Frères, je suis allé me coucher mais là-haut là, le Père a tout entendu.
Frères, un démon de mort est venu me voir pour m'attraper.
Je me suis réveillé en sursauts j'ai dit « Seigneur j'ai compris ».
« Ah ! Tu veux faire ça ? Et bien tu vas mourir ». (…) Mais si toi tu oses seulement tu as l'impression que toutes les portes sont fermées.
Et t'es là « Aaaaah ! Je suis maudit ».
T'es pas maudit.
Quelque part le Père céleste veille sur toi.
Frères, vous croyez que c'est réjouissant d'avoir des gars comme les machins qui font des vidéos, des charlatans, je ne vais même pas citer leurs noms.
Y en a qui se rasent comme moi tellement qu'ils me regardent dans les vidéos.
C'est terrible.
Toi, t'es là tranquille, et il y a des gars qui parlent sur toi.
Ils font des réunions sur toi.
Frères, honnêtement surtout un gars comme moi, ex voyou.
Mais le Père te dit « Tais-toi.
C'est toi que je travaille parce que je veille sur toi ».
Calme-toi ! Seigneur, merci.
Vous ne vous rendez pas compte ? Toi si on tape ton nom sur le net là il n'y a rien.
Tu peux dormir tranquillement.
Mais nous autres quand on tape comme ça.
Le petit monde de Shora.
Oh ! Le logo… Quoi le logo ? Ce n'est même pas moi qui ai fait le logo.
Le frère qui a fait le logo, qui était à l'origine de ça, il m'a appelé il y a quelques jours.
Il m'a dit « Honnêtement, j'ai dit à ce monsieur t'es fou.
C'est moi qui ai fait le logo, ce n'est même pas Shora ».
« Y a le signe démoniaque dedans… on aime qu'on l'appelle papa alors que ce n'est même pas un ancien… ».
Toi, t'es tranquille… moi il y a des sites entiers sur moi, des blogs.
Quelle grâce ! J'aime ça.
Dis à ton voisin il aime ça.
Bah oui j'aime ça.
C'est ça le mont Carmel, c'est la convocation.
Je ne voulais pas de ça frères.
Moi je voulais une vie tranquille.
J'étais opérateur projectionniste, dans mon cinéma j'étais à l'aise.
J'avais mes quatre salles.
J'avais ma cabine de projection commune.
J'étais là sur mon fauteuil.
Je projette le film.
Je suis là tranquille.
Frères, tranquille.
Je gagnais au moins 9000F français, salaire de base à l'époque.
C'est beaucoup d'argent.
Du coup je travaillais à temps partiel, je ne voulais pas beaucoup gagner, je voulais avoir de quoi pour faire l'oeuvre de Dieu.
J'étais tranquille.
Les gens venaient « Est-ce qu'on peut avoir une entrée gratuite ? ».
« Pas de souci.
Vous êtes combien ? 2, 3. Entrez ».
J'étais tranquille.
Le cinéma là, je gère tout, moi tout seul.
Mais Dieu te dit « Sors de là.
Va te faire chahuter par les voyous ».
Parfois je lui parle comme ça « Seigneur, est ce que tu ne peux pas modérer un petit peu tout ça ? ».
C'est trop tard.
Qu'est-ce que tu veux faire ? C'est ça le Seigneur.
Le Père, il veille sur nous.
Parce que si tu sais que tous tes faits et gestes sont surveillés donc du coup tu vas plus te permettre de prendre une femme seule dans ta voiture.
Bah oui ! Il veille.
Parce qu'il sait que ta chute va entrainer beaucoup de gens.
Donc il va dire à Satan « Envoie moi tes gars bizarres pour qu'ils soient autour de lui ».
Des sentinelles embauchées gratuitement.
Donc toi c'est pareil aussi.
Si ce n'est pas le net ce sont des ennemis qui vont se lever.
Des gens qui vont commencer à te critiquer.
« Mais je n'ai rien fait mais qu'est-ce qu'ils me veulent ? ».
Comme tout à l'heure je venais, quelqu'un m'appelle, la personne me fustige.
J'étais là « Oh ! ».
Gratuitement.
C'est terrible.
Vous savez parfois j'ai envie de me casser.
Mais quand tu vois les foules de gens comme ça.
Tu dis « Mais cette foule là si je m'en vais ce n'est pas bon ».
Vous ne vous imaginez pas le Père, ce à quoi le Père nous soumet.
La souffrance.
Et quand je vois des chrétiens qui pleurent parce que le Père les corrige.
« Oohh ! J'en peux plus.
Moi je vais céder.
Je vais laisser le ministère, je vais remettre les clés à l'apôtre Shora ».
Moi ? Tu veux que j'ai un trousseau de clés ? Tu veux que je vieillisse avant le temps ? Non ! Chacun va garder sa clé au nom de Yehoshua.
Bah oui frères ! Chacun doit recevoir l'instruction.
Un coup de fil comme ça.
« Allo ? ».
« C'est Joël ».
« Ça va frère Joël ? ».
« Ah mais ça va pas.
Mais tu sais je crois que… ».
« Non tu crois quoi ? Moi je crois vraiment que le Seigneur t'instruit en ce moment-là ».
Et c'est ça l'Évangile.
« Allo ? Oui c'est qui ? ».
« Ah mais tu sais homme de Dieu ».
« Toi aussi tu es un homme de Dieu non ? ».
Un jour Jérémie a dit au Seigneur « Seigneur, tu es trop juste ».
Il était tellement sage Jérémie, il a commencé d'abord par élever le Seigneur.
« Seigneur, tu es trop juste ».
Il n'a même pas dit « Tu es juste », il a dit « Tu es trop juste pour que moi Jérémie je puisse contester avec toi parce que je ne suis que de la poussière mais j'aimerais quand même te poser des questions sur tes jugements.
Moi, je te crains.
Mais tu me frappes.
Tout le monde me critique.
Les prophètes me critiquent.
Les sacrificateurs, le roi, les chefs… mais les païens là, ils sont heureux.
Mes voisins sont en bonne santé.
Mes copines là-bas trouvent facilement des copains.
Moi qui me sanctifie, je suis comme ça pourtant je pouvais en trouver pleins dans la rue.
Dieu, explique-moi ».
Il n'était pas le seul Jérémie.
Asaph la même chose dans Psaumes 73.
Habacuc il dit au verset 1er du chapitre 1er « J'ai crié à toi avec violence.
Tu ne réponds même pas ».
Toi, tu crois que tu es le seul à qui Dieu ne répond pas tout de suite ? C'est le Père, il fait ce qu'il veut.
Dis à ton voisin il est le Père.
Tu mitrailles le trône.
Tu te rends compte que six mois après tes mitraillettes n'ont rien fait.
Tu canardes le ciel avec des paroles.
Et tu t'aperçois que le « ricacabocochika » n'ont rien pu faire.
Et tu te dis « Bon, je m'accorde 1 an si d'ici la fin de l'année, il ne me répond pas c'est fini.
Je ne vais plus à l'assemblée je reste chez moi à la maison ».
Dieu dit « Le je là, le moi je vais le briser encore ».
Il te prend, il te met dans un creuset, il met le feu en dessous, tu vas commencer à fondre.
Il peut t'envoyer faire un petit tour là-bas à l'hôpital.
Vacances comme Nabuchodonosor.
7 ans de vacances.
Il avait besoin d'être frappé par le Père.
Instruit.
Nabuchodonosor avant de recevoir la leçon du Père, (…) il a dû être foudroyé un peu.
C'est quand t'es bien, t'es dans ta BMW, ta Mercedes, dans ta villa, t'es là, là tout va bien, Dieu est amour, mais quand il commence à t'entamer un peu, là il n'est plus amour, il est méchant.
Mais les fils de Dieu même s'ils souffrent comme Job ils diront « Je sais que mon rédempteur est vivant ».
Qui ne comprend pas toujours le Seigneur ? On te blesse.
Tu agresses.
Oh ! Ma soeur, sois calme.
Je sais on est là, on fait semblant parfois, on est tout beaux, c'est le dimanche mais Dieu sait que dedans là ça chauffe.
« Moi on ne me parle pas comme ça.
Faut que je parle.
Ta mère là elle exagère ».
Mais attends, c'est ta belle-mère.
C'est aussi ta mère.
Tu lui dois du respect.
Attention ! Parce que tu vas blesser ton mari, son fils.
Il y a la sagesse.
« Mais tu sais quand même ta famille, tes frères, tes soeurs… » Le mari a dit seulement une parole la soeur est déjà au troisième étage.
Le Père qui t'aime qu'est-ce qu'il va faire ? Il dit « Ma chérie, comme je t'aime beaucoup je vais te tailler ».
Dieu va commencer à te tailler, tailler, comme si tu avais un long bec.
Dieu va prendre des ciseaux.
Il va commencer à couper, pas tout d'un seul coup parce que tu vas mourir.
Il va couper petit à petit.
Il prend la langue et il la tire.
La langue, un petit membre qui peut embraser toute une forêt.
Et quand il va estimer que tu n'as plus de langue maintenant tu laisses sa Parole te justifier.
Et c'est là qu'il va commencer à se manifester.
Allez dans les morgues, faites une expérience.
Prenez un corps donnez-lui un coup de pied.
Frères, je suis convaincu que le mort va se lever.
Vrai ? Ce n'est pas vrai.
« Ecoute tu m'as donné un coup de poing ? J'étais en enfer mais je suis remonté juste pour toi.
Je vais retrousser un peu les manches parce que là, là ça va pas là ».
Il te donne un coup bien comme il faut, tac tu tombes et il dit « Maintenant, je repars ».
Non ! Tu le craches, le mort il ne réagit pas.
Tu l'insulte.
D'ailleurs, tu peux même profiter pour déchainer ta colère sur un mort.
« Voilà t'es noir.
T'es trop noir, t'es ceci, cela ».
« Voilà, t'es arabe.
Voilà t'es blanc ».
Le mort « C'est quoi le racisme ? ».
Eh bien, Dieu veut que tu sois pareil, que je sois pareil.
(…) Il prend son temps.
Qui du mal à maîtriser sa colère ? Il y a des paroles qui sont très blessantes parfois.
Mais Dieu permet tout ça en tant que Père parce qu'il t'instruit.
Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu.
Qui a du mal à pardonner ? Qui déteste son père ? Sa mère ? Il y a des mains qui sont levées.
Qui ne s'aime pas ? Venez devant vous qui ne vous aimez pas.
On va prier pour vous.
Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas pour vous exposer.
Le Seigneur va vous faire du bien.
Jésus la Lumière du monde - Ludovic Rougé

Jésus la lumière du monde     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

Bonsoir à tous et à toutes, j'espère que vous allez bien.
C'est votre frère Ludovic qui, ce soir, va animer votre émission A la lumière de la Parole.
Et je vous propose avant de démarrer de prier ensemble pour que le Seigneur nous parle et nous visite.
Seigneur, nous te remercions de cette grâce que tu nous donnes encore, ce soir, de pouvoir partager ta merveilleuse Parole.
Seigneur, que vraiment ton Esprit nous conduise, que ton Esprit nous éclaire et nous voulons vraiment, Seigneur, que tu transformes encore nos vies.
Nous savons que tant que nous sommes ici-bas, et bien, ça veut dire qu'il y a encore des choses à changer, qu'il y a des scories à sortir dans nos vies Seigneur, et nous voulons être semblables à toi, nous voulons te ressembler c'est le désir le plus cher dans nos coeurs Seigneur.
Nous voulons vraiment laisser l'Esprit de Dieu nous parler, nous convaincre, nous transformer.
Seigneur, nous voulons que la lumière que tu es, brille de tout son éclat dans nos coeurs, dans nos vies, dans notre âme, dans notre esprit, dans notre corps tout entier.
Et comme disait Paul dans 1 Thessaloniciens 5 : 23 que ton Esprit nous purifie, nous sanctifie, corps, âme et esprit.
Nous te prions, ce soir, que vraiment nous puissions être transformés et visités d'une manière glorieuse et puissante au nom de Jésus.
Amen.
Chers frères et soeurs, ce soir, je voudrais qu'on démarre par cette merveilleuse Parole de Dieu qui est dite dans Genèse 1 : 1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.
Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.
Ce soir, nous allons parler de la lumière ou plus exactement ce que la lumière produit dans nos vies.
On a plusieurs fois reçu cet enseignement au travers des enseignements de Shora que, finalement, au premier jour, et bien, déjà tout était inscrit y compris la Croix, y compris la résurrection de Christ, y compris ce que nous allions devenir en Christ etc.
Et nous voyons ici, dans ce passage qu'au commencement la terre était informe et vide.
Tohu bohu.
En d'autres termes, c'est le mot qui est utilisé ici qui est un mot très fort, tohu bohu c'est le mot chaos.
C'était le chaos.
Et c'est exactement ce qui se passait dans nos vies avant que nous connaissions Christ, c'était le chaos.
Et encore, aujourd'hui, dans ce monde dans lequel nous vivons et bien nous voyons que c'est le chaos et que bientôt ce monde va se terminer pour, justement, que nous puissions vivre une autre vie dans un autre monde, bien évidemment, sous le règne de Christ, le règne terrestre de Christ au millénium.
Mais, aujourd'hui, force est de constater que non seulement le chaos règne dans ce monde mais il règne aussi dans l'église.
Et le chaos, malheureusement, peut régner parfois… je dis bien règne parce que ça veut dire que le chaos, ou les ténèbres plus exactement, nous dominent lorsqu'ils règnent.
Et malheureusement, elles peuvent régner dans la vie du chrétien.
Et il ne faut pas qu'il en soit ainsi.
Nous avons besoin d'expérimenter la lumière dans tous ses aspects.
Et, ce soir, je voudrais qu'on soit particulièrement concentrés sur les trois aspects de la lumière.
A savoir premièrement, Christ qui est la lumière, ensuite Christ qui est notre lumière au sein même du corps de Christ et Christ qui est la lumière du monde.
Et nous allons, ce soir, nous attarder sur ces trois aspects là, de la lumière pour que nous puissions véritablement ne rien laisser de ténébreux en nous.
Car malheureusement, parfois parce que la Croix nous pousse à renoncer à nous-mêmes, à renoncer à toutes ces choses et bien par conséquent, il est parfois difficile de céder au Seigneur et nous avons la responsabilité d'être dans la lumière afin que celle-ci nous éclaire et qu'elle révèle toutes les impuretés, toutes les choses que nous ne devons plus cacher afin que Christ puisse régner véritablement et complètement.
Alors je voudrais qu'on réfléchisse un petit peu sur la notion du temple de Saint Esprit.
Vous savez dans un temple et particulièrement dans le Lieu Très Saint du temple, dans le tabernacle de Dieu, dans le Lieu Saint, il y avait un chandelier et ce chandelier avait pour but, bien évidemment, d'éclairer cet endroit qui était le Lieu Saint.
Or, aujourd'hui, nous sommes le temple du Saint Esprit selon 1 Corinthiens 6 : 19 et nous avons besoin de réaliser que cette lumière est là pour, justement, visiter et illuminer les trois aspects de notre être que sont l'esprit, l'âme et le corps.
Et je voudrais qu'on lise ensemble 1 Corinthiens chapitre 6 : 9 Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le Royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le Royaume de Dieu.
Et c'est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous.
Mais vous avez été (qu'est ce qu'on a été ?) lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ, et par l'Esprit de notre Dieu.
Tout m'est permis, mais tout n'est pas utile; tout m'est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.
Les aliments sont pour le ventre, et le ventre pour les aliments; et Dieu détruira l'un comme les autres.
Mais le corps n'est pas pour l'impudicité.
Il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps.
Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance.
Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ? Prendrai-je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d'une prostituée? Loin de là! Ne savez-vous pas que celui qui s'attache à la prostituée est un seul corps avec elle? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair.
Mais celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.
Fuyez l'impudicité.
Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps.
Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix.
Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.
Donc là, nous voyons que nous sommes effectivement selon 1 Corinthiens 3 : 16 également, le temple du Saint Esprit.
Donc à partir du moment où nous sommes le temple et bien nous devons comprendre comment fonctionne correctement ce temple.
En effet, il y a des règles de fonctionnement, il y a des rituels.
D'ailleurs, la responsabilité des lévites ; on voit ça dans le livre de Lévitique particulièrement ; était justement de s'occuper du montage et du démontage du tabernacle et de l'entretien des instruments.
Chaque objet devait être disposé d'une manière particulière selon des règles strictes.
De la même manière on ne s'approche pas n'importe comment dans la présence de Dieu.
Et je remarque que, malheureusement, beaucoup de chrétiens sont familiers, beaucoup de chrétiens lorsqu'ils écoutent la Parole ont la tête ailleurs.
Beaucoup de chrétiens lorsqu'ils sont en principe censés être dans le respect dans la présence de Dieu, et bien, mâchent des chewing-gums, des choses comme ça.
Il y a des règles, mes amis, ce n'est pas parce que nous sommes sous la grâce que nous devons faire tout et n'importe quoi.
Je vous encourage donc à vraiment respecter la présence de Dieu et à être sensibles, à ne pas être familier.
Vous savez ? La raison pour laquelle beaucoup de couples ne tiennent pas aujourd'hui, c'est parce qu'ils sont familiers les uns les autres.
C'est parce que l'homme et la femme, à force de vivre ensemble, deviennent familiers et donc ils perdent ce respect de l'autre qui fait qu'à un moment donné on ne voit plus l'autre tel qu'on devrait le voir.
De la même manière, à force de manquer de respect par rapport à Dieu on ne voit plus Dieu comme il doit être, à savoir Dieu.
Je vais vous dire une chose, votre frère ou votre soeur en Christ ce n'est pas votre pote.
Et Dieu ne l'est encore moins.
C'est-à-dire que nous devons tous comprendre et saisir que le Seigneur Tout-Puissant est Dieu.
Bien sûr, que Jésus est notre frère, bien sûr que nous avons un ami qui est Jésus-Christ mais n'oublions jamais que cet ami, d'abord, n'est pas un pote et qu'il est Dieu.
Et par conséquent lorsque nous prions et nous cherchons sa face ; il n'y a pas de manière de s'approcher de Dieu le voile a été déchiré, on est d'accord avec cela ; mais nous lui devons respect.
Vous savez ? Quand Jésus parle, il a toujours raison.
Quand Jésus parle, il a toujours le dernier mot.
Quand Jésus parle c'est une parole qui engendre systématiquement l'obéissance.
Systématiquement.
Et parce qu'il n'est pas un pote lorsqu'il parle on doit l'écouter.
Et pour que nous puissions avoir ce respect-là, il faut déjà que nous puissions revenir au commencement.
Vous savez dès qu'il y a quelque chose qu'on ne saisit pas dans la Parole il faut toujours revenir au commencement.
I/ Christ, la lumière C'est pour ça que j'ai commencé par Genèse chapitre 1 pour vous expliquer que notre Seigneur est avant tout lumière.
Il est la lumière.
Il est celui qui dit « Que la lumière soit » et elle fut.
Et à partir de là, la première chose que le Seigneur a fait c'est qu'il a séparé les ténèbres de la lumière.
Et lorsque nous lisons cette Parole, notamment dans Jean chapitre 8 : 12, il est dit que Jésus est la lumière du monde.
On va lire ce verset.
Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
En fait, la lumière en elle-même c'est Dieu.
C'est Dieu notre lumière et par conséquent puisque nous sommes devenus le temple du Saint Esprit, il faut que cette lumière qui est en nous, à savoir la lumière de Dieu, et bien, brille de tout son éclat.
Et c'est tout simplement l'Esprit de Dieu qui est en nous.
Nous avons pour responsabilité de ne pas l'attrister et encore moins de ne pas l'éteindre.
Et c'est, malheureusement, ce qui s'est passé dans 1 Samuel 3 lorsque, non pas le prophète mais le lévite, Eli avait pour habitude, avant de se coucher, d'éteindre, et ça c'est terrible, d'éteindre le chandelier.
On voit ça dans 1 Samuel 3 lorsqu'il est parlé de l'appel du jeune Samuel.
Le jeune Samuel était au service de l'Éternel devant Éli.
La parole de l'Éternel était rare en ce temps-là, les visions n'étaient pas fréquentes.
En ce même temps, Éli, qui commençait à avoir les yeux troubles et ne pouvait plus voir, était couché à sa place, la lampe de Dieu n'était pas encore éteinte, Sous-entendu qu'il avait pour habitude d'éteindre cette lampe-là.
Et Samuel était couché dans le temple de l'Éternel, où était l'arche de Dieu.
Vous voyez ? Eli était responsable du bon fonctionnement du tabernacle, du Lieu Saint et du Lieu Très Saint.
Il avait pour responsabilité de veiller à ce que le chandelier devait être constamment éclairé.
Il devait éclairer, bien sûr, le Lieu Saint et il représentait ce que l'Esprit de Dieu est aujourd'hui dans nos vies, nous qui sommes le temple du Saint Esprit.
Nous ne devons pas éteindre le Saint Esprit.
Et, malheureusement, la familiarité, la familiarité, aujourd'hui, nous pousse parfois, malheureusement, à arriver jusqu'à cette extrémité qui est d'éteindre le Saint Esprit.
Et ça c'est terrible.
Et ça c'est terrible parce que comment voulez-vous vous sanctifier, comment voulez-vous entendre la voix de Dieu, comment voulez-vous avancer avec le Seigneur si la lumière, si la mèche est éteinte, si ça ne brille plus, si on passe notre temps à attrister le Saint Esprit ? Et lorsque Christ s'est révélé à nous, il a séparé les ténèbres de la lumière.
Lorsqu'il est venu nous visiter et lorsque nous avons décidé de suivre Christ, lorsque nous sommes nés de nouveau, et bien, nous avions une conscience telle du péché que nous n'avions pas d'autre choix que de le fuir.
Mais à cause de la familiarité, à cause du copinage diabolique, à cause du laxisme, à cause d'un manque de discipline de vie, et bien, petit à petit le péché n'est plus devenu aussi terrible qu'il ne l'était lorsque nous étions nés de nouveau.
Et parce que nous refusons de nous remettre en question, et bien, malheureusement, je dis bien malheureusement, les chrétiens commencent à se refroidir.
Et ça mes amis, c'est terrible.
Parce que notre responsabilité c'est de laisser cette lumière non seulement allumée mais (…).
Je dis bien tous les aspects de notre vie.
C'est vital.
Et Jésus est effectivement la lumière du monde.
Et c'est lui le point de départ de notre sanctification.
C'est lui le point de départ de notre nouvelle naissance et c'est lui le point de départ de notre marche avec Dieu.
Mais il y a aussi un autre aspect… alors je vais juste terminer par l'aspect de Christ qui est notre lumière en décrivant le chandelier qui se trouve dans Zacharie chapitre 4 et je voudrais qu'on le lise ensemble parce que c'est très intéressant.
Zacharie 4 : 1 L'ange qui parlait avec moi revint, et il me réveilla comme un homme que l'on réveille de son sommeil.
Il me dit: Que vois-tu? Je répondis: Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d'or, surmonté d'un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier; et il y a près de lui deux oliviers, l'un à la droite du vase, et l'autre à sa gauche.
Et reprenant la parole, je dis à l'ange qui parlait avec moi: Que signifient ces choses, mon seigneur? L'ange qui parlait avec moi me répondit: Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses? Je dis: Non, mon seigneur.
Alors il reprit et me dit: C'est ici la parole que l'Éternel adresse à Zorobabel: Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon Esprit, dit l'Éternel des armées.
Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel? Tu seras aplanie.
Il posera la pierre principale au milieu des acclamations: Grâce, grâce pour elle! Ce chandelier-là dans sa forme est très différent du chandelier du Lieu Saint que l'on retrouve dans le tabernacle et plus tard dans le temple.
Pourquoi ? Lorsqu'on analyse plus en détail la forme de ce chandelier, en fait, il faut savoir que ce chandelier-là était en forme de cercle.
C'est-à-dire que les sept branches formaient un cercle.
Et chaque branche avait donc sept lampes.
Et en haut de ce chandelier, donc en haut de ce cercle composé de ces sept branches, il y avait ce qu'on appelle un réservoir.
Et dans ce réservoir il y avait l'huile.
Et de ce réservoir partaient sept canaux qui alimentaient chacune des lampes.
Chaque canaux alimentait une lampe et, bien sûr, l'huile coulait au travers de ces canaux pour que la lampe soit suffisamment alimentée d'huile pour que la lumière et la mèche, principalement, s'éclaire et ne s'éteigne jamais.
Nous savons que l'huile représente le Saint Esprit.
Mais nous savons aussi que cette huile était faite d'une manière particulière.
C'était de l'olive concassée.
C'était de l'olive qui était littéralement broyée pour qu'il sorte de l'huile et que cela puisse effectivement alimenter ces lampes.
Maintenant que représentent les deux arbres que nous voyons aux côtés de ce chandelier ? Puisqu'il est dit à un moment donné, on va reprendre cela, Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d'or, surmonté d'un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier; et il y a près de lui deux oliviers, l'un à la droite du vase, et l'autre à sa gauche.
Donc on voit bien que ce sont ces oliviers-là qui produisent le matériel nécessaire pour que l'huile soit fabriquée et qu'elle puisse alimenter les lampes.
Eh bien, ces deux arbres là, en fait, ce chandelier représente Christ lui-même.
Ces deux arbres-là ce sont les deux témoins que sont Zorobabel et Josué, le souverain sacrificateur que l'on peut voir dans ce contexte dans 1 Samuel 3.
Et là, nous avons justement les aspects de Christ, l'aspect sacrificateur et l'aspect roi.
Puisque Zorobabel était gouverneur.
Et donc ce chandelier-là, c'était Christ en tant que sacrificateur et roi.
Et c'est de ces deux arbres là, que coulait l'huile.
Et quand Christ est allé à Gethsémané, quand il a prié à Gethsémané ; ce mot Gethsémané signifie pressoir à huile ; et c'est à partir de là que le Seigneur va être pressé.
Et cette huile-là a de la valeur, mes amis.
Cette huile là c'est notre Christ qui s'est sacrifié pour nous, qui a donné sa vie pour nous.
Il a été pressé de toutes parts et il en est sorti cette huile magnifique et qui fait que désormais, et bien, aujourd'hui, le chrétien à cette huile de grande valeur qui coule en lui.
C'est la raison pour laquelle il est vital de préserver cette huile pour que nous puissions avoir une vie pleinement éclairée par Christ lui-même.

II/ Christ, la lumière de l'Eglise
LE CORPS DE CHRIST
Ce chandelier-là avait une toute autre forme que le chandelier que nous trouvons dans Lévitique 24.
On va lire ensemble Lévitique chapitre 24 : 1 L'Éternel parla à Moïse, et dit: Ordonne aux enfants d'Israël de t'apporter pour le chandelier de l'huile pure d'olives concassées afin d'entretenir les lampes continuellement.
Le mot concassé là, nous parle d'une huile, non pas pressée sans le noyau mais entièrement broyée, une huile broyée et le noyau nous parle de l'essence même de ce que nous sommes, l'être tout entier.
Et donc ce chandelier devait recevoir de l'huile pure d'olive concassée afin d'entretenir les lampes continuellement.
C'est-à-dire 24 heures sur 24.
C'est en dehors du voile qui est devant le témoignage, dans la tente d'assignation, qu'Aaron la préparera, pour que les lampes brûlent continuellement du soir au matin en présence de l'Éternel.
C'est une loi perpétuelle pour vos descendants.
Il arrangera les lampes sur le chandelier d'or pur, pour qu'elles brûlent continuellement devant l'Éternel.
Nous retrouvons encore une fois ce même chandelier dans Exode chapitre 27 à partir du verset 20 Tu ordonneras aux enfants d'Israël de t'apporter pour le chandelier de l'huile pure d'olives concassées, afin d'entretenir les lampes continuellement.
C'est dans la tente d'assignation, en dehors du voile qui est devant le témoignage, qu'Aaron et ses fils la prépareront, pour que les lampes brûlent du soir au matin en présence de l'Éternel.
C'est une loi perpétuelle pour leurs descendants, et que devront observer les enfants d'Israël.
Mes amis, je voudrais qu'on comprenne quelque chose d'important, ce soir, par rapport à ce chandelier.
Bien sûr, que nous savons que Christ est la lumière du monde mais je voudrais qu'on se concentre sur le fait que ce chandelier-là, qui est différent de la vision que Zacharie a reçue avec le chandelier céleste qui nous parlait de Christ véritablement avec les deux aspects des deux oliviers que sont le Christ souverain sacrificateur et roi, et qu'on fasse la différence avec ce chandelier-là.
Pourquoi ? Parce que ce chandelier-là qui est toujours Christ, on est bien d'accord, n'a pas pour mission d'éclairer le monde parce que ce chandelier-là, il éclaire le Lieu Saint.
Et que trouvons-nous dans le Lieu Saint ? L'autel des parfums, la table des pains de proposition et, bien sûr, les pains de proposition.
En d'autres termes, la communion des frères et soeurs en Christ.
C'est-à-dire que cette lumière-là elle éclaire l'Eglise.
Cette lumière-là a pour priorité d'illuminer de la présence de Christ son Eglise.
Vous comprenez ? Ça c'est le deuxième aspect de cette lumière.
Et c'est exactement ce que nous lisons dans Ephésiens chapitre 4.
Vous savez que le livre d'Ephésiens parle principalement de l'Eglise et de la relation qu'il y a entre l'épouse et l'époux, et pour cause puisque c'est un merveilleux parallèle avec l'Eglise qui est l'Epouse de Christ et Christ qui est notre époux.
Donc relisons Ephésiens chapitre 4 à partir du verset 20 Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.
C'est pourquoi, renoncez au mensonge… C'est ça rester dans la lumière, mes amis.
On ne se raconte pas des baratins et on ne joue pas, parce qu'on se retrouve dans une église ensemble, on ne joue pas au chrétien.
Le Saint Esprit est là, il est sensible.
Et très souvent les chrétiens se disent « Je ne comprends pas, je trouve que je suis sec, il n'y a pas la présence de Dieu ».
Mais quand on voit son frère qui pêche et qu'on ne dit rien, on est tout aussi coupable parce que nous devons être garants de la lumière de Christ dans le corps de Christ aussi.
Le chandelier dans le Lieu Saint était là pour éclairer les pains de proposition.
Vous enleviez le chandelier on ne voyait plus rien.
Nous avons donc besoin de voir Christ éclairer le corps de Christ et enlever tout ce qui est ténébreux parce qu'il est là pour séparer les ténèbres de la lumière.
C'est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle, ça c'est intéressant, selon la vérité à son prochain… Vous savez on est terriblement lâche et hypocrite, on ne veut pas de problème dans notre vie chrétienne, et beaucoup de chrétiens, je ne dis pas qu'il faut chercher la persécution, mais beaucoup de chrétiens ne sont pas persécutés.
Pourquoi ? Parce qu'ils voient des choses mais ils ne les dénoncent pas, ils remarquent des comportements bizarres mais ils ne disent rien.
Mais vous savez que, nous ne sommes pas responsables bien entendu, du salut de notre prochain, mais parce que nous avons vu quelque chose qui cloche, nous pouvons dire à notre frère ou à autre soeur « Au regard de la Parole ceci n'est pas correct » et nous avons la possibilité d'amener ainsi cette personne à la repentance.
Et donc on aura gagné cette âme à Christ à nouveau.
Mais non, on préfère rien dire.
On préfère justement laisser une part ténébreuse en nous et dans l'autre également.
Alors que Paul est clair « Que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain car nous somme membre les uns des autres ».
C'est-à-dire qu'en tant que membre, s'il y a une gangrène dans le doigt et qu'on laisse cette gangrène dégénérer ne croyez pas qu'elle va s'arrêter au doigt.
Cette gangrène va affecter tout le corps.
Le corps vous m'entendez ? C'est-à-dire l'Eglise.
C'est-à-dire que si cette gangrène-là n'est pas traitée dès le départ, si nous ne traitons pas le péché de notre frère ou de notre soeur ça va contaminer tout le corps du Christ, c'est comme une gangrène.
C'est pour ça que nous n'avons pas d'autre choix que de faire briller ce chandelier dans le Lieu Saint, dans le corps de Christ pour que nous puissions justement, et bien, continuer à être dans la présence de Dieu et ne pas devenir comme ce pauvre lévite, Eli, qui était devenu pratiquement aveugle.
Et vous savez qu'à chaque fois qu'un homme de Dieu était aveugle à l'époque ; excepté, d'ailleurs Jacob où, là il y avait une cécité spirituelle on va dire, mais Isaac, par exemple, était quelqu'un qui était devenu charnel à la fin de sa vie et il était devenu aveugle et il a été berné, d'ailleurs, à cause de cela.
Et malheureusement, aujourd'hui l'église est composée de personnes aveugles.
Il est dit dans 1 Samuel 3 aussi qu'en ce temps-là les visions étaient peu fréquentes et c'est la même chose encore aujourd'hui.
En ces temps que nous vivons, en ces temps de la fin, les visions sont peu fréquentes, peu d'hommes cherchent véritablement la vérité.
Et avant de se coucher on souffle sur le chandelier et on laisse tomber Dieu.
Mais vous savez ça ne marche pas comme ça.
Le fait de souffler sur le chandelier avant de s'endormir c'est quoi ? Ça s'appelle compartimenter notre vie.
C'est-à-dire qu'on a envie d'allumer le chandelier quand ça nous arrange.
On va au culte le dimanche matin et puis le reste du temps on souffle dessus.
Mais vous savez ça ne marche pas comme ça avec le Saint Esprit parce que le Saint Esprit vous ne pourrez pas l'éteindre et le rallumer à votre convenance.
Si vous ne vous repentez pas sincèrement, si nous ne nous repentons pas de nos péchés sincèrement lorsque nous désobéissons à Dieu et bien ça ne vas pas se rallumer, ne rêvons pas.
Et si nous nous endurcissons nous risquons un jour ou l'autre peut-être d'être égaré.
Bien sûr, Dieu est patient mais il faut prendre garde.
Et ça c'est donc le deuxième aspect de la lumière.
C'est qu'elle est là pour éclairer le temple dans l'Eglise.
L'INDIVIDU Et puis, bien évidemment, puisque nous sommes le temple du Saint Esprit cette lumière a besoin d'éclairer tout notre être entier en tant qu'individu et là je parle de nous personnellement, je ne parle plus du corps dans le sens de communion mais d'individus, de temple du Saint Esprit que nous sommes.
Nous avons été régénérés.
L'esprit, notre esprit, lors de la nouvelle naissance a été complètement régénéré.
Notre partie spirituelle de l'être qu'est l'esprit a été complètement renouvelé par le Saint Esprit.
Mais qu'en est-il de l'âme ? Et qu'en est-il du corps ? Lisons 1 Thessaloniciens chapitre 5 : 23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ! Le Saint Esprit qui nous a régénérés dans notre esprit ne doit pas s'arrêter là.
Notre vie, tant que nous sommes ici-bas, et bien, nous devons laisser l'Esprit de Dieu, par notre esprit, commencer à contrôler, à diriger, à changer nos âmes.
C'est-à-dire que jusqu'à présent tant que nous étions psuckikos, c'est-à-dire un homme animal, sans l'Esprit de Dieu, nous fonctionnions avec notre âme, avec nos émotions.
On pouvait nous marier, divorcer sur un coup de foudre, sur une émotion.
On pouvait assouvir nos envies quitte à prendre un crédit, nous endetter parce que on en avait envie, parce que notre âme contrôlait notre être.
Or, en tant qu'enfant de Dieu, il ne doit plus en être ainsi, c'est l'Esprit de Dieu qui doit nous contrôler.
Donc il faut que l'âme se soumette à notre esprit par l'Esprit de Dieu.
Et donc cette âme-là ne doit plus décider par elle-même, elle ne doit plus être complètement perturbée par ses émotions mais elle doit être canalisée par l'Esprit de Dieu.
Et l'Esprit utilise la Parole de Dieu qui est notre lumière.
Ta parole est une lampe à mes pieds.
Et cette lumière, par le Saint Esprit, et cette Parole qui est là pour nous conduire dans la vérité canalise notre âme et ainsi notre âme se soumet à la volonté de Dieu.
Ça c'est un autre aspect de la sanctification.
C'est que nous avons besoin de laisser couler le Saint Esprit jusqu'à notre âme tout entier, dans les moindres compartiments de notre âme.
Tout ce qui paraît encore ténébreux.
Bien sûr, nous sommes nés de nouveau, bien sûr nous sommes une nouvelle créature et donc nous ne sommes plus pécheurs mais nous ne péchons plus parce que nous sommes une nouvelle créature mais le caractère a besoin d'être changé.
Je peux être lunatique, je peux être de mauvaise humeur, Dieu se charge de ça et il prend son temps.
Et donc il va utiliser son Esprit pour, au travers de sa Parole nous communiquer sa volonté et ainsi nous ne décidons plus selon nos émotions mais selon la volonté de Dieu qui est communiquée dans sa Parole de Dieu.
Exemple, avant ma nouvelle naissance, je pouvais être en colère, et la colère en soi n'est pas un péché mais les conséquences.
Malheureusement, la colère nous pousse à pécher.
Je prends un exemple, je prends n'importe quoi mais supposons que j'étais colérique avant ma nouvelle naissance et bien il m'arrivait d'être insultant, pourquoi pas de taper les gens etc… Maintenant je suis né de nouveau, il n'est pas dit que la colère a été éradiquée mais le Seigneur va, d'une part peut-être, utiliser un aspect de la colère pour prêcher la vérité, pour être enflammé pour Dieu mais il ne permettra pas que cette colère m'incite à pécher et donc il va canaliser les choses, il va opérer un brisement dans ma vie afin que je n'ai plus (…).
Et ça c'est ce que la Parole de Dieu doit opérer dans ma vie.
La Parole, quand je l'a lis c'est, par exemple, Galates 5 : 22 le fruit de l'Esprit, l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la douceur, la fidélité, la maîtrise de soi.
Eh bien, si je lis cette Parole et que le Saint Esprit me touche au travers de ça, je dois réaliser que la douceur, je dois l'expérimenter.
Vous allez me dire « Eh bien oui mais alors comment je fais ? ».
Il n'y a rien à faire.
Parce que la Parole de Dieu me dit que j'ai reçu le fruit de l'Esprit donc je laisse l'Esprit de Dieu se manifester au travers de ma vie.
Mais alors comment il se manifeste ? Au travers du brisement et de la Croix.
Nous devons mourir à nous-mêmes.
Très souvent nous sommes en colère, en tout cas avant d'être né nouveau, on était en colère parce qu'on était au centre de tout.
Et la moindre contrariété nous faisait exploser de colère.
Et aujourd'hui en tant qu'enfant de Dieu nous ne nous appartenons plus.
Ce n'est plus nous qui vivons.
Et donc on a plutôt intérêt à laisser Christ s'exprimer et il s'exprime au travers de la Croix.
Nous crucifions notre chair.
Ça c'est la seule action que nous devons faire.
Si je rencontre une situation dans la vie qui m'amène à une frustration et bien je meurs.
Je meurs.
Je dis non.
Je refuse cette colère.
Je refuse cette frustration.
Je la chasse au nom de Jésus.
Pourquoi ? Par ce que je suis devenu une nouvelle créature et parce que ta Parole me dit que j'ai reçu le fruit de l'Esprit et donc je le manifeste au nom de Jésus.
Vous voyez ? Ce n'est pas une question de faire, c'est une question de foi.
Je crois que Dieu m'a totalement régénéré.
Je crois que Dieu m'a donné son Esprit de vie.
Je crois que Dieu a laissé cette lumière, sa lumière briller en moi, qui fais que plus aucune part ténébreuse ne peut rester cachée face à une telle lumière, une telle présence de Dieu.
Et donc je dois reconnaître que s'il y a des choses qui doivent changer, mon caractère peut-être un peu trop excessif, et bien, il faut laisser le Seigneur mettre à la lumière ces choses pour que je puisse me sanctifier et justement mourir à moi-même.
La vie chrétienne ne consiste pas, encore une fois, à faire les choses mais à croire et à obéir.
Rappelez-vous ce que je vous ai dit le mot croire dans la pensée sémitique n'a rien à voir avec le mot croyance d'aujourd'hui.
Le mot croire à l'époque c'était « je crois donc je fais ».
Aujourd'hui on croit et on ne fait rien.
Et bien mes amis, si tu ne fais rien tu ne crois rien.
Si tu crois en quelque chose on doit voir le fruit de ce que tu crois.
C'est indissociable.
On ne peut pas dissocier la croyance, la foi de l'obéissance.
C'est ce que voulait dire Jacques.
Et Paul s'attachait particulièrement sur le salut en lui-même.
Mais Jacques disait « OK maintenant c'est bien mais je veux voir le fruit de cela ».
Si tu crois que Jésus est amour et qu'il pardonne ses ennemis et bien tu n'as pas d'autre choix que de pardonner tes ennemis s'il vit en toi.
Et donc cette lumière-là qui est dans ton esprit, en d'autres termes, imagine que puisque tu es le temple du Saint Esprit, tu as donc trois parties de la même manière que le tabernacle de Dieu avait trois parties.
Rappelez-vous le Parvis, le Lieu Saint et le Lieu Très Saint.
Le Parvis représente l'enveloppe extérieure de l'être humain qui est le corps.
Le Lieu Saint vous pouvez le remplacer par l'âme.
Et le Lieu Très Saint par l'esprit.
Et ce qui fait que ce voile a été déchiré lorsque Jésus est mort à la Croix, le voile qui séparait le Lieu Saint du Lieu Très Saint, et pour que justement l'Esprit de Dieu ne soit plus cantonné dans ce Lieu Très Saint.
C'est-à-dire qu'aujourd'hui l'Esprit de Dieu ne doit pas rester cantonné dans notre esprit mais il doit pénétrer notre âme jusqu'à avoir une incidence dans notre corps.
Prenons un exemple concret.
J'ai du mal, comment je pourrais dire ça, j'ai du mal à pardonner.
J'ai du mal avec ça.
Vous savez que la plupart des cancers sont très souvent dus à un manque de pardon.
La conséquence du manque de pardon c'est l'amertume, la rancoeur et très souvent le corps en est affecté également.
Supposons que le Saint Esprit met le doigt sur quelque chose qui n'est pas réglé dans votre vie.
Cette soeur-là, tu dois la voir « J'ai besoin de lui demander pardon parce qu'il y a quelque chose qui n'est pas réglé dans ma vie avec elle ».
Tu vas la voir, qu'elle te 1 pardonne ou pas, toi ce n'est pas ton problème, mais, toi, tu sais que tu dois obéir à Dieu parce que la lumière qu'est Christ a mis l'accent là-dessus, il y a un problème, il y a une part ténébreuse que je dois régler.
Mon âme n'a pas envie.
Mon esprit me le commande par l'Esprit de Dieu.
Mais mon âme n'a pas envie.
Mais je décide de mourir à moi-même, de prendre ma croix et d'obéir.
« OK Seigneur, j'obéis je demande pardon ».
Et comme par hasard alors que j'avais une tumeur d'un seul coup l'Esprit qui a commencé à pénétrer mon âme va jusqu'à pénétrer mon corps et je peux être complètement guéri d'une maladie grâce à cela.
Vous vous rendez compte les conséquences de tout cela lorsqu'on obéit jusqu'où ça peut aller ? C'est-à-dire que si le voile a été déchiré, que désormais il y a un libre accès auprès de Dieu, c'est valable aussi dans le sens inverse, c'est-à-dire que l'Esprit de Dieu ne s'arrête pas à notre esprit mais il va pénétrer notre âme jusqu'à notre corps.
Et c'est pour ça que si un chrétien vit véritablement dans la lumière ça a un impact jusque dans son corps également.
Ça ne veut pas dire qu'il sera toujours forcément en bonne santé mais en tout cas l'Esprit va pénétrer ces trois parties.
Et c'est pour ça que nous sommes sur cette terre, mes amis.
C'est pour ça que nous vivons sur cette terre parce qu'il y a un travail énorme.
Il y a, en d'autres termes, un chantier en cours.
Oui, nous sommes une nouvelle créature mais nous devons être le chef-d'oeuvre de Dieu.
Et Dieu est en train de tisser son oeuvre au travers de nos vies.
Et il prend son temps avec nous afin de traiter tous les aspects qui sont encore ténébreux dans nos vies pour que nous puissions être ce beau tableau, ce chef-d'oeuvre de Dieu et que lorsque nous serons au ciel, mes amis, et bien il dira « Waouh ! Voilà l'oeuvre que j'ai faite ».
C'est pourquoi je crois profondément que nous avons tous une durée de vie que Dieu a déterminée et qu'il n'est pas question en ce qui me concerne que je meure avant le temps de Dieu.
Parce que Dieu a décidé, alors je ne sais pas quel est mon temps, mais en tout cas tant que je suis ici-bas et tant que je marche dans l'obéissance c'est que Dieu est en train de faire son chef-d'oeuvre en moi.
Et c'est valable pour vous mes frères et soeurs.
C'est valable pour chacun d'entre nous.
Il ne faut pas être familier avec la présence de Dieu.
Il ne faut pas être familier avec la lumière de Dieu.
Il ne faut pas être familier avec la vie chrétienne.
Nous devons à chaque instant remettre en question en permanence, laisser l'Esprit mettre en lumière, ce que nous nous voulons, malheureusement, cacher dans nos âmes.
Tous les petits compartiments, toutes les petites pièces qui sont cachées dans nos âmes, fermées à double tour, le Seigneur non seulement, il prend les clés mais il veut balayer, casser ces portes et pénétrer dans les moindres recoins de notre âme.
Encore faut-il que nous lui donnions accès.
Encore faut-il que nous lui donnions accès.
Vous savez ? C'est un sacré défi la vie chrétienne.
Il y a beaucoup de gens qui m'ont dit « Ah le réveil c'est formidable ».
Oui c'est formidable.
Mais ça ne s'arrête jamais.
Ça ne s'arrête jamais.
Cette lumière qui est Christ elle est là pour briller de tout son éclat dans le temple que nous sommes, c'est notre sanctification.
Dans le corps de Christ c'est la communion des saints et lorsqu'il y a quelque chose qui doit être dit, ça doit être dit.
Parce que nous voulons que la gloire de Dieu brille de tout son éclat.

III/ Christ, la lumière du monde
Et puis pour terminer il y a le troisième et dernier aspect de cette lumière que nous retrouvons dans Matthieu 5 et je vous invite à le lire avec moi.
Matthieu 5 : 13 Vous êtes le sel de la terre.
Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.
Vous êtes la lumière du monde.
Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.
Je répète Vous êtes la lumière du monde.
Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.
Et là, évidemment, ça nous parle de la lumière de Christ qui est projetée sur l'extérieur, sur le monde pour que nous puissions être des témoins de Christ.
Mais, mes amis, pour que cette lumière brille auprès de ceux qui ne connaissent pas Dieu encore faut-il qu'elle brille dans nos coeurs.
Si vous vivez n'importe comment ne croyez pas que vous aurez un impact.
Vous savez j'ai connu une soeur, notamment, qui me disait « Tes paroles sont dures parce que j'évangélise, il y a des âmes qui se tournent vers Christ, j'ai des fruits ».
Peut-être que t'as des fruits mais tu sais Dieu peux utiliser un âne pour convertir une personne.
Il utilise des hommes parce qu'il nous fait grâce et c'est notre responsabilité de témoigner de Christ mais nous ne convertissons personne c'est Dieu qui converti.
Mais prenons garde à ce que notre lumière ne soit falsifiée par ce que, quoi que vous puissiez dire, lorsque dans le monde vous faites briller une lumière, une fausse lumière ; n'oubliez pas que Satan se déguise en ange de lumière, il produit de la lumière aussi.
Et j'espère, pour ceux qui ne sont pas en règle devant Dieu, lorsqu'ils témoignent de Christ aux autres, et bien, j'ai bien peur qu'ils communiquent une lumière qui n'est pas celle de Dieu.
Parce que pour qu'une lumière brille, à savoir la lumière de Dieu, elle utilise premièrement un chandelier et elle trouve pour support un temple.
Et le temple c'est nous.
Et donc si nous ne vivons pas la sanctification, cette lumière ne brillera pas en nous et comment voulez-vous qu'elle brille sur les autres ? C'est pourquoi, je crois beaucoup plus au témoignage de la vie, d'une vie sanctifiée, qu'une vie pleine de bla-bla.
Parce que si la lumière, véritablement, de Christ brille en nous, il n'y a même pas besoin de parler pour toucher les autres.
Vous m'entendez ? Il n'y a même pas besoin de parler pour toucher les autres.
Il suffit de vivre.
Il suffit de manifester la joie quand tout va mal.
Il suffit de manifester le fruit de l'Esprit en toute occasion dans son travail, quand on est béni où quand on n'est pas béni.
Et alors au moment où je vais parler véritablement de Christ, là ça aura de la saveur, là ça aura du poids parce que derrière ces paroles il y a des actes.
Il y a des actes.
Vous savez on ne se convertit pas sur une idée.
La puissance du témoignage c'est la vie.
Qu'est-ce qui fait que des gens comme Paul, comme Pierre, comme Étienne, comme Philippe comme Thomas ou Jacques et tant d'autres encore ont bouleversé le monde ? Bien sûr, qu'on regarde ils ont prêché, bien sûr, on voit qu'ils ont témoigné, bien sûr, on voit qu'ils ont été des prédicateurs incroyables, des enseignants de la Parole de Dieu mais ils ont été surtout des témoins vivants de Christ en tant que lumière.
Ils vivaient la Parole de Dieu, ils étaient puissants en actes.
L'Eglise aujourd'hui cherche des hommes et des femmes puissants en actes.
Si j'ai commencé par le premier aspect de la lumière qui est Christ c'est parce que pour que la lumière brille, il faut d'abord qu'il y ait Christ dans nos vies.
Ensuite, pour que nous soyons vraiment un témoignage, il faut que cette lumière, dans notre être, brille esprit, âme et corps.
Il faut également que l'église en tant que corps de Christ laisse la lumière de Christ, ce chandelier dans le Lieu Saint éclairer, éclairer les uns et les autres.
Et que nous parlions selon la vérité à chacun, que nous apprenions à nous examiner nous-mêmes afin que lorsque un homme ou une femme qui ne connaît pas Dieu va rentrer dans une assemblée, va être milieu des saints, il y aura une telle gloire de Dieu que cette personne va être complètement bouleversée.
Vous pourrez avoir la plus belle salle du monde, vous pouvez avoir 5000 personnes pour vous faire des frissons, si cette salle n'est pas remplie de saints qui brillent de la lumière de Christ vous aurez des adeptes d'une religion, vous aurez une foule mais vous n'aurez jamais de disciples.
Qu'est-ce qui fait qu'aujourd'hui je tiens encore par la grâce de Dieu ? C'est, bien sûr, Dieu d'abord lui-même qui fait que je tiens mais c'est parce que j'ai rencontré des hommes fidèles et capables de transmettre et de vivre et de communiquer le véritable Évangile.
C'est parce que dans ma vie j'ai eu la grâce de rencontrer des hommes et des femmes qui dans leur quotidien, sans forcément trop parler de lui, vivaient véritablement l'Évangile.
Mes amis, je me pose et je nous pose la question, ce soir, où sont ces hommes et ces femmes ? Où sont ces hommes et ces femmes qui sont respectueux de Dieu ? Où sont ces hommes et ces femmes qui lorsqu'ils entendent la Parole de Dieu l'écoute dans un état de prière ? Vous savez je ne suis pas dupe.
J'observe les forums Skype et les choses comme ça.
Je vais vous dire quelque chose qui va vous choquer mais nous sommes très irrespectueux avec la Parole de Dieu.
Parce que soit nous tombons dans l'idolâtrie, soit nous tombons dans la familiarité qui consiste à : oh ! On a Internet, on a tellement de moyens de communication extraordinaires mais on est capable d'écouter la Parole de Dieu en faisant tout et n'importe quoi pendant ce temps.
Et là, c'est dommage parce qu'on passe à côté de l'Esprit et on attriste également l'Esprit de Dieu.
Quand on est dans la présence de Dieu on n'est pas familier avec le Seigneur.
Eli, le lévite, était familier.
Regardez les conséquences, regardez les conséquences.
Cet homme était obèse, il est mort à la renverse lorsqu'il a appris que le tabernacle a été retiré et que ses fils ont été tués.
Il est tombé foudroyé du coup du lapin, la nuque brisée à cause de la lourdeur de son poids, de son corps.
Samuel avait des fils qui ont été, malheureusement, aussi pitoyables que les fils d'Eli qui piquaient dans la caisse.
Vous savez prenons garde, mes amis, prenons garde de ne pas être familier avec notre Seigneur.
Prenons garde parce que lorsque nous passons du temps dans la présence de Dieu ce n'est pas parce que nous ne le voyons pas qu'il n'est pas là.
Ce n'est pas parce que nous ne le voyons pas qu'il n'est pas là.
Le meilleur moyen de voir Dieu c'est avec l'Esprit, c'est avec son Saint Esprit.
Vous n'avez pas besoin de le voir physiquement, vous avez le Saint Esprit.
Et beaucoup de gens sont frustrés en disant « Mais Seigneur, je ne te vois pas ».
Vous savez pourquoi on est frustré ? C'est parce qu'on a attristé, on a éteint le Saint Esprit.
Et après on demande à ce qu'il se révèle à nous.
Mais, mon Dieu, dans cet état on serait peut-être consumés.
« Mais mon frère », vous allez me dire, « mais Dieu est grâce ».
Mais la grâce nous pousse à renoncer au péché selon Tite 2 : 11 à 14.
Qu'avons-nous fait de cette grâce ? Avons-nous utilisé cette grâce pour faire tout et n'importe quoi ? Combien de « Seigneur, Seigneur bien aimé.
Oh mon Dieu, Eternel, Roi etc… » ? Combien de fois on peut utiliser ces mots alors que dans nos pensées on est ailleurs ? Rappelez-vous la première fois, pour les hommes qui sont mariés, la première fois où vous êtes tombé amoureux de votre femme, vous n'étiez pas familiers.
Et puis aujourd'hui vous la regardez parfois avec dédain.
Eh bien, vous pouvez faire la même chose avec Dieu.
Et si vous le faites et vous ne vous en rendez plus compte, la lumière est éteinte.
La lumière est éteinte.
Je vous encourage véritablement à être respectueux.
Vous savez ? Nous qui croyons à l'effusion de l'Esprit, nous qui nous disons charismatique, on a un gros problème avec le respect.
Nous devons apprendre à honorer la présence de Dieu lorsqu'il est là.
Je ne parle pas de rituels religieux, je ne vous parle pas de ça.
Mais tomber amoureux de Christ c'est quelque chose d'incroyable.
Tomber amoureux de Christ ce n'est pas être familier.
C'est qu'à chaque fois qu'il se manifeste au travers de son Esprit on est toujours tremblant d'émotion.
On a la chair de poule.
De la même manière que lorsque notre épouse porte un regard sur nous comme au premier jour, on est ému, impressionné.
Mais lorsque Jésus porte le regard sur nous lorsqu'il nous dit « Mon enfant » comment pouvons-nous être familiers avec une telle présence ? Vous n'avez pas remarqué combien de fois le mot lumière apparaît dans la Parole de Dieu? Que ce soit lorsqu'il y a la création, que ce soit lorsqu'il y a la séparation d'entre la lumière et les ténèbres, lorsqu'il s'agit éclairer ce tabernacle puis plus tard ce temple, lorsqu'il s'agit de révéler les instruments du temple et du tabernacle céleste dans Zacharie notamment.
Et par-dessus tout notre Maître lui-même, car on sait que tout ça nous parle de Yehoshua qui dit « Je suis la lumière du monde ».
Et regardez ce qu'il est dit dans 1 Jean chapitre 1.
Beaucoup de gens disent « Je ne pêche pas » c'est bien, bravo, mais je voudrais qu'ils analysent cette Parole de Dieu dans 1 Jean chapitre 1 verset 5.
On va terminer sur ce passage.
La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres.
Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.
Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous.
Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.
Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous.
Cette Parole paraît contradictoire avec cette autre Parole de ce même Jean qui nous dit que celui qui est né de Dieu ne pèche pas ou ne pratique pas le péché.
En fait, on sort ces deux versets, que je viens de vous lire, hors contexte.
Il est tout simplement dit que parce que nous sommes dans la lumière, le moindre péché que nous pouvons commettre, à l'instant même, nous est révélé parce que nous sommes dans la lumière.
Mais celui qui se dit chrétien et qui pêche et qui semble ne pas s'en rendre compte, il y a longtemps qu'il n'est plus dans la lumière parce que lorsque vous êtes remplis de cette lumière de Dieu, lorsque vous êtes remplis du Saint Esprit, le moindre petit écart nous est clairement manifesté, nous n'avons pas d'autre choix que de nous repentir.
C'est ce que veut dire ce verset et donc en aucun cas il n'est parlé de quelque chose qui est en opposition avec ce qui nous est dit plus loin dans cette même épître.
Que celui qui est né de Dieu ne pêche pas.
Bien sûr, que celui qui est né de la semence sainte de Dieu est saint.
Et lorsqu'à un moment donné je m'écarte de cette sainteté instantanément cette lumière de Dieu, le Saint Esprit me dit « Stop.
Attention ».
Mais pour cela il ne faut pas être familier, il faut être conscient de sa présence 24 heures sur 24.
Mes amis, il y a une autre chose qu'on doit comprendre.
C'est que cette lumière-là, nous en sommes garants.
Dieu n'est pas à blâmer si nous ne ressentons plus sa présence.
J'ai le témoignage d'une soeur lors d'un séminaire avec Shora qui disait « Comment se fait-il que tantôt je sens la présence de Dieu et le lendemain je ne la sens plus ? ».
Et l'Esprit avait clairement parlé à Shora en disant « Mais le Seigneur, me montre que tu pèches ».
Et ce n'est pas en jouant avec le péché qu'on sent sans arrêt la présence de Dieu.
C'est dur de revenir dans la présence de Dieu lorsqu'on pèche et qu'on le sait.
Vous savez, il y a beaucoup de gens qui disent « Je ne comprends pas » mais ils comprennent très bien.
La vie chrétienne normale ne consiste pas à ne pas sentir Dieu.
Ce n'est pas Dieu le problème c'est nous.
Mais il faut cesser souffler « Ah ce n'est pas grave Dieu est grâce, Dieu pardonne ».
Pour certains, ça va être un péché qui parait énorme à nos yeux et pour nous ça va être un petit détail.
Mais pour nous ça semble être un détail mais pour Dieu ? Quand la lumière brille, elle brille.
Quand elle montre quelque chose qui n'est pas clair, elle met le focus là-dessus, on n'a pas d'autres choix.
Ça peut être une deuxième part de nourriture de trop et pour un autre ça va être d'arrêter enfin de fumer.
Mais dans les deux cas, il faut obéir.
Dans les deux cas, si on veut continuer à expérimenter la présence de Dieu, il faut se débarrasser de ses péchés.
La lumière de Dieu ! Mes amis, que le Seigneur nous éclaire encore, ce soir, au travers de sa Parole et que nous cessions d'être familiers avec, non seulement sa présence, mais avec ses commandements divins.
Qu'aucun de nous ne se transforme en Eli, le lévite, mais que nous puissions toujours être sensibles à l'Esprit de Dieu.
C'est la prière que je fais pour vous et pour moi premièrement.
Parce que je ne peux pas me targuer d'être dans sa présence éternellement.
Chaque jour est un nouveau défi pour moi.
Il doit en être ainsi pour nous tous.
Donc que le Seigneur vraiment vous parle encore cette nuit.
N'hésitez pas à méditer encore ces passages : Zacharie 4, 1 Samuel 3, 1 Jean 5, Lévitique 24 verset 1 à 5, Exode 27 : 20 etc.
Méditez vraiment sur la lumière de Christ, sur le chandelier, sur tous les aspects et laissons le Saint Esprit nous parler.
(…) Effectivement, les ténèbres règnent et vous savez ce qui touche les personnes, ce qui vraiment va amener de plus en plus les personnes à Christ c'est notre vie, notre témoignage.
Et j'ai en mémoire encore cet homme qui est expert-comptable et qui a un début de tumeur et j'ai dit « Vous savez je prie pour vous et j'espère vraiment que le Seigneur va vous guérir.
Bon c'était au téléphone, je n'ai pas eu l'occasion de le rencontrer encore.
Et cette personne ne connaît et je peux vous dire que je n'ai rien à lui donner, absolument rien mais Christ en moi, il faut que cet homme le voie.
Je crois que cet homme ; vous savez les dons que Dieu nous a donnés c'est pour les païens pour qu'ils se tournent vers Christ.
Je crois qu'on peut imposer les mains à cet homme afin qu'il soit guéri et il va reconnaître que Dieu est Dieu.
Et je crois beaucoup aux vertus de la sanctification et de laisser la lumière de Christ éclairer toutes les parties de nos vies afin que nous puissions être animés de cette puissance pour les gens du dehors.
C'est très important.
Je vais être de plus en plus exigeant quant à ma vie, de plus en plus exigeant dans le domaine de la sanctification et que chacun d'entre nous nous puissions nous reprendre les uns les autres dans l'amour pas dans le légalisme, dans l'amour, ni dans le jugement et la condamnation.
Mais dans l'amour pour nous édifier, pour nous exhorter, pour nous encourager afin que toute la lumière brille, la lumière de Yehoshua, la menora.
Que le Seigneur vous bénisse, qu'il vous encourage.
Et oui, ce n'est pas facile la vie chrétienne.
Mais vous savez une repentance peut libérer vos vies.
Il se trouve, peut-être, qu'il y a des gens qui écoutent, ce soir, et qui sont dans des états graves, dans des états de grave maladie, peut-être qu'il y a des choses qui ne sont pas réglées dans vos vies, vous refusez de pardonner, vous refuser d'obéir à un commandement de Dieu, vous lui résistez.
Vous savez ? Nous sommes sous la discipline de Dieu parce que nous sommes ses enfants, il ne nous laisse pas faire n'importe quoi et parfois ça va jusqu'à la maladie.
Je peux vous dire que si l'Esprit vous parle ce soir, il n'est pas trop tard pour que vous puissiez vous repentir, obéissez à Dieu et vous guérirez de votre maladie.
Si ça vous parle, ce soir, faites ce pas, n'attendez pas, obéissez à Dieu, laissez la lumière de Christ éclairer votre vie, esprit, âme et corps.
Pour terminer je voudrais juste relire encore ce passage.
Je crois que je m'adresse à quelqu'un, ce soir, que le Seigneur le bénisse vraiment.
1 Thessaloniciens 5 : 23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, TOUT ENTIERS et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c'est lui qui le fera.
Jésus le Docteur - Shora Kuetu

Jésus le Docteur     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

Jean 3 : 1 à 3 On ne va pas parler de la nouvelle naissance, mais de la personne de Yehoshua.
Je ne cesse de vous le répéter, je n'ai plus d'autre message.
Même si je voulais changer, c'est plus fort que moi, il faut que je parle de Yehoshua, de Jésus-Christ.
1Mais il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, 2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui.
3 Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.
4 Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? 5 Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit.
7 Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.
8 Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va.
Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit.
9 Nicodème lui dit: Comment cela peut-il se faire? 10 Jésus lui répondit: Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses! 11 En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage.
12 Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes? 13 Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel.
Ce soir, le Saint Esprit va nous révéler un autre aspect de Jésus-Christ.
Je vous ai dit que, jusqu'à l'enlèvement de l'église, personnellement, je n'annoncerai plus que Christ, comme Paul l'a fait, comme Pierre l'a fait.
Christ, Christ, Christ.
Yehoshua.
Ce soir, nous allons voir un aspect de Yehoshua qui n'a pas été beaucoup développé dans les églises.
C'est quoi ? C'est le verset 2.
1 Mais il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, Il était pharisien cet homme.
2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui.
Nous allons parler ce soir du Docteur Jésus.
On va parler du Docteur Jésus-Christ.
Alléluia.
Donc quand vous appelez vos médecins « Docteur Jean-Pierre, Docteur Philippe ».
Maintenant vous allez commencer à appeler Jésus-Christ, Docteur Jésus.
Vous voyez frères ? Notre Dieu, c'est-à-dire Jésus-Christ, il est tout, il a tout, il remplit tout, il remplit toutes les fonctions.
Et ce soir ? c'est l'aspect doctoral, la fonction doctorale de Yehoshua, que nous allons, par la grâce du Saint Esprit, développer.
Le Docteur ! Tout homme a besoin d'un docteur.
Et je vais parler de cet aspect de Yehoshua en tant que docteur.
Docteur par rapport à l'enseignement biblique, mais aussi docteur par rapport à la guérison, à la maladie.
Parce qu'en tant que docteur il à ces deux fonctions.
Donc il est docteur par rapport à la médecine, mais il est aussi docteur par rapport à l'enseignement biblique.
Le Docteur Jésus.
Et ensuite on verra, un jour, l'apôtre Jésus, puis on verra le pasteur Jésus, l'évangéliste Jésus.
Et à chaque fois que nous allons vous montrer, par la grâce de Dieu, vous parler de ses aspects ministériels de Yehoshua, les autres ministères humains vont disparaître.
Vous n'aurez même plus besoin de courir après les docteurs hommes, en tant qu'enseignant de la Parole, sans passer d'abord par le Docteur des docteurs.
Alléluia.
Parlons d'abord, du Docteur Jésus-Christ, en tant qu'enseignant de la Parole de Dieu.
Parlons de Jésus-Christ en tant que Docteur des docteurs.
Ici, un autre docteur du nom de Nicodème, il était chef, il était pharisien, il était un docteur, forcément un enseignement de la Parole de Dieu.
Il va écouter l'enseignement de Jésus-Christ, il va le suivre un peu partout, et un jour, nous dit la Parole, pendant la nuit, il va secrètement se rendre dans la maison où se trouvait le Seigneur.
Et il l'appelle « Maître ».
Il a reconnu par l'enseignement de Jésus-Christ et par les miracles qu'il opérait que Jésus-Christ était Adonaï, Maître, Adonaï.
2 qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; Nous qui ? « Moi Nicodème et mes amis docteurs, nous savons, au fond de nous, que tu es un docteur venu de Dieu.
C'est-à-dire que, nous sommes nous docteurs, c'est vrai, mais toi tu es le Docteur des docteurs parce que l'enseignement que tu donnes, diffère des enseignements que nous donnons dans les écoles rabbiniques ».
Allons voir dans Jean 7 versets 15 à 17 : 15 Les Juifs s'étonnaient, disant: Comment connaît-il les Écritures, lui qui n'a point étudié? 16 Jésus leur répondit: Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé.
17 Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.
Mes amis, la Bible nous dit plus loin… regardez ce que la Parole nous dit plus loin, au-dessus, au verset 14 14 Vers le milieu de la fête, Jésus monta au temple.
Et il enseignait.
La particularité du ministère doctoral de Jésus est qu'il n'avait pas étudié les Ecritures.
D'accord ? Ça veut dire qu'il n'était pas dans une école rabbinique.
À l'époque de l'église primitive, à cette époque, il y avait deux écoles, deux grandes écoles rabbiniques.
L'école de Shammaï, un homme très radical et l'école d'Hilel.
Gamaliel, celui qui avait enseigné Paul, était le petit-fils d'Hilel.
Et Hilel était un modéré, un grand enseignant.
Et ces deux grandes écoles étaient très réputées, à l'époque, au premier siècle.
Et tous les docteurs juifs étaient sortis de ces deux écoles.
Et ils étaient très respectés.
Et voilà, qu'ils vont se rendre compte, aussi bien les hébreux, que les scribes, que les grands docteurs, que les pharisiens, ils vont s'apercevoir qu'il y avait un homme du nom de Yehoshua qui enseignait avec une autorité que les pharisiens n'avaient pas.
La Bible dit qu'il n'enseignait pas comme tout le monde.
On le verra.
Il n'enseignait pas comme tout le monde et ils étaient frappés à chaque fois par sa doctrine.
Donc tout docteur doit avoir une doctrine.
Voilà pourquoi quand ils ont entendu Jésus enseigner, nous dit la Parole, au milieu de la fête Jésus monta au temple et il enseignait.
Il passait une grande partie de son temps dans l'enseignement, Yehoshua, ça vous devez le savoir.
C'est pour cela que toute personne qui se réclame de Jésus doit passer beaucoup de temps dans l'enseignement.
Et c'est ce qu'il manque dans nos églises.
L'enseignement biblique.
On prend seulement un ou deux versets bibliques et on les balance comme ça à tous azimuts.
On les sort hors contexte, et cela provoque la confusion chez les chrétiens et c'est pour cela que dans nos églises nous avons beaucoup de gens qui sont là depuis 20 ans, il y en a qui fréquentent les églises évangéliques mais qui ne sont pas enseignés, qui ne sont pas formés, qui ne connaissent pas leur ministère, qui ne connaissent pas leur don, leur appel.
C'est un problème d'enseignement.
Pourquoi ? Car l'aspect de Yehoshua Docteur, l'aspect de Yehoshua, l'enseignant, l'aspect doctoral de Yehoshua n'a pas été saisi.
Vous voyez ? Et Jésus se met à enseigner dans le temple… en tant qu'enseignant il pouvait s'asseoir, et très souvent il était assis, il n'avait pas de pupitre comme nous autres.
Il était assis tranquillement et il parlait, il enseignait beaucoup en paraboles, on verra cela tout à l'heure dans Psaumes.
Il y a un psaume qui parle de cela.
Et Yehoshua enseigne, il enseigne dans le temple et les pharisiens étaient là et ils ont entendu son enseignement.
Les scribes étaient là et ils ont entendu son enseignement et ils étaient choqués, ils se sont concertés, ils se sont dit en même temps « Comment cet homme, ce jeune homme de 30 ans a fait pour connaître les Ecritures plus que nous ? ».
Les juifs étaient étonnés.
Et Jésus-Christ leur dit : 16 Jésus leur répondit: Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé.
C'est-à-dire « Mon enseignement ».
Tout docteur doit avoir une doctrine, un enseignement.
Tout ministre de Dieu doit avoir un message.
Et Jésus-Christ en tant que Docteur des docteurs avait aussi une doctrine, un enseignement, il dit que sa doctrine ne venait pas de lui, Jésus-Christ homme.
17 Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.
L'enseignement de Yehoshua.
Et c'est ce que nous allons voir en même temps.
Yehoshua en tant que docteur, qu'est-ce qu'il nous a enseigné véritablement ? Yehoshua en tant que docteur, est-ce que dans sa doctrine il y a la construction de bâtiments ? Yehoshua, en tant que docteur, dans sa doctrine est-ce qu'il fait l'apologie de ministres hommes ? Vous voyez frères ? Car en tant que docteur vous ne pouvez pas dissocier le docteur de sa doctrine, vous ne pouvez pas séparer le docteur de son enseignement, car un docteur sans l'enseignement, il n'est pas docteur.
Ce qui fait d'un homme un docteur c'est sa doctrine.
Ce qui fait de Yehoshua, le Docteur des docteurs c'est sa doctrine.
Ce qui a fait de Jésus-Christ, quand il était sur terre, le docteur par excellence c'est son enseignement.
Et nous allons voir, ce soir, quel était son enseignement.
On va le voir.
Nous vous présentons ce soir le Docteur Jésus-Christ de Nazareth et sa doctrine évidemment.
Alors en tant que docteur il dit qu'il a une doctrine qui n'est pas de lui et il la défend.
Doctrine – enseignement.
Yehoshua dit aux apôtres, dans Matthieu 28 verset 19 à 20 : 19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit.
Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.
Vous voyez la doctrine de Jésus-Christ ? Il l'a confié aux apôtres « Enseignez leur tout ce que je vous ai prescrit ».
Donc en tant que docteur Jésus-Christ a transmis sa doctrine aux apôtres.
Il demande que sa doctrine soit véhiculée, soit enseignée.
Le Docteur Jésus-Christ de Nazareth.
Allons voir dans Jean chapitre 7 : 40 à 53 : 40 Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète.
41 D'autres disaient: C'est le Christ.
Et d'autres disaient: Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ? 42 L'Écriture ne dit-elle pas que c'est de la postérité de David, et du village de Bethléhem, où était David, que le Christ doit venir? 43 Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule.
44 Quelques-uns d'entre eux voulaient le saisir, mais personne ne mit la main sur lui.
45 Ainsi les huissiers retournèrent vers les principaux sacrificateurs et les pharisiens.
Et ceux-ci leur dirent: Pourquoi ne l'avez-vous pas amené? 46 Les huissiers répondirent: Jamais homme n'a parlé comme cet homme.
47 Les pharisiens leur répliquèrent: Est-ce que vous aussi, vous avez été séduits? 48 Y a-t-il quelqu'un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en lui? 49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits! 50 Nicodème, qui était venu de nuit vers Jésus, et qui était l'un d'entre eux, leur dit: 51 Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu'on l'entende et qu'on sache ce qu'il a fait? 52 Ils lui répondirent: Es-tu aussi Galiléen? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète.
53 Et chacun s'en retourna dans sa maison.
Les pharisiens voulaient maintenant arrêter le Docteur Jésus car sa doctrine dérangeait.
Son enseignement allait à contre vent, son enseignement était l'opposé, le contraire de l'enseignement des pharisiens, qu'il nommait d'ailleurs le levain des pharisiens et d'Hérode.
Ils envoient des huissiers pour arrêter le Docteur Jésus.
Les huissiers prennent des armes, vont l'arrêter et quand ils arrivent là où était le Seigneur, la Bible dit que les huissiers ont écouté le Docteur Jésus, ils ont entendu, ils ont écouté son enseignement, et ils repartent vers les pharisiens, les principaux sacrificateurs, et les sadducéens.
On leur pose la question : « Mais où est Jésus ? ».
Ils répondent : « Jamais homme a parlé comme cet homme ».
Son enseignement était tel que, personne ne restait indifférent, la doctrine de Jésus-Christ de Nazareth ne laissait personne indifférente.
Le Docteur Jésus, par son enseignement amenait la division.
On a dit ici qu'il y avait la division parmi les juifs, les uns étaient pour lui, les autres étaient contre lui, c'est ça le message.
Si une personne prêche le Docteur Jésus, le message doctoral de Jésus, cette personne va amener la division dans le pays, dans la ville où elle est, c'est très biblique.
Elle sera au milieu d'une bonne et d'une mauvaise réputation.
Il a dit le Seigneur, « Vous serez haïs de tous à cause de mon nom », or son nom est la Parole de Dieu, nous dit Apocalypse chapitre 19 v 12 à 13.
Les huissiers repartent sans l'arrêter et ils disent « Jamais homme n'a parlé, jamais homme n'a enseigné comme cet homme ».
Vous comprendrez pourquoi il n'y a pas le réveil dans la plupart de nos églises, vous savez la raison ? Il y a plusieurs raisons : Il y a le péché, bien évidemment, et une autre raison c'est que beaucoup de pasteurs, beaucoup de chrétiens n'ont pas été enseignés par le Docteur Jésus.
Vous voyez ? C'est là, le problème.
Beaucoup ont été enseignés par les hommes, or on ne donne que ce que l'on a.
La plupart des docteurs dans nos églises actuellement, la plupart des enseignants, des dirigeants, des pasteurs sont plus des théoriciens, comme quelqu'un qui va parler de Darwin et qui n'a jamais connu Darwin.
Donc vous pouvez défendre une théorie sans avoir connu la personne qui est à la base, qui est à l'origine de cela.
Être théoricien et être un disciple c'est deux choses diamétralement opposées.
Un disciple c'est celui qui a reçu l'enseignement du maître, et qui va le retranscrire, mais pas de manière verbale, mais par sa vie transformée.
Donc les huissiers disent « Jamais homme n'a parlé, jamais homme n'a enseigné comme cet homme ».
Pourtant Jésus-Christ n'avait pas étudié les Ecritures.
Vous savez pourquoi ? Car il est lui-même les Ecritures.
Il n'a pas étudié la Parole, car il est la Parole.
Comme quand vous dites que Jésus est la vie, il n'a pas seulement la vie, il est la vie.
Quand on dit que Jésus a le feu, il n'a pas seulement le feu, il est le feu.
Quand on dit que Jésus-Christ a de l'eau à donner, il est aussi l'eau.
C'est terrible frères.
Donc il est le Docteur par excellence, il a la Parole, il est la Parole.
Vous ne pouvez pas servir Dieu véritablement si vous n'avez pas rencontré Jésus le Docteur.
Vous ne pouvez pas connaître la Bible, si Jésus ne vous l'enseigne pas.
Vous voulez qu'on vous prouve que Jésus-Christ est le Docteur, que Dieu lui-même est le Docteur par excellence ? Nous sommes dans Jean, le Saint Esprit est en train de nous aider comme d'habitude, nous sommes en train de progresser, chapitre 16 versets 12 à 15 : 12 J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.
13 Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
14 Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera.
15 Tout ce que le Père a est à moi; c'est pourquoi j'ai dit qu'il prend de ce qui est à moi, et qu'il vous l'annoncera.
Gloire à Dieu ! Nous sommes dans Jean 14 du verset 15 à 16 : 15 Si vous m'aimez, gardez mes commandements.
16 Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, Verset 26 : 26 Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
Donc, on nous parle du Saint Esprit, le Saint Esprit est Dieu lui-même, car la Bible nous dit dans Jean 4 que Dieu est esprit.
Et le Saint Esprit est appelé aussi l'Esprit de Jésus.
C'est ce même Esprit qui, bien sûr, a inspiré les prophètes.
1 Pierre 1 nous dit que les prophètes comme Élie, Élisée, Jérémie avaient l'Esprit de Jésus-Christ en eux.
Vous voyez frères ? Donc c'est Dieu lui-même l'enseignant par excellence.
C'est Jésus lui-même l'enseignant.
Il dit que, quand l'Esprit viendra il vous enseignera toutes choses.
Voilà pourquoi il vous donne des messages inspirés, il me donne à vous transmettre des enseignements.
Ce n'est pas moi, je n'ai pas étudié et pour votre information, je tiens à vous le rappeler bien fort, bien comme il faut, je n'ai même pas le brevet de troisième.
Je n'ai même pas le brevet de troisième parce que, pour votre information encore, j'ai fait mes études à Palaiseau, en banlieue sud de Paris frères.
J'ai fait quatrième techno.
À l'époque le gouvernement français venait de mettre en place les classes technologiques pour les gens qui ne voulaient pas étudier, qui négligeaient les études, et nous étions parmi les premiers à bénéficier de cette grâce si je peux dire.
Alors j'ai fait quatrième techno, troisième techno et arrivé au brevet, mes amis, j'ai raté mon brevet.
Vous voyez frères ? Donc laissez tomber je m'arrête là.
Donc vous voyez que je n'ai pas été dans une école biblique, dans un institut biblique, c'est le Docteur des docteurs qui m'a enseigné et qui m'enseigne tous les jours.
Donc si je n'ai pas mon brevet de troisième vous croyez que j'ai le bac ? Même pas ! Mais je peux, par la grâce de Dieu, parler aux docteurs, aux pharmaciens, parler aux médecins tout ça….
Parce qu'en moi, il y a le Docteur des docteurs.
Et les gens quand ils entendent, ils disent « Non, il a étudié les Ecritures ».
Non !!! C'est ça la différence.
Bah oui frères, je crois qu'il y en a qui doivent être choqués.
Bah oui.
Alléluia.
Gloire à Dieu.
On peut parler de la technologie, de la science, de la médecine… avec des juristes.
Oui frère, tout ça c'est grâce au Docteur des docteurs.
Je peux te poser la question, toi ce soir qui es avocat, juriste dis-moi le premier Code civil comment ça s'appelle ? Le premier Code civil ? Je peux te le dire grâce à Jésus.
C'est ça la Parole.
Toi qui est médecin parles-moi un peu de… on peut parler de la médecine.
C'est ça mes amis, quand on a le Docteur des docteurs, mes amis, les gens vont dire « Non, ce n'est pas possible, il a bac+5… ».
C'est faux, c'est pour cela que nous sommes des serviteurs inutiles.
C'est ça la différence entre les intellectuels et les intelligents.
Moi je ne suis pas un intellectuel, je suis un intelligent.
Ce n'est pas pareil.
L'intellectualisme, quand vous allez lire les livres ici et là, vous allez vous formater, être formatés par Babylone et on vous sanctionne avec un diplôme et vous avez des lunettes et vous croyez que vous êtes des intellectuels.
Mais un intelligent c'est quelqu'un sur qui Dieu a posé sa main, parce que la Bible dit que la sagesse de Dieu nous rend intelligent.
Vous voyez frères ? Donc vous pouvez voir quelqu'un qui n'a jamais étudié mais qui est très intelligent, qui est vraiment perspicace et qui voit loin et qui sait comment coordonner les choses.
C'est ça la personne de Yehoshua, c'est lui qui nous transforme comme ça.
Bah oui frères.
Sans Jésus, moi, je ne peux même pas parler avec vous, je suis nul, zéro ! Bah oui frères.
Dieu le Docteur des docteurs ! Je suis allé à Libreville une fois en mission, je commençais à partager la Parole, il y avait des grands docteurs, des érudits de la Parole qui étaient là.
Il y en a qui ont dit « Non, ce monsieur est un théologien, il doit avoir plusieurs diplômes théologiques ».
Je leur ai dit « Mes amis, je n'ai même pas mon brevet de troisième.
Je n'ai jamais été dans une école théologique, dans un institut biblique c'est le Saint Esprit qui m'enseigne ».
Les gars ne voulaient pas me croire.
Et bah c'est ça mes amis.
C'est pour cela quand on rencontre Jésus-Christ, le Docteur des docteurs, frères, les gens ne vont plus te comprendre, les gens ne vont plus te comprendre ma soeur, les gens vont être complètement dépassés par l'intelligence que Dieu te communique, par les illuminations qu'il te donne, par la révélation de sa Parole.
Et c'est pour cela que Dieu demande à ce que son Fils soit glorifié, qui est lui-même Dieu, pour que les frères et soeurs voient tout ce qui se passe avec nous mais nous n'y sommes pour rien, tout revient au Seigneur, la gloire revient au Seigneur.
Alléluia.
Le Seigneur dit que l'Esprit de vérité vous enseignera toutes choses.
Frères, vous avez vu ici, Jésus n'a pas dit que le Saint Esprit va vous enseigner un aspect de la doctrine de Christ.
Il a dit qu'il va tout nous enseigner.
Donc ça veut dire quoi ? Écoutez bien ce que Dieu nous communique ce soir.
Ça veut dire qu'une personne qui est enseignée par le Saint Esprit, par Yehoshua en tant que Docteur, cette personne-là, même si elle n'a jamais rencontré un pasteur… Admettons que tu te convertis aujourd'hui, Dieu lui-même t'enseigne et qu'après tu rencontres un pasteur, un grand docteur, qui a même traduit une Bible en allemand ou en français.
Et si ce docteur t'enseigne des choses erronées, des hérésies et bien l'Esprit qui t'enseigne, qui est en toi te dira « C'est faux ! ».
Tu ne pourras pas recevoir son enseignement, il va y avoir quelque chose en toi qui va repousser son enseignement, rejeter son enseignement.
Tu auras de l'aversion vis-à-vis de son enseignement, tu auras de l'antipathie, tu vas rejeter littéralement, totalement, catégoriquement son enseignement.
Pourtant tu es nouvellement converti.
Vous voyez ? Et ceux qui n'ont pas l'Esprit peuvent dire « Non mais tu es nouvellement converti, tu es orgueilleux, cet homme est un grand enseignant, c'est un grand théologien… ».
Mais tu diras qu'il y a quelque chose en moi qui n'avale pas, qui ne reçoit pas sa doctrine.
C'est comme ça que Yehoshua, le Docteur des docteurs opère avec ses enfants qu'il forme.
Nous avons occulté l'aspect doctoral du ministère de Yehoshua, nous l'avons remplacé par les docteurs hommes, humains.
C'est pour cela que le diable a inspiré les hommes, les religieux pour mettre en place des écoles bibliques où on n'enseigne pas Christ selon la vérité mais on inculque aux étudiants de la Bible la philosophie.
Vous voyez frères ? On met en place des écoles théologiques où des gens vont se faire polluer, formater au point de croire que Jésus-Christ n'était pas né miraculeusement, par la vertu du Saint Esprit, qu'il n'était pas mort et ressuscité.
Beaucoup de docteurs, mes amis, remettent en cause la divinité même de Yehoshua, sa naissance miraculeuse, sa mort sur la croix et sa résurrection.
Pourtant ils sont docteurs et ils vont enseigner dans les écoles théologiques.
Pourquoi ? Ils sont docteurs parce qu'ils ont la connaissance mais ils n'ont pas été enseignés par le Docteur des docteurs.
C'est là la différence.
Vous voyez ? Le Docteur des docteurs nous enseigne par son Esprit, on va aller voir un autre passage que le Seigneur me donne 1 Jean chapitre 2 v 20, 26 et 27 : 20 Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance.
26 Je vous ai écrit ces choses au sujet de ceux qui vous égarent.
27 Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés.
Un des rôles de l'onction c'est l'enseignement.
L'enseignement.
Une personne nouvellement convertie, une personne qui a expérimenté une véritable conversion n'a pas besoin qu'un pasteur, qu'un apôtre, qu'un prophète, qu'un docteur humain, qu'un évangéliste lui dise que convoiter est un péché.
Non ! Le Saint Esprit qui produit la nouvelle naissance dans nos coeurs… le Saint Esprit, donc Yehoshua en tant que Dieu, en tant qu'Esprit nous enseigne automatiquement ces choses élémentaires.
Donc si vous rencontrez un chrétien, une personne qui se dit chrétienne et qui fréquente une assemblée locale et qui ne sait pas que convoiter est un péché, que l'impudicité est un péché, ce n'est pas compliqué cette personne-là n'a pas reçu l'enseignement du Docteur Jésus-Christ.
Donc de ce fait elle n'est pas sauvée.
Bah oui frères.
C'est tellement clair.
C'est pour cela que nous devons revenir à la doctrine du Docteur Jésus-Christ.
Nicodème a dit « Nous savons, nous les religieux, nous savons que tu es un Docteur venu de Dieu ».
Frères, le ministère doctoral n'est pas n'importe quel ministère parce que le Docteur est celui qui nous fait asseoir dans la doctrine, qui nous enracine dans la doctrine.
Il nous plonge dans la Parole, qui nous bâtit avec la Parole, qui nous établit dans la Parole, qui pose la fondation avec l'enseignement.
Voilà pourquoi Paul, en tant que Docteur, pouvait enseigner toute une nuit.
L'enseignement peut durer une nuit d'affilée sous l'onction, c'est comme ça que Yehoshua enseignait, toute une journée parfois.
Mais regardez dans nos églises, frères, on va prendre un passage et on va parler, parler de ses affaires, parler de ses voyages.
Les gens ne sont pas enseignés et ils vont marcher pour chasser les démons, chasser Satan mais ils vont les chasser avec quel enseignement, quel doctrine, avec quelle puissance ? Vous voyez frères ? La Parole n'est pas assez posée.
Le Docteur Jésus ! Jean nous dit « Pour vous vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne » et il dit « Je vous ai écrit au sujet de ceux qui vous égarent ».
C'est-à-dire les faux docteurs, les faux ministères.
Vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne car son onction vous enseigne sur toutes choses.
Voilà pourquoi un enfant de Dieu, qui a rencontré Jésus le Docteur, même si on lui dit que « Tel frère avec qui tu travailles est un sorcier », l'Esprit de Dieu lui dira, si c'est faux, Il lui dira c'est faux ! Il ne sera pas perturbé, s'il est perturbé pendant quelques jours, l'Esprit de Dieu va l'enseigner la nuit dans son sommeil.
Le Docteur Jésus lui dira « ça c'est mon serviteur, ne bouge pas ».
Mais ceux qui sont destinés à l'enfer seront perturbés et voleront comme des feuilles sèches.
Des feuilles qui sont complètement sèches et qui vont s'envoler par tout vent de doctrines.
Mais un vrai enfant de Dieu qui est enseigné par le Seigneur, par son Esprit, frères, ne va pas être perturbé parce que l'Esprit l'enseigne, c'est ça la différence.
Ils peuvent entendre toutes sortes de propos sanguinaires, toutes sortent de méchancetés sur les frères et soeurs mais ils ne vont pas bouger tant que l'enseignant leur dit c'est ça la Parole.
Voilà pourquoi vous avez ce message que Dieu nous donne sur le retour à la Parole, beaucoup de pasteurs s'y opposent mais beaucoup parmi eux savent que c'est la vérité, comme Nicodème, et ceux qui s'y opposent, ils s'y opposent parce qu'ils ont plusieurs intérêts.
Ils ont des intérêts personnels, pécuniaires.
.
.
Et beaucoup d'autres, parce qu'ils sont voilés simplement.
Mais vous allez voir que des gens qui sont à peine convertis, ils vont recevoir l'enseignement, pourquoi ? Parce que la différence n'est pas par rapport au temps passé dans le christianisme, qui est une religion.
La différence ne se fait pas par rapport au nombre d'années passées dans les églises, mais la différence se fait par rapport à l'enseignant, qui apporte l'enseignement, par rapport à la personne qui enseigne.
Si c'est Yehoshua qui a apporté l'enseignement à ces nouveaux convertis, ces derniers vont comprendre la Parole de Dieu même si elle paraît difficile à comprendre, ils vont la comprendre cette Parole.
Donc quelqu'un peut être chrétien depuis 30 ans et ne pas comprendre le message du moment parce qu'il n'est pas enseigné par le Docteur Jésus mais par les hommes.
Vous voyez frères ? C'est ça la différence.
Jésus a énormément enseigné, il a passé plus de temps dans l'enseignement que dans les prédications, bah oui frères.
Remarquez bien quand il entrait dans les synagogues, il n'y entrait pas pour aller prêcher, prêcher, prêcher, sautiller… il enseignait.
Il enseignait, Paul enseignait.
Pierre a enseigné.
L'enseignement.
Yehoshua est celui qui nous enseigne.
Il a dit aux apôtres « Enseignez leur à observer… ».
L'enseignement de Jésus, la doctrine de Jésus consiste dans l'observation de ses principes.
Des principes directeurs qui nous permettent, mes amis, d'atteindre les objectifs que Dieu nous a assignés.
Et la Parole est claire frères, moi je reçois mon enseignement de Jésus ce n'est pas de l'orgueil.
Les frères et soeurs peuvent m'enseigner c'est vrai, mais je suis d'abord enseigné par le Saint Esprit.
Je ne veux pas recevoir n'importe quel enseignement.
Ah non ! Je veux recevoir mon enseignement d'abord du Saint Esprit.
Quand j'ouvre la Bible je prie pour que Dieu m'enseigne.
Je refuse l'enseignement des hommes qui peuvent m'enfermer dans un carquois, dans un cocon, dans un fonctionnement complètement religieux mais je veux recevoir l'enseignement du Saint Esprit.
Voilà pourquoi à chaque fois qu'il me dit « Maintenant voilà l'enseignement que je te donne… ».
Sur la dîme par exemple, quand il m'a dit, dans le passé, « La dîme c'est la loi, tu as compris, enseigne cela à mon peuple » et bien je l'ai enseigné.
Beaucoup de mes collaborateurs n'étaient pas d'accord pour votre information.
Voilà pourquoi beaucoup partaient.
Eh bien, je leur ai dit je reste sur l'enseignement (…).
Jésus le Docteur des docteurs ! Et quand il m'a dit « Enlève le groupe de louanges parce que mon peuple est composé d'adorateurs.
Que chacun puisse entonner un cantique comme la Parole le dit ».
Eh bien, je l'ai enseigné.
Quand il m'a dit « Donne l'autonomie parce que c'est écrit ».
Eh bien, j'ai donné l'autonomie.
C'est ça l'enseignement.
Donc un homme de Dieu s'il veut percer, un prédicateur, un enseignant s'il veut atteindre ses objectifs, il doit d'abord être enseigné par le Saint Esprit, par Jésus le Docteur.
Sinon, il n'y a pas de réussite, il n'y a pas de percée, il n'y a pas d'exploit, rien à faire.
Beaucoup de pasteurs, beaucoup de dirigeants, vous allez voir, ils sont dirigeants, ils sont pasteurs, vous les rencontrez aujourd'hui, vous revenez les voir 20 ans après, ils ne changent pas.
Il n'y a aucun progrès.
Pourquoi ? Parce qu'ils restent sur l'enseignement de leurs pères spirituels mais ils ne sont pas enseignés d'abord par le Saint Esprit.
Un homme qui enseigne et qui est lui-même enseigné par le Saint Esprit on le sait, on le sent parce qu'il y a la vie.
Vous voyez frères ? Parce que les gens changent de vie, de caractère, ceux qui sont de Dieu bien sûr.
Yehoshua, le Docteur des docteurs ! Alléluia.
Gloire à Dieu.
Que Dieu soit béni.
Que Dieu nous aide mes amis.
A l'âge de 12 ans, Yehoshua, dans le temple, était en train de poser des questions aux grands docteurs.
Et ces derniers étaient très étonnés de la connaissance que Yehoshua avait déjà à l'âge de 12 ans.
Mais c'est normal parce que c'est le Docteur.
Allons voir maintenant l'enseignement de Yehoshua en tant que Docteur.
Alors pour votre information, il y a au moins quatre chapitres qui nous parlent de l'enseignement du Docteur Jésus.
Quatre chapitres.
Et vous devez le savoir en tant que chrétiens.
Dans ces quatre chapitres vous avez l'ensemble de la doctrine de Yehoshua.
Matthieu chapitre 5 versets 1 et 2.
1 Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.
2 Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit: Ici, il y avait la foule n'est-ce pas ? Et qu'est-ce que Jésus va faire ? Il va s'assoir.
Vrai ou faux ? Mais aujourd'hui, si tu t'assois pour enseigner les gens vont dire « Il n'a plus l'onction ».
Nous sommes religieux n'est-ce pas ? Qui le réalise aujourd'hui ? « Qu'est ce qui lui arrive ? Ce n'est pas normal ».
Mais pourtant nous suivons le modèle qui est Jésus.
Mais vous allez voir qu'il va s'asseoir sur la montagne.
Oh mon Dieu ! Si c'était nous autres, on allait demander une estrade, on allait demander un costume et une cravate, un beau costume et une belle cravate.
On allait demander un pupitre, de belles chaussures bien cirées.
Et on allait tester les micros bien comme il faut.
On allait se mettre à sautiller comme des sauterelles frères et soeurs, pour manifester l'onction « ehhhhhehhhhhhhehhhhhh ».
Et à la fin, on donne son numéro de téléphone et son adresse mail et on demande aux oilles « Appelez-moi comme ça je vais pouvoir bien vous dépouiller ».
Ce n'est pas ça l'Évangile.
Ça c'est l'Évangile à l'américaine.
Que Dieu nous ouvre les yeux.
Vous voyez ça c'est l'onction doctorale ce soir.
Hier, on a baigné dans l'onction prophétique évangélique, aujourd'hui c'est l'onction doctorale.
Il faut assoir les gens.
Dieu fait bien les choses.
Alléluia.
Yehoshua va s'asseoir sur la montagne, cela ne vous dit rien ici ? Ça ne vous dit rien ? C'est Moïse.
Moïse a reçu la Torah sur quelle montagne ? La montagne de Sinaï n'est-ce pas ? C'est là qu'il a reçu la Torah.
Moïse a dit que « Dieu vous enverra un autre prophète, un prophète comme moi, il faudra écouter sa parole ».
Et Yehoshua va asseoir sa doctrine, et il va s'asseoir sur la montagne des oliviers.
D'accord.
On l'appelle la montagne.
Et là, la Bible dit : 1 Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.
2 Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit: Vous voyez l'enseignement de Jésus et bien c'est Matthieu 5.
Là, vous avez l'enseignement de Yehoshua.
Déjà dans Matthieu 5 nous avons plusieurs doctrines.
Il y a la doctrine.
Ensuite nous avons plusieurs autres doctrines.
C'est l'enseignement de Yehoshua.
Et dedans vous avez plusieurs aspects, il a brossé plusieurs aspects n'est-ce pas ? Et qu'est-ce qu'il a dit ? 3 Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux! On s'arrête là juste deux secondes.
« Les pauvres en esprit » c'est quoi ? Yehoshua a dit qu'il est difficile aux riches d'entrer au ciel.
Les pauvres en esprit, ce que beaucoup n'ont pas compris frères, c'est aussi bien des gens qui sont déconsidérés parce qu'ils n'ont pas forcement plusieurs bacs, plusieurs diplômes.
C'est pas de grands philosophes, ils peuvent facilement comprendre, saisir la pensée de Dieu parce qu'ils ne sont pas dans les raisonnements.
Or avec le siècle des lumières ici en Occident, beaucoup d'européens ne sont plus des pauvres en esprit parce que Satan a amené une autre lumière pour les pousser, pour nous pousser nous tous à l'orgueil à cause de la connaissance qui enfle.
Et il est question aussi des pauvres.
Voilà pourquoi la plupart des disciples de Jésus-Christ étaient des pauvres.
Et quand il disait aux riches « Laissez tous ce que vous avez, vendez tout et donnez aux pauvres et suivez-moi » beaucoup étaient affligés, notamment ce jeune homme riche.
Donc ça veut dire quoi ? La doctrine de Jésus est plus comprise par les pauvres que par les riches.
Parce que c'est une doctrine qui est censée nous dépouiller de nous-mêmes et des biens matériels.
Voilà l'enseignement de Yehoshua.
Le Royaume des cieux est réservé aux pauvres.
Parce qu'ils vont comprendre facilement la Parole de Dieu parce qu'il y a moins de raisonnements.
4 Heureux les affligés, car ils seront consolés! Donc ceux qui veulent être consolés, il faut qu'ils soient affligés d'abord.
Donc ça veut dire quoi ? Les afflictions font parties de la vie chrétienne.
1 Thessaloniciens 3 nous en parle.
5 Heureux les humbles de coeurs, car ils hériteront la terre! L'humilité.
Il a enseigné sur l'humilité.
6 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés! Dans sa doctrine, il nous encourage à avoir faim de Dieu pour vivre le réveil, ça c'est sa doctrine.
Or, Satan nous pousse à avoir faim du manioc, faim de la chikuangue, faim des entrecôtes, des pattes, du camembert.
Et dans sa doctrine : 7 Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde! 8 Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu! Il faut être pur, il a enseigné la pureté.
9 Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu! 10 Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux! Donc la persécution fait partie de l'enseignement de Jésus.
Donc une assemblée qui ne prêche pas la persécution vous devez même la quitter.
Un chrétien qui n'est pas persécuté par les autres chrétiens à cause de son amour pour la vérité n'est pas enseigné par le Docteur Yehoshua c'est clair.
Et maintenant faites-moi la liste des chrétiens, des pasteurs qui sont persécutés pour la justice.
Et vous saurez si Yehoshua les enseigne ou pas.
Vous verrez s'ils sont dans la doctrine de Jésus ou pas.
11 Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.
La persécution, les outrages.
« Et qu'on dira faussement »… « Oh il a 5 villas ».
J'ai 5 villas où ? Tu les as vu où ? Dans ton rêve je pense.
Donc c'est une prophétie.
Je bénis Dieu parce que Yehoshua a dit « Ceux qui croient en moi auront des maisons, des terres, des mères, des pères » c'est écrit aussi donc si j'ai 5 villas grâce à Dieu, alléluia ! Gloire à Dieu ! C'est écrit, ce n'est pas anti-biblique surtout que je n'ai pas volé et surtout que je ne les ai même pas.
Que Dieu soit béni ! Donc il faut que les gens disent des faussetés sur vous.
C'est écrit.
C'est ça la doctrine de Jésus.
C'est ce qu'il enseigne.
Est-ce que les pasteurs enseignent ça dans les églises ? Que vous serez haïs, qu'on va vous détester tout ça ? Si vous voulez marcher dans la sanctification préparez-vous à subir ces choses.
Ça n'existe pas dans les églises.
C'est pour cela que Jésus-Christ en tant que Docteur n'est pas révélé et son enseignement en même temps.
Les gens disent « Moi je veux de Jésus » mais si vous saviez, si vous connaissiez son enseignement beaucoup ne le suivrait pas.
Ah je vous dis.
Son enseignement était terrible.
C'est ça ici son enseignement.
12 Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, Comment quelqu'un qui est accusé faussement, quelqu'un dont le nom est outragé doit-il se réjouir ? Parce que la logique humaine veut qu'on pleure, qu'on murmure, qu'on se plaigne mais là Jésus non, il demande aux gens de faire le contraire de ce que la nature leur demande.
« Réjouissez-vous ».
C'est la folie.
Est-ce que vraiment nous suivons Jésus ? Est-ce que réellement vous suivez Jésus ? Aujourd'hui, quand un pasteur est critiqué, quand un pasteur est accusé de sorcier, magicien, la plupart des chrétiens, sans vérifier ils vont aussi suivre pour dire « Oui c'est vrai, c'est vrai, c'est un gourou, c'est vrai, c'est vrai ».
Mais ils ne comprennent pas que l'enseignement de Jésus est là, il faut vérifier son enseignement frères.
Bah oui.
13 Vous êtes le sel de la terre.
Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.
Vous voyez tout ça c'est l'enseignement de Yehoshua.
C'est terrible.
Et regardez, il dit quoi ? Verset 27.
27 Vous avez appris qu'il a été dit: Tu ne commettras point d'adultère.
28 Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur.
C'est terrible.
La Bible dit que les adultères ne renteront pas dans le Royaume des cieux.
Et là Yehoshua pousse l'enseignement de Moïse plus loin, il va dire « Celui qui va regarder seulement une femme pour la convoiter a déjà commis l'acte dans son coeur ».
Mon Dieu.
Alors dites-moi maintenant dans cette génération qui va être sauvé et bah très peu.
Voilà l'enseignement de Yehoshua.
C'est terrible frères.
Donc vous ne pouvez pas avoir la révélation de Jésus en tant que Docteur sans avoir la révélation de sa Parole, de son enseignement, de sa doctrine.
On continue juste le verset 29 : 5 : 29 Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.
Là, c'est la séparation d'avec les mauvaises choses.
Voilà son enseignement.
La séparation d'avec les mauvaises choses.
« Ton oeil ».
Ça peut être internet, ça peut être la télévision, le cinéma, Hollywood si ça t'affecte, coupe.
Vous voyez ? Les amitiés… voilà l'enseignement de Yehoshua, il est catégorique.
Verset 43 à 44 : 43 Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.
44 Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, Mon Dieu ! Les pasteurs qui te persécutent, Jésus te dit il ne faut pas les haïr, il faut les aimer encore.
Il faut prier pour eux mais ça c'est terrible.
« Comment des gens qui me persécutent, qui me blessent et toi Dieu tu me demandes de les aimer ??? ».
Et bah c'est ça l'enseignement de Jésus.
Ah ! Il nous casse là.
Et on te maudit et toi tu bénis.
Matthieu 6.
Vous voyez, là il dénonce le formalisme, le formalisme religieux bien sûr, et au verset 9, il nous révèle le Père et il nous apprend comment prier le Père.
Il révèle le Père.
Vous voyez dans l'enseignement de Yehoshua en tant que Docteur, il nous révèle le Père.
Il nous amène au Père.
« Voici donc comment vous devez prier : Notre Père… ».
Est-ce que les pasteurs aujourd'hui nous amènent ils vers Dieu ? Nous poussent ils vers Dieu ou est-ce qu'ils veulent nous garder avec eux ? « Prenez mon numéro, appelez-moi ».
Non, mon ami ce n'est pas ça l'enseignement de Yehoshua.
Voilà l'enseignement « Allez vers Dieu ».
Alléluia.
C'est ça le message.
« Allez vers Dieu ».
« Voici l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ».
Et les disciples de Jean ont suivi Jésus.
C'est ça l'enseignement de Jésus-Christ de Nazareth.
Alléluia ! Frères nous sommes dans le chapitre 6 verset 25 : 25 C'est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus.
La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? « Ne vous inquiétez pas pour votre vie ».
« Oh c'est ma vie, c'est ma vie, c'est mon avenir.
Il faut que je pense à ma vie quand même.
J'ai sacrifié ma vie ».
Yehoshua dit « Ne vous inquiétez pas pour votre vie ».
Par rapport aux vêtements, par rapport aux voitures ? Il dit « Je prends soin de vous ».
Voilà son enseignement.
Les inquiétudes tuent le ministère, nous poussent à la convoitise, nous poussent à la cupidité, nous poussent à la duplicité, nous poussent au vol.
Ah oui frères.
Il y en a qui s'inquiètent tellement par rapport à leur vie qu'ils finissent par trouver des combines, des voies et moyens pour pouvoir s'en sortir et ils se corrompent et il finissent par être disqualifiés par le Seigneur.
Frères, « Cherchez premièrement le Royaume et la justice de Dieu et tous ces choses vous seront données par-dessus ».
Le chapitre 7.
Frères, il y a tellement de choses qu'il a dites ici et on va prendre deux ou trois de choses à chaque fois.
Il parle d'entrer par la porte étroite le verset 13 : « Car large est la porte » Ça c'est la religion.
« Spacieux est le chemin qui mène à la perdition et il y en a beaucoup qui entrent par-là ».
Donc il nous donne l'ordre, c'est un ordre « Entrez » et là c'est la Croix, c'est la Croix, c'est la Croix.
Vous voyez frères ? C'est la porte des brebis, la Croix.
Il dit « Demandez et vous recevrez, frappez et l'on vous ouvrira.
Cherchez et vous trouverez ».
Vous voyez ? Et c'est terrible.
Et il parle des faux prophètes.
Donc vous voyez dans la doctrine de Jésus il y a tout.
Tout.
Nous sommes dans le chapitre 8, juste le verset premier.
1 Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, une grande foule le suivit.
Vous voyez ? « Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, une grande foule le suivit ».
Regardez chapitre 5 on a la doctrine de Christ.
Chapitre 6 la doctrine de Christ.
Chapitre 7 le troisième chapitre, la doctrine de Christ.
Et le chapitre 8, il finit son enseignement et il descend de la montagne.
Il a passé, je pense qu'il dû passer toute la journée pour enseigner.
Vous vous rendez compte frères ? Et regardez bien son enseignement ici.
Il a enseigné sur la justice, il a enseigné sur la paix, sur la joie, sur les faux prophètes tout ça en même temps.
Mais nous parfois, on est là « Il faut seulement que je prenne un enseignement sur la justice que je vais développer » et même si Dieu te dit « Arrête toi là, parle de la crainte de Dieu ».
« Non, non, non, non ».
« Arrête toi là, parle de l'enlèvement ».
« Non, non, non, non ».
C'est complètement religieux.
Vous voyez frères ? La doctrine de Jésus ! Quand il a fini, il descend de la montagne et ça c'est magnifique.
Il descend de la montagne et là, un lépreux va lui demander de l'aide et il va le purifier, le guérir, le soigner.
Que Dieu soit béni pour son oeuvre ! Yehoshua est vraiment le Docteur des docteurs.
Frères, il sait comment enseigner les gens.
Vous voyez ? La différence entre les docteurs hommes et Jésus c'est quoi ? Les hommes qui enseignent, ils vont simplement vous apporter l'enseignement comme ça mais très souvent il n'y a pas la vie derrière.
Ils vous inculquent, ils vous transmettent la connaissance, une connaissance intellectuelle dépourvue de la vie.
Elle va plus vous gonfler comme un levain plus qu'autre chose.
Plus vous gonfler que vous apporter la vie, la sanctification, l'humilité, la crainte de Dieu.
Mais la différence entre Yehoshua et ces hommes c'est quoi ? C'est que Yehoshua lorsqu'il vous enseigne, non seulement, il nous donne la connaissance des Ecritures mais au-delà de cette connaissance, il nous communique la vie.
La vie par l'expérience.
Il nous fait passer… il nous soumet à différents types d'épreuves dans le seul but de nous façonner, de nous former.
Et il nous forme dès le sein de nos parents, de nos mères.
C'est là que Yehoshua, le Docteur commence par nous enseigner.
Ne croyez pas que Yehoshua nous enseigne dès la conversion.
Il nous enseigne dès la conception.
David l'a dit « Depuis le sein de ma mère ».
Il a dit à Jérémie « Je t'ai établi, je t'ai mis à part dès le sein de ta mère ».
Et à la naissance, bien qu'étant païens, dès la naissance, Yehoshua commence à prendre soin de nous.
Et toutes les circonstances, les situations par lesquelles nous passons étant païens, Dieu nous façonne mais nous nous en rendons pas forcément compte.
Il nous forme bien sûr.
Il nous prépare à l'appel, il nous prépare pour l'appel.
Il nous éduque, il nous taille.
Il nous émonde, il nous façonne, il nous corrige, il nous reprend.
Et c'est comme ça qu'il nous enseigne.
Rappelez-vous bien qu'il est le Dieu des circonstances, le Maître des temps et des circonstances.
Alléluia.
L'enseignement de Jésus.
Allons voir un autre passage, on va lire l'histoire de quelqu'un qui a reçu, qui avait reçu l'enseignement de Gamaliel et ensuite il a reçu l'enseignement de Christ et il a su faire la différence.
Galates chapitre 1 v 13 à 17.
13 Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l'Église de Dieu, 14 et comment j'étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d'un zèle excessif pour les traditions de mes pères.
15 Mais, lorsqu'il plut à celui qui m'avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m'a appelé par sa grâce, 16 de révéler en moi son Fils, afin que je l'annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, 17 et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je partis pour l'Arabie.
Puis je revins encore à Damas.
OK, nous sommes dans Actes 26 v 1 à 6.
1 Agrippa dit à Paul: Il t'est permis de parler pour ta défense.
Et Paul, ayant étendu la main, se justifia en ces termes: 2 Je m'estime heureux, roi Agrippa, d'avoir aujourd'hui à me justifier devant toi de toutes les choses dont je suis accusé par les Juifs, 3 car tu connais parfaitement leurs coutumes et leurs discussions.
Je te prie donc de m'écouter avec patience.
4 Ma vie, dès les premiers temps de ma jeunesse, est connue de tous les Juifs, puisqu'elle s'est passée à Jérusalem, au milieu de ma nation.
5 Ils savent depuis longtemps, s'ils veulent le déclarer, que j'ai vécu pharisien, selon la secte la plus rigide de notre religion.
6 Et maintenant, je suis mis en jugement parce que j'espère l'accomplissement de la promesse que Dieu a faite à nos pères, Actes 22 verset 3 : 3 je suis Juif, né à Tarse en Cilicie; mais j'ai été élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi de nos pères, étant plein de zèle pour Dieu, comme vous l'êtes tous aujourd'hui.
Vous voyez ? Paul avait reçu deux types d'enseignements.
Paul avait connu deux écoles.
L'école de Gamaliel, Gamaliel étant le petit-fils de Hilel.
Hilel était un grand érudit.
Comme je vous l'ai dit à l'époque du premier siècle, il y avait deux écoles l'école de Shammaï, il était un radical et Hilel était modéré et Gamaliel était, d'après les historiens, le petit-fils de Hilel.
Paul, nous dit la Parole, était instruit, formé par Gamaliel.
Il était à ses pieds.
Vous savez à l'époque les étudiants s'asseyaient aux pieds des docteurs et c'est comme ça qu'ils apprenaient, qu'ils étaient enseignés.
Et Paul était au pied de Gamaliel et c'est lui, Gamaliel qui l'a instruit, qui lui a appris la Parole, qui lui a enseigné la Torah.
Et vous avez vu ce que l'enseignement de Gamaliel avait produit chez Paul : la religion, un zèle amer, comme il l'a si bien exprimé dans Galates 1.
Il était beaucoup plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de son âge.
Et la Bible dit clairement qu'il était attaché, il avait un zèle excessif pour les traditions de ses pères.
Donc c'est-à-dire Hilel, n'est-ce pas ? Gamaliel, son père spirituel dans la religion.
Paul croyait servir Dieu, en persécutant les chrétiens.
Il croyait défendre la Torah.
Comme beaucoup de ceux qui sont amers et qui vont se mettre à combattre les dirigeants, les hommes de Dieu, croyant bien faire.
Sans se rendre compte, ils deviennent des juges.
Et là, Paul était enseigné par Gamaliel, Paul croyait qu'il avait une connaissance terrible de la Torah.
Mais regardez maintenant Paul sur le chemin de Damas, Il allait pour persécuter les chrétiens, et sur le chemin de Damas, Yehoshua, le Docteur des docteurs va le rencontrer et qu'est-ce qu'il va se passer ? Paul va être aveuglé par le Seigneur.
C'est fait exprès, il n'y a pas de hasard dans les Ecritures.
C'est-à-dire les yeux dans les Ecritures nous parlent de la connaissance.
Vous voyez ? La connaissance.
Parce que nous pouvons lire avec les yeux pour acquérir la connaissance.
Dieu le rend aveugle.
Ça veut dire que littéralement, Dieu lui a montré la folie dans laquelle il était.
Dieu lui a montré qu'il était insensé qu'il était inintelligent.
Paul le grand érudit, le grand docteur était aveugle.
Il fallait maintenant, parce qu'il ne pouvait plus lire la Torah avec ses yeux parce qu'il était aveugle, il fallait qu'il soit enseigné par le Docteur des docteurs, et qu'il ait les yeux de l'esprit ouvert.
Car il y a deux types d'yeux.
Il y a les yeux physiques et il y a les yeux de l'âme ou de l'esprit.
Allons voir Ephésiens chapitre 1 verset 18.
18 et qu'il illumine les yeux de votre coeur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints, « qu'il illumine » : « photizo » en grec, ça veut dire « rendre évident ».
Qu'il illumine, qui ? Dieu.
Qu'il illumine les yeux de votre coeur ! Les enseignants hommes cherchent à ouvrir nos yeux physiques mais l'enseignant Yehoshua le docteur, quand il nous enseigne, en fait, il ouvre les yeux de nos coeurs.
C'est l'homme intérieur, l'esprit humain qui reçoit l'enseignement, ce n'est pas pareil.
On est complètement illuminé, éclairé, révélé.
Et c'est ce qu'il manque à beaucoup de philosophes, aux grands intellectuels de ce monde, ils ont les yeux ouverts, ils ont la connaissance physique, une connaissance intellectuelle au niveau des yeux parce qu'ils ont lu des bouquins.
Ils ont beaucoup bouquiné, ils lisent beaucoup parce qu'ils sont voyants.
Mais, mes amis, Dieu, par contre, quand il nous enseigne, il ouvre les yeux de nos coeurs et là c'est l'homme intérieur qui est réveillé, ressuscité, régénéré.
Et c'est pour ça qu'il priait ici Paul, pour que les yeux des éphésiens soient illuminés, les yeux de leur coeur.
Voilà pourquoi le message du temps que Dieu nous donne ne peut être compris que par ceux et celles dont les yeux des coeurs sont illuminés.
Mais ceux dont les yeux du coeur ne sont pas illuminés, même s'ils sont voyants sur le plan physique, ils ne pourront pas comprendre la pensée de Dieu.
Voilà pourquoi Yehoshua dans Matthieu 13 disait « Il vous a été donné de connaître le mystère du royaume des cieux mais à ceux-là il ne leur a pas été donné.
Ils voient mais ne comprennent pas, ils ont des yeux mais ne voient pas, ils ont des oreilles mais n'entendent pas ».
Voilà pourquoi à 7 reprises dans Apocalypse 2 et 3, l'Esprit dit aux sept églises que celui qui a des oreilles pour entendre, entende ce que l'Esprit dit aux églises.
Ce ne sont pas les oreilles physiques c'est l'oreille spirituelle car dans Esaïe 50, la Bible dit : 5 Le Seigneur, l'Éternel, m'a ouvert l'oreille, Pour que j'écoute comme écoutent les disciples.
Ah oui frères.
Ah oui.
Ce message que je vous prêche, le retour à la Parole depuis des années en dénonçant la dîme, les bâtiments qu'on appelle église, la mainmise des pasteurs sur les églises de manière à les casser, à les dépouiller.
Et bien, ce message, frères, si je peux le prêcher c'est parce que Dieu me les a tous, ces messages, communiqués par l'Esprit.
Il fallait d'abord que mes yeux, les yeux du coeur soient ouverts pour pouvoir comprendre cette Parole.
De toute façon la Bible vous ne pouvez pas la comprendre intellectuellement, vous devez la comprendre avec le regard spirituel, grâce au Saint Esprit car c'est l'Esprit qui l'a inspirée.
Alors, frères, dans Ephésiens 3, Paul dit ceci, du verset 1 à 5 : 1 A cause de cela, moi Paul, le prisonnier de Christ pour vous païens... 2 si du moins vous avez appris quelle est la dispensation de la grâce de Dieu, qui m'a été donnée pour vous.
3 C'est par révélation que j'ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d'écrire en peu de mots.
4 En les lisant, vous pouvez vous représenter l'intelligence que j'ai du mystère de Christ.
5 Il n'a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l'Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ.
Tu te rends compte ? C'est par révélation.
Comme il a dit dans Galates 1 là-bas que, « Lorsqu'il a plu à celui qui m'avait mis à part dès le sein de mère de révéler en moi son fils pour que je l'annonce, aussitôt je ne consultais pas ceux qui étaient apôtres avant moi ».
Donc Yehoshua nous enseigne par révélation, par illumination.
C'est ça la différence.
C'est-à-dire tu peux être là alors que tu ne lis pas la Bible et tu reçois une illumination sur un verset. C'est ce qui m'arrive souvent.
Parfois tu ouvres seulement la Bible comme ça et des illuminations tombent comme ça.
Et facilement l'Esprit te donne à faire des corrélations, entre les versets entre les chapitres.
Il te transporte en esprit dans le passé, il te montre les choses pendant que tu enseignes.
Tu enseignes, tu reçois des illuminations et ça libère des onctions et le feu est lâché et les gens reçoivent des délivrances, des guérisons et les démons ne supportent pas la Parole révélée donc automatiquement, ils quittent les corps.
Et la maladie également quitte le corps des malades.
Et c'est ce qui se passe frères.
Et c'est comme ça que les apôtres enseignaient sous l'onction de Dieu.
Et c'est pour cela que nous devons connaître Jésus en tant que Docteur.
L'enseignant.
Il l'a dit lui-même.
Voilà pourquoi les apôtres l'appelait Maître.
C'est-à-dire l'enseignant, rabbi, celui qui enseigne.
Mes amis, depuis mon enfance, Jésus a pris soin de mon enseignement biblique.
Oh ! C'est magnifique.
Vous me direz mais comment faire pour être enseigné par Jésus ? Comment faire pour recevoir son enseignement ? Ce n'est pas compliqué.
Développez une relation avec, craignez le, méditez la Parole, il va commencer à vous enseigner et vous allez commencer à vous rendre compte que les enseignants qui sont sur Internet, frères, vous font perdre votre temps la plupart.
Ils vous distraient.
Vous allez commencer, en écoutant l'enseignement de Jésus, vous allez commencer à vomir l'enseignement de votre pasteur s'il n'est pas enseigné lui-même par Jésus.
Ah oui ! Frères, honnêtement ce n'est pas de l'orgueil, parfois quand je veux écouter un enseignement quelconque, si la personne n'est pas enseignée par l'Esprit de Dieu, je n'y arrive pas.
J'éteins.
Je prends ma Bible et je médite.
Dernièrement, je lisais un livre, écrit par un prophète, qui est déjà mort.
Cet homme était vraiment enseigné par le Seigneur et il a écrit ce livre quand il était encore, je pense, avec Dieu.
J'étais là, je bondissais sur mon lit tellement ce livre dégageait quelque chose, une onction terrible.
Ne me demandez pas de quel homme il s'agit.
Alléluia.
Vous savez les gens témoignent « Frère Shora, j'ai lu le livre entre les mains du potier et un démon est sorti de mon corps, de mon âme, j'ai été guéri ».
Frères, ce n'est pas parce que j'écris ce livre, c'est l'enseignement que j'ai reçu de Jésus qui produit ces choses-là.
Donc l'homme n'y est pour rien.
Vous voyez ? C'est ça la différence.
Donc même en lisant un livre, les gens sont délivrés, guéris, sauvés.
C'est ça la différence entre l'Esprit qui enseigne et les docteurs religieux et théologiens.
Mes amis, laissez Jésus vous enseigner s'il vous plaît.
Criez à Christ chez vous, implorez sa grâce, demandez au Seigneur de vous enseigner.
Il enseignait beaucoup… On va finir avec un psaume.
Le Psaume 78.
Il enseignait beaucoup en paraboles, quand il était sur terre.
Psaume 78 au verset 2 1 Cantique d'Asaph.
Mon peuple, écoute mes instructions! Prêtez l'oreille aux paroles de ma bouche! 2 J'ouvre la bouche par des sentences, Je publie la sagesse des temps anciens.
« Prêtez l'oreille aux paroles de ma bouche! ».
Voilà ce qu'il faut faire.
On va finir l'enseignement ici.
Prêtez l'oreille aux paroles de la bouche de qui ? De Yehoshua.
Ici là, c'est Yehoshua qui parle.
Le prophète Asaph était sacrificateur, lévite, il était prophète et quand il parlait ici, c'était Jésus Christ qui parlait par sa bouche.
Et Yehoshua disait, par ce prophète aux enfants d'Israël : « Mon peuple, écoute mes instructions! Prêtez l'oreille aux paroles de ma bouche! ».
Pas aux paroles de la bouche des hommes.
Si vous prêtez vos oreilles aux critiques, aux murmures, aux enseignements charnels de tous ceux qui sont sur le net, frères, vous risquez de vous faire polluer parce que derrière chaque enseignement, il y a un esprit.
Si celui qui enseigne est cupide, vous recevez la cupidité.
Si celui qui enseigne est un adultère, vous recevez l'adultère.
Vous devez le savoir parce que derrière chaque parole, il y a la puissance, il y a une puissance.
Dieu a créé le monde par sa parole.
Donc toute parole est accompagnée d'une puissance, d'une onction.
Voilà pourquoi ne tendez pas vos oreilles à tout enseignement, vérifiez vraiment dans la prière que la personne qui enseigne est de Dieu.
Priez Dieu, il vous montrera son état d'âme.
Enfants de Dieu écoutez bien s'il vous plait, nous voulons positionner Christ dans vos coeurs.
Et Yehoshua dit ici, « J'ouvre la bouche par des sentences » littéralement par des proverbes.
« Je publie la sagesse des temps anciens ».
Donc quand Yehoshua enseigne c'est la sagesse des temps anciens.
C'est ça la différence.
Or la crainte de Dieu est le commencement de la sagesse.
Donc l'enseignement de Jésus nous amène à la crainte, nous amène à l'amour, nous amène à l'humilité, nous amène à bénir nos ennemis, à prier pour ceux qui nous persécutent.
L'enseignement de Jésus nous amène, frères, à fermer les oreilles aux critiques, aux dires des hommes, parce qu'ils vont parler c'est normal qu'ils parlent, c'est normal qu'ils débitent des choses.
Ils vont dire : « Vous avez 10.
000 villas » alors qu'ils n'ont jamais vu ces villas.
Parce que c'est la jalousie qui anime les coeurs.
Mais ne vous arrêtez pas là-dessus.
Ils vont vous traiter de tous les noms, de sorcier, magicien, voleur, gourou, c'est normal.
Beaucoup même vont vous quitter, vous abandonner, c'est écrit, Jésus a été abandonné par plusieurs de ses disciples.
La Bible dit dans Jean 6 que plusieurs de ses disciples n'allèrent plus avec lui.
Si lui, qui est Dieu, a été quitté par ses disciples et nous autres frères ? Mais c'est biblique.
Paul dit « Tous ceux qui sont en Asie m'ont abandonné », c'est biblique.
Ne soyez pas choqués si cela vous arrive.
C'est écrit.
Vous voulez que Dieu guérisse, vous voulez que Dieu vous bénisse mais vous ne voulez pas vivre la Parole.
Le retour à la Parole c'est le retour à tout ce qui est écrit, pas seulement aux miracles et à la gloire, mais également au rejet, également à l'outrage, également à la persécution, aux afflictions, donc il faut accepter l'Évangile, le plein Évangile, pas seulement prendre les choses qui nous arrangent.
Dieu est grand.
Alléluia ! Voilà mes amis l'enseignement.
Yehoshua le Docteur.
Et si vraiment il vous enseigne correctement, si vous laissez Jésus vous enseigner chez vous, si vous l'acceptez comme votre docteur, votre enseignant, votre maitre, alors dans ce cas-là vous serez de vrais apôtres, de vrais prophètes, de vrais docteurs, de vrais pasteurs, de vrais diacres, de vrais anciens, de bon chrétiens, de vrais disciples, parce que vous serez fondés sur Christ.
Beaucoup de gens ont voulu m'imposer leur vision, m'imposer leur doctrine, je leur ai dit : « ça ne m'intéresse pas ».
Il y en a qui ont dit « Il est orgueilleux, il croit qu'il a tout compris ».
Non, non frères, je n'ai pas dit ça, même un petit enfant peut m'enseigner.
Mais si cet enfant n'est pas inspiré de Dieu je ne vais pas l'écouter.
Je veux écouter ceux et celles qui ont Christ pour enseignant, mais sinon ceux qui n'ont pas Yehoshua comme leur enseignant, leur enseignement ne m'intéresse pas.
Parce qu'il est question de la vie éternelle.
Il ne faudrait pas qu'on vous fonde, qu'on vous positionne sur des choses qui vont vous emmener de l'autre côté, il faut être correct avec le Seigneur.
Vous devez le craindre, nous devons le craindre.
Que Dieu nous garde, que Dieu nous bénisse.
Yehoshua est le véritable Docteur des docteurs, Nicodème l'a reconnu.
Soyez fortifiés, bénis, fortifiés, encouragés.
Le Caractère de Christ partie 1 - Shora Kuetu

Le Caractère de Christ partie 1     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

Colossiens 2 :1 à 3 Donc ce soir, comme vous le savez nous avons décidé, par le Seigneur, bien sûr, de vous parler de Christ, de vous parler de sa nature, de son caractère en nous.
Et ce soir, nous allons parler du caractère de Christ en chacun de nous.
Et nous lisons sans plus tarder Colossiens chapitre 2 :1 à 3 Je veux, en effet, que vous sachiez combien est grand le combat que je soutiens pour vous, et pour ceux qui sont à Laodicée, et pour tous ceux qui n`ont pas vu mon visage en la chair, 2 afin qu`ils aient le coeur rempli de consolation, qu`ils soient unis dans la charité, et enrichis d`une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ, 3 mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science.
Mes amis, on a vu que Paul, lorsqu'il va écrire cette épître, il était en prison et il va livrer un grand combat pour que les chrétiens connaissent le mystère de Dieu savoir Christ.
En fait, les cinq ministères les apôtres, les prophètes, les docteurs, les évangélistes et les pasteurs sont établis pour enseigner les saints dans le but de les amener à répondre à l'appel.
Ils sont établis par le Seigneur pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère.
Alors Paul a rempli, effectivement, son rôle.
N'est-ce pas ? Perfectionner les saints.
Katartismos en grec c'est-à-dire réparer les dégâts causés dans les coeurs des chrétiens par le péché.
Et nous sommes établis comme des réparateurs.
Alors l'objectif c'est d'amener les saints à ressembler à Christ, à connaître Christ par les enseignements également et aussi par notre attitude, notre comportement.
Alors l'apôtre Paul, étant en prison, il a compris, il savait, qu'en tant qu'apôtre, il avait cette mission c'est-à-dire perfectionner les saints par les enseignements et par son attitude.
Alors il va leur dire « Ecoutez, je soutiens un grand combat pour vous ».
Vous voyez, mes amis ? Les cinq ministères soutiennent un grand combat pour les chrétiens.
Ils sont là, ils se tiennent à la brèche pour que les chrétiens connaissent la personne de Christ.
Pour que les chrétiens soient façonnés à l'image de Christ.
Telle est la mission que le Seigneur a confiée, d'abord, à ces cinq ministères.
Malheureusement, je voudrais juste ouvrir une parenthèse, malheureusement, beaucoup de ministères, beaucoup d'apôtres, de prophètes, de docteurs, de pasteurs font complètement l'inverse.
C'est-à-dire qu'au lieu de façonner les gens par les enseignements, par leur attitude avec l'onction que le Seigneur leur a donnée pour qu'ils deviennent à l'image de Christ.
Comme on a vu dans Actes 2 les premiers chrétiens persévéraient dans l'enseignement des saints.
Malheureusement, beaucoup d'apôtres au lieu de perfectionner les saints, ils vont plutôt les détruire, plutôt s'en servir pour pouvoir s'enrichir.
Alors Paul a été fidèle à la vision biblique de l'Eglise, à la mission biblique d'un apôtre.
C'est-à-dire amener les chrétiens à connaître le mystère de Dieu.
Et il dit « Je voudrais que ces chrétiens aient le coeur rempli de consolation, qu'ils soient unis dans l'amour et enrichis d'une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu savoir Christ ».
Donc il voulait que les chrétiens soient enrichis.
Il l'a dit également dans 2 Corinthiens.
Il dit « Nous sommes regardés comme des pauvres mais par contre nous en enrichissons plusieurs.
Nous sommes regardés comme des rebus de la société mais plusieurs personnes sont enrichies par notre ministère ».
Voilà mes amis, le travail que l'apôtre Paul faisait.
Alors il dit « Il faut que les chrétiens soient enrichis d'une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu savoir Christ ».
Et il rajoute « Dans ce mystère la sont cachés tous les trésors de la sagesse et de l'intelligence ».
Alors mes amis, nous pouvons parler de tout, du matin au soir, mais l'objectif final c'est Christ.
C'est Christ qui est, mes amis, la finalité de toutes choses.
Tous les enseignements que nous pouvons vous apporter, toutes les exhortations que nous pouvons vous apporter doivent avoir un seul objectif.
C'est-à-dire vous amener à ressembler à Christ, à lui être semblable.
Et vous savez que dans Genèse 1 le Seigneur disait au verset 26 « Créons l'homme à notre image ».
Donc l'objectif du Seigneur quand il a créé l'homme c'est que l'homme soit à l'image de Dieu.
Or Colossiens 1 : 15 nous dit que c'est Christ qui est l'image de Dieu, du Dieu invisible.
Alors pour connaitre Christ il faut recevoir l'intelligence de la part le Seigneur.
Et puis ce soir, en fait, nous allons parler de Christ mais sous un aspect différent.
C'est-à-dire quand on découvre Christ, quand on connaît Christ, quand on rencontre Christ, mes amis, on reçoit automatiquement son caractère.
Et je voudrais préciser qu'il y a vraiment une différence entre l'onction et le caractère.
Et vous allez voir tout au long de cette soirée, tout au long de cet enseignement que beaucoup de chrétiens échouent, beaucoup de pasteurs échouent dans leur ministère tout simplement parce que ils n'ont pas… ils ont peut-être l'onction, ils ont peut-être la grâce… mais ils n'ont pas reçu le caractère de Christ.
Alors maintenant la question que l'on peut se poser, est-ce que ces personnes ont-elles rencontré réellement Christ ? Parce que quand on le rencontre, il y a forcément le caractère qui suit.
Alors nous allons justement dans le livre de Philippiens 2 : 1 à 6 Si donc il y a quelque consolation en Christ, s'il y a quelque soulagement dans l'amour, s'il y a quelque communion d'esprit, s'il y a quelque compassion et quelque miséricorde, 2:2 rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée.
2:3 Ne faites rien par esprit de parti ou par une vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes.
2:4 Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.
2:5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, 2:6, existant en forme de Dieu, il n'a point regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, 2:7 mais il s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et il a paru comme un vrai homme, 2:8 il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix.
2:9 C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, 2:10 afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 2:11 et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.
Voilà, mes amis, ce que l'apôtre Paul va demander aux philippiens.
Vous savez que les philippiens étaient, en fait, des macédoniens.
Donc les macédoniens c'étaient un peuple.
On le voit dans Actes chapitre 16, que les philippiens, les thessaloniciens étaient des macédoniens.
En fait, dans Actes 16, Paul va tâtonner à plusieurs reprises, à deux reprises, il voulait aller en Asie mineure pour enseigner la Parole, il voulait aller en Mysie par la suite et l'Esprit de Jésus, nous dira la Parole, ne lui a pas permis.
Et Paul pendant la nuit, nous dira la Bible, va recevoir un songe, une vision ou un macédonien lui était apparu pour lui faire la demande de passer en Macédoine pour pouvoir les secourir.
Et quand Paul va se réveiller, avec son équipe, il va comprendre que Dieu l'appelait en Macédoine donc Paul va se rendre, effectivement, en Macédoine.
Donc dans Actes 17 nous voyons l'église.
Justement Paul va se rendre en Macédoine dans Actes 17 et l'église de Thessalonique va naître.
Et les macédoniens étaient les seuls chrétiens qui soutenaient financièrement l'apôtre Paul, qui soutenaient son ministère réellement.
On le voit dans 2 Corinthiens chapitre 8 et dans 2 Corinthiens chapitre 9.
Et Paul aimait beaucoup les macédoniens, c'est-à-dire les philippiens et les thessaloniciens.
Il aimait tout le monde mais il avait une relation particulière avec ces frères et soeurs parce qu'ils l'ont beaucoup, beaucoup encouragé dans son ministère.
Alors que les corinthiens, par exemple, qui étaient aussi des enfants spirituels de Paul, des enfants dans la foi qui disaient même que Paul était charnel.
Mais les philippiens, par contre, et les macédoniens c'est-à-dire les thessaloniciens avaient à coeur le ministère de l'apôtre Paul.
Alors Paul se retrouve en prison, il va écrire cette lettre aux philippiens donc aux macédoniens.
Il leur dit au verset 5 de philippiens 2 on l'a lu.
Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ.
C'était un ordre ! Paul leur dit « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Christ ».
Mes amis, quand on reçoit le Seigneur Jésus-Christ de Nazareth dans notre coeur, dans notre vie, le Seigneur opère des choses dans nos vies, des choses qui nous bouleversent.
Le Seigneur vient et il change notre caractère.
Alors ce soir, je voudrais parler aux frères et soeurs qui sentent en eux un appel du Seigneur.
Des frères et soeurs qui aspirent à un ministère quelconque.
Peu importe le ministère dans lequel vous vous voyez.
Mais je voudrais ce soir, vous parler du caractère de Christ que nous devons avoir pour réussir notre mission, pour accomplir correctement l'oeuvre à laquelle Dieu nous a appelés.
Mes amis, Paul dit « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ ».
Or nous savons que les sentiments, mes amis, viennent du coeur.
Les sentiments viennent de l'âme.
Et lorsqu'on parle des sentiments.
Il y a plusieurs types de sentiments.
Par exemple, la peur est un sentiment.
Le doute est un sentiment n'est-ce pas ? La colère est un sentiment.
Les inquiétudes sont aussi des sentiments.
Nous ressentons ces choses dans notre vie.
L'orgueil, également, mes amis, et la dureté, l'orgueil, la haine… Ce sont des choses qui sont à la base des sentiments.
Tu peux être animé par un sentiment d'orgueil, un sentiment de supériorité, avoir une haute opinion de soi-même.
Toutes ces choses-là animent notre coeur.
Et maintenant Paul dit quand vous recevez Christ, en gros, Christ vient et il doit mettre dans vos coeurs ses sentiments.
Ce soir, nous allons, au travers de l'enseignement, savoir si réellement nous avons reçu Christ ou pas.
Si réellement pour nous Christ est encore un mystère ou si ce mystère qui est Christ nous a été pleinement révélé.
Ou si nous l'avons véritablement reçu dans notre coeur.
Eh bien, on le saura par rapport aux sentiments.
Si nous avons les sentiments du monde ou si nous avons les sentiments de Christ, les sentiments qui animaient Christ.
Les sentiments, bien évidemment qui animaient Paul, parce que Paul avait également le coeur de Christ.
Donc vous savez, mes amis, nous pouvons désirer Dieu, nous pouvons chercher Dieu, nous pouvons adorer Dieu, nous pouvons le servir mais de façon charnelle mais ce que Dieu désire c'est le coeur.
Dieu désire qu'il y ait une rencontre entre les deux coeurs.
Nos coeurs et son coeur.
C'est ce que Dieu veut ! Parce que le problème des sentiments c'est un problème assez vaste.
Et vous verrez par exemple que lorsqu'Adam a chuté dans Genèse 3, le premier sentiment qui va l'animer c'est la peur.
Adam dira « J'ai entendu ta voix mais j'ai eu peur et je me suis caché parce que je suis nu ».
Donc là, nous sommes dans Genèse chapitre 3 à partir du verset 10 Il répondit: J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.
Voilà donc vous voyez que le premier sentiment que l'homme a eu c'est la peur.
La peur, mes amis, nous tétanise.
La peur nous paralyse.
La peur tue la foi.
La peur nous empêche de rentrer dans le plan de Dieu.
La peur, par exemple, d'échouer.
La peur de passer à côté de la volonté de Dieu aussi.
On peut être tétanisé par la peur.
Et le contraire de la peur, mes amis, c'est quoi ? C'est l'assurance.
C'est la foi.
Je voudrais vraiment, ce soir, nous donner par la grâce Dieu des clés, mes amis, des clés qui vont nous permettre de pouvoir répondre à l'appel réellement.
Et la clé principale c'est la personne de Yehoshua HaMashiah.
Alors mes amis, Paul commence d'abord par nous présenter les sentiments qui étaient en Christ.
I/ L'humilité Il dit « Christ existait en forme de Dieu mais il n'a point regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher mais il s'est dépouillé lui-même en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes et il a parut comme un vrai homme.
Il s'est humilié lui-même se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix ».
Mes amis, suivez très bien cet enseignement.
Je vais prendre du temps pour nous expliquer ces choses et par l'Esprit de Dieu, parce que comme vous le savez les enseignements nous ne les préparons pas à l'avance.
Nous nous retrouvons à la radio comme devant les gens et Dieu nous enseigne directement.
Voilà pourquoi que chacun de vous, s'il vous plaît, si c'est possible, chacun de vous peut prendre un cahier, un stylo et noter les choses que Dieu peut, éventuellement, nous communiquer, ce soir, pour notre instruction, pour notre croissance spirituelle.
Alors Paul dit, il présente les sentiments qui étaient en Christ, il dit que Christ existait en forme de Dieu mais il n'a pas regardé son égalité avec le Père comme une proie à arracher.
Il n'a pas cherché à se battre avec le Père pour prendre sa place.
Mais qu'est ce qu'il va se passer ? Il s'est dépouillé lui-même.
En prenant une forme de serviteur.
C'est-à-dire le mot serviteur ici c'est doulos en grec.
Doulos qui signifie esclave ou encore homme de condition servile.
Donc le mot serviteur en grec c'est doulos, pour les gens qui sont sur Skype, sur le forum.
Doulos qui signifie esclave ou encore homme de condition servile.
Donc quelqu'un qui n'est pas considéré, qui n'est pas considérable.
Quelqu'un qui est méprisé, quelqu'un qui sert les autres, qui est sous les ordres des autres.
Frères et soeurs, il faut que nous comprenions que le sentiment ici dont on parle, dont Paul parle c'est d'abord l'humilité.
Et ça c'est terrible.
C'est quelque chose de terrible.
Or beaucoup de chrétiens veulent voir la gloire de Dieu, beaucoup de ministères veulent voir la gloire de Dieu mais l'humilité manque ! Mes amis, c'est terrible nous avons parlé hier de la dîme.
Nous continuerons à dénoncer la dîme c'est clair.
Mais je crois que le temps est arrivé où nous devons rentrer dans les profondeurs de la Parole de Dieu en parlant de Christ sous plusieurs aspects afin que nos caractères, nos mentalités changent pour être prêtes à répondre à l'appel et prêts également à l'enlèvement.
Alors Christ était au ciel, il a quitté sa position de Dieu.
Mes amis, c'est terrible Dieu m'a fait la grâce de me retrouver au moins cinq fois au ciel.
Et je peux vous assurer, mes amis, ce que j'ai vu au ciel, on ne peut pas… en fait, y a pas de mots assez forts pour décrire ces choses-là… y a pas de mots ! Paul l'a si bien dit dans 2 Corinthiens 12 que « Je connais un homme en Christ… » dira-t-il « qui fut, il y a 14 ans, ravi au ciel, jusqu'au troisième ciel et il a vu des choses, il a entendu des choses merveilleuses qu'il n'est pas permis aux hommes de pouvoir exprimer ».
Donc notre vocabulaire n'est pas assez riche, notre langage n'est pas assez, mes amis, riche pour pouvoir exprimer, expliquer les choses que l'on voit au ciel.
J'ai vu la gloire de Dieu au ciel, frères.
J'ai vu les armées célestes au ciel.
J'ai vu des êtres terribles au ciel.
J'ai vu des maisons incroyables au ciel.
Et cet ange qui me faisait visiter le ciel, la nouvelle Jérusalem, nous marchions, je marchais avec lui dans les rues de la nouvelle Jérusalem.
Mes amis, des maisons en or, des maisons en diamant ! C'était merveilleux de voir cette gloire.
Et de voir également à quel point les anges adorent Dieu.
Les séraphins, les chérubins tout le temps, tout le temps, constamment dans l'adoration.
Et vous imaginez que la souffrance du Seigneur a commencé non à la Croix mais sa souffrance a commencé dès l'instant où il va devoir, où il devait quitter le ciel où il devait quitter sa gloire, où il devait se dépouiller de cette gloire-là, de cette adoration constante, régulière, systématique au ciel.
Et la souffrance du Seigneur a commencé là.
Et encore une fois, je voudrais vous dire, le Seigneur m'a fait une grâce.
Il m'a sorti du globe terrestre, il m'a sorti de notre monde.
Il m'a simplement amené dans l'espace et il m'a dit « Regarde ta planète ».
Mes amis, j'étais la suspendu dans le vide.
Je regardais la terre.
Je peux vous assurer la terre étaient totalement enténébrée.
La terre était complètement ténébreuse.
Et les ténèbres étaient palpables.
Elles étaient palpables frères ! Et on ne voyait rien.
C'était comme les ténèbres que Dieu avait envoyé en Égypte.
C'était horrible ! Et puis je voyais une saleté indescriptible.
Et je disais au Seigneur « Mais c'est là-dedans que je vis ? ».
Le Seigneur me dis « Oui, c'est là que tu vis ».
Je dis au Seigneur « Je ne veux pas repartir là-bas ! ».
Dieu m'a dit « Si, si il faut que tu repartes parce que ta mission n'es pas finie ».
Mes amis, c'était horrible de voir l'état spirituel, l'état réel de la terre.
Alors Jésus-Christ va quitter la gloire au ciel et il va accepter de venir vivre dans un monde de ténèbres pendant 33 ans et demi ! Il a quitté, mon ami, mon frère, ma soeur, il a quitté toute cette gloire pour accepter de vivre dans une condition servile, dans une condition de souffrance, de rejet, de maladie, de souffrance comme pas possible ! Il est venu et il a accepté cela pendant 33 ans et demi ! C'est-à-dire il a exercé une telle humilité ! Un tel désintéressement par rapport à sa condition d'avant.
Il n'a pas regardé à sa gloire mais il a quitté cette gloire-là mon ami, mon frère, ma soeur, parce qu'il est humble ! Et ça c'est terrible mon frère, c'est terrible ma soeur de voir à quel point Jésus-Christ qui est notre modèle le plus parfait a manifesté ce fruit de l'Esprit qui est l'humilité ! Et la Bible nous dit qu'il s'est dépouillé comme les 24 vieillards qui se dépouillent de leur couronne et quittent leur trône et qui se mettent à genoux devant le Père en l'adorant en esprit et en vérité.
Mon Dieu ! Mon frère, ma soeur c'est tellement puissant ! Ça veut dire que celui qui a rencontré Jésus, celui ou celle pour qui Jésus n'est plus un mystère manifestera automatiquement ce fruit d'humilité.
Ça veut dire que quelle que soit l'élévation que tu peux connaître dans ton ministère, tu ne regarderas par les gens de cette hauteur.
Tu vas t'abaisser à leur niveau.
Et tu vas leur parler comme si tu n'étais rien.
Et effectivement nous ne sommes rien.
Luc 17 : 10 nous dit, le Seigneur dit « Lorsque vous aurez accompli ce qui vous a été ordonné dites : nous somme des serviteurs inutiles ».
Mes amis, Paul a lutté pour que les chrétiens connaissent Christ.
Mais connaitre Christ n'est pas seulement crier haut et fort « Je suis en Jésus.
J'invoque son nom ».
Connaitre Christ, mes amis, à l'heure actuelle, il faut que nous comprenions également, même à la naissance de l'Eglise, c'est tout simplement vivre ses sentiments, être dans ses sentiments.
Et le tout premier sentiment ici, le tout premier caractère de Christ c'est l'humilité.
L'humilité ! Beaucoup de gens veulent voir la gloire de Dieu.
« Seigneur, montre-moi ta gloire ».
« Je veux vivre ta gloire dans mon ministère ».
Alors ils vont faire des jeûnes de 40 jours.
Ils vont faire des jeûnes de 50 jours, de 1 an.
Ils vont s'abstenir de la nourriture.
Ils vont prier des heures et des heures.
C'est bien, ce n'est pas mauvais.
Mais Esaïe 58 Dieu dit « A quoi sert-il de jeûner, de se morfondre, de se flageller si nous manquons d'amour ? ».
Il dit « Le véritable jeûne que je veux c'est le fait de détacher le joug de la servitude, de libérer les esclaves, de témoigner de l'amour, de partager son pain avec son frère ».
Et si nous voulons voir le réveil, nous voulons voir la gloire de Dieu, la Bible dit que l'humilité précède la gloire dans Proverbes.
Donc ça veut dire que Dieu ce n'est pas compliqué.
Dieu n'est pas compliqué mon ami ! Mais le problème c'est que le caractère de Christ manque beaucoup.
Mes amis, si vous faites la liste des pasteurs que vous connaissez, des apôtres que vous connaissez, des chrétiens que vous connaissez, des musiciens que vous connaissez… chrétiens vous verrez mes amis très peu ont ce caractère de Christ, l'humilité.
Je ne dis pas que nous sommes humbles.
Nous grandissons dans l'humilité.
Vous verrez que très peu ont l'humilité et ils regardent leurs frères et soeurs de haut.
Et sans se rendre compte, ils passent à côté de l'appel du Seigneur.
Mes amis, c'est quelque chose de terrible.
Je voudrais nous faire comprendre que le Jésus que nous prions, le Jésus que nous servons, le Jésus qui est notre Dieu a manifesté l'humilité.
Voilà pourquoi il est dit « C'est pourquoi Dieu la souverainement élevé ».
Ça veut dire qu'il n'y a pas d'élévation véritable sans l'humilité.
Nous devons connaître Christ autrement.
Si hier on nous a parlé de Jésus-Christ comme étant celui qui guérit, comme étant celui qui donne les enfants, comme étant celui qui donne le mariage, comme étant celui qui donne la prospérité.
Si on vous a présenté Jésus-Christ comme étant celui qui délivre, qui affranchit… je voudrais, cette semaine, que nous voyons Christ autrement.
Je voudrais que nous le voyions comme étant celui qui produit en nous d'abord son caractère.
Alors je voudrais que vous compreniez qu'il y a plusieurs choses dans l'appel.
Il y a d'abord l'appel que l'on reçoit de la part du Seigneur.
Deuxièmement, il y a l'onction que Dieu nous donne.
Troisièmement, mes amis, il y a également la vision ou la mission que Dieu nous donne.
Quatrièmement, il y a le caractère maintenant que Christ va imprimer en chacun de nous et souvent ce n'est pas toujours évident.
Voilà pourquoi Paul disait ici « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Christ ».
Donc l'humilité est un sentiment.
Et ce n'est pas toujours évident.
Vous vous rendez compte que le Seigneur Jésus Christ a quitté sa gloire ? Il est venu nous voir nous autres qui ne méritons pas le salut, nous autres qui était un public menteur, voleur tout ce que vous voulez.
Il a quitté son trône pour nous ! Et quand on regarde toute sa vie, mes amis, il pouvait être invité par un pharisien.
Il pouvait laisser une femme prostituée s'approcher de lui et laver ses pieds avec ses larmes et les essuyer avec ses cheveux.
Il pouvait aller prier pour Jaïrus.
Il pouvait aller prier pour cette jeune fille de 12 ans morte.
Et le Seigneur a manifesté ce caractère d'humilité.
Et je disais que le contraire de l'humilité, bien évidement c'est l'orgueil.
Or l'orgueil est le tout premier pêché que nous voyons au ciel.
Ce qui a provoqué la chute de Lucifer.
Mes amis, c'est terrible de voir à quel point l'orgueil tue nos vies, tue nos ministères.
Jésus, Paul, Pierre et Jean n'étaient pas des hommes et des femmes orgueilleux et orgueilleuses.
Un orgueilleux c'est quelqu'un qui dit, quand il souffre, par exemple, qui dit « Dieu pourquoi as-tu permis cette souffrance dans ma vie.
Je ne mérites pas cette souffrance ».
Ça ce sont des chrétiens qui parlent ainsi.
Mes amis, nous avons tous souvent ce côté-là d'orgueil où nous alors corriger Dieu, nous allons le reprendre et lui dire « Pourquoi permets-tu une telle souffrance dans mon coeur ? ».
Vous vous rappelez quand Job a connu ses souffrances ? Sa femme est allée le voir pour lui dire « Maudits Dieu et meurs ».
Job le dira « Pourquoi ? Dieu a donné, Dieu a repris que son nom soit glorifié ».
Voilà l'attitude de quelqu'un qui à l'aspect, qui a le coeur de Dieu, le coeur de Christ, qui a le caractère de Christ, qui n'accuse pas Dieu a tous azimuts, qui ne condamne pas Dieu quand il souffre.
Il a accepté sa souffrance et il s'est soumis à son Père, au Dieu des esprits.
Il a accepté l'oeuvre de Dieu dans sa vie.
Et ce n'était pas évident ! Il a perdu 10 enfants, il a perdu son entreprise, il a perdu même la considération de sa femme, il a perdu même ses propres amis, frères, qui sont venus pour le condamner encore dans sa souffrance.
Mais Job est resté dans l'humilité face à la souffrance.
Quelle leçon que Job nous donne-t-il, mes amis, au travers de ses combats.
Et c'est terrible ! Je me rappelle encore dans mon ministère quand j'ai commencé l'orgueil pouvait me menacer bien comme il faut, à chaque fois Dieu me faisait passer par des brisements comme pas possible, des souffrances incroyables.
Je pouvais pleurer, crier à Dieu.
Dieu m'a donné, je me rappelle, Jean chapitre 15 « Je suis en train de t'émonder ».
Et il dit « Tout arbre qui porte des fruits doit être émondé pour qu'il en porte encore plus ».
Ça veut dire que ce n'est pas parce qu'on a des fruits qu'on doit se réjouir.
Mes amis, plus on en porte, plus Dieu va nous émonder pour qu'on en porte encore plus, pour ne pas que l'on tombe dans l'orgueil.
Dieu va encore nous arrêter, il va encore travailler nos coeurs, travailler encore en profondeur et je peux vous assurer, mes amis, pour être passé par là parce que c'est toujours un travail de tous les jours.
Je peux vous assurer que ce n'est pas toujours évident.
Alors Paul dit « Il s'est dépouillé lui-même en prenant une forme de serviteur».
Quand on quitte sa gloire, quand on quitte son élévation on prend la forme de serviteur c'est-à-dire esclave.
On va se mettre à servir ses frères et soeurs.
Mes amis, connaissez-vous beaucoup de pasteurs qui servent leurs frères et soeurs ? Ou plutôt on en connaît de plus en plus qui se font servir, porter leur Bible, on leur donne à boire, à manger ? Mais eux, qu'est-ce qu'ils font ? Ils ne sont plus serviteurs.
Or dans Matthieu 23 verset 11 le Seigneur dit « Le plus grand parmi vous qu'il soit le serviteur de tous ».
Ça c'est terrible, c'est une leçon incroyable le plus grand.
Ça veut dire que la grandeur selon Dieu, l'élévation selon Dieu, la gloire de Dieu consiste dans le service.
Mes amis, c'est terrible.
Voilà pourquoi la dernière fois je parlais de clips chrétiens avec des images où l'on voit que ces hommes sont là, en train de se déhancher, en train de se glorifier, en train de s'exhiber.
Mes amis, est-ce que vous pensez qu'ils sont en train de servir Dieu et servir le peuple ou ils sont en train de s'attribuer cette gloire ? Alors mes amis, le temps est arrivé où nous devons connaître Christ autrement, je vous en supplie parce qu'il reviendra chercher une Eglise glorieuse et sans tâche ni ride.
L'Eglise glorieuse c'est une Eglise qui est dans l'humilité parce que l'humilité précède la gloire.
L'Eglise que Christ va venir chercher c'est une Eglise humble.
Les chrétiens que Christ va venir chercher ce sont des chrétiens et des chrétiennes humbles.
Et l'humilité est très importante.
J'insiste là-dessus.
La Bible dit « Qu'il s'est rendu obéissant jusqu'à la mort même jusqu'à la mort de la croix ».
La mort terrible.
La mort terrible, l'humiliation totale mais il n'a pas ouvert sa bouche, il a béni ses ennemis, il ne les a pas maudit, il les a bénis.
Et quel exemple ! Est-ce que nous prêchons le même Jésus ? Est-ce que nous avons rencontré le même Jésus ? Ou est-ce qu'on nous a présenté un autre Jésus-Christ ? Mes amis, combien d'entre nous deviennent ils orgueilleux parce que Dieu les utilise ? On ne peut plus les voir, on ne peut plus les voir facilement, on ne peut plus leur parler… Combien, mes amis, sommes-nous des fois à côté de l'essentiel alors que l'élévation, la gloire de Dieu quand elle vient sur nous, mes amis, nous devenons automatiquement serviteurs des autres.
Et ça c'est le premier sentiment que Paul va développer ici dans Philippiens 1 chapitre 2.
L'humilité ! Est-ce que l'on trouve ce sentiment chez Pierre ? Oui frères, on trouve ce sentiment chez Pierre.
Pierre était un homme brisé.
Pierre était un homme complètement lavé, travaillé par le Seigneur, façonné par Dieu.
Pierre avait reconnu et reconnaissait ses limites.
Pierre pouvait dire dans Actes 3 Je n'ai ni argent ni or mais ce que j'ai je te le donne.
Paul avait-il l'humilité ? Oui frères.
Paul demandait la prière des chrétiens.
Paul pouvait insister en disant aux chrétiens « Priez pour moi pour que j'annonce pleinement la Parole de Dieu, mystère caché de tout le temps ».
Oui, Paul demandait la prière aux chrétiens.
Est-ce que si vous proposez la prière au pasteur aujourd'hui : « Pasteur, mets-toi au milieu nous allons prier pour toi ».
Combien vont-ils accepter cela ? Combien sont-ils capables de se mettre à genoux pour demander la prière des chrétiens ? Parce qu'ils estiment qu'ils sont déjà grands et que c'est à eux de prier tout le temps pour les chrétiens.
Mes amis, c'est terrible de voir à quel point les disciples de Jésus-Christ ont manifesté le caractère de Christ et que très peu parmi nous le manifestent réellement.
Et je disais que c'était un problème de coeur.
Les sentiments c'est au niveau du coeur.
Or, le coeur de l'homme est tortueux.
Le coeur est brisé.
Le coeur est mauvais.
Beaucoup de gens ont la grâce de Dieu, beaucoup de frères ont la grâce, beaucoup de soeurs ont la grâce mais il leur manque le coeur de Dieu.
Or, le coeur c'est l'organe vital.
Sans le coeur tu ne vis pas.
Donc ça veut dire que sans les sentiments de Christ ton ministère est zéro même si tu as l'onction.
Sans les sentiments de Christ ton ministère est zéro même si tu as une belle voix mon frère, ma soeur.
C'est zéro ! Voilà pourquoi beaucoup de musiciens, aujourd'hui, perdent la grâce, échouent parce qu'ils sont passé à côté de l'exercice divin c'est-à-dire la transformation du coeur pour avoir les sentiments de Christ.
Le caractère de Christ.
Le coeur est tordu, le coeur est mauvais, le coeur de l'homme est mauvais, notre coeur, mon coeur et votre coeur est mauvais.
Marc chapitre 7 : 19 à 23 Car cela n'entre pas dans son coeur, mais dans son ventre, puis s'en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments.
Il dit encore: Ce qui sort de l'homme, c'est ce qui souille l'homme.
Car c'est du dedans, c'est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie.
Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l'homme.
Avant de revenir sur le caractère de Christ nous allons d'abord parler du caractère, des sentiments opposés aux sentiments de Christ.
Donc ici dans Marc chapitre 7 nous avons des sentiments qui sont opposés aux sentiments de Christ.
Nous avons deux royaumes spirituels.
Il y a le Royaume de Dieu et il y a le royaume de Satan.
Dans le Royaume de Dieu c'est l'amour, dans le royaume de Satan c'est la haine.
Dans le Royaume de Dieu, il y a la lumière, dans le royaume de ténèbres c'est carrément le noir, c'est l'ombre, c'est les ténèbres.
Et vous avez dans le Royaume du Seigneur, l'humilité et dans le royaume de Satan c'est l'orgueil.
Donc nous avons parlé un tout petit peu de l'humilité comme étant un sentiment et un des caractères de Christ.
Nous allons aussi parler en même temps des sentiments que l'on trouve dans le royaume des ténèbres.
Ici, le Seigneur dit aux pharisiens qui lui avaient fait des reproches parce que ses disciples avaient mangé sans s'être lavé les mains, ils leur dit « Ecoutez les choses qui entrent dans l'homme ne le souillent pas mais c'est ce qui sort de l'homme car c'est du dedans, de ce qui sort de l'homme c'est à dire ce qui sort de son coeur ».
Et il dit « Car c'est du dedans et c'est du coeur des hommes que sortent les mauvaises pensées ».
Les sentiments c'est aussi les pensées.
Ça commence en pensées.
Les mauvaises pensées.
Et il définit ces pensées.
Le Seigneur dit cette première pensée c'est d'abord l'adultère.
L'adultère c'est un sentiment, mes amis, ça commence au niveau de la pensée.
Au niveau de la convoitise.
La pensée.
Et un deuxième sentiment ce sont les débauches, un troisième sentiment le meurtre, un quatrième sentiment, le vol, cinquième les cupidités, sixième les méchancetés, septième la fraude, huitième le dérèglement, neuvième le regard envieux, dixième la calomnie, onzième l'orgueil, douzième la folie.
Voilà les douze sentiments que l'on trouve dans le royaume des ténèbres.
Il y en a plusieurs autres bien sûr, mais ici nous en avons 12 au moins et ce sont des sentiments qui animent les hommes.
L'adultère, la débauche, le meurtre.
Dans le meurtre nous avons l'avortement, toutes ces choses-là également.
Nous avons le vol, nous avons les cupidités, la méchanceté, la fraude.
La fraude nous voyons aussi le mensonge.
Quand on va mentir.
Il y a le dérèglement.
Dans le dérèglement c'est le fait de s'égarer, c'est vraiment la corruption.
Il y a le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie.
Voilà les sentiments qui viennent du coeur de l'homme.
Et le Seigneur dit que « Ce sont ces choses-là qui sortent du coeur de l'homme et qui souillent l'homme ».
Ça veut dire qui l'empêche de servir le Seigneur, qui l'empêche de voir Dieu.
Parce que la souillure ici c'est le contraire de la sanctification, ça nous éloigne de la présence du Dieu, ça nous sort de l'appel du Seigneur.
Et voilà pourquoi quand Dieu, quand Jésus vient dans la vie de quelqu'un, il commence ce travail en profondeur.
C'est au niveau du coeur.
Il façonne, il nettoie, il purifie, il lave, il sanctifie, il brise, il malaxe… et ça fait mal mes amis.
Je peux vous assurer que la grâce de Dieu, mes amis, peut être trompeuse.
La grâce ça attire mais le coeur fait asseoir les gens dans l'appel.
Les gens peuvent venir te voir parce que tu as la grâce mais les gens vont s'asseoir parce que le coeur est façonné.
Et ça c'est terrible mes amis.
Vous voyez par exemple l'histoire de Samson.
Samson avait l'onction mais Samson n'avait pas le coeur de Christ, il n'avait pas le caractère.
Il a chuté dans le sexe, il est tombé dans le péché sexuel et il est sorti de l'appel du Seigneur.
Pourquoi ? Parce qu'il a convoité Dalila.
Il a convoité, d'abord, une femme prostituée, bien évidemment, cela venait du Seigneur.
Il a convoité Dalila, cette femme qui a été à la base de la coupure des sept tresses de Samson qui représentaient la sainteté de Dieu.
Et Samson a perdu la vision parce qu'on lui a crevé les yeux.
Samson a perdu également la grâce, il a perdu la force, il a perdu l'onction.
On lui a crevé les yeux c'est-à-dire qu'il n'avait plus la vision que Dieu lui avait donnée.
On l'a enfermé en prison.
Il était devenu esclave des philistins.
Parce que Samson n'avait pas le caractère de Christ c'est à dire il ne pouvait pas résister à la séduction, il ne pouvait pas résister à la convoitise, il ne pouvait pas résister à la tentation, à la proposition de Dalila.
Il a chuté.
Je voudrais, ce soir, vous donner de la part du Seigneur ces clés pour que vous teniez bon dans votre appel.
Le temps est grave.
Dieu veut des serviteurs et des servantes qui ont sa nature, qui ont ses sentiments.
Il veut des hommes et des femmes qui ne fléchissent pas les genoux devant Baal, qui ont des principes bien établis et qui prennent des décisions fermes, qui traitent durement leur corps pour ne pas passer à côté de l'appel que Dieu leur a adressé.
Car les temps sont difficiles frères.
Un autre caractère de Christ… nous avons vu l'humilité et dans Marc 7 nous avons vu l'orgueil.
Je disais tout à l'heure que l'orgueil c'est quand on attribue aussi à Dieu nos souffrances.
« Je souffre, c'est parce que Dieu ne m'aime pas ».
« Je souffre parce que Dieu m'a rejeté ».
En fait, cette réaction qu'on peut avoir quand on est dans des souffrances est due à l'orgueil tout simplement.
L'orgueilleux estime qu'il n'a pas à souffrir.
L'orgueilleux ou l'orgueilleuse estime qu'il n'a pas à galérer, il n'a pas à vivre la situation dans laquelle il est, elle est.
Et on attribue à Dieu, on condamne Dieu alors que Job avait accepté dans la prière.
Mes amis, vous traversez peut être en ce moment peut-être beaucoup de déserts.
Et l'attitude que nous devons avoir dans le désert c'est de plier les genoux devant le Seigneur, dans l'adoration et de dire « Seigneur, que ta volonté soit faite ».
Comme Jésus dans Matthieu, dans le jardin de Gethsémané.
Le Seigneur dans Matthieu 26 il disait « Si cela est possible que cette coupe s'éloigne de moi.
Mais Seigneur toutefois non ma volonté mais ta volonté ».
Quand on est dans l'humilité on accepte que Dieu fasse sa volonté dans notre vie quelle qu'elle soit.
Et mes amis, je peux vous assurer que, n'est-ce pas que beaucoup parmi vous sont bénis par ce ministère ? Eh bien, un des secrets de ce ministère c'est le fait d'accepter la volonté de Dieu quelle qu'elle soit.
Quel que soit le combat que nous avons à mener, que nous allons vivre face à cette décision prise pour accepter la volonté de Dieu, et bien nous acceptons.
Voilà pourquoi nous avons ces combats.
Quand Dieu nous a révélé ce message nous l'avons accepté, nous savions qu'on serait rejetés, nous savions qu'on serait condamnés, qu'on serait traité de tous les noms.
Mais nous avons regardé à sa grandeur.
Nous avons regardé à la volonté de Dieu et nous l'avons acceptée.
Voilà pourquoi, aujourd'hui, certains d'entre vous nous connaissent c'est parce qu'il y a eu quelque chose qui a été posé, des actes qui ont été posés, qui nous ont permis de voir cette gloire du Seigneur et on n'est pas satisfait.
Je sais que demain, il y a encore des choses que Dieu va nous demander de lâcher.
Et on va l'accepter parce que c'est comme ça, parce que nous voulons voir sa gloire.
Nous voulons avoir son caractère, mes amis.
Donc il y a un prix énorme à payer.
Il n'y a rien sans rien, il n'y a rien sans rien donner.
On ne peut obtenir rien de la part du Seigneur, à part le salut et même par rapport au salut il faut appliquer ta foi.
Parce que sans la foi il n'y a pas le salut.
Donc vous voyez que Dieu nous demande de lâcher certaines choses mes amis.
Je vous donne des clés, des clés, les clés du Royaume qui vont vous permettre d'ouvrir des portes, des portes de ce Royaume, des portes des nations pour faire l'oeuvre de l'Eternel correctement.
Alors mes amis, c'est terrible, je disais que Dieu me demande d'insister sur l'orgueil.
L'orgueilleux refuse le désert de Dieu.
L'orgueilleux refuse de se plier à la volonté divine.
Et voilà comment beaucoup passent à côté.
L'orgueilleux refuse cela comme Jonas.
Dieu dit à Jonas « Va à Ninive.
Va faire mon oeuvre ».
Jonas était un orgueilleux, un prophète orgueilleux.
Il dit à Dieu « Dieu, je n'irai pas ».
Et il va fuir l'appel du Seigneur parce qu'il estimait que Dieu était tellement miséricordieux que s'il allait à Ninive pour prêcher la Parole de Dieu, les ninivites se seraient convertis et Dieu détournerai sa colère de ce peuple.
Et Jonas ne voulait pas que les ninivites soient sauvés alors il a fui l'appel du Seigneur parce qu'il était orgueilleux.
Il était tellement orgueilleux qu'il a demandé à ce que les matelots dans le bateau dans lequel il était le jettent par-dessus bord parce qu'il ne voulait pas n'est-ce pas ? Il voulait même se suicider.
Il était suicidaire parce qu'il était orgueilleux.
Prêt à aller en enfer à cause de l'orgueil ! Que Dieu nous aide, je vous en supplie frères.
Que Dieu nous aide ! Je crie toujours à Dieu « Seigneur, Seigneur si tu vois l'orgueil dans ma vie brise moi ».
Je peux vous assurer même moi qui vous parle je suis aussi orgueilleux nous sommes tous plus ou moins orgueilleux et Dieu nous taille frères.
Dieu nous taille.
Personne n'est arrivé.
Que Dieu nous aide ! Je n'ai pas honte de le dire, je n'ai pas honte de l'avouer.
Que Dieu m'aide parce que je ne suis pas arrivé.
Paul pouvait dire dans Philippiens 3 : 7 Je n'ai pas encore atteint la perfection je cours vers le but… Le grand apôtre Paul va le reconnaitre.
Et qui sommes-nous frères ? Que Dieu nous aide.
Ce soir, Dieu nous donne des clés.
Alors l'orgueilleux dit « Dieu est méchant.
Dieu est dur avec moi.
Je ne comprends pas.
Dieu, je souffre.
Dieu, Dieu, Dieu ».
Jésus est allé devant Dieu, il s'est plié « Père, merci pour cette coupe.
Père, merci pour la croix.
Père merci pour ta grâce.
Que ton nom soit glorifié, que ton nom soit magnifié ».
Dieu pouvait dire à Satan « As-tu vu mon serviteur Job ? Il n'y a personne sur la terre comme lui.
Car Job me craint ».
Il a permis à Satan de le tenter, il a laissé Satan atteindre même à son corps.
Parce que Dieu était sûr de Job.
Il était sûr que Job tiendrait.
Est-ce que Dieu peut-il être sûr de toi mon frère ? Dieu est-il sûr de toi ma soeur ? Dieu peut dire aux hommes « Voici ma servante.
Tu peux y aller elle va toujours faire ma volonté » ? « Tu peux y aller il va toujours faire ma volonté » ? II/ La sainteté Mes amis, Paul avait raison « Ayez en vous le caractère de Christ ».
« Ayez en vous les sentiments qui étaient en Christ ».
Sentiment d'humilité, sentiment de sainteté.
La sainteté.
Christ était saint.
La Bible nous dit dans Philippiens là-bas qu'il a paru comme un vrai homme alors qu'il était Dieu.
Mais il a paru comme un vrai homme.
Il a pris l'apparence des hommes mes amis.
Quelle humilité ! Quel est ce Dieu qui aimerait prendre la forme d'un homme si ce n'est que notre Dieu, Yehoshua.
Il était saint.
Il est saint.
Christ est saint.
La Bible dit dans 1 Pierre 1 : 18 à 19 Sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache… Sans défaut et sans tâche ! Donc c'est normal que cet homme de Galilée ait envie de chercher, de revenir chercher une Eglise sans tâche.
C'est normal.
Donc tu ne peux pas te dire chrétien et avoir des tâches sur toi.
Les tâches, ici, mes amis, c'est le péché, c'est le péché.
Et tu sais ce que c'est le péché.
Alors Pierre dit l'Agneau de Dieu était sans tâche ! Et dans 1 Pierre chapitre 2 : 21 à 22 Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude… Jésus n'était pas dans la fraude.
Jésus n'était pas dans la fausseté.
Combien de pasteurs aujourd'hui fraudent-ils ? Combien de chrétiens aujourd'hui fraudent-ils même dans le train et le dimanche vous les voyez en train de chanter dans les chorales alors qu'ils viennent de frauder dans le train ? Combien de pasteurs, frères et soeurs, fraudent-ils l'État français ? Combien de pasteurs conduisent-ils sans permis ? Combien de chrétiens conduisent-ils sans assurance, sans contrôle technique ? Combien, mes amis, de chrétiens fraudent-ils leurs frères et soeurs, trompent-ils dans les affaires leurs frères et soeurs ? Mes amis, la sainteté est un autre caractère de Christ.
La sainteté, mes amis, beaucoup de gens ont cru que la sainteté c'est seulement quand on s'abstient de l'impudicité, de l'adultère… Mes amis, la sainteté c'est quelque chose de plus puissant, plus grand que cela.
Et qu'on va comprendre ce soir.
Et Pierre nous dit que Jésus n'avait point commis de péché et dans sa bouche il n'y avait point de fraude.
Il ne fraudait pas.
Il était véridique.
Dans sa bouche il n'y avait que la vérité.
Dans sa bouche il n'y a que la vérité.
Il voyait les gens il leur disait la vérité en face, n'en déplaise aux gens.
Il n'y avait pas de fraude, pas de propos détournés, pas de comportement détourné.
Mes amis, je voudrais, ce soir que nous comprenions que Jésus qu'on nous a prêché toutes ces années, mes amis, ce Jésus-là, on le voit autrement aujourd'hui.
Voilà pourquoi quand il va revenir beaucoup vont passer à côté.
Il dira « Je ne vous ai jamais connus ».
Il a dit dans Matthieu 7 : 21 Plusieurs me diront n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N'avons-nous pas chassé les démons par ton nom ? Je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus.
Retirez-vous de moi vous qui commettez le péché.
Il est saint.
Jésus est saint.
Et quand on reçoit Jésus on reçoit sa sainteté mon ami, mon frère, ma soeur.
Tu reçois sa sainteté.
Il y a trois types de sainteté.
- Il y a la sainteté de principe, la sainteté de base Que nous avons reçue lorsque nous nous sommes convertis.
La sainteté que Christ nous a acquise sur la Croix.
Dans Hébreux chapitre 10 verset 14 Par une seule offrande il a amené à la sanctification pour toujours ceux qui sont sanctifiés.
Il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés par le sang de Jésus-Christ de Nazareth.
Le jour où nous l'avons reçu, nous avons été sanctifiés c'est à dire mis à part.
Nous avons été déclarés saints c'est-à-dire ton corps, ton esprit, et ton âme ont été mis à part pour servir Dieu.
Ça veut dire que si tu es une jeune femme donc un homme ne peut pas toucher ton corps.
Un homme, n'importe quel homme ne peut pas te toucher parce que ton corps a été mis à part pour servir Dieu.
Le mot sanctifié, sanctification en grec ou en hébreu signifie littéralement être mis à part d'abord.
Être mis à part c'est comme si Dieu t'a caché.
Dieu t'a sorti d'un monde de péché et il t'a mis dans un monde de lumière pour que tu puisses maintenant marcher avec lui.
Voilà pourquoi les chrétiens on les appelle saints.
Le mot saint ici veut dire simplement mis à part.
On les a plus appelés saints que chrétiens.
Dans tout le Nouveau Testament il y a seulement trois mentions du mot chrétien et plus de cent mentions du mot saint.
C'est-à-dire des personnes qui ont été mises à part pour servir Dieu.
C'est-à-dire sanctifiés, être mis à part.
Jésus dit dans Jean « Vous êtes dans le monde mais vous n'êtes pas du monde ».
Cela veut dire que le monde ne doit pas nous influencer, notre mentalité ne doit pas être remplie du monde.
Nous devons être renouvelés comme Romains 12 le dit dans notre esprit.
Être mis à part.
Et nous avons vu que la première sainteté c'est la sainteté de principe grâce à l'oeuvre de la Croix.
Nous sommes mis à part.
Hébreux 10 à partir du verset 14.
- La deuxième sainteté c'est la sainteté de tous les jours Cette sainteté-là, c'est toi qui dois la poursuivre.
Voilà pourquoi la Parole nous dit « Frères et soeurs soyez saints comme Dieu est saint ».
Et nous le voyons cela dans le livre de 1 Pierre chapitre 1 verset 14 au verset 16 Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance.
Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint.
Pierre nous dit de ne pas nous référer aux convoitises que nous avions avant.
Les convoitises dans le monde, les convoitises quand on était encore dans l'ignorance.
Il dit bien quand vous étiez encore dans l'ignorance.
Quand on n'avait pas encore reçu la connaissance, quand on n'avait pas encore reçu le message du temps, quand on n'avait pas encore reçu la Parole véritable, on pouvait poser des actes.
Mais maintenant que nous avons reçu la connaissance Pierre nous demande par l'Esprit, mes amis, de ne pas nous conformer à ces convoitises là qu'on avait autrefois.
Il parle au passé.
Il dit « Mais puisque celui qui vous a appelé est saint, son caractère est saint.
Vous aussi soyez saints dans toute votre conduite ».
Il n'a pas dit dans quelque conduite, dans TOUTE votre conduite.
Mes amis, écoutez bien ce soir.
Dans toute votre conduite de tous les jours, soyez saints ! C'est ce que la Parole nous dit.
Ça veut dire que nous pouvons nous sanctifier parce que Christ nous a donné la force.
Tu ne peux pas te sanctifier si tu n'as pas reçu la première sanctification, celle de principe, celle qu'on reçoit grâce à l'oeuvre de la Croix, quand on reçoit Jésus.
Mais une fois que tu as reçu Jésus, tu dois grandir dans la sanctification.
Voilà pourquoi dans Apocalypse 22 il est dit « Que celui qui est saint se sanctifie encore.
Que celui qui est pur se purifie encore.
Que celui qui est souillé se souille encore ».
Nous devons, mes amis, davantage nous sanctifier.
Et cette sanctification, cette deuxième sanctification à un rapport avec nos sens.
Qu'est-ce que tes yeux regardent ? Parce que tu peux regarder des images subjectives qui t'incitent à la pornographie, qui t'incitent à l'érotique, qui t'incitent à la masturbation, qui t'incitent au péché.
Tu peux regarder des images qui te polluent sur le net.
Des sites pornographiques.
Tu peux regarder des panneaux publicitaires ici et là qui te polluent l'esprit.
D'abord, avec tes yeux.
Voilà pourquoi dans 1 Jean 2 la Bible nous dit que la convoitise est dans le monde.
N'aimez pas le monde ni les choses qui sont dans le monde car ce qui est dans le monde c'est le péché.
N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde.
Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.
Vous voyez ce qu'on nous dit ici ? Car tout ce qui est dans le monde.
Premièrement, la convoitise de la chair.
Donc la convoitise de la chair.
Il y a les cinq sens.
Il y a les yeux.
On regarde.
« Cette femme me plait ».
« Cet homme me plaît ».
Et on peut, mes amis, courir après plusieurs femmes parce que toutes ces femmes te plaisent.
Tu peux courir après plusieurs hommes parce que tous ces hommes te plaisent.
La convoitise des yeux.
Ça te tue.
On nous parle de la convoitise de la chair.
La chair, mes amis, nous dit Galates 5 : 16 à 21 à des désirs contraires à ceux de l'esprit.
Il y a une lutte entre la chair et l'esprit.
La chair veut te ramener dans le passé.
La chair veut te ramener pour que tu vois, mes amis, écoutez-moi ce soir, la chair veut te ramener à voir tes ex.
La chair veut te détruire.
La chair veut te rappeler ton passé pour te tuer.
Il y a une lutte, tu vois dans ton corps, dans ta chair une lutte.
Mes amis, on a tous vécu cette lutte-là.
Mes amis, personne n'est plus fort qu'un autre, croyez-moi.
Cette lutte des fois est telle que tu vas voir dans ton cerveau, il y a des vertiges, comme si ta tête explose.
Et tu ne comprends rien c'est comme si tu es possédé de nouveau.
C'est comme si tu as envie de craquer.
Tu demandes même la mort.
Tu dis « Seigneur, reviens tout de suite ».
Il y a une lutte.
Tu sens au niveau de ta chair les choses qui se passent.
Et c'est terrible la chair.
Il y a une femme qui est morte, qui est allée en enfer, elle a vu une jeune femme trainer un gros boulet en enfer.
Elle ne comprenait pas.
Le Seigneur lui demande de l'approcher.
Cette femme s'est approchée de cette femme qui traînait ce boulet et c'était, en fait, excusez-moi, mais son organe sexuel que cette femme trainait comme ça.
Jésus dit à cette femme « Cette femme n'était rien d'autre qu'une prostituée sur la terre ».
Elle va traîner son organe sexuel pendant l'éternité et ça c'est horrible.
Mes amis, la chair aime s'habiller.
Combien de femmes, combien d'hommes se séduisent-ils mutuellement par les habits où le corps est complètement mis en exergue avec des vêtements, avec des slims, des vêtements serrés, près du corps, des vêtements qui poussent à la séduction ? Et c'est terrible de voir à quel point, mes amis, dans beaucoup d'assemblées, on voit de plus en plus de femmes qui dansent le ventre à l'air.
Ça séduit les gens on dit « Non, ce n'est pas grave ».
Ça nous séduit.
Paul et Pierre ont demandé aux femmes de s'habiller décemment.
Ce que la Parole nous dit.
La chair ! La sanctification, on ne doit pas jouer avec mes amis.
C'est terrible.
Et Jean nous dit il y a aussi la convoitise des yeux et l'orgueil de la vie.
Il dit « Toutes ces choses-là ne viennent point du Père mais viennent du monde ».
Le caractère de Christ.
Les sentiments qui étaient en Christ.
Je vais vous dire une chose, à la nouvelle naissance nous recevons le salut, nous sommes effectivement sauvés.
Mais ce salut doit être travaillé.
Voilà pourquoi Jacques nous dit de travailler pour notre salut.
Paul nous dit il faut travailler pour notre salut.
Et tout au long de notre existence terrestre… pourquoi Dieu nous a-t-il laissé sur la terre après notre conversion ? Pourquoi ne nous a-t-il pas enlevé tout de suite ? C'est parce qu'il va travailler notre coeur comme les enfants d'Israël dans le désert.
Lisez Deutéronome 8 ce soir.
(Vous observerez et vous mettrez en pratique tous les commandements que je vous prescris aujourd'hui, afin que vous viviez, que vous multipliiez, et que vous entriez en possession du pays que l'Éternel a juré de donner à vos pères.
Souviens-toi de tout le chemin que l'Éternel, ton Dieu, t'a fait faire pendant ces quarante années dans le désert, afin de l'humilier et de t'éprouver, pour savoir quelles étaient les dispositions de ton coeur et si tu garderais ou non ses commandements.
Il t'a humilié, il t'a fait souffrir de la faim, et il t'a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n'avaient pas connue tes pères, afin de t'apprendre que l'homme ne vit pas de pain seulement, mais que l'homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l'Éternel.
Ton vêtement ne s'est point usé sur toi, et ton pied ne s'est point enflé, pendant ces quarante années.
Reconnais en ton coeur que l'Éternel, ton Dieu, te châtie comme un homme châtie son enfant.
Tu observeras les commandements de l'Éternel, ton Dieu, pour marcher dans ses voies et pour le craindre.
Car l'Éternel, ton Dieu, va te faire entrer dans un bon pays, pays de cours d'eau, de sources et de lacs, qui jaillissent dans les vallées et dans les montagnes; pays de froment, d'orge, de vignes, de figuiers et de grenadiers; pays d'oliviers et de miel; pays où tu mangeras du pain avec abondance, où tu ne manqueras de rien; pays dont les pierres sont du fer, et des montagnes duquel tu tailleras l'airain.
Lorsque tu mangeras et te rassasieras, tu béniras l'Éternel, ton Dieu, pour le bon pays qu'il t'a donné.
Garde-toi d'oublier l'Éternel, ton Dieu, au point de ne pas observer ses commandements, ses ordonnances et ses lois, que je te prescris aujourd'hui.
Lorsque tu mangeras et te rassasieras, lorsque tu bâtiras et habiteras de belles maisons, lorsque tu verras multiplier ton gros et ton menu bétail, s'augmenter ton argent et ton or, et s'accroître tout ce qui est à toi, prends garde que ton coeur ne s'enfle, et que tu n'oublies l'Éternel, ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude, qui t'a fait marcher dans ce grand et affreux désert, où il y a des serpents brûlants et des scorpions, dans des lieux arides et sans eau, et qui a fait jaillir pour toi de l'eau du rocher le plus dur, qui t'a fait manger dans le désert la manne inconnue à tes pères, afin de t'humilier et de t'éprouver, pour te faire ensuite du bien.
Garde-toi de dire en ton coeur: Ma force et la puissance de ma main m'ont acquis ces richesses.
Souviens-toi de l'Éternel, ton Dieu, car c'est lui qui te donnera de la force pour les acquérir, afin de confirmer, comme il le fait aujourd'hui, son alliance qu'il a jurée à tes pères.
Si tu oublies l'Éternel, ton Dieu, et que tu ailles après d'autres dieux, si tu les sers et te prosternes devant eux, je vous déclare formellement aujourd'hui que vous périrez.
Vous périrez comme les nations que l'Éternel fait périr devant vous, parce que vous n'aurez point écouté la voix de l'Éternel, votre Dieu).
Dieu a mis les enfants d'Israël dans le désert pendant 40 ans pour connaître les intentions de leur coeur, pour connaître leur coeur en profondeur.
Dieu permet cela pour nous façonner pour nous préparer à l'enlèvement.
Voilà pourquoi il nous façonne.
Et nous devons de plus en plus nous sanctifier.
Qu'est-ce que nos oreilles entendent-elles ? Parce qu'on peut se polluer par les oreilles.
La foi vient de ce que l'on entend et ce qu'on entend vient de la Parole de Dieu.
Et bien, mes amis, le doute, qui est le contraire de la foi, vient aussi de ce qu'on entend et ce que l'on entend vient de la parole des hommes et ça tue la foi.
On peut se polluer également par la langue.
Qu'est-ce que ta langue dit sur les frères et soeurs ? Les critiques, les murmures… On pollue, on sort de la sanctification.
Voilà pourquoi Paul dit dans Ephésiens 5 qu'il ne sorte pas de votre bouche des paroles grossières.
Des grossièretés.
Parce qu'on peut se polluer, on peut polluer les frères et soeurs par la langue.
La sanctification.
Christ est saint.
Nous avons vu, mes amis, rapidement le deuxième type de sanctification.
- Le troisième type de sanctification c'est ce qu'on appelle la rédemption totale Dans 1 Jean 3, Jean nous dit que lorsque Christ reviendra nous le verrons tel qu'il est.
Nous aurons des corps glorieux comme Paul nous dit dans 1 Corinthiens 15.
Les boiteux seront guéris, les aveugles seront guéris.
Nous aurons des corps glorieux, des corps glorifiés.
Voilà mes amis, les trois types de sanctification.
Et je peux vous assurer qu'à l'heure actuelle, il est de plus en plus difficile mais pas impossible de vivre dans la sanctification.
Nous devons frères nous sanctifier, nous devons la poursuivre cette sanctification.
Christ est saint.
Il est Saint.
Et dans Hébreux 12 : 14 il est dit « Sans la sanctification personne ne verra le Seigneur ».
La Bible dit « Recherchez la paix avec tous et la sanctification sans laquelle personne ne verra Dieu ».
Mes amis, un de mes secrets c'est la sanctification.
Je la poursuis cette sanctification.
Voilà pourquoi les gens disent « C'est la magie ».
Non, ce n'est pas la magie c'est parce que je dis non aux femmes, c'est parce que je dis non à la cupidité, c'est parce que je dis non également à l'orgueil.
Je me force.
Je tiens mon corps durement, je le tiens assujetti, je le traite durement.
Comme Paul disait dans 1 Corinthiens 9.
Combien de femmes ne sont-elles pas venues me voir pour se proposer ? Combien d'hommes ne sont-ils pas venus me voir avec de l'argent, avec de grosses sommes d'argent pour me séduire ? Je ne suis pas encore arrivé avec mon équipe mais nous avons dit non et nous disons non et nous dirons encore non au nom de Yehoshua.
C'est le prix à payer.
Le prix à payer ! Je dis souvent à mes frères et soeurs ne vous retrouvez pas avec les hommes seuls et des femmes seules si vous sentez qu'il y a la séduction.
Si vous sentez que ces hommes et ces femmes sont après vous.
Soyez durs, traitez votre corps durement.
Même si vous êtes sûrs que vous n'allez pas tomber.
Mais pensez au moins aux autres.
Pensez à la faiblesse des autres.
Prenez des frères et soeurs avec vous.
Ça vous épargne, ça épargne les autres.
Et ça vous garde dans le témoignage.
C'est ça être dans les principes du Royaume.
Et quand on donne des clés de la réussite du ministère, mes amis, il faut les saisir rapidement et progresser avec ces clés.
Et c'est alors que vous verrez réellement la gloire du Seigneur.
Dieu est un grand Dieu, frères.
Les grands qui sont tombés hier, ils ne sont pas plus puissants que nous.
Nous ne sommes pas non plus, plus puissants qu'eux.
Mais il y a eu de la négligence.
Et l'ennemi en a profité.
Mes amis, si hier Dieu nous a gardés, aujourd'hui, nous devons prendre des mesures.
Alors, mes amis, nous avons vu que Christ est saint.
Il est saint.
La sanctification, l'humilité.
Vous voyez ces deux clés : sanctification, humilité vous permettent de voir la gloire de Dieu.
C'est terrible.
Ce sont des clés.
Sans la sanctification personne ne verra le Seigneur.
C'est-à-dire aussi bien dans ton ministère, dans ce monde ici-bas, tu ne verras pas la gloire de Dieu, tu ne le verras pas et aussi lors de l'enlèvement de l'Eglise tu ne partiras pas.
Combien de chrétiens aujourd'hui vivent-ils consciemment dans la masturbation ? Combien de chrétiens vivent-ils consciemment dans les films pornographiques, érotiques, dans les sites pornos ? Combien de chrétiens se cachent-ils derrière ces choses-là en disant que « Dieu ne me voit pas, mon pasteur ne me voit pas, mes frères et soeurs ne me voient pas » ? Mais Dieu te voit ! Combien de gens vivent-ils dans l'hypocrisie, dans la fraude, dans le mensonge, leur vie est un tissu de mensonges ? Mes amis, voilà pourquoi il n'y a pas la percée.
Tu sers Dieu depuis des années mais tu ne perces pas, il n'y a pas la percée.
Ce n'est pas étonnant.
Tout dépend de toi.
Combien de femmes vivent-elles consciemment dans le péché dans leur couple ? Dans le péché comme pas possible la haine, le mensonge, la duplicité ? Combien de femmes, mes amis, le fait que toi ma soeur tu exerces plus d'autorité sur ton mari c'est aussi un manque de sainteté, un manque sanctification.
Et cela peut même empêcher ton mari de changer.
Et ça c'est terrible.
Pierre nous dit dans 1 Pierre 3 les femmes dont les maris ne sont pas convertis bien comme il faut, les maris qui ne sont pas convertis, les femmes peuvent les gagner, non pas forcément par la parole si elles n'arrivent pas à le faire, mais elles peuvent les gagner par leur comportement.
Quel est ton comportement à la maison toi ma soeur ? Quel est ton attitude ? Est-ce que tu es cette soeur qui crie tout le temps sur son mari pour le voir changer ou est-ce que tu es cette femme qui va devant Dieu dans la prière, qui fléchit ses genoux et qui implore la grâce de Dieu parce que tu réalises que Dieu est capable de changer le coeur de ton mari ? Des fois si nos maris ne sont pas changés c'est parce que justement nos coeurs ne sont pas changés, c'est parce que nos coeurs ne sont pas transformés, c'est parce que nous n'avons pas le caractère de Christ.
Voilà pourquoi les gens ne sont pas changés.
Combien de païens sont-ils repoussés par nos attitudes parce qu'ils se disent « Si elle, elle est servante de Dieu c'est que moi aussi je le suis également parce que je vois son comportement ».
Et la Bible dit que le nom du Seigneur est blasphémé parmi les païens à cause de nous.
Dieu disait aux enfants d'Israël « Mon nom est blasphémé par vous dans tous les pays où je vous ai envoyé en captivité ».
Et combien de chantres, combien de musiciens aujourd'hui, mes amis, chantent Christ mais ils n'ont pas son caractère ? On les voit avec des hommes ici et là, on les voit avec des femmes ici et là.
Combien, mes amis ? Ils dégagent une telle séduction, elles dégagent une telle séduction.
Aucun caractère de la personne qu'ils chantent, qu'ils magnifient, qu'ils adorent.
Mes amis, là il y a vraiment une ambiguïté, il y a vraiment, mes amis, il y a carrément une confusion, une confusion totale.
Nous devons avoir le caractère de Christ dans nos maisons, dans nos maisons d'abord, là où nous sommes.
Nous devons avoir une mentalité changée.
Metanoia.
Complètement changée.
Les gens doivent voir Christ en nous.
Or, beaucoup de chrétiens pensent que s'ils dégagent l'onction, ils dégagent le feu, la gloire de Dieu c'est comme ça qu'on voit Christ en eux.
Il faut d'abord, dégager la nature de ce Dieu, les sentiments de ce Dieu, le caractère de ce Dieu.
C'est ça l'Évangile.
C'est ça rencontrer Christ, c'est ça servir Christ sinon c'est le contraire, sinon c'est carrément le monde.
Le monde ! Paul dit « Ayez en vous… ».
C'est un ordre.
« …les sentiments qui étaient en Christ ».
Il a vécu la sainteté.
Mes amis, si vous voulez voir des délivrances faciles ; vous savez que nous sommes dans la délivrance par la grâce de Dieu ; si vous voulez vivre facilement la délivrance, si vous voulez voir les démons être chassés facilement, il n'y a pas d'autres secrets que l'humilité.
La Bible dit dans Jacques 4 : 7 Soumettez-vous donc à Dieu et résistez au diable et il fuira loin de vous.
Si vous voulez voir Satan chassé facilement, les démons chassés facilement dans votre ministère… N'est-ce pas que beaucoup parmi vous sont bénis quand ils nous voient exercer la délivrance ? « Oh ! Je voudrais avoir l'onction de ce frère, de ces hommes ».
Mais mon ami, laisse-moi te dire, il y a un prix.
D'abord, la soumission à Dieu.
La soumission à sa Parole.
Dieu, je me soumets à toi.
Dieu, j'accepte ta volonté.
Dieu, j'accepte ta Parole.
Dieu, j'accepte ce que tu me dis.
Dieu, j'accepte.
Dieu, j'accepte.
Et là, la soumission vis-à-vis de la Parole de Dieu produira en toi le caractère de Christ, produira en toi, mon ami l'onction véritable, l'autorité de Christ et les démons vont partir facilement.
Et la sanctification également.
Vous n'avez pas besoin des fois de crier, rien que par votre présence les démons se manifestent dans les coeurs des gens.
C'est ça l'Évangile, c'est ça la Parole frères.
Quand on a le caractère de Christ les malades sont guéris, les démons sont chassés, les âmes sont gagnées.
C'est aussi simple.
On commence à dégager le parfum de Christ.
Les sentiments de Christ représentent le parfum de Christ.
Nous devons dégager le parfum de Christ.
Quand on t'approche, on doit sentir ce parfum là, ce parfum d'humilité, de sainteté.
C'est ça l'Évangile frères.
Nous ne devons pas nous réjouir lorsque les femmes nous courent après.
Nous devons nous poser la question même si on est marié, même si on est célibataire, il faut te poser la question.
« Oh la, la Seigneur, qu'est-ce qui m'arrive ? Ce n'est pas logique.
Change moi, aide moi, je veux dégager ton parfum ».
C'est ça l'Évangile frères.
Le caractère de Christ ! Et c'est ce qui nous faut.
Et Jésus n'est pas impressionné par l'onction que nous dégageons, Jésus n'est pas dégagé par la connaissance que nous avons, les versets que nous avons retenus.
Satan connait aussi la Parole.
Mais le Seigneur est honoré, le Seigneur est touché, le Seigneur est complètement dans la joie lorsqu'il nous voit porter son coeur.
Le coeur de Dieu.
Voilà pourquoi, mes amis, pour changer notre coeur Dieu des fois est obligé de nous faire pleurer.
Et je peux vous assurer depuis 23 ans que j'essaie de servir le Seigneur, je peux vous assurer avec la petite expérience que j'ai acquise depuis toutes ces années, je peux vous assurer, mes amis, le chemin est tellement long, tellement long, il y a tellement de pleurs.
Des nuits entières ou tu pleures.
Des nuits de prière ou tu cries à Dieu.
Où tu as à coeur d'abandonner mais Dieu te dit « Je te purifie, je te sanctifie si tu t'accroches tu verras ma gloire.
Si tu baisse les bras, tu es disqualifié ».
Et mes amis, que Dieu nous aide, que Dieu nous donne la force, que Dieu nous donne à véritablement manifester son caractère réel.
Et c'est ce que Dieu veut, c'est ce que Dieu nous demande, c'est ce que Dieu réclame dans nos vies.
Alors mes amis, ça ne sert à rien de faire des prières du genre « Seigneur, donne-moi plus d'onction que Kakou Séverin ».
Ça ne sert à rien d'aller s'enfermer en retraite de prière.
(…) L'heure est arrivée ou nous devons dire « Seigneur, donne-moi ton coeur.
Je te donne mon coeur.
Seigneur, donne-moi ton caractère.
Donne-moi ton caractère ».
Ce message que vous recevez ce soir, n'est plus tellement prêché dans beaucoup d'assemblées.
Christ reviendra chercher les coeurs et non pas nos pattes, nos yeux.
Le Royaume de Dieu c'est un Royaume de coeurs.
C'est ce que Dieu vient de me dire là, c'est pourquoi je le dis.
Merci Seigneur.
Ce sont des coeurs que le Seigneur veut.
Il dit « Ce peuple m'honore des lèvres (de sa bouche, de sa langue) mais son coeur est éloigné de moi ».
Dieu veut les coeurs voilà pourquoi il va revenir chercher les coeurs.
Vous savez que nous attendons les noces.
Les noces ne sont-elles pas une affaire de coeurs ? C'est deux coeurs qui sont unis.
Donc l'enlèvement de l'Eglise concerne l'Epouse.
Or le coeur de l'Epouse sera uni au coeur de l'Epoux.
Mais si cette épouse n'a aucun sentiment, n'a pas de sentiments, les sentiments de Christ, à votre avis sera-t-elle enlevée ? Non ! Alors Satan a réussi à introduire des doctrines étrangères dans les assemblées où on vous parle plus des apparences, pour impacter ton pays, pour impacter ton entourage.
Mais le coeur n'y est pas ! Je rencontre de plus en plus de chrétiens quand ils se mettent à parler vous avez envie de fuir.
Mes amis, vous vous bouchez vos oreilles.
Que d'insanités, que d'inepties, que de grossièretés.
Des chrétiens, mes amis, quand ils sortent de leurs assemblées vous les voyez comment ils sont habillés, mes amis, c'est horrible.
Nous devons revenir à ce message.
Le Seigneur Jésus-Christ, mes amis, que nous avons connus hier comme étant celui qui guérit, celui qui bénit, celui qui délivre, nous devons le connaître aujourd'hui, comme étant celui qui change nos coeurs et il veut que nous portions son image.
(…)
III/ La patience Proverbes 25 : 4 Ote de l'argent les scories, Et il en sortira un vase pour le fondeur.
Les scories ce sont les saletés les impuretés.
Et c'est ce que Dieu fait, frères, lorsqu'on vient à lui c'est ce qu'il fait.
Voilà pourquoi pour tenir face à ce travail, face aux épreuves dans lesquelles Dieu nous met, il faut être dans l'adoration, il faut vraiment être dans sa présence.
Et ça c'est vraiment important c'est très, très important.
Et le Seigneur est tellement dans le coeur, il aime tellement le coeur que, quand on voit la manière dont il a procédé pour choisir les apôtres, il n'a pas regardé à leur état actuel, à cette époque-là, à leur état présent mais il a vu dans l'avenir ce qu'ils allaient être.
Il n'a pris que des gens nuls.
C'est incroyable frères.
Et le monde ne nous a pas fait voir les choses comme ça.
Le monde nous a fait voir les choses comme étant déjà bien présentées, bien présentables, bien faites tout d'un seul coup.
Parce que l'homme ne veut pas souffrir.
L'homme ne veut pas être patient.
Parce que un autre caractère de Christ c'est la patience.
C'est terrible la patience, mes amis.
La patience c'est le fait de demeurer, quel que soit le temps, je crois que Dieu peut changer la personne, quel que soit le temps, je crois que Dieu peut façonner la personne, je crois que Dieu peut enrichir cette personne, je crois que Dieu peut réellement laver, purifier ce frère, cette soeur.
Et ça c'est quelque chose de terrible.
Il a pris des gens nuls.
Il a pris un voleur, Judas qui volait dans la caisse.
Il a pris, toujours ce voleur-là, qui était aussi quelqu'un qui allait le trahir.
Il a pris également deux frères qui avaient un caractère irascible Jacques et Jean, qu'il a baptisé fils de tonnerre, qui voulaient envoyer le feu chez les samaritains dans Luc 9.
Il a pris également un péager, quelqu'un qui collaborait, un collabo, qui collaborait avec les occupants, les romains.
Il a pris un certain Simon Pierre qui était complètement instable.
Mais alors complètement instable.
Il a pris, mes amis des gens sans instruction.
Et la Bible nous dit qu'il a prié pendant 12 heures, une heure pour chaque apôtre et le lendemain, il va aller, dans Luc 6 là-bas, il va aller les choisir.
Mais on pouvait se dire « Mais attend mais Jésus là, tu te trompes ».
Mais il savait parce qu'il a manifesté le caractère de Dieu c'est-à-dire l'humilité, l'amour.
Il a manifesté la patience.
Il savait que ces hommes allaient marquer leur temps.
Mes amis, je voudrais nous encourager, ce soir, vous dire également ne voyez pas les gens par rapport à ce qu'ils paraissent présentement.
Vous passerez à côté.
Voyez-les avec les yeux de l'esprit et Dieu vous montrera la gloire de Dieu dans l'avenir.
Pour avoir formé beaucoup de gens dans ce ministère, il y a des gens qui sont venus au départ dans ce ministère, ils étaient dans le péché.
Dieu m'a dit « Prends les avec toi ».
Tout le monde me disait « Non, mais il faut les abandonner ».
Dieu m'a dit « Prends les, témoigne leur l'amour ».
Je les ai pris « Sois fortifié mon frère.
Quitte ton péché.
Viens au Seigneur.
Accroche-toi ».
Des gens qui avaient des locks, qui avaient des boucles d'oreille bizarres et Dieu m'a dit « Prend-les ! Ne vois pas leur origine ».
Il y avait des gens qui venaient de divers pays.
Dieu m'a dit « Ne t'arrête pas sur leur origine mais vois avec les yeux de l'esprit ».
Prière, prière, prière avec l'équipe.
Prière, prière, prière… Et on a vu ces frères et soeurs changer au fur et à mesure, changer.
Et aujourd'hui, on le voit frères, il y en a qui n'avait aucune situation mais alors aucune.
On pouvait se moquer, on se moquait même d'eux.
Je me rappelle il y a eu des frères et soeurs qui se sont mariés chez nous qui n'avaient ni papiers, ni maison, ni travail et Dieu aujourd'hui comment il les bénit.
Tout le monde dit « Oh la, la je voudrais être comme tel frère ».
« Je leur dis écoutez, vous connaissez leur histoire ? Ils ont une histoire ».
Vous savez quand on voit un arbre, tout le monde veut manger les fruits.
« Oh la, la les fruits ».
Mais l'arbre peut vous dire « Est-ce que vous connaissez d'où je viens ? J'ai commencé par être une graine qui a été semée.
Et j'ai connu la mort, la putréfaction, j'ai connu par la suite la résurrection et je devais être arrosé et également émondé pour pouvoir porter des fruits ».
Alors que Dieu nous aide frères et soeurs.
Ayons le caractère de Christ s'il vous plaît ! C'est ça l'Évangile.
C'est ça la Parole de Dieu.
Que Dieu nous garde ! (…) Je ne vous cache pas, personnellement, j'ai eu des moments où je voulais abandonner la foi ou je disais au Seigneur « Seigneur, c'est bon j'arrête.
J'arrête ».
Alors Dieu me disait « Tiens bon.
Tiens bon ».
« Seigneur c'est dur, c'est dur, c'est dur ».
« Tiens bon et avance ».
Que Dieu nous aide frères et soeurs.
Bon courage.
Bon courage dans votre marche.
Ça peut nous arriver de trébucher, ça peut nous arriver de chanceler, de complètement, mes amis, de tomber, ça peut arriver.
Mais ne restez pas dans votre péché, relevez-vous et avancez.
Ce que j'ai appris avec le Seigneur c'est que c'est tous les jours que Dieu nous enseigne.
C'est tous les jours que Dieu nous apprend des choses nouvelles.
Et je pouvais croire être déjà arrivé mais je m'aperçois frères qu'on est encore rien.
On est encore loin d'avoir appris quoique ce soit.
Alors laissons le Maître nous enseigner, nous peaufiner, nous façonner, nous travailler, nous émonder, nous aiguiser, nous purifier, nous laver et c'est alors que nous allons atteindre la stature parfaite de Christ.
Et c'est ça l'Évangile.
Les prédicateurs que vous voyez, aujourd'hui, même dans ce ministère, beaucoup pleuraient hier, beaucoup disaient « Non, je m'en fous », beaucoup même nous ont fui tellement la formation était tellement dure et il y en a qui sont revenus et qui ont dit « Frères, merci pour la formation ».
Et aujourd'hui, on les voit on dit « Oh la, la Seigneur celui-là il vient de loin ».
« Celle-là elle vient de très, très loin ».
Dieu est un grand Dieu.
Dieu est un bon Dieu.
Merci Papa pour ta grâce, merci pour ta fidélité, merci pour ton amour.
(…) Les hommes nous ont tellement présenté Jésus autrement Seigneur.
Un Jésus qui nous donne le succès de façon humaine, charnelle.
Nous voulons te connaitre autrement.
Nous voulons fuir le péché sous toutes ses formes.
Seigneur, mon Dieu, Père, aide nous mon Dieu.
Père, je sais que le péché te fait souffrir mon Dieu.
Le péché te blesse Adonaï, Père, mon Dieu.
Le péché te fait mal.
Mes amis, si nous aimons Dieu nous fuirons le péché si nous l'aimons.
Il souffre.
Il souffre lorsque nous convoitons, il souffre lorsque nous caressons le mal, il souffre lorsque… Vous savez l'amour parfait, nous dit la Parole, bannit la crainte, on ne peut plus avoir peur de ce Dieu parce que c'est un Papa.
Nous ne le craignons pas parce que nous avons peur de lui, nous le craignons parce que nous l'aimons.
Ça change tout ! La crainte que nous devons avoir de lui c'est un fruit de l'amour que nous portons dans nos coeurs pour lui car c'est un grand Dieu.
Ce soir, nous voulons nous dépouiller du vieil homme comme Paul dit « Votre vieil homme a été LE CARACTERE DE CHRIST Page 29 crucifié sur la Croix ».
Et il nous demande dans Colossiens 2 de nous revêtir de l'homme nouveau crée selon Dieu et qui se renouvelle dans la sainteté.
Mes amis, j'ai prêché l'Evangile depuis des années, pendant des années j'ai prêché Christ mais je ne le connaissais pas ! Et il est en train de se révéler petit à petit à nous.
Doudou, je t'aime.
Seigneur, aide nous.
Le Mouvement de l'Esprit -Ludovic Rougé

Le Mouvement de l'Esprit     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

Merci Jésus.
Merci pour tes anges.
Merci pour ce temps que tu avais prévu depuis toujours.
Ce rendez-vous divin que tu nous as donné ce soir.
Merci Seigneur parce que nous savons que tu as prévu de belles choses pour nous, pour chacun d'entre nous.
Certaines personnes ont failli ne pas venir ce soir.
D'autres ne savent même pas pourquoi ils sont là.
Mais toi tu sais.
Parce que tu sais toutes choses Seigneur.
Et je crois que tu vas encore délivrer les coeurs endurcis.
Que tu vas encore sauver des vies.
Que tu vas changer les destins de ceux qui ne croyaient plus en toi.
Tu vas changer les destins de ceux qui étaient désespérés et pensaient que tout était terminé.
Et ce soir tu dis « c'est le commencement de mon intervention divine dans ta vie ».
C'est le commencement de l'oeuvre de Yehoshua dans nos vies.
Car chaque jour dans la présence de Jésus est un commencement.
Chaque jour.
Car en lui il n'y a ni commencement ni fin.
Quand un homme se laisse pénétrer par l'amour de Dieu il reçoit l'éternité.
Oh Jésus.
Un jour dans tes parvis vaut mieux que mille ailleurs.
Tu es le seul jour de notre vie.
Tu es unique Seigneur.
Tu as arrêté l'horloge du temps rien que pour nous.
Tu nous as sorti de cette malédiction du temps qui passe.
Comment ne pas te louer Jésus ? Comment ne pas te louer ? Louons-le encore.
Louons-le encore.
Dieu est en train d'agir j'en suis certain.
Louons-le.
Laissons-nous surprendre par le Saint Esprit.
Laissons-nous surprendre par sa présence ce soir.
La douce présence du Saint Esprit.
Le Seigneur fait ce qu'il veut.
Il se manifeste comme il le veut.
C'est lui l'invité de marque ce soir n'est-ce pas ? Merveilleux Seigneur.
Ce qui est important de comprendre la vie chrétienne c'est que la vie d'une manière générale est un combat.
Même les païens combattent.
Les païens se battent pour avoir un travail, pour gagner de l'argent, pour protéger leurs foyers, pour protéger leurs convictions aussi.
La vie est un combat.
Et la vie avec Dieu c'est un combat encore plus grand.
Mais à la différence des païens c'est que la victoire a déjà été acquise.
C'est pour ça que le combat, pour un chrétien, se saisit par la foi.
C'est la raison pour laquelle Paul dit dans Ephésiens 6 que les armes que nous avons ne sont pas charnelles mais spirituelles et que le bouclier de la foi, le casque du salut, les chaussures de l'Évangile, l'épée de l'Esprit qui est la Parole de Dieu etc… ce sont des armes spirituelles pour combattre un combat spirituel.
Et ce combat a ceci de merveilleux c'est qu'il ne consiste qu'à une seule chose : déclarer par la foi ce que Jésus a dit à la Croix « Tout est accompli ».
Vous entendez ? « Tout est accompli ».
La vie chrétienne et le combat spirituel ne consistent pas à être terrifié lorsque un démon nous saisit, nous fait peur ou lorsqu'il y a des circonstances de notre vie que nous ne maîtrisons pas, que nous ne comprenons pas.
Le lion rôde et il rugit.
Mais si vous marchez dans l'obéissance et dans la sainteté il ne pourra jamais vous mordre.
Et le diable le sait.
Par conséquent, il veut vous attirer l'attention, il veut vous détourner de la vérité pour attirer votre regard sur lui.
Car un lion qui rugit même s'il ne peut mordre peut toujours attirer le chrétien vers lui.
Parce que si nous ne sommes pas suffisamment affermis nous allons être intimidés par ce rugissement du lion et nous allons perdre la vision de Dieu pour nous tourner vers Satan.
C'est exactement ce qui s'est passé dans le jardin d'Éden lorsqu'au travers de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, le serpent a détourné la vision d'Eve vers Dieu pour aller vers Satan.
Oh bien sûr, il ne va pas se montrer tel qu'il est, Satan, mais il va attirer le regard au travers de la convoitise.
Et celle-ci une fois amorcée va faire tomber celui qui aura été amorcé par cette convoitise.
En d'autres termes, pour ceux qui ont déjà fait de la pêche ; moi je ne suis pas un amateur de cela ; mais ce matin on a eu l'occasion de se promener dans un étang et on a vu des pêcheurs.
Et le pêcheur quand il donne un appât il ne donne pas quelque chose que le poisson n'aime pas sinon le pêcheur ne ramasserait pas grand-chose.
Mais il va donner quelque chose qui va attirer le poisson et de préférence ce qu'il aime le plus.
Alors pour certaines espèces ça peut être des mouches, pour d'autres des asticots, pour d'autres même des poissons pour ceux qui sont carnivores et à chaque fois que la mâchoire du poisson saisit sa soi-disant victime, il saisit en même temps le crochet qui est attaché à cette nourriture.
Et le crochet pénètre la mâchoire du poisson, la gueule du poisson et à ce moment-là, il ne peut pas s'en sortir parce qu'au moment où il mord le pêcheur voit le fil bouger, il tire et l'amorce pénètre la mâchoire.
Ah ! Le chrétien, il a l'asticot dans la bouche il est content.
Mais à la différence du poisson c'est qu'il pense qu'il est encore chrétien alors que Satan est en train de l'attirer vers le séjour des morts avec ce fil.
Et le chrétien va voir ses amis, il dit « Mais regarde, je suis béni, j'ai un asticot dans la bouche, j'ai une bonne nourriture.
Tous les chrétiens sont appelés à être bénis comme moi ».
Il ne sait pas que derrière cette pensée, il y a un fil qui l'amène directement dans le séjour des morts.
Par contre, il y a un autre poisson qui se trouve à côté et lui, et bien, c'est vrai qu'il ne mange pas tous les jours à sa faim.
Et cet autre poisson voit justement ce poisson qui a l'asticot dans la bouche et il dit « Mais je ne comprends pas je suis obligé moi de galérer pour trouver de la nourriture au fond de l'eau.
Bien sûr, je suis toujours en vie, je ne manque de rien mais quand même ce n'est pas facile.
Et lui il a ça là dans sa bouche et il me nargue ».
Mais si tu as une vision du ciel, tu sauras que le plus libre des deux c'est toi.
Parce que le juste comme il vit par la foi, il n'a pas besoin d'avoir toujours un asticot dans le bec.
Au bon moment, au moment opportun, quand tu en auras besoin, il te le donnera à ce moment-là.
Et toi, parce que tu n'as pas la vision du ciel, tu crois que ton petit voisin il est béni et toi non parce que comme tu n'as pas les yeux spirituels, tu ne vois pas le fil qui le relie directement au séjour des morts.
Et comme tu n'as pas la vision spirituelle sur les choses, tu crois que toi tu es esclave parce que tu n'as rien.
Mais si tu avais un tant soit peu de discernement, tu saurais que c'est lui qui est esclave de sa propre bénédiction.
Et Eve a mangé cet asticot.
Le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal c'était l'appât.
Et en goûtant ce fruit le serpent a tiré le fil et le péché est entré dans L'Humanité.
« Oh vous serez comme des dieux » dit le serpent.
« Et votre Dieu est un Dieu méchant parce qu'il ne veut pas que vous profitiez de ces choses, de la connaissance parce que si vous connaissiez ces choses que, moi, le serpent je connais, vous seriez Dieu ».
Alors que le serpent a voulu effectivement être Dieu mais il a été projeté sur la terre.
Le mensonge, il est là.
Et on a besoin de comprendre, et c'est le sujet de ce soir, quelle est la stratégie de Satan nous concernant.
Nous sommes trop ignorants.
Oh ! Nous connaissons les dessins de Satan, nous savons ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut pas faire.
Nous savons comment vivre correctement notre vie.
Mais nous oublions que Satan aussi sait ce que nous devons faire.
Et il faut bien plus que cela.
La Bible nous dit dans le livre de Romains que « Tous ceux qui son fils de Dieu sont conduits par l'Esprit de Dieu ».
C'est-à-dire que vous ne pouvez pas être manipulés par Satan si vous êtes conduits par l'Esprit parce que cet Esprit-là ce n'est pas n'importe qui.
C'est Dieu.
Et le Saint Esprit en nous, nous montre les choses que le diable ne peut pas voir.
C'est ça la vraie connaissance.
Lorsque quelqu'un vous montre quelque chose qui peut vous attirer, l'Esprit vous montre que derrière, il y a un fil qui vous mène directement au séjour des morts.
Mais si vous croquez dedans en toute insouciance, je nous pose une question avons-nous le Saint Esprit ? Et si oui, sommes-nous sensibles au Saint Esprit ? Comprenons-nous que la Parole de Dieu nous donne la capacité de discerner le meilleur du bien ? Parce que nous ne sommes plus sous l'arbre de la connaissance du bien et du mal.
Les païens connaissent le bien et ils connaissent mal.
Ils savent nommer le bien et le mal.
Mais nous nous discernons le meilleur du bien.
« La loi vous dit que mais moi, dit Jésus, je vous dis que ».
« Je vais vous montrer, nous disait le Seigneur, une voie plus excellente ».
Pourquoi ? Parce que le Seigneur ne nous a pas appelés à la médiocrité.
Et nous avons besoin de réaliser que toutes les choses ici-bas ce sont des choses médiocres pour les fils de Dieu.
Et nous ne sommes pas appelés à manger des asticots animés par un hameçon, nous sommes appelés à nous nourrir de la manne céleste et ça on ne peut pas le stocker parce que ça pourrit.
Et donc seule la foi nous permet de goûter pleinement la fraîcheur de ces aliments.
Seule cette Parole, jour après jour dans nos vies, nous permet de saisir la fraîcheur de notre Seigneur Yehoshua.
Notre Seigneur ce n'est pas une viande qu'on met dans un frigo et qu'on ressort quand on en a envie.
Se nourrir de Christ c'est prendre le risque maximal.
C'est prendre le risque de dire « Je n'ai rien dans le frigo ».
Et je vais vous dire une chose, la vie chrétienne c'est avoir toujours le frigo vide et dire « Seigneur, j'ai besoin de la fraîcheur ».
Vous savez la meilleure des nourritures c'est celle qui a été directement sortie de l'animal découpée, taillée et que l'on mange directement.
Nous avons ce luxe et ce privilège donné par la grâce de Dieu de manger une nourriture qui n'est même pas passée une seule seconde au frigidaire.
Cette nourriture c'est une nourriture tellement fraîche qu'elle a la capacité de produire la vie en nous.
Cette nourriture est tellement excellente qu'elle a la capacité de restaurer notre corps et de chasser nos maladies.
Cette nourriture est tellement céleste qu'absolument rien ne peut l'altérer.
Rien.
Qu'avons-nous fait de cette nourriture ? Si nous sommes fils de Dieu soyons conduits par l'Esprit.
Ceux qui sont appelés à la prédication n'ont pas besoin de préparer des tonnes de choses.
Et nous avons besoin d'être conduits par l'Esprit parce que, vous savez Satan nous connaît de génération en génération en génération.
Ce serpent-là de Genèse 3 : 15 est devenu le dragon.
C'est-à-dire qu'au fil des siècles, il a accumulé sagesse, sagesse humaine, sagesse terrestre mais sagesse quand même.
Et depuis le temps qu'il nous connaît, depuis le temps qu'il observe l'humanité, il est devenu un dragon avec la connaissance qu'il a accumulée.
Et si nous ne sommes pas conduits par l'Esprit nous sommes prévisibles.
Et Satan se régale.
« Celui-là, il va croquer dans l'hameçon.
Parce qu'il n'est pas réellement converti.
Parce que dans son coeur quand bien même il dit qu'il est béni de Dieu, il sait que cette bénédiction, il l'aime plus que Dieu.
Et moi, parce qu'il n'a pas ce discernement, je vais le happer vers moi ».
Mais il y a une chose qu'on doit comprendre, entre le moment où le poisson gobe l'hameçon et le moment où il est ramassé par le pêcheur, il peut se passer plein de bonnes choses aussi.
C'est-à-dire que ce poisson-là, eh bien, peut-être que l'hameçon premièrement, va pas être bien fait.
Peut-être qu'il va y avoir un autre poisson qui entre temps va troubler ce parcours.
Et va déconcentrer celui qui va ramasser notre poisson.
Et peut-être qu'il ne tirera pas justement au bon moment le coup, tirer la canne pour que l'hameçon accroche la mâchoire.
Peut-être qu'il ne le fera pas au bon moment et à ce moment-là le poisson pourra partir.
Ça arrive.
Et ça, ça doit pas être une occasion pour faire n'importe quoi mais on doit dire « Je n'avais pas vu l'hameçon mais maintenant que je le vois partir, je reconnais que j'ai été gardé ».
Le chrétien qui fait n'importe quoi de sa vie et qui miraculeusement est sauvé d'un accident de la route, il doit comprendre que l'hameçon est passé à côté et c'est une grâce de Dieu.
Et que maintenant, il doit se convertir véritablement.
Et dans l'Eglise aujourd'hui nous devons discerner ce qui se passe réellement.
Est-ce que Satan est à l'oeuvre ? Est-ce que Dieu est à l'oeuvre ? Dans ma vie est-ce que Satan est à l'oeuvre ou est-ce que Dieu est à l'oeuvre ? Et nous avons besoin de comprendre que la Parole nous montre toutes ces choses.
Il y a eu des hommes et des femmes qui ont pu échapper à Satan.
Mais d'autres qui étaient appelés aussi à vivre pour Dieu ont raté le coche, manqué le but.
Parce qu'il y a une personne qui a eu du discernement mais l'autre qui a préféré porter son regard sur les choses de cette terre.
Genèse 6 : 1 Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.
Alors l'Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.
Voilà le drame de l'humanité et c'est ce qu'on voit encore aujourd'hui.
Oh ! Bien sûr, quoi que, vous n'allez pas voir des démons s'accoupler avec des femmes, peut être spirituellement, ça c'est sûr.
Mais là, c'était même carrément physique puisque les femmes ont enfanté ce qu'on appelle les dieux de la mythologie, les géants et bien d'autres êtres bizarres.
Et la race a été corrompue.
Et Satan a pour mission de corrompre.
Évidemment, il fallait empêcher que le Messie vienne.
Mais aujourd'hui la stratégie est la même parce que l'objectif, maintenant que le Messie à tout accompli, c'est de faire perdre le salut des chrétiens.
L'objectif c'est de corrompre la race élue que nous sommes.
Selon 1 Pierre 2 : 5 à 9 nous sommes une race élue.
Et Satan, comme on l'a dit hier, veut détourner l'attention.
Oh ! D'une manière subtile.
Ne croyez pas qu'il y a des églises où on ne prêche pas la Croix.
Mais quel type de message sur la Croix nous prêchons ? Vous savez, je suis allé faire une conférence il y a quelque temps.
On m'avait invité pour parler du nouvel ordre mondial.
Il y avait des pasteurs.
C'était une conférence pastorale entre guillemets.
Il y avait aussi des gens qui participaient, autres.
Mais je pensais qu'on était sur la même longueur d'onde.
Ils prêchent la fin des temps, ils prêchent l'enlèvement, ils prêchent, en apparence, la sanctification et pourtant c'était Babylone.
Quelle n'a pas été ma surprise.
Dès le premier soir c'était rempli de démons.
Et je n'ai jamais eu autant d'opposition.
Et heureusement j'étais accompagné parce que je crois que ce n'est pas un combat qu'on peut mener seul.
Waouh ! Vous allez sur le site, ils prêchent quasiment la même chose que nous.
Satan est rusé.
Mais Dieu est plus grand.
Et vous savez ? Il y a eu une confrontation d'esprits ces trois jours-là.
J'ai pourtant, en apparence, prêché le même message mais le Saint Esprit est tellement fort qu'il a surpris tout le monde.
Alors que les gens s'attendaient à ce que je prêche, en introduction, le nouvel ordre mondial politique le Seigneur m'a dit « Tu vas prêcher sur la Babylone religieuse ».
Tiens donc ! J'ai dit « Seigneur, mais je commence par ça ? Parce qu'après c'est fini ».
Ah ! Oui c'est sûr que c'était chaud, mes amis.
Voilà l'Esprit de Dieu.
On ne peut pas nous mettre dans une boîte.
Il a fallu que ces hommes-là me reprennent plusieurs fois.
Et un des responsables, c'est lui qui m'avait invité, m'a dit « Mais viens pour ce qu'on t'a demandé de prêcher ».
Je dis « Mais ça fait partie du message.
Le nouvel ordre mondial, bien sûr, il est politique mais il est aussi religieux.
J'ai simplement décidé de commencer par la religion parce que c'est le Seigneur qui me l'a commandé mais c'est le message ».
Mais ils n'ont pas supporté.
Parce que l'Esprit quand il m'a saisi, il m'a montré que c'était eux.
Et quand j'ai dit « Vous savez, vous êtes sur les côtés-là, les pasteurs sur l'estrade, comme les évêques dans les cathédrales parce que cette place-là, c'est pour les pauvres, c'est pour ceux qui sont handicapés, c'est pour les personnes âgées selon l'épître de Jacques et vous les pasteurs vous vous faites servir alors que vous devez être serviteurs de Dieu et la place que vous devez occuper c'est au fond ».
Moi je pensais que ça allait s'arrêter là, mais Dieu est tellement fort qu'il m'a laissé prêcher le message pendant les trois jours.
Ce n'était pas simple.
Mais Dieu est grand.
Parce que si je suis fils de Dieu je dois être conduit par son Esprit.
Et quand c'est comme ça, et bien, les hommes et les femmes qui nous observent ne savent ni d'où on vient ni où on va.
Tout comme le Saint Esprit.
C'est ça la force.
Et Satan ne peut pas comprendre.
Il ne peut pas savoir à quel moment nous prions.
Il ne peut pas savoir, alors que nous sommes invités, ce que nous allons dire parce qu'on a rien préparé.
Parce que la préparation elle est dans notre chambre, la nuit, quand on prie, quand on étudie alors que tout le monde dort et qu'on est en paix parce que là, on reçoit directement de Dieu.
Et si ça se trouve c'est que pour nous parce que Dieu à une relation avec nous.
Mais regardez la religion, on fait exactement l'inverse.
On ne vit rien.
Par contre, quand c'est le dimanche matin « Ah ! Mais j'ai préparé quatre pages ça va être super ».
Et Satan le sait, il va dire « Ah ! Bah lui, il va venir là avec la vie qu'il a eu je vais bien le dégommer.
Le dimanche matin, il va prêcher ça, je vais mettre un esprit d'endormissement à tout le monde et puis voilà ».
Et qu'est-ce qu'on a ? On a une église complètement perdue parce que ceux qui sont censés apporter la nourriture au peuple ne sont pas conduits par l'Esprit de Dieu.
Mon peuple périt faute de connaissance.
Mais la connaissance de Dieu pas la connaissance intellectuelle, pas la lettre.
Satan aime bien la lettre parce qu'il sait qu'elle va nous tuer.
Il n'a pas peur du logos.
Il n'a pas peur.
Il a parlé avec le logos à Jésus dans Matthieu 4.
Jésus a été tenté dans le désert, comme Adam et Eve ont été tentés, mais Jésus a passé le test, normal il est Dieu.
Mais il l'a passé en tant qu'homme, mes amis.
Et en cela il nous a montré la voie excellente.
C'est que nous serons testés.
Oh ! Pas de la manière de Jésus, merci Seigneur.
Mais nous serons quand même testés par rapport à notre foi.
Et si nous sommes conduits par l'Esprit nous passerons toujours le test parce que c'est la puissance de Dieu au travers de nous qui se manifestera.
Ce n'est pas nous.
Donc on a besoin de comprendre que Satan veut pervertir les enfants de Dieu.
Et, oui, c'est vrai qu'il utilise aussi la politique, il utilise aussi le monde mais on a tort de croire et on a tort de se focaliser sur le monde.
Et on a tort de croire que tout dépendra de ce qui va se passer dans le monde, Armageddon etc.
Parce que tout est lié à l'Eglise.
Tout.
Tout ce que font les politiciens, tout ce que font les milliardaires, les hommes d'affaires, même s'ils n'en sont pas conscients, c'est pour détruire l'Eglise.
Et parfois, lorsqu'on étudie ce sujet du nouvel ordre mondial, on est plus attiré par l'aspect politique que religieux.
Mais si on fait ça ; vous savez, il y a plein de païens qui sont conscients qu'il y aura la fin des temps, ils savent que les illuminatis sont au contrôle de tout mais ils vont quand même en enfer s'ils ne viennent pas à Dieu ; et si nous on s'arrête là, on n'est pas mieux qu'eux.
Mais nous sommes le sel de la terre, nous sommes la lumière du monde.
Une lumière, Satan ne la supporte pas et ce n'est pas une question d'Obama ou de je ne sais qui, c'est une question de nous.
C'est-à-dire que l'Eglise est l'enjeu de l'humanité.
L'Eglise est le centre parce que Christ est la tête et son corps est ici.
Et Satan le sait.
Et il organise un système politique, religieux et économique pour, non pas détruire l'Humanité, c'est déjà fait, mais pour détruire le corps de Christ.
Face à cela nous nous positionnons sur le terrain de la foi en disant « Mais il ne peut pas ».
Oui, il ne peut pas.
Encore faut-il vivre par l'Esprit.
Encore faut-il comprendre les desseins de Dieu pour nous-mêmes.
Encore faut-il comprendre ce qu'est véritablement l'Eglise.
Parce que la subtilité de Satan c'est de nommer église une entreprise.
Ça reste une église.
Laodicée, Jésus dit d'elle qu'elle est une église mais elle est aveugle, misérable et nue.
Et le monde a enseigné l'église.
On évangélise comme on fait du marketing.
On prêche comme on fait des discours.
On loue comme on va en concert.
On s'habille comme le monde.
Et donc on fait des enfants de Dieu des mondains.
Voilà la stratégie.
Ainsi cette race est corrompue par la semence de Satan.
Et seuls ceux qui ont le discernement pourront voir quelle est la stratégie de Satan dans l'Eglise.
Et c'est une grâce d'avoir l'Esprit parce que ça nous garde.
Ça nous préserve.
Mais malheureusement, peu discernent les desseins de Dieu.
Ici, cette race a été corrompue par la visitation des démons.
Ça a créé des monstres.
Et je n'aurai pas voulu vivre à cette époque.
Mais ; j'aime bien les mais de Dieu ; il y avait Noé.
Et de la même manière, aujourd'hui, nous avons engendré des monstres.
Et je ne parle pas des païens.
Même si ça ne s'améliore pas, ça c'est clair.
Mais nous avons des chrétiens qui ressemblent à des monstres.
Des chrétiens qui se sont accouplés avec des doctrines de démons.
Et je vous le montrerai dans la Parole.
Et c'est pour ça que dans cette église-là, où il y a de tout, Dieu cherche des prédicateurs de la justice.
Dieu cherche des Noé.
Dieu cherche des gens qui vont se préserver du malin.
Et parce que ce sont des véritables enfants de Dieu, lorsque la dernière trompette sonnera, ils seront enlevés.
Je veux, et je pense que vous voulez vous aussi en faire partie.
Mais sommes-nous prêts à refuser tout ce qu'on peut nous proposer sur cette terre ? C'est en cela que Jésus disait « Ce sont les violents qui s'en emparent ».
Ce n'est pas une violence physique ou une violence verbale, ça n'impressionnera personne.
C'est une violence dans la sanctification et au refus d'être attiré par les choses de ce monde.
Parce que c'est un combat.
Et le seul moyen d'être victorieux de ces choses, c'est de s'accaparer la victoire de Christ par la foi et de dire « Seigneur, tu m'as amené la haut, ce n'est pas pour que je retourne sur cette terre.
Certes, je marche ici.
Certes je suis un être humain.
Certes j'ai besoin de manger.
Mais mon boss c'est toi et j'ai besoin de me nourrir des choses du ciel ».
Et tout comme le peuple hébreu marchait dans le désert, il devait comprendre qu'il n'avait pas besoin de se nourrir d'une nourriture terrestre.
« Je ne vous ai pas libéré pour que vous retourniez manger en Égypte ».
Et regardez ce peuple qui n'arrêtait pas de penser aux concombres, aux melons, à toutes ces bonnes choses.
Elles paraissaient bonnes dans le désert, ça c'est sûr.
Vous savez quand on passe un moment dans le désert, il y a plein de choses que Satan met devant nous.
Tout comme Jésus a été tenté.
Vous remarquerez qu'il a été tenté à la fin de son jeûne.
Parce que dans un désert, lorsqu'on est au bout de notre chair, c'est très difficile de résister.
C'est pour cela qu'il faut mourir.
C'est pour cela qu'il faut mourir à soi.
La mort nous préserve.
La mort nous donne la vie de Jésus.
Et lorsque nous sommes morts en Christ c'est la puissance de Christ qui se manifeste.
Et nous sommes protégés parce que Colossiens nous dit que notre vie est cachée en Christ, en Dieu.
Et de la même manière, aujourd'hui, dans l'Eglise, les saints sont cachés.
Et heureusement, parce que les hommes sont terribles.
Et Dieu est tellement bon qu'il dit « Je cache ceux que j'ai élu avant la fondation du monde.
Je les cache parce que je les aime.
Je les cache parce que je sais que Satan ne pourra rien contre eux.
Je les aime ».
Comme une maman poule cache ses poussins parce qu'elle les abrite.
« Je cache mes enfants des démons afin qu'ils ne soient pas corrompus comme cette race l'a été avant le déluge.
Je cache ».
Et aujourd'hui, l'objectif de Satan c'est de faire, dans l'église, détourner l'adoration, de ramener l'adoration, qui est censée être vouée à Dieu, à Satan.
Et ça il ne le fait pas à l'extérieur, il le fait dans l'église.
Quelle est la particularité d'une prostituée ? L'épouse comme une prostituée c'est une femme.
Ça c'est le point commun, on va dire.
Mais il y en a une qui est une épouse, il y en a une qui est une prostituée.
Il y en a une qui s'est gardée pure et il y en a une qui s'est offerte.
Et Satan veut corrompre cette église pour qu'elle se prostitue.
Et pour qu'une prostituée ait un impact, il faut qu'elle soit séduisante.
C'est-à-dire qu'elle va décorer l'extérieur pour attirer des âmes.
Mais vous allez me dire « Mais l'église doit attirer des âmes ».
Oui, à Christ.
Mais regardez l'état dans lequel on est aujourd'hui c'est que l'église de Laodicée, cette prostituée séduit pour amener les âmes en enfer.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que Satan est déjà là et qu'il y a bien longtemps qu'il règne sur un trône.
Et c'est la raison pour laquelle on ne peut pas changer une église comme ça, on en sort.
C'est ce qu'on nous dit dans 2 Corinthiens 6 : 17 et Apocalypse 18 : 4 Sortez du milieu d'elle mon peuple et ne participez pas à ses oeuvres impures.
C'est trop tard.
C'est trop tard.
Mais par contre, tout comme Paul pouvait le faire dans Actes 14, 16, 18, 19.
Il rentrait dans les synagogues, il prêchait et les gens en sortaient.
Vous remarquerez que les synagogues n'ont pas été bouleversées ou transformées.
Elles ne se sont pas transformées en églises.
Elles n'ont pas reçu le message du temps.
C'était fini le temps des sacrifices, c'était fini le temps de la loi mais ils ont expulsé ceux qui ont été touchés.
Et à partir de là des païens ont également été touchés.
À chaque fois c'est la même chose.
Et bien aujourd'hui, c'est la même chose dans les églises.
Nous avons besoin de défendre la saine doctrine en toute occasion, avec amour, mais la défendre.
Parce que dans cette église corrompue il y a des âmes qui peuvent être sauvées.
On les mettra dehors avec vous.
Et quand on est dehors c'est plus facile.
Parce que là on va pouvoir faire une mise à jour et dire « Regarde le véritable Évangile.
Ce n'est pas ça ».
Et je pense que la plupart d'entre nous c'est ce que nous avons expérimenté.
Mais avec le temps on perd la vision.
Avec le temps on oublie que Satan continue son oeuvre et il ne lâche rien.
Apocalypse chapitre 17 : 4 Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles.
Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution.
Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.
Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus.
Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement.
Prenons Apocalypse 3 : 14 Écris à l'ange de l'Église de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu: Je connais tes oeuvres.
Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant.
Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.
Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien… L'autonomie, l'indépendance, la suffisance, l'orgueil spirituel qui consiste à s'autofinancer et à dire « Mais je n'ai pas besoin de Dieu.
Je n'ai besoin que de mes propres ressources charnelles ».
Marketing, communication, business… toutes ces choses qui sont contraires aux principes de Dieu.
… et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.
Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime.
Aie donc du zèle, et repens-toi.
Cette église-là, que Jean a vu, cette grande prostituée aussi, alors qu'il fut saisi d'un grand étonnement et le mot exact c'est séduction.
C'est-à-dire que si l'ange ne l'avait pas interpellé, il aurait été séduit.
Ça montre bien que lui-même a été fortement impressionné.
Nous savons, au travers d'une étude approfondie de la Parole, que c'est l'église catholique.
Cette église est la mère de toutes les prostituées qui est apparue quasiment dès les premiers siècles.
Officialisée au concile de Nicée en 325 après Jésus Christ.
Cette église-là, à partir du moment où elle a été officialisée par un empereur, est devenue une seule et même entité politique et religieuse.
Cette église-là, a nommé un pape empereur.
Et tous les rois de l'Europe de l'époque, à la fin de l'empire romain, devaient rendre compte au pape de Rome.
Il y avait une relation étroite entre la royauté et la papauté car ce sont les papes qui dirigeaient le monde.
Et les rois devaient faire allégeance.
Et tous ceux qui se sont révoltés, il y en a eu, l'ont payé de leur vie et de leur royaume.
De cette mère, de la prostituée, car c'était une mère, est sorti des enfants qui au départ n'étaient pas destinés à être des enfants de la prostituée car au départ il y eut un profond réveil au sein même de ceux qui, dans cette grande prostituée, cherchaient véritablement Dieu.
Ce fut Luther premièrement, mais il y en a eu d'autres avant cette réforme.
Il y a eu des Jean Hus, des Valdo qui ont été à l'origine de la première Bible en France.
Des gens qui se sont investis et consacrés.
Un Luther qui placardait les 95 thèses sur les portes des cathédrales à commencer par celle de Gutenberg.
Ces hommes-là avaient la foi mais il y avait encore du système en eux.
Et vous savez dans une réforme il faut aller jusqu'au bout.
Regardez ici le mal qu'on a à aller jusqu'au bout des réformes.
« Ah ! Mais quand même Shora tu changes ».
Non ! Réforme en permanence.
Ce n'est pas un changement.
Ce n'est pas ça.
C'est le Saint Esprit qui nous éclaire de plus en plus, de plus en plus, de plus en plus.
Et Luther avait cette même possibilité d'être réformé de plus en plus, de plus en plus, de plus en plus.
Jusqu'à un moment donné où, malheureusement, parfois ça peut coincer parce que ça remet trop de choses en question.
Et là, où ça a coincé c'est au niveau de la liberté en Christ dans l'ordre de fonctionnement des cultes.
Ils sont restés dans la tradition.
Il y a le sermon.
Zwingli avec la Sainte cène et le plateau en argent.
Etc… Beaucoup de choses n'ont pas été transformées.
Et malheureusement, les successeurs se sont sclérosés également et c'est passé de la réforme à la fille de la prostituée.
C'est-à-dire que tout mouvement qui se fige devient une prostituée.
Vous m'entendez ? Tout mouvement.
Ici même, premièrement, si la réforme, à cause de notre désobéissance, nous la stoppons nous devenons automatiquement une prostituée ! Automatiquement ! C'est biblique.
Et c'est ce que nous voyons dans l'histoire de l'Eglise.
C'est qu'à chaque fois que la réforme a été stoppée, ça n'a jamais été Dieu, ça a toujours été les hommes.
Réveil des Pays de Galles.
Un homme utilisé.
Ah! C'est fatiguant.
Mais je ne le juge pas, loin de là.
Mais à moment donné, il n'a pas fallu grand-chose, une femme de prière l'a accaparé.
Il est revenu dans un bâtiment.
Le réveil s'est instantanément arrêté.
Stop.
On ne joue pas avec l'Esprit de Dieu.
On ne met pas l'Esprit dans une boîte.
Comme je disais hier, Dieu ne marche pas avec nous.
Nous marchons avec Dieu.
Ce même homme disait qu'à un moment donné… A l'époque, vous savez, il était important qu'un homme porte un chapeau.
Lorsqu'on rentrait dans un lieu on enlevait son chapeau et lorsqu'on en sortait on le remettait.
Et ne pas porter son chapeau à l'extérieur c'était comme être quasiment nu dehors.
Et alors qu'il s'apprêtait à sortir et qu'il allait mettre son chapeau, le Saint Esprit lui dit « ôte ton chapeau ».
« Hein ? ».
« Ôte ton chapeau car c'est moi ta maison et tu es toujours dans ma présence donc tu dois me vénérer.
Ôte ce chapeau ».
« Mais les gens vont me croiser et vont me prendre pour un fou ».
« Ôte ton chapeau parce que j'ai décidé d'utiliser un grand réveil au travers de toi mais je veux une obéissance totale, absolue ».
Vous voulez le réveil ? Je veux le réveil aussi.
Mais il faut d'abord contempler l'oeuvre de loin et dire avant de s'engager « Waouh c'est ça ? ».
« Oui c'est ça ».
Mais une promesse nous est faite.
Il ne nous abandonnera jamais.
C'est-à-dire que si nous prenons cette voie excellente, il sera toujours avec vous et nous vivrons des choses extraordinaires comme des Georges Muller.
Comme des Finney.
Comme des Hudson Taylor et tant d'autres encore.
C'est possible.
Mais si nous nous arrêtons un instant nous devenons une prostituée.
Car l'Esprit est un Esprit de mouvement.
L'Esprit en permanence nous réforme.
L'Esprit nous transforme.
Ce que je pensais de Dieu il y a même un an de cela ce n'est plus la même chose aujourd'hui.
Ce n'est pas forcément différent, c'est plus profond.
Il y a des éclairages nouveaux sur ma propre vie.
Et je pense que tout un chacun c'est ce que nous devons vivre.
On ne peut pas s'asseoir sur des choses d'hier.
Parce que d'hier c'est déjà pourri.
Parce que, comme je l'ai dit, il n'y a pas de notion de temps avec Dieu.
Lorsque le Saint Esprit vient nous visiter c'est l'Esprit éternel.
C'est l'éternité qui s'inscrit en nous.
Et ce qui fait qu'en permanence il n'y a ni passé, ni présent, ni avenir.
Il y a juste la vie, la vie, la vie, elle se manifeste.
Vous pouvez dépérir physiquement mais vous aurez toujours la vie, la vie, la vie, la vie.
Parce que votre esprit va être renouvelé par Dieu jour après jour.
Et justement plus vous allez vous affaiblir plus vous allez être dépendant de lui.
Et là l'onction, la présence de Dieu, la manifestation de l'Esprit.
Regardez Jean, 90 ans, qui reçoit la révélation.
L'île de Patmos.
Vous avez déjà été dans une mine de sel ? C'est horrible.
Au bout de quelques mois seulement vous avez de fortes chances de devenir aveugle à cause du sel qui brûle la peau c'est terrible.
Avant cela il a été trempé dans de l'huile bouillante.
Rien.
Parce qu'il était dans la réforme.
Parce qu'il laissait l'Esprit se mouvoir en lui.
Et quand l'Esprit se meut.
Mes amis, il se passe quelque chose, il se passe quelque chose.
Et je vous dis ce soir si vous laissez l'Esprit de Dieu se mouvoir, il se passera quelque chose.
Là où il y avait le chaos, là où il y avait les ténèbres, je vous dis au nom de Jésus, il va se passer quelque chose.
Parce que là où il y a l'Esprit de Dieu, il y a la vie.
Là où il y a les ténèbres dans un être qui veut fuir ces choses et qui cherche absolument Dieu alors l'Esprit de Dieu se meut au-dessus des eaux et dit « Que la lumière soit ».
L'homme et la femme sont appelés à vivre dans la lumière de Jésus.
Là où l'Esprit se meut, il se passe quelque chose.
La réforme ce n'est pas un principe politique, théologique ou je ne sais quoi.
La réforme c'est lorsque l'Esprit qui se meut amène la lumière dans le coeur des hommes.
La véritable réforme c'est Jésus-Christ.
La véritable réforme c'est l'Esprit de Yehoshua qui se manifeste dans la vie des hommes et des femmes et qui transforme ce qui n'était pas transformable de manière humaine.
Le véritable Esprit de Yehoshua c'est la puissance de Dieu créatrice qui se révèle au travers d'un homme et d'une femme qui chasse les cancers, qui chasse les tumeurs, qui restaure les os, qui restaure les âmes et qui ranime la foi alors que tout semblait perdu.
La réforme ce n'est pas une histoire de la religion qui s'est passée il y a trois siècles.
La réforme c'est maintenant.
Parce qu'il n'y a pas d'hier ni de demain.
Il se meut et il se passe quelque chose.
Quand la lumière apparaît il n'y a pas de temps.
Il n'y a pas de matin, ni de soir.
La lumière n'est pas dépendante du temps et des circonstances.
La lumière dépend simplement de Yehoshua lui-même qui est lumière.
La lumière se déclare et se proclame de Dieu.
Il n'y a pas de temps, il n'y a pas de circonstances qui puissent s'opposer à cette lumière.
La mer peut se déchaîner.
Mais lorsque l'Esprit se meut il se passe quelque chose.
Dieu est grand.
Dieu est saint.
Dieu ne se tient pas dans un bâtiment parce que Dieu se meut.
Il est mouvement, il est être, il est l'existence même.
Il est la Parole créatrice.
Il est la vie.
Il est celui qui a créé la plante avant même qu'elle germe.
Lorsqu'il a créé la plante, en elle il y avait les graines, il y avait les germes, il y avait la vie mais il y avait aussi la mort.
Mais lorsque l'Esprit se meut, il se passe quelque chose.
La réforme c'est une question de Dieu.
Lorsque Dieu se saisit d'un homme et d'une femme qui se protège dans une chambre, qui prie de tout son coeur et qui cherche véritablement Dieu alors il se passe quelque chose.
Tous les mouvements de réveil ont démarré avec des hommes et des femmes de prière que personne ne connaissait.
Ce n'était pas des pasteurs.
Jamais.
Et aujourd'hui, il se passe quelque chose.
Aujourd'hui, il faut arrêter de croire que vous avez besoin d'être dans la connaissance pour que la réforme vous saisisse parce que ce n'est pas une question de connaissance.
C'est une question de l'Esprit.
Lorsqu'on est fils de Dieu, l'Esprit nous saisit.
Pas besoin d'être jeune, pas besoin d'être vieux, pas besoin d'être femme, pas besoin d'être homme, pas besoin d'être sage, il suffit simplement de se laisser conduire par l'Esprit.
Quand l'Esprit se manifeste, il y a la transformation, la métamorphoa.
Il y a le monde de la transfiguration.
Il y a un corps qui n'est plus le même.
Et lorsqu'un homme ou une femme est régénéré par le Saint Esprit ça se voit.
Et pourtant le corps est le même.
Mais des païens se disent « Mais qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce qu'il se passe ? ».
« Viens, mon ami.
Viens écouter une Parole que tu n'as jamais entendue.
Sors de cette église où ça sent la mort.
Écoute ce que l'Esprit dit aux églises et repens-toi.
Écoute l'Esprit qui aujourd'hui se meut sur ta vie et qui ne veut qu'une chose c'est que la lumière soit.
Laisse cette lumière inonder ta vie et transformer tout ton être.
Sors de ta chrysalide et vole comme un papillon ».
Un être rempli de l'Esprit ne peut pas être renfermé dans une religion.
Il ne peut pas être esclave des hommes.
On ne peut pas le mettre en prison parce que lorsque Paul prie, lorsque Pierre prie, lorsque toi tu pries, les portes s'ouvrent.
Les portes s'ouvrent.
Et lorsque les portes sont fermées c'est que le Seigneur t'appelle à être une lumière là où tu es.
Mais dans ton âme et dans ton esprit tu sais qu'à tout moment tu peux sortir de là.
Lorsque l'Esprit te commandera, alors, de sortir tu sortiras parce qu'on ne peut enfermer dans une boîte un homme ou un enfant de Dieu.
Ce n'est pas possible.
Parce qu'à chaque fois que l'Esprit se meut dans un être régénéré, il se passe quelque chose.
Lorsqu'un être né de Dieu qui reçoit cette semence incorruptible, qui est animé de la vie et de la force et de la puissance du Saint Esprit, lorsqu'il mange, lorsqu'il est à table au milieu des siens il se passe quelque chose.
Lorsque sa famille qui ne connaît pas Dieu a décidé d'inviter à manger un homme ou une femme de Dieu et que celui-ci accepte alors qu'ils s'assoient à cette table il se passe quelque chose.
Que vous le vouliez ou non, il se passe quelque chose.
Que vous ouvriez la bouche ou pas il se passe quelque chose parce que l'Esprit sait que vous êtes totalement soumis à lui.
Lorsqu'un être rempli de l'Esprit marche sur un trottoir et qu'un homme animé de l'esprit de Satan s'apprête à tuer quelqu'un alors qu'il vous rencontre sur le trottoir et que vous ne le connaissez pas, il est saisi et décide de changer d'avis.
Lorsqu'un homme animé d'un esprit de meurtre rencontre un homme rempli de l'Esprit, il se passe quelque chose.
Il est temps de comprendre véritablement la vie spirituelle.
Il est temps de comprendre que la religion tue mais l'Esprit vivifie.
Il est temps de comprendre que nous ne sommes pas appelés à s'asseoir éternellement parce que nous sommes porteurs de la vie et que lorsque la vie se libère en nous, il se passe quelque chose.
Si nous ne comprenons pas ça, nous ne tiendrons pas.
Parce que lorsqu'un homme ou une femme de Dieu, rempli de l'Esprit se laisse conduire, dès qu'on essaye de l'enfermer dans une boîte, il est malheureux.
Il n'en peut plus.
Il dit « Non, je ne veux pas ça.
Je ne retournerai jamais en Égypte.
Je veux cette manne.
Je veux cette manne ».
Et lorsque cette manne tombe du ciel, on ne la stocke pas.
Parce que si vous conservez l'Esprit, il s'attriste.
De plus en plus, je crois profondément que nous ne sommes même pas au millionième de ce qu'il va se passer.
Au millionième de ce qu'on pourrait vivre avec Dieu.
Je crois que nous sommes au tout début seulement.
Et je crois que, jusqu'au bout, nous vivrons des choses de plus en plus grandes.
Oh ! Les gens se moqueront peut-être de nous.
Les gens diront « Mais c'est ça ton église ? ».
Mais lorsqu'ils vous regarderont dans les yeux, ils sauront qu'il se passe quelque chose.
Oh ! Ils feront les fanfarons devant vous pour garder un semblant de dignité mais lorsqu'ils rentreront chez eux, ils prieront en disant « Seigneur, je suis pasteur cette personne n'est rien.
Mais j'aimerais lui ressembler.
S'il te plaît, s'il te plaît saisis moi comme tu as saisi cette femme ».
Il se passe quelque chose.
Mes amis, ne vous sous-estimez pas.
Ne croyez pas que vous n'êtes utiles à rien.
Au contraire, le Seigneur utilise des choses viles pour que ceux qui s'estiment grands s'abaissent dans la présence de Dieu.
Il se passe quelque chose.
Et aujourd'hui, le Seigneur fait tomber les écailles des yeux, il est temps de voir, non pas ce que nous sommes appelés à être, mais ce que nous sommes réellement parce que lorsque l'Esprit se meut en nous, il se passe quelque chose.
Ne négligez par votre vie.
Une Epouse se fait belle pour son Maître et pour son Roi et pour son Mari.
Nous entretenons le Saint Esprit parce que nous sommes des porteurs de vie pas de mort.
Le Seigneur nous a ressuscités.
Nous étions voués à la mort, à l'enfer.
Mais l'Esprit se meut.
Et il a dit un jour dans ta vie « Que la lumière soit ».
Et tes yeux se sont ouverts.
C'est le temps.
Il est temps de se lever.
Il est temps de se lever.
Il est temps de réaliser que nous portons en nous la gloire de Dieu.
Ah ! Mes amis, nous ne sommes qu'au début.
Nous ne sommes qu'au début.
Lorsque nous portons la vie nous avons ce qu'on appelle une acuité spirituelle.
Nous sommes capables de savoir si ce que dit celui qui enseigne est juste ou pas.
Il y a deux personnes qui peuvent prêcher le même message.
Il y a un qui a l'Esprit et l'autre pas.
Il y a deux personnes qui peuvent prêcher la Croix.
Il y en a un qui a l'Esprit et l'autre pas.
Il y a deux personnes qui peuvent prêcher la sanctification et l'enlèvement mais il y en a un qui a l'Esprit et l'autre pas.
Et seuls les fils conduits par l'Esprit de Dieu sauront celui qui est animé de l'Esprit et celui qui est animé de l'esprit de l'enfer.
Et là Satan, il ne supporte pas, il ne supporte pas.
Et lorsqu'on prêche avec le feu de l'Esprit les démons partent.
La puissance du Saint Esprit ! C'est la raison pour laquelle une prédication doit être accompagnée de signes, de prodiges, de miracles pour attester ce qui vient de l'enfer où ce qui vient du ciel.
Vous savez ? Nous sommes dans un temps où certains ouvriers de Satan peuvent manifester une forme de miracle.
Mais je vais vous dire quelque chose.
Prenons le cas d'un homme qui va remplir un stade, dont nous avons la certitude que sa vie n'est pas conforme aux exigences de Dieu et que dans cette salle il se passe soi-disant des miracles.
Et bien, tout comme, qui vous savez l'a fait un jour avec des musulmans, mettez cet homme au défi suivant : mets un aveugle ici et toi qui prêche soi-disant le même Évangile que moi, celui qui sera animé de l'Esprit de Christ guérira cet homme.
Là se manifestera le vrai miracle parce que celui qui est animé de l'Esprit lorsqu'il laisse cet Esprit il se passe quelque chose.
Qui t'a mandaté ? L'Esprit Saint.
Le Dieu Tout-Puissant.
Jésus Christ de Nazareth.
Qui es-tu pour parler au nom de ce Dieu ? Je suis fils de Dieu conduit par son Esprit.
Et je n'ai de comptes à rendre qu'à Dieu, qu'à Yehoshua.
Et pour te montrer que je suis bien mandaté par ce Dieu, je dis au nom de Jésus lève-toi et marche.
Quand l'Esprit de Dieu se meut, il se passe quelque chose.
Il est temps que nous puissions voir les véritables serviteurs de Dieu.
Il est temps que nous puissions savoir qui est mandaté ici.
Nous sommes fatigués des parleurs.
Nous sommes fatigués des discoureurs.
Nous sommes fatigués des palabres.
Il est temps de laisser l'Esprit se mouvoir au-dessus du chaos.
Il est temps de laisser l'Esprit dire « Que la lumière soit ».
Et je vous dis encore, ce soir, il se passe quelque chose maintenant dans les coeurs.
Plus jamais, vous ne m'entendez ? Plus jamais vous ne serez comme vous l'avez été.
Plus jamais.
Plus personne ne pourra vous mettre dans une boîte.
Plus personne ne pourra vous intimider.
L'Esprit de Dieu se meut ce soir, il se passe quelque chose.
Qui t'a envoyé ? C'est Jésus de Nazareth.
Il se passe quelque chose.
Et c'est Dieu en personne.
Plus personne n'a autorité sur ta vie si ce n'est Yehoshua.
Vous m'entendez ? Ça suffit la religion.
Ça suffit le péché.
Ça suffit la masturbation.
Ça suffit l'adultère.
Ça suffit le mensonge.
Ça suffit les richesses vaines de ce monde.
Il est temps de laisser l'Esprit se mouvoir au-dessus de son peuple afin que la lumière brille de tout son éclat.
Il est temps de se lever.
Il est temps de restaurer ce qui a été détruit.
Et seul le Seigneur en personne peut le faire.
Qui t'a mandaté ? C'est Yehoshua en personne.
L'Esprit se meut et il se passe quelque chose.
Lorsque l'Esprit se meut, la vie apparaît.
Dans les cellules mêmes de ton corps et de ton être il y a une transformation.
Les cellules cancéreuses sont chassées à l'instant même au nom de Jésus.
L'esprit de mort, l'esprit d'impudicité ne peut tenir lorsque l'Esprit de Dieu se meut au-dessus de son peuple.
Il est temps de remettre notre Seigneur à la position qu'il mérite et qui lui est due.
Qui t'a mandaté ? Au nom de qui et pourquoi ? Ce message que tu prêches tu dis que c'est la Croix.
Mais qui t'a mandaté ? Si tu es fils et fille de Dieu, l'Esprit te montrera qui est de Dieu et qui n'est pas de Dieu.
Il est temps de savoir qui est de Mammon et qui est de Dieu.
Montre-moi tes oeuvres et je te dirai qui tu es.
Quant à moi, je dis une chose mets de l'eau sur cet autel et que le feu de Dieu le consume.
Car je n'ai pas besoin d'être mandaté par un homme.
Lorsque l'Esprit de Dieu se meut, lorsqu'il se meut au-dessus de moi ce n'est plus la religion que je prêche.
Lorsqu'il est venu alors que j'étais fort de tout mon être, de ma superbe, de ma religiosité avec mon beau costume, avec mes beaux diplômes, il s'est passé quelque chose dans mon coeur.
Il a fallu que l'Esprit de Dieu se meuve sur ma vie pour que je déchire ces diplômes, pour que je quitte cette église.
Il a fallu que l'Esprit de Dieu agisse pour que je quitte ce que j'aimais dans ma chair.
Mais lorsque l'Esprit de Dieu se meut, il se passe quelque chose.
Plus jamais vous ne retournerez en Égypte.
Plus jamais parce que lorsqu'on a gouté cette vie, on ne peut plus goûter autre chose.
On devient fou de cette chose.
On exige qu'une seule chose « Seigneur, mais si tu n'es plus là je suis mort ».
Comme Moïse « Fais-moi voir ta gloire.
Je n'en peux plus, j'ai besoin de toi.
Si tu n'es pas là comment je peux conduire ce peuple ? Si tu n'es pas là comment je peux savoir si le travail que tu me proposes c'est vraiment le tien ? Si tu n'es pas là comment je peux savoir si c'est ma femme ou pas ? Si tu n'es pas là comment veux-tu que je sache si je suis dans une assemblée qui est de Dieu ou pas ? ».
Mais lorsque l'Esprit de Dieu se meut alors mes yeux s'ouvrent.
Et je vois ce que le monde ne peut voir et je saisis ce que Satan ne peut saisir parce que Satan a été chassé du ciel et nous nous sommes partis de la terre pour rejoindre le ciel.
Lorsque l'Esprit se meut, Satan ne peut rien.
Satan, le prince du chaos, n'a pu que constater la vie lorsque l'Esprit se meut.
Lorsque des hommes et des femmes possédées viennent à genoux et disent « Seigneur, je ne peux plus » alors l'Esprit se meut et il se passe quelque chose.
Alors que certaines personnes n'arrivent pas à comprendre et à saisir la foi, alors qu'ils luttent alors qu'ils ne saisissent pas le sens de la Croix mais qu'ils supplient Dieu de leur ouvrir les yeux alors l'Esprit de Dieu se meut, il se passe quelque chose.
Mes amis, on ne comprend pas la Parole par l'intelligence.
Seul l'Esprit nous ouvre les yeux.
Seul l'Esprit nous donne la connaissance.
La Parole est la puissance de Dieu, ce n'est pas une parole humaine.
Cette Parole à la puissance de ressusciter les morts parce que c'est Dieu qui parle.
Et lorsque vous dites « Que la lumière soit » alors elle éclaire parce que la Parole est une lumière qui éclaire les hommes.
Cette Parole-là nous libère.
Cette Parole-là fait ressusciter les morts, guérit les malades.
Cette Parole fait d'un homosexuel un homme de Dieu qui change, qui se transforme par l'Esprit de Dieu.
Parce que lorsque l'Esprit de Dieu se meut, il se passe quelque chose.
Si pendant des années alors que tu étais dans la religion, tu as lutté dans un péché et que tu n'as jamais obtenu la victoire laisse-moi te dire quelque chose l'Esprit de Dieu se meut ce soir et il se passe quelque chose.
Tu auras regretté d'être venu, ce soir, parce que plus jamais tu ne seras le même.
Tu auras regretté d'être venu ce soir parce que ton handicap c'est fini, c'est terminé.
Ton péché est aux oubliettes parce que ce soir l'Esprit de Dieu se meut et il se passe quelque chose.
Je te dis quelque chose, ce soir, c'est ton temps, mon ami.
C'est ton temps.
Comment prêcher dans la rue si nous ne sommes pas conduits par l'Esprit de Dieu ? Comment présenter l'Évangile à une famille qui nous hait si nous ne sommes pas conduits par l'Esprit ? Comment se contenter du minimum ? Comment refuser la richesse si nous ne sommes pas conduits par l'Esprit ? Ce n'est pas possible.
Tous ceux qui viennent vous voir en disant « Je n'arrive pas à résister » ne sont pas conduits par l'Esprit de Dieu.
Si vous avez la révélation du Fils de Dieu vous ne pouvez plus aimer les choses de la terre, ce n'est plus possible.
Parce que lorsque vous avez gouté à la Parole créatrice, vous avez reçu tous les trésors inimaginables, des bénédictions du ciel.
Jésus lui-même a dit à ses disciples « Restez dans la chambre haute.
Attendez parce qu'il va se passer quelque chose, parce qu'il va y avoir une visitation mon ami.
Pierre, calme-toi.
Pierre, reste dans cette chambre haute.
Pierre, tu iras là où tu n'as jamais voulu aller ».
Mon ami, il ne fallait pas venir ce soir.
Il ne fallait pas venir, ce soir, parce qu'il va se passer quelque chose dans ta vie et ce que tu craignais le plus est en train d'arriver ce soir.
Tu croyais maîtriser ta vie.
Tu croyais tout contrôler.
Tu croyais avoir ton petit confort mais je te dis quelque chose, ce soir, tu es grillé, tu es foutu, c'est terminé maintenant, l'Esprit va te saisir et tu iras là où tu n'as jamais voulu aller.
Si tu n'aimes pas la Chine, tu vas aller en Chine et tu porteras du fruit parce qu'il se passe quelque chose dans ta vie que tu ne contrôles pas.
Parce que, ce soir, le Seigneur prend le contrôle de ta vie.
Ce soir, c'est terminé pour toi.
Ce soir, tu sauras que Dieu, non seulement existe, mais qu'il est vivant.
Tu sauras que Dieu, non seulement, il est vivant, mais il est réel.
Tu sauras que non seulement Dieu est réel mais qu'il s'occupe de toi et qu'il te veut.
Qui t'a mandaté ? Lorsque l'Esprit de Dieu saisit un homme et une femme… Ah ! Mon ami… Un homme peut amener sa femme et ses enfants, traverser l'océan atlantique, aller prêcher des papous, aller prêcher l'Évangile à des Australiens parce que lorsque l'Esprit de Dieu a visité cet homme, il s'est produit quelque chose.
Ce même homme qui ne voulait même pas entendre parler de ce pays sera consumé par ce fardeau par ce que désormais c'est l'Esprit de Christ qui pleurera et qui dira en son être intérieur « Je veux aller là-bas.
Tu m'as mandaté.
Je ne peux plus faire autrement ».
Vous êtes terminés dans la chair.
Le Seigneur vous saisit entièrement et il vous dit « Je vais oeuvrer dans ta vie.
Et j'irai jusqu'au bout avec toi.
Parce qu'au plus profond de ton être tu as toujours attendu cet instant ».
Il se passe quelque chose.
Personne ne peut résister quand l'Esprit de Dieu se meut.
Lorsque Daniel était dans la fosse aux lions, il s'est passé quelque chose.
Mes amis, les lions dorment.
Les lions dorment.
Parce qu'en Daniel l'Esprit de Dieu se mouvait.
Et ce jour-là il s'est passé quelque chose.
Le roi est venu voir ce qu'il se passait.
Il a vu le surnaturel, il a vu l'impossible.
Il a vu des lions soumis à Daniel comme des petits chats.
Parce que le Seigneur n'abandonne jamais ses fils et ses filles.
Le Seigneur est plus préoccupé de votre vie que vous ne le pensez.
Il est plus préoccupé que vous-même.
Parce que c'est son Esprit qu'il a mis en nous.
Si vous êtes dans la fosse aux lions, il se peut que le Seigneur vous y laisse un instant.
Il se peut qu'il vous y laisse un moment pour que vous puissiez voir le surnaturel, pour que vous puissiez constater que ceux qui sont censés vous intimider ne font que dormir.
Parce que tous ceux qui sont conduits par l'Esprit sont fils de Dieu.
Le jour viendra où la police descendra dans ces lieux mais ils sauront qu'ici, il se passe quelque chose.
Nous ne craindrons pas ni la police, ni le monde, ni ceux qui essaieront de nous faire taire parce que ceux-là même trembleront devant celui qui a transformé nos vies et ils sauront qu'à cet instant il se passera quelque chose aussi dans leur vie.
Certains seront emprisonnés.
Certains seront intimidés.
Et lorsque ces hommes-là voudront essayer de vous frapper, il se passera quelque chose.
Les bourreaux se convertiront.
Les ennemis deviendront comme des lions, ceux de l'arène, qui étaient aux côtés de Daniel et qui ne pouvaient plus agir.
Le Seigneur peut-être ne vous dira pas « Tu ne vivras jamais la persécution ».
Il ne vous dira pas « Tu ne seras jamais en prison ».
Mais je vais vous dire une chose, dans cette prison quelle qu'elle soit, il se passera quelque chose.
C'est beaucoup plus glorieux que toutes ces vraies prisons dorées qu'on essaie de promouvoir sur Top Chrétien, sur Enseigne moi.
com parce que ces gens-là ne savent pas qu'aujourd'hui même, il se passe quelque chose.
Ils sont obligés d'utiliser les instruments du monde pour faire croire que Dieu existe.
Mais Dieu utilise des vases à usage vile et faible parce que le Seigneur n'a pas besoin de ça.
C'est vous qu'il a choisi c'est nous et ensemble nous saurons désormais qui est de Dieu et qui n'est pas de Dieu.
Et alors que vous entendrez une prédication vous saurez si c'est de Dieu ou pas.
Car le temps est venu où il y aura des loups qui prêcheront la Croix.
Certains seront de plus en plus subtils, certains feront mine de prêcher la même chose, certains dénonceront même et seuls ceux qui seront conduits par l'Esprit sauront que ces hommes ne sont pas mandatés par Dieu.
Parce que lorsqu'un homme prêche la Parole sous l'onction du Saint Esprit, il se passe quelque chose.
Pas besoin d'artifices, pas besoin de choisir ceux qui sont appelés à être guéris et on ne voit jamais les fruits.
C'est l'Esprit qui se meut et il fait ce qu'il veut, ce qu'il veut.
Dans cette chambre haute Jésus a dit « Attendez.
Attendez.
» Mais quand le Saint Esprit est descendu tous sont sortis, Pierre le premier et il a prêché un message de feu.
La tension était extrême.
Les pharisiens étaient encore remplis de crainte et de haine.
Jésus était crucifié et certains juifs avaient entendu parler d'une résurrection.
La tension était là, palpable.
Les pharisiens craignaient la révolte.
Les Romains ne comprenaient pas ce qui se passait.
Et le Saint Esprit est tombé.
Et Pierre celui qui a renié Christ a reçu l'Esprit qui donne la force et le courage de prêcher aux ennemis.
Il n'a pas été voir les Romains parce qu'il fallait d'abord que les juifs entendent que désormais, il se passe quelque chose.
Et Pierre a dit aux juifs « C'est vous qui avez crucifié Christ ».
Je vais vous dire quelque chose.
Quelqu'un peut dénoncer avec force mais s'il n'est pas conduit par l'Esprit, Satan le dévore.
Ce qu'a fait Pierre il l'a fait parce qu'il était conduit par l'Esprit.
Seuls ceux qui sont conduits par l'Esprit en manifestent les fruits.
3000 âmes ! 3000 âmes ! Et pourtant il a dit « C'est vous qui avez crucifié Christ.
C'est vous ».
Et parce qu'il se passait quelque chose les juifs ont dit « Que faut-il faire pour être sauvé ? ».
Enfin, le mot est sorti de leur bouche.
Sauvé.
Enfin, ils ont pu comprendre que tout ce que Jésus a fait c'était simplement pour une chose, une grande et merveilleuse chose, les sauver.
Il a dit « Repentez-vous.
Convertissez-vous.
Et croyez que Jésus est le Fils de Dieu ».
Ce jour-là, mes amis, il s'est passé quelque chose.
Et ni les Romains, ni les pharisiens personne ne pouvaient freiner ce réveil, personne ne pouvait s'opposer.
Mes amis, je vais vous dire quelque chose.
Vous allez aller dans les rues de plus en plus.
Vous irez prêcher de la part de Dieu l'Évangile.
Vous serez saisis du Saint Esprit.
Je suis convaincu que de plus en plus d'hommes et de femmes vont témoigner de la gloire de Dieu.
Oh ! Pas dans les bâtiments mais partout au travail, dans les foyers, dans les rues, dans les métros… L'Esprit va soudainement les saisir, certains prophétiseront de la part de Dieu.
Et alors, ils sauront qu'il se passe quelque chose.
Dieu est le même.
S'il y a quelqu'un qui a changé c'est nous.
J'ai changé.
J'ai changé d'avis.
J'ai baissé le standard de Dieu.
Lorsque je me suis converti, j'ai expérimenté de belles choses.
Je prenais le métro, j'étais vraiment dans une présence inouïe de Dieu et au même moment le Saint Esprit me dit « Tu vas héberger cet homme ».
C'était un SDF que je fréquentais régulièrement.
Un jeune.
Et j'ai dit « Non, je ne peux pas ».
Et j'ai monté les escaliers, j'ai essayé de négocier avec Dieu.
Il me dit « Héberge-le.
On ne négocie pas avec Dieu ».
Et au moment où j'ai enfin obéi je descends et il était parti.
Et le Saint Esprit me dit « Tu m'as donné ta vie ? Regarde.
Voilà ce à quoi tu es appelé à vivre maintenant.
Je vais te saisir.
Tu ne t'appartiens plus.
J'exige de toi une obéissance totale et si je te dis quelque chose tu m'obéis.
Je ne suis pas ton pote comme certains prédicateurs le disent.
Je suis Dieu et j'exige du respect de ta part ».
Un enfant de Dieu ne parle pas de Dieu en vain.
Si tu n'as rien expérimenté, tais-toi ! Ne blasphème pas le nom de Dieu en vain.
Mais si tu as reçu quelque chose de Dieu proclame-le car Dieu t'utilise.
Cesse de demander pourquoi.
Obéis ! N'aie pas peur.
À chaque obéissance, à chaque pas de foi, ça amènera l'incompréhension chez les autres mais c'est normal parce que seuls ceux qui sont conduits par l'Esprit sont fils de Dieu.
Les autres ne peuvent pas comprendre parce qu'ils n'ont pas l'Esprit.
Tous les hommes du réveil ont été rejetés.
Tous.
Parce qu'ils n'avaient pas compris que Dieu était en train de se mouvoir au-dessus des eaux.
Aujourd'hui, alors que tu vas quitter ce lieu, de plus en plus de personnes ne te comprendront pas et ne te saisiront pas.
Mais laisse-moi te dire une chose, il se passera quelque chose dans ta vie aussi demain, aussi après-demain.
Parce qu'il n'y a plus de temps.
Il n'y a plus de passé, il n'y a plus de présent, il n'y a plus d'avenir.
Il y a le lieu très Saint.
Dans la présence de Dieu même, dans ce lieu très Saint là où il y a les deux chérubins, le temps ne compte plus.
Moïse sur la sainte montagne est resté 40 jours et 40 nuits parce qu'il ne savait pas dans quel temps, il se trouvait.
Il savait une chose, il était dans l'éternité de Dieu.
On n'a pas compris que ce n'était pas 40 jours parce que dans la présence de Dieu le temps ne compte plus.
Mais regardez l'incrédulité du peuple.
Au bout de 40 jours sans manger, sans boire, tu ne peux vivre.
Ils ne pouvaient pas comprendre parce qu'ils n'avaient pas l'Esprit de Dieu.
Ils ne pouvaient pas comprendre parce qu'ils étaient limités dans le temps.
« Qu'est-ce qu'on va manger demain ? J'ai peur du lendemain.
J'aimais tellement ce qui s'est passé hier ».
Etc.
etc.
Monte sur la montagne de Dieu et tu verras que le temps n'existe plus.
Tu peux rester 40 jours, un mois, mille ans… il n'y a plus de temps.
Vous savez pourquoi on peut manifester la patience ? Parce que justement il n'y a plus de temps.
Comment ça se fait que le fruit de l'Esprit est au singulier qu'il n'est pas au pluriel ? Le fruit de l'Esprit.
Parce que ce fruit-là, ne se manifeste pas dans la chair.
C'est un diamant.
Et quand vous regardez un diamant il y a plein de couleurs, du bleu, du vert, du turquoise.
Il y a la vie, il y a la vie.
Et la patience est un des fruits de l'Esprit parce que vous n'êtes plus dans le temps humain.
Mais dans le temps de Dieu.
Tout est naturel.
Tout ce qui est difficile dans la chair devient naturel.
Vous saisissez ? La patience c'est quelque chose de normal parce que c'est une vie, c'est une vie, c'est une vie.
La patience ne dépend plus du temps justement parce que vous n'êtes plus dans le temps.
C'est pour ça que vous pouvez espérer lorsque Dieu vous fait une promesse et attendre et attendre et attendre et attendre.
Et les gens diront « Mais comment fait-il ou fait-elle pour attendre ? ».
Parce que vous n'avez plus la notion du temps.
Parce que vous avez déjà vu au ciel cette promesse.
Et vous pourrez dire par la foi « Je l'ai déjà.
Mais je ne vois rien mais je l'ai là-haut, elle est là.
Il me l'a montrée.
Ça me suffit.
Maintenant elle se manifestera dans le temps de Dieu ».
Et le fruit de l'Esprit, un des aspects qu'est la patience, se manifeste parce qu'il n'y a plus de temps.
Je l'ai là-haut en permanence.
Tout comme la Croix.
Même lorsque le monde le rejette, on compte les années à partir de Jésus-Christ.
Le temps a été fixé à partir de la Croix.
Que le monde le veuille ou pas, il ne peut s'empêcher de compter à partir de ce temps.
C'est la raison pour laquelle la terre a tremblé parce que la terre refusait que cette croix à Golgotha écrase la tête du serpent.
C'est à cause du serpent qu'il y a eu la vieillesse.
C'est à cause du péché que le corps a commencé à vieillir.
C'est à cause du péché qu'il y a eu la maladie.
Et la terre en elle-même ne voulait plus recevoir cette vie qui allait changer à tout jamais le cours de l'existence.
Mais lorsque la tête a été écrasée, la terre a été secouée par la puissance du sacrifice de Jésus Christ en personne.
Jusqu'à présent les sorciers faisaient des sacrifices, jusqu'au roi de Moab alors que le peuple de Dieu avait reçu la promesse des prophètes de Dieu qu'ils allaient vaincre le roi de Moab.
Le roi de Moab a saisi son premier-né l'a sacrifié et il a obtenu la victoire par le coût de son sacrifice.
Mais à la Croix de Golgotha, Jésus-Christ a fait taire tous les sacrifices.
Je ris des sacrifices des sorciers.
Je ricane et je dis « Malheureux que tu es, tu n'as plus aucune puissance contre moi parce que Jésus-Christ en personne s'est sacrifié ».
Ne tremblez pas devant les sorciers.
Ils ne font que s'égosiller en vain.
Sacrifiez les coqs que vous voulez, Jésus s'est sacrifié une fois pour toutes.
Et je ris parce que je suis heureux de voir que le Seigneur m'a donné un sacré salut.
Un grand salut.
Incroyable.
Lorsque l'esprit de mort vous impressionne montrez lui les clés, montrez lui les clés « Regarde c'est Jésus.
Tu n'as plus les clés, mon ami.
C'est terminé ».
Tous ceux qui sont fils de Dieu sont conduits par son Esprit.
La puissance et la force d'un enfant de Dieu elle est énorme.
Parce que c'est Dieu en nous qui se manifeste.
Levons nous.
Oh ! Jésus quel Dieu tu es.
Quel Dieu incroyable tu es.
Seigneur.
Oh ! Jésus nous voulons lever les mains vers toi ce soir.
Nous savons qu'il se passe quelque chose Seigneur parce que tu es là.
On n'a pas besoin d'imposer les mains Seigneur parce que ton Esprit se meut à l'instant même parmi tes enfants.
Que ton Saint Esprit maintenant conduise toute chose ce soir.
Sois le maître de cette soirée, ce soir.
Seigneur que ton Esprit se meuve et se manifeste.
Entends les cris de ton peuple ce soir, entends les cris de ton peuple Seigneur.
Et manifeste-toi afin que le monde sache que tu es Dieu Seigneur.
Et que personne ne peut te contenir dans une boîte.
Si cette parole est vraie, ce soir, Seigneur manifeste toi, ce soir.
Si cette parole vient de toi je te demande de te manifester dans toute ta gloire.
Seigneur, nous n'avons pas besoin d'une parole d'homme, nous avons besoin de toi.
Si cette parole vient de toi manifeste toi, glorifies-toi, glorifies-toi Seigneur.
Nous ne voulons pas la gloire, nous ne sommes pas impressionnés par la gloire des hommes.
Seule ta présence nous est nécessaire Seigneur.
Nous avons besoin de toi, révèle-toi à ton peuple ce soir même si nous avons 10, 20, 30 ans de conversion.
Fais tomber les écailles de nos yeux ce soir.
Montre nous combien tu es grand, combien tu es glorieux, combien tu es merveilleux.
Montre-nous ce soir que cette parole qui amène la vie peut encore produire l'éternité en nous.
Que nous soyons complètement bouleversés par ton amour.
Que plus rien nous lie, plus rien.
Fais de nous des êtres libres en Christ.
Que tes enfants ne soient plus esclaves du péché et des hommes.
Que tes enfants ne soient plus idolâtres mais que ton Esprit nous remplisse Seigneur.
Oh ! Jésus.
Oh Seigneur Jésus.
Oh ! Jésus.
Oh ! Oui il se passe quelque chose ce soir.
Et c'est l'oeuvre de Dieu ce soir.
C'est l'oeuvre du Saint Esprit.
Oh oui il se passe quelque chose ce soir.
Et je veux libérer cette parole ce soir au nom de Yehoshua, il se passe quelque chose ce soir.
Mon ami, je te dis ce soir c'est ton temps.
Ce soir c'est ton temps.
Il se passe quelque chose ce soir.
C'est le feu de l'Esprit.
C'est le feu de Dieu.
C'est le feu de la présence du Roi des rois, du Seigneur des seigneurs.
Il se passe quelque chose ce soir.
Le Seigneur te dit « Non, tu ne mourras pas.
Non, tu ne mourras pas.
Ne crains pas la mort.
Car je l'ai dépouillé de son autorité et de son pouvoir et de sa force.
Ne crains pas la mort.
Non, tu ne mourras pas.
Je te le dis ce soir tu ne mourras pas, tu ne mourras pas, tu ne mourras pas.
Je te le dis ce soir.
Tu ne mourras pas ».
(…) Croyez en moi.
Croyez en moi.
Croyez en moi.
Je suis présent.
Je suis présent.
Je suis présent.
Croyez en moi et vous verrez ma gloire.
Croyez en moi et vous verrez ma gloire.
De quoi avez-vous besoin ? De quoi avez-vous besoin ? C'est moi qui bénis.
C'est moi qui élève mes enfants.
C'est moi qui élève mes enfants.
Ayez le regard tourné vers moi.
Ayez le regard tourné vers moi.
Car je suis un Dieu puissant.
Je dis et la chose s'accomplit.
Je dis et la chose s'accomplit.
Soyez saints.
Soyez saints.
Soyez saints.
Je suis le potier.
Je suis le potier.
Je suis le potier.
Je veux vous façonner.
Soyez façonnables.
Soyez façonnables.
Car je vous aime.
Je vous aime.
Soyez sensibles à mon Esprit car je suis présent et vous verrez ma gloire et vous verrez ma gloire car je vous ai choisis pour faire mon oeuvre.
Je vous ai choisis pour faire mon oeuvre.
Pourquoi êtes-vous distraits ? Car le moment est arrivé, l'heure a sonné où les vrais adorateurs, les vrais adorateurs se lèveront et m'adoreront en esprit et en vérité.
En esprit et en vérité.
Ecoutez, écoutez, écoutez ma voix et suivez-moi, et suivez-moi, et suivez-moi car je suis le guide.
Vous avez écouté la parole, c'est mon serviteur, c'est moi qui l'ai appelé.
Je l'ai appelé.
Je l'ai oint, je l'ai oint.
Je ferais de grandes choses avec lui.
Je l'ai oint.
Je l'ai oint.
Je parle par sa bouche.
Je parle par sa bouche.
Je parle par sa bouche.
Tout ce qu'il vous a enseigné, toutes les paroles qu'il a sorties, viennent de moi, viennent de moi car je suis un Dieu de vérité.
Je suis un Dieu de vérité.
Me servez-vous, me servez-vous en esprit et en vérité ? Je suis le Dieu puissant, le Dieu de la résurrection, je choisis qui je veux, je marche avec qui je veux.
Oui, mon serviteur, mon serviteur aujourd'hui tu es venu ici ce n'est pas en vain.
C'est moi qui aie voulu que tu sois là.
C'est moi qui aie voulu que tu sois là.
Tu as écouté la Parole, cette Parole va te transformer.
A partir d'aujourd'hui tu ne seras plus le même.
Tu ne seras plus le même.
… Tu parleras de ma part.
Tu parleras de ma part.
Tu parleras de ma part dis le Seigneur.
Tu parleras de ma part.
La puissance de la résurrection.
La puissance de la résurrection.
La puissance de la résurrection.
Cette puissance t'envahis maintenant.
Le mouvement de l'Esprit.
Le mouvement de l'Esprit.
Le mouvement de l'Esprit.
Vous irez dans les nations.
Les nations se meurent.
(…) Merci Seigneur pour ta présence.
Merci Seigneur pour tout ce que tu as fait dans nos coeurs.
Soyez bénis.
Que le Seigneur vous guide, vous éclaire, vous accompagne jour après jour.
Le Saint Esprit et Son Ministère - Shora Kuetu

Le Saint Esprit et Son Ministère     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

Est-ce que vous aimez le Saint Esprit ? Qui sont ceux qui veulent avoir un ministère puissant ? Y en a qui diront « Non, moi le ministère ne m'intéresse pas ».
Non, mes amis nous avons reçu le ministère de la réconciliation.
La Bible dit que « Ton Dieu ordonne que tu sois puissant ».
Lui il est le Tout-puissant.
Maintenant nous sommes puissants parce qu'il l'a ordonné.
L'Epouse de l'Agneau doit être puissante.
Puissante dans l'humilité, dans la sanctification, dans la crainte de Dieu.
Vous voyez ? Et nous voulons parler de l'Esprit de Dieu.
Le secret du ministère qu'il nous a confié c'est le Saint Esprit.
Oh oui ! Quand il est attristé je peux faire tout, je peux faire de la gymnastique, il n'y aura rien.
Vous remarquerez qu'on ne prépare pas les enseignements à l'avance.
Vrai ou faux ? Pourquoi ? Parce qu'on n'est pas théologiens, parce qu'on n'est pas sophistes.
Mais c'est l'Esprit.
Quand il vient, il te touche… Remarquez bien, quand on a des réunions, des fois on vous laisse poser des questions parce qu'il n'est pas encore en action.
Vous comprenez ? Ceux qui me connaissent savent déjà.
Mais à moment donné quand il te connecte.
C'est fini ! Regardez.
Si je demande au Saint Esprit de me réveiller juste avant l'enseignement, si je lui demande de me réveiller à trois heures du matin pour la prière.
À trois heures pile, je suis debout.
Je n'ai même pas besoin de demander, c'est quand j'enregistre dans ma tête.
Par exemple, ce matin nous avons été, avec quelques frères, au Mans pour un programme.
D'habitude, je prie la nuit et je dors et je me réveille vers 11h, midi, 10 h.
Mais ce matin comme je devais me réveiller, on devait partir à huit heures du matin, il fallait que je me lève tôt.
Il m'a réveillé à 6h moins.
J'ai prié la nuit, j'ai prié un peu, je me suis couché et puis tac.
Je ne sais pas comment vous expliquer.
Vous savez ? Toi et l'Esprit vous devenez un.
Avant quand il me réveillait comme ça j'avais du mal.
J'enregistrais « Bon Saint Esprit je veux me réveiller à 3h, 4h parce que je suis fatigué.
Réveille-moi à cette heure-là pour pouvoir prier ».
3h pile, tu n'as plus sommeil.
Tu regardes ta montre, il est 3h.
« Bon Saint Esprit je suis encore fatigué je veux me coucher encore s'il te plait dans 1h ».
Mes amis, tu vois un ange qui vient et qui t'attrape à la main.
« Debout ».
Parce qu'il faut prier.
C'est l'expérience, l'amitié, la collaboration de l'Esprit de Dieu, avec l'Esprit de Dieu c'est quelque chose de merveilleux.
Nous allons parler de lui.
On va essayer de parler de lui.
Je rencontre des théologiens, des grands érudits ici et là.
Des gens qui maîtrisent l'exégèse de la Parole, des livres bibliques.
Dans les confrontations des fois je dis « Saint Esprit si tu me laisses ici c'est gâté, c'est cuit.
Là ils vont me laver ».
Mais mes amis, plus on te pose des questions compliquées plus l'Esprit s'excite en toi et je vous assure il te parle à l'oreille, il t'amène là, il t'amène là, il te donne le verset, il t'amène là, il t'amène là.
Quand t'as fini la personne est complètement K.
O.
Et puis tu te dis mais « Waouh ».
Donc ça te pousse à le chercher encore.
Je comprends cette parole du Seigneur « Quand l'Esprit viendra il vous enseignera toutes choses ».
Mais par contre, il t'exige une vie de sainteté.
C'est quelque chose.
Tu peux tout m'enlever mais si tu m'enlèves le Saint Esprit tu me tues.
Ça sert à quoi ? Je parlais avec une soeur un jour.
On était dans notre salon on parlait de la Parole.
L'Esprit est venu, une ampoule a explosé tellement qu'il y avait l'Esprit.
Je lui ai dit « T'inquiète pas ».
Vous voyez ? L'Esprit de Dieu.
On discutait, un jour encore, avec la même personne pour lui faire comprendre la Parole.
Le Seigneur est rentré, il s'est assis juste à côté.
Je lui dis « Tu vois ? Regarde ».
Parce que ce n'est pas nouveau, il le fait de temps à autre.
Quand je suis vraiment fatigué des fois.
Je lui dis « Tu vois le fauteuil là »… Tu sais quand quelqu'un s'assoit.
Le Saint Esprit.
La collaboration avec le Saint Esprit est tellement merveilleuse qu'on peut te prendre pour un fou.
Alors des fois ta chair ne veut pas prier mais l'Esprit qui est sur toi, malgré toi, tu es en langue.
Tu te rends compte que trois heures après tu es toujours en langue.
Tu te dis « Mais ce n'est pas possible ».
Des fois j'ouvre la Bible.
Des fois tu ouvres la Bible, tu crois que tu vas lire seulement 1, 2, 3 versets, je saute, je crie parce que tu as l'impression que la Parole devient, elle s'exprime.
Mais tu te dis « Mais ce n'est pas possible ».
Des fois tu es là en train de faire à manger comme j'aime aussi faire à manger et là il te parle à l'oreille.
Il te dit « Tu vois le verset, tel verset ? ».
Tu dis « Oui Saint Esprit ».
Il t'enseigne ! Il dit « Voilà la signification ».
La plupart des ministères c'est comme ça qu'il donne.
Les 4 esprits de Christ.
Il te donne.
Tout devient clair.
Il t'amène dans Genèse.
Et je comprends la Bible.
Je vais les noter, ça sert à quoi ? Tout est dedans.
Le dépôt.
Le Saint Esprit.
Alors on va parler de la personne du Saint Esprit.
Ta vie chrétienne dépend de la collaboration avec le Saint Esprit.
Ton ministère, ton couple.
Il y a eu des hommes de Dieu, des femmes de Dieu qui était tellement sensible à l'Esprit comme John Wesley, Charles Finney et Simon Kimbangu en Afrique, Ida Osa, Kakou Séverin.
Des femmes comme Aimée (Saint Paul).
Malheureusement, elle a mal fini.
Ils avaient une telle intimité avec le Saint Esprit.
Une telle intimité qu'ils ont remporté de grandes victoires.
L'obéissance totale à l'Esprit aura des conséquences positives sur ton ministère, sur ta vie, dans ton ministère.
Je vous ai donné un témoignage la dernière fois en Allemagne, il y a un mois bientôt, quelqu'un vient me donner une enveloppe.
J'avais besoin d'argent (qu'on ne demande pas).
Quelqu'un vient il te donne une enveloppe.
Le Saint Esprit il me dit « Cet argent, ce qu'il y a dedans ce n'est pas pour toi ».
« Mais quand même Saint Esprit tu sais que j'ai besoin d'argent ».
Là il y avait des frères avec moi, personne n'entendait.
C'était à l'intérieur.
Je dis « Non, j'ai besoin d'argent Saint Esprit ».
Il dit « Ce n'est pas pour toi.
Si tu veux que j'agisse aujourd'hui tu dois donner cette enveloppe à tel frère ».
Je dis ahhh ce sont mes pensées.
J'ouvre l'enveloppe.
Je vois un gros billet de 200 €.
Et un autre de 100.
Je vais pouvoir gâter la famille.
Il me dit « Non ».
Il dit « Pour te prouver que ce n'est pas pour toi quelqu'un devait venir et il serait venu avec une autre enveloppe de 300€.
Il me dit voilà ça c'est pour toi les deux billets là tu les donnes à tel frère ».
Ok.
Il me dit avant la prédication, je monte sur l'estrade il me dit « Si tu prêches, si tu commences la prédication sans donner cette enveloppe à tel frère aucune onction ne va t'accompagner ».
Mes amis, il y avait au moins 500 personnes les gens étaient là, des gens malades, des gens qui avaient des problèmes terribles, des possédés.
Tu voyais les démons comme ça.
Je suis allé voir le frère avant la prédication.
On m'attendait déjà pour prêcher.
Je lui pose la question « Est-ce que tu as besoin d'argent ? As-tu des problèmes de finances ? ».
Il me dit « Oui, oui ».
« Je lui dis Ok parce que le Seigneur, il m'embête là.
Tiens ».
Et j'entends à l'oreille, il me dit « Ce que j'aime avec toi c'est ton obéissance ».
Mes amis, quand on m'a donné le micro, le Saint Esprit c'est comme si il n'attendait que ça.
La salle était retournée.
Notre frère Joël, il enlève ses chaussures.
Vous savez il criait au sol, plaqué au sol.
Il criait comme un enfant.
Il arrache ses chaussures, ses chaussettes, il enlève tout.
Ses pieds brûlaient.
Le zèle de l'Évangile.
Il y avait tellement la gloire.
Je voulais prêcher il me dit « Tu ne prêche pas aujourd'hui, laisse-moi faire, toi contemple simplement l'oeuvre ».
J'étais là, on regardait maintenant, mes amis, l'action de l'Esprit de Dieu.
Il allait chercher les malades, les possédés.
C'était quelque chose.
On était là et deux heures après il me dit « Maintenant tu peux te retirer ».
Comme à Bruxelles, il y a quelques mois.
Il dit « Laisse ».
J'étais là, je contemplais simplement son action.
Les gens confessaient leurs péchés.
Une femme vient « Moi je suis adultère, je trompe mon mari ».
Saint Esprit bravo.
Deux heures après quand il a fini.
Il m'a dit « Maintenant tu peux te retirer.
C'est fini retire toi ».
On part dans le bureau, deux frères viennent me rejoindre.
Il y en a un, il dit « Je ne supporte pas, il y a la gloire ici ».
On entend du mur une voix qui sort.
Pour la première fois depuis que je sers le Seigneur, 24 ans, j'entends du mur une voix en allemand.
« Jésus-Christ est la solution ».
Un des frères sort « Qui a parlé ? Qui a parlé ? ».
Personne n'a parlé.
Personne n'était sur l'estrade parce que tout le monde était en train d'écumer.
Y en a dont les démons sortaient.
Les autres recevaient des délivrances.
D'autres parlaient en langue, prophétie.
On était là « Ce n'est pas possible on vient d'entendre Dieu en allemand, frères, Dieu en allemand ».
Avec l'accent allemand.
Nous pouvons vraiment acclamer Dieu.
Genèse chapitre 1 :1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
Regardez ici, mes amis, c'est la toute première fois où la Bible nous parle du Saint Esprit et on nous dit qu'il était en train de se mouvoir.
C'est quand même très intéressant par ce que tout au long des Ecritures nous allons le voir cet Esprit en train de se mouvoir c'est-à-dire de travailler, de bouger.
Le Saint Esprit ne reste pas statique.
Le Saint Esprit ne reste pas sans rien faire.
À chaque fois qu'une église perd le mouvement, perd l'action, perd le mouvement de Dieu elle devient religion.
On nous dit que le Saint Esprit était en train de se mouvoir au-dessus des eaux.
C'est comme s'il était en train de couver quelque chose.
C'est comme si il était excité et qu'il attendait que la Parole soit libérée, parce qu'il ne peut pas travailler là où la Parole n'est pas libérée.
Il était là comme en excitation en train d'attendre que la Parole, qu'est Yehoshua, soit envoyée.
Parce qu'il travaille avec la Parole.
Parce qu'il a la mission de révéler la Parole, d'inspirer la Parole aux hommes.
Et il était là en train de se mouvoir parce qu'il attendait que le Père parle.
Et ça c'est merveilleux.
Il attendait.
Parce qu'il savait que le Père allait te créer.
Il savait que la Parole qui allait venir… en fait, il attendait que la Parole soit libérée pour qu'il la saisisse et cette Parole allait te façonner, me façonner.
C'est-à-dire que la toute première fois ou la Bible a parlé du Saint Esprit elle a parlé de lui en terme de se mouvoir parce qu'il attendait que tu sois façonné afin de pouvoir t'habiter et de te faire mouvoir avec.
Vous savez c'est merveilleux.
I/ Première maison de l'Esprit : L'Homme Et là Dieu va parler effectivement.
Dieu va envoyer la Parole.
Dieu dit, la Parole.
Il a parlé.
Il a parlé.
« Que la lumière soit.
Que la lumière soit ».
Il a parlé, il a parlé.
Et dites-vous bien que derrière cette Parole qui était libérée, il y avait le Saint Esprit.
La Parole ne peut rien faire d'elle-même sans la puissance qui l'accompagne.
Donc le Père c'est la source.
Le Père parle.
La parole sort, le Fils.
Et l'Esprit l'applique, l'actualise.
Donc quand le Père disait « Que les cieux soient ».
Cette parole qui a été libérée l'Esprit l'a saisie et il y a eu la création à chaque fois.
Alors maintenant notre Papa chéri qui est assis, ce soir, sur son trône, qui nous regarde ce soir avec beaucoup d'amour et beaucoup d'attention va maintenant, mes amis, quand il créait le monde, quand il a créé les étoiles tout ça il était assis sur son trône.
Mais maintenant il a décidé de créer une maison, une habitation du Saint Esprit, l'Homme.
Au sixième jour, il n'était plus assis sur son trône, il va le quitter.
Pourquoi ? Parce qu'il fallait qu'il prenne l'argile que tu es et que je suis.
Alors imaginez maintenant les anges au ciel qui regardaient Papa qui a quitté son ciel et qui se salissait les mains avec de la boue, de l'argile.
Pourquoi ? Parce qu'il était en train de fabriquer une maison pour le Saint Esprit.
Alors imaginez la scène au ciel, l'étonnement des anges.
Et dans Genèse 2 : 7 on nous dit justement que l'Eternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre.
Donc il était là comme il l'a dit dans Jérémie 18 Je suis le potier.
Donc il a pris la boue mélangée avec de l'eau certainement, l'eau qui était là.
Mélangée et puis façonnée, membre par membre, avec beaucoup de soin, avec beaucoup d'attention parce que cet homme allait être habité par son excellence le Saint Esprit.
Et sachez que l'Esprit est en train de se mouvoir.
C'est comme un enfant qui attendait quelque chose de précieux, un don, un cadeau.
Et là il a façonné l'homme et la poussière de la terre et on dit « Il souffla dans ses narines ».
Naphack.
C'est-à-dire alluma.
« Il souffla dans ses narines un souffle de vie ».
Et on nous dit que l'homme devint… Ça veut dire que quand il a fini de créer l'homme, l'homme était une âme inerte, morte.
C'est comme si nous avons connu la mort et la résurrection par le Saint Esprit.
Vous vous rendez compte ? Donc nous avons d'abord connu la mort.
Pour qu'il y ait la résurrection, il faut passer par la mort.
Donc maintenant le souffle de vie est venu apporter la vie éternelle dans ce corps de mort.
Et là, mes amis, en fait, l'homme était allumé comme une allumette.
Dites-moi maintenant si vous avez le feu en vous est-ce que vous allez vous asseoir comme un religieux ? « Ah non je suis timide.
J'ai peur des autres.
Je ne sais point parler ».
Vous voyez à chaque fois que Dieu a appelé des timides qui n'étaient pas encore allumés c'est comme ça qu'ils parlaient mais une fois qu'ils ont été allumés par le Saint Esprit leur langage a été changé.
Et là dans Genèse 2 on nous parle du Saint Esprit comme étant le feu.
Ça c'est la première image que nous allons avoir de l'Esprit de Dieu.
Alors imaginez l'Esprit en tant que feu avec de l'eau, au-dessus de l'eau.
Ça c'est quelque chose de terrible.
Donc Adam était une boule de feu.
Voilà la gloire qui couvrait l'homme et la femme, qui habillait l'homme et la femme.
Le feu.
Quelqu'un qui se trouve dans le feu, quelqu'un qui est embrasé par le feu n'a pas besoin qu'on lui dise prie.
Dites-moi quel est ce démon qui va habiter un corps enflammé ? Dites-moi quelle est cette maladie qui va habiter un corps enflammé ? On n'a pas connu.
Le Saint Esprit ? Non ! Adam est devenu une âme vivante.
La Bible dit que Dieu souffla.
Vous savez en hébreux souffla ici, souffler ici c'est comme si Dieu a fait du bouche-à-bouche.
Donc le Père s'est allongé sur Adam.
C'est comme quand Élisée et Eli se sont allongés sur les fils de la sunamite, la femme de sarepta.
Eli c'est le père, c'est l'image du Père.
Imaginez les anges qui étaient là, qui regardaient « Mais qu'est-ce qui arrive à notre créateur ? Pourquoi va-t-il mettre nez contre nez, son nez sur le nez de la boue, de l'argile ?».
Et Dieu souffle.
Et prenez l'image quand un enfant vient au monde.
La première chose que l'enfant fait c'est le cri.
Pourquoi ? Parce que ses poumons se remplissent d'air.
Il n'y a pas de hasard.
Les choses matérielles nous enseignent les réalités spirituelles.
Et bien c'est la même chose que Dieu a fait avec Adam.
Adam était là, ses poumons n'étaient pas encore remplis d'air spirituel.
Vous comprenez ? Donc il ne pouvait pas s'exprimer parce qu'il était mort, il était inerte.
Maintenant, il fallait que ses poumons se remplissent de l'Esprit de feu.
Et là quand Adam va se lever, mes amis, il a commencé à commander aux animaux.
Et tout le monde lui obéissait.
« Lion, ici ».
Les dinosaures que Dieu a créé, oui frères, ils étaient tous devant Adam.
Le feu, la Parole du feu, l'Esprit de Dieu.
Satan, il existait déjà, il était devant Adam, il ne pouvait même pas rivaliser.
Il enviait le Saint Esprit qui était en l'homme.
L'homme commandait à la lune, la lune obéissait parce qu'il y avait l'Esprit de Dieu.
Dieu a fait de l'homme le premier gouverneur de la terre.
Voilà pourquoi Satan l'enviait.
Parce que quand Dieu dit « Tu vas dominer ».
Dominer là, c'est gouverner.
Les oiseaux.
Gouverner les animaux.
Tout le monde obéissait.
Les démons, tout le monde obéissait à Adam.
Il parlait avec les animaux.
Ils discutaient.
Parce qu'il y avait le Saint Esprit.
Alors Satan voulait simplement que l'homme perde le Saint Esprit.
C'est tout ce qui l'intéressait.
Parce qu'il savait que sans le Saint Esprit l'homme était fini.
Qu'est-ce qu'une boue ? La boue.
Tu as été créé comme une maison qui doit héberger le Saint Esprit.
Et là l'homme chute dans Genèse 3.
Et Romains 3 : 23 nous dit « Tous ont pêché et sont privés de la gloire de Dieu ».
Littéralement du feu, de l'Esprit de feu.
Et Adam se retrouve nu.
L'homme fuit Dieu.
Quand Dieu va lui parler l'homme va fuir.
Pourquoi Adam va-t-il se cacher quand Dieu lui a parlé ? Mes amis, si vous voulez comprendre pourquoi.
Tant qu'Adam était rempli de l'Esprit, il n'avait pas peur de Dieu.
Pourquoi ? Parce que le même Esprit qui habitait son corps, c'est le même Esprit qui lui parlait.
Dieu est esprit.
Prenez Exode 19, vous allez voir que quand Dieu va parler aux juifs sur le mont de Sinaï, mes amis, on nous dit qu'il y a eu des tremblements de terre.
Dieu n'était pas en colère, attention.
Il y a eu des éclairs.
On joue trop avec le Dieu de la Bible.
Dieu quand il parle.
Les enfants d'Israël ont dit à Moïse « S'il te plait toi parles lui mais qu'il ne nous parle plus de peur que nous nous mourions ».
Il y avait des éclairs, des tremblements de terre, du feu, de la fumée.
Eh bien, c'est ce qu'Adam a vu après la chute dans le jardin d'Éden alors il s'est caché parce que l'Esprit n'était plus là.
Et dans Genèse 6 : 3 on nous dit « Alors l'Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans ».
Et ça c'est une décision terrible que Dieu va prendre.
Horrible.
Lorsqu'Adam a chuté, pour votre information, le Saint Esprit n'était pas encore enlevé, arraché.
L'Esprit n'avait pas quitté l'Homme.
L'Homme avait perdu la gloire.
Vous devez savoir que l'Esprit vient en nous.
L'Esprit vient sur nous.
Et l'Esprit marche avec nous.
L'Esprit vient en nous et quand il vient en nous il produit la nature de Dieu.
Quand il vient sur nous, il produit l'onction pour le ministère.
Et quand il marche avec nous, alors là c'est la collaboration.
Et comme Paul pouvait dire que nous marchons avec Dieu, nous travaillons avec Dieu.
Pas seulement pour Dieu mais avec Dieu.
Donc quand Adam va chuter il va perdre, d'abord, l'enveloppe extérieure c'est à dire la gloire qui l'habillait.
L'onction.
L'autorité.
Mais l'Esprit était toujours dans l'Homme.
Et c'est dans Genèse 6 que Dieu va prendre une décision grave il dira « Désormais mon esprit ne va plus rester » c'est-à-dire littéralement contester dans l'homme.
Et Dieu va enlever son Esprit de l'homme.
Rappelez-vous bien que nous avons été créés vous et moi pour être une habitation du Saint Esprit.
En plus, Dieu dit parce que l'Esprit est enlevé, l'homme ne va plus dépasser 120 ans.
Ça veut dire que là où il n'y a pas l'Esprit c'est la mort.
Et là par la suite, parce que l'Esprit est enlevé dans Genèse 6, Dieu va susciter Noé.
Et Noé va avertir le peuple bien évidemment.
Ils ne vont pas écouter et il va détruire le monde antédiluvien c'est-à-dire le monde d'avant le déluge.
Dieu détruit toute cette race.
Parce que l'Esprit n'étant plus dans l'Homme alors ce dernier n'avait plus de raison d'exister.
Dieu va tout raser.
Et c'était une décision horrible pour le Seigneur parce qu'on nous dit que son coeur était attristé, dans Genèse 6, blessé.
Alors le Saint Esprit étant ôté, l'homme ne pouvait être que détruit.
Rappelez-vous bien que lorsque le Saint Esprit va quitter le temple de Jérusalem, on va le voir, le Seigneur a aussitôt détruit cet édifice.
Voilà pourquoi lorsque quelqu'un perd le Saint Esprit, automatiquement, Dieu le détruit.
C'est ce qu'on appelle l'esprit d'égarement.
On attribue l'oeuvre de Dieu à Satan, là tu peux être sûr et certain que la personne va être détruite.
Automatiquement.
Alors là, Dieu détruit ce monde, Dieu détruit ces Hommes.
Il va par la suite commencer à se manifester sur les montagnes alors qu'à la base c'était dans l'Homme qu'il habitait.
L'Homme est le premier tabernacle que Dieu a créé.
L'Homme est la première maison physique que Dieu a commencé à occuper.
Et là, le Seigneur va commencer à se manifester dans la nature, dans les montagnes comme le mont de Sinaï avec Moïse.
Mais il cherchait à revenir dans l'Homme.
Il cherchait de nouveau l'Homme.
Alors l'Homme avait peur, peur de ce Dieu.
Comment faire pour que ce Dieu tellement saint habite de nouveau l'Homme ? Mes amis, je vais vous dire, on n'a pas vécu de véritables manifestations de la gloire de Dieu.
Certains ne l'ont pas véritablement vécu donc ils ne peuvent pas véritablement comprendre qui est le Saint Esprit.
Je vais vous donner quelques exemples.
Il y a quelques années, il y a 24 ans de cela, une femme, elle était sataniste.
Vous vous rendrez compte à quel point l'Esprit est saint.
Elle a osé prendre la Sainte cène alors qu'elle était sorcière.
Dieu l'a foudroyée.
Elle est morte.
L'Esprit est tellement saint.
Et quand Dieu s'est manifesté à l'époque de Moïse, le peuple avait peur du Saint Esprit.
Alors qu'il n'était pas forcément en colère.
Mais vous devez savoir que la sainteté de Dieu est telle que si tu n'es pas sanctifié et que tu t'approches comme ça là où Dieu se manifeste véritablement tu peux mourir.
Ananias et Saphira.
Alors on nous a tellement prêché un petit Dieu.
Et là l'homme avait peur du Saint Esprit.
Mais Dieu s'est dit « Comment vais-je faire pour que ce dernier, que l'homme que j'ai créé pour qu'il dépende de mon Esprit puisse accepter sa présence parce qu'elle lui est indispensable ».
II/ Deuxième maison de l'Esprit : Le Tabernacle Alors Dieu va demander à Moïse de lui construire provisoirement un tabernacle.
Exode 25 : 9 Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d'après le modèle que je vais te montrer.
Nous allons voir ici la deuxième maison, la première maison c'était l'Homme.
Dieu va construire maintenant, faire construire une deuxième maison pour habiter, pour que son Esprit l'habite.
Pour que l'onction, pour que la gloire de Dieu puisse avoir de nouveau une habitation.
Il dit à Moïse au verset 8 à 9 Ils me feront un sanctuaire, et j'habiterai au milieu d'eux.
Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d'après le modèle que je vais te montrer.
Vous ferez le tabernacle d'après le modèle.
Quel modèle ? C'est le modèle de Christ qui est le tabernacle parfait.
Quand Dieu a créé Adam pour qu'il soit le premier tabernacle humain, il s'est référé au véritable tabernacle qui est Christ.
Voilà pourquoi Christ est le dernier Adam d'après 1 Corinthiens 15.
Donc le Père a regardé son Fils Jésus qui est le véritable tabernacle, en qui habite corporellement toute la plénitude de la divinité et donc il a copié.
Adam était une copie.
Alors là, Adam perd la gloire.
Dieu demande à Moïse, maintenant, « Ecoute, je vais te montrer le modèle parfait du tabernacle qui est Christ mais derrière Christ il y a le corps, son corps qui est l'Eglise et qui est aussi un tabernacle ».
Et Dieu montre à Moïse, il lui dit « Tu me feras, vous me ferez tous un tabernacle mais d'après le modèle que tu verras ».
Donc Moïse a vu en esprit l'Eglise.
Le corps de Christ.
Et Dieu lui dira « Voici le modèle.
Le parvis, le lieu saint, et le lieu très saint ».
Ils vont construire le tabernacle.
Le Saint Esprit était de nouveau content parce qu'il allait avoir une habitation.
Mes amis, il cherche une habitation.
Il cherche des personnes qui veulent bien lui laisser la place pour qu'il opère.
Et là, quand ils vont construire le tabernacle.
Exode 40 : 1 à 5 L'Éternel parla à Moïse, et dit: Le premier jour du premier mois, tu dresseras le tabernacle, la tente d'assignation.
Tu y placeras l'arche du témoignage, et tu couvriras l'arche avec le voile.
Tu apporteras la table, et tu la disposeras en ordre.
Tu apporteras le chandelier, et tu en arrangeras les lampes.
Tu placeras l'autel d'or pour le parfum devant l'arche du témoignage, et tu mettras le rideau à l'entrée du tabernacle.
Quelle est la symbolique, ou la représentation, l'arche représentait quoi ? La gloire de Dieu.
Le Saint Esprit.
Regardez, le tabernacle va être dressé et Dieu demande à ce que l'arche soit, premièrement, mise dans le tabernacle, à l'intérieur.
C'est-à-dire le tabernacle était construit pour contenir l'arche, la gloire de Dieu.
Tu n'as pas été créé pour contenir le péché.
Voilà pourquoi il faut refuser la compromission.
Qu'on te traite de tous les noms ce n'est pas grave mais il ne faut pas te compromettre.
Quand on voit la gloire de Dieu, comment elle se manifeste de plus en plus, on ne peut être qu'attaché à la sanctification.
Alors là, la première des choses c'est l'arche.
La deuxième c'est quoi ? La table de l'alliance c'est-à-dire la Parole.
Le coeur.
La Parole est le coeur.
La table de l'alliance c'est la Parole, c'est aussi l'image du coeur.
Dans le tabernacle.
La troisième des choses c'est l'autel.
L'autel c'est l'adoration.
Ne soyez pas choqués.
Lorsque le Saint Esprit est quelque part il peut y avoir des manifestations qui peuvent vous choquer mais c'est la Parole.
On doit se dire est ce biblique ou pas ? Ceux qui sont nouvellement arrivés ne soyez pas choqués nous sommes en train de vivre ce réveil-là.
Tout peut arriver.
Regardez quand le tabernacle, la maison de Dieu, la deuxième maison va être construite la première chose qui devait être mise à l'intérieur c'était l'arche, la gloire, le Saint Esprit, la personne de Yehoshua.
La deuxième des choses c'est la table de l'alliance.
Dieu travaille le coeur.
Et la troisième, c'était l'autel.
L'autel c'est l'image de la Croix.
La Croix c'est la base de l'Évangile, de la foi que nous professons.
L'adoration.
L'intimité.
Dieu voulait retrouver la relation, la communion avec l'Homme.
L'Homme devait être en communion avec le Créateur.
Donc c'est terrible.
Et regardez maintenant le verset 19 si vous lisez du verset 19 au verset 33 vous verrez qu'il est dit à chaque fois qu'ils ont construit le tabernacle et ses ustensiles d'après le modèle ou selon l'ordre que Dieu avait donné à Moïse.
Ils se sont conformés à la Parole.
Ils n'ont pas bâti le tabernacle selon les dogmes humains, les traditions humaines, mais selon la Parole de Dieu.
Il fallait que les choses soit respectées, l'ordre de Dieu quel que soit le prix à payer, quels que soient les dires des hommes.
Il faut rester dans la Parole.
Et là, on nous dit au verset 34 Alors la nuée couvrit la tente d'assignation, et la gloire de l'Éternel remplit le tabernacle.
Regardez ici le verbe couvrir en hébreu se dit (…).
Signifie aussi habiller.
C'est-à-dire c'est l'habillement qu'Adam avait perdu lors de la chute.
Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.
C'est-à-dire la gloire ici c'est la nuée.
La nuée c'est le vêtement de l'homme.
Ce n'est pas Jean-Paul Gaultier, ce ne sont pas les marques.
C'est la nuée.
Voilà pourquoi la Bible dit « Voici il vient sur les nuées ».
Il vient avec les nuées.
Qui sont ces nuées ? Et dans Hébreux 12 on nous dit que nous sommes environnés d'une grande nuée de témoins.
Mes amis, on compare les témoins de la foi, les héros de la foi, Abraham tout ce monde comme de la nuée.
C'est la shekina.
Ils ont vécu la gloire.
S'ils ont goûté à la gloire nous nous allons goûter à la gloire.
Voilà pourquoi ton ministère va être… Mes amis, plus on va dire c'est la sorcellerie, plus Dieu va s'exciter en toi.
Laissez-moi goûter à ce fleuve.
Dites-vous bien, le tabernacle ici qui a été recouvert par la nuée était l'ombre.
Et l'Eglise, le corps de Christ est la réalité.
Si sous l'ombre, il y a eu la gloire… Mais Paul dit dans 2 Corinthiens 3 que cette gloire était passagère.
Maintenant si ton ombre, l'ombre de l'Eglise qui est le tabernacle était onctionné, il y avait la gloire à tel point que les sacrificateurs ne pouvaient pas entrer dans le tabernacle pour faire l'oeuvre.
Maintenant la réalité c'est comment ? La réalité qui est l'Eglise, l'Epouse.
Voilà pourquoi il dit qu'il reviendra chercher une Eglise glorieuse.
Donc si la première Eglise a vécu la gloire à tel point que l'ombre de Pierre était imbibée de l'onction de Dieu.
Or nous sommes arrivés à la fin et Dieu veut sauver le plus possible d'âmes.
Les cieux s'ouvrent de nouveau.
La gloire était telle que les sacrificateurs ne pouvaient pas faire le service.
Vous savez ? Là où il y a le Saint Esprit l'Homme n'agit plus, l'Homme ne travaille plus.
Les délivrances deviennent faciles, on n'a pas besoin de crier pour que les gens apportent l'argent.
Les gens vendront leurs propriétés comme dans Actes 5 et apporteront l'argent.
Est-ce que tu peux t'imaginer ? Ça ce n'était que l'ombre, ce n'était pas la réalité des choses, c'était un avant-gout.
La deuxième maison.
La nuée, la gloire.
Le Saint Esprit était de nouveau dans la joie par ce qu'il avait trouvé une maison mais une maison provisoire.
Et Papa lui avait promis, lui a promis une véritable maison comme le premier Adam.
Mais cette fois-ci en plus cette maison va être son Epouse, l'Epouse de Yehoshua.
La tête.
Si la tête est onctionnée ? La Bible nous dit dans Psaumes 133 que l'onction commence par la tête et descend sur la barbe d'Aaron.
Or Aaron c'est Christ, le souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédech.
Si sa barbe est onctionnée, cette onction coule sur le corps.
Et qui est le corps ici ? III/ Troisième maison de l'Esprit : Le Temple de Salomon David, l'homme selon le coeur de Dieu est saisi par le Saint Esprit, il était jeune, il devait avoir au moins 8 ans.
Il est oint du Saint Esprit dans la forêt.
David saisi sa harpe, chante.
Les démons qui étaient dans Saül étaient calmés.
Ce n'était que l'ombre.
Et David reçoit la pensée de construire un bâtiment pour que le Saint Esprit vienne habiter, parce que le tabernacle était portatif et David voulait une maison fixe.
Et Dieu dit à David par Nathan dans 2 Samuel 7 « Ce n'est pas toi qui bâtiras une maison pour l'Eternel des armées, pour le Saint Esprit car tu as versé beaucoup de sang.
Ce sera ton fils, Salomon le roi le plus sage de la terre ».
Pourquoi ? Parce que Salomon représentait la sagesse infiniment variée de Dieu qui devait bâtir la véritable maison.
Salomon bâti la maison.
Et on nous dit dans Chroniques et dans 2 Rois que la maison, une fois achevée, au bout de 7 ans ; 7 ans c'est la perfection, au bout de 7 ans, Salomon l'a bâtie en 7 ans ; et au septième mois, au mois de tishri l'arche va être amenée dans la maison.
Pourquoi au septième mois ? Parce que Christ va revenir, la gloire va revenir, mes amis.
Le septième mois c'est la fête des trompettes.
Et là, la shekina dans 2 Chroniques 5 est entrée dans le temple.
Et on nous dit également, que lorsque les musiciens, les chantres, les sacrificateurs commencèrent à sonner de la trompette, mes amis, il y a eu la gloire, la gloire est descendue et les sacrificateurs ne pouvaient pas entrer dans le temple faire le service parce que ce temple était construit, non pour l'homme, mais pour Dieu.
Il est tellement jaloux qu'il veut être seul dedans.
Voilà pourquoi tous les démons qui vous possèdent, je vous dis, ils vont vous quitter, vos malédictions tout ça… Ils vont être chassés.
La maison était remplie d'onction.
Dieu a dit « Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom, s'humilie et prie, s'il cherche ma face et se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai ici dans cette maison ».
C'était une prévision de l'Eglise que tu es, de la maison que tu es.
Mon ami, est-ce que tu es habité par le Créateur ? Cette maison, la troisième maison.
La première maison c'était Adam et Eve.
La deuxième c'est le tabernacle.
La troisième c'est le temple de Salomon.
Malheureusement, le péché est entré.
Le péché est entré, on l'a vu hier vite fait, dans Ezéchiel 8 on nous dit que sur le mur du temple, il y avait des figures d'animaux.
On nous dit que 70 anciens adoraient le dieu soleil et les femmes pleuraient Tammuz, Adonis.
Dieu était chassé du temple.
Il va susciter le prophète Jérémie mais bien avant que Jérémie ne soit suscité, le roi Manassé dans 2 Rois 21 va établir dans le temple des homosexuels et des lesbiennes qui pratiquaient des orgies sexuelles quand ils adoraient le dieu Astarté, cette divinité.
Dans 2 Rois 23 on nous dit que le roi Josias va chasser du temple les prostituées, hommes et femmes.
Le roi Manassé avait établi dans le temple, cette maison de Dieu, l'idole d'Astarté.
Il avait bâti, il avait fait construire dans le temple des autels de Baal.
Baal c'est l'époux, Astarté c'est la femme.
Baal, le dieu de la pluie.
Astarté, le dieu de la terre qui est ensemencé par Baal.
C'est un couple.
Dieu était en colère.
Le temple était souillé et le Saint Esprit ne pouvait pas rester longtemps là-dedans.
Le Seigneur a envoyé des prophètes mais le péché a pris de l'ampleur.
Et dans Ezéchiel chapitre 9 Dieu va envoyer des anges pour juger, pour frapper en Israël.
Et dans Ezéchiel 10 premièrement, la gloire, le Saint Esprit, de nouveau, mes amis, c'est horrible, quitte le temple.
Voilà comment Nebucadnetsar dans 2 Rois 24 est venu avec son armée détruire à la fois les murailles et le temple de Jérusalem parce que l'Esprit n'était plus là.
Donc Babylone pouvait détruire cet édifice.
Vous savez les murailles représentent les armes de l'Esprit.
Tu dois protéger la maison que tu es.
Et là l'Esprit n'était plus.
Alors le temple étant détruit, les juifs sont amenés en captivité à Babylone pendant 70 ans.
Vous savez pourquoi ils ont été amenés en captivité pendant 70 ans ? Posez moi la question pourquoi.
Si vous lisez Lévitique 26 et 2 Chroniques 36 vous verrez que Dieu dit « Si vous ne respectez pas mes sabbats, le signe de l'alliance, je vous amènerai dans un pays étranger ».
Donc les 70 années de captivité babylonienne correspondent à 70 années de shabbat non observés en Israël.
Ils avaient carrément rompu le signe de l'alliance avec Dieu et l'Esprit est parti.
Et 70 ans après quand ils sont revenus de l'exil, ils ont reconstruit un autre temple sous Néhémie, Esdras.
Mais si vous lisez le livre de Malachie dans Malachie 2 : 17 le peuple dit « Où est le Dieu de la justice ? ».
Parce qu'il n'y avait plus la shekina, il n'y avait plus la gloire de Dieu.
Plus rien.
Et comme vous le savez certainement, pendant 400 ans de Malachie à Mathieu, il n'y avait plus l'Esprit en Israël.
Plus aucune goutte d'onction c'est-à-dire plus de prophètes.
Plus rien ! Chacun faisait ce qu'il voulait.
Israël était occupé d'abord, par les babyloniens, par les mèdes et les perses, par les Grecs et ensuite les Romains.
Il n'y avait plus la shekina.
Si l'Esprit quitte un corps ce sont les démons qui vont le remplacer.
Parce que l'Esprit n'était plus en Israël, les étrangers sont venus occuper ce territoire.
Plus de prophètes.
Et Dieu, mes amis, répond à la question du peuple dans Malachie 2 : 18 « Où est le Dieu de la justice ? ».
Dans Malachie 3 Dieu dit « Voici j'enverrai mon messager ».
Avant qu'un réveil ne vienne, avant que Dieu envoie un réveil, il envoie des messagers, il envoie des messagères.
C'est à vous de comprendre le message, de saisir les messagers sinon voulez aller les lapider et passer à côté.
Il fait ce qu'il veut.
Il peut susciter une femme, un homme avec un message clair avec l'onction qui va avec, pour ouvrir, pour préparer la voie, pour ouvrir la brèche.
Et là Dieu dit « Avant que l'Eternel ne soit révélé de nouveau, mon messager viendra.
Elie.
Il va préparer mon chemin ».
Parce que c'est un grand roi.
Le Saint Esprit n'est pas n'importe quel esprit, frères.
Jean est venu 400 ans après Malachie.
Il est venu avec un message clair.
Il a prêché dans les déserts de la Judée.
Les gens quittaient leurs villes et allaient jusqu'au désert pour l'écouter.
Pourquoi ? Parce qu'il y avait la sècheresse.
Il n'y avait plus de messagers, plus d'onction, plus rien, plus de révélation.
Le peuple était dans l'attente.
Jean est venu avec des rouleaux.
« Repentez-vous car le Royaume arrive ».
Littéralement, la gloire vous sera de nouveau révélée.
Repentez-vous.
Il a préparé le chemin.
Il répond à la question d'Isaac « Où est l'agneau ? ».
Il dit « Voici l'Agneau ».
Il a préparé les coeurs car le dernier tabernacle allait être reconstruit, construit plutôt, bâti.
Et là quand il a achevé sa mission le Seigneur a pris le relais.
Il a dit également « Préparez-vous, repentez-vous car le Royaume arrive ».
Il a exercé, comme vous le savez tous en lisant les Ecritures, un ministère authentique, un ministère terrible, frères, un ministère glorieux.
Il dit aux apôtres qu'il avait choisi « Ne quittez pas Jérusalem ».
Les apôtres lui posent la question dans Actes 1 « Seigneur est en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël ? ».
Il dit « Ce n'est pas à vous de connaître les moments et les temps que le Père a fixés de sa propre autorité mais vous recevrez… ».
Qu'as-tu reçu ? « …Vous recevrez une puissance ».
« Ton Dieu ordonne que tu sois puissant ».
Celle du Saint Esprit.
On n'a pas dit la puissance du pentecôtisme, la puissance de l'islam, la puissance… Non ! La puissance.
Comme dans Genèse 2 : 7.
Il y a rien de nouveau sur la terre.
D'abord, Dieu a préparé Adam.
Vrai ou faux ? Après il a soufflé.
Vous voyez ? IV/ Quatrième maison de l'Esprit : L'Eglise Il est venu le dernier Adam, il a préparé la dernière maison constituée de 120 personnes.
Il y avait des femmes aussi.
Personne ne leur a dit « Qu'aucune femme ne s'exprime ».
Pour ceux qui comprennent mal Paul il faut retourner au commencement de l'Eglise.
Comment ça s'est passé.
Il les a préparés.
Frères, la Bible dit que le jour de la Pentecôte… Tu as l'Esprit de la Pentecôte.
Or la Pentecôte c'est 50ème.
50 c'est le jubilé.
Le jubilé c'est le grand shabbat en Israël.
Le jubilé c'est la délivrance, c'est la restauration, c'est la rédemption.
Le Saint Esprit.
Tous les 50 ans en Israël, les juifs qui se vendaient à leurs frères comme esclaves retrouvaient la liberté.
Voilà pourquoi celui qui a l'Esprit de la Pentecôte n'est plus esclave des coutumes, des traditions esclave de la famille, esclave du péché.
Il a attendu 50 jours après la Pâque.
La Pentecôte était distancée de 50 jours de la Pâque.
Mes amis, la Pâque de la rédemption.
Maintenant, il fallait comme la rédemption était bien faite, la maison était préparée, maintenant il fallait que cette maison soit habitée.
Chaque jour tu dois vivre la fête de la Pentecôte, chaque jour tu dois expérimenter la Pentecôte.
La Pentecôte c'est le jubilé.
Et là, mes amis, ils étaient dans la peur, dans l'angoisse, ces 120 personnes.
Regardez, on nous dit « Il y eut un vent comme celui d'un vent impétueux ».
Impétueux.
Va dans ton dictionnaire vérifie ce mot-là.
Impétueux.
Ça veut dire que logiquement tu dois être impétueux.
« Oh non ! Je suis timide ».
« Oh non je ne suis pas capable ».
« Oh non je ne suis pas… ».
Le « Je ne suis pas » là, continue à dire « Je ne suis pas, je ne suis pas » alors que tu as reçu la Pentecôte.
Peut-être même qu'il est éteint.
Il y eut un bruit.
« Oh ! Non ils font trop de bruit ! ».
Mon ami, le Saint Esprit est un Esprit de bruit.
On nous dit qu'il y a eu un vent d'abord.
Donc l'Esprit c'est aussi le vent.
Voilà pourquoi dans Jean 4 Jésus dit à Nicodème « Celui qui est né de nouveau est comme du vent tu ne sais d'où il vient ni où il va ».
On ne peut pas te cerner.
On dit « Non, il est désordonné ».
Non ce n'est pas du désordre.
C'est toi qui n'as pas pigé.
Dites-moi, le vent peut changer de direction à tout moment.
Vrai ou faux ? Donc à tout moment, tu peux changer de programme, ce n'est pas du désordre.
Prenez un vent, enfermez le dans une boîte.
Ce n'est pas possible.
Nous sommes des êtres bizarres.
Nous sommes comparés à des vents.
La naissance nouvelle c'est le vent, tu deviens un vent.
Dites-moi ce vent impétueux… Regardez bien les tourbillons, regardez les cyclones tout ça dans les îles.
Maintenant, mes amis, Dieu vous prend, il vous transforme en vent.
Maintenant, il vous lâche dans la religion, il vous lâche là où il y a des cadavres, là où il y a les ossements desséchés.
Voilà pourquoi on disait de Pierre, Paul, Jacques et Jean, surtout de Paul et Silas dans Actes 17 : 6 « Ces hommes qui ont bouleversé le monde… » Tu as bouleversé quel monde ? Tu as bouleversé quel pays ? Tu as bouleversé quelle ville, frère ? Tu as fait quoi déjà ? Quoi ? Quoi ? Quoi ? Ces hommes qui ont bouleversé le monde sont arrivés jusqu'ici aussi et Jason les a reçus.
Frères, partout où ils passaient il y avait des dégâts.
Le vent ! Et il fait de toi une boule de feu en même temps.
En même temps tu deviens de l'eau.
Regardez, vent, eau, feu.
Le mélange de trois choses.
L'eau.
Qui peut arrêter des vagues ? Le tsunami en 2004 frères.
Personne ! Aucune digue ne peut empêcher les vagues du fleuve de l'Esprit de traverser les nations.
Voilà pourquoi ils feront des complots contre toi.
Ils vont se réunir en petits groupes contre toi.
Mais ne crains rien.
Son Excellence le Saint Esprit ! Ils ne comprennent pas, ils te mettent des barrières mais à chaque fois tu les enjambe.
Ils ne comprennent pas, ce qu'ils ne savent pas parce que tu es devenu un guerrier, tu es devenu une guerrière.
Voilà pourquoi il est dit « Avec Dieu » littéralement avec le Saint Esprit « nous ferons des exploits ».
Elle avait perdu la joie.
La joie du Seigneur est notre force.
Il y eut un bruit comme celui d'un vent impétueux.
Mon ami, si le Saint Esprit était discret, il ne serait pas descendu comme un vent impétueux.
Il ne veut pas que tes voisins restent indifférents.
Il y a eu le bruit, il y a eu le vent, il y a eu une langue de feu.
Le feu de Genèse 2.
Il souffla.
Naphack.
Il alluma.
Et la Bible dit de façon naturelle, instantanée, tous ces 120 personnes, hommes et femmes se sont mises à parler d'autres langues selon que l'Esprit, et non selon les hommes, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
Dieu est tellement merveilleux qu'il a choisi le jour de la Pentecôte.
Pourquoi ? Parce que les juifs de monde entier étaient là, à Jérusalem.
Et il a choisi exprès ce jour-là pour que les nations voient la naissance de sa dernière maison.
C'est comme si une femme qui accouche et on invite les nations pour qu'elles assistent à l'accouchement.
Mes amis, de nouveau le Saint Esprit était à l'oeuvre.
L'Esprit de sainteté, l'Esprit de feu, l'Esprit de gloire.
Regardez Pierre qui était timide.
Regardez Marie qui était timide.
Regardez ces hommes qui se sont levés.
Le Seigneur avait dit « Je ne vous laisserai pas orphelins ».
« Il vous est avantageux que je parte parce que si je pars je vous l'enverrai.
Je vais négocier avec Papa.
Comme dans Genèse 6 il avait retiré son Esprit, je pars avec mon propre sang, je vais rentrer dans le Saint des Saints au ciel, devant le trône, je vais citer le nom de chacun de vous ».
Il est allé avec la liste des noms de tous ses enfants.
« Papa j'étais sur terre pendant 33 ans et demi conformément à ta volonté et j'ai accompli parfaitement l'oeuvre que tu m'as confiée.
Maintenant, je veux que tu reviennes sur ta décision de Genèse 6 selon laquelle le Saint Esprit n'allait plus habiter l'homme.
Or il se trouve que le sang que tu voulais avoir pour leur rédemption est là.
Le voici Papa ! ».
Le Père prend le sang.
Tous les anges étaient silencieux.
De nouveau le Saint Esprit était dans la joie parce que dans Genèse 1 on l'a vu en train de se mouvoir.
Et il était attristé du faite qu'il n'était plus dans l'homme.
Et de nouveau il était dans la joie au ciel.
« Je pars, je pars, je pars ».
Quand Papa a dit «Ok ».
Vous comprenez pourquoi dans Actes 2 il y a eu ce bruit ? En descendant du ciel l'Esprit était dans la joie, il était excité.
Étienne rempli d'onction, de l'Esprit de Dieu, Etienne a confronté le sanhédrin.
Pierre, un pauvre pêcheur, un gars qui avait renié Jésus, il avait renié le Seigneur ; son ombre, Pierre était tellement imbibé de l'Esprit de Dieu, que l'ombre de Pierre seulement… il y avait tellement de malades, Pierre ne pouvait pas imposer les mains sur chacun.
Il a dit « Alignez moi tous ces malades ».
Pierre passe.
On dit « Qui passe ? ».
L'ex pécheur.
L'ombre qui touchait les malades, les cancéreux, les lépreux chacun se levait.
L'ombre seulement, l'ombre seulement.
Dans Hébreux 13 : 8 il est écrit noir sur blanc que Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement.
L'onction qui t'accompagnera, les gens ne vont pas la comprendre.
On va dire c'est l'esprit d'Antéchrist, on va dire c'est Jézabel.
Frères, c'est la jalousie.
Si tu n'as pas l'onction.
Viens ! Viens ! On va prier pour toi.
Si Papa le veut, il va te la donner.
Frère, je vais te dire une chose.
Le Saint Esprit dans ce temps de la fin est de nouveau excité.
Quelque part dans Joël 2 il y a une prophétie.
Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai mon Esprit sur toute chair.
C'est un Esprit qui peut être répandu.
Comme de l'eau.
Je répandrai de mon Esprit dans les derniers jours.
Frères, les derniers jours ont commencé avec la naissance de l'Eglise.
Et je vais te dire il y a deux jours.
Il y a deux jours.
Cela fait deux jours.
Deux mille ans.
Deux jours.
Dis-toi que le Saint Esprit continue à être répandu.
Là c'est l'onction, là c'est le réveil, là c'est la gloire.
Ce qu'on a vécu hier, frères, c'était des bribes, des bribes, des bribes de visitation, d'onction, de la gloire.
Dieu me dit « Mon serviteur, je fais le nettoyage.
Je qualifie et je disqualifie.
Je prépare autour de toi un reste qui vivra ce réveil.
Je prépare autour de toi des hommes et des femmes qui vont recevoir un manteau.
Des hommes et des femmes qui vont recevoir le manteau d'Eli et d'Elisée.
Des hommes et des femmes d'onction terrible ».
Ouvrez vos yeux.
Ouvre tes yeux femme.
Ouvre tes yeux jeune fille.
« Mon peuple, il est temps.
Il est temps que mes guerriers se lèvent.
Il est temps que mes guerrières se lèvent.
De nouveau, je répands mon Esprit sur toi.
Mon peuple, de nouveau je répands l'onction sur toi.
Mon peuple, de nouveau je répands des rouleaux prophétiques sur toi.
Ce que j'ai fait avec Kacou Severin, je vais le faire dix fois plus.
Cette génération.
Ecoute, peuple de Dieu, l'heure est là.
N'attribue pas cette oeuvre à l'esprit démoniaque car je te demanderai des comptes.
Toi ! Vous allez vous répandre dans toute l'Europe, à Nice, à Marseille, à Lyon, à Bordeaux, à Paris, à Saint-Étienne, à Orléans.
Vous allez vous répandre.
La gloire, désormais, vous accompagnera.
D'ici la fin du mois d'août un puissant vent va secouer vos ministères.
Un puissant vent d'onction va secouer vos familles.
Une puissance glorieuse.
Je vous ai promis ce réveil.
Je vous l'ai longtemps promis.
Les prémices sont là.
De nouveau, je répand mon Esprit » dit le Seigneur.
« De nouveau. De nouveau. De nouveau.
Jeunes gens allez et répandez ce message.
Jeunes gens, je compte sur vous.
Jeunes gens je compte sur toi.
Jeunesse Voici de nouveau le parler en langues ». (…)
Didasko Le Plan du Salut - Shora Kuetu

Didasko Le Plan du Salut     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

LE PLAN DU SALUT Shora Kuetu Actes 4 : 11 à 12 Ce soir nous allons parler du plan du salut.
Il y a beaucoup de chrétiens qui vont en enfer et ils ont besoin de le savoir.
Il y en a beaucoup qui pensent qu'ils sont sauvés alors que ce n'est pas le cas.
On va prendre un passage dans Actes 4 : 11 à 12 Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l`angle.
12 Il n`y a de salut en aucun autre; car il n`y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.
On associe le salut au nom de Yehoshua.
Yehoshua disait à la femme Samaritaine que le salut vient des juifs.
Littéralement, Yehoshua viendra d'Israël.
Parce que le mot salut, ici c'est soteria en grec c'est le même nom que Sauveur dans Luc chapitre 1 verset 69 Et nous a suscité un puissant Sauveur Dans la maison de David, son serviteur.
Salut, soteria ça donne sauveur et sauvé.
Donc salut, sauveur, être sauvé.
Le salut est intrinsèquement lié au nom de Yehoshua.
D'ailleurs, son nom, comme vous le savez, signifie Yahvé est salut.
Maintenant que nous savons que le salut est associé au nom de Yehoshua nous allons justement creuser un peu sur ce nom-là, on va essayer de connaître un peu cette personne, la personne de Yehoshua, notamment son passé, son origine.
J'aime beaucoup creuser.
Je n'aime pas faire les choses à la va-vite, à la surface.
Et nous allons voir justement les deux généalogies de Yehoshua et on va comprendre un peu le plan du salut que Yahvé avait prévu depuis l'éternité passée.
I/ Le généalogie de Yehoshua par Matthieu La généalogie, ici, c'est biblos qui donne rouleau et bien sûr aussi bible.
Ce que nous allons faire ce soir, nous allons dérouler le rouleau du livre de Yehoshua, de la vie de Yehoshua.
Le Dieu de la Bible est le Dieu des rouleaux.
On va essayer de lire un peu son histoire, de creuser pour comprendre un peu ce que c'est le salut.
Nous sommes dans Matthieu 1 :1 Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d`Abraham.
2 Abraham engendra Isaac; Isaac engendra Jacob; Jacob engendra Juda et ses frères; 3 Juda engendra de Thamar Pharès et Zara; Pharès engendra Esrom; Esrom engendra Aram; 4 Aram engendra Aminadab; Aminadab engendra Naasson; Naasson engendra Salmon; 5 Salmon engendra Boaz de Rahab; Boaz engendra Obed de Ruth; 6 Obed engendra Isaï; Isaï engendra David.
Le roi David engendra Salomon de la femme d`Urie; 7 Salomon engendra Roboam; Roboam engendra Abia; Abia engendra Asa; 8 Asa engendra Josaphat; Josaphat engendra Joram; Joram engendra Ozias; 9 Ozias engendra Joatham; Joatham engendra Achaz; Achaz engendra Ézéchias; 10 Ézéchias engendra Manassé; Manassé engendra Amon; Amon engendra Josias; 11 Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone.
12 Après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel; Salathiel engendra Zorobabel; 13 Zorobabel engendra Abiud; Abiud engendra Éliakim; Éliakim engendra Azor; 14 Azor engendra Sadok; Sadok engendra Achim; Achim engendra Éliud; 15 Éliud engendra Éléazar; Éléazar engendra Matthan; Matthan engendra Jacob; 16 Jacob engendra Joseph, l`époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ.
17 Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu`à David, quatorze générations depuis David jusqu`à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu`au Christ.
Ici, la première généalogie de Yehoshua, le Sauveur, n'est rien d'autre que la généalogie de Joseph, son père par adoption.
Donc le salut est lié à l'adoption.
Nous avons été, comme vous le savez, adoptés.
Nous ne naissons pas enfants de Dieu, mais nous sommes adoptés.
J'insiste là-dessus.
Joseph a adopté Yehoshua comme son propre fils.
Il n'était pas son fils légitime, son fils biologique.
Il l'a adopté.
Dans cette généalogie nous avons plusieurs personnages qui n'avaient rien à voir avec Israël.
Donc pour votre information Yehoshua homme, son sang n'était pas 100 % juif.
En tant que Dieu son sang était pur bien sûr.
En tant qu'homme son sang était pur également mais il a été adopté par Joseph et donc du coup il y a des étrangers qui ont fait partie de sa généalogie.
On va voir pourquoi.
1/ Tamar Premièrement, on nous parle de Tamar.
Parce que le plan du salut concerne l'humanité.
Donc personne ne peut dire qu'il est exclu par le Père, par le Seigneur puisque Dieu avait prévu depuis l'éternité passée de sauver toute l'humanité Nous sommes dans Genèse chapitre 38 : 1 En ce temps-là, Juda s`éloigna de ses frères, et se retira vers un homme d`Adullam, nommé Hira.
2 Là, Juda vit la fille d`un Cananéen, nommé Schua; il la prit pour femme, et alla vers elle.
3 Elle devint enceinte, et enfanta un fils, qu`elle appela Er.
4 Elle devint encore enceinte, et enfanta un fils, qu`elle appela Onan.
5 Elle enfanta de nouveau un fils, qu`elle appela Schéla; Juda était à Czib quand elle l`enfanta.
6 Juda prit pour Er, son premier-né, une femme nommée Tamar.
7 Er, premier-né de Juda, était méchant aux yeux de l`Éternel; et l`Éternel le fit mourir.
8 Alors Juda dit à Onan: Va vers la femme de ton frère, prends-la, comme beau-frère, et suscite une postérité à ton frère.
9 Onan, sachant que cette postérité ne serait pas à lui, se souillait à terre lorsqu`il allait vers la femme de son frère, afin de ne pas donner de postérité à son frère.
10 Ce qu`il faisait déplut à l`Éternel, qui le fit aussi mourir.
11 Alors Juda dit à Tamar, sa belle-fille: Demeure veuve dans la maison de ton père, jusqu`à ce que Schéla, mon fils, soit grand.
Il parlait ainsi dans la crainte que Schéla ne mourût comme ses frères.
Tamar s`en alla, et elle habita dans la maison de son père.
12 Les jours s`écoulèrent, et la fille de Schua, femme de Juda, mourut.
Lorsque Juda fut consolé, il monta à Thimna, vers ceux qui tondaient ses brebis, lui et son ami Hira, l`Adullamite.
13 On en informa Tamar, et on lui dit: Voici ton beau-père qui monte à Thimna, pour tondre ses brebis.
14 Alors elle ôta ses habits de veuve, elle se couvrit d`un voile et s`enveloppa, et elle s`assit à l`entrée d`Énaïm, sur le chemin de Thimna; car elle voyait que Schéla était devenu grand, et qu`elle ne lui était point donnée pour femme.
15 Juda la vit, et la prit pour une prostituée, parce qu`elle avait couvert son visage.
16 Il l`aborda sur le chemin, et dit: Laisse-moi aller vers toi.
Car il ne connut pas que c`était sa belle-fille.
Elle dit: Que me donneras-tu pour venir vers moi? 17 Il répondit: Je t`enverrai un chevreau de mon troupeau.
Elle dit: Me donneras-tu un gage, jusqu`à ce que tu l`envoies? Il répondit: Quel gage te donnerai-je? Elle dit: Ton cachet, ton cordon, et le bâton que tu as à la main.
Il les lui donna.
Puis il alla vers elle; et elle devint enceinte de lui.
Regardez, vous avez vu que dans le plan du salut Dieu avait prévu toutes les nations.
Donc les juifs ne pouvaient pas, ne peuvent pas se dire que le Messie est venu uniquement pour eux.
Pas du tout, parce que dans la lignée ancestrale du Messie il y avait également les nations, toutes les nations.
Et qui est-ce que nous voyons parmi les ancêtres de Yehoshua ? Nous voyons Tamar.
Tamar était une cananéenne.
Et bizarrement dans Genèse chapitre 9, Noé avait maudit Canaan son petit-fils.
Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire que dans le plan du salut tous les maudits peuvent accéder à la vie éternelle.
Toutes les personnes déclarées maudites, quelle que soit la malédiction, le salut de Dieu peut l'en libérer.
Yehoshua, dont le nom signifie Yahvé sauve, est suffisamment puissant pour effacer toutes sortes de malédictions.
C'est terrible ! Noé, l'ancêtre de Yehoshua, a mis une malédiction, a proclamé des paroles maudites sur son petit-fils Canaan.
Et vous avez vu les conséquences de la malédiction de Noé sur Canaan ? Il n'y a qu'à voir l'histoire cananéenne ! Vous verrez qu'il y avait toutes sortes de dépravations, toutes sortes de péchés.
L'homosexualité, le lesbianisme, la sorcellerie, la divination… Donc Yehoshua est assez puissant pour briser toutes les malédictions liées à l'astrologie, à l'occultisme, à la sorcellerie, à la magie, au péché… Et voilà pourquoi il va prendre Tamar une cananéenne, il va l'inclure dans son rouleau.
Rappelez-vous bien que généalogie veut dire biblos, rouleau, bible, livre.
Donc dans le livre de vie, Dieu, le Père, a prévu le monde entier.
Donc il n'est pas injuste ! Personne ne peut dire « Dieu m'a destiné à l'enfer ».
Pas du tout ! Tamar, la cananéenne.
C'est grave.
Yehoshua est venu briser la malédiction de Noé.
Ce n'est pas étonnant si Paul dans Colossiens 2 :14 dit qu'il « A effacé l`acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l`a détruit en le clouant à la croix ».
Et vous savez ? Une autre affaire ici qui est grave c'est que Tamar, belle fille de Juda va coucher avec son beau-père.
Il y a eu de l'inceste.
Mais cela n'a pas empêché Yahvé de se servir de cette femme comme son ancêtre.
Pour ne pas que les nations disent « Nous avons été exclues du plan du salut ».
Dans le plan du salut, le Père avait prévu les nations et toutes sortes de cas.
Des cas d'inceste, de sorcellerie, de magie… 2/ Pérets Et le deuxième ancêtre qui est présenté ici c'est Pérets.
Genèse 38 : 18 Il répondit: Quel gage te donnerai-je? Elle dit: Ton cachet, ton cordon, et le bâton que tu as à la main.
Il les lui donna.
Puis il alla vers elle; et elle devint enceinte de lui.
19 Elle se leva, et s`en alla; elle ôta son voile, et remit ses habits de veuve.
20 Juda envoya le chevreau par son ami l`Adullamite, pour retirer le gage des mains de la femme.
Mais il ne la trouva point.
21 Il interrogea les gens du lieu, en disant: Où est cette prostituée qui se tenait à Énaïm, sur le chemin? Ils répondirent: Il n`y a point eu ici de prostituée.
22 Il retourna auprès de Juda, et dit: Je ne l`ai pas trouvée, et même les gens du lieu ont dit: Il n`y a point eu ici de prostituée.
23 Juda dit: Qu`elle garde ce qu`elle a! Ne nous exposons pas au mépris.
Voici, j`ai envoyé ce chevreau, et tu ne l`as pas trouvée.
24 Environ trois mois après, on vint dire à Juda: Tamar, ta belle-fille, s`est prostituée, et même la voilà enceinte à la suite de sa prostitution.
Et Juda dit: Faites-la sortir, et qu`elle soit brûlée.
25 Comme on l`amenait dehors, elle fit dire à son beau-père: C`est de l`homme à qui ces choses appartiennent que je suis enceinte; reconnais, je te prie, à qui sont ce cachet, ces cordons et ce bâton.
26 Juda les reconnut, et dit: Elle est moins coupable que moi, puisque je ne l`ai pas donnée à Schéla, mon fils.
Et il ne la connut plus.
27 Quand elle fut au moment d`accoucher, voici, il y avait deux jumeaux dans son ventre.
28 Et pendant l`accouchement il y en eut un qui présenta la main; la sage-femme la prit, et y attacha un fil cramoisi, en disant: Celui-ci sort le premier.
29 Mais il retira la main, et son frère sortit.
Alors la sage-femme dit: Quelle brèche tu as faite! Et elle lui donna le nom de Pérets.
30 Ensuite sortit son frère, qui avait à la main le fil cramoisi; et on lui donna le nom de Zérach.
Vous avez vu ici ? C'était Zara qui devait sortir avant.
Il avait déjà sorti sa main mais Pérets va sortir avant, il va faire une brèche.
En fait, Pérets veut dire brèche tout simplement.
C'est comme si Dieu va faire une brèche sur le mur de séparation.
Puisqu'il y avait une séparation entre les hébreux et les autres nations.
Et Yehoshua a fait une brèche effectivement.
Vous savez dans Ézéchiel 22 : 30 Dieu dit quoi ? « Je cherche une personne qui va tenir la brèche ».
En fait, c'est Yehoshua tout simplement, le fils de l'homme, qui se tient à la brèche pour intercéder pour les nations.
Et Pérets était un enfant issu d'une relation incestueuse.
Donc logiquement on ne pouvait pas le citer parmi les ascendants de Yehoshua.
Dieu qui est saint ne peut pas accepter que son Fils ait pour ancêtre Pérets.
Donc ça veut dire quoi ? Tous les enfants issus de relations incestueuses… Je ne dis pas qu'il faut le faire, il faut encourager les gens à interdire l'inceste… mais si jamais ça arrive à quelqu'un, cet enfant-là on ne peut pas lui dire qu'il est destiné à l'enfer.
Dieu a tout prévu dans la Parole de Dieu ! Le plan du salut touche toute l'humanité.
3/ Ruth Et troisièmement, on voit également Ruth toujours dans Matthieu 1.
Et on a vu la dernière fois Ruth.
Moabite.
Genèse chapitre 19 versets 30 à 38 Lot quitta Tsoar pour la hauteur, et se fixa sur la montagne, avec ses deux filles, car il craignait de rester à Tsoar.
Il habita dans une caverne, lui et ses deux filles.
31 L`aînée dit à la plus jeune: Notre père est vieux; et il n`y a point d`homme dans la contrée, pour venir vers nous, selon l`usage de tous les pays.
32 Viens, faisons boire du vin à notre père, et couchons avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.
33 Elles firent donc boire du vin à leur père cette nuit-là; et l`aînée alla coucher avec son père: il ne s`aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.
34 Le lendemain, l`aînée dit à la plus jeune: Voici, j`ai couché la nuit dernière avec mon père; faisons-lui boire du vin encore cette nuit, et va coucher avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.
35 Elles firent boire du vin à leur père encore cette nuit-là; et la cadette alla coucher avec lui: il ne s`aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva.
36 Les deux filles de Lot devinrent enceintes de leur père.
37 L`aînée enfanta un fils, qu`elle appela du nom de Moab: c`est le père des Moabites, jusqu`à ce jour.
Vous avez vu ici ? Ruth faisait partie d'un peuple dont l'ancêtre était issu de la relation incestueuse que Lot a eu avec sa fille aînée.
Et on a vu avant-hier dans nombre dans Deutéronome 23 verset 3 et 4 que les ammonites et les moabites étaient interdits d'accès à l'assemblée de l'Eternel.
L'Ammonite et le Moabite n'entreront point dans l'assemblée de l'Éternel, même à la dixième génération et à perpétuité, parce qu'ils ne sont pas venus au-devant de vous avec du pain et de l'eau, sur le chemin, lors de votre sortie d'Égypte, et parce qu'ils ont fait venir contre toi à prix d'argent Balaam, fils de Beor, de Pethor en Mésopotamie, pour qu'il te maudisse.
Tu te rends compte ? Ça veut dire, qu'à perpétuité, les ammonites et les moabites ne pouvaient accéder à la présence de Dieu.
Donc condamnés à l'enfer, condamnés à la damnation.
Mais bizarrement Dieu va choisir Ruth.
Dieu a prévu, a inclus le nom de Ruth dans son rouleau.
C'est quand même impressionnant ! Et vous savez Ruth représente également les nations païennes, les nations autres qu'Israël.
Toutes les autres nations, à part Israël, étaient exclues du sacerdoce.
Je voulais vraiment insister sur le fait que le salut concerne l'humanité.
Que personne ne dise que Dieu a destiné certaines personnes au ciel et d'autres à l'enfer.
Non ! C'est faux ! Dieu a prévu, a voulu que l'humanité soit sauvée.
D'ailleurs, la Parole le dit « Dieu veut que tout le monde soit sauvé et parvienne à la connaissance de son Fils » dans 1 Timothée 2.
Et Ruth va épouser Boaz et Boaz va devenir avec Ruth l'ancêtre de Yehoshua.
4/ Rahab Matthieu chapitre 1 : 5 Salmon eut Booz, de Rahab.
Booz eut Obed, de Ruth.
Obed fut père de Jessé.
Rahab, on connaît son histoire.
Rahab la prostituée.
Attention ! Mais c'est terrible ici là ! Elle était de quelle ville ? De Jéricho.
La première ville que les israélites ont conquis après la traversée du Jourdain c'était Jéricho.
Jéricho était l'une des villes cananéennes.
Et Rahab était non seulement cananéenne, donc issue d'un peuple, d'une nation dont l'ancêtre était maudit par Noé, mais elle était en plus de cela prostituée.
Et Dieu l'implique dans sa lignée.
Et ça c'est incroyable.
Rahab ! Et les cananéens étaient de grands satanistes.
Alors vous imaginez frères et vous comprenez pourquoi quand Yehoshua est venu il allait manger parfois chez des prostituées ? En fait, Yehoshua est allé voir les personnes issues de sa lignée.
Il n'y avait pas seulement les juifs.
Alléluia.
Le Seigneur est trop fort ! Vous avez compris ? Et donc quand il allait manger chez les prostituées les gens disaient « Mais non, c'est un faux prophète ».
« Mais non, ce sont mes ancêtres.
Ce sont mes parents.
C'est ma famille ».
Vous pouvez dire haut et fort « Je fais partie de la famille de Dieu » Vous avez vu dans Luc chapitre 7 : 36 Un pharisien pria Jésus de manger avec lui.
Jésus entra dans la maison du pharisien, et se mit à table.
Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu'il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d'albâtre plein de parfum, et se tint derrière, aux pieds de Jésus.
Elle pleurait; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum.
Le pharisien qui l'avait invité, voyant cela, dit en lui-même: Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c'est une pécheresse.
Jésus prit la parole, et lui dit: Simon, j'ai quelque chose à te dire.
-Maître, parle, répondit-il.
- Un créancier avait deux débiteurs: l'un devait cinq cents deniers, et l'autre cinquante.
Comme ils n'avaient pas de quoi payer, il leur remit à tous deux leur dette.
Lequel l'aimera le plus? Simon répondit: Celui, je pense, auquel il a le plus remis.
Jésus lui dit: Tu as bien jugé.
Puis, se tournant vers la femme, il dit à Simon: Vois-tu cette femme? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m'as point donné d'eau pour laver mes pieds; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux.
Tu ne m'as point donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, elle n'a point cessé de me baiser les pieds.
Tu n'as point versé d'huile sur ma tête; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds.
C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé.
Mais celui à qui on pardonne peu aime peu.
Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés.
Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes: Qui est celui-ci, qui pardonne même les péchés? Mais Jésus dit à la femme: Ta foi t'a sauvée, va en paix.
Vous vous rendez compte ici ? Voilà la vie de Yehoshua, voilà pourquoi il n'a pas été compris par les hébreux, par les religieux.
Pourtant ils avaient la Torah.
Et c'est en lisant, c'est en méditant les deux généalogies de Yehoshua que nous comprenons pourquoi il pouvait se retrouver avec des publicains, avec des pécheresses, avec des prostituées… parce que tout simplement ce sont ses ancêtres, ils étaient touchés par le même péché.
Il est venu pour les récupérer.
Ça veut dire quoi ? Les prostituées peuvent également s'identifier à Rahab.
Quand Satan vient condamner une femme prostituée pour lui dire « Il n'y a pas la possibilité pour toi d'être sauvée ».
Les prostituées peuvent se dire « Rahab fait partie de la lignée du Sauveur donc le salut m'est accessible ».
Rahab, une femme étrangère.
Donc dans la lignée de Yehoshua, il y avait des étrangères.
Vous vous rendez compte ? Il y a Ruth, moabite, Tamar cananéenne, Rahab cananéenne et pourtant Canaan était maudit.
C'est incroyable ! Et bien justement le salut concerne les maudits.
Le Seigneur l'a dit « Je ne suis pas venu appeler les justes à la repentance mais les malades ».
Et nous sommes tous malades.
5/ Manassé Dans sa lignée il y a aussi le roi Manassé.
C'est le roi le plus impie d'Israël.
Et c'est lui qui va être choisi pour faire partie de la lignée de Yehoshua.
Vous vous rendez compte frères ? Yehoshua est capable de sauver des prostituées, des étrangers… capable de sauver des enfants issus de l'inceste et il est capable de sauver des rois impies.
Quel que soit le péché dans lequel peuvent être les présidents, s'ils se repentent, ils peuvent être sauvés.
Et ça c'est incroyable.
C'est pour cela qu'il ne faut pas limiter l'Évangile seulement aux pauvres.
Il faut aussi viser les présidents.
D'où la nécessité de marcher dans la sanctification pour pouvoir toucher ces hommes.
C'est possible.
Et ça c'est magnifique.
6/ David Matthieu, mon frère que j'aime beaucoup, notre frère, a présenté, a développé la généalogie de Yehoshua par ce qu'il parlait aux juifs.
Son message concerne d'abord les juifs, ses compatriotes.
Contrairement à Luc.
Voilà pourquoi dans cette lignée il va parler aussi de David.
Parce que dans cette lignée, dans cette généalogie il présente Yehoshua comme étant de la lignée de David.
Donc Yehoshua roi.
Et qu'est-ce que nous voyons ici ? C'est magnifique ce que Matthieu présente ici.
On voit quelque chose de terrible ! On va prendre un passage dans Matthieu chapitre 1 versets 18 à 25 Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus Christ.
Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint Esprit, avant qu'ils eussent habité ensemble.
Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle.
Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint Esprit; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.
Tout cela arriva afin que s'accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous.
Joseph s'étant réveillé fit ce que l'ange du Seigneur lui avait ordonné, et il prit sa femme avec lui.
Mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.
Joseph, fils de qui ? Fils de David.
Donc cette généalogie est la généalogie de Joseph, le père adoptif.
Le fils de David.
Donc par le lien du mariage, Yehoshua s'est approprié la lignée, la généalogie de Joseph.
Par le lien du mariage.
L'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair.
Tout était fait exprès.
Tout était prévu depuis l'éternité passée qu'un homme dont le nom est Joseph adoptera le Fils de Dieu et tous ses ancêtres, les ancêtres de Joseph, condamnés à cause de leur péché deviendraient automatiquement les ancêtres de Yehoshua afin d'être sauvés grâce aux liens du mariage.
C'est pour ça qu'il ne faut pas négliger le mariage.
Il y a une alliance.
C'est une alliance.
C'est-à-dire par adoption, Joseph, en adoptant Yehoshua, sans même s'en rendre compte, tous les hommes concernés par les péchés de ses ancêtres peuvent maintenant accéder au salut.
C'est pour cela que Satan n'a pas voulu que Joseph prenne Marie.
Vous comprenez ? Si Joseph avait refusé, ça allait être chaud.
On ne serait pas adoptés.
Nous autres.
Donc Dieu va lui envoyer un ange pour lui dire « Non, ne crains pas.
Prends-la ».
Parce qu'il a accepté, nous autres on peut dire « Alléluia, gloire à Dieu parce que nous sommes graciés, sauvés ».
Ephésiens 1 : 3 à 12 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ! En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d'adoption par Jésus Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce qu'il nous a accordée en son bien-aimé.
En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d'intelligence, nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu'il avait formé en lui-même, pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d'après le conseil de sa volonté, afin que nous servions à la louange de sa gloire, nous qui d'avance avons espéré en Christ.
Alors l'adoption, ici dans le grec met plus l'accent sur la position.
Et ça c'est magnifique ce que je suis en train de vous dire ici.
La position.
Vous savez pourquoi beaucoup de chrétiens courent encore après les hommes ? Je ne me fatiguerai pas de vous le dire frères, courez, désormais, plus après Dieu qu'après les hommes.
Arrêtez de courir après les hommes, les pasteurs, les machins.
Il faut grandir.
Vous savez, personnellement, je ne veux pas mourir avant le temps.
Donc je ne veux pas de gens qui soient idolâtres.
Je veux aller au ciel mais je veux amener les gens à Christ.
Un chrétien qui est suffisamment enseigné ne va plus courir après les pasteurs parce qu'il va comprendre qu'il a été adopté.
Nous ne naissons pas enfants de Dieu mais nous le devenons.
Donc l'adoption nous confère la position de fils de Dieu.
Et ça c'est magnifique.
Donc quand on parle du salut, on voit forcément l'adoption.
On ne peut pas parler du salut sans parler de l'adoption.
Donc on a vu dans la première généalogie de Yehoshua, on a vu comment Joseph, descendant de David, va adopter Yehoshua.
Donc si Yehoshua homme a été appelé roi d'Israël, c'est parce qu'il a été adopté par Joseph.
C'est l'adoption de Joseph qui a conféré à Yehoshua homme la position royale qu'il occupait.
Si les anges ont pu annoncer que Yehoshua, le roi d'Israël venait de naître c'est parce qu'il a été adopté par Joseph.
Joseph, son ancêtre, un de ses ancêtres était David et donc si Yehoshua a pu se réclamer de la royauté de David c'est grâce à l'adoption dont il a été l'objet.
L'adoption par son père adoptif Joseph.
Et le Père a fait la même chose avec nous.
En nous adoptant nous occupons également la position de fils et de filles.
La position de rois.
La position d'Epouse de l'Agneau.
Est-ce que vous vous rendez compte frères de notre position au ciel ? Nous sommes assis dans les cieux à la droite du Père, en Yehoshua.
Frères, c'est terrible.
Dès l'instant où une personne se convertit et donne sa vie a Yehoshua réellement, cette personne, Dieu l'a prend, l'a ressuscite spirituellement, l'amène au ciel, l'établi en Christ, en son Fils, l'a fait asseoir là où Christ est assis.
Ça veut dire quoi ? Etant adoptés, nous sommes assis sur le même trône que Dieu.
Aucun ange n'a cette position-là.
Même Mickaël n'est pas assis sur le trône.
Alors quel est cet homme, ce démon, ce diable qui peut détruire une personne qui a été adoptée par Adon ? Ressuscitée et établie en Christ, assis à la droite du Père ? Je ne sais pas si vous pouvez vous imaginer.
Alors quand vous êtes encore là, à courir après les hommes de Dieu, ça veut dire que vous n'avez rien compris encore.
Quand le frère Shora dit « Ne courez pas après lui », vous dites « Non, il est méchant.
Il n'exerce pas totalement son ministère, sa fonction ».
Mais non ! Et quand on ne veut pas courir après les hommes, on ne veut pas être dans les pastorales, ici et là, y en a qui vont dire « Il est orgueilleux ».
Ce n'est pas que je suis orgueilleux.
Non, c'est parce que je sais qui je suis.
On a écrit sur la Croix, on a mis un panneau « Celui-ci est le roi d'Israël, le roi des juifs ».
C'est grâce à Joseph.
Quand Pilate dans Jean 18 pose la question à Yehoshua « Es-tu roi ? » Il dit « Oui, je suis roi.
Je suis né roi ».
C'est grâce à Joseph.
Si Yehoshua était roi d'Israël, en tant qu'homme je dis, c'est grâce à Joseph, par Joseph et personne ne pouvait également le chasser de son royaume.
Et nous autres frères ? Le Père nous a établis, nous a adoptés.
Que Dieu nous aide, nous ouvre les yeux pour que nous comprenions.
Romains chapitre 1 verset 1 Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Évangile de Dieu, - qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Écritures, et qui concerne son Fils (né de la postérité de David, selon la chair.
Né de la postérité de David.
Selon l'esprit ou selon la chair ? Parce qu'il avait deux natures, 100 % homme et 100 % Dieu.
Et il est né de la postérité de David.
David, le plus grand roi d'Israël.
C'est grâce à Joseph.
Donc vous vous rendez compte que la position… Jésus en tant que roi.
Quand on est roi c'est une position.
Ce n'est pas seulement une fonction mais une position.
Donc nous en tant que chrétiens sauvés par grâce, adoptés par le Père, nous occupons une position.
Voilà pourquoi Paul dit « Il nous a prédestiné dans son amour à être ses enfants d'adoption ».
Par qui ? Par Yehoshua.
Maintenant frères, quelqu'un qui a été adopté, c'est-à-dire établi en tant que fils, qui peut toucher cette personne-là ? Fils de Dieu ! C'est-à-dire que Dieu t'a pris et t'a amené dans une position de gouvernement, d'autorité, de commandement.
Et toi t'es la en train de te battre pour des petits postes dans des églises locales ! Qui va avoir le micro, qui ne va pas avoir le micro ! « Non mais moi on m'étouffe ».
« Non mais moi on m'empêche d'exercer ».
Mais tu n'as rien compris encore ! Un petit cafard comme ça, on se met à trembler, à crier dans tous les sens ! Un petit souci au niveau du boulot, ça y est, c'est la panique à bord.
Et ta position, elle est où là ? Voilà pourquoi quand on est confronté à des difficultés, souvent je dis aux frères et soeurs « Ne vous inquiétez pas ».
Vous savez quand Yehoshua est entré dans Jérusalem dans Luc 19 et on pose la question « Qui est celui-ci ? ».
La foule a dit quoi ? « C'est Jésus, le roi d'Israël ».
Luc 19 :38 Ils disaient: Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur! Paix dans le ciel, et gloire dans les lieux très hauts! Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur.
C'est grâce à Joseph ! L'adoption ! Et nous avons été adoptés pourquoi ? Pour célébrer la gloire de Dieu ! Sauvés pour célébrer la gloire de Dieu ! Et ça c'est magnifique.
Et non sauvés pour gémir, pour savoir c'est quoi ton ministère.
.
.
Ce n'est pas ça mes amis.
Ce n'est pas ça le but.
Sauvés, établis en tant que fils ou filles de Dieu pour célébrer la gloire du Père.
Et dans le chapitre 1 d'Ephésiens le verbe célébrer la gloire de Dieu revient à trois reprises.
L'adoption ! Et la Bible dit dans Romains chapitre 8 versets 14 Car tous ceux qui sont conduits par l`Esprit de Dieu sont fils de Dieu.
15 Et vous n`avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d`adoption, par lequel nous crions: Abba! Père! 16 L`Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.
Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d`être glorifiés avec lui.
Mes frères, ça c'est magnifique ! Comment cela est-il possible que des prostituées aient pu être établies filles d'Abraham, filles de Dieu mais non seulement filles de Dieu mais héritières ? Je ne sais pas si vous pouvez vous imaginer.
La Bible dit que nous sommes héritiers de Dieu.
Un héritier hérite de tout ! Nous avons hérité également du trône.
Voilà pourquoi nous sommes assis dessus.
Nous avons hérité de la vie parce que Dieu est la vie, Dieu à la vie.
Nous héritons de Yehoshua également parce que la Bible dit que Yehoshua nous appartient.
Dans le salut il y a l'adoption.
Dans le salut il y a la position que nous occupons.
Il y a l'autorité, il y a la sûreté.
Et ça c'est terrible frères ! Et ça c'est la généalogie de Yehoshua par Matthieu donc Joseph.
Adopté.
Et quand Satan pouvait attaquer Yehoshua pour lui dire « Non mais tu n'es pas le roi d'Israël ».
Il disait « Si, mon père adoptif, son ancêtre c'est David et c'est le plus grand roi d'Israël.
Donc toi tu ne peux pas régner ici parce que c'est moi qui ait hérité de son trône ».
Quand Dieu, par Nathan, disait à David dans 2 Samuel 7 « Qu'un de tes enfants… », en parlant de Yehoshua, « que je vais établir à ta place et son trône ne passera pas.
Son royaume va être un royaume éternel ».
Nathan ne savait pas qu'il allait y avoir un homme du nom de Joseph.
Il est passé inaperçu, Joseph, pourtant il a joué un grand rôle.
« Ah non Marie est enceinte ! Mais je n'ai pas été le premier donc je ne peux pas l'épouser ».
Ça c'est Joseph.
Mais Gabriel lui dit « Si, si tu vas justement la prendre parce que derrière cette décision que tu vas prendre il y a beaucoup de conséquences.
Il y a beaucoup de vies qui ont été touchées et délivrées ».
Nous autres on était derrière.
Et grâce à l'obéissance de Joseph nous pouvons dire « Alléluia, gloire à Dieu ».
Voilà pourquoi il faut obéir au Seigneur.
II/ La généalogie de Yehoshua par Luc Luc 3 : 23 Jésus avait environ trente ans lorsqu`il commença son ministère, étant, comme on le croyait, fils de Joseph, fils d`Héli, 24 fils de Matthat, fils de Lévi, fils de Melchi, fils de Jannaï, fils de Joseph, 25 fils de Mattathias, fils d`Amos, fils de Nahum, fils d`Esli, fils de Naggaï, 26 fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Sémeï, fils de Josech, fils de Joda, 27 fils de Joanan, fils de Rhésa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri, 28 fils de Melchi, fils d`Addi, fils de Kosam, fils d`Elmadam, fils D`Er, 29 fils de Jésus, fils d`Éliézer, fils de Jorim, fils de Matthat, fils de Lévi, 30 fils de Siméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d`Éliakim, 31 fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Nathan, fils de David, 32 fils d`Isaï, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Salmon, fils de Naasson, 33 fils d`Aminadab, fils d`Admin, fils d`Arni, fils d`Esrom, fils de Pharès, fils de Juda, 34 fils de Jacob, fils d`Isaac, fils d`Abraham, fis de Thara, fils de Nachor, 35 fils de Seruch, fils de Ragau, fils de Phalek, fils d`Éber, fils de Sala, 36 fils de Kaïnam, fils d`Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamech, 37 fils de Mathusala, fils d`Énoch, fils de Jared, fils de Maléléel, fils de Kaïnan, 38 fils d`Énos, fils de Seth, fils d`Adam, fils de Dieu.
Vous savez quand on médite la généalogie de Yehoshua dans Matthieu et dans Luc, beaucoup de chrétiens passent vite, ils ne s'arrêtent pas dessus pourtant il y a tellement de vérités là-dedans.
C'est incroyable, fils de, fils de, fils de….
C'est important tout ça ! Et ce qui m'a touché ici c'est que l'un des ascendants de Yehoshua c'est Lémec.
1/ Lémec C'est le premier polygame de l'histoire biblique.
Donc Yehoshua peut aussi sauver les polygames.
Est-ce que vous savez que Yehoshua vous a sauvés, non en tant que Dieu, mais en tant qu'homme ? C'est très important de le savoir.
En tant qu'Adam, le dernier Adam.
Adam veut dire terrien.
Pour sauver l'humanité, pour sauver l'homme, il fallait que Dieu se fasse homme.
Donc il fallait également qu'il ait une généalogie composée d'hommes, des pécheurs pour pouvoir mieux les sauver.
Cela ne veut pas dire que les polygames doivent rester polygames, il faut qu'ils se repentent.
Genèse 4 :19 Lémec prit deux femmes: le nom de l`une était Ada, et le nom de l`autre Tsilla Voilà le premier polygame de l'histoire de la Bible.
Il était orgueilleux mais on le cite parmi les ancêtres de Yehoshua.
2/ Noé On nous parle également de Noé.
On en a parlé la dernière fois mais cette fois ci on va en parler autrement.
Noé est le premier ivrogne de la Bible.
Même les ivrognes peuvent être sauvés.
Alléluia ! Voilà pourquoi Yehoshua propose le vin nouveau.
Aux noces de Cana on lui dit « Mais les gens ont bu le vieux vin maintenant ils sont tous souls, ivres et toi tu amènes un autre vin maintenant le meilleur ».
Dieu est grand ! Vous le croyez n'est-ce pas ? C'est la lignée de Marie 3/ Sem On voit Sem également parmi les ancêtres de Yehoshua selon la généalogie de Luc.
Celle de Marie.
Quand on parle d'antisémitisme on voit seulement l'antipathie vis-à-vis des juifs.
Alors que c'est faux.
C'est l'antipathie vis-à-vis des sémites.
Les descendants de Sem.
Or les Arabes font partie également des descendants de Sem.
Ce sont des sémites.
Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire que même nos frères et soeurs d'origine du Maghreb peuvent également être sauvés.
Alléluia ! Les cananéens, il les sauve.
Les Arabes, il les sauve.
Les noirs, il les sauve.
Mais ce n'est pas possible ça.
Dieu est magnifique.
4/ Salomon Et vous savez qu'on parle également dans la généalogie de Mathieu, j'avais oublié Salomon.
David avait piqué la femme d'autrui.
Il a eu Salomon avec cette femme.
La femme d'Urie.
Bath Schéba.
Et on le prend Salomon et on le met dans la lignée de Yehoshua.
Vous avez vu tout ce mélange ? Des cas compliqués.
C'est comme si on les avait alignés, il y avait deux queues remplies de malades et on leur dit « Voilà vous êtes les ancêtres du Sauveur parce que pour justifier son ministère de Sauveur il faut que vous soyez malades.
Parce qu'il est venu sauver les malades ».
Seigneur, tu es magnifique.
Donc si quelqu'un condamne les Arabes pour dire « Vous vous allez mourir musulmans », les Arabes peuvent se dire « Frère, c'est écrit dans la Bible que Sem notre ancêtre est l'ancêtre de Yehoshua par Marie.
Donc nous pouvons être sauvés ».
Voilà pourquoi Yehoshua a dit « Allez et faites de toutes les nations des disciples ».
Voilà pourquoi Dieu avait dit à Abraham « Lève tes yeux au ciel.
Est-ce que tu peux compter le nombre d'étoiles ? Telle seras ta postérité ».
Les nations.
5/Adam Et vous avez vu ? On finit avec Adam.
Et ça c'est magnifique ce que Dieu m'a enseigné ici.
Pourquoi Adam ? Si vous remontez tout ce monde-là vous allez atteindre Adam forcément.
Actes 17 : 26 Il a fait que tous les hommes, sortis d`un seul sang, habitent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure.
Tous les hommes sortis d'un seul sang ou encore âme.
Tous les hommes, tous les ancêtres de Yehoshua homme avaient en eux du sang d'Adam.
Un sang pollué par le péché.
Genèse chapitre 3 : 20 Adam donna à sa femme le nom d`Eve: car elle a été la mère de tous les vivants.
Donc là nous avons encore une confirmation qu'Eve est la mère de tous les vivants.
Adam et Ève, ces deux passages nous enseignent que tous les hommes, tous les êtres humains sont sortis d'Adam et Ève.
Même s'il y a plusieurs races : blancs, noirs, arabes… tous, nous sommes sortis d'un seul sang, pollué.
Il n'y a aucune race, même si on veut nous fait croire qu'il y a la race aryenne, c'est faux, toutes les races sont polluées par le péché.
La Parole est claire frères.
Romains chapitre 5 : 12 C`est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu`ainsi la mort s`est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,.
.
.
Par un seul homme, Adam, le péché est entré dans le monde.
Et le péché nous éloigne de Dieu.
Nous parlons du salut mais on ne peut pas parler du salut sans parler du Sauveur et on ne peut pas parler du Sauveur sans parler de ses ancêtres.
Pourquoi avons-nous besoin du salut ? Parce que nos ancêtres étaient contaminés, et nous-mêmes, notre ancêtre Adam était pécheur, était tombé dans le péché.
Et la Parole nous dit ici que par un seul homme le péché est entré dans le monde.
On ne donne que ce que l'on a ! Le sang d'Adam, après sa chute, était pollué, contaminé par le péché donc il a transmis ses gènes à sa postérité.
Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.
Romains 3 : 23.
Maintenant qu'est-ce qu'il se passe ? Il est question ici de la race d'Adam.
Adam veut dire terre tout simplement.
Et Dieu pour sauver la race d'Adam, il fallait qu'il devienne lui-même Adam.
Est-ce que vous comprenez ? 1 Corinthiens chapitre 15 : 45 C`est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante.
Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.
Donc il y a deux Adam.
Dieu, pour sauver la descendance d'Adam ainsi qu'Adam lui-même, il fallait qu'il soit comme Adam, comme nous.
C'est pour cela que la Parole nous dit qu'il a paru comme un vrai homme.
Est-ce que vous comprenez ? On a vu que Ruth a été sauvée par Boaz, donc rachetée par Boaz.
Boaz l'a épousée parce qu'il était parent de Naomi.
Et comme Ruth avait été l'épouse du fils de Naomi donc par le lien du mariage Ruth était devenue de la famille de Naomi et donc de la famille de Boaz.
Adoptée ! Et pour sauver l'homme Dieu n'a pas envoyé un animal.
Dieu a envoyé un homme.
Voilà pourquoi Yehoshua a été appelé 132 fois par Luc fils de l'homme, pour s'identifier à nous.
Philippiens 2 : 5 à 7 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, existant en forme de Dieu, il n'a point regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais il s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et il a paru comme un vrai homme.
Il a paru comme un vrai homme.
Comme un vrai homme.
Voilà pourquoi le mystère de la piété est grand.
Quand vous allez dire aux musulmans que Yehoshua est Dieu, à la fois Dieu et Fils de Dieu, ils ne vont pas comprendre cela parce que c'est un mystère.
Il a paru comme un vrai homme.
Hébreux chapitre 2 : 14 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il rende impuissant celui qui avait la puissance de la mort, c`est à dire le diable, 15 ainsi il délivre tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.
Vous vous rendez compte ici ? La Bible dit que puisque les enfants, donc nous autres, les descendants d'Adam participent au sang et à la chair, c'est-à-dire à une naissance physique.
Ils font neuf mois dans le ventre de leur mère avant de naître.
Et bien qu'est-ce qui se passe ? Dieu pour nous sauver s'est dit « La meilleure manière de les sauver c'est de procéder comme eux, de naître comme eux pour pouvoir vaincre Satan ».
Il n'a pas vaincu Satan en tant que Dieu mais en tant que homme.
Et ainsi il délivre tous ceux qui par crainte de la mort étaient retenus toute leur vie dans la servitude.
Car assurément ce n`est pas à des anges qu`il vient en aide, mais c`est à la postérité d`Abraham.
Ce n'est pas à des anges.
Les anges n'ont pas besoin d'être sauvés parce qu'ils sont saints.
Donc Yehoshua n'est pas venu comme un ange avec des ailes.
(…).
17 En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères… En toutes choses.
A qui ? A ses frères ! Ses frères étaient comment ? Eh bien nous autres.
Ses frères mangeaient du pain donc lui aussi a mangé.
Ses frères pleuraient donc lui aussi pleurait.
Jésus pleura.
Bah oui ! Ses frères dormaient donc lui aussi il dormait.
Alors que Dieu ne dort ni ne sommeille.
Bah oui frères ! L'amour de Dieu est tel qu'il s'est incarné pour devenir semblable à nous.
C'est-à-dire qu'il avait faim comme nous autres.
Il pouvait être blessé physiquement.
D'ailleurs, il a été blessé physiquement.
Trahi.
Il a pleuré.
Il avait du sang comme toi et moi.
Il a dit aux apôtres « Regardez, c'est bien moi.
Un esprit n'a ni chair ni sang comme vous voyez que j'ai ».
Afin qu`il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l`expiation des péchés du peuple; 18 car du fait qu'il a souffert lui-même et qu'il a été tenté il peut secourir ceux qui sont tentés.
Voilà le meilleur Sauveur ! Contrairement à d'autres divinités, à d'autres religions ou leurs dieux sont restés dieux.
Mais notre Dieu est devenu comme nous frères.
Alléluia ! C'est ça la différence.
Parce qu'il peut parfaitement nous sauver parce qu'il nous connaît.
Il n'y a aucune souffrance auquel nous sommes soumis que Dieu, que Yehoshua n'ait connue.
Dieu a pris ta place, Dieu a pris ta forme.
Dieu a mangé comme toi.
Dieu est resté dans le ventre de Marie pendant neuf mois comme toi et moi.
Donc quand il présente tes problèmes au Père il sait de quoi il parle.
Voilà pourquoi il peut mieux sauver.
Si c'était en tant que Dieu ça n'allait pas marcher parce que les hommes allaient lui dire « Mais toi tu es resté là-haut dans ton ciel tu ne peux pas véritablement nous sauver ».
Ne peux consoler une personne qui a perdu son père que celle qui a elle-même perdu son père.
Il va dire « Je suis passé par là frère ».
Donc quand Yehoshua vient nous sauver il dit « Je suis passé par là.
Mon ancêtre a fait la même chose que toi ».
« Mais Seigneur, tu as vu ? Je suis une prostituée ».
« Bah oui mais Rahab, c'est mon ancêtre ».
« Ah ! D'accord ».
« Seigneur, écoute moi je suis né d'une relation incestueuse ».
« Bah, oui Pérets c'est pareil ».
« Seigneur, mais je suis descendant d'Adam ».
« Bah oui mais moi je suis le dernier Adam ».
« Mais Seigneur, écoute je suis mort.
Je suis en train de mourir ».
« Mais moi j'ai connu la mort et je l'ai vaincue en tant qu'homme ».
« Waouh ! Seigneur, je n'ai plus peur de la mort ».
Parce que quand on est sauvés on a plus peur de la mort.
Quel Sauveur ! C'est incroyable, frères.
C'est magnifique.
Un Dieu qui est devenu homme, qui mangeait les mêmes aliments que les apôtres.
Imaginez quelqu'un qui vient vous voir vous lui présentez à manger.
Un roi qui vient chez vous, très riche, il vient chez vous dans votre petite cabane pleine de saleté.
Vous lui présentez à manger, il se met à votre place et mange.
Vous dites « Mais ce n'est pas possible.
Vu sa position, son autorité, il se met à mon niveau.
Eh bien ce n'est pas possible ! ».
Eh bien c'est ça Yehoshua, le Sauveur.
Il n'est pas resté dans son ciel la bas en disant « Croyez en moi.
Venez à moi ».
Il est descendu.
Il peut parfaitement sauver la race d'Adam.
Adam dit « C'est fini, j'ai vendu la terre ».
Mais le Père avait prévu un autre Adam.
On nous dit qu'Adam a été créé à l'image de qui ? Créons l'homme à notre image.
Là c'est le Père  Là nous avons L'IMAGE  et là ADAM « Créons l'homme à notre image ».
L'homme créé à l'image de Dieu.
L'homme n'était pas l'image de Dieu : Le Père  L'IMAGE  ADAM Mais il était créé à l'image de Dieu.
Et Colossiens 1 : 15 dit que Yehoshua est l'image de Dieu.
Donc le premier Adam était la copie de Yehoshua.
La copie a échoué mais l'original n'échoue pas, frères !!! Notre Papa céleste a fait les choses en double.
Il savait que les copies allaient échouer.
La Jérusalem d'en bas était la copie de la Jérusalem d'en haut.
Le tabernacle d'en bas était une copie du tabernacle d'en haut.
C'est comme ça, frères ! Le Père savait qu'Adam, la copie, allait échouer.
Il avait gardé l'original, le mystère caché.
Satan a commencé à combattre les descendants d'Adam, les copies.
Nous étions des copies.
Et il nous a combattus.
Le Père a envoyé de grands prophètes mais c'était des copies.
Ils ont tous étés vaincus par la mort.
Élie est venu, Moïse est venu, Élysée… vaincus par la mort ! Mais l'original était gardé.
Or, dans le plan parfait du Père concernant le salut de l'humanité, Yehoshua, le véritable Adam.
Dans le A ici vous avez Abraham.
Dans le Da vous avez David et dans le M vous avez le Messie.
Vous comprenez ? Tout était prévu d'avance.
Ça veut dire quoi ? Le Père savait que le premier Adam allait échouer.
La copie.
Et il a prévu le dernier Adam, Yehoshua et dans Adam il y avait Abraham.
6/Abraham Pourquoi Abraham ? Parce qu'on a vu qu'Abraham faisait partie des ancêtres de Yehoshua.
Vous avez vu dans Genèse 12 avec Abraham, Dieu va commencer une nouvelle création.
Dieu dit à Abraham « Sors de ta patrie ».
Il le sort de la Mésopotamie, de Babylone.
Et il dit « Je vais faire de toi une grande nation ».
Et il devint de ce fait, le père de la foi.
C'est comme si Abraham était un autre Adam.
Avec Abraham Dieu commence une nouvelle création, un nouveau peuple, une nouvelle nation.
C'est magnifique ! Le père de la foi.
Donc voilà pourquoi pour être sauvé, il faut la foi.
C'est terrible.
« Femme, va ta foi t'a sauvé ».
C'est comme ça Yehoshua.
Donc sans la foi on ne peut pas accéder au salut.
Dieu avait prévu Adam, A, Abraham le père de la foi.
Il a cru.
Vous avez vu la foi d'Abraham quand Dieu lui dit dans Genèse 22 « Sacrifie-moi ton fils ».
Abraham a obéi.
Pourtant il n'avait aucun exemple d'une personne ressuscitée par Dieu mais il a cru que Dieu était capable de ressusciter son fils.
Vous voyez la foi ? « Je ne vois pas mais je crois que Dieu est capable de faire les choses ».
Donc par rapport au salut c'est pareil « Je crois que je suis sauvé ».
Nous le croyons pas à la foi.
7/ David Et ensuite nous avons David.
Pourquoi ? Parce que David est le plus grand roi d'Israël.
Avec David, Dieu a établi la royauté.
Et ça c'est magnifique.
Tout était prévu dans Adam.
III/ Le Messie Et ensuite le Mashiah.
Et quand Yehoshua est venu, il est venu sauver la postérité d'Abraham, d'abord.
Les juifs, les hébreux.
Sa mission était limitée à Israël.
Mais ce n'est pas parce qu'il ne voulait pas sauver les nations mais il a d'abord choisi les descendants physiques d'Abraham afin que ces derniers diffusent sa Parole dans les nations.
Et le Père avait tout prévu.
Et ça c'est profond, c'est magnifique.
Et quand Paul dit que Yehoshua est le dernier Adam ça veut dire simplement qu'il est venu achever l'oeuvre que le Père avait commencée avec le premier Adam.
Parce qu'il a échoué le premier Adam et le dernier a réussi.
Voilà pourquoi quand il est allé sur la croix, il a dit clairement « Tout est accompli ».
Tout est accompli.
Tout est accompli.
Quelle que soit ton origine, quels que soient tes péchés, si tu ouvres réellement ton coeur au Seigneur tu peux accéder à la vie éternelle.
Et le salut selon Romain 8 : 24 nous sommes sauvés par espérance.
Car c'est en espérance que nous sommes sauvés.
Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance: ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance.
Vous voyez ce que Paul dit ici ? Car c'est en espérance que nous sommes sauvés.
Le salut nous l'avons acquis par la foi en Yehoshua.
On est sauvé par lui en espérance.
Ça veut dire qu'il faut travailler pour son salut comme la Parole le dit.
Il faut travailler pour son salut.
Il ne faut pas se dire « Je donne ma vie à Yehoshua et ça s'arrête là ».
Non, c'est une erreur.
Nous sommes sauvés par grâce, c'est vrai mais après il y a les oeuvres du salut que nous devons fournir, produire.
Parce que ce salut, beaucoup de gens disent qu'on ne peut pas le perdre mais, on verra cela demain, cette doctrine qu'Augustin d'Hippone, au Ve siècle, a développée et qui a été reprise par Calvin qui dit qu'on ne peut pas perdre son salut.
Il parlait de la double prédestination.
C'est-à-dire que le Seigneur, notre Dieu, a destiné certaines personnes au ciel et d'autres à la damnation.
C'est faux ! Il faut se maintenir dans le salut.
On l'a acquis et Dieu nous donne tous les moyens nécessaires pour pouvoir le garder.
Donc il faut travailler pour son salut.
C'est en espérance, donc nous espérons.
En parlant du salut, il y a trois types de salut.
1/ Le salut de principe Nous sommes sauvés grâce à l'oeuvre de la Croix.
Le jour de notre conversion, dès l'instant où une personne accepte d'abandonner le péché et de suivre Yehoshua, cette personne quels que soient les actes qu'elle a posés dans sa vie, tout est effacé.
Tout est oublié par le Seigneur.
Donc elle reçoit instantanément la vie éternelle, le salut, grâce à Yehoshua.
Et ça c'est le premier type de salut.
C'est le salut de principe.
2/ Le salut de tous les jours Le deuxième type de salut, c'est le salut de tous les jours.
Dieu continue dans le quotidien à nous sauver.
Dieu nous sauve tous les jours.
Parce que le mot salut veut tout simplement dire délivrance.
Délivrance, sécurité, sûreté, conservation.
Donc Dieu nous sauve et nous donne également la force, les moyens nécessaires pour pouvoir conserver notre délivrance, notre salut.
Donc tous les jours Dieu nous sauve.
Chaque jour Satan essaye de nous faire tomber dans un péché, dans plusieurs pêchés.
Et Dieu, par sa grâce, nous sauve, nous protège… si nous sommes, bien sûr, obéissants à sa Parole.
Il nous donne la force pour pouvoir être obéissants également.
Les moyens nécessaires.
Chaque jour Satan nous tend des pièges, des embûches et Dieu nous sauve tous les jours.
3/ La rédemption finale Et le troisième type de salut c'est ce qu'on appelle la rédemption finale.
Hébreux chapitre 9 : 27 à 28 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement, de même Christ, qui s'est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur salut.
Vous vous rendez compte ? Ici on nous dit qu'il y a des gens qui attendent Yehoshua pour leur salut.
Donc c'est nous.
Pour notre salut.
Donc le troisième salut concerne l'âme, l'esprit et le corps physique.
C'est ce qu'on appelle la rédemption totale.
Selon 1 Corinthiens 15.
Le corps est semé infirme, il ressuscite glorieux.
La rédemption totale.
Nous avons besoin d'être sauvés de nous-mêmes, frères, de la chair, qui a des désirs contraires à ceux de l'Esprit.
Nous avons besoin d'être sauvés de ce monde, sauvés des mauvaises pensées.
Eh bien, nous soupirons après le salut définitif qui nous sera accordé lors du retour visible de Yehoshua.
Ça c'est magnifique.
Nous attendons Yehoshua pour notre salut.
Nous sommes fatigués.
Et on est sauvés en espérance comme nous l'avons vu.
Il ne faut pas se dire que « ça y est je suis chrétien donc maintenant je fais ma vie et je mène ma vie comme je le veux ».
Non ! Si on est sauvé, il faut produire également les oeuvres de salut.
On ne peut pas se dire chrétien et aller en boite de nuit.
Ce n'est pas possible, ça ne marche pas.
Ce n'est pas compatible.
La Parole est claire.
« Celui qui est né de Dieu ne pratique pas le péché ».
Non ! C'est clair.
C'est pour cela qu'il faut savoir ce que l'on veut.
Celui qui a reçu le salut de Dieu n'a plus besoin qu'on lui dise que convoiter n'est pas bon.
Que voler n'est pas bon.
Que mentir n'est pas bon.
L'Esprit de Dieu te convainc.
Indépendamment de ta volonté tu fuis le mal.
Le salut est une personne avant tout.
La personne de Yehoshua.
Qu'on appelle salut.
Le salut avant d'être une délivrance, une guérison, une sûreté… le salut est d'abord une personne que nous devons recevoir.
Et pas seulement recevoir mais également suivre.
Donc celui qui se dit chrétien, sauvé par Yehoshua et qui ne le suit pas n'est pas sauvé.
Donc les religieux disent « Nous sommes sauvés par grâce.
Que Dieu soit béni nous pouvons vivre notre vie selon le monde sans suivre Jésus, sans sa Parole ».
Mais ces personnes ne sont pas sauvées parce que Yehoshua est le chemin, la vérité et la vie.
Ça veut dire quoi ? D'abord, il y a le chemin.
Mais il faut l'emprunter ! Ce chemin est le chemin de la vérité.
Et ce chemin nous conduit à la vie.
C'est ça le salut.
Nous sommes dans un chemin qui est l'opposé du chemin du monde.
C'est un chemin qui est étroit.
Resserré.
La porte est très, très resserrée, trop étroite et très peu de gens passent par là.
Matthieu 7 nous le dit.
C'est ça le salut.
Le chemin n'est pas large.
Et c'est difficile et c'est pour cela que très peu de gens vont être sauvés.
Nous allons finir avec un passage dans Matthieu chapitre 7 : 13.
« Ah ! Je suis sauvé parce que je chante, parce que je prêche, parce que je connais la Parole ».
C'est faux mon ami.
On a déjà vu que quelques soient nos péchés nous pouvons accéder au salut grâce à Yehoshua.
Entrez par la porte étroite.
C'est déjà difficile ici.
C'est un ordre.
Si on veut avoir la vie.
Entrez par la porte étroite.
Il faut entrer par la porte étroite.
C'est la porte de Jean 10 je suis la porte des brebis.
C'est la porte qui menait au sacrifice.
Donc quand on accède au salut on accède à la mort.
La mort à soi-même.
La mort à sa culture.
La mort à ses coutumes et ses traditions.
Une personne qui a le salut est une personne qui voit les gens comme Dieu les voit.
Elle ne voit plus les noirs, les blancs, les jaunes, elle voit les coeurs maintenant.
Il n'y a ni juif, ni grec, ni homme, ni femme.
Tous sont un en Yehoshua.
Entrez par la porte étroite.
Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.
Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.
Quand Yehoshua dit « Je suis le chemin » c'est ce chemin-là.
Le chemin qui mène à la vie est comment ? Resserré.
Plein de persécutions, de rejets, de souffrances.
Donc dans le salut il y a la notion de la souffrance.
Et beaucoup ne veulent pas souffrir.
Quand on les critique un petit peu ils commencent à se rétracter.
« Oh non c'est difficile la vie chrétienne est dure ».
Bah oui frères.
Bah oui ma soeur, bah oui.
Il faut combattre le bon combat et garder la foi.
Tu penses que l'ennemi va te laisser tranquille avec la vie éternelle que tu as reçue ? « Ah ! Seigneur, depuis ma conversion je n'arrête pas d'avoir des pensées impures qui m'assaillent ».
Mais c'est normal ! « Seigneur, depuis ma conversion, j'ai une autre nature qui remonte, qui sort, qui apparaît mais je ne me reconnais plus ».
Mais c'est normal parce qu'avant c'étaient les ténèbres.
Cette nature pécheresse était cachée par les ténèbres alors quand la lumière est venue maintenant tu te rends compte que « Waouh ! C'est moi qui suis comme ça ? C'est moi qui parle comme ça à mon mari ? ».
« Ah mais non je suis pas une Jézabel ».
« Ah mais si ma soeur tu es une vraie Jézabel que Dieu va tailler encore ».
« Bah oui mon frère, tu es un Achab qui a cédé sa place à sa femme ».
C'est pour cela que le Seigneur nous sauve et nous laisse encore sur terre.
Il nous taille.
Il nous perfectionne frères.
La Parole peut sauver nos âmes.
Ce n'est pas toujours facile ! La porte là quand on y entre et bien on laisse des bagages.
On avait plein de bagages 40 kg, 200 tonnes « Jésus me voici.
Ah je suis sauvé ».
« Oui, tu es sauvé mais laisses tes bagages maintenant ».
Tu dis « Non, non, non, non, non… ».
Lui il dit « Si, si, si… ».
Là dans ta valise, à droite là, c'est rempli de colère.
Dans celle de gauche c'est rempli d'argent comme Zachée.
Zachée était très riche.
Quand Yehoshua est rentré chez lui il lui a dit quoi ? Aujourd'hui le salut est entré dans cette maison.
Et qu'est-ce que Zachée a dit ? Il a dit « Seigneur je veux rendre tout ce que j'ai.
Tous les bagages là, les excédents… ».
C'est ça le salut.
Tu te débarrasses de tous ces kilos inutiles.
« Seigneur, j'enlève ces 40 tonnes ».
Alléluia ! Gloire à Dieu.
Et là, tu te sens léger.
Et les gens te regardent et ils se disent « Mais tu n'es plus comme avant.
Tu ne fumes plus.
Mais qu'est-ce qui t'arrive ? Mais viens, viens… on va prendre un petit… ».
« Non, mes amis, c'est fini ».
« Mais tu ne parles plus comme avant.
Mais tu ne t'habilles plus comme avant ».
« Bah oui mais Dieu m'a changé ».
Les gens le voient.
Et là même si on te tue, tu vas au ciel.
Moi si je meurs aujourd'hui je vais au ciel.
Ce n'est pas de l'orgueil.
Mais je suis sûr et certain, j'ai vu ma place là-haut.
Un jour un ange est venu me chercher et m'a montré ma place.
Il m'a fait asseoir sur un trône.
Quelle grâce ! Il faut savoir ce que tu as reçu de la part du Seigneur.
Qu'est-ce que tu as reçu ? Je suis sûr et certain.
Si je meurs là… Il y aura au moins 3,4 cortèges carrément.
Les trompettes.
Un jour j'étais au ciel et j'ai vu des chrétiens habillés en blanc.
Ils étaient tous joyeux.
Il y avait des cortèges, des convois qui venaient de la terre, remplis de chrétiens qui venaient de décéder et ils étaient reçus… vraiment c'était magnifique.
On leur disait « Bienvenue à la maison du Père ».
Et j'étais là, je me disais je ne veux plus être ramené sur terre.
Je m'étais caché dans un coin, je regardais de loin comme ça et un ange est venu me dire « Allé Shora, tu rentres ».
Le salut ! Nous avons accès à la vie éternelle.
Vous vous rendez compte ? À l'arbre de vie.
Le salut ! Ça veut dire que c'est une vie qui ne s'arrête pas, qui ne s'arrête jamais.
On ne va plus s'ennuyer.
On va passer notre temps sur le trône.
On va nager avec Gabriel, avec Abraham pendant l'éternité.
Il y a plein de lacs, pleins de rivières, pleins de fleuves là-haut.
Fini la chaleur du soleil.
Fini les études qui n'en finissent plus.
Bac+ je ne sais pas quoi.
Licence….
Terminé le sida.
Terminé la convoitise.
Terminé les tracasseries, les paperasses… Fini ! Les démarches administratives.
La préfecture… Fini frères… Nous sommes dans le repos.
Tu vas voir ton Père céleste sur son trône.
« Bonjour Papa.
Comment tu vas aujourd'hui Papa ? ».
« Viens, viens mon enfant ».
Tu grimpes comme ça là sur les marches du trône et tu vas t'asseoir sur ses cuisses, tu poses ta tête sur sa poitrine.
Et tu écoutes les battements de son coeur.
Et chaque battement appelle ton nom.
Et tu es dans ses bras d'amour.
Et tu vas voir ses yeux comment ils sont.
Tu vas voir ses cheveux.
Tu vas commencer à caresser ses cheveux.
« Papa ! ».
Waouh ! Seigneur, mon Dieu.
Un jour j'étais dans ses bras d'amour et j'étais là prostré.
« Papa ».
On m'a amené au ciel pendant que j'étais en train de prier.
J'étais sur mon lit comme ça, à genoux et un ange est venu me prendre, il m'a amené au ciel, il me dépose dans les bras du Père.
Et il caressait ma tête.
Et j'étais là « Papa, je t'aime ».
Il me disait « Je t'aime aussi ».
Mes amis, quelle joie ! J'étais tellement guéri, tellement rempli de l'amour du Père.
Pendant l'éternité, parce que nous sommes sauvés, nous allons visiter les planètes que notre Père a créées.
Il y en a plein.
Il y a des planètes où il n'y a que des jardins.
Et on va visiter telle planète avec Gabriel.
« Gabriel viens avec moi on va aller visiter ».
« Ok, on y va ».
Frères, on va voler, portés par le vent de l'Esprit de Dieu.
Un jour, j'aime la nature, j'aime également tout ce qui est galaxie, planètes… un ange est venu me voir.
Il m'amène au ciel et on a traversé, on est passé devant notre galaxie.
Je me voyais, on a quitté la terre, on arrive dans l'espace, on a vu notre galaxie et on voit Andromède, la galaxie voisine de la nôtre.
Et je voyais les étoiles.
C'était magnifique.
Et on montait, on montait et on arrive au ciel.
Oh ! Jésus de Nazareth ! Waouh ! L'univers c'est tellement immense.
Et les anges sont là, dans l'adoration.
Y en a qui travaillent.
Y en a qui sont en train de coudre des vêtements… Il y a des plantes qui chantent, des oiseaux qui chantent.
C'est magnifique ! Des jardins immenses.
Et toute la création là-bas respire l'amour du Père.
Il y a des anges qui ne veulent même pas venir sur terre tellement c'est sale.
Quand ils viennent en mission, ils rentrent aussitôt.
Et les Paul et les Pierre et les Jacques et les Jean nous ont précédés.
Ils sont là-haut en attente.
Ils sont en train d'adorer le Père.
Ils sont là en train d'attendre que l'Epouse, que le Corps de Yehoshua soit parachevé, achevé, accompli pour partir à l'enlèvement, frères.
Le salut ! Frères, je me rappelle un jour avant que Dieu ne me touche j'étais dans une piscine avec mon cousin.
On courait les femmes à l'époque.
Je me rappelle très bien, je me suis retrouvé au fond de la piscine.
Elle faisait au moins 3 ou 4 m de profondeur.
Et là je me noyais.
Personne ne me voyait.
Il y avait tellement de monde.
Personne n'a remarqué que j'étais en train de me noyer.
Et je me disais « Oh ! Je meurs sans Jésus.
Je vais en enfer ».
Et une force m'a saisi, m'a tiré de là.
Frères, quand je suis sorti de là je me suis dit « Shora c'est fini.
Maintenant c'est la prière ».
Et depuis je n'ai plus abandonné frères.
Ah non, le salut il faut le garder.
C'est un trésor terrible.
Donc parce que tu es sauvé tu peux sauver ta famille.
Tu peux sauver ton mari.
Tu peux sauver ta femme, tes enfants… en leur prêchant l'amour de Dieu au nom de Yehoshua.
L'Effusion de l'Esprit - Shora Kuetu

L'Effusion de l'Esprit     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

Joël chapitre 2 : 1 à 32 Sonnez de la trompette en Sion! Faites-la retentir sur ma montagne sainte! Que tous les habitants du pays tremblent! Car le jour de l'Éternel vient, car il est proche, Jour de ténèbres et d'obscurité, Jour de nuées et de brouillards, Il vient comme l'aurore se répand sur les montagnes.
Voici un peuple nombreux et puissant, Tel qu'il n'y en a jamais eu, Et qu'il n'y en aura jamais dans la suite des âges.
Devant lui est un feu dévorant, Et derrière lui une flamme brûlante; Le pays était auparavant comme un jardin d'Éden, Et depuis, c'est un désert affreux: Rien ne lui échappe.
A les voir, on dirait des chevaux, Et ils courent comme des cavaliers.
A les entendre, on dirait un bruit de chars Sur le sommet des montagnes où ils bondissent, On dirait un pétillement de la flamme du feu, Quand elle consume le chaume.
C'est comme une armée puissante Qui se prépare au combat.
Devant eux les peuples tremblent, Tous les visages pâlissent.
Ils s'élancent comme des guerriers, Ils escaladent les murs comme des gens de guerre; Chacun va son chemin, Sans s'écarter de sa route.
Ils ne pressent point les uns les autres, Chacun garde son rang; Ils se précipitent au travers des traits Sans arrêter leur marche.
Ils se répandent dans la ville, Courent sur les murailles, Montent sur les maisons, Entrent par les fenêtres comme un voleur.
Devant eux la terre tremble, Les cieux sont ébranlés, Le soleil et la lune s'obscurcissent, Et les étoiles retirent leur éclat.
L'Éternel fait entendre sa voix devant son armée; Car son camp est immense, Et l'exécuteur de sa parole est puissant; Car le jour de l'Éternel est grand, il est terrible: Qui pourra le soutenir? Maintenant encore, dit l'Éternel, Revenez à moi de tout votre coeur, Avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations! Déchirez vos coeurs et non vos vêtements, Et revenez à l'Éternel, votre Dieu; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu'il envoie.
Qui sait s'il ne reviendra pas et ne se repentira pas, Et s'il ne laissera pas après lui la bénédiction, Des offrandes et des libations pour l'Éternel, votre Dieu? Sonnez de la trompette en Sion! Publiez un jeûne, une convocation solennelle! Assemblez le peuple, formez une sainte réunion! Assemblez les vieillards, Assemblez les enfants, Même les nourrissons à la mamelle! Que l'époux sorte de sa demeure, Et l'épouse de sa chambre! Qu'entre le portique et l'autel Pleurent les sacrificateurs, Serviteurs de l'Éternel, Et qu'ils disent: Éternel, épargne ton peuple! Ne livre pas ton héritage à l'opprobre, Aux railleries des nations! Pourquoi dirait-on parmi les peuples: Où est leur Dieu? L'Éternel est ému de jalousie pour son pays, Et il épargne son peuple.
L'Éternel répond, il dit à son peuple: Voici, je vous enverrai du blé, Du moût et de l'huile, Et vous en serez rassasiés; Et je ne vous livrerai plus à l'opprobre parmi les nations.
J'éloignerai de vous l'ennemi du nord, Je le chasserai vers une terre aride et déserte, Son avant-garde dans la mer orientale, Son arrière-garde dans la mer occidentale; Et son infection se répandra, Sa puanteur s'élèvera dans les airs, Parce qu'il a fait de grandes choses.
Terre, ne crains pas, Sois dans l'allégresse et réjouis-toi, Car l'Éternel fait de grandes choses! Bêtes des champs, ne craignez pas, Car les plaines du désert reverdiront, Car les arbres porteront leurs fruits, Le figuier et la vigne donneront leurs richesses.
Et vous, enfants de Sion, soyez dans l'allégresse et réjouissez-vous En l'Éternel, votre Dieu, Car il vous donnera la pluie en son temps, Il vous enverra la pluie de la première et de l'arrière-saison, Comme autrefois.
Les aires se rempliront de blé, Et les cuves regorgeront de moût et d'huile.
Je vous remplacerai les années Qu'ont dévorées la sauterelle, Le jélek, le hasil et le gazam, Ma grande armée que j'avais envoyée contre vous.
Vous mangerez et vous vous rassasierez, Et vous célébrerez le nom de l'Éternel, votre Dieu, Qui aura fait pour vous des prodiges; Et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion.
Et vous saurez que je suis au milieu d'Israël, Que je suis l'Éternel, votre Dieu, et qu'il n'y en a point d'autre, Et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion.
Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions.
Même sur les serviteurs et sur les servantes, Dans ces jours-là, je répandrai mon esprit.
Je ferai paraître des prodiges dans les cieux et sur la terre, Du sang, du feu, et des colonnes de fumée; Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang, Avant l'arrivée du jour de l'Éternel, De ce jour grand et terrible.
Alors quiconque invoquera le nom de l'Éternel sera sauvé; Le salut sera sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Comme a dit l'Éternel, Et parmi les réchappés que l'Éternel appellera.
Vous voyez, frères ? Quelle parole Joël chapitre 2 ! Cette parole prophétique avait été donnée par notre frère et prophète, Joël, certainement au 8e siècle avant Jésus Christ.
Et ce prophète a parlé du jour de l'Eternel.
Ce prophète, donc Joël, a parlé, également, de l'effusion de l'Esprit de Dieu.
Car sans le Saint Esprit, comme vous le savez, nous ne pouvons rien entreprendre pour le Seigneur.
Nous ne pouvons même pas prier, adorer correctement.
Nous ne pouvons pas non plus toucher le coeur du Père parce que le Saint Esprit, comme vous le savez, sonde les profondeurs même de Dieu.
Et Joël parle, d'abord, du jour de l'Eternel.
Il a commencé cette parole par « Sonnez de la trompette en Sion ».
Sonnez de la trompette.
Donc là, Joël invite les prophètes à pouvoir se lever et parler de la part du Seigneur.
Faites-la retentir sur ma montagne sainte! Donc là, la montagne c'est le royaume d'Israël, c'est Israël.
Et Joël va parler, d'abord, de la captivité babylonienne parce qu'il va parler du jour de l'Eternel mais, en fait, cette parole s'est accompli partiellement lors de la captivité babylonienne, donc en 630 à peu près avant Jésus Christ, lorsque le roi Nebucadnetsar est venu en Israël et il a détruit les murailles ainsi que le temple.
Et là il y avait la confusion, effectivement, en Israël.
Les hébreux étaient complètement dans la confusion parce que la gloire de Dieu n'était plus dans le temple.
Dans Ezéchiel 11 on voit cette gloire, cette shekina quitter le temple et ainsi que la ville de Jérusalem.
Donc le peuple était dans la confusion.
Les femmes étaient violées selon Lamentations de Jérémie 5, Lamentations de Jérémie 4 : 10 également.
On nous dit que les femmes juives, malgré leur tendresse, faisaient cuir leurs propres enfants et les mangeaient.
Vous voyez ? À cause de la famine.
Les babyloniens, à la tête desquels, il y avait Nebucadnetsar, le roi, avaient assiégé pendant trois ans Jérusalem donc personne ne pouvait entrer ni sortir de là et les marchandises n'y entraient plus.
Donc il avait la famine.
La famine était grande.
Et les femmes juives commençaient à consommer leurs propres enfants.
Il n'y avait plus de prophètes.
Le seul prophète qui avait été suscité par le Seigneur pour parler c'était Jérémie et il n'était pas, malheureusement, écouté par le peuple.
Donc il y avait une telle confusion que les hébreux ne savaient plus à qui s'adresser et vers quel Dieu envoyer leurs requêtes.
Donc il avait la confusion.
Et le Seigneur, ici, parlait de l'armée de sauterelles ; de jélek, de hasil et de gazam, ce sont des espèces de sauterelles ; il va comparer, le Seigneur, l'armée babylonienne à une invasion de sauterelles.
Vous savez les sauterelles quand elles arrivent quelque part, mes amis, quand elles rentrent dans un champ, elles dévorent tout.
Donc c'est exactement ce qui s'est passé à l'époque de Nebucadnetsar, roi de Babylone.
Il y avait cette grande armée babylonienne qui était arrivée à Jérusalem et elle avait tout détruit pratiquement.
Tout détruit.
Il y avait une telle confusion.
Une telle confusion, mes amis, dans les coeurs des enfants d'Israël parce que l'Esprit n'était plus là.
Il y avait la famine.
Il y avait des femmes qui étaient violées, des jeunes gens étaient violés.
Et les nobles du pays étaient déportés de Jérusalem à Babylone.
Donc il y avait la confusion.
Mais Joël chapitre 2, mes amis, s'accomplira totalement, intégralement lors de la grande tribulation.
Lors du gouvernement de l'impie, de l'Antéchrist.
Et on y est pratiquement là, frères.
Il y a déjà cette confusion spirituelle qui est là depuis des années dans les églises, comme vous le savez.
La shekina de Dieu a disparu.
Les conversions authentiques ont disparu.
Les miracles réels ont disparu pratiquement.
Les baptêmes véritables ont disparu pratiquement… Et donc il y a cette confusion dans laquelle nous sommes depuis des années.
Et là, cette parole de Joël 2 qui s'est accomplie lors de la captivité babylonienne en 630 av.
J.
-C.
s'accomplira intégralement lors de la grande tribulation.
Mais nous vivons déjà les prémices de cette confusion spirituelle depuis quelques années comme vous le savez, d'où la nécessité de revenir à la Parole pure, à la Parole véritable donc à la réformation des coeurs et des églises selon le modèle biblique.
Vous voyez cette confusion qui est là, frères ? Et Joël, le Seigneur, l'a suscité pour prévenir, pour préparer les hébreux, pour aussi leur éviter cette éventuelle attaque babylonienne.
Mais, malheureusement, le peuple n'a pas prêté attention aux interpellations prophétiques du prophète Joël.
Alors, la shekina n'était plus là.
Il n'y avait plus la gloire de Dieu en Israël.
Il n'y avait plus rien.
Et nous sommes, bien évidemment, dans la même configuration actuellement qu'à l'époque de Joël, de Jérémie précisément.
Et vous savez ? Dieu dit ici « Qu'après cela » donc après ce temps de confusion, après que l'armée de sauterelles aura détruit Israël pratiquement, Dieu dit « Après cela je répandrai mon esprit sur toute chair ».
Ça c'est une parole terrible que Dieu va libérer ici par le prophète Joël.
Car l'Esprit n'était pas libéré à tout le peuple, frères et soeurs.
Ça c'était la prière de Moïse qui va être exaucée par Dieu.
Mes amis, nous sommes dans Nombres chapitre 11 : 1.
En fait, on voit le peuple d'Israël qui murmurait parce qu'il n'y avait pas de la nourriture.
Le peuple voulait de la viande.
Parce que le peuple se disait « Mais écoute en Égypte on avait du boeuf, on avait des entrecôtes.
On mangeait de tout.
Et là, dans le désert il n'y a plus de viande et nous sommes forcés de suivre un régime draconien.
Ça nous plaît pas donc il nous faut de la viande ».
Alors Moïse au verset 10 de Nombres 11, Moïse était attristé, il dira au verset 12 Est-ce moi qui ai conçu ce peuple? Est-ce moi qui l'ai enfanté, pour que tu me dises: Porte-le sur ton sein, comme le nourricier porte un enfant, jusqu'au pays que tu as juré à ses pères de lui donner? Où prendrai-je de la viande pour donner à tout ce peuple? La Bible nous dit au verset 16 L'Éternel dit à Moïse: Assemble auprès de moi soixante-dix hommes des anciens d'Israël, de ceux que tu connais comme anciens du peuple et ayant autorité sur lui; amène-les à la tente d'assignation, et qu'ils s'y présentent avec toi.
Je descendrai, et là je te parlerai; je prendrai de l'esprit qui est sur toi, et je le mettrai sur eux, afin qu'ils portent avec toi la charge du peuple, et que tu ne la portes pas à toi seul.
Et que se passe ? La Bible nous dit, il y a eu 70 anciens qui étaient appelés dans la tente d'assignation, deux manquaient : Médad et Eldad.
Il y en avait seulement 68 dans la tente d'assignation.
Donc l'onction va descendre sur eux et ils vont tous commencer à parler en langues au verset 25 L'Éternel descendit dans la nuée, et parla à Moïse; il prit de l'esprit qui était sur lui, et le mit sur les soixante-dix anciens.
Et dès que l'esprit reposa sur eux, ils prophétisèrent; mais ils ne continuèrent pas.
Bien qu'ils ont reçu l'onction, ils ont prophétisé courtement.
Donc c'était une onction, juste les prémices, pour leur donner un avant-goût de l'effusion de l'Esprit qu'il allait y avoir des années après dans Actes 2.
Donc on nous dit que « Il y eut deux hommes, l'un appelé Eldad, et l'autre Médad, qui étaient restés dans le camp, et sur lesquels l'esprit reposa; car ils étaient parmi les inscrits, quoiqu'ils ne fussent point allés à la tente; et ils prophétisèrent dans le camp ».
Ils n'étaient pas dans la tante d'assignation mais comme leur nom étaient inscrits… Vous vous rendez compte frères ? Ça c'est merveilleux.
Ça veut dire que même si tu n'es pas dans un bâtiment qu'on appelle église, même si tu n'es pas dans une dénomination qui est respectée par le monde, dans le monde entier.
Même si tu n'es pas vu, accepté, approuvé par les grands bishop… Écoute-moi, ce soir, mon frère, ma soeur.
Mais si ton nom est inscrit dans le Livre de Vie de l'Agneau dès la fondation du monde ; écoute-moi, tu auras ta part de bénédictions au nom de Yehoshua.
Le problème ce n'est pas d'être là où tout le monde se trouve, dans la tente d'assignation.
Le problème c'est d'être inscrit pour recevoir la portion de l'Esprit, pour vivre ce réveil que le Seigneur est en train d'envoyer dans les nations avant l'enlèvement de l'Eglise.
Parce que, en fait, ce soir nous allons parler de ce réveil qui va secouer les enfants véritables du Seigneur dans les Nations.
Qui a déjà commencé pour votre information.
C'est le réveil qui va nous préparer à l'enlèvement de l'Eglise.
Et je suis convaincu que c'est le dernier.
Ça c'est moi.
Je ne dis pas que Dieu m'a dit ! Donc Eldad, et Médad n'étaient pas dans la tante d'assignation.
Ils étaient dans le camp mais ils se sont mis à prophétiser.
Et on nous dit qu'un jeune homme, Un jeune garçon courut l'annoncer à Moïse, et dit: Eldad et Médad prophétisent dans le camp.
Donc ce n'était pas normal parce qu'ils n'étaient pas dans la tente d'assignation mais ils prophétisaient quand même.
Et ils vont dire à Moïse « Mais ces deux-là ne se sont pas conformés aux règles générales.
Donc il ne faudrait pas qu'ils prophétisent ».
Et Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse depuis sa jeunesse, prit la parole et dit: Moïse, mon seigneur, empêche-les! Frère, qui peut t'empêcher de prophétiser ? Qui peut t'empêcher de sonner la trompette si Dieu te dit « C'est le moment » ? Qui peut t'atteindre ? Qui peut t'éteindre ? Je veux encourager, ce soir, les frères et soeurs qui ont reçu un appel du Seigneur pour pouvoir faire l'oeuvre du Seigneur dans la sanctification.
Moïse lui répondit: Es-tu jaloux pour moi? Puisse tout le peuple de l'Éternel être composé de prophètes; et veuille l'Éternel mettre son esprit sur eux! Ça c'est fort.
C'était la prière prophétique de Moïse.
Moïse a compris que la charge était trop importante, la charge était énorme et il a demandé à ce que l'Esprit qui était sur lui soit répondu sur toutes les 12 tribus d'Israël.
Vous voyez frères ? Donc quand Joël 2 : 28 dit de la part du Seigneur que l'Esprit allait être répandu sur toute chair.
Frères, c'est fort.
Ça veut dire que le Saint Esprit n'était pas une exclusivité lévitique.
Donc Dieu va promettre la fin de l'excluvisme de l'Esprit.
Dieu va promettre que l'Esprit ne sera plus une exclusivité israélite, que toute chair pouvait recevoir le Saint Esprit.
Est-ce que vous pouvez vous imaginer la promesse que Dieu est en train de faire ici, 800 ans avant que Yehoshua ne s'incarne ? Que les 12 tribus d'abord, allaient recevoir le Saint Esprit.
Et Dieu dit « Même sur les servantes et les serviteurs » c'est-à-dire littéralement les esclaves.
Mes amis, j'aime le Seigneur.
Dieu promet que le Saint Esprit qui était arraché d'Adam, qui était retiré d'Adam dans Genèse 6, Dieu promet que cet Esprit-là allait être répandu sur toute chair.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que la prophétie de Joël, ici, pouvait être tournée en dérision par les hébreux ultra-orthodoxes qui pouvaient lui dire « Mais attends, mais Joël tu nous dis que le Saint Esprit va être accordé à toute chair ? Même aux arabes ? Même aux chinois ? Même aux Africains ? Même aux blancs ? Même aux français européens ? ».
« Oui.
Et même aux esclaves ».
Voilà pourquoi, frères, Esaïe 11 disait qu'un temps allait venir où Dieu allait se servir des barbares pour reprendre les hébreux.
Et ça c'est magnifique frères, ça c'est fort ! Joël dit qu'il allait répandre son Esprit sur toute chair.
Vos fils et vos filles.
Ça veut dire que même les femmes allaient avoir le Saint Esprit.
Frères, ça c'est quelque chose de terrible.
Vos fils et vos filles prophétiseront.
Prophétiser c'est parler sous l'inspiration.
Et auront des visions.
Ça veut dire que cette génération-là allait être, serait une génération de visionnaires, des gens qui voient loin.
Vous savez quelqu'un qui voit loin même s'il y a des difficultés, il ne va pas baisser les bras.
Je prends un exemple, Dieu te mets à côté d'un homme de Dieu.
Même si tu penses qu'il est dur, si tu es visionnaire, tu ne vas pas t'arrêter à la dureté.
Parce que tu vises le Royaume.
Vous voyez frères ? Il y en a beaucoup qui se découragent facilement parce qu'ils se disent « Non, mais c'est dur ».
Vous voyez les Guéhazi spirituels et les Judas qui ont une vision terrestre et qui sont trop éparpillés.
Ils ne voient pas loin.
Ils ne voient pas plus loin que leur nez.
Quand ils voient une belle maison, ils s'arrêtent dessus mais ils ne voient pas derrière la maison.
Quand ils voient une belle voiture, ils s'arrêtent dessus.
Et quand vous cognez dessus un peu là, vous cognez sur le matériel, ils sont excités, ils sont énervés.
Parce qu'ils ne voient pas plus loin.
Mais la Bible dit que l'Esprit sera répandu sur les hommes et les femmes, même sur les serviteurs, les servantes, les esclaves pour qu'ils aient des visions.
Pas seulement des visions, des songes, mais des visions du Royaume.
La vision de Dieu.
Quelle est la vision que Dieu t'a donnée ? Et quand le frère Shora dit que Dieu lui donne des visions, on dit « Non, ce sont des visions charnelles ».
On dit que « Non, c'est de la nécromancie ».
Parce que les gens n'ont plus de visions.
Les religieux n'ont plus de visions.
Ils ont des visions ventrales.
Ils ont des visions des bâtiments.
Mais les visions véritables frères… Je vais vous dire une chose, vous pouvez ne pas avoir de bâtiments, ne pas avoir de belles maisons, de belles voitures mais vous devez garder la vision que Dieu vous a donnée.
Il ne faut jamais la perdre.
Par ce que la vision que Dieu vous a donnée, dans cette vision, il y a la nourriture pour votre ventre.
Il y a la nourriture quotidienne.
Vous n'avez pas besoin de courir après les riches pour avoir la nourriture.
Vous avez besoin de vous accrocher à la vision que Dieu vous a donnée, frères.
Parce que quand Dieu donne une vision, il donne la provision.
Si Dieu te dit frère que « Ta vision, actuellement, c'est cette femme ».
Même si elle te dit « Non », ne commence pas à t'exciter comme une puce.
Il faut garder la vision dans ton coeur tout en marchant dans la sanctification.
Et quand tu as la vision dans ton coeur proclame, prophétise ! Le problème c'est qu'il y en a beaucoup qui sont dans la dépression.
Ils ont la vision et quand cette vision ne se réalise pas, ils refusent de prophétiser.
Ils voir voir des pasteurs pour qu'ils prophétisent à leur place.
Mais non, laisse Shora, moi je ne vais pas prophétiser sur toi tout le temps.
Laissez-moi parler prophétiquement, ce soir, un peu là pour que les écailles tombent au nom de Yehoshua.
Dieu te dit « Femme, voilà la vision que je veux pour toi à part la vision du Royaume.
Mais la vision pour l'instant là, c'est cet homme, c'est ton mari ».
Mais il ne faut pas t'exciter, ma soeur, comme une puce, il faut garder la vision.
Même si l'homme dit « Non, je n'ai pas reçu cela ».
D'ailleurs, il ne faut pas forcément aller voir l'homme pour parler.
Il faut garder la vision.
Il n'y a pas que la vision.
Il y a la prophétie.
Commence à prophétiser, à parler, à déclarer.
Si Dieu t'a parlé réellement.
Vous rentrez dans la dépression, la dépression te fait prophétiser la malédiction.
La dépression te fait prophétiser la négativité… « Oh non mais je ne peux pas ».
Mais tu ne peux pas, mais pourquoi tu te considères comme une sauterelle ? Comme les enfants d'Israël quand ils ont vu les anakim, ils ont dit « Non nous étions à nos propres yeux comme des sauterelles et eux aussi ils nous ont vu comme des sauterelles ».
Mais ta vision ne dépend pas de la manière dont les gens te voient.
Ta vision dépend de ce que Dieu dit de toi.
Ta vision dépend de la parole que Dieu t'a donnée dans le lieu secret.
Ton avenir est déterminé par la parole que Dieu a libérée sur ta vie et non par le regard de tes amis, par le regard de ceux qui t'entourent, par les propos de ta mère, de ton père, de ta femme, de ton mari, de ta fiancée, de ton fiancé, de tes amis tout ça, par les propos de tes détracteurs, par les propos de ceux qui t'entourent.
Ton avenir dépend de ce que Dieu t'a dit dans le lieu secret quelle que soit cette vision.
Même si elle parait impossible à réaliser, incroyable, et bien dis-toi que Dieu, qui est derrière cette parole prophétique, la réalisera.
Alors il faut qu'on arrête de se voir comme des sauterelles à chaque fois.
Parce que si tu es une sauterelle, on va t'attraper et te mettre dans la brousse, te mettre dans de l'eau comme ça tu vas pouvoir bien nager.
Mais parce que Dieu t'a dit que tu vas recevoir l'Esprit, que tu vas avoir des visions et prophétiser, et bien continue à avoir des visions de la part du Seigneur.
Que personne n'éteigne les visions que Dieu te donne.
La Bible dit que quand il n'y a pas de vision, de révélation le peuple est sans frein ! Vous voyez frères ? Et Dieu dit qu'il n'y aura plus de confusion.
Pourquoi ? Parce que l'Esprit sera répandu.
Frères, vous avez vu Pierre ? La vision de Pierre avant l'effusion de l'Esprit dans Actes 2 ? Le Pierre d'avant Actes 2 et le Pierre d'après Actes 2, c'est deux Pierre totalement opposés.
Le Pierre d'avant l'effusion de l'Esprit avait une vision terrestre, avait une vision ventrale.
Quand Jésus a été arrêté, crucifié, Pierre a entraîné au moins six disciples à la pêche.
Ils ont retrouvé rapidement leur ancien métier.
Pourquoi ? Parce que ce métier, il y avait encore une racine de ce métier dans le coeur de Pierre comme une roue de secours.
Combien de chrétiens ont des roues de secours ici ? Vous voyez frères ? C'est terrible ! Et Pierre avant l'effusion de l'Esprit, Pierre, devant une femme ; je ne dis pas que les femmes, attention, je ne minimise pas les femmes, je ne suis pas misogyne ; alors Pierre devant une femme, une servante, une esclave ! Attention ! Quand cette esclave a dit à Pierre « Toi aussi tu étais avec le galiléen parce que ton langage te trahit ».
Pierre a dit avec des imprécations, Pierre a juré « Je ne le connais pas ».
Il tremblait.
Vous avez vu Pierre ? Pierre avant l'effusion de l'Esprit, Pierre a dit à Jésus « A Dieu ne plaise.
Tu ne mourras jamais ».
Pierre avant l'effusion ! Pierre quand Jésus a dit « Achète maintenant des épées ».
Pierre, il avait certainement réservé deux épées tranchantes quelque part.
Il est parti prendre ces deux épées là, frères, parce que Pierre voulait se battre pour défendre, non Jésus, mais défende son beefteak, tout simplement.
Et Pierre a coupé l'oreille de Malchus, frères.
Tout de suite.
Il était violent notre frère Pierre.
Et quand Jésus est mort, il a dit aux autres apôtres « Ecoute là, là chacun pour soi, Dieu pour tous.
Jésus qu'on a suivi pendant trois ans et demi nous a trahi maintenant on repart ».
Et quand on lui pose la question « Tu connais Jésus ? ».
Il dit « Non, moi, Jésus je l'ai jamais vu ».
Frères, Pierre péchait.
La Bible nous dit qu'il était nu ! Tellement qu'il était dans la dépression Pierre a enlevé ses vêtements pour ne pas couler.
Parce que ça pesait lourd.
Il dit « Maintenant, je vais pêcher nu, peu importe les propos des gens.
Je m'en fous ».
Et j'imagine, frères, les amis de Pierre qui devaient lui dire « Toi, tu suis Jésus Christ de Nazareth là.
Soi-disant c'est lui le Messie.
Il n'a même pas fini sa formation en tant que charpentier.
Toi tu as abandonné ta femme ».
Parce que Pierre était marié, il avait des enfants certainement, parce qu'on nous parle de sa belle-mère qui était malade un jour.
On disait certainement de Pierre « Toi là, on te connaît.
Tu as abandonné ton entreprise.
Tu as abandonné tes collaborateurs là-bas.
Maintenant tu cours ici et là.
Tu dors sur les montagnes, la montagne des oliviers, Pierre.
Tu n'as même plus de maison.
Tu n'as même plus de toit.
Tu laisses ta famille Pierre et tu es en train de t'aventurer avec ce monsieur.
Et tu dis que son royaume sera établi un jour.
Mais t'a pas vu son message ? Il vous interdit d'acheter des armes.
Il vous dit que si on vous frappe sur la joue gauche, il faut donner la joue droite.
Quel est ce Messie qui va nous débarrasser des Romains ? Pierre ! Toi aussi qui es quand même un tout petit peu intelligent, tu n'as même plus de jugeote, tu suis bêtement cet homme.
».
Pierre avait certainement de tels propos chaque jour.
Et voilà que quand Jésus est mort.
Pierre maintenant, les gens devaient lui dire « Mais Pierre nous t'avions prévenu ».
Pierre était dans la dépression, frères.
Au nom de Yehoshua, Pierre était malade.
Maintenant, frères, Jésus va ressusciter, il va rencontrer Pierre.
Il va l'attraper.
Frères, les disciples étaient dans la dépression.
Il y en a deux, nous dit la Parole, dans Luc 24, qui repartaient dans un village, à Emmaüs, tellement qu'ils étaient dans la dépression.
Deux villageois ! Parmi les disciples de Jésus, il y avait des villageois, frères, qui avaient quitté leur village, qui étaient devenus des citadins, des hommes quand même assez importants.
Mais voilà que Jésus était mort.
Ils ont dit « Non, notre village là-bas c'est mieux parce qu'il y a moins de tensions.
On repart au village ».
Jésus, dans son amour, les a quand même rattrapés, ils sont revenus à Jérusalem.
Oh ! Quel berger que nous avons là.
Le bon berger.
Alors il les a rassemblés, il les a laissés dans la chambre haute.
Frères, pendant 10 jours ils ont prié, prié, prié pour que l'Esprit descende.
Et le jour de la Pentecôte, la Bible nous dit qu'il y a eu un bruit, tout d'un coup comme celui d'un vent impétueux et il a rempli toute la maison où ils étaient assis et des langues de feu se posèrent sur chacun d'eux et, mes amis, chacun a commencé à parler dans une langue inconnue.
Vous avez vu Pierre maintenant ? Pierre était transformé.
Pourquoi ? Parce que l'Esprit était répandu sur lui.
Et Pierre est devenu un autre homme.
Un autre homme.
Frères, non, il faut laisser tomber.
Pierre dans la prison, enfermé dans la prison, gardé par 12 soldats romains, Pierre, nous dit la Parole, frères, un ange va lui être envoyé et la porte de fer, la porte en ferraille qui était devant Pierre s'est ouverte toute seule.
Pierre était onctionné.
Il y a des portes qui semblent fermées aujourd'hui qui vont s'ouvrir d'elles-mêmes parce que Dieu te oins d'une onction supérieure, d'une onction prophétique, d'une onction royale, d'une onction guerrière.
Vous voyez frères ? Pierre était devenu quelqu'un d'autre.
Pierre a vécu le réveil.
Pierre a vécu un ministère de réveil au point où son ombre seulement guérissait les malades.
Il ne forçait pas.
Frères, il ne forçait pas.
Et Pierre va guérir un homme boiteux de naissance alors que ce monsieur n'avait même pas foi.
Il avait la foi pour avoir de l'argent.
Il avait la foi pour avoir de l'or et de l'argent.
Et Pierre le regarde, dans Actes 3, avec Jean, il lui dit « Je n'ai ni or ni argent ».
Le monsieur était fatigué, découragé, désemparé.
Mais Pierre dit « Ce que j'ai, je te le donne ».
Il avait quoi ? Il avait l'onction, frères.
Parce que vous pouvez avoir la Bible avec vous mais si vous n'avez pas l'onction la Bible sera comme un livre mort.
Comme la lettre, une lettre morte.
C'est l'onction qui amène la vie.
Vous voyez frères ? Benoît XVI à la Bible.
Il a même une grosse Bible, plus grosse que la nôtre mais il n'y a pas la vie, frères.
Il n'y a pas la vie.
Les religieux ont de belles Bible mais il n'y a pas la vie.
Alors l'onction nous en avons besoin pour ce réveil-là, c'est une onction véritable que le Seigneur est en train de diffuser, de répandre sur l'Eglise véritable dans les nations.
Et là, mes amis, Pierre dit « Ce que j'ai, je te le donne au nom de Yehoshua, le Messie lève-toi et marche ».
Et la Bible dit que cet homme ne s'est pas levé.
Le gars ne voulait pas de la guérison parce que son handicap l'aidait.
C'était un moyen pour pouvoir se faire de l'argent.
Pour lui c'était un moyen de gagner son argent.
« Et toi tu me proposes la guérison ? Mais ce n'est pas possible je n'aurai plus d'argent ».
La Bible dit que Pierre a attrapé sa main.
Il l'a fait se lever.
« Lève-toi ».
Donc quand on a cette onction de réveil, même ceux qui n'ont pas foi, par votre contact seulement les démons vont sortir.
Vous voyez ? C'est ça qui est magnifique.
Les gens qui vont vous approcher vont recevoir la vie de Dieu.
C'est cette onction là que le Seigneur est en train de répandre.
Voilà pourquoi le Seigneur m'a demandé, personnellement, d'organiser des réunions de réveil tous les samedis d'été, à part s'il y a d'autres programmes ici et là, mais tous les samedis d'été de ne plus voyager c'est-à-dire en dehors de l'Europe, de rester sur la France parce qu'il y a quelque chose de fort qui se passe frères au nom de Yehoshua.
Oh ! Je peux déjà dans l'esprit voir ces bus qui arrivent d'ici et là.
Je peux déjà voir ces foules de gens, ces handicapés qui sortent d'ici et là, que Dieu lui-même guérit.
Je peux déjà voir ces aveugles que Dieu guérit.
Ces jambes plus courtes que d'autres qui poussent sans forcer.
Vous savez ? Quand Dieu me demande de prier pour les malades maintenant, frères, je me dis c'est tellement simple.
Il te dit « Touche seulement là où il y a la maladie là ».
Tu vois les jambes pousser.
Je me dis « Waouh.
Ah Seigneur, c'est quelque chose ici là».
Il se passe des choses.
Vous voyez frères ? C'est incroyable ce que Dieu fait.
Ce que Dieu fait.
Des gens qui viennent et qui disent « Frère, je veux abandonner le péché ».
« Frère, je veux me faire baptiser ».
Même ceux qui sont baptisés, protestants réclament le baptême sous l'onction du réveil.
C'est quelque chose que Dieu seul peut opérer.
Et vous allez voir des jeunes, des bébés qui se mettent à prophétiser, frères.
Dieu dit « Vos jeunes gens prophétiseront ».
Ce ne sont pas des frères et soeurs qui vont courir après le ministère.
Non, on a compris au jour d'aujourd'hui que ce n'est pas le ministère qui importe.
C'est la relation avec Yehoshua.
Et Jésus sera de plus en plus révélé autrement, de plus en plus l'Epoux sera révélé.
De plus en plus frères.
Après cette effusion de l'Esprit, l'enlèvement aura lieu au nom de Yehoshua.
Frères, je vous assure cette onction que Dieu répand va réveiller l'Eglise selon la parabole de Matthieu 25.
A minuit, on cria voici l'Epoux ! Allez à sa rencontre.
Et les dix vierges se sont réveillées.
C'est l'onction que Dieu répand en ce moment pour réveiller l'Eglise en vue de l'enlèvement.
Le chauffard retentit, la trompette retentit dans les nations pour que l'Eglise se réveille.
Et l'Epouse est en train de se réveiller et de plus en plus de chrétiens seront conscients du miraculeux, de la puissance des miracles, de la puissance de guérison, de la puissance de la restauration des coeurs.
Le coeur de Dieu sera révélé de plus en plus.
Dans ce vent que Dieu suscite, mes amis.
Et c'est merveilleux de voir comment Dieu opère.
Je vois comment Dieu opère, frères.
Lors des réunions de réveil, je vois des frères et soeurs qui viennent 1h30 à l'avance, qui sont là.
Mais tu te dis « Mais Seigneur ce n'est pas possible ».
1h30 à l'avance, les frères et soeurs sont là dans la joie.
Et on sent que l'atmosphère est déjà apprêtée, préparée au nom de Yehoshua.
Il y a quelque chose frères, qui se passe dans les coeurs, dans les maisons, ici et là.
En Belgique, en Allemagne, partout ! Il y a des choses qui s'opèrent.
Dieu est en train de rassembler les élus comme Joël l'a dit.
Et ça c'est magnifique.
Et vous savez ? L'effusion de l'Esprit de Dieu a commencé depuis Actes 2 mais Dieu n'a jamais dit qu'il allait arrêter là.
Non, il n'a jamais dit qu'il allait s'arrêter là.
Frères, l'effusion est en train d'être répandue de plus en plus.
Dieu répand de plus en plus son Esprit de manière vraiment incroyable.
Et regardez ce que Dieu dit « Je ferai paraître des prodiges dans les cieux et sur la terre ».
Et là, c'est la grande tribulation.
Donc juste avant la grande tribulation Dieu dit l'Esprit sera répandu.
Voilà pourquoi tout au long de l'histoire de l'Eglise il y a eu des moments où l'Esprit était de nouveau répandu.
Oh oui frères.
Au 13ème siècle avec Pierre Valdo.
Ce riche marchand originaire de Lyon, l'Esprit était répandu au nom de Yehoshua.
Guillaume Farel à son époque, mes amis, l'Esprit était répandu.
À l'époque de Jean Hus, l'Esprit était répandu.
À l'époque de Luther, Calvin, Zwingli, l'Esprit était répandu.
Vous voyez frères ? A l'époque, mes amis, des huguenots, l'Esprit était répandu.
Les huguenots ont été utilisés pour répandre le feu du réveil.
À l'époque de John Wesley au 18ème siècle, l'Esprit était répandu.
Jonathan Edwards, l'Esprit était répandu.
À l'époque de Charles Finney, l'Esprit était répandu, frères.
A l'époque de Williams Seymour, ce noir américain, l'Esprit était répandu au nom de Yehoshua.
À l'époque de Simon Kimbangu, ce prophète congolais dans les années 30, l'Esprit était répandu.
A l'époque de Smith Wigglesworth, l'Esprit était répandu.
À l'époque de Catherine Kuhlmann l'Esprit était répandu.
A l'époque de Maria Etter, de Aimé Saint Paul (?) l'Esprit était répandu au nom de Yehoshua.
À l'époque de Douglas Scott, cet anglais, cet homme de Dieu anglais dans les années 30, ici, en France, l'Esprit était répandu, surtout au Havre, il y a eu un puissant réveil au Havre, frères, au nom de Yehoshua.
Vous voyez frères ? En Afrique, il y a eu des mouvements de réveil comme avec Aidi Nabala cet homme de Dieu que Dieu a utilisé puissamment dans les miracles frères.
Il y a eu un puissant réveil au Congo.
Il y a eu des mouvements comme Osborn.
Il y a eu des ministères comme Kenneth Hagin.
Malheureusement, il y en a qui ont dévié.
L'Esprit était répandu au nom de Yehoshua.
Il y a eu des vents de l'Esprit à chaque fois.
À chaque époque, l'Esprit était répandu.
Dieu suscitait des messagers avec une onction particulière, une onction de réveil, de guérison, de miracles.
Il y avait des conversions, frères.
L'Eglise était de nouveau requinquée, boostée, réveillée, restaurée au nom de Yehoshua.
En France, il y a eu des mouvements de réveil puissants, très puissants… en Europe, très puissants.
En Afrique avec des ministères comme Harris, le prophète Harris, mes amis, en Afrique de l'Ouest.
Il y a eu un puissant mouvement de réveil.
Il y a eu des ministères comme (?).
Malheureusement, à la fin, il avait un peu dévié.
Avec Kacou Severin, bien après lui.
Il y a eu des guérisons, des conversions, des miracles, des délivrances spectaculaires, terribles que Dieu opérait au nom de Yehoshua.
Et Dieu n'a pas dit son dernier mot, mes amis.
La trompette retentit de nouveau en Afrique, aux États-Unis, au Canada, frères.
Dieu est en train, de nouveau de répandre, ce feu du réveil au nom de Yehoshua qui va secouer cette fois-ci les maisons de prière, qui va secouer des ministères, des enfants de Dieu qui veulent vivre autre chose.
Un réveil de sainteté.
Un réveil de sanctification.
Un réveil de la part de la Parole véritable au nom de Yehoshua.
Et ça se passe maintenant au nom de Yehoshua.
Frères, oh oui.
Il n'y aura plus la confusion dans le coeur des véritables enfants de Dieu.
Il n'y aura plus la confusion.
Je vois ces chrétiens qui se lèvent dans les nations.
Je vois des blancs, je vois des noirs, je vois des Arabes, je vois des Chinois, je vois des Indiens, je vois des métis, je vois des femmes, je vois des hommes, je vois des petits, je vois des grands, je vois des riches, des pauvres… Je vois des malades qui quittent les hôpitaux, frères.
C'est l'Epouse qui se réveille au nom de Yehoshua.
Et je vois, frères, des paroles prophétiques qui sont données ici et là au nom de Yehoshua.
Je vois, frères, des handicapés qui laissent leurs béquilles, qui sortent de leur fauteuil, frères, au nom de Yehoshua.
Ça va être quelque chose de terrible.
Je vois, en même temps, les détracteurs qui vont se lever pour critiquer ce réveil.
Mais Dieu va les balayer, frères, au nom de Yehoshua.
Parce que les gens ont soif.
Les gens ont soif.
Les gens sont malades.
Les gens ont le sida.
Les gens ont le cancer.
Les gens sont aveugles.
Les gens ont besoin de la guérison.
Et beaucoup de malades qui seront guéris pendant ce mouvement, frères, diront aux détracteurs qui vont leur dire « Non c'est la sorcellerie, c'est la magie » ils diront comme cet homme né aveugle dans Jean 9 « Je ne sais pas si c'est un pêcheur ou pas.
Mais ce que je sais c'est que j'étais aveugle et maintenant je vois ».
Vous voyez frères ? Au nom de Yehoshua.
Donc cet homme a dit « Ecoutez quand même.
Jamais on n'a entendu dire qu'un pêcheur ait pu ouvrir les yeux d'un aveugle quand même ».
Vous voyez ? C'est un homme pêcheur, un homme né aveugle qui a prêché la vérité aux grands théologiens qui eux, mes amis, étaient complètement à côté de la plaque.
Et ils vont le chasser en lui disant « Sors d'ici.
Tu es né tout entier dans le péché et tu nous enseignes ».
Oh ! Quel orgueil ! Quel orgueil spirituel ! Dieu va utiliser des handicapés.
Il va utiliser des aveugles.
Il va utiliser, mes amis, des estropiés qui vont recevoir la guérison pour pouvoir prêcher le Royaume de Dieu, le retour du Mashiah au nom de Yehoshua.
Oh ! Je vois ce feu du réveil.
Je vois ce réveil qui est déclenché dans le monde spirituel déjà.
Et je vois des anges qui sont libérés dans les nations pour réveiller l'Epouse au nom de Yehoshua.
Je vois ces ministères de trompette.
Je vois de grandes trompettes attachées à leur bouche, à leurs lèvres et qui vont sonner, qui vont retentir dans les nations.
Je vois les chaînes de la sorcellerie qui sont brisées.
Je vois les chaînes de la mort qui sont renversées.
Je vois des démons qui demandent la permission de sortir.
Je vois des aveugles qui voient.
Des aveugles spirituels.
Je vois des jeunes gens qui se lèvent pour annoncer le Messie, pour annoncer le retour du Messie.
Frères, Dieu le fait exprès.
Je vois deux grands physiciens, de grands théologiens qui sont destinés au salut qui vont se mettre à genoux devant des enfants pour demander la prière de délivrance, de guérison.
Je vois les grands de ces nations qui vont s'incliner devant la puissance du réveil, devant la puissance de la résurrection.
Je vois des jambes déformées qui se redressent naturellement.
Il y a eu une gloire ici dans ces locaux frères.
Il y a ce feu que Dieu libère ce soir.
Il y a quelque chose qui arrive ici, frères, au nom de Yehoshua.
Je vois ces prédicateurs qui se lèvent.
Je vois ces hommes et ces femmes qui vont affronter les faux prophètes de l'Eternel, qui se présentent comme étant prophètes de l'Eternel.
Je vois ces hommes et ces femmes qui se lèvent pour affronter les prophètes de Baal à l'instar d'Elie.
Je vois ces hommes et ces femmes qui se lèvent pour combattre l'esprit de Jézabel avec détermination.
Et, mes amis, Dieu va approuver leur ministère par le feu qui descendra du ciel pour consumer l'holocauste au nom de Yehoshua.
Je vois la démonstration de la puissance du réveil, la puissance de Dieu, frères, au nom de Yehoshua.
Gloire à ton nom Seigneur.
Je vois des jeunes femmes qui se lèvent avec leurs maris, jeunes, qui vont commencer à proclamer le retour du Maître, qui vont commencer à prêcher dans les trains, dans les métros, frères.
Je vois ce réveil qui va balayer l'Europe au nom de Yehoshua.
Je vois des foules immenses dans les rues.
Des foules immenses, frères, qui vont venir de partout pour recevoir le message du temps au nom de Yehoshua.
Je vois des foules assises, des hommes et des femmes assis par terre en train d'écrire, de recevoir des oracles de la part de l'Eternel.
Je vois des anges qui tombent du ciel avec des rouleaux écrits au-dedans et à l'extérieur.
Je vois des rouleaux écrits à l'intérieur et à l'extérieur.
Je vois des rouleaux en or qui sont donnés aux hommes et aux femmes qui vont commencer à prophétiser malgré eux, qui vont commencer à proclamer le retour du Maître, frères.
Je vois ces hommes et ces femmes qui sont complètement morts, qui sont crucifiés, et ils diront comme Paul « Si je vis ce n'est plus moi qui vit car j'ai été crucifié avec Christ.
Christ est ma vie ».
Ils vont annoncer le retour du Maître frères.
Ils n'ont pas d'autres messages que l'enlèvement de l'Eglise.
Ils n'ont pas d'autres messages que le retour du Maître.
Ils n'ont pas d'autres messages que les noces.
Ils n'ont pas d'autres messages que la sanctification, la sainteté au nom de Yehoshua.
Ils auront, mes amis, beaucoup de combats.
Ils seront beaucoup combattus mais ils seront appelés des hommes et des femmes dont le monde n'est pas digne, dont le monde n'était pas digne au nom de Yehoshua.
Ce soir, Dieu vous allume encore, frères.
Je vois une nuée, une nuée lumineuse, frères, qui vient dans vos maisons.
La main de l'Eternel qui confirme votre appel, qui confirme vos ministères.
Dieu qui vous ressuscite au nom de Yehoshua.
Ce soir encore je vois des chants nouveaux qui sont donnés.
Des chants en langue, des chants d'adoration, des chants qui vont restaurer les coeurs malades.
Je vois des diabétiques qui sont guéris.
Je vois des aveugles qui voient.
Je vois des sourds qui entendent.
Je vois des sidaïques qui sont guéris.
Je vois des cancéreux qui sont guéris, qui sont restaurés au nom de Yehoshua.
C'est ce réveil que Dieu nous a promis au nom de Yehoshua.
Dieu va réveiller son peuple.
Je vois des hommes et des femmes qui sont devant des vallées, devant plusieurs vallées qui se remplissent d'ossements desséchés.
Et Dieu dit « Fils de l'homme, fils des hommes, ces ossements pourront-ils revivre ? ».
Et je vois Dieu qui dit « Allez prophétiser ».
Vous avez compris pourquoi Joël 2 : 28 nous dit qu'ils vont prophétiser ? Ils vont prophétiser sur les ossements desséchés, frères.
Les ossements desséchés vont se rapprocher les uns des autres, frères, au nom de Yehoshua.
Prophétisez, prophétisez, prophétisez le réveil au nom de Yehoshua.
Et dites à l'Esprit de tomber sur les jeunes.
Dites à l'Esprit de tomber sur les femmes.
Dites à l'Esprit de tomber sur les hommes.
Il y a quelque chose de fort ce soir ici.
C'est le feu.
Frères, il y aura une différence entre le Dieu que nous servons et le dieu Baal.
Il y aura une différence, dit le Saint Esprit, entre notre Dieu Yehoshua HaMashiah et le dieu Baal.
Il y aura une différence entre le Dieu qui m'a appelé, le Dieu qui m'a établi et le dieu des autres.
Frères, c'est la convocation au mont Carmel.
La convocation de Dieu.
Et Dieu va faire fleurir le bâton d'Aaron, va faire fleurir ton bâton qui poussera.
Il y aura des amandiers.
Des amendes qui vont pousser.
Dieu dit dans Jérémie « Que vois-tu ? ».
Jérémie dit « Des amendes ».
Et Dieu dit « Je veille sur ma parole pour l'accomplir ».
Quand Dieu te montre des amendes c'est pour te dire qu'il veille sur sa Parole pour l'accomplir.
Et quand Dieu t'a promis le réveil, comme Dieu a promis le réveil de l'Eglise, il est temps que l'Eglise se réveille.
Il est temps que l'Eglise vive le réveil.
Il est temps que les chrétiens que nous sommes que nous vivions autre chose, chrétiens… au nom de Yehoshua.
Tu n'auras plus besoin de dire que tu es chrétien.
Tu n'auras même plus besoin de dire que tu es homme de Dieu, que tu es femme de Dieu, que tu es apôtre, prophète, docteur.
Tu n'auras même pas besoin de prier et d'appeler les gens pour commencer une église.
Ce sont les gens qui vont te chercher.
Il est dit dans Zacharie 8 : 20 En ce temps-là dix hommes de toutes les langues, de toutes les nations saisiront un juif par le pan de sa robe et diront « nous irons avec toi car nous avons appris que Dieu est avec toi ».
Les vrais appelés qui connaîtront ce réveil n'appelleront pas les gens pour qu'ils commencent leur ministère.
Ils ne vont pas appeler leurs collaborateurs.
Ils vont manifester tellement la gloire de Dieu que les gens viendront pour collaborer avec eux.
Les gens le chercheront.
Les malades eux-mêmes viendront.
Ils n'iront pas chercher les malades dans les hôpitaux.
Les malades viendront frères au nom de Yehoshua.
Ils n'auront pas besoin de dire aux malades « Venez ».
Les malades viendront.
Et eux ils vont se cacher.
Et Dieu leur dira « Maintenant sortez de votre cachette.
Sortez de votre grotte.
Allez prier pour les malades ».
Et il y aura des guérisons, il y aura des miracles.
Il y aura des délivrances, frères.
Dieu dit dans Joël « Je répandrai mon Esprit ».
Frères, quand l'Esprit est répandu quelque part les gens ne peuvent plus s'asseoir, ne peuvent plus être des religieux.
Quand l'Esprit est répandu avant même la prédication, l'atmosphère est déjà électrique.
Et les gens se convertissent.
C'est ça le réveil au nom de Yehoshua.
Je vois ce réveil.
Je vous parle, ce soir, de la part du Seigneur, frères.
Préparez-vous.
Préparez-vous à la rencontre d'Adonaï.
Oh ! Eglise, prépare-toi.
Un temps nouveaux arrive pour toi.
Une époque nouvelle, une époque de restauration de l'Epouse.
L'époque de réveil de l'Epouse.
Le réveil amène la réformation.
Il n'y a pas besoin d'enseigner sur l'argent.
Dieu va soutenir lui-même.
Dieu va toucher le coeur des gens qui vont apporter leurs offrandes pour que le Royaume avance.
Oh mes amis, je vois des colombes qui partent dans les nations pour apporter le message, pour dire aux nations « Yehoshua revient ».
Frères, je vois certains politiques qui vont quitter la politique, pour se mettre à genoux pour confesser Yehoshua.
Comme cet homme, ce député dans Actes 13 que Bar-Jésus empêchait, dont Bar-Jésus empêchait la conversion.
Mais Paul se lève et dit à Bar-Jésus « Tu ne verras plus le soleil ».
Je vois des ministères comme Paul qui vont se lever au nom de Yehoshua.
Des gens humbles.
Des gens simples.
Des gens qui sont accompagnés par Dieu.
Frères, c'est des temps terribles qui se présentent à nous.
Des temps terribles.
Des temps terribles pour la France notamment.
Ce pays que nous aimons tant, frères.
Des temps terribles.
Français et Françaises, frères qui êtes de France.
Dieu vous dit « C'est le temps.
C'est le temps.
Mon enfant, c'est le temps.
Mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion.
L'armée de jélék, l'armée de sauterelles, cette armée de démons, cette armée sera confondue.
Les démons seront dans la confusion.
Les religieux seront de la confusion ».
Parce que Dieu vous a choisis.
Dieu vous a établis.
Dieu t'a appelé.
Dieu t'a établi.
Peu importe les dires des gens.
Peu importe les propos des gens.
Ils peuvent se mettre ensemble contre toi.
Mais ils vont exciter l'Esprit en toi.
Plus ils t'attaquent plus ils excitent l'Esprit en toi.
Plus ils te combattent plus Dieu élève l'onction sur toi, plus Dieu augmente l'onction sur toi.
Ça va être la guerre spirituelle.
Mais une guerre noble.
Le combat spirituel, frères.
Paul dit « Quand je suis faible c'est alors que je suis fort ».
Ce soir, dans vos maisons Dieu vous remplit, Dieu vous restaure.
Toi qui étais abattu, soit debout maintenant pour annoncer Yehoshua.
Toi qui pleurait, soit debout.
Debout soldat ! Debout soldat ! Debout ! Nous ne sommes pas des lâches.
Nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre.
Mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.
Voilà ce temps qui arrive, frères.
L'Epoux revient ! Voilà pourquoi Dieu te dit « Lève-toi maintenant.
Réveille-toi femme.
Réveille-toi homme.
Réveille-toi jeune gens ».
Réveille-toi, toi, qui as reçu l'appel de Dieu.
Lève-toi maintenant pour annoncer le retour du Mashiah au nom de Yehoshua, notre Seigneur et Sauveur.
Gloire à ton nom Seigneur.
Je répandrai mon Esprit sur toute chair.
Vos fils et vos fit prophétiseront.
Tu vois non ? Prophétiser sur quoi ? Prophétiser sur les ossements desséchés, sur les gens qui sont abattus.
Tu vas arriver dans une ville.
Tu vas te mettre à prophétiser.
Et tu vas voir des choses qui vont te choquer.
Tu vas arriver dans une église morte.
Tu vas prophétiser et le feu va tomber sur les gens.
Tu vas rien comprendre au nom de Yehoshua.
On va te donner le micro pour chanter, tu vas chanter comme ça la gloire va tomber.
Tu vas rentrer quelque part on va te dire « Soeur, tu as une chanson ? ».
Tu vas commencer à chanter, à jouer au piano.
La gloire va tomber sur les gens.
Tu ne vas rien comprendre.
Tu vas prophétiser la vie au nom de Yehoshua et les ossements desséchés vont obéir à la Parole de Dieu.
Ensuite tu vas parler à l'Esprit de Dieu et l'Esprit va tomber sur les gens.
Tu vas avoir des visions.
Quelles visions ? La vision du Royaume, frères.
Ce n'est pas la vision de ce monde mais la vision du Royaume.
La vision du Père.
Le coeur du Père.
Dieu en tant que Papa.
Tu verras les belles femmes de ce monde mais tu ne vas pas t'arrêter sur elles par ce que ta vision c'est le ciel.
Nous nous sommes citoyens des cieux d'où nous attendons comme Sauveur Yehoshua le Messie.
C'est ta vision jeune gens.
C'est ta vision ma soeur, mon frère au nom de Yehoshua.
La vision c'est de voir les âmes libérées.
Libérées des faux prophètes.
Libérées des pasteurs gourous.
Libérées des pasteurs voleurs.
Libérées des pasteurs qui font n'importe quoi.
Tu verras même les conversions des pasteurs qui aiment le Seigneur même s'ils sont religieux.
Dieu va les visiter, les restaurer comme il l'a fait avec Paul et comme il a fait avec nous autres.
Dieu va restaurer de plus en plus le coeur de ses enfants au nom de Yehoshua notre Seigneur et Sauveur.
Nous nous réjouissons de ce que Dieu fait au nom de Yehoshua.
YHWH-YEHOSHUA - Shora Kuetu

YHWH-YEHOSHUA     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

Bonsoir frères et soeurs et bien venue sur TV et Radio2Vie.
Merci pour votre fidélité, pour votre amour pour la vérité et votre présence aussi.
Nous sommes, comme vous le savez, beaucoup encouragés, par votre persévérance.
Hier, je vous ai annoncé que nous allons organiser une conférence d'ici la fin de l'année et bien les choses se mettent en place.
Je vais vous en parler tout au long de l'émission et les choses bougent.
Et nous bénissons le Seigneur pour le travail que son Esprit fait en chacun de nous.
Seigneur, nous te bénissons pour ton amour, pour ta vérité, pour ta sagesse.
Seigneur, merci pour ta lumière, merci pour l'oeuvre de la Croix, merci pour le nom de Yehoshua, notre Seigneur et Sauveur.
Merci pour la puissance de la résurrection Seigneur notre Dieu.
Merci pour l'oeuvre que ton Saint Esprit opère en chacun de nous.
Nous proclamons haut et fort notre appartenance à ton Royaume céleste, Père très saint au nom de Yehoshua notre Seigneur et Sauveur.
Dieu d'Israël, Dieu de bonté nous te prions Père de gloire.
Amen.
Le Seigneur est fidèle, le Seigneur est bon, le Seigneur est glorieux.
Il est en train de faire des choses, frères et soeurs, qui nous étonnent, des choses qui nous encouragent depuis quelques mois comme vous le savez si bien.
Et donc, ce soir, comme d'habitude, nous allons évoluer dans l'enseignement sur la personne de Yehoshua, sur la divinité de Dieu, la divinité de Yehoshua notre véritable Seigneur et Sauveur.
Nous allons dans le livre des Actes des apôtres au chapitre 17.
Nous allons lire une histoire qui va nous encourager, une histoire qui va nous parler.
En fait, ce passage va nous introduire dans l'enseignement de ce soir.
Actes 17 : 16 Comme Paul les attendait à Athènes, il sentait au dedans de lui son esprit s'irriter, à la vue de cette ville pleine d'idoles.
Il s'entretenait donc dans la synagogue avec les Juifs et les hommes craignant Dieu, et sur la place publique chaque jour avec ceux qu'il rencontrait.
Quelques philosophes épicuriens et stoïciens se mirent à parler avec lui.
Et les uns disaient: Que veut dire ce discoureur? D'autres, l'entendant annoncer Jésus et la résurrection, disaient: Il semble qu'il annonce des divinités étrangères.
Alors ils le prirent, et le menèrent à l'Aréopage, en disant: Pourrions-nous savoir quelle est cette nouvelle doctrine que tu enseignes? Car tu nous fais entendre des choses étranges.
Nous voudrions donc savoir ce que cela peut être.
Or, tous les Athéniens et les étrangers demeurant à Athènes ne passaient leur temps qu'à dire ou à écouter des nouvelles.
Paul, debout au milieu de l'Aréopage, dit: Hommes Athéniens, je vous trouve à tous égards extrêmement religieux.
Car, en parcourant votre ville et en considérant les objets de votre dévotion, j'ai même découvert un autel avec cette inscription: A un dieu inconnu! Ce que vous révérez sans le connaître, c'est ce que je vous annonce.
Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s'y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n'habite point dans des temples faits de main d'homme.
Ici, nous avons une belle histoire de notre cher frère Paul, l'apôtre de l'Agneau, qui se retrouve à Athènes, il attendait ses collaborateurs à Athènes.
Et Athènes était une ville qui comptait plusieurs divinités, plusieurs idoles, et les Grecs avaient, et encore jusqu'à ce jour, tout un panthéon de divinités, pleins de divinités.
Et là, justement, il y avait à Athènes plusieurs temples, des temples construits en l'honneur de ces divinités et il y en avait un, un autel particulièrement qui était construit en l'honneur du Dieu de la Bible.
Et les athéniens ne connaissaient pas le nom de ce Dieu.
Ils ne le connaissaient pas.
Mais pourtant ils avaient construit un autel pour lui et ils l'adoraient également.
Donc ils adoraient le Dieu de la Bible en même temps que les multiples divinités qu'ils avaient.
Et l'apôtre Paul arrive là, il était irrité au fond de son coeur parce qu'il y avait plein d'idoles et au milieu de ces idoles il y avait l'autel du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob.
Alors, bien sûr, Paul va commencer à annoncer la Parole notamment en parlant de la résurrection des morts.
Et la Bible nous dit qu'il y avait plusieurs philosophes qui étaient là.
Donc on va nous parler des épicuriens, des stoïciens.
Donc Épicure était un grand philosophe et il y avait ces philosophes qui étaient là, les disciples d'Épicure et des stoïciens.
Et Paul a commencé à débattre avec eux sur la divinité, sur Dieu, le Dieu véritable.
Et vous savez les Grecs étaient des grands philosophes pour la plupart, ils ont donné au monde la philosophie et ils ont commencé à philosopher avec Paul parce que, justement, il leur annonçait le Dieu inconnu.
Il était venu pour leur révéler le Dieu inconnu.
Vous savez, à l'époque en Afrique, bien avant même la colonisation, nos ancêtres africains adoraient un dieu qu'on appelait Nzambe ya mpungu, c'était le dieu que beaucoup d'Africains, notamment les Congolais, adoraient mais ils ne connaissaient pas le nom véritable de ce dieu mais par contre ils adoraient le Dieu créateur du ciel et de la terre sans connaître son nom.
Et quand les colons sont arrivés, ils ont apporté l'Évangile mais malheureusement comme c'était sous le catholicisme Romain, il y a eu du mélange.
Si vous allez également dans l'Amazonie vous allez rencontrer certainement des pygmées comme en Afrique, au Congo, vous allez rencontrer des pygmées, par exemple, qui adorent Dieu le créateur du ciel et de la terre sans connaître son nom, en gros.
Et c'était le cas des athéniens.
Et c'était également le cas des samaritains dans Jean 4.
Jésus, le Seigneur parle avec la femme Samaritaine, il lui dira « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas.
Mais nous adorons ce que nous connaissons car le salut vient des juifs ».
Littéralement, Yehoshua sortira de la tribu de Juda, d'Israël.
Vous voyez ? Même les samaritains, comme les athéniens, adoraient Dieu sans le connaître.
Donc vous pouvez être chrétien, aussi, adorer Dieu le créateur du ciel et de la terre sans le connaître intimement, personnellement.
Et vous savez que ce Dieu tient à son nom.
Dieu tient à ce que son nom soit connu, à ce que son nom soit révélé.
Rappelez-vous bien quand il a créé Adam et Eve, quand il a créé Adam il lui a donné l'autorité, le pouvoir de nommer les animaux, de donner des noms aux animaux.
Vous voyez ? Par exemple, quand Adam va donner le nom au lion, il va en même temps lui communiquer un caractère parce que derrière chaque nom il y a une personnalité.
Derrière chaque nom il y a une personnalité.
Par exemple, vous prenez le nom de Jacob, Jacob veut dire usurpateur, voleur et Dieu change son nom en Israël.
Saraï, pareil, Dieu change son nom en Sarah.
Et Simon qui veut dire roseau, c'est un homme assez instable.
Et Yehoshua change son nom en Céphas, en Pierre donc la stabilité.
Donc vous voyez que quand Adam donnait des noms aux animaux, ces animaux recevaient en même temps un caractère, une espèce de personnalité.
Et c'est exactement comme ça que Dieu opère.
Dieu a un nom et derrière ce nom-là, il y a aussi une personnalité.
Il y a une puissance qui va avec.
Il y a une puissance qui va avec.
Et c'est pour cela qu'il est important de connaître le nom du Dieu véritable.
Et c'est vraiment important de le savoir.
I/ Elohims Dans toutes les Ecritures, comme on l'a vu, de Genèse à Malachie, par exemple, on a vu Dieu se révéler en tant que Elohims par exemple dans Genèse chapitre 1er on nous dit qu'au commencement Dieu créa les cieux et la terre.
Donc dans Genèse chapitre 1 :1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.
Vous voyez ? D'emblée on nous parle, les Ecritures nous parlent, d'emblée, du Dieu créateur.
Donc Dieu ici c'est El au singulier.
Et au pluriel ça donne Elohims.
Donc ici, dans Genèse 1 nous avons le pluriel de ce Dieu.
Au commencement, littéralement, au commencement les Dieux créa.
Ça fait bizarre.
Quel est le nom de Dieu ? La divinité de Yehoshua.
Nous continuons dans le message ne vous inquiétez pas.
Nous allons quelque part, vous allez comprendre où Dieu veut nous conduire.
Donc je disais que dès la création Dieu se révèle comme étant Elohims.
Mais ce n'est pas le El au singulier mais c'est au pluriel.
Elohims.
Les Dieux.
Mais bizarrement si on doit traduire littéralement Genèse 1 ça donnerait ceci : Au commencement les Dieux créa.
Or ce n'est pas du français.
Le Français dirait : au commencement les dieux créèrent.
Mais là, il y a le pluriel mais le verbe créa, créer est au singulier.
Il créa.
Ça fait bizarre.
Au commencement les Dieux créa.
Ce n'est pas du français mais c'est comme ça que c'est écrit en hébreu.
Donc nous avons ici la révélation du Père, du Fils et du Saint Esprit.
Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.
Et nous voyons, bien sûr, l'action du Père, du Fils et du Saint Esprit parce qu'on nous parle de la Parole.
On nous dit que Dieu dit.
Le verbe dire ici c'est amar.
Dieu dit.
Le verbe dire c'est amar qui veut dire parler.
En fait, le verbe amar signifie littéralement parler à une personne.
Donc c'est comme si la lumière était une personne réelle, une personne distincte.
Une personne réelle.
Dieu parle à la lumière, Dieu dit que la lumière soit.
Dieu dit que la lumière soit.
Or en hébreu il n'y a pas d'auxiliaire être, il n'y a pas de verbe être.
Donc Dieu dit que la lumière soit.
Amar veut dire parler à une personne.
Dieu parle à la lumière comme si la lumière était une personne vivante.
Maintenant on dit que Dieu dit que la lumière soit, or il n'y a pas de verbe être.
Donc le soit là ce n'est pas le verbe être.
En fait, ça devait être traduit par Dieu dit, en hébreu ça donne ceci : Dieu dit que la lumière paraisse.
Que la lumière paraisse.
C'est comme si la lumière était quelque part et elle devait venir pour éclairer la terre.
Et nous savons tous que cette lumière-là, bien sûr, c'est Yehoshua.
Dans Genèse 1 : 1 nous avons le Père, nous avons la lumière et on voit cette lumière dans Jean 1 on dit qu'au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.
En elle était la vie et la vie était la lumière du monde.
Et cette lumière est venue éclairer le monde.
Donc on retrouve la lumière qui a parlé avec le Père dans Genèse 1.
La lumière qui était là, au commencement et la lumière va éclairer les ténèbres.
La lumière donc c'est Yehoshua bien sûr.
Donc vous voyez que dès la création, ici nous avons Elohims.
Dieu Elohims.
Elohims c'est le pluriel d'excellence.
Donc il y a le Père, le Fils et le Saint Esprit.
Et nous avons le Père, nous avons le Fils, la lumière et le Saint Esprit qui se mouvait au-dessus des eaux.
Mais il y a un seul Dieu.
ça reste un mystère.
Ça reste un mystère, il faut le reconnaître, mes amis, lorsque nous serons là-haut nous connaîtrons les choses totalement.
Donc connaître Dieu.
Les Grecs adoraient Dieu sans le connaître.
Et beaucoup de chrétiens adorent Dieu sans, aussi, le connaître.
Je vous ai dit que Genèse à Malachie, Dieu se révèle de plusieurs manières, à plusieurs reprises à ses serviteurs.
D'abord, ici, il s'est manifesté comme Elohims.
Donc le Dieu El.
El c'est Dieu.
Elohims.
Bethel par exemple vous avez dans Bethel, vous avez le El.
Vous avez beth maison et El c'est Dieu.
Et le pluriel de El c'est Elohims.
Donc Elohims c'est le pluriel.
Le Père, le Fils, le Saint Esprit.
Ça reste un mystère, frères.
Donc Jésus n'est pas seulement homme mais il est en même temps Dieu.
Bah oui, il est en même temps Dieu.
Elohims c'est aussi le pluriel de majesté, d'excellence, de majesté.
Le Père, le Fils et le Saint Esprit.
II/ Yahvé Nous sommes dans Genèse 2 : 4 Voici les origines des cieux et de la terre, quand ils furent créés.
Lorsque l'Éternel Dieu fit une terre et des cieux, aucun arbuste des champs n'était encore sur la terre, et aucune herbe des champs ne germait encore: car l'Éternel Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n'y avait point d'homme pour cultiver le sol.
2 : 7 L'Éternel Dieu forma l'Homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'Homme devint un être vivant.
Donc vous voyez, mes amis ? Ensuite Dieu s'est révélé comme étant l'Eternel Dieu.
Littéralement Yahvé.
Yahvé ici a été traduit par l'Eternel.
Donc là, maintenant, on nous parle de Yahvé Elohims.
Donc dans Genèse 1 la Bible nous présente Elohims, dès la création, dès le commencement du monde on voit le Père, on voit la lumière, le Fils, on voit le Saint Esprit.
Et maintenant quand il fallait créer l'Homme, au sixième jour, Dieu va rajouter une autre révélation de sa personne, sur sa personne, il va se révéler cette fois ci comme non pas seulement comme Elohims mais aussi comme Yahvé Elohims quant à la création de l'Homme et ça c'est fort.
Pourquoi ? Vous me direz.
Pourquoi Dieu va attendre le sixième jour pour se révéler comme étant Yahvé ? Parce que l'Eternel c'est Yahvé.
Avant la création de l'Homme on ne voit pas Yahvé, le nom de Yahvé.
Mais quant à la création de l'Homme on commence à parler de Yahvé.
Donc vous voyez que Yahvé, le nom de Yahvé a un rapport avec la création de l'Homme.
Le nom de Yahvé a un lien direct avec l'Homme.
Oh ça c'est magnifique frères.
Avant que l'Homme ne soit créé on voit seulement Elohims.
Le Père, le Fils et le Saint Esprit ensemble.
La même personne de Dieu.
Mais maintenant quand ils vont décider de créer l'Homme, frères et soeurs, à la création de l'Homme, il est dit maintenant, là c'est Yahvé qui intervient.
Pourquoi ? Vous me direz.
Eh bien, vous allez comprendre.
Vous avez quatre lettres dans Yahvé bien sûr.
Vous avez un Yod, vous avez à deux reprises la lettre Hé, et vous avez la lettre Wav.
Et la lettre Yod c'est la main.
La lettre Hé ici c'est la louange.
La lettre Wav c'est le clou.
1/ Yod : la main Donc vous voyez que Yahvé se révèle à l'Homme.
Pourquoi ce lien entre Yahvé, Elohims et Adam ? C'est simple, frères et soeurs.
Parce que, comme on l'a vu, dans le nom de Yahvé, dans le tétragramme, vous avez la lettre Yod, c'est la première lettre, un Yod.
Yod a donné Yad.
Yad c'est la main.
Or l'Homme a été créé par la main de Dieu.
David dit « Tes mains m'ont formé.
Tes mains m'ont façonné ».
Yod c'est la main créatrice.
Yahvé se révèle a Adam, Dieu se révèle à Adam, lors de la création d'Adam, il se révèle à lui en tant que Yahvé parce que yod c'est la main, et c'est la main de Dieu qui nous crée, qui nous a créé.
Je ne sais pas ceux qui ont lu mon livre Entre les mains du potier je parle de la manière dont Dieu façonne ses ouvriers.
La main de Dieu est le symbole de sa puissance.
La main de Dieu est le symbole de sa gloire.
Or la main de Dieu n'est rien d'autre que la personne de Yehoshua.
Voilà pourquoi il est dit que Christ est assis à la droite du Père.
La droite du Père c'est la main de Dieu.
Vous comprenez ? C'est ça qu'il faut comprendre parce qu'il n'y a pas deux personnes assises sur le trône.
Il n'y a pas deux trônes.
On nous parle du trône de Dieu et du trône de l'Agneau dans Apocalypse 22, que Jésus est assis à la droite du Père.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que Jésus c'est le bras.
C'est Yod.
Or Yod c'est la plus petite lettre de l'alphabet hébraïque mais pourtant c'est la lettre la plus puissante.
C'est la lettre qui contient la puissance créatrice.
Vous voyez frères ? Donc quand Dieu veut former quelqu'un il prend de l'argile et il va façonner comme un potier sur un tour.
Oh ! Frères et soeurs, que Dieu nous aide ! Donc vous voyez que Dieu, quand il se révèle, quand il révèle son nom ce n'est pas en vain.
Dieu ne fait rien au hasard, mes amis.
Le tétragramme ici qui a donné Yahvé à un rapport avec l'Homme mortel.
Que Dieu soit béni frères.
Yahvé c'est le Créateur de l'Homme.
Donc nous avons yod, yod c'est la main.
Et dans Job chapitre 12 : 10 il est dit que Dieu tient dans sa main l'âme de tout ce qui vit.
Et Jésus dans Jean 17 il dit que personne ne peut nous ravir de la main du Père.
Ça veut dire quoi mon ami ? Ça veut dire que le Père te tient dans Yod.
Tu es dans la lettre Yod.
Personne ne peut te ravir de la main de Yahvé.
L'Eternel Dieu, Yahvé.
Voilà pourquoi, mes amis, la Bible utilise plus de 6500 fois le nom de Yahvé.
C'est le nom qui est le plus utilisé dans les Ecritures.
Yahvé.
Et ça c'est terrible, c'est magnifique.
C'est le seul nom de Dieu qui revient plus de 6500 fois dans toute la Bible.
C'est-à-dire de Genèse à Malachie.
Ça veut dire que tous les ouvriers que Dieu a utilisé, tous les prophètes qu'il a suscités ; en commençant par le premier prophète c'est-à-dire Abraham ou bien avant Abraham c'est-à-dire Hénoch ; tous les prophètes, en commençant même par Abel, tous ces serviteurs de Dieu sont passés par la main de Dieu, par Yod.
2/ Hé : la louange Et ensuite nous avons la lettre Hé.
La lettre Hé c'est la louange.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que ce Dieu reçoit la louange de son peuple.
Ce Dieu, Yahvé, est le seul qui mérite la louange.
Posez moi la question pourquoi ? Frères, avant qu'Adam ne soit créé, sur la terre personne n'adorait Dieu, personne ne le louait.
Voilà pourquoi il devait se révéler maintenant à Adam comme Yahvé pour que ce dernier le loue.
Donc Yahvé a créé Adam avec sa main, yod, pour qu'il soit loué, pour que Dieu soit loué, pour qu'Adam loue Dieu.
Donc dans le nom de Yahvé il y a la louange.
Il te crée avec sa main, il te façonne avec sa main pour que tu le loue.
Donc Yahvé nous a créés pour qu'on le loue.
Voilà, mes amis, le ministère le plus important.
Il ne t'a pas créé pour que tu prêches, il ne t'a pas créé pour que tu voyages en mission, il t'a créé d'abord pour le louer.
C'est ça la raison pour laquelle Yahvé nous a créés.
C'est pour cela que les hommes que nous sommes doivent être en contact avec le nom de Dieu.
Pour comprendre qui est ce Dieu véritable.
3/ Wav : le clou Ensuite nous avons la lettre wav.
La lettre wav nous parle du clou.
Wav c'est le clou.
C'est la sixième lettre de l'alphabet hébraïque, comme on l'a vu la dernière fois.
Pourquoi 6 ? Parce que l'Homme a été créé au sixième jour.
Le 6 est le chiffre de l'Homme, le nombre de l'Homme.
Donc Yahvé est descendu du ciel sur terre pour façonner l'Homme avec sa main afin que l'Homme le loue, le glorifie et le clou, wav, c'est la crucifixion, c'est la croix.
Il a été cloué.
Donc, en fait, quand Yahvé s'est révélé à Adam c'est comme si Dieu voulait lui dire « Un jour viendra, je vais être crucifié, cloué au niveau de yod, de ma main pour créer un nouvel homme ».
C'est-à-dire le nouvel Adam.
Son corps.
Yehoshua.
Voilà comment, mes amis, Yahvé s'est manifesté.
Et nous avons à la fin une autre lettre hé.
Donc louange se répète à deux reprises dans le nom, dans le tétragramme de Yahvé.
Donc la lettre hé, louange est utilisée à deux reprises pour nous montrer à quel point Dieu tient à ce que son nom soit loué.
Wav c'est le clou, c'est la crucifixion, c'est la croix.
Donc vous voyez que quand Dieu s'est révélé aux enfants d'Israël comme étant le Yahvé, dans ce nom il y avait un mystère qui devait être révélé.
Ce mystère là, c'est quoi ? Dans le nom de Yahvé il y avait le mystère de yod, de la main.
C'est-à-dire la main de l'Eternel qui devait être révélée.
La main.
Yod.
Il y avait le mystère de la louange, que l'Homme a été créé pour louer Dieu véritablement.
Il y avait le mystère, également, de wav, wav c'est le clou.
Qu'un jour ce Dieu allait être cloué.
III/ Yehoshua Et maintenant mes amis, quand Yehoshua est venu, quand Jésus est venu, on l'a vu hier et il y a quatre jours, l'ange Gabriel dira à Marie « Tu seras enceinte et tu enfanteras un fils et tu l'appelleras Yehoshua ».
Yehoshua veut dire Yahvé.
Dans le nom de Yehoshua, de Jésus vous avait le tétragramme et par la suite vous avez Yasha = sauveur.
À chaque fois que vous entendez parler du nom de Jésus sachez que dans le nom de Jésus vous avez le tétragramme qui a été utilisé de Genèse à Malachie plus de 6500 fois.
Donc dans le nom de Yehoshua, de Jésus vous avez le nom de Yahvé et on a rajouté maintenant Yasha qui veut dire sauveur, secours, protection, guérison.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que Jésus n'est rien d'autre que le Yahvé des Ecritures de Genèse à Malachie qui s'est fait chair et qui est venu pour qu'il soit crucifié au niveau de la main, au niveau des mains.
Donc c'est le Yahvé de l'Ancien Testament qui est venu en chair.
Voilà pourquoi le Nouveau Testament n'utilise plus le nom de Yahvé, le tétragramme.
C'est maintenant le nom de Yehoshua.
Or dans Esaïe 42 : 8 Dieu disait « Je suis Yahvé » le tétragramme « cela est mon nom ».
Maintenant tout le Nouveau Testament nous présente un autre nom.
Et c'est le nom de Yehoshua.
Voilà pourquoi Paul quand il arrive à Athènes, il n'a plus parlé de Yahvé mais il a parlé de Yehoshua.
C'est normal parce que nous sommes dans la dispensation de l'Esprit, de la révélation des choses cachées par le Saint Esprit aux anciens prophètes.
Vous voyez ? Les choses cachées à Abraham, cachées à Moïse ces choses-là ne sont plus cachées parce que nous sommes l'Epouse maintenant.
Or un homme qui aime sa femme ne peut pas lui cacher des choses.
Nous sommes l'Epouse du Dieu véritable.
Voilà pourquoi, maintenant, nous avons la révélation du nom.
Allons voir Philippiens 2 : 5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix.
C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, Il a reçu le nom qui est au-dessus de tout nom.
Frères, écoutez bien, écoutez bien ce que la Bible dit ici.
Le nom de Jésus est le nom qui est au-dessus de tout nom.
Ça veut dire qu'au-dessus de ce nom-là, il n'y a pas un autre nom.
Maintenant vous me direz quoi frères ? Ça veut dire que le nom de Yehoshua est le nom le plus élevé.
C'est pour cela, frères, Abraham n'a pas prié Yehoshua.
Abraham priait le Dieu de la Bible bien sûr, le Dieu Yahvé donc Yehoshua caché, mais Abraham a vu la naissance de Yehoshua, il l'a saluée de loin… mais Moïse, tout ce monde-là n'a pas eu la même grâce que toi et moi parce que nous nous avons maintenant reçue en procuration le nom le plus glorieux.
Mes amis, vous vous rendez compte ? Il est dit ici que Yehoshua est le nom qui est au-dessus de tout nom.
Ça veut dire que tout nom qui peut être cité sur la terre et dans le ciel, tous ces noms-là sont en dessous.
Et le nom de Yehoshua est au-dessus.
Et c'est pour cela il est dit qu'au nom de Yehoshua tout genou… Frères, si Jésus n'est pas Dieu… Il est dit que tout genou doit fléchir.
Mais ça c'est terrible.
Yehoshua.
Et mes amis, on va dans Actes 4 : 12 on l'a lu.
Pierre dit il n'y a de salut en aucun autre car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui a été donné parmi les hommes par lequel nous devions être sauvés si ce n'est que le nom de Yehoshua.
Allons voir le prophète Zacharie, notre prophète que j'aime beaucoup.
Dieu est magnifique mes amis.
N'est-ce pas que Dieu est magnifique ? Zacharie 6 : 9 à 13 La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots: Tu recevras les dons des captifs, Heldaï, Tobija et Jedaeja, et tu iras toi-même ce jour-là, tu iras dans la maison de Josias, fils de Sophonie, où ils se sont rendus en arrivant de Babylone.
Tu prendras de l'argent et de l'or, et tu en feras des couronnes, que tu mettras sur la tête de Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur.
Tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel des armées: Voici, un homme, dont le nom est germe, germera dans son lieu, et bâtira le temple de l'Éternel.
Il bâtira le temple de l'Éternel; il portera les insignes de la majesté; il s'assiéra et dominera sur son trône, il sera sacrificateur sur son trône, et une parfaite union régnera entre l'un et l'autre.
Mes amis, on nous dit qu'un homme dont le nom est germe devait venir pour bâtir le temple de l'Eternel.
Un homme dont le nom est germe.
Pour votre information dans le nom de Yehoshua vous avez quatre lettres au moins.
Et l'une de ces lettres là c'est toujours la lettre Yod.
Et il y a aussi la lettre shin qui veut dire dent.
Mes amis, la lettre Yod signifie aussi germe.
Germe nous parle de la résurrection.
Et voilà, Zacharie le prophète, ici, dit qu'un homme allait venir.
Nous somme au sixième siècle avant Jésus Christ.
Le prophète Zacharie va prophétiser qu'un homme allait venir et que cet homme-là s'appellera le germe.
Esaïe, au huitième siècle, avait également annoncé la venue de cet homme.
Et bizarrement, le nom de Yehoshua dans ce nom vous avez quatre lettres vous avez yod qui signifie germe et vous avez shin qui signifie dent.
Voilà pourquoi Christ a été crucifié parce que les gens avaient une dent contre lui.
C'est la haine, la colère.
Bah oui, frères et soeurs.
Je crois que les choses commencent à rentrer bien comme il faut, vous commencez à saisir la pensée de Dieu.
Et vous avez également la lettre wav, clou.
Et vous avez la lettre ayin Ayin c'est la source.
Les quatre lettres que l'on trouve dans le nom de Yehoshua.
Donc vous avez yod, ayin, vous avez shin, dent, wav, clou.
Yod c'est le germe.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que Yehoshua, cet homme, Dieu, Yahvé incarné en Yehoshua, Dieu fait homme, allait être crucifié au niveau de ses mains, au niveau de ses mains, il allait être cloué à cause de nos péchés et de la haine de ses frères et ensuite il allait germer.
C'est-à-dire le germe c'est la résurrection.
Donc vous voyez frères et soeurs ? Et ça c'est magnifique frères.
Ça c'est glorieux.
Il n'y a pas de hasard.
Dieu est glorieux, Dieu est magnifique.
Quelle grâce !! Vous avez vu ? Yahvé, Yehoshua signifie le tétragramme c'est-à-dire Yahvé est salut.
Mais pour que les hommes soient sauvés par ce Yahvé il fallait que ce dernier, c'est-à-dire Yahvé, s'incarne, prenne la forme humaine pour mieux sauver l'humanité.
Ne pouvait sauver les hommes qu'un homme.
Or, il fallait un sang pur.
On verra la semaine prochaine pourquoi Dieu s'était fait homme.
Et maintenant dans ce Yehoshua, dans Yehoshua vous avez quatre lettres.
Vous avez la lettre Yod.
Yod c'est le germe.
Yod c'est la main.
Vous avez la lettre wav c'est le clou.
Vous avez la lettre shin c'est la dent, la haine.
Et vous avez la lettre ayin c'est la source.
Voilà pourquoi, mes amis, Yehoshua est la source de vie.
C'est la source d'eau vive.
Celui qui croit en moi des fleuves d'eaux vives couleront de son sein.
Il a dit à la femme Samaritaine « Oh ! Femme, si tu savais qui est celui qui te parle tu lui aurais toi-même demandé de l'eau et il t'aurait donné de l'eau vive ».
Donc ça veut dire quoi ? Frères, c'est magnifique.
Dans le nom de Yehoshua vous avez la source d'eau vive, source de la vie, vous avez la main, la puissance, la résurrection.
Vous avez la dent, la haine.
Vous avez le clou.
Comment peut-on comprendre cela ? Écoutez bien frères, écoutez bien.
Je vais bien prendre mon temps pour bien vous expliquer les choses afin que vous compreniez qui est Yehoshua.
Le Dieu que nous prêchons, le Dieu qui s'est révélé dans ma chambre, le Dieu qui m'a imposé les mains et qui m'a dit « Va et libère mon peuple ».
Le Dieu qui est en train d'opérer des miracles que vous constatez en ce moment frères.
Le Dieu qui combat pour moi quelle que soit l'opposition.
Il faut connaître véritablement ce Dieu.
Je vais vous le révéler frères et soeurs pour que vous ayez une relation avec lui et non avec moi.
Donc ça veut dire quoi ? Frères, écoutez bien s'il vous plaît.
Ça veut dire que celui ou celle qui porte ce nom-là Yehoshua cette personne là si elle porte sincèrement le nom de Yehoshua dans sa vie, dans son coeur cette personne porte automatiquement ayin, la source.
La source.
Ça veut dire que cette personne n'a pas besoin de demander aux gens de la suivre.
Cette personne cherchera même à fuir les gens.
Ce sont les gens qui vont courir après elle.
Voilà pourquoi un vrai prophète, un vrai pasteur, un vrai apôtre n'appelle pas les gens pour qu'ils viennent prier avec lui.
Un vrai messager fuit la foule.
Il se cache.
Et la foule prend des barques pour aller le chercher.
Un vrai messager dit aux gens « Et vous, pourquoi vous ne partez pas ? ».
Et les gens vont lui dire « A qui irions-nous car tu as les paroles de la vie ».
Oh mon Dieu.
Frères, nous sommes arrivés à un temps où il faut révéler aux gens Jésus parce qu'il est en train de revenir.
Il faut que l'Epouse rencontre la personne de Yehoshua.
Et moi le ministère qu'il m'a confié c'est de vous présenter la personne de Christ.
Ce n'est pas pour vous présenter les belles maisons, les belles choses, frères, c'est pour vous révéler Yehoshua.
Avant que je ne parte là-haut, avant que je ne rentre à la maison, il faut que vous ayez la pleine révélation de Yehoshua.
Donc quand on a Yehoshua, Yahvé, Yasha, Yahvé sauve en nous, nous avons la lettre ayin.
Voilà pourquoi, frères, partout où Paul allait, même en prison, Paul était une source de bénédiction.
Même Joseph, en prison, Joseph était devenu une source de bénédiction frères.
Joseph prisonnier arrive chez Potiphar, la maison de Potiphar était bénie.
Il y a prisonnier et prisonnier.
Il y a des prisonniers qui portent le nom de Yehoshua et ces prisonniers-là, même si vous les mettez dans un désert les gens vont quitter les villes.
Jean-Baptiste dans le désert, il n'y avait ni TGV, il n'y avait ni trains, il n'y avait ni hélicoptères, ni voitures, ni 4x4, ni BMW, Mercedes, frères, dans un désert, il est dit que les gens quittaient leurs villes pour aller écouter un barbu dans un désert.
Pourquoi ? Parce que ce barbu avait la source.
Et les gens ont soif, les gens veulent boire.
Ils ont soif, frères.
Maintenant si vous avez Yehoshua avez la source, vous avez également Yod.
Yod c'est la puissance.
Yod c'est la résurrection.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que quand les gens viennent vous voir malade, frères, si vraiment vous êtes en Yehoshua les gens repartiront soulagés.
Les organes qui sont défectueux, les organes malades, mes amis, vont commencer à reprendre vie.
C'est ça Yod.
Yod c'est la main.
Par ton ministère, si tu as Yehoshua, par ton ministère, la puissante main de Dieu va commencer à opérer, à cisailler, à briser, à façonner.
La main de l'Eternel est une main de puissance… Eh bien c'est ça frères.
Ça veut dire que tu deviens comme un potier, un architecte.
Paul dit « J'ai posé le fondement comme un sage architecte ».
Frères, les mains de l'Eternel nous ont façonnés.
Là tu as la main de Dieu avec toi.
Et qui peut t'arrêter ? Qui peut t'arrêter ? Voilà pourquoi il a dit « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.
En mon nom ils imposeront les mains… ».
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que tu portes les mains de Yehoshua.
C'est yod.
Tu as yod avec toi.
Et quand tu les poses sur les malades, les maladies quittent les corps parce que c'est la puissance de Dieu.
Vous ne comprenez pas pourquoi il est dit qu'il faut imposer les mains ? Ce ne sont pas nos mains frères, c'est yod qui est en action.
Vous vous rendez compte frères ? Tout ça c'est dans le nom de Yehoshua.
Vous croyez quoi ? Ce n'est pas n'importe quel nom, frères.
Ce n'est pas n'importe qui.
C'est un nom glorieux.
C'est le nom le plus haut, le plus élevé.
Vous savez Dieu se révèle à Abraham dans Genèse 14 comme étant El Elyon.
El Elyon c'est le Dieu très haut.
Mais le nom de Yehoshua il est au-dessus de tous ces noms-là parce qu'il est dit qu'il a reçu le nom qui est au-dessus de tout nom.
Vous vous rendez compte frères ? Et dans ce nom-là vous avez ayin, vous avez yod, germe.
Ça veut dire quoi ? Le germe ici ça veut dire quoi pour comprendre un peu la mentalité hébraïque de cette lettre-là, pour comprendre un peu la symbolique de cette lettre.
Yod c'est le germe.
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que même si on vous coupe la tête elle va repousser.
C'est ça yod.
Ça veut dire que tes ennemis vont se fatiguer.
Ils vont te combattre, te combattre quand ils vont dire c'est fini, il est mort c'est là que le Seigneur dira « Lazare sors ».
Frères, avec Dieu on va faire des exploits.
Et dans le nom de Yehoshua vous avez également la lettre shin.
Dent.
Shin, ici, c'est la dent.
Jésus dit dans Matthieu 10 Vous serez haïs de tous à cause de mon nom.
Ça veut dire que quand on porte le nom de Yehoshua on ne peut être que détesté.
On va être haïs.
On va te détester.
Les gens vont avoir une haine contre toi alors que tu leur as fait du bien.
Si tel est ton cas sois tranquille.
C'est tout à fait normal que les gens soient comme ça.
Parce que tu portes un nom qui dérange.
Toi-même tu ne le sais pas mais quand tu arrives quelque part ta présence seulement dérange les voisins, ta présence dérange les démons, les marabouts, les sorciers.
Voilà pourquoi tout le monde se dresse contre toi.
Pourquoi tout ce monde-là se dresse-t-il contre une seule personne ? Posez-vous la question.
Ils ne dorment plus.
Ils passent leur temps à chercher ou il y a des failles.
Mais pourquoi cela frères ? Pourquoi ? Alors qu'il y a des impudiques comme pasteurs qui font n'importe quoi, personne ne s'occupe d'eux.
C'est que quelque part tu portes un nom qui dérange.
Shin c'est la haine.
Bah oui, c'est biblique frères.
La haine.
Et ensuite nous avons wav.
Wav c'est le clou.
Si tu portes ce nom-là tu vas être crucifié.
Tu vas être crucifié.
Il faut t'y attendre.
Il faut t'y attendre.
Jésus l'a dit.
C'est le chemin de tout homme qui veut suivre Jésus.
C'est le chemin obligatoire.
Et vous vous rendez compte frères ? Tout ça c'est dans le nom de Yehoshua.
Ça veut dire quoi ? Ecoutez bien.
Si vous portez ce nom-là, c'est le nom qui fait trembler le monde spirituel démoniaque.
C'est le nom qui fait trembler Satan.
Vous vous rendez compte frères ? C'est ce nom-là.
C'est ce nom-là qui fait trembler Lucifer.
Dites-moi pourquoi ? Pourquoi ? Premièrement, parce que wav, le clou, est très significative comme lettre.
Pourquoi ? C'est sur la Croix, selon Colossiens 2 que Jésus a triomphé de Satan, des démons, de la puissance occulte.
La Parole nous dit il a vaincu le monde spirituel, le monde démoniaque à la Croix.
Donc quand vous portez le nom de Yehoshua vous allez expérimenter la puissance de wav, le clou.
C'est sur la Croix.
Regardez ce que Colossiens chapitre 2 nous dit.
Colossiens chapitre 2 : 15 il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix.
Il a dépouillé.
Quand il est allé sur la Croix, Jésus a expérimenté la lettre wav.
Et les démons c'est là qu'ils ont été dépouillés.
Vous voyez frères ? Et vous allez me dire que Yehoshua n'est pas Dieu ? Frères et ses soeurs… Yehoshua.
Alors il y en a qui disent « Bah oui mais frère Shora ce n'est pas Yehoshua c'est Yeshua ».
Je vais vous dire une chose, frères.
Yeshua est une translittération du nom de Yehoshua en araméen.
La translittération du nom de Yehoshua en araméen donne Yeshua.
Mais sinon en hébreu c'est Yehoshua.
Parce que Yehoshua c'est la translittération de Yeshua en araméen mais sinon c'est Yehoshua.
Donc Yehoshua a donné en français Josué et en grec Jesous.
Jesous a été traduit en français par Jésus.
Frères, Zacharie notre prophète qu'est ce qu'il nous dit encore ? On a vu le germe.
Et le germe est venu, la lettre yod, le germe il a bâti la maison de Dieu.
Regardez Zacharie.
Le prophète Zacharie est un prophète qui a reçu beaucoup de choses concernant Christ.
Zacharie chapitre 12 : 10 Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé… Regardez frères, ici, c'est Dieu qui parle.
C'est terrible.
Dieu est en train de parler.
Et qu'est-ce qu'il raconte, qu'est-ce qu'il dit Dieu ? Regardez.
Je vais me répéter encore.
Zacharie chapitre 12 versets 10.
Qui parle ici ? C'est Yahvé.
Il dit « Moi Yahvé », en gros « Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication » Et bien Joël 2 : 28 avait dit quoi ? Dieu avait dit quoi dans Joël 2 : 28 ? Je répandrai de mon esprit sur toute chair.
Vos fils et vos filles prophétiseront.
Joël l'avait annoncé, mes amis.
Vous vous rappelez dans Joël 2 : 28 ? Allons voir cela.
Joël 2 : 27 Et vous saurez que je suis au milieu d'Israël, Que je suis l'Éternel, votre Dieu, et qu'il n'y en a point d'autre, Et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion.
Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions.
Ici c'est Dieu qui parle.
Et dans Zacharie c'est la même chose.
Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé.
Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.
Vous vous rendez compte frères ? Dieu, Yahvé a promis, par le prophète Joël au huitième siècle de répandre son Esprit sur toute chair.
Et Dieu va réitérer cette promesse par le prophète Zacharie en disant « Je répandrai sur la maison de Jérusalem et de Juda, je répandrai à Jérusalem un esprit de grâce et de supplication.
Et ils tourneront les regards vers moi celui qu'ils ont percé ».
Zacharie est en train de nous dire que Yahvé a été percé.
Rappelez-vous bien qu'une des lettre de Yahvé c'est quelle lettre ? Yod.
Yod c'est la main.
Wav c'est le clou.
Donc Yahvé a été percé.
Donc Jésus est le Yahvé des Ecritures de Genèse à Malachie.
Alors mes amis, honnêtement, vous allez encore dire que Jésus n'est pas Dieu ? Mais attendez frères.
Attendez.
Et ça c'est terrible.
Zacharie est en train de nous enfoncer là carrément.
Il nous enfonce dans la vérité bien comme il faut.
Nous sommes dans Zacharie 13 : 1 En ce jour-là, une source sera ouverte Pour la maison de David et les habitants de Jérusalem, Pour le péché et pour l'impureté.
La source ici c'est ayin.
C'est Yahvé lui-même.
C'est ayin.
Ayin c'est une des lettres qu'on trouve dans le nom de Yehoshua.
C'est Yehoshua lui-même, la source.
Mais frères, la Parole est claire.
Allons voir encore, nous sommes dans Zacharie 14 : 1 Voici, le jour de Yahvé arrive, Et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi.
Zacharie 14 : 3 Yahvé paraîtra, et il combattra ces nations, Comme il combat au jour de la bataille… Yahvé paraîtra.
Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l'orient; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l'orient et à l'occident, Et il se formera une très grande vallée: Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi.
Yahvé paraitra.
Et les pieds de Yahvé vont se poser sur la montagne des oliviers.
Et bien qui est ce Yahvé ? Et bien c'est Yehoshua.
C'est clair ! Qui c'est que nous sommes en train d'attendre ? Et bien c'est Yehoshua.
Jésus est monté au ciel à partir de la montagne des oliviers pour votre information.
Et les anges ont dit aux apôtres « Ce Jésus qui a été élevé du milieu de vous reviendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel ».
Donc c'est Yehoshua le Dieu véritable.
Frères, c'est magnifique ce que le Seigneur, notre Dieu est en train de nous enseigner ici.
C'est vraiment glorieux ce que Zacharie nous apprend.
Yehoshua qui va venir et on nous dit que c'est Yahvé qui va combattre.
Nous sommes dans Apocalypse chapitre 19 on nous a dit que Yahvé apparaîtra.
Apocalypse 19 : 11 Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc.
Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.
Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n'est lui-même; et il était revêtu d'un vêtement teint de sang.
Son nom est la Parole de Dieu.
Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur.
De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant.
Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.
Waouh, mes amis.
Roi des rois.
Ça veut dire qu'il n'y a pas un autre roi au-dessus de lui.
Et comme on a vu dans Zacharie 14 on nous a dit que l'Eternel paraîtra, Yahvé paraîtra et il va combattre ces nations.
Et bien, ici nous avons la confirmation de Zacharie 14 et Jean nous donne beaucoup plus de détails.
Jean nous dit que ce Yahvé n'est rien d'autre que Yehoshua qui va paraître avec une épée aiguë qui sortira de sa bouche pour frapper les nations.
Et bien, la Parole est claire frères.
Yehoshua est le Dieu de la Bible.
Il est le Dieu véritable.
Il est le sauveur de l'humanité, mes amis.
Il est celui que nous attendons pour notre rédemption, pour notre délivrance finale, pour notre restauration définitive.
Il est celui, mes amis, devant qui nous nous mettons à genoux pour pouvoir l'adorer, le louer, l'exalter véritablement au nom de notre Seigneur Yehoshua.
Zacharie chapitre 3 : 1 Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l'ange de l'Éternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l'accuser.
L'Éternel dit à Satan: Que l'Éternel te réprime, Satan! que l'Éternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! N'est-ce pas là un tison arraché du feu? Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l'ange.
L'ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui: Otez-lui les vêtements sales! Puis il dit à Josué: Vois, je t'enlève ton iniquité, et je te revêts d'habits de fête.
Frère, Zacharie nous apprend ici que Josué, souverain sacrificateur, était habillé salement, il avait des vêtements sales.
Et on nous dit que Satan était là pour l'accuser.
« Il doit mourir, il doit aller en enfer, il est ceci, il est cela… ».
Il accusait, il accusait, il accusait.
Et on nous dit que l'Ange de l'Eternel était là.
Or l'Ange de l'Eternel était Yehoshua avant son incarnation.
Et Yehoshua, ici l'Ange de l'Eternel parle à ceux qui étaient là, il a donné des ordres.
Il dit à ceux qui étaient là « Otez les vêtements sales que porte Josué ».
Il a donné des ordres.
Il dit à Josué, souverain sacrificateur, attention, il lui dit « Vois, moi l'Ange de l'Eternel j'enlève ton péché.
J'ôte ton péché ».
Et bien, Jean le Baptiste quand il était venu, il a dit dans Jean 1 : 29 Voici l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde.
Or, à cette époque-là le péché n'était pas ôté, il était couvert.
Mais ici l'Ange de l'Eternel a accordé une grâce exceptionnelle à Josué, le souverain sacrificateur, en lui disant « J'ôte ton péché ».
Frères c'est terrible.
On nous dit que Satan l'accusait, Satan accusait Josué.
Mais l'Ange de l'Eternel l'a défendu.
Et la Bible nous dit « Qui accusera les élus de Dieu ? » Dans Romains chapitre 8.
Qui peut t'accuser toi mon frère ? Qui peut t'accuser toi ma soeur ? Toi qui portes le nom de Yehoshua ? Toi qui as reçu son nom.
Frères, c'est pour cela je ne crains plus aucun mal car je porte en moi le nom le plus grand, le plus élevé, le plus glorieux.
Et attention dans ce nom il y a yod.
Attention, mes amis, yod c'est la puissance.
Voilà pourquoi Paul dit « Et ma parole et ma prédication ne reposent pas sur les discours persuasifs des hommes ».
Frères, nous ne sommes plus au moment où il faut parler, parler, parler.
« Non, moi je suis apôtre.
Non, moi je suis prophète.
Non, moi je suis évangéliste.
Non, moi je suis docteur… Non, venez dans mon assemblée.
Non, venez dans mon entreprise.
Non, venez dans ma PME… ».
Frères, nous avons dépassé ce niveau-là maintenant nous sommes au niveau de yod.
Prouve-moi que tu as le yod avec toi, la main de l'Eternel avec toi.
Prouve-moi que la main de Dieu t'accompagne frère.
Yod.
Regardez Yod.
Yehoshua dans Matthieu 12 il dit aux pharisiens « Si c'est par la main de Dieu que je chasse les démons le Royaume de Dieu est arrivé jusqu'à vous ».
Frères, yod c'est la main de Dieu.
Avec la main de Dieu nous chassons les démons au nom de Yehoshua.
Moïse Dieu va l'envoyer.
Dieu l'envoie en Egypte.
Dieu lui dit « Va libérer mon peuple ».
Moïse dit « Mais Seigneur, mais je vais y aller mais quel est ton nom ? ».
Dieu lui donne son nom.
Mais Moïse doutait quand même.
Dieu dit « Ok.
Prends ta main mets la dans ton sein ».
Yod.
« Prends ta main, tu vas voir avec ta main je vais accomplir des choses ».
Moïse prend sa main, il la met dans son sein, il la sort, la main était remplie de lèpre.
Maintenant il dit « Remets ta main ».
Il la remet comme ça hop, il la ressort, la main était redevenue normale.
Yod.
Yod peut briser ta lèpre, yod peut laver ton intérieur, yod peut te libérer des liens familiaux et des liens ancestraux.
Yod.
La main de l'Eternel.
Vous savez, je vais vous dire une chose, Moïse opère des miracles, il change l'eau en sang.
Les magiciens de pharaon viennent et ils changent aussi à leur tour l'eau en sang.
Pharaon dit « Oh ! Mais c'est la même chose ».
Moïse fait encore un autre miracle, les magiciens de pharaon vont imiter encore.
Mais arrivé au troisième miracle frères, les magiciens de pharaon n'ont pas pu l'imiter.
Ils vont dire à pharaon « ça c'est la main de Dieu.
Ça c'est le doigt de Dieu.
Ça c'est yod.
Nous ne pouvons rien contre yod ».
Frères, je deviens de plus en plus malade, fou de Jésus, passionné de Yehoshua.
Et je vous assure frères, même si tu es seul, tu es majoritaire si tu es avec Yehoshua.
C'est pour cela frères, j'ai compris cela, je ne veux plus de la foule, que la foule soit je ne sais pas quoi.
« Oh je vais venir manger chez vous, parler de mon ministère… ».
Frères, on a plus ce niveau-là, nous voulons maintenant… nous sommes sur le mont Carmel.
Il faut que yod soit démontré.
Il faut qu'ayin, la source… Frères, les boiteux, les malades aujourd'hui terribles… Il y a des cancéreux, il y a des boiteux, il y a des aveugles, il y a des handicapés, il y a des cancéreux, il y a des sidéens… Frères, il y a des gens qui ont des maladies mentales.
Il y a des gens qui ont des problèmes mentaux.
Frères, il y a tellement de malades.
La stérilité frappe les gens.
Les gens cherchent la solution.
On est plus à l'époque des bla-bla comme les Grecs.
Les Grecs aimaient beaucoup les discours, la philosophie.
« Oh ! Non, mais tu sais Dieu m'as appelé, Dieu m'as appelé.
On veut me casser ».
Frères, attention, arrêtons avec toutes ces choses-là.
Démontrons.
Démontrons que Yehoshua marche avec nous.
Pierre dit « Je n'ai ni argent ni or mais ce que j'ai je te le donne ».
Oh ! Frères, qu'est-ce que nous avons reçus ? Qu'est-ce que tu as reçu ? Qu'est-ce que tu as reçu frère ? Ma soeur, qu'est-ce que tu as reçu ? Toi qui es là en train de gémir à chaque fois.
Toi qui es là toujours dans les cancans, dans les histoires.
Il faut sortir de ces choses-là.
Il faut commencer à s'élever comme un aigle maintenant.
Jésus a dit « En mon nom vous ferez des miracles.
En mon nom vous chasserez les démons ».
Frères, c'est terrible parce que quand on cite le nom de Yehoshua, yod, la main frappe les démons.
Vous ne savez pas ce qui se passe dans le monde spirituel quand on cite ce nom là avec intégrité.
Quand je me lève comme ça en sursaut chez moi et qu'un démon vient m'embêter je n'ai pas besoin de trop prier, je dis simplement « Au nom de Yehoshua, allé dehors ».
Je me rendors frères.
Frères, je sais en qui j'ai cru, je connais mon Papa.
Mon Papa.
Dieu de gloire.
Yehoshua n'est pas n'importe quel nom.
C'est terrible.
C'est pour cela que Satan combat la divinité de Yehoshua.
Il combat cela.
Il a peur de ce nom.
C'est le nom qui le terrasse.
Quand on cite ce nom avec intégrité, frères, si Dieu vous ouvrait les yeux vous verrez Satan sur le ventre en train d'écumer.
Vous verrez les démons monter sur les arbres.
Vous croyez quoi ? Le nom de Yehoshua !!! Frères, Pierre a été catégorique il dit « Sous le ciel il n'y a aucun autre nom ».
Frères, vous avez vu les noms sur terre ? Il y a des noms qui contiennent au moins 24 lettres.
Vous lisez, vous ne finissez pas, comme une chanson.
Mais il n'y a aucune puissance dedans.
Frères.
Aujourd'hui, quand tu arrives quelque part on dit « C'est quoi ton nom ? ».
Nous autres là, quand on voyage comme ça, on arrive, on sort le passeport français ils vont lire Kuetu, ça ce n'est pas trop français ça.
On va t'embêter tout ça.
Mais comme en nous il y a le nom de Yehoshua, même les policiers, ils sont obligés se mettre au garde-à-vous.
Ce n'est pas n'importe quel nom frères.
Dieu est glorieux, Dieu est magnifique, Dieu est grand.
(…) Le nom de Yehoshua.
Et ce nom a été révélé à l'Epouse.
Tu te rends compte frère ? Vous savez quand un homme se marie en général sa femme porte son nom.
Voilà pourquoi, Yehoshua, en venant sur terre, il nous a fiancés et il nous a donné son nom.
Il nous fait porter son nom.
Maintenant quand Satan te voit, mon frère, ma soeur, il te voit dans le nom de Yehoshua, couvert par son nom, protégé, ainsi que ta famille, tes enfants.
Donc tu n'as plus rien à craindre, tu n'as pas besoin qu'on te dise « Non, il faut d'abord faire une offrande prophétique ».
« Non, il faut venir avec de l'argent ».
« Non, je vois un sorcier qui veut te manger ».
Non, toutes ces prophéties, il ne faut plus les écouter.
Les prophéties qui vous disent « Je vois ton père qui t'attaque mystiquement ».
Oui, mais mon frère tu es encore à ce niveau-là de ce type de prophéties qui font… mais c'est normal que les sorciers m'attaquent.
On est plus à ce niveau-là.
Nous sommes ressuscités et assis là-haut en Christ.
Question : il y a une question qui revient sur le tétragramme Yahvé.
Il semblerait que ce n'était pas ce nom-là, ce nom-là a été traduit et qu'au niveau de l'écriture, de la prononciation ce ne soit pas réellement comme ça.
C'est vrai que les massorètes au quatrième siècle ont mis les voyelles du nom de Adonaï et ça a donné Yahvé mais à l'origine c'est vrai ce n'est que le tétragramme donc les quatre lettres.
YHWH.
Dieu est grand, Dieu est glorieux, frères le Seigneur est magnifique.
Nous avons reçu le nom le plus grand, le plus puissant alors marchez avec ce nom dans l'intégrité et vous n'avez pas besoin qu'un pasteur prie pour vous.
Croyez-moi.
Si vous craignez Dieu, si vous portez le nom de Yehoshua vous n'avez rien à craindre.
Marchez par la foi et ne cherchez pas forcément la compagnie des hommes.
Ne cherchez pas forcément la collaboration avec les hommes.
Marchez avec Dieu, faites-lui confiance et il vous défendra au nom de Yehoshua notre Seigneur et Sauveur.
On va finir dans un passage dans Zacharie 2 : 10 Pousse des cris d'allégresse et réjouis-toi, Fille de Sion! Car voici, je viens, et j'habiterai au milieu de toi, Dit Yahvé.
Et cette Parole a été attribuée à Yehoshua notre Seigneur et Sauveur.
C'est lui qui vient et on dit que c'est Yahvé qui vient.
Yehoshua est vraiment le Dieu d'Israël, le Dieu glorieux et comme vous le savez Yehoshua signifie le tétragramme qui sauve.
Que Dieu soit glorifié, que Dieu soit béni.
Merci Seigneur. (…)
Jésus le Dieu qui pardonne - Shora Kuetu

Jésus le Dieu qui pardonne     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

JÉSUS LE DIEU QUI PARDONNE Shora Kuetu Marc 2 : 1 Seigneur, nous bénissons ton nom pour cette soirée.
Conduits toute chose par ton Saint Esprit.
Que nos écailles tombent et que ta lumière nous illumine pleinement et que notre homme intérieur soit complètement, Seigneur, renouvelé, régénéré pour la gloire de ton saint nom.
Au nom de Yehoshua, le nom le plus élevé nous te prions Adon, le Dieu d’Israël.
(…) Quelques jours après, Jésus revint à Capernaüm.
On apprit qu'il était à la maison, et il s'assembla un si grand nombre de personnes que l'espace devant la porte ne pouvait plus les contenir.
Il leur annonçait la parole.
Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes.
Comme ils ne pouvaient l'aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché.
Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.
Il y avait là quelques scribes, qui étaient assis, et qui se disaient au dedans d'eux: Comment cet homme parle-t-il ainsi? Il blasphème.
Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul? Comme vous le savez, nous sommes en train de parler de la personne de Yehoshua pour vous démontrer avec la Parole à l’appui que Yehoshua est le Dieu véritable.
Nous parlons de la divinité de Yehoshua, nous parlons de l’humanité de Yehoshua.
Donc tout au long de ces enseignements il y aura toujours cette double nature qui va se manifester c’est-à-dire la nature humaine et la nature divine de notre Seigneur Yehoshua.
Et comme on l’a lu dans le livre de Marc chapitre 2 Yehoshua était dans une maison et la Bible dit que les gens ont appris qu’il était là et il va y avoir une foule de personnes.
Vous savez la différence justement entre Yehoshua, notre Dieu et les autres dieux ; parce qu’il y a plusieurs dieux, c’est des démons qui sont à la base des sectes, des religions comme le savez mais la Bible dit que pour nous il y a un seul Dieu ; alors la différence entre Yehoshua et les autres divinités c’est quoi ? C’est que Yehoshua n’a pas besoin de demander aux gens de venir s’il est quelque part.
Pas du tout, frères ! Et on peut comprendre aussi qu’une personne qui est appelée de Dieu n’a même pas besoin d’appeler les gens de venir là où elle est.
C’est-à-dire que partout où la personne va se trouver il y aura forcément du monde.
C’est ça le parfum de Christ.
Mais dès l’instant où quelqu’un commence à inviter les gens à venir prier avec, à venir dans son assemblée vous pouvez être sûrs et certains que cette personne n’est pas avec Dieu parce qu’elle fait du recrutement.
C’est aussi une simple que ça ! Mais Yehoshua n’a pas fait du recrutement.
Il fuyait parfois même les gens, il les esquivait pour pouvoir se reposer mais les gens étaient quand même là.
Alors que se passe ici ? Nous sommes dans Daniel chapitre 9.
On va lire un passage mais avant je vais d’abord expliquer un peu Marc chapitre 2.
Yehoshua se retrouve dans cette maison, on n’a pas dit de quelle maison il s’agissait, on dit simplement qu’on a appris qu’il était à la maison donc ça veut dire qu’il était habitué à aller dans cette maison.
Et une foule de gens était là.
L’espace devant la porte d’entrée était complètement occupé et il y avait quatre personnes qui accompagnaient un malade, un paralytique.
Mais, malheureusement, l’entrée n’était pas (accessible).
En fait, l’entrée était occupée et la maison n’était pas accessible donc Yehoshua n’était pas accessible.
Et la Bible nous dit que ces quatre personnes vont monter sur le toit de la maison où était le Seigneur, elles vont découvrir le toit et elles vont descendre ce paralytique jusqu’à l’endroit où était le Seigneur au milieu de la foule.
Et qu’est-ce que Yehoshua, notre Seigneur, va dire ? Il ne va pas, bien évidemment, condamner cette attitude, au contraire, il va l’approuver.
Et vous savez, j’imagine un peu le propriétaire de cette maison qui reçoit Yehoshua et qui se retrouve sans toit.
J’imagine que cet homme pouvait dire « Mais attend, mais logiquement Yehoshua, Jésus, tu dois reprendre ces personnes ».
Mais non ! Yehoshua n’a pas repris ces personnes parce qu’elles avaient découvert le toit de la maison qui l’hébergeait, qui l’accueillait et encore moins il les a repris parce que, soi-disant, ils auraient coupé son onction.
Parce que j’imagine que beaucoup de prédicateurs auraient dit « Ah ! C’est la distraction, vous avez coupé l’onction.
C’était le moment de l’enseignement et vous m’avez coupé ».
Pas du tout ! Yehoshua va regarder cet homme et il va lui dire « Mon enfant.
.
.
».
Mes amis, ici c’est Dieu qui parle.
On a vu hier dans Jean 4 Yehoshua homme qui était fatigué mais ici c’est Dieu, Yehoshua Dieu.
Il parle, il dit « Mon enfant… ».
C’est le Créateur qui parle ici.
Et il lui dit quoi ? Il lui dit « Tes péchés sont pardonnés ».
Mes amis, voilà une prérogative, une des prérogatives divines c’est-à-dire la rédemption, le rachat.
Le fait d’accorder la rédemption, la rémission des péchés à un pécheur, c’est l’expiation.
Or Dieu seul pouvait faire l’expiation des péchés.
Yehoshua regarde ce malade et il lui dira « Tes péchés te sont pardonnés ».
Parce que, effectivement, c’était les péchés de cet homme, parce qu’il en avait plusieurs, il était un grand pécheur certainement, il avait plusieurs sortes de péchés et le Seigneur lui dit « Tes péchés te sont pardonnés ».
Ça veut dire que les péchés de cet homme étaient à la base de sa maladie.
Yehoshua, en tant que Dieu, ne va pas traiter son problème à la surface, il va à la racine.
C’est ça aussi une des prérogatives divines.
Dieu ne traite pas les affaires comme les Hommes.
Les Hommes regardent aux apparences mais Dieu regarde au cœur.
Dieu va à la source à chaque fois.
Vous savez quand Elisée s’est retrouvé à Jéricho les enfants des prophètes lui disaient que le séjour était bon mais les eaux était amères.
Et la Bible dit qu’Élisée a demandé un plat avec du sel et il est allé à la source des eaux de cette ville pour les assainir.
Et c’est ça Dieu.
Dieu, Yehoshua ici en tant que Dieu va à la source, va traiter la cause ou les causes de la maladie de cet homme.
Alors il lui dit « Tes péchés te sont pardonnés ».
Et la Bible nous dit qu’il y avait des scribes qui étaient là.
C’est-à-dire des écrivains, des gens qui faisaient des copies et en même temps aussi de grands enseignants parce que dans la Bible le scribe le plus connu c’est Esdras.
C’est lui qui a rassemblé les livres de la Bible de Genèse à Malachie, c’est lui, Esdras.
Et il était un grand docteur, un grand enseignant.
Donc les scribes étaient de grands docteurs, de grands érudits.
Ils maîtrisaient la Torah, ils maîtrisaient la langue hébraïque et on faisait appel à eux pour pouvoir écrire, pour défendre la loi.
Et Jérémie avait aussi un scribe du nom de Baruch.
Mes amis, les scribes qui connaissaient la loi, qui connaissaient Daniel 9 que nous allons lire tout à l’heure, qui connaissaient Psaume 103 que nous allons aussi lire, ont reconnu dans les propos de Yehoshua, ont compris que par cette intervention, par cette parole libérée, Yehoshua affirmait sa divinité et c’est pour cela qu’ils vont dire « blasphème ! ».
« Comment toi qui es homme, tu te prends pour Dieu ? ».
Mes amis, écoutez, aucun prophète dans la Bible n’a déclaré une telle parole.
Je vous dis aucun prophète n’a déclaré que les péchés de quelqu’un étaient pardonnés.
Même Paul pouvait dire « Seigneur, si c’est possible que leurs péchés soient pardonnés ».
(…) Même Pierre, Pierre a dit quoi ? Pierre a dit quoi ? Vous allez voir ! Je me laisse guider par le Saint Esprit.
Nous allons voir dans Actes chapitre 8.
Vous allez voir que Yehoshua n’est pas un homme ordinaire, il est vraiment Dieu.
Actes chapitre 8 : 18 Lorsque Simon vit que le Saint Esprit était donné par l'imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l'argent, en disant: Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui à qui j'imposerai les mains reçoive le Saint Esprit.
Mais Pierre lui dit: Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s'acquérait à prix d'argent! Il n'y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton cœur n'est pas droit devant Dieu.
Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton cœur te soit pardonnée, s'il est possible.
Pierre n’a pas dit « Simon, je te pardonne.
Tes péchés sont pardonnés ».
Non, Pierre a dit, le grand apôtre, a dit « Prie le Seigneur si cela est possible que tes péchés soient pardonnés, qu’il te pardonne ».
Ça veut dire que Pierre a compris que le fait d’accorder le pardon à quelqu’un était réservé à Dieu.
C’est pour cela que les scribes ici dans Marc 2 vont dire dans leur pensée, dans leur cœur « Cet homme blasphème car qui est-il cet homme, qui est-il pour qu’il pardonne comme ça les gens ? Seul Dieu peut pardonner ! ».
Mais le problème c’est qu’ils n’avaient pas compris qu’ils étaient en face de Dieu.
Emmanuel, Dieu parmi nous.
Eh bien, c’est ça la divinité de Yehoshua.
C’est ça, mes amis.
Daniel 9 : 9 Auprès du Seigneur, notre Dieu… C’est-à-dire Adon, Adonaï, notre Elohim.
Les hébreux savaient que seul Dieu pouvait accorder le pardon à quelqu’un.
Seul Dieu pouvait libérer quelqu’un de ses péchés.
C’est pour cela qu’il fallait lui offrir des animaux, c’est pour cela que le dix du septième mois du mois d’ethanim ou du mois de tishri, le souverain sacrificateur entrait dans le Saint des saints pour offrir des sacrifices à Adonaï en vue de l’obtention du pardon pour ses propres péchés et pour le péché du peuple.
Pour obtenir le pardon, il fallait que le souverain sacrificateur entre ce jour-là dans le Saint des saints, le dix du mois d’ethanim.
Vous vous rendez compte frères ? Et c’est là que Yehoshua accordait le pardon aux Hommes.
Mais si quelqu’un s’aventurait, si quelqu’un osait rentrer dans le Saint des saints en dehors du dix, en dehors de ce jour-là, le jour de Yom Kippour, le jour du grand pardon ; Yom Kippour, Kippour le grand pardon, yom c’est le jour ; et si même le souverain sacrificateur qui était oint osait rentrer, pénétrer dans le Saint des saints en dehors du jour de Yom Kippour, il était foudroyé ! Donc les scribes connaissaient ce principe, ils connaissaient la Torah.
Et là maintenant c’est comme si ce paralytique était entré dans le Saint des saints.
C’est ça qu’il faut comprendre dans le contexte historique.
C’est comme si Yehoshua avait pris cet homme pécheur et il était entré dans le Saint des saints pour lui accorder le pardon.
Et là, les scribes étaient scandalisés.
Et Daniel nous dit ici que c’est qu’auprès d’Adonaï et d’Elohim qu’il y a le pardon.
Donc ça veut dire quoi ? Donc quand Jésus dit dans Marc chapitre 2 à cet homme « Tes péchés te sont pardonnés » ça veut dire que Yehoshua est en train de se réclamer de Daniel 9 : 9.
Il est en train de dire qu’il est Adonaï et Elohim.
Vous vous rendez compte frères ? C’est pour cela que les scribes ont dit « blasphème ! ».
« Ce n’est pas normal ! Mais il n’est pas Adonaï ce monsieur.
Nous l’avons vu naître, nous connaissons sa mère.
Il se trouve même qu’il y a les cousins de sa mère qui sont ici ».
Mais le problème c’est que cet enfant n’a pas été conçu avec le concours d’un homme.
C’est ça la différence.
Parce que quand Marie a conçu, aucun scribe n’était là.
Parce que Joseph et Marie ont gardé leurs secrets.
Qui allait croire que Marie était enceinte comme ça par la puissance du Saint Esprit ? Qui va croire Marie ? Qui pouvait la croire ? Frères, honnêtement dans un monde rempli de scientifiques et vous allez dire que Dieu vous a engrossé ? Attendez ! Si un ange ne s’était pas révélé à Joseph, Joseph allait divorcer.
Bah oui ! Frères, nous sommes dans un monde tellement d’incrédules ! Alors les scribes connaissaient Jésus, ils l’ont vu grandir.
Surtout que la plupart des scribes étaient âgés.
Alors là maintenant ils disent « Mais cet enfant qu’on a vu naître, celui qui était charpentier, maintenant il dit qu’il est Adonaï, qu’il est Elohim… mais blasphème ! ».
Allons dans Psaumes 103.
J’aime la Parole, la Parole révélée.
Nous n’avons pas d’autres messages que le message sur Yehoshua.
Je vous l’ai dit, si je prends un verset seulement je vais vous sortir de là Yehoshua.
C’est fini maintenant, comme il revient, il faut le révéler.
De David.
Mon âme, bénis l'Éternel! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom! Mon âme, bénis l'Éternel, Et n'oublie aucun de ses bienfaits! C'est lui qui pardonne toutes tes iniquités… Je ne rentre même pas dans la guérison là parce que là c’est Yahvé Rafa, ça c’est autre choses frères.
Je vous dis qu’il nous faut au moins mille ans pour parler de Yehoshua et encore je dis même mille ans, l’éternité n’est pas suffisante.
Donc les scribes ont fait allusion à ce Psaume.
Le Saint Esprit vient de me dire à l’oreille droite ici que les scribes ont fait référence à un autre psaume de David toujours, le Psaume 51 frères.
On va le lire, ne vous inquiétez pas.
Mais regardons d’abord ici.
David le roi d’Israël dit à son âme… Parce qu’il y en a qui disent « Pourquoi dit-on que Yehoshua est Dieu alors que quand il était sur terre il parlait à son Père ? Alors comment quelqu’un peut-il parler à quelqu’un qui est lui-même ? ».
Frères, on a vu hier que l’Eternel dans Exode 34 a parlé à lui-même à la troisième personne du singulier.
Et on a vu aussi David qui parle à lui-même, il parle à son âme « Mon âme bénis le Seigneur ».
Aujourd’hui, on l’enfermerait dans un asile ! Il dit à son âme « Mon âme, écoute moi, c’est Yahvé qui pardonne toutes tes iniquités.
Il n’y a pas quelqu’un d’autre ».
C’est pour cela que Yehoshua a dit à cet homme « Tous tes péchés sont pardonnés ».
Il n’a même pas dit « Je vais prier le Père pour voir si ça va se passer ou pas, s’il pourra te pardonner ».
Il dit « C’est moi qui pardonne.
Je te pardonne ».
Vous jouez avec la Parole de Dieu, mes amis.
Tous ceux qui disent que Jésus n’est pas Dieu, s’ils meurent comme ça, ils vont en enfer parce que s’il n’est pas votre Dieu ça veut dire que vous avez un autre dieu.
Si vous êtes pasteurs, prédicateurs et vous prétendez que Jésus n’est pas Dieu ça veut dire qu’il y a un autre dieu et ce dieu-là n’est rien d’autre que Satan et vous allez vous retrouver de l’autre côté.
Bah oui ! Frères parce qu’il n’y a pas deux dieux, il n’y a pas deux sauveurs, il n’y a pas deux seigneurs.
Paul dit « Il y a un seul Seigneur, un seul Sauveur, un seul Dieu, une seule espérance, une seule vie ».
Nous sommes dans Psaume 51 : 1 Au chef des chantres.
Psaume de David.
Lorsque Nathan, le prophète, vint à lui, après que David fut allé vers Bath Schéba.
O Dieu! Aie pitié de moi dans ta bonté; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions.
Yehoshua quand il parle ici dans Marc 2 « Tous tes péchés sont pardonnés », les scribes ont fait allusion au péché de David parce qu’ils connaissaient l’histoire de David avec Bath Schéba.
Donc la confession de David est connue de tous les scribes, de tous les juifs parce que de cette relation illicite naîtra Salomon, bien sûr, de Bath Schéba.
Il l’avait épousée entre-temps.
Donc vous voyez que David reconnaît encore ici que c’est Elohim qui pardonne, qui efface toutes nos transgressions.
Merci Saint Esprit parce que ce soir il me donne des versets terribles.
Il me dit encore « Donne leur Jean 1 : 29 ».
Quand il a vu Jésus passer, Jean-Baptiste a dit « Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ».
Littéralement qui efface.
Il me donne encore un autre passage.
Ce soir, il est excité en moi, il est excité le Saint Esprit, il est terrible, mes amis.
Je vous dis ça c’est mon collaborateur le plus sérieux.
Dieu est magnifique, Dieu est glorieux.
Michée chapitre 7.
J’avais même oublié ce passage.
L’Esprit vient de me le donner parce qu’il veut révéler Yehoshua.
Vous savez Yehoshua a dit « Quand il viendra il ne parlera pas de lui-même mais il parlera de moi ».
Frères, si vous avez le Saint Esprit vous ne parlerez que de Jésus-Christ de Nazareth matin, midi et soir.
Michée 7 : 18 Quel Dieu est semblable à toi, Qui pardonne l'iniquité… Oh ! Je vais me mettre debout ce soir, là je n’en peux plus, je n’en peux plus.
Des versets qui n’étaient pas dans ma tête, ça tombe comme ça.
Je veux qu’on a acclame Dieu comme pas possible.
Je n’avais même pas préparé ce message.
Quand je me suis assis ici je me disais je vais parler de quoi ? Il me conduit dans Marc 2.
Mais je vais dire quoi dans Marc 2 ? Quand je lisais ce passage, je me disais dans ma tête : je vais parler du boiteux ? Et tac c’est le Dieu qui pardonne.
Je vous ai dit maintenant je vais ouvrir simplement la Bible, tout verset que je vais lire Yehoshua sortira de là, soit sa divinité soit son humanité.
Et maintenant que les sorciers ouvrent grandement les oreilles parce qu’ils vont connaître comme Ephésiens 3 : 10 le dit la sagesse infiniment variée de Dieu.
Vous savez que c’est nous qui avons reçu le mandat pour révéler Jésus aussi bien aux anges qu’aux démons et au monde ? Alors nous avons une grâce, frères.
L’Ekklésia a le mandat de révéler son Epoux au monde et aux démons, frères.
Et c’est pour cela que plus nous nous arrêtons sur Jésus, plus nous nous focalisons sur Yehoshua, plus l’onction ça grandit, plus les messages sont donnés et plus les écailles tombent, plus les démons sont chassés et des guérisons s’opèrent.
Les scribes étaient choqués.
Ils ont dit « Il blasphème ! Il se prend pour Elohim ».
Parce qu’ils connaissaient également Michée 7.
Quel Dieu est semblable à toi ? Il n’y a pas un autre Dieu capable de le faire.
Pourquoi ? Qui pardonne l’iniquité… Et non seulement qu’il pardonne mais il oublie.
Est-ce que vous savez que ces versets-là sont lus chaque année dans la synagogue le jour des expiations, ce verset que je viens de lire de Michée 7 ? Donc les scribes connaissaient ce passage-là.
C’est pour cela que quand Jésus dit « Je te pardonne » ils disent « Mais attends on lit ça dans la synagogue.
Mais il se prend pour Dieu ?!? ».
Mais ils ne savaient pas qu’ils avaient en face d’eux Dieu.
Qui oublie les péchés du reste de ton héritage? Il ne garde pas sa colère à toujours, Car il prend plaisir à la miséricorde.
Il aura encore compassion de nous, Il mettra sous ses pieds nos iniquités; Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés.
Voilà, mes amis, ce passage Michée 7 : 18.
Ça c’est le clou que l’Esprit a enfoncé encore, mes amis.
C’est un coup de poignard que Dieu donne, que Dieu donne, met dans les cœurs des satanistes pour qu’ils comprennent qui est Yehoshua.
La Bible est remplie d’allégories, de symboles qui ont trait à la divinité ou à l’humanité de Yehoshua.
Vous avez vu ? Un seul passage de Marc 2 là où Jésus a dit à ce paralytique « Tes péchés sont pardonnés » rien que ce passage-là Dieu nous conduit, ce soir, à aller ici et là et il nous conduit et il nous montre à quel point Yehoshua est Dieu.
Et il me donne encore un autre passage.
Je veux qu’on l’acclame encore frères.
Oh mes amis, mes amis, il me donne quel passage ? Posez moi la question quel passage.
Non, sans le Saint Esprit je suis un cadavre.
Il me donne Zacharie 3.
Mon Dieu, mon Dieu ça c’est des versets clés qu’il faut garder.
Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l'ange de l'Éternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l'accuser.
L'Éternel dit à Satan: Que l'Éternel te réprime, Satan! Que l'Éternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! N'est-ce pas là un tison arraché du feu? Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l'ange.
L'ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui: Otez-lui les vêtements sales! Puis il dit à Josué: Vois, je t'enlève ton iniquité, et je te revêts d'habits de fête.
Qui enlève l’iniquité de Josué ? L’Ange de l’Eternel qui était Yehoshua, Dieu lui-même.
Ô vois je t’enlève… Il enlève le péché de Josué devant Satan.
Je vais vous amener encore… Dieu m’amène encore quelque part.
La Bible dit que Satan était à la droite de Josué et il l’accusait.
Yehoshua, l’Ange de l’Eternel, l’Eternel, Dieu lui-même n’a même pas répondu à Satan.
Il n’a pas le temps pour ça.
Il a simplement donné l’ordre aux anges « Otez ses vêtements sales ».
Satan assistait à cette scène.
« Et mettez sur lui des vêtements de fête parce que c’est mon épouse ».
Et il dit « Vois je te revêts de vêtements de fête ».
Satan observait la scène sans dire un mot.
C’est-à-dire devant Yehoshua, Satan est passé de l’accusateur, de l’accusation à la confusion.
Maintenant, le paralytique quand il se trouve devant Yehoshua quel a été l’attitude de Yehoshua ? Les scribes étaient là pour condamner cet homme.
« Il est né dans le péché voilà pourquoi il est malade, il est né dans le péché.
Ses parents ont péché voilà pourquoi il est né comme ça ».
Yehoshua a fait la même chose qu’avec Josué.
Il a commencé d’abord par ôter le péché parce que la paralysie était l’attaque démoniaque.
Donc la réponse à la l’attaque démoniaque de Satan contre cet homme, la réponse de Yehoshua c’était quoi ? J’enlève d’abord le péché.
Donc qu’est-ce qu’il a fait sur la croix ? Avant de nous guérir parce qu’il a dit « Je suis d’abord, le Dieu qui pardonne toutes tes iniquités et ensuite je suis le Dieu Rafah ».
Donc d’abord le pardon et ensuite la guérison.
Qu’est-ce qu’il a fait d’abord à la croix pour nous libérer du péché, de la mort, de la maladie, de la condamnation, de l’enfer ? Il est monte sur la croix, il fallait son sang.
Paul dit dans Actes 20 Paissez le troupeau de Dieu.
Prenez garde à vous-mêmes et à tout le troupeau sur lequel l’Esprit vous a établi évêques pour paître l’Eglise du Dieu vivant qu’il s’est acquise par son propre sang.
Donc ça veut dire que c’est le sang de Dieu qui a coulé à la croix.
Yehoshua est mort à la croix en tant qu’homme mais le sang qui a coulé c’est le sang divin.
Posez moi la question pourquoi.
Parce que la semence qui était dans cet homme c’est la semence divine.
Donc le démon de paralysie ne pouvaient plus gérer cet homme parce qu’il était pardonné.
Psaume 51 verset 4.
Il me dit de plus en plus « Tu n’as plus d’autre message.
Révèle-moi à mon peuple ».
Lave moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.
Qui devait laver qui ici ? Dieu devait laver qui ? David, de son péché.
Donc ça veut dire que Dieu peut laver les gens avec son sang.
D’accord ? Vous êtes d’accord ou pas là ? Eh bien, nous allons vérifier dans le Nouveau Testament si le sang de Jésus peut laver les gens.
1 Pierre.
Merci Saint Esprit.
On va voir le lavage, mes amis.
1 Pierre 1 : 1 à 2 Pierre, apôtre de Jésus Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie, et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, afin qu'ils deviennent obéissants, et qu'ils participent à l'aspersion du sang de Jésus Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées! À l’aspersion du sang de qui ? De Jésus-Christ.
Donc quand quelqu’un se convertit on l’asperge du sang de Jésus.
On le lave avec le sang.
« Purifie-moi, lave moi ».
David demande un lavage.
Un lavage ! Nous allons vérifier dans le Nouveau Testament s’il y a aussi un lavage à part le lavage par le sang s’il y a aussi un autre lavage.
Nous sommes dans Ephésiens 5 : 25 à 27 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.
Mes amis, ça c’est le côté de Dieu qui pardonne, le Yahvé qui pardonne.
C’est clair, Yehoshua est Dieu.
Voilà pourquoi il a dit à ce paralytique « Mon enfant… ».
Écoutez, mes amis, quand il parlait ici il n’avait même pas encore 33 ans.
Mais déjà dans Esaïe 9, Esaïe au huitième siècle a prophétisé « Un enfant nous est né, un fils nous est donné on l’appellera Père éternel ».
Un enfant qu’on appelle déjà père ! Père éternel.
Ça veut dire qu’il est éternel.
Mes amis, vous voulez jouer avec quel Jésus ? Mon Jésus ? Frères, non jamais.
Je vous dis jamais.
Je lui ai dit « Seigneur, avant que tu m’enlèves si jamais tu ne reviens pas entre-temps, avant que tu m’enlèves, laisse-moi, donne-moi l’occasion de te révéler à ton peuple, au monde, de glorifier ton nom, de manifester ta gloire pour que le peuple sache qui tu es ».
C’est ça le rôle des messagers, c’est de révéler le Dieu qui les envoie.
Ils ne sont pas là pour parler de leurs affaires, pour parler de leur ministère, pour parler de leurs projets, pour parler de l’argent.
Frères, l’argent doit être sous nos pieds ! On amenait l’argent aux pieds des apôtres.
Les apôtres marchaient sur les billets, frères.
Ils avaient la tête au ciel, les pieds sur les billets.
L’argent obéissait aux apôtres, il était derrière, Yehoshua devant.
C’est ça le message, frères.
Parlez-nous de Yehoshua, révélez nous Jésus-Christ.
Ne nous parlez pas de vos bâtiments, parlez de celui qui nous a créés, parlez-nous de notre bien-aimé afin que nous tombions amoureux, amoureuses.
Parlez-nous de ses aspects.
Et là, ce soir, c’est l’aspect de Yehoshua qui pardonne c’est-à-dire l’aspect de la sacrificature, l’Ange de l’Eternel, le Melchisédek qui ôte le péché.
Vous avez vu cette femme prostituée ? Une femme prostituée qui vient comme ça.
Mes amis, mes amis, mes amis.
Alléluia ! Dieu est le Dieu de gloire.
Je veux de la part du Seigneur vous parler du Jésus qui pardonne les péchés, après un autre jour de Jésus qui guérit, un autre jour Jésus qui revient… ça va être comme ça tout le temps.
Vous le voulez, n’est-ce pas que vous le voulez ? On a plus d’autre message ! Jean chapitre 8.
Vous avez vu cette femme prostituée ? Déjà elle touche Jésus.
Et la Bible dit que celui qui a invité Jésus, Simon, disait « Mais si cet homme était un prophète, il saurait de quelle espèce est cette femme ».
Jésus regarde cette femme et dit « Tes nombreux péchés sont pardonnés ».
Quel est cet homme ? Vraiment, il est terrible.
Jésus se rendit à la montagne des oliviers.
Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui.
S'étant assis, il les enseignait.
Alors les scribes et les pharisiens… Toujours les scribes et les pharisiens.
…amenèrent une femme surprise en adultère… Ils ont laissé l’homme, ils ont emmené seulement la femme.
Regardez-moi ces machos ! …et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.
Moïse, dans la loi… « Nous sommes des hommes qui connaissent la Parole, nous avons fait le retour à la Parole, la Parole dit, la Parole nous a ordonné » « de lapider de telles femmes.
Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser.
Mais Yehoshua, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre ».
Il était en train d’écrire leur vie, de rappeler certainement leur vie.
« Toi tu es né à telle date, tu as fait ci, tu as fait ça dans les coulisses.
Tu as eu des pensées impures, tu as commis l’adultère… tu as fait ci, tu as fait ça ».
Il rappelait à chacun que malgré leurs connaissances rabbiniques, leurs connaissances bibliques, ils rappelaient à chacun son péché certainement.
Et la Bible dit « Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.
Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre.
Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu ».
Frères, la rencontre avec Yehoshua est une rencontre personnelle.
Il va écarter les gens qui t’accusent, il va écarter les gens qui sont bizarres, il va enlever les sorciers, il va enlever les boulets, il va enlever les Lot et tu vas rester seul et c’est là que tu vas recevoir la révélation de qui il est.
Alors s’étant relevé et ne voyant plus que la femme… Il s’est relevé à deux reprises : la première fois quand il s’est relevé le Seigneur c’était pour dire « Celui qui n’a jamais péché jette le premier la pierre contre elle ».
Et il se rebaisse de nouveau, il écrit.
Quelle maîtrise de soi ! Et la Bible dit « Où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée? Elle répondit: Non, Seigneur ».
C’est-à-dire non Adonaï.
La femme reconnaît qu’Yehoshua est Adonaï et parce qu’elle a reconnu que Yehoshua est Adonaï, Yehoshua lui dit « Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus ».
C’est clair ou pas ? On les lit pourtant ces paroles-là mais on dit que Jésus n’est pas Dieu ! Mais qu’est-ce qu’on peut être aveuglés ! Comment les gens peuvent être aveuglés à ce point-là ? C’est-à-dire les scribes qui sont venus avec Moïse.
Moïse est venu, Moïse accuse la femme.
Ils ont déformé Moïse, Moïse dit « Il faut la condamner ».
Mais c’est Yehoshua qui avait appelé Moïse non ? Il dit « Non, non vous n’avez pas compris encore.
Moise était encore voilé, il n’avait pas tout pigé parce que ce n’était pas l’époque de la révélation ».
Et, mes amis, Yehoshua se retrouve seul avec et il n’a pas dit « Dieu non plus (ne te condamne pas) ».
(…) Et si il était un prophète comme Moïse, il allait dire « Comme Moïse t’a condamnée moi aussi je te condamne » ou « moi aussi je ne te condamne pas mais Dieu je ne sais pas, je vais prier ».
« Comme ils sont tous partis accusés par leur conscience à cause de la parole que j’ai libérée et bien moi le Seigneur Adonaï que tu as reconnu… » parce que la femme dit « Seigneur, ils sont tous partis » donc Jésus reconnaît que cette femme l’a reconnu comme Adonaï.
Et il lui dit en gros « Adonaï non plus ne te condamne pas ».
Bah oui ! « Moi non plus ».
Moi qui ? « Moi, Adonaï que tu as reconnu ».
Adonaï.
Seigneur, Kurios en grec, en hébreu Adon, Adonaï.
Va et ne pèche plus ! (…) Nous sommes dans Luc 7.
Frères, les musulmans disent que leur dieu à la fin des temps il va peser les bonnes actions et les mauvaises pour savoir qui est pardonné.
Mais notre Dieu à nous, Yehoshua, pardonne ! Luc 7 : 36 Un pharisien pria Jésus de manger avec lui.
Jésus entra dans la maison du pharisien, et se mit à table.
Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu'il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d'albâtre plein de parfum, et se tint derrière, aux pieds de Jésus.
Elle pleurait; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum.
Le pharisien qui l'avait invité, voyant cela, dit en lui-même: Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c'est une pécheresse.
Ça c’est nous autres, nous qui sommes devenu l’église.
Jésus prit la parole, et lui dit: Simon, j'ai quelque chose à te dire.
-Maître, parle, répondit-il.
- Un créancier avait deux débiteurs: l'un devait cinq cents deniers, et l'autre cinquante.
Comme ils n'avaient pas de quoi payer, il leur remit à tous deux leur dette.
Lequel l'aimera le plus? Simon répondit: Celui, je pense, auquel il a le plus remis.
Jésus lui dit: Tu as bien jugé.
Puis, se tournant vers la femme, il dit à Simon: Vois-tu cette femme? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m'as point donné d'eau pour laver mes pieds; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux.
Tu ne m'as point donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, elle n'a point cessé de me baiser les pieds.
Tu n'as point versé d'huile sur ma tête; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds.
C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé.
Mais celui à qui on pardonne peu aime peu.
Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés.
Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes: Qui est celui-ci, qui pardonne même les péchés? Jésus ne s’est même pas arrêté à eux.
Mais Jésus dit à la femme: Ta foi t'a sauvée, va en paix.
(…) Il faut diffuser massivement ce message.
Pendant deux mille ans pratiquement Satan nous a voilé Jésus, nous a voilés pour ne pas comprendre qui est Jésus selon 2 Corinthiens 3.
Le Seigneur a suscité des prophètes pour reformer l’église, pour réformer les chrétiens.
Luther, Calvin ont reçu l’appel pour sortir l’église du catholicisme.
Et John Wesley, Charles Finney ont été suscités pour amener l’église dans une dimension spirituelle par rapport à la sanctification.
Mais aujourd’hui, frères, nous sommes à la veille de l’enlèvement, Yehoshua a suscité un vent ici et là pour révéler sa personne avant l’enlèvement.
Nous sommes dans la parabole de Matthieu 25 à minuit quelqu’un crie « Voici l’époux ».
C’est le message qui doit nous préparer à l’enlèvement, le message qui consiste à révéler Christ.
(…) Frères, je vous dis que je ne prie pas plus que vous, je ne jeûne pas plus que vous.
C’est vraiment le temps que Dieu a choisi pour nous révéler son Fils parce que la révélation de Jésus-Christ apporte quoi à l’Eglise ? La révélation de Yehoshua apporte la délivrance par rapport à la religion comme Paul a été délivré de la religion quand il a reçu la révélation de Jésus-Christ.
La révélation de Yehoshua apporte la délivrance par rapport au péché, la délivrance par rapport à la chair, la délivrance par rapport aux sorciers, à Satan, aux démons.
La révélation de Yehoshua apporte la délivrance, nous pousse également à la sainteté, à la justice… Vous comprenez ? Dieu vient de me parler à l’oreille, il m’a dit « Mon fils dis leur : voilà pourquoi le dernier livre que j’ai révélé à mes enfants s’intitule Apocalypse ».
Ça veut dire que c’est le dernier message.
Révélation de Yehoshua, le Messie.
C’est comme ça que le livre d’Apocalypse commence.
Nous n’allons plus nous focaliser sur les critiques, ça c’est la distraction.
Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent ! Un pharisien invite Jésus chez lui pour aller manger.
C’est Dieu qui l’a fait exprès, Dieu lui-même, Yehoshua, parce qu’il voulait enseigner à ce religieux quelque chose de profond : sa divinité.
Il va manger chez un religieux et en même temps en tant que Dieu il a fait exprès pour amener dans cette maison une pécheresse.
Donc il y a une rencontre entre un religieux et une pécheresse.
Maintenant, la pécheresse c’est-à-dire une prostituée à cette époque… Je veux canaliser les choses que je reçois pour bien vous les transmettre.
Le mot pharisien signifie séparé.
Les pharisiens ne mangeaient pas avec les prostituées, avec les arabes, avec les noirs, avec les étrangers… ils étaient séparés… même avec les juifs.
Donc ils étaient un peuple, un corps à part.
Le mot pharisien signifie séparé et Yehoshua va être invité par un séparé.
Mais au lieu d’être seuls, Yehoshua, le Dieu de gloire, invite une pécheresse pour montrer au pharisien la vraie sanctification, la vraie séparation.
Frères, la prostituée entre chez le pharisien et le pharisien ne pouvait pas la chasser parce que Yehoshua était là.
Frères, la prostituée quand elle a entendu que Yehoshua était dans cette maison, chez le pharisien, elle est allée, elle est rentrée, elle a pris du parfum qui coûtait cher, elle a commencé à embrasser les pieds de Yehoshua.
Pourquoi les pieds ? Vous avez déjà reçu la révélation des pieds de Yehoshua, les pieds d’airain.
Les pieds d’airain écrasent la tête du serpent, l’auteur du péché.
La femme a eu la révélation des pieds de Yehoshua.
Elle n’a pas vu la poussière qui était sur ses pieds.
Non ! Elle a eu la révélation.
Elle a essuyé, elle a pleuré à ses pieds, elle a pleuré, elle a pleuré, elle a pleuré… avec ses larmes, elle a lavé les pieds de Yehoshua.
Ensuite avec ses cheveux… parce que les cheveux c’est quelque chose qui compte beaucoup pour les femmes, beaucoup.
Avec ses cheveux elle nettoie les pieds de Yehoshua comme avec une serviette.
Elle prend son parfum, elle le répand sur les cheveux de Yehoshua alors que ses propres cheveux étaient sales.
Elle pleure, elle pleure… Pourquoi pleurait-elle ? Parce qu’elle a compris que c’est qu’auprès d’Elohim qu’il y a le pardon.
Elle a compris le Psaume 103 où Yehoshua avant son incarnation disait « Je suis Yahvé qui pardonne toutes tes iniquités ».
Ça veut dire qu’à part le blasphème contre le Saint Esprit il n’y a pas un seul péché que Jésus ne peut pardonner.
Il pardonne l’homosexualité quand on confesse véritablement et qu’on veut abandonner le péché.
Il pardonne l’homosexualité, il pardonne le racisme, il pardonne le doute, il pardonne l’incrédulité, il pardonne l’apostasie, il pardonne les apostats… Quand bien même tu as péché bien comme il faut, si tu veux changer, si tu veux abandonner, je veux te dire une chose comme cette prostituée, Yehoshua, mon Dieu, le Dieu de la Bible n’est pas mort.
Il était mort et ressuscité, il continue de pardonner véritablement.
Pendant que la femme faisait sa confession devant le Dieu qui pardonne, le Dieu de Michée 7 : 18 Tu es le Dieu qui pardonne, le Dieu plein de compassion, le Dieu miséricordieux, Simon, le pharisien était en train de dire dans son cœur « Si cet homme était prophète… donc j’ai dû me tromper.
S’il était prophète, il saurait ».
Mais, frères, Yehoshua qui est Dieu a lu les pensées de Simon mais il n’a pas condamné Simon, il va prendre une parabole pour amener son hôte à la repentance.
« Simon, je suis entré chez toi tu ne me pas donné de l’eau pour laver mes pieds elle, elle n’a pas cessé d’embrasser mes pieds ».
Si Jésus était un homme normal c’est-à-dire avec des péchés il serait tombé avec cette femme mais comme il est Dieu donc une femme pouvait embrasser ses pieds, ce n’est pas pour autant qu’il allait commencer à la draguer frères.
Jamais ! Laissez-moi vous parler de lui.
Simon a eu peur que Jésus tombe avec la prostituée mais le problème c’est que Hébreux nous dit qu’il a été tenté en toutes choses sans commettre le péché.
Il a dit « Qui de vous peut me convaincre de péché ? ».
Frères, je l’aime.
Il faut l’aimer, il faut kiffer Jésus, il faut tomber amoureux de Jésus, il faut l’exalter, il faut le magnifier.
Je l’ai vu, je le vois souvent.
Il est beau, il est glorieux il est magnifique, il est particulier, il est tellement beau.
Si vous voyez ses yeux, ses cheveux, sa démarche, sa robe, la ceinture qu’il porte au niveau de sa poitrine… Frères, nooon !!! Frères, les pharisiens ont souffert avec Jésus, les scribes ont souffert.
Vous avez vu ? Il pardonne à cette prostituée, il pardonne à ce paralytique, il pardonne à la femme de Jean 8… Frères, vous avez vu leur cas ? C’était grave ! Une prostituée, une femme adultère.
Jésus dit « Parce que vous vous êtes repentis, je vous pardonne ».
Vous voulez quoi encore ? Que Satan vous quitte maintenant au nom de Yehoshua.
Vous voulez quoi encore ? Allons voir quelque chose que l’Esprit m’a donné encore par rapport à Yehoshua, le Dieu qui pardonne.
Jean 20 : 19 à 23 Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu'ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit: La paix soit avec vous! Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté.
Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.
Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint Esprit.
Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.
Non seulement il pardonne, il donne en même temps le pouvoir de pardonner aux disciples.
Mais qui d’autre peut le faire que si ce n’est lui-même, frères ? L’Esprit de Dieu m’a donné un autre passage : Luc 19, notre frère Zachée.
Luc 19 : 1 Jésus, étant entré dans Jéricho, traversait la ville.
Et voici, un homme riche, appelé Zachée, chef des publicains, cherchait à voir qui était Jésus; mais il ne pouvait y parvenir, à cause de la foule, car il était de petite taille.
Il courut en avant, et monta sur un sycomore pour le voir, parce qu'il devait passer par là.
Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit, il leva les yeux et lui dit: Zachée, hâte-toi de descendre; car il faut que je demeure aujourd'hui dans ta maison.
Zachée se hâta de descendre, et le reçut avec joie.
Voyant cela, tous murmuraient, et disaient: Il est allé loger chez un homme pécheur.
Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit: Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple.
Jésus lui dit: Le salut est entré aujourd'hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d'Abraham.
Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.
Vous vous rendez compte ? Mes amis, le Saint Esprit est tellement excité en moi qu’il me donne des versets comme ça.
Il me dit « Va ici, va là ! Prend ci, prend ça pour que le peuple connaisse qui est votre Dieu, celui que je suis venu révéler ».
C’est ça la mission du Saint Esprit.
Donc quand on s’arrête sur Jésus-Christ, l’Esprit est excité, il nous révèle qui est Christ.
Zachée était un publicain.
Les publicains étaient considérés comme des collaborateurs des romains, rejetés par le peuple juif, par les hébreux, leurs frères.
Zachée était leur chef et il était un voleur.
Et qu’est-ce qui se passe ? Il était petit de taille.
Et la Bible dit que la foule l’empêchait de voir Yehoshua car Yehoshua passait par là.
Il se renseigne, quand on lui dit que c’est Yehoshua qui passe, il monte sur un sycomore.
La Bible dit que Yehoshua arrive devant l’arbre, s’arrête, pourtant il n’avait pas vu Zachée comme ça physiquement mais comme il est Dieu il avait déjà vu Zachée avant même que le monde ne soit créé.
Et il a eu la parole de connaissance avec exactitude, il dit « Zachée descends ! ».
Il a appelé cet homme par son nom.
Parole de connaissance.
Vous croyez que ça a commencé avec qui ? Avec Jésus de Nazareth ! Vous allez comprendre la Bible autrement, frères.
On lit, on lit, on comprend rien.
« Voyant cela, tous murmuraient, et disaient: Il est allé loger chez un homme pécheur ».
Vous avez vu comment l’Esprit de Dieu fait une corrélation ? Il combine tous ces passages.
Moi, je n’ai jamais vu ça, je n’ai jamais fait ça.
Humainement parlant je ne peux pas.
C’est pour cela que je donne toute la gloire à Yehoshua.
Ici maintenant c’est le peuple qui était choqué.
Avant c’était les pharisiens, les scribes, là maintenant c’est le peuple donc tout le monde était choqué, scandalisé, tout le pays.
Les gens murmuraient « Il est allé manger chez un pécheur ».
Mais Zachée, se tenant débout devant le Seigneur… Vous avez vu Zachée se tenant debout devant qui ? Devant Adonaï, Yehoshua, Adonaï.
Zachée, le pécheur dit quoi ? Il lui dit quoi ? « Voici Seigneur.
.
.
» Zachée l’appelle comment ? Seigneur, Adonaï.
Les pharisiens, les scribes qui étaient de grands théologiens n’ont pas pu l’appeler Seigneur, n’ont pas eu la révélation qu’il était le Seigneur, Adonaï.
Les pécheurs, les prostituées ont devancé tout ce monde-là, ils ont eu la révélation que cet homme qui était devant eux c’est lui Adonaï, c’est lui Yahvé, c’est lui le Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël.
Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple.
Vous savez pourquoi Zachée parle ainsi ? Parce que Lévitique 5 : 20 à 24 disait que si tu voles quelqu’un il faut donner le quadruple.
Donc Zachée se tient devant Adonaï.
Adonaï est celui qui avait donné la Torah à Moïse.
Zachée rend à Dieu ce qui est à Dieu et aux hommes ce qui est aux hommes.
Yehoshua lui dit « Le salut... ».
Mon Dieu s’appelle Jésus-Christ de Nazareth.
Il y a aucun autre nom sous le ciel qui nous ait été donné par lequel nous devions être sauvés.
Or seul le nom de Dieu peut nous sauver et son nom nous a été révélé, nous a été donné.
En mon nom vous chasserez les démons.
En mon nom ils parleront de nouvelles langues, en mon nom ils imposeront les mains aux malades et ils seront guéris… et son nom c’est Yehoshua, Yahvé Yasha.
Il ne pouvait pas être un bon Sauveur sans la capacité de pardonner le péché.
Le salut ! En fait, quand Yehoshua dit « Aujourd’hui, le salut est entré dans cette maison » en fait, le salut c’est Yehoshua.
« Aujourd’hui, je suis entré dans cette maison.
Les hommes ne voulaient pas que j’y entre ! ».
« Mais aujourd’hui si vous entendez sa voix n’endurcissez pas vos cœurs ».
« Aujourd’hui tu seras avec moi au paradis » disait-il au pécheur.
Écoutez ! Yehoshua le Dieu de gloire… Frères, écoutez le message du temps, écoutez la révélation de Yehoshua.
Mes amis, mes amis, vous allez découvrir Jésus autrement frères.
Écoutez ! Simon Pierre était un pécheur, il l’a renié à trois reprises, donc il était condamnable, condamné.
Quand Yehoshua est mort et ressuscité il a dit à Pierre, il l’a rattrapé là où Pierre était reparti à la pêche.
Jésus leur est apparu, Jésus dit à Pierre à trois reprises pour restaurer le triple reniement de Pierre : M’aimes-tu ? Oui, Seigneur.
Deuxième fois : M’aimes-tu ? Oui, Seigneur.
Troisième fois : M’aimes-tu ? Oui, Seigneur.
Tu es pardonné.
Pais mes agneaux maintenant.
La restauration ! Frères, écoutez, il y avait un homme, Barabbas, un meurtrier qu’on avait condamné, en prison quand on a arrêté Jésus.
On amène Jésus, Pilate pose la question « Qui voulez-vous que je relâche ? ».
Le peuple dit Barabbas c’est normal parce que le peuple a compris que le salut était entré dans cette prison, le salut était entré dans cette cour donc Barabbas pouvait être libéré maintenant.
Voilà pourquoi le peuple, prophétiquement a demandé Barabbas parce que sans la crucifixion il n’y a pas la délivrance de Barabbas, sans la restauration de Yehoshua.
Sans effusion de sang, Hébreux nous dit, il n’y a point de pardon des péchés.
Et le sang de Jésus parle mieux que le sang d’Abel.
Barabbas était libéré mais il ne s’est pas arrêté là le Sauveur, Yehoshua qui pardonne.
Frères, on le met sur la croix, on a mis deux malfaiteurs, un à sa gauche, un à sa droite et la Bible dit que les deux l’insultaient et la Bible dit qu’à un moment donné il y en a un qui s’est rattrapé, qui s’est repenti.
Oh ! Tu peux toujours te repentir, frère ! Et il dit au Seigneur « Souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton règne ».
Le malfaiteur a eu la révélation de la prophétie d’Hénoch.
Voici le Seigneur vient avec ses saintes myriades pour juger la terre, les impies.
Il dit « Souviens-toi de moi ».
Yehoshua qui est en train de perdre son sang a dit « Aujourd’hui, toi, le malfaiteur qui m’a insulté parce que tu t’es repenti tu seras avec moi au paradis ».
Mon Dieu ! Vous voulez jouer avec Jésus ? Attention si vous ne le reconnaissez pas en tant que votre Dieu c’est l’enfer qui vous attend.
Prédicateurs c’est l’enfer qui vous attend… prophètes, apôtres, docteurs… C’est l’enfer même qui vous attend.
Attention à ce que vous enseignez au peuple.
Hébreux 10 : 19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair.
Vous avez vu ? Une libre entrée et vous voulez jouer avec son nom, mes amis ? Vous voulez jouer avec son nom frères et sœurs ? Hébreux 9 : 16 Car là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée.
Un testament, en effet, n'est valable qu'en cas de mort, puisqu'il n'a aucune force tant que le testateur vit.
Voilà pourquoi c'est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée.
Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate, et de l'hysope; et il fit l'aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, en disant: Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous.
Il fit pareillement l'aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte.
Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon.
Voilà c’est clair, Yehoshua est le Dieu qui pardonne.
C’est ça l’Évangile, frères.
C’est ça l’Évangile, c’est ça la Parole de Dieu, c’est ça la révélation de la Parole.
Ne pas croire à sa divinité c’est se condamner soi-même, c’est rester dans son péché, c’est rester dans ses malédictions.
Yehoshua, le Dieu véritable.
Il pardonnait les prostituées, il accordait le repos, il accordait le salut aux grands voleurs.
Frères, quel que soit votre péché si vous voulez changer de vie Yehoshua, mon Dieu peut vous sauver.
Alors pasteurs, apôtres, prédicateurs, évangélistes, anciens, diacres, enfants de Dieu, l’Epouse de Yehoshua voici le message du temps.
La personne de Yehoshua.
Et demain 20 heures 30 on continue.
Je vous ai dit de la part du Seigneur que ce sont les derniers rouleaux qu’il m’a donné jusqu’à l’enlèvement c’est la personne de Yehoshua.
Que ces enseignements soient diffusés dans le monde entier.
Dupliqués, mis sur CD, DVD… diffusez massivement ces choses gratuitement afin que le monde connaisse qui est Dieu.
Yehoshua est Dieu, le Dieu véritable.
Et les impies ne pourront pas dire qu’ils n’avaient pas entendu car il revient et il est en train de revenir, mes amis, pour nous chercher.
Que Dieu vous garde, que son nom soit élevé, le nom de Yehoshua.
Jésus la sagesse infiniment variée de Dieu - Shora Kuetu

Jésus la sagesse infiniment variée de Dieu     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

1 Rois 10 : 1 à 13 La reine de Séba apprit la renommée que possédait Salomon, à la gloire de l'Éternel, et elle vint pour l'éprouver par des énigmes.
Elle arriva à Jérusalem avec une suite fort nombreuse, et avec des chameaux portant des aromates, de l'or en très grande quantité, et des pierres précieuses.
Elle se rendit auprès de Salomon, et elle lui dit tout ce qu'elle avait dans le cœur.
Salomon répondit à toutes ses questions, et il n'y eut rien que le roi ne sût lui expliquer.
La reine de Séba vit toute la sagesse de Salomon, et la maison qu'il avait bâtie, et les mets de sa table, et la demeure de ses serviteurs, et les fonctions et les vêtements de ceux qui le servaient, et ses échansons, et ses holocaustes qu'il offrait dans la maison de l'Éternel.
Hors d'elle-même, elle dit au roi: C'était donc vrai ce que j'ai appris dans mon pays au sujet de ta position et de ta sagesse! Je ne le croyais pas, avant d'être venue et d'avoir vu de mes yeux.
Et voici, on ne m'en a pas dit la moitié.
Tu as plus de sagesse et de prospérité que la renommée ne me l'a fait connaître.
Heureux tes gens, heureux tes serviteurs qui sont continuellement devant toi, qui entendent ta sagesse! Béni soit l'Éternel, ton Dieu, qui t'a accordé la faveur de te placer sur le trône d'Israël! C'est parce que l'Éternel aime à toujours Israël, qu'il t'a établi roi pour que tu fasses droit et justice.
Elle donna au roi cent vingt talents d'or, une très grande quantité d'aromates, et des pierres précieuses.
Il ne vint plus autant d'aromates que la reine de Séba en donna au roi Salomon.
Les navires de Hiram, qui apportèrent de l'or d'Ophir, amenèrent aussi d'Ophir une grande quantité de bois de santal et des pierres précieuses.
Le roi fit avec le bois de santal des balustrades pour la maison de l'Éternel et pour la maison du roi, et des harpes et des luths pour les chantres.
Il ne vint plus de ce bois de santal, et on n'en a plus vu jusqu'à ce jour.
Le roi Salomon donna à la reine de Séba tout ce qu'elle désira, ce qu'elle demanda, et lui fit en outre des présents dignes d'un roi tel que Salomon.
Puis elle s'en retourna et alla dans son pays, elle et ses serviteurs.
Vous savez, mes amis, que nous n’avons pas d’autres messages que le message sur Christ.
On n’a pas d’autres messages que Christ donc Yehoshua notre Seigneur et notre Dieu.
Alors tout dans les Ecritures, toutes les choses qui sont écrites, toutes les histoires qui sont relatées dans les Ecritures, mes amis, ont un seul objectif, un seul but, c’est de glorifier, la glorification du nom de notre Dieu, Yehoshua notre Seigneur et notre Maître.
On a vu, mes amis, dans Apocalypse chapitre 19 au verset 10 que l’ange qui avait été envoyé à Jean lui dira, quand Jean a voulu l’adorer, l’ange va lui dire « Ne m’adore pas mais adore Dieu car le témoignage de Yehoshua est l’esprit de la prophétie ».
Donc ça veut dire que la prophétie biblique a pour but de témoigner de Christ.
D'ailleurs, il l’a dit dans Actes chapitre 1 verset 8 aux apôtres en disant que « Vous allez recevoir la puissance de l'Esprit de Dieu et vous serez mes témoins ».
Donc l’histoire de Salomon, l'histoire de la reine de Séba, donc cette rencontre entre ces deux personnes nous parle de la personne de Christ.
La reine de Séba était une grande reine, une grande personnalité déjà à cette époque.
Vous devez savoir qu’à cette époque les femmes étaient beaucoup méprisées, beaucoup rejetées mais bizarrement cette femme régnait.
Donc si la Bible nous parle de la reine de Séba, une femme qui régnait, qui gouvernait ça veut dire que cette femme était vraiment influente parce que c'était une époque où l’homme dominait.
Et voilà qu’au milieu de ces hommes va émerger une femme qui régnait à Séba, en Ethiopie, précisément en Afrique.
La Bible nous apprend qu’elle était africaine et, mes amis, elle avait de l'or, elle avait des aromates, elle avait des serviteurs, des servantes… Elle était extrêmement riche.
Elle avait des chevaux, des chameaux, elle avait tout ce dont une personne humaine pouvait désirer mais il lui manquait une chose, il lui manquait la sagesse.
Frères, laissez-moi vous dire, ce soir, Bill Gates a tout.
Il ne faut pas être impressionné.
Mais au fond de leur cœur, Bill Gates, les grands de ce monde, ici en France, c’est Lagarde, c'est cette femme française qui est riche, Bettencourt, Bouygues Télécom, Bouygues construction… Tous ces gens ils ont de l'argent comme la reine de Séba.
On peut y voir aussi, par rapport, à la reine de Séba les dirigeants politiques, on peut y voir également la chancelière allemande, Merkel, on peut y voir le président Sarkozy, l'ex-président Sarkozy, on peut y voir le président Hollande, tous ces gens qui règnent.
On peut y voir également Ban Ki Moon, le secrétaire général de l'ONU… Tout ce monde-là, ils sont représentés par la reine de Séba.
Ils règnent, ces hommes et ces femmes, ils dominent, ils ont de l’argent.
Mais, mes amis, laissez-moi vous dire que la renommée qu’ils ont n’est pas la même que la renommée de la sagesse infiniment variée de Dieu.
Jésus-Christ de Nazareth, le Dieu le plus beau, le Dieu le plus puissant, le Dieu le plus terrible.
Je ne peux pas parler d'autre chose que de lui, je ne peux pas prêcher autre chose que Jésus, je ne peux pas élever quelqu’un d’autre que Jésus, je ne peux pas écrire un livre sans l’élever lui.
Frères, la Bible nous enseigne, mes amis, qu’il n’y a rien de nouveau sur terre, ce qui existe a déjà existé.
Si la reine de Séba qui était riche, qui était puissante, qui régnait sur un empire, un grand royaume, le royaume d’Ethiopie, a quitté l’Ethiopie… Vous savez qu’à l’époque il n’y avait pas d'avion, il n’y avait pas d’autoroute, pas de train pour pouvoir faire un voyage rapidement.
Cette femme a fait plusieurs mois, plusieurs semaines… Mais c’est terrible ! Benito imagine toi une femme, une reine qui a tout, qui a de l’argent, de l’or, des serviteurs en grand nombre, des scribes, des sages autour d’elle, des astrologues, des faux prophètes autour d’elle mais elle entend parler, elle a entendu parler qu’à Jérusalem il y avait un homme.
Vous savez quand Jésus dit à la femme samaritaine dans Jean chapitre 4 « Le salut vient des juifs » mais c’est cette histoire aussi mes amis.
Ça veut dire quoi ? Quand Jésus disait à la femme samaritaine que le salut venait des juifs, il voulait dire littéralement ceci : que le salut c’est le Messie, Yehoshua, Yahvé est salut.
Il voulait dire simplement que Yehoshua sortira de Jacob, sortira de Juda, Juda dont la capitale est Jérusalem.
Donc Yehoshua sortira de Jérusalem.
La reine de Séba était riche, elle régnait mais elle n’était pas encore venue à Jérusalem.
Et là, elle entend parler de Salomon et de son royaume pourtant elle, elle avait son royaume et elle avait aussi sa sagesse, elle avait aussi sa richesse mais elle entend parler de quelqu’un dont la sagesse surpassait tous les sages de son époque.
La reine de Séba se dit « Non, non, non, non, non ! Même s’il n’y a pas d’autoroute, même s’il n’y a pas d’avion supersonique, même s’il n’y a pas de TGV, moi la reine de Séba je vais laisser mon royaume ».
Frères, vous voulez rencontrer Jésus ? Laissez vos royaumes ! Ce message, comme d’habitude, je ne l’ai pas préparé.
Je cherchais quoi prêcher ce soir.
Jésus-Christ ! C’est magnifique ! Écoutez, mes frères, l’illumination de Dieu.
La reine de Séba quitte son royaume pour aller dans un autre royaume et la Bible nous apprend « Elle arriva à Jérusalem avec une suite fort nombreuse… ».
Il y a des gens que Dieu va toucher, une seule personne, mais derrière il y a une foule.
« Et avec des chameaux, portant des aromates, de l’or en très grande quantité et des pierres précieuses ».
Mes amis, écoutez bien, elle vient avec des offrandes.
Vous savez pourquoi ? La reine Séba ne connaissait pas la Torah mais laissez-moi vous dire (que) la foi vient de ce que l’on entend.
Elle a entendu parler de Salomon, l’image de Jésus-Christ de Nazareth.
Et cette foi qu’elle a eue grâce à la parole qu’elle a entendue, cette foi lui a fait comprendre les réalités bibliques.
Nous allons voir cela dans Deutéronome 16 : 16 Trois fois par année, tous les mâles d'entre vous se présenteront devant l'Éternel, ton Dieu, dans le lieu qu'il choisira: à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles.
On ne paraîtra point devant l'Éternel les mains vides.
On ne paraîtra pas devant l’Eternel les mains vides.
La reine de Séba ne pouvait pas se rendre devant le roi des rois les mains vides, c’est pour cela qu’elle a amené des offrandes.
Mes amis, je ne vous parle pas de l’argent monnaie que vous avez, ce n’est pas ça le message, vous connaissez mon message, il n’y a pas de problème.
La reine de Séba se dit « Je vais me rendre devant le roi le plus sage mais je ne peux pas y aller les mains vides ».
Elle a pris ses chameaux, elle a pris son or en grande quantité, elle a pris l’or africain.
Mes amis, d’abord les aromates.
Pourquoi les aromates ? Vous savez que Dieu avait demandé des aromates non ? Vous connaissez cette histoire, mes amis.
Nous sommes dans Exode chapitre 30 : 34 à 38 L'Éternel dit à Moïse: Prends des aromates, du stacté, de l'ongle odorant, du galbanum, et de l'encens pur, en parties égales.
Tu feras avec cela un parfum composé selon l'art du parfumeur; il sera salé, pur et saint.
Tu le réduiras en poudre, et tu le mettras devant le témoignage, dans la tente d'assignation, où je me rencontrerai avec toi.
Ce sera pour vous une chose très sainte.
Vous ne ferez point pour vous de parfum semblable, dans les mêmes proportions; vous le regarderez comme saint, et réservé pour l'Éternel.
Quiconque en fera de semblable, pour le sentir, sera retranché de son peuple.
Exode 30 : 7 à 9 Aaron y fera brûler du parfum odoriférant; il en fera brûler chaque matin, lorsqu'il préparera les lampes; il en fera brûler aussi entre les deux soirs, lorsqu'il arrangera les lampes.
C'est ainsi que l'on brûlera à perpétuité du parfum devant l'Éternel parmi vos descendants.
Vous n'offrirez sur l'autel ni parfum étranger, ni holocauste, ni offrande, et vous n'y répandrez aucune libation.
Donc les aromates, ici, cette offrande que la reine de Séba a apporté au roi Salomon c’était pour l’adoration.
La reine de Séba malgré sa richesse, malgré son autorité a compris que le Dieu le plus sage ; parce que Salomon est l’image de Jésus-Christ parce que c’est le roi le plus sage.
Quand Dieu va le visiter, (…) en fait, Dieu pose la question à Salomon, il lui dit « Demande-moi tout ce que tu veux et je te le donnerai ».
Et Salomon a demandé la sagesse donc Salomon a compris que s’il demandait Christ, il allait avoir tout parce que dans la sagesse qui est Christ il y a tout, et il a demandé Christ.
Et l’apôtre Paul nous dit dans 1 Corinthiens 2 : 6, on va le lire rapidement avant de développer les aromates.
Il y a pleins de versets que le Saint Esprit me donne.
« Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits… ».
C’est une sagesse que nous prêchons.
Donc c’est une sagesse qu’on doit prêcher.
« … sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis.
Nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire, sagesse qu'aucun des chefs de ce siècle n'a connue, car, s'ils l'eussent connue, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de gloire ».
Paul parle aux corinthiens qui étaient des Grecs, les Grecs selon 1 Corinthiens 1 cherchaient la sagesse, la philosophie et l’apôtre Paul leur dit que « Parmi vos philosophes, il n’y en a pas un seul qui soit comparable, qui arrive à la hauteur de la sagesse mystérieuse, cachée que nous prêchons » sagesse qu’il appelle le Seigneur de gloire, Yehoshua.
Et dans Ephésiens 3 : 10 il dit quelque chose de fort là.
C’est pourquoi les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’église la sagesse infiniment variée de Dieu.
La sagesse infiniment variée, c’est une sagesse qui se varie éternellement.
C’est-à-dire qu’elle a plusieurs facettes.
C’est-à-dire, aujourd’hui, elle peut opérer des miracles, aujourd’hui, elle peut guérir les boiteux, demain ce sont les aveugles.
Aujourd’hui, quand il va prêcher, il va prêcher comme Eli, demain il va prêcher comme Jérémie, après demain, il va prêcher comme Ezéchiel.
C’est pour cela quand il pose la question aux apôtres « Qui suis-je aux dires des hommes ? ».
Ils ont répondu « Les hommes disent que tu es comme Jean Baptiste, tu es comme Jérémie, tu es comme Eli ou comme l’un des prophètes » parce que quand Jésus prêchait il y avait plusieurs onctions qui se manifestaient donc une sagesse qu’on ne peut pas cerner, qu’on ne peut pas définir.
Voilà pourquoi Paul dit « la sagesse infiniment… » c’est-à-dire qui n’est pas finie « …infiniment variée » donc une sagesse qui a plusieurs variations.
Donc si cette sagesse habite en quelqu’un, la personne ne peut pas être cernée, la personne devient mystérieuse.
C’est pour cela qu’on ne peut pas la cacher cette sagesse dans la religion, quand c’est la monotonie Dieu n’est plus là.
Quand une église rentre dans la monotonie, Jésus n’est plus dedans parce qu’il est la sagesse infiniment variée de Dieu et donc Satan ne peut pas là cerner cette sagesse.
Mes amis, et c’est Salomon qui étaient une préfiguration de cette sagesse-là.
Donc la reine de Séba a entendu parler de cette sagesse, que cette sagesse était variée.
Alors elle s’est dit « Mais ce n’est pas possible ! ».
Elle prend une foule nombreuse avec elle, elle prend également une quantité énorme d’or, l’or africain, l’or véritable, l’or pur et elle prend ses chameaux et les aromates.
Les aromates c’est pour l’adoration, on l’a vu.
C’est pour faire le parfum, fabriquer du parfum avec.
Le parfum c’est l’adoration.
Donc la reine de Séba a compris que cette sagesse-là, Jésus-Christ, doit être adorée.
Quand Jésus-Christ a été crucifié et mis dans la tombe, les femmes, Marie de Magdala, Marie mère de José, se sont préparées, elles ont acheté des aromates pour embaumer son corps.
Vous voyez ? Donc on retrouve toujours les aromates en relation avec Dieu, avec le Seigneur.
Et là, la reine de Séba a compris qu’il fallait à tout prix adorer cette sagesse-là donc elle amène le parfum.
Ce n’est pas du Yves Saint-Laurent, ce n’est pas du Jean-Paul Gaultier mais c’est le parfum pur.
Et elle amène aussi l’or.
Pourquoi l’or ? Quand Jésus-Christ est né les mages lui ont donné de l’or, de la myrrhe et de l’encens.
On retrouve l’encens qui vient des aromates.
Vous voyez ? C’est les mêmes choses que l’on retrouve frères et sœurs.
L’adoration ! Pourquoi l’or ? Parce que Jésus a dit dans Agée chapitre 2 : 8 L’or est à moi et l’argent m’appartient.
Les métaux.
L’or, l’or ! Vous voyez pourquoi, mes amis, quand on arrive au ciel on voit l’or partout ? L’or c’est la royauté.
La reine de Séba a réalisé que Salomon, Yehoshua, est le Roi des rois c’est pour cela qu’elle lui a donné l’or.
Il est dit « Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ».
Donc les aromates c’est l’adoration, (ça) revient à Dieu.
L’or revient à Dieu.
Les chameaux… Pourquoi les chameaux à votre avis frères et sœurs ? L’animal du désert, l’animal par excellence du désert.
Parce que le chameau à des poches pour contenir de l’eau donc l’eau de la Parole.
La reine de Séba a compris que les chameaux qui contiennent de l’eau, l’eau, la sagesse infiniment variée de Dieu, à l’eau.
Voilà pourquoi il a proposé, Jésus-Christ, à la femme samaritaine de lui donner de l’eau-de-vie « Celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus soif ».
L’action prophétique que la reine de Séba a posée tout ça c’est parce qu’elle a entendu parler de la renommée, la renommée, la renommée… Jésus a de la renommée ! Nous sommes dans Luc chapitre 4.
C’est magnifique quand le Saint Esprit nous enseigne n’est-ce pas ? La Parole devient vie, la Parole prend vie.
Jésus-Christ.
Luc chapitre 4 verset 14 Jésus, revêtu de la puissance de l'Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d'alentour.
Ça veut dire que Salomon avait une renommée internationale, une renommée qui a dépassé les frontières, une renommée qui n’était pas sectaire, qui n’était pas ethnique, une renommée internationale au point où la reine de Séba, tel un gros poisson, a été pêchée.
Elle a fait des kilomètres, elle a fait des kilomètres ! On pose la question : « La reine, où allez-vous ? ».
« Je veux voir la sagesse, je veux écouter la sagesse ».
« Mais tu as autour de toi, ma reine, tu as autour de toi des sages, des astrologues, des scribes ».
« Non, mais écoutez, j’ai entendu parler de quelqu’un.
Laissez-moi aller à Jérusalem ».
Jésus-Christ a dit quoi dans Matthieu chapitre 5 ? Jérusalem est la ville du grand roi.
La reine de Séba arrive et on nous dit « Elle se rendit auprès de Salomon et elle lui dit tout ce qu’elle avait dans le cœur ».
Intervenant : La repentance ! La repentance, bien sûr, tu as tout compris.
Qui peut se retrouver devant Jésus-Christ sans lui dire tout ce qu’il a sur le cœur ? C’est une relation de cœur à cœur.
La reine de Séba cherchait quelqu’un à qui parler.
Tu peux rencontrer Shora mais tu ne pourras pas tout lui dire mais si tu rencontres Jésus, indépendamment de ta volonté, tu vas commencer à tout déballer : « Seigneur, j’étais hypocrite ».
« Seigneur, je suis hypocrite ».
« Seigneur, je suis homosexuel ».
« Je suis lesbienne ».
« Seigneur, je suis voleur ».
« Je suis ceci cela »….
Mais personne ne t’a rien dit, rien que sa présence, dans sa présence tu commences à tout dire.
Écoute la pensée que Dieu me donne, ce soir, pour confirmer cela.
Quand Zachée, dans Luc 19, a rencontré Jésus, Zachée, l’homme riche, il était de petite taille, il entend parler de Jésus et il va à l’endroit où Jésus passait.
Il y avait la foule, il ne pouvait pas voir Jésus à cause de la foule mais il va grimper sur un sycomore, un arbre et là Jésus arrive devant l’arbre en question, il s’arrête, il lève les yeux au ciel, dans l’arbre et il reçoit une parole de connaissance avec précision, le nom de cet homme « Zachée, descend aujourd’hui je mangerai chez toi ».
Jésus arrive chez Zachée, il rentre chez Zachée.
Est-ce que Jésus-Christ a dit à Zachée « Tu es voleur » ? Est-ce qu’il a dit « Tu as volé les pauvres » ? Est-ce qu’il lui a dit « Tu dois rendre » ? Non ! Sa présence seulement a fait que Zachée a commencé à dire « Si j’ai volé je vais rendre au quadruple ».
Une repentance sincère.
Savez-vous pourquoi beaucoup de gens ne sont pas convertis dans nos églises ? C’est parce que Jésus n’y est pas, parce que la sagesse infiniment variée n’y est pas ! Voilà pourquoi les cœurs ne sont pas ouverts.
Les cœurs ne sont pas ouverts et les gens gardent leurs secrets.
Mais là où Dieu agit, quand le réveil arrive les gens se lèvent prennent le micro « Je suis voleur », « Je suis sorcier »… C’est ça le réveil.
La reine de Séba dit à Salomon tout ce qu’elle avait sur le cœur, toutes ses souffrances pourtant elle était reine, elle était riche.
Elle souffrait ! Alors le verset 3 nous dit « Salomon répondit à toutes ses questions et il n’y eut rien que le roi ne sache lui expliquer ».
Vous savez cette reine certainement elle devait être jolie, elle était très riche, elle était puissante mais elle avait des souffrances dans son cœur, elle ne pouvait parler à personne autour d’elle et elle entend parler de la sagesse infiniment variée de Dieu, elle prend le risque, mes amis, d’aller de l’Éthiopie jusqu’à Jérusalem.
Elle a traversé un grand désert, elle a bravé toutes sortes de dangers parce qu’elle voulait voir la sagesse de Dieu.
Et elle lui dit tout ce qu’elle avait sur le cœur, toutes les questions qui pesaient, qui lui pesaient.
Il y a des riches qui ont des questions qui restent sans réponse.
Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Et où allons-nous ? Et qu’est-ce qui va se passer après la mort ? Toutes ces questions Bill Gates se les pose, toutes ces questions le président Hollande dans sa chambre, dans les toilettes, il se les pose.
Mais il n’y a pas de réponse.
C’est comme le roi Nebucadnetsar, quand il a fait un songe, il appelle les satrapes, les magiciens il dit « J’ai perdu mon songe.
Retrouvez-le et expliquez-le moi ».
Il était troublé comme beaucoup de riches sont troublés, ils ne comprennent pas pourquoi il y a des choses qui leur arrivent, des maris de nuit qui les attaquent.
Ils se réveillent en sursaut comme ça en pleine nuit, ils ne comprennent pas malgré leur richesse, les démons les attaquent quand même.
Ils vont chez les francs-maçons, il n’y a pas la solution, ils vont chez les rosicruciens, il n’y a pas la solution, ils vont chez les marabouts, il n’y a pas la solution.
Ils ont des questions qui restent sans réponse.
C’est pour ça qu’ils prennent des antidépresseurs, c’est pour ça qu’ils ont des psychiatres, des psychologues, des conseillers.
Mais ils oublient le conseiller véritable.
On l’appellera Conseiller, Père éternel, Admirable.
Laissez-moi danser parce que j’aime Jésus.
J’aime la Parole de Dieu, la Parole révélée, la Parole qui nous illumine.
Elle ouvre son cœur « Oh ! Regarde comment je souffre, Salomon, le roi Salomon, je suis reine mais je souffre.
J’ai des problèmes de santé et il n’y a aucun médecin qui peut me soigner ».
Elle ouvre son cœur « J’ai des maris de nuit, femmes de nuit ».
Elle ouvre son cœur, elle parle, elle parle, elle parle.
Et le verset 3 « Salomon répondit… ».
On n’a pas dit que Salomon répondit à quelques-unes de ses questions.
« Salomon répondit à toutes ses questions ».
A l’âge de 12 ans dans le temple Jésus posait de grandes questions aux grands monsieur, aux grands théologiens, il répondait à leurs questions, ils étaient étonnés de sa sagesse.
Qui d’autre que Jésus peut répondre à toutes nos questions ? La reine de Séba a dû poser des questions « Explique-moi, le monde il est né comment ? ».
Et Salomon, Jésus-Christ de Nazareth, lui dit « Il est écrit au commencement… », berechit bara, « … au commencement Dieu créa les cieux et la terre ».
Il lui a expliqué tout.
Tout ! « Mais explique-moi… » parce qu’on nous dit qu’elle lui a parlé en énigmes, elle lui a posé des énigmes c’est-à-dire des situations compliquées que les hommes ne peuvent résoudre.
Et la plus grande énigme que les hommes ont du mal à expliquer c’est laquelle ? C’est la mort ! Qu’est-ce qui se passe après la mort ? Vous voyez les questions que la reine de Séba a dû poser à Salomon ? « Mais roi Salomon toi qui es la grande sagesse explique moi maintenant, je suis reine, je suis riche, je suis belle, j’ai un grand royaume mais il y a une énigme qui me tourmente c’est la mort.
Mais qu’est-ce qui se passe ? Qui peut vaincre la mort ? Qu’est-ce qui peut se passer après la mort ? Est-ce que la vie s’arrête-t-elle après la mort ? ».
Le roi Salomon, Yehoshua, notre Seigneur et Sauveur, la regarde et il lui dit « Dans Jean 11 : 25… ».
On peut le lire ce passage-là, c’est magnifique comme passage.
« Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie.
Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ».
Donc la plus grande énigme de tous les temps c’est la mort.
Parce qu’elle est allée à Jérusalem avec toutes ces énigmes et Salomon lui dit « Je suis la résurrection et la vie celui qui croit en moi vivra même s’il meurt ».
La reine de Séba était vraiment dépassée, mes amis.
Non, la Parole est vraiment puissante, j’aime la Parole.
(…).
Les apôtres posaient souvent la question au Seigneur quand il parlait en paraboles « Explique-nous cette parabole.
Explique-nous cette parabole » dans les coulisses.
Et bien ceux qui ont besoin d’explications par rapport à la vie, par rapport aux problèmes auxquels ils sont soumis, il faudrait qu’ils aillent dans la présence de Yehoshua.
Salomon lui explique tout ! Et le verset 4 nous dit « La reine de Séba vit toute la sagesse de Salomon, et la maison qu'il avait bâtie… ».
Ça c’est l’Eglise.
Quand on voit le roi, on voit sa maison parce qu’il y avait une prophétie qui était sortie sur Salomon dans 2 Samuel 7.
Nathan a donné une prophétie à David « Ton fils bâtira une maison pour l’Eternel et son trône sera éternel ».
« La reine de Séba vit toute la sagesse de Salomon, et la maison qu'il avait bâtie et les mets de sa table ».
Les mets de sa table.
Jésus-Christ a dit qu’il allait manger avec nous non ? Voici je me tiens à la porte et je frappe si quelqu’un ouvre la porte j’entrerai chez lui et je souperais avec lui.
Ah oui, mes amis, le roi à des mets succulents.
Esaïe 25 : 5 L'Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, un festin de mets succulents, un festin de vins vieux, de mets succulents, pleins de moelle, de vins vieux, clarifiés.
Voilà comment la Parole prend vie.
Nous allons manger des mets succulents, mes amis.
On ne va pas s’ennuyer au ciel.
J’aime la Parole, J’aime Jésus de Nazareth.
On dit que c’est l’Eternel qui prépare les mets succulents, ce n’est même pas un ange, c’est Dieu lui-même.
Voilà pourquoi quand Jésus Christ est ressuscité, il est allé voir Pierre qui était reparti à la pêche.
Et quand ils sont sortis de la pêche, ils arrivent au rivage, ils vont trouver une braise qui était là, des poissons dessus avec du pain… il aime préparer notre Jésus.
Les mets de sa table.
.
.
Voilà pourquoi il y avait la table des pains de proposition, la table du Seigneur.
Paul dit dans 1 Corinthiens 10 Vous ne pouvez pas participer à la table du Seigneur et à la table des démons.
Notre Dieu à une table.
Oh j’aime la Parole ! …Et la demeure de ses serviteurs… La demeure de ses serviteurs.
Jean chapitre 14 : 1 à 2 Que votre cœur ne se trouble point.
Croyez en Dieu, et croyez en moi.
Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père.
Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit.
Je vais vous préparer une place.
Il y a des demeures.
Vous voyez la typologie ici ? Vous voyez comment la Parole prend vie ? Comment Jésus est ? Salomon était un type de Jésus-Christ de Nazareth.
Donc ça c’est magnifique frère et sœurs.
Et la reine de Séba a vu toutes ces choses-là.
Et elle a vu, mes amis, la demeure des serviteurs de Salomon, donc nous autres, et les fonctions et les vêtements de ceux qui le servaient.
Il y a plusieurs fonctions : apôtre, prophète, docteur, pasteur… tout ça ce sont des fonctions.
Et les vêtements.
Les vêtements ! Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse car les noces de l’Agneau sont venues et son épouse s’est préparée et il lui a été donnée de se revêtir d’un vêtement en fin lin qui représente les œuvres juste des saints.
Vous vous rendez compte frères et sœurs ? Les vêtements des serviteurs de Salomon.
Ils étaient habillés.
Voilà pourquoi Yehoshua reviendra chercher une Eglise habillée.
…et ses holocaustes qu'il offrait dans la maison de l'Éternel.
Elle en eut le souffle coupé, elle a arrêté de respirer ! C’est une expression pour dire qu’elle était dépassée, étonnée.
C’est-à-dire elle a vu que ses serviteurs, à elle, étaient trop petits par rapport aux serviteurs de Jésus.
Donc servir Jésus est de loin plus valorisant, de loin (plus) glorieux que servir Satan et les hommes.
Vous vous rendez compte ? …elle dit au roi: C'était donc vrai ce que j'ai appris dans mon pays au sujet de ta position et de ta sagesse! Donc la position actuelle de Yehoshua… il est ressuscité et assis… c’est la position assise.
La position assise ! C’est-à-dire qu’il n’est pas excité, il est assis, il commande étant assis.
Il est tranquille.
Il a tout accompli.
Et, mes amis, quelle est notre position ? Il nous a ressuscités ensemble et il nous a fait asseoir dans les cieux.
La position de Yehoshua.
Et sa sagesse.
Yehoshua.
La reine de Séba a vu Jésus, la sagesse de Salomon c’est Jésus.
Elle a vu Jésus, elle a entendu Jésus.
Je ne le croyais pas, avant d'être venue et d'avoir vu de mes yeux.
Il faut voir ! Les yeux du cœur.
Il faut voir ! Frères et sœurs, c’est pour cela que le Seigneur dans Jean 1 a dit à Nathanaël « Viens et tu verras ».
Mais pour être témoin il faut voir, il faut entendre.
Et voici, on ne m'en a pas dit la moitié.
Mais qui peut dire la moitié de l’œuvre que le Seigneur a accompli ? Mais ce n’est pas possible ! Paul a dit « Nous connaissons en partie.
.
.
».
Nous témoignons en partie.
Ceux qui ont témoigné de Salomon à la reine de Séba n’avaient témoigné que d’une partie infime.
Mais quand elle-même est allée là-bas, au ciel ; la Jérusalem c’est comme le ciel ; quand elle est allée au ciel elle a tout vu.
C’est la pleine connaissance.
La Parole est glorieuse.
Jean 4 : 39 à 42 Plusieurs Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause de cette déclaration formelle de la femme: Il m'a dit tout ce que j'ai fait.
Aussi, quand les Samaritains vinrent le trouver, ils le prièrent de rester auprès d'eux.
Et il resta là deux jours.
Un beaucoup plus grand nombre crurent à cause de sa parole; et ils disaient à la femme: Ce n'est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons; car nous l'avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu'il est vraiment le Sauveur du monde.
La reine de Séba comme les samaritains, la reine de Séba et les samaritains ne s’étaient pas arrêté aux messagers, aux prédicateurs, aux témoins, ils se sont arrêtés à la personne de Jésus.
C’est pour cela vous ne devez pas vous arrêter à nous, vous ne devez pas vous arrêter aux pasteurs, aux prédicateurs, aux missionnaires, vous devez maintenant vous-même chercher Jésus.
C’est pour cela que nous vous disons qu’il croisse et que nous diminuons.
C’est ça le message ! Et les samaritains ont dit à la femme samaritaine « Ce n’est plus à cause de toi ».
Ça veut dire que « Nous n’avons plus besoin de toi, tu nous as conduit à la personne.
Nous-mêmes nous l’avons écouté, nous-mêmes nous l’avons vu.
Nous reconnaissons qu’il est le Sauveur du monde ».
La reine de Séba dit « Ce que les messagers m’ont dit ce n’était qu’une petite partie mais moi j’ai vu, moi-même j’ai entendu ».
Et elle dit « Je ne le croyais pas, avant d'être venue et d'avoir vu de mes yeux.
Et voici, on ne m'en a pas dit la moitié.
Tu as plus de sagesse et de prospérité que la renommée ne me l'a fait connaître.
Mais quand on va arriver au ciel, on va dire la même chose que la reine de Séba.
Pourquoi ? 2 Corinthiens 12 : 1 à 4 Il faut se glorifier.
.
.
Cela n'est pas bon.
J'en viendrai néanmoins à des visions et à des révélations du Seigneur.
Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu'au troisième ciel… La Jérusalem là-bas.
… (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait).
Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu'il entendit des paroles merveilleuses qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer.
Donc les messagers que nous sommes, nous sommes limités, nous ne pouvons pas exprimer tout.
Donc Dieu, en fait, se sert de nous pour donner juste un avant-goût.
Mais quand on va arriver au ciel et qu’on va voir Jésus dans sa gloire on sera époustouflés pendant l’éternité.
Il n’y aura pas un jour au ciel où on ne pourra pas dire « Jésus, je suis dépassé ! ».
Alors maintenant pour nous donner une compréhension, une petite compréhension de ce qu’on vivra au ciel pendant l’éternité l’apôtre Paul (…) parle de la sagesse infiniment variée de Dieu.
Donc les gens qui avaient témoigné de Salomon à la reine de Séba avaient vu une partie de la sagesse infiniment variée de Dieu.
Quand la reine de Séba est venue, pendant tout le temps où elle est restée à Jérusalem elle a vu plusieurs facettes de la sagesse infiniment variée de Dieu, de Jésus-Christ de Nazareth.
Elle était dépassée ! Donc ça veut dire que, mes amis, nos vocabulaires, nos grammaires, nos langues ne sont pas en mesure de pouvoir qualifier, définir le Dieu de la Bible, Yehoshua, Jésus-Christ de Nazareth et notre Père céleste.
Mes amis, vous vous rendez compte à quel point la Parole est puissante ? À quel point la Parole est riche ? Heureux tes gens, heureux tes serviteurs qui sont continuellement devant toi, qui entendent ta sagesse! Alors tu comprends pourquoi Marie avait choisi la bonne part ? Elle était assise aux pieds du Seigneur pour recevoir sa Parole.
Mes amis, ce soir, Dieu vous illumine, ce soir, Dieu vous libère.
Ce message-là, les démons ne vont pas le supporter, ils vont vous quitter, vos maladies vont vous quitter au nom de Yehoshua.
Donc heureux ! Tu comprends pourquoi Jésus-Christ a dit à Pierre, on va comprendre ça, heureux, pourquoi heureux ? Nous sommes dans Matthieu chapitre 16 : 17 Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.
Tu es heureux pourquoi ? Parce que tu as reçu la révélation sur la sagesse infiniment variée de Dieu.
Le Père t’a révélé qui est Jésus et la révélation de Jésus apporte le bonheur.
C’est pour cela que la reine de Séba dit « Tes gens sont heureux, ceux qui entendent ta sagesse ».
Donc l’argent ne procure pas le bonheur, non ! C’est la révélation de la sagesse infiniment variée de Dieu qui est Jésus-Christ.
Voilà pourquoi, frères, le message que Dieu me donne, le message qu’il m’a donné pour que je puisse vous le transmettre, quand il m’a dit « Va et sonne le shofar, sonne la trompette, libère mon peuple » ce n’est pas un message qui doit vous amener à vous attacher aux hommes, c’est un message qui doit vous amener à être passionnés de Jésus, à le rechercher, à le chercher dans la prière, à le désirer, à prier dans votre chambre, à vous mettre à genoux pour que Jésus se révèle à vous dans votre sommeil, dans vos songes, dans vos visions, dans vos maisons.
Mes amis, dans vos prières quotidiennes, dans vos mariages, dans vos affaires, qu’il se révèle à vous.
Nous autres là, oubliez-nous ! Moi là oubliez-moi parce que moi-même je suis comme vous, je cherche.
Béni soit l'Éternel, ton Dieu, qui t'a accordé la faveur de te placer sur le trône d'Israël! De te placer sur le trône d’Israël.
De te placer sur le trône d’Israël.
De te placer sur le trône d’Israël.
Il a été placé sur le trône.
Seul Dieu trône ! Seul Dieu est assis sur le trône.
Dans Luc chapitre 1 Zacharie prophétise, il dit que le trône de David lui sera donné.
Yehoshua assis sur son trône ! C'est parce que l'Éternel aime à toujours Israël, qu'il t'a établi roi pour que tu fasses droit et justice.
La sagesse infiniment variée de Dieu aime la droiture et la justice.
Elle donna au roi cent vingt talents d'or… Pourquoi cent vingt ? Le chiffre douze, le gouvernement, c’est le chiffre du gouvernement.
En fait, elle lui a remis son gouvernement, elle lui a remis son autorité, elle lui a remis son trône.
Cent vingt talents d’or… L’or c’est la royauté.
Et le chiffre douze chez les hébreux c’est le nombre du pouvoir, du gouvernement.
Israël était bâti sur douze tribus.
Et Eli a restauré l’autel avec douze pierres qui représentent les douze tribus d’Israël.
Jésus-Christ a bâti l’Eglise à partir de douze pierres, douze apôtres.
Et la nouvelle Jérusalem selon Apocalypse 21 est bâtie sur douze fondements.
Donc c’est le fondement.
La reine de Séba lui fait comprendre par cette offrande que « L’or c’est toi, la royauté c’est toi, le fondement inébranlable c’est toi, le gouvernement c’est toi ».
Et douze correspond aussi à la lettre lamed.
Lamed à la forme d’un fouet, lamed nous parle de la discipline, lamed nous parle du Rabbi, le maître qui doit enseigner.
Et Salomon disait « N’éloigne pas la verge de l’enfant ».
Donc c’est le maître qui doit enseigner, qui châtie, Yehoshua.
Vous voyez cette offrande ? Elle est prophétique.
…une très grande quantité d'aromates… L’adoration… …et des pierres précieuses.
Pourquoi les pierres précieuses ? Parce que Jésus est la pierre angulaire et il bâtit sa maison avec les pierres précieuses que nous sommes 1 Pierre 2 : 5.
Donc toutes ces offrandes étaient prophétiques.
Il ne vint plus autant d'aromates que la reine de Séba en donna au roi Salomon.
Les navires de Hiram, qui apportèrent de l'or d'Ophir, amenèrent aussi d'Ophir une grande quantité de bois de santal et des pierres précieuses.
Le roi fit avec le bois de santal des balustrades pour la maison de l'Éternel et pour la maison du roi, et des harpes et des luths pour les chantres.
L’adoration ! Il ne vint plus de ce bois de santal, et on n'en a plus vu jusqu'à ce jour.
Et le verset 13 qui est aussi terrible « Le roi Salomon donna à la reine de Séba tout ce qu'elle désira, ce qu'elle demanda, et lui fit en outre des présents dignes… ».
De qui ? …d'un roi… Quand Jésus te visite, quand il te bénit et bien il te bénit avec la bénédiction digne d’un Dieu, digne du Dieu tout-puissant.
…tel que Salomon.
Puis elle s'en retourna et alla dans son pays, elle et ses serviteurs.
Vous vous rendez compte frères et sœurs ? Il lui a donné plus que ce que la reine de Séba lui avait apporté.
Donc la reine de Séba a donné à Salomon, donc Yehoshua, des choses qui lui tenaient à cœur : sa royauté, sa richesse et ensuite elle a eu aussi tout ce qu’elle désirait.
Dans Psaume 37 : 4 il est dit « Fais de l’Eternel tes délices et il te donnera ce que ton cœur désire ».
Salomon lui a donné tout ce qu’elle avait demandé parce qu’avant elle avait donné tout à Dieu.
Tout ! Sa royauté… tout ! Et elle a demandé quoi ? Certainement la vie et elle a reçu la sagesse, elle a reçu Jésus.
La richesse, la plus importante, la vraie richesse.
Fais de l’Eternel tes délices ! Ça veut dire quoi ? Ça veut dire donne à Dieu, donne à Jésus ta royauté, ton règne, ton royaume, ton cœur, ta vie… Et il a demandé à la femme samaritaine de lui donner de l’eau « Donne-moi de l’eau » lui disait le Seigneur et en échange la femme samaritaine a reçu de l’eau vive.
Et ça dans ce passage nous avons, mes amis, nous voyons Christ la sagesse infiniment variée de Dieu.
Quand on rencontre cette sagesse-là on est transformés, on est guéris, on est fortifiés… Et, mes amis, dans nos églises au lieu de parler de l’argent matin, midi et soir, de mettre l’accent sur les offrandes, sur l’argent, sur la dîme, les bâtiments… toutes ces choses-là, sur les pasteurs, les hommes de Dieu… mettons l’accent sur Jésus-Christ de Nazareth, la sagesse infiniment variée de Dieu.
Et les chrétiens à l’instar de la reine de Séba vont donner à Dieu tout ce qu’ils ont, comme dans les Actes des apôtres les premiers chrétiens vendaient tout ce qu’ils possédaient et apportaient tout aux pieds des apôtres.
Pourquoi ? Parce que les apôtres leur révélaient Christ.
Et c’est ça le réveil.
Nous sommes à la fin des temps, nous avons besoin de Jésus, nous avons besoin de voir Christ à l’œuvre.
Les hommes doivent être derrière et que Christ soit devant.
Gloire à Dieu.
Dieu est grand ! On a fini l’enseignement, ce soir, mes amis, nous osons croire que vous avez été encouragés, fortifiés, bénis.
Recherchons la sagesse.
Et juste un dernier passage que nous allons lire que le Saint Esprit vient de me donner.
Colossiens 2 : 1 à 3 Je veux, en effet, que vous sachiez combien est grand le combat que je soutiens pour vous, et pour ceux qui sont à Laodicée, et pour tous ceux qui n'ont pas vu mon visage en la chair, afin qu'ils aient le cœur rempli de consolation, qu'ils soient unis dans l’amour, et enrichis d'une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ… La sagesse mystérieuse ! …mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.
Tous les trésors ! Voilà, la Parole est claire, mes amis.
Que Dieu nous garde.
Et la Bible nous dit que la crainte de Dieu est le commencement de la sagesse.
Craignons Dieu, aimons Dieu, prions le Seigneur afin qu’il nous sanctifie pour son retour au nom de Yehoshua.
Amen !
La délivrance, une des conséquences de la Croix - Shora Kuetu

La délivrance, une des conséquences de la Croix - Shora Kuetu     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

LA DÉLIVRANCE Une des conséquences de la croix Shora Kuetu
1 Corinthiens 1 : 18
Bonjour frères et sœurs.
Nous bénissons Dieu pour l’opportunité qu’il nous donne encore ce jour de partager la Parole.
Et avant de rentrer dans l’enseignement de ce jour je vous invite à la prière.
Seigneur, notre Dieu, nous bénissons ton nom pour l’opportunité que tu nous donnes.
Père, merci pour ta Parole.
Il est écrit que nous connaîtrons la vérité et la vérité nous affranchira.
Seigneur, nous voulons être affranchis dans la vérité, nous voulons la proclamer haut et fort quelles que soient les épreuves, quels que soient les dires, quels que soient les combats.
Seigneur, ouvre notre entendement, ouvre nos cœurs, Seigneur, pour que nous puissions recevoir ta Parole pleinement et que cette Parole puisse nous affranchir, mon Dieu, de tout ce qui n’est pas de toi Seigneur au nom puissant de Jésus-Christ de Nazareth, notre Seigneur et Sauveur, ton Fils unique celui qui a donné sa vie à la croix pour nous.
Seigneur, en ton nom nous t’avons prié, Jésus.
Amen ! Nous vous saluons dans le nom de Jésus et aujourd’hui nous allons partager sur la croix.
Le thème de ce jour en fait, c’est la délivrance qui est une des conséquences de la croix.
Nous allons prendre un passage de base que nous allons développer 1 Corinthiens chapitre 1 verset 18 à 25 Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.
Aussi est-il écrit: Je détruirai la sagesse des sages, Et j'anéantirai l'intelligence des intelligents.
Où est le sage? Où est le scribe? Où est le disputeur de ce siècle? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde? Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.
Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse: nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.
Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.
La croix ! Pourquoi est-ce que la croix est-elle une folie, la prédication de la croix est-elle une folie pour les Grecs et un scandale pour les juifs ? Ce n’est pas compliqué, frères et sœurs.
Vous savez il faut se mettre un peu dans le contexte historique.
A l’époque où, justement, cette épître a été écrite les juifs étaient sous la domination romaine et ils étaient écrasés par l’occupant, par César, et en même temps ils espéraient une délivrance totale en la personne du Messie.
Donc par la venue du Messie, le Messie qui est le Roi des rois, le Roi des juifs, qui était censé venir pour délivrer les juifs de l’occupation romaine.
Alors, bien évidemment, quand Jésus est venu au monde, qui est le Messie des juifs, le Messie de l’humanité, le Sauveur du monde, quand il est venu ce Messie tant attendu, il n’est pas venu comme les juifs l’attendaient, comme les juifs l’espéraient.
C’est-à-dire il est venu comme un simple homme, il est né, d’après les Ecritures, dans une étable donc il n’est pas né dans un grand hôtel, dans un hôtel à quatre étoiles ou cinq étoiles, il est né dans une étable, il a vécu comme un simple homme, comme un homme ordinaire.
Et ça c’était déjà un choc pour les juifs qui eux attendaient, bien évidemment, une grande délivrance par rapport à l’occupation romaine, par rapport à l’occupant romain.
Et l’apothéose de cette folie de Dieu c’était que ce Messie qui était censé délivrer les juifs des Romains va finir par mourir sur un poteau qui est la croix.
Alors vous savez la croix était un instrument de supplice que les Romains et les Grecs avaient emprunté chez les Phéniciens et c’était l’instrument de supplice le plus cruel, le plus vil que les hommes ont inventé.
Alors comment c’est possible, pour les juifs qui attendaient le Messie, comment c’est possible que le Messie qui est censé nous libérer, les libérer de l’occupation romaine puisse mourir sur la croix, sur le poteau de la croix comme un malfaiteur ? Et vous vous rappelez que lorsque Christ a été crucifié, il y avait deux malfaiteurs crucifiés en même temps que lui, l’un à sa gauche et l’autre à sa droite.
Et c’était une folie pour les juifs.
« Comment c’est possible que notre Sauveur puisse mourir ? Et en quoi la mort de ce Sauveur peut-elle nous délivrer ? ».
Voilà la pensée des juifs de l’époque.
Et vous savez aussi que quand vous regardez, par exemple, un film, l’acteur principal, le héros du film ne doit pas mourir.
Et si l’acteur principal meurt cela revient à dire que le film s’arrête.
Alors pour les juifs la mort de ce Messie signifie également le désespoir par rapport à leur espérance en la personne du Messie, le désespoir par rapport à leur délivrance.
Alors bien évidemment quand Jésus, vous vous rappelez, quand Jésus va annoncer à ses propres disciples, dans le livre de Matthieu chapitre 16 à partir du verset 13, lorsqu’il va leur poser une des grandes questions qu’il a eu à poser à ses disciples, à savoir qui il était aux yeux des hommes, beaucoup vont dire qu’il était un des prophètes, d’autres disaient qu’il était Jérémie ou Jean-Baptiste qui était revenu à la vie.
Et Jésus va dire aux disciples, il va leur poser une question « Et vous, qui dites-vous que je suis ? ».
Alors Pierre dira « Tu es le Christ, le Fils de Dieu ».
Jésus va commencer à dire ouvertement à ses disciples sa vision, qu’il fallait que le Fils de l’homme meure, qu’il souffre comme un malfaiteur.
Et vous verrez que dans Matthieu 16 la Bible nous dit que Pierre, qui était un des apôtres de Jésus, va le prendre de côté et va commencer à le reprendre en disant au Seigneur « A Dieu ne plaise, Jésus, tu ne mourras jamais ».
Et Jésus-Christ a commencé à reprendre Pierre, bien évidemment, parce que Pierre malgré le fait qu’il avait reconnu que Jésus était le Fils de Dieu, le Messie tant attendu, mais Pierre n’a pas voulu reconnaître, comprendre la vision du Messie, c’est-à-dire la mort, la mort du Messie en vue de la délivrance des hommes.
Donc ils avaient, les juifs de l’époque, ils avaient du mal à croire, à comprendre que par la mort de ce Messie ils allaient être justement délivrés.
Voilà pourquoi Paul dans 1 Corinthiens chapitre 1er à partir du verset 18 il dira justement que « La prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ».
« Mais c’est une folie.
En quoi la mort de ce Messie peut-elle nous libérer ? ».
C’était une folie, une chose incroyable, inacceptable, impensable que la mort du Messie puisse les libérer de l’occupation romaine.
Voilà pourquoi il dira que « Les juifs demandent des miracles ».
Effectivement, les juifs demandaient des miracles.
« Et les Grecs cherchent la sagesse ».
Bien évidemment, les Grecs avaient beaucoup de philosophes à l’époque, les stoïciens tout ça, qui étaient les partisans de ce grand philosophe grec.
Et c’était un scandale.
La Bible dit que les juifs étaient scandalisés quand les apôtres prêchaient que Jésus était mort à la croix pour pouvoir les libérer, libérer les juifs de l’occupation mystique, satanique et romaine bien évidemment.
Alors c’était un scandale, dire à un juif que le Messie, le Roi des rois était mort sur un poteau, était crucifié, sacrifié comme le plus cruel des malfaiteurs, c’était un scandale.
« Comment c’est possible ? Mais arrêtez !!! ».
Et beaucoup d’apôtres, malheureusement, ont connu le martyr à cause de cette prédication de la croix.
Alors la croix, pourquoi la croix ? On va aller rapidement dans les Ecritures, parce que je ne veux pas tellement dire l’Ancienne Alliance parce que l’Ancienne Alliance c’est plus l’alliance mosaïque.
Je veux plutôt parler des Ecritures de Genèse à Malachie.
Et quand nous voyons dans le livre de Genèse chapitre 8 verset 20 pour la toute première fois de l’histoire du monde on va nous parler des autels.
La première personne de l’histoire du monde à avoir bâti un autel où étaient sacrifiés les animaux c’était Noé.
En fait, en gros les autels étaient tout simplement des préfigurations de la croix parce que la croix c’est le plus grand autel où le plus grand sacrifice a été fait.
Et tous les animaux qui étaient sacrifiés dans l’Ancienne Alliance sur les autels étaient des préfigurations de la croix.
Et ces animaux étaient l’image, bien sûr, du sacrifice de Christ en vue de la délivrance de l’humanité.
Alors, frères et sœurs, maintenant pourquoi est-ce que Jésus est-il mort sur cette croix ? Et bien il est mort sur cette croix pour justement apporter la vie, apporter la délivrance.
Nous allons prendre un passage dans le livre de Luc au chapitre 1er à partir du verset 67 jusqu’au verset 75 Zacharie, son père, fut rempli du Saint Esprit, et il prophétisa, en ces mots: Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'il a visité et racheté son peuple, Et nous a suscité un puissant Sauveur… Bien sûr, c’est Jésus Christ.
…dans la maison de David, son serviteur, comme il l'avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens, - Un Sauveur qui nous délivre… Ça c’est un des versets qui nous importe ici.
…Un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent! La délivrance ! C'est ainsi qu'il manifeste sa miséricorde envers nos pères, Et se souvient de sa sainte alliance, Selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père, de nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte, en marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie.
Vous voyez ici (…) Zacharie a prophétisé que le Sauveur qui était Jésus-Christ de Nazareth a été suscité par le Dieu d’Abraham pour pouvoir délivrer son peuple de ses ennemis.
La délivrance ! Et nous parlons de la délivrance comme étant la conséquence de la croix, de la mort expiatoire de Jésus-Christ de Nazareth à la croix.
La délivrance ! Et vous savez quand on parle de la délivrance aujourd’hui pour beaucoup de chrétiens tout de suite ils voient les démons, le fait de chasser les démons.
C’est vrai, chasser les démons c’est aussi la délivrance.
Mais vous savez la délivrance est un grand mot dans lequel nous trouvons plein de choses.
Dieu délivre de beaucoup de choses, ce n’est pas seulement des démons.
Donc je veux parler de la délivrance aujourd’hui en long et en large pour la bonne compréhension de tous les chrétiens, de tous les hommes de Dieu qui sont en train de me suivre actuellement.
La délivrance ! Pourquoi la délivrance ? Nous allons voir cela tout de suite.
Jésus est mort à la croix, frères et sœurs, pour nous délivrer.
Nous délivrer de quoi ? Nous délivrer de qui ? Nous allons voir d’abord que Jésus est mort à la croix justement pour nous délivrer de l’ignorance.
D’abord, de l’ignorance.
Nous prenons un passage dans le livre d’Osée chapitre 4 : 6 Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance… Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance.
Donc la connaissance c’est quelque chose et celui qui est ignorant ; un ignorant c’est quelqu’un qui est facilement manipulable, quelqu’un qui peut être manipulé facilement par des gens, par des hommes, par des systèmes, par des gourous et ainsi de suite.
Alors Jésus est mort à la croix pour nous délivrer de l’ignorance.
L’ignorance c’est un fléau, je dirais, c’est un fléau qui frappe, de plus en plus, beaucoup de chrétiens parce que Dieu dit « Mon peuple est détruit parce qu’il manque la connaissance ».
Dieu n’a jamais dit que son peuple était détruit parce qu’il y avait le diable, ni parce qu’il y avait des démons, ni parce qu’il y avait des hommes.
Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance.
Dans d’autres versions il est dit « Mon peuple périt parce qu’il lui manque la révélation ».
La révélation.
Parce que quand il n'y a pas de révélation, nous dit la Parole, le peuple sera sans frein.
Donc la révélation nous donne la connaissance.
Regardez, par exemple, si vous lisez dans Esaïe chapitre 6 à partir du verset 1er la Bible dit quoi? La Bible dit, ça c’est le prophète Esaïe qui prophétise, il dit « L'année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple.
Des séraphins se tenaient au-dessus de lui; ils avaient chacun six ailes; deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les pieds, et deux dont ils se servaient pour voler.
Ils criaient l'un à l'autre, et disaient: Saint, saint, saint est l'Éternel des armées! Toute la terre est pleine de sa gloire! ».
Alors qu’est-ce que Esaïe va dire ? Esaïe va crier fort en disant « Malheur à moi car je suis un homme dont les lèvres sont impures et j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures et mes yeux ont vu le roi, l’Eternel des armées ».
Vous voyez ? Esaïe était un grand prophète, dans Esaïe 1er il a prophétisé, dans Esaïe 2 il a prophétisé, dans Esaïe 3 il a prophétisé, dans Esaïe 4 il a prophétisé, dans Esaïe 5 il a prophétisé.
Mais arrivé dans le chapitre 6 la Bible dit que le roi Ozias était mort, il a fallu que le roi Ozias meure pour que la révélation soit communiquée à Esaïe, la révélation sur Dieu, pour qu’Esaïe puisse avoir une autre connaissance, une nouvelle connaissance sur la personne de l’Eternel des armées.
Donc le roi Ozias constituait un voile qui empêchait Esaïe d’accéder à la connaissance sur l’Eternel, à la nouvelle connaissance sur l’Eternel des armées.
Alors à la mort du roi Ozias Esaïe a vu et Esaïe a pu s’apercevoir que ses lèvres étaient impures et qu’il habitait également au milieu d’un peuple dont les lèvres étaient impures alors que c’est avec ses propres lèvres que le prophète Esaïe prophétisait.
Donc l’ignorance est un fléau, l’ignorance est un mal qui ronge comme de la gangrène qui peut détruire beaucoup de vies, qui peut détruire beaucoup de ministères, beaucoup d’enfants de Dieu.
Parce que le peuple de l’Eternel est détruit, Dieu le dit, à cause de ce manque de révélation sur la Parole de Dieu d’abord et sur la personne de l’Eternel, sur la personne de notre Dieu.
Voilà pourquoi Jésus est mort à la croix pour nous libérer d’abord de l’ignorance.
Nous prenons un passage dans le livre de Matthieu chapitre 27 : 50 à 53 Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l'esprit.
Ça c’est le Seigneur qui était sur la croix, il a poussé un grand cri, il va rendre son âme à son Père.
Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent.
Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes.
Voilà ici qu’est-ce qu’il va se passer ? Jésus était sur la croix, il était en train, frères et sœurs, de rendre l’âme mais il a poussé d’abord un grand cri, un cri de souffrance, un cri de douleur et un cri en même temps de victoire.
Il va pousser un grande cri, la Bible nous dit, et qu’est-ce qui va se passer ? Le voile du temple va être déchiré en deux de haut en bas.
Alors frères et sœurs ce voile c’est quoi ? Ce voile représente justement cette barrière qui nous empêche d’accéder à la révélation, qui nous empêche d’accéder à la connaissance de l’Eternel.
Le voile du temple.
Vous savez si vous méditez dans Exode chapitre 25 lorsque Dieu a demandé à Moïse de construire le tabernacle, le Seigneur lui a demandé de mettre un voile.
En fait, ce voile empêchait les hommes d’accéder au Lieu Très Saint ou au Saint des saints où il y avait l’arche, où il y avait la présence, la shekina de l’Eternel.
Or vous savez que l’homme a été créé dans la gloire de l’Eternel, l’homme a été créé pour vivre dans la gloire de l’Eternel.
Et sans la gloire de l’Eternel l’homme va vivre dans le péché, l’homme va mourir.
Il est dit dans la Parole de Dieu que « Tous ont péché et sont privés de la gloire de l’Eternel » et nous avons besoin de la gloire de l’Eternel.
L’homme étant pécheur ne pouvait pas s’approcher de façon inopinée, avec impunité de la présence, de la gloire de l’Eternel et Dieu a dû protéger l’homme et protéger sa sainteté, sa gloire en mettant ce voile.
Ce voile qui empêchait les gens de voir ce qui se passait au-delà, dans le Saint des saints.
Jésus en mourant sur la croix il a, justement, déchiré ce voile pour nous donner l’accès au Lieu Très Saint.
Lisons le passage de 2 Corinthiens chapitres 3 à partir du verset 6 pour la bonne compréhension des choses.
La Bible dit « Il nous a rendu capables, Dieu, d’être ministres d’une nouvelle alliance non de la lettre mais de l’Esprit.
Car la lettre tue mais l’Esprit vivifie.
Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été glorieux, au point que les fils d'Israël ne pouvaient fixer les regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son visage, bien que cette gloire fût passagère, combien le ministère de l'esprit ne sera-t-il pas plus glorieux! Si le ministère de la condamnation a été glorieux, le ministère de la justice est de beaucoup supérieur en gloire.
Et, sous ce rapport, ce qui a été glorieux ne l'a point été, à cause de cette gloire qui lui est supérieure.
En effet, si ce qui était passager a été glorieux, ce qui est permanent est bien plus glorieux.
Ayant donc cette espérance, nous usons d'une grande liberté, et nous ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile… Vous voyez ce voile ? …qui mettait un voile sur son visage, pour que les fils d'Israël ne fixassent pas les regards sur la fin de ce qui était passager.
Mais ils sont devenus durs d'entendement.
Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît.
Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs cœurs; mais lorsque les cœurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté.
Voilà le voile de l’ignorance.
Ce voile symbolise beaucoup de choses.
Ce voile qui nous empêchait d’accéder à la connaissance, chrétiens, c’était le voile de la loi.
Moïse, son visage brillait de la gloire de l’Eternel et les enfants d’Israël ne pouvaient pas fixer leur regard, leurs yeux sur le visage de Moïse.
Moïse était obligé de mettre un voile.
Le voile ! Et je disais que Christ est mort à la croix pour nous libérer de ce voile justement.
Le voile de l’ignorance qui nous empêche de voir la gloire de l’Eternel, qui nous empêche d’accéder aux choses célestes, qui nous empêche de vivre dans la présence même de l’Eternel, qui nous empêche de rentrer pleinement dans nos ministères.
Le voile de l’ignorance.
Et ce voile de l’ignorance c’est la religion.
La religion c’est l’homme qui l’a créée pour nous empêcher de voir la gloire de Dieu.
La religion c’est un ensemble de dogmes, un ensemble de traditions bien élaborées en vue d’aller vers Dieu, d’atteindre Dieu, d’accéder au ciel, en vue de satisfaire les exigences de la sainteté de Dieu, en vue de se faire accepter par Dieu… la religion nous fatigue ! Et c’est ce que les hommes ont créé, la religion.
Et la religion met un voile, la religion met des barrières, la religion impose l’ignorance.
Par exemple, le fait que la religion ait créé le cléricalisme, cette séparation entre le peuple et ceux qui prêchent la Parole, ceux qui enseignent la Parole de Dieu, c’est un voile.
L’ignorance ! L’ignorance, au jour d’aujourd’hui, détruit beaucoup de ministères, beaucoup de chrétiens.
Mon peuple périt parce qu’il lui manque la connaissance.
Alors que le voile a été déchiré, le voile de la religion, le voile qui nous empêchait d’accéder au trône de l’Eternel, le voile qui nous empêchait de voir la gloire de l’Eternel et ce voile-là, malheureusement, les hommes, au jour d’aujourd’hui, l’ont remis à sa place, ils l’ont recousu et ça empêche le peuple de voir la gloire de l’Eternel.
Vous savez, à l’époque de la loi de Moïse seul le souverain sacrificateur avait le droit d’entrer dans le Saint des Saints pour travailler une fois par an, pendant la fête de l’expiation ou la fête de Yom Kippour, pour faire des sacrifices, une seule fois chaque année.
Alors beaucoup de gens voulaient certainement accéder à ce lieu, au Saint des Saints mais malheureusement la loi leur interdisait.
Alors Jésus brise, justement, ce voile pour que chaque chrétien accède de façon libre au ministère que Dieu lui a confié, pour que chaque chrétien accède à la présence de l’Eternel mais malheureusement les hommes avec leur sagesse humaine ont recousu ce voile, avec la religion.
Alors ce voile, frères et sœurs, représente, malheureusement, beaucoup d’écoles théologiques que les hommes ont mises en place, où on fait croire aux chrétiens qui sont appelés pourtant par Dieu pour prêcher la Parole, que s’ils ne sont pas passés par telle école, ils ne sont pas serviteurs de l’Eternel.
Voilà le voile qu’on a remis en place.
Si tu ne passes pas par telle école, tu n’as pas un diplôme en théologie et bien tu n’es pas accepté comme étant un envoyé de l’Eternel.
Il y a même beaucoup de ces pasteurs, beaucoup de théologiens qui vont minimiser les hommes et les femmes que Dieu suscite parce qu’ils ne sont pas passés par leur école.
Et ils se demandent par quelle école ils sont passés, qui les a établis, de la même manière que les pharisiens combattaient les disciples en leur demandant d’où leur venait leur autorité.
Et bien malheureusement, beaucoup de chrétiens, beaucoup de pasteurs, beaucoup de leaders sans le savoir, ils ont mis en place le pharisaïsme, le légalisme ou le voile tout simplement qu’ils ont recousu pour empêcher les vrais hommes de Dieu, les vrais enfants de Dieu d’avancer dans leur ministère, de répondre à l’appel du Seigneur.
L’ignorance ! Alors maintenant on la voit aussi cette ignorance dans beaucoup d’églises.
Parlons, par exemple, des églises dites africaines, les églises même à Paris en France.
Comment pouvez-vous comprendre, chrétiens, que les enfants de Dieu, qui ont été affranchis à la croix par Jésus, acceptent de porter la Bible de leurs pasteurs ? Voilà l’ignorance ! Comment pouvez-vous comprendre que des pasteurs puissent enseigner à leurs fidèles que c’est eux qui sont les points de contact entre le ciel et les chrétiens ? Comment pouvez-vous comprendre cela ? Comment pouvez-vous comprendre que des chrétiens qui ont été affranchis à la croix, affranchis par le Seigneur Jésus-Christ de Nazareth, par sa mort expiatoire puissent devenir des esclaves des hommes ? En portant leur Bible, ça c’est pour les africains par exemple, en essuyant leurs chaussures… On a remis en place l’esclavage dans l’église.
Mon peuple périt parce qu’il lui manque la connaissance.
Et ça c’est un mal qui ronge beaucoup de ministères, beaucoup d’églises.
Alors la Parole est claire, le Seigneur est mort à la croix pour nous rendre libres, pour nous libérer de ce joug, le joug que les hommes essayent de mettre sur nous.
Alors, frères et sœurs, beaucoup de chrétiens, on leur fait croire, on leur donne des enseignements, qu’ils ne peuvent pas prier eux-mêmes par exemple.
Avant de voir leurs prières exaucées, il faut d’abord qu’ils passent par leurs pasteurs pour avoir l’imposition des mains.
Comment pouvez-vous comprendre que des chrétiens convertis depuis des années puissent courir toujours après les prophètes, les apôtres pour avoir leur prophétie ? Ils ne comprennent même pas qu’eux aussi ils peuvent prophétiser, ils ne comprennent même pas qu’eux aussi ils peuvent parler en langues, ils ne comprennent même pas qu’eux aussi ils peuvent chasser les démons… Mais des chrétiens convertis depuis des années, ils sont toujours en train de courir après les ministères de prophètes, après les ministères de délivrance… ils sont toujours en train de courir après leurs pasteurs pour avoir la prière par rapport à leur mariage, pour avoir un mari, pour avoir une femme, parce qu’ils ne comprennent pas que le sacerdoce Lévitique, le sacerdoce aaronique a été brisé, a été accompli en Jésus-Christ de Nazareth par Jésus à la croix.
Prenons l’exemple de la dîme.
Des chrétiens à qui on a mis la corde autour du cou par leur leader, par leurs pasteurs qui leur disent que s’ils ne donnent pas leurs dîmes ils ne vont pas être bénis alors que la dîme était une pratique de la loi, certainement pour ceux qui nous connaissent, qui ont suivi nos enseignements là-dessus.
Mon peuple périt parce qu’il lui manque la connaissance.
Le peuple de l’Eternel au lieu de servir Dieu, beaucoup parmi le peuple, beaucoup de chrétiens servent les hommes et ces hommes, malheureusement, et ces femmes deviennent des dieux, deviennent des dictateurs avec un autoritarisme qui est mis en place pour écraser le peuple, pour dépouiller le peuple financièrement.
Il y en a, bien évidemment, qui vont encore plus loin, qui vont coucher avec des jeunes filles qui sont dans leur église, qui vont les draguer, qui vont les menacer, qui vont les engrosser… bien sûr tout ça, bien évidemment, au nom de la Parole de Dieu ! Vous voyez ce qui se passe ? Des pasteurs qui se font ouvrir la porte de leur voiture, eux, qui sont censés libérer le peuple en apportant la Parole, la vérité qui est censée libérer les gens, malheureusement, ils font en sorte que ce peuple devienne leur objet, leur gagne-pain et le peuple, beaucoup de chrétiens dans ces églises ne savent même pas dans quel ministère Dieu les a appelés ! Dites-moi, vous qui me suivez actuellement, depuis combien de temps êtes-vous converti? Trois ans, quatre ans ? Savez-vous dans quel ministère Dieu vous a appelé ? Ou est-ce que vous êtes de ceux-là qui vont toujours dans les églises pour assister au spectacle, au one man show ? Vous devez savoir dans quel ministère Dieu vous a appelé.
Etes-vous de ceux-là qui courent toujours après l’imposition des mains de vos pasteurs, après les prophéties ? L’église est prise en otage ! C’est ça le problème de l’église aujourd’hui.
L’église de Jésus-Christ a besoin d’être libérée de l’ignorance parce qu’il y a beaucoup de charlatans, il y a beaucoup de gourous qui ont pris la place des bergers véritables et qui commencent à manipuler le peuple avec des enseignements erronés et ils maintiennent le peuple dans l’ignorance.
Et ça c’est grave.
J’ai eu à partager une fois l’enseignement sur la dîme avec un pasteur et ce pasteur m’a dit « Mais mon frère ce que tu me dis là c’est la vérité mais il faut laisser le peuple dans l’ignorance parce que nous, comment allons-nous manger ? ».
Vous voyez à quel point beaucoup de pasteurs ont réduit les chrétiens à l’état d’esclaves ? Au lieu que ces chrétiens rentrent dans leur ministère ils sont là assis 10 ans, 15 ans dans la même église en train d’acclamer leurs pasteurs et ils ne savent même pas dans quel ministère Dieu les a appelés.
Chrétiens, vous qui me suivez, vous devez sortir de l’ignorance.
La conséquence de la croix, une des conséquences de la croix c’est la délivrance par rapport à l’ignorance.
Le voile du temple a été déchiré.
Et vous savez ce temple, malheureusement, est reconstruit par les hommes aujourd’hui, le temple de la loi.
Au lieu de construire la vie des gens, les chrétiens qui sont le véritable temple du Saint Esprit, beaucoup d’hommes ont reconstruit le temple de Salomon, les bâtiments, de grandes bâtisses qu’ils appellent église dans lesquelles il y a des hommes et des femmes qui se disent chrétiens, chrétiennes, convertis depuis des années et qui ne savent même pas ce à quoi Dieu les a appelés.
Vous voyez dans quel état l’église se trouve actuellement ? Et nous avons mis en place des gourous, nous avons mis en place des hommes et des femmes qui n’ont pas la révélation, qui sont eux-mêmes voilés.
La Parole est claire « Un aveugle qui conduit un aveugle, les deux tomberont dans un trou ! ».
Nous avons des leaders, aujourd’hui, qui ne pensent qu’à leur ventre, qui n’ont même pas la révélation de la Parole de Dieu pour dire au peuple la vérité, qui ne pensent qu’à leur ventre et l’église est prise en otage par ce système babylonien.
Alors, chrétiens, vous qui me suivez, que les écailles de vos yeux tombent.
L’ignorance ! Vous êtes appelés à servir Dieu d’abord et non à servir les hommes.
Beaucoup parmi les chrétiens ne savent même pas qu’ils sont aussi des hommes et des femmes de Dieu.
Bien évidemment, pour beaucoup d’africains aussi un homme de Dieu c’est quelqu’un qui a fait des études théologiques, quelqu’un qui va prêcher tout le temps, tout le temps, tout le temps, qui voyage… ça c’est un homme de Dieu et eux c’est le peuple.
Alors que la Parole de Dieu nous présente les chrétiens comme étant l’Epouse ou la Femme de l’Agneau.
Donc si vous êtes chrétiens vous devez savoir que vous êtes la Femme de l’Agneau, l’Epouse de l’Agneau donc femme de Dieu, homme de Dieu parce qu’il nous a créés à son image.
L’ignorance ! Vous savez l’ignorance c’est quoi ? Je vais prendre un exemple pour vous faire comprendre un peu ce que c’est l’ignorance.
Alors l’ignorance c’est comme un homme qui s’est perdu dans une grande forêt et qui se retrouve au milieu d’un grand jardin dans cette forêt, un grand jardin rempli d’arbres fruitiers, toutes sortes de fruits : des mangues, des abricots, des pommes… et cet homme qui s’est perdu dans cette forêt n’a pas mangé depuis, on va dire, une semaine.
Il se retrouve en plein milieu de cette forêt remplie de fruits mais, malheureusement pour lui, on ne lui avait pas dit quand il était enfant qu’il pouvait manger la pomme, que la pomme était un fruit comestible.
On ne lui avait pas dit que la banane était un fruit comestible… Alors il se retrouve au milieu de tous ces fruits mais il n’a pas la connaissance, ne sachant pas que ce sont des fruits très bons, comestibles, il va avoir peur de les manger de peur qu’il ne meure et puis il va mourir en plein milieu de ces fruits.
Et puis les gens qui vont le retrouver mort ils vont se dire « Mais cet homme est mort au milieu de toute cette abondance.
Mais quelle ignorance ! ».
Vous voyez l’ignorance ? Beaucoup de chrétiens ne connaissent pas qui ils sont dans le Royaume de Dieu.
Lorsque vous courez après les hommes pour avoir une bénédiction, lorsque vous courez après vos pasteurs pour avoir l’imposition des mains vous êtes idolâtres ! Ça veut dire que vous ne savez pas que vous aussi vous pouvez prier pour vos pasteurs.
Ça veut dire que vous ne savez pas que vous aussi vous pouvez chasser les démons.
Jésus a dit dans Marc chapitre 16 à partir du verset 15 Allez par tout le monde et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé.
Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : ils chasseront les démons… Il n’a pas dit « Voici les signes qui accompagneront les apôtres ».
Il a dit « Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru ».
Si tu es chrétien, est-ce que tu as cru en Dieu ? Alors si tu as cru en Dieu, en Jésus sache que les miracles t’accompagnent.
Tu n’as pas besoin de courir après un ministère de délivrance parce que toi aussi tu peux chasser les démons de ton fils.
Si ton fils est possédé, ta fille est possédée, avant d’appeler ton pasteur tu peux le chasser au nom puissant de Jésus-Christ de Nazareth.
Tu chasses les démons chez toi, tu n’as pas besoin de prendre ton téléphone pour appeler ton pasteur.
Voilà pourquoi en ayant remis tous vos dons à vos pasteurs et bien eux ils se sentent maintenant incontournables, indispensables et ils sont devenus des dieux et voilà pourquoi ils vous dépouillent financièrement.
A Paris, il y a des gens ; et même dans le monde entier, nous parlons de Paris parce que nous sommes à Paris ; des pasteurs qui sont acclamés comme étant de bons pasteurs qui vont organiser des écoles bibliques faisant payer aux chrétiens plus de 500 euros une formation biblique ! 500 euros ! Laissez-moi vous poser la question pasteurs, vous qui me suivez, et les chrétiens qui n’ont pas d’argent comment ils vont faire pour accéder à la connaissance ? Les chrétiens qui sont au chômage, les chrétiens qui n’ont jamais travaillé, qui ont des problèmes pour travailler comment ils vont faire pour accéder à la connaissance ? Oui, bien évidemment, vous me direz que vous donnez des fascicules ou des documents aux gens qui vous coûtent cher.
Bien sûr, vous me direz que vous donnez des polycopiés à vos élèves… Laissez-moi vous dire pasteurs, vous qui me suivez, vous devez vous repentir de la part de l’Eternel parce que quand moi je lis ma Bible, quand je lis la Bible dans Matthieu chapitre 10 à partir du verset 8 Jésus dit aux apôtres « Allez et prêchez le Royaume de Dieu, guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, annoncez la bonne nouvelle.
Vous avez reçu gratuitement donnez gratuitement ».
Alors où est la gratuité de l’Evangile que nous avons reçu ? Vous devez vous repentir ! Vous me direz, bien évidemment, « Bah oui les orateurs il faut les payer, il faut payer leur transport ».
Bah oui mais si Dieu vous demande de mettre en place une école biblique, vous devez compter sur lui parce que c’est lui qui donne la semence au semeur et du pain pour sa nourriture.
Il ne faut pas prendre les brebis du Seigneur sur lesquelles Dieu vous a établi comme étant des vaches à lait qu’il faut traire à chaque fois ! Vous êtes tombés dans le piège dans lequel le diable voulait faire tomber Jésus.
Quand il l’a tenté, il lui a dit « Si tu es le Fils de Dieu transforme ces pierres en pains ».
Ces pierres c’étaient des chrétiens qui constituent la maison de l’Eternel, la maison spirituelle selon 1 Pierre chapitre 2 versets 4 à 5.
Mais vous, vous êtes tombés dans ce piège.
Vous avez transformé ces pierres en vaches à lait, en pains ! Et vous devez vous repentir.
Nous devons tous nous repentir.
L’ignorance ! Et beaucoup de chrétiens vont s’endetter pour payer ces enseignements, pour payer ces cours chèrement.
Frères et sœurs, la Parole est claire : vous avez reçu la Parole de Dieu gratuitement vous devez donner gratuitement.
Maintenant si Dieu touche au cœur, il touche les cœurs de vos fidèles pour semer financièrement dans vos ministères, gloire à Dieu mais vous ne devez pas leur imposer une participation financière pour une formation biblique.
Ce n’est pas biblique ! Ce n’est pas biblique ! Je suis désolé, vous pouvez dire tout ce que vous voulez, je ne suis pas meilleur que vous mais vous devez dire la vérité au peuple du Seigneur pour qu’il soit libéré de l’ignorance.
L’ignorance tue ! L’enseignement que vous avez reçu du Saint Esprit vous l’avez payé pasteurs ? Le Saint Esprit qui vous a enseigné parce que l’apôtre Jean dans 1 Jean chapitre 2 à partir du verset 26 il nous dit que l’onction nous enseigne toutes choses.
Alors l’onction, le Saint Esprit, l’enseignement que le Saint Esprit vous a prodigué est-ce que vous l’avez payé ? Vous me direz « Mais oui mais moi j’ai payé mes enseignements, mes cours théologiques ».
Bah oui mais la théologie ne sauve personne.
Lorsque vous êtes né de nouveau l’enseignement par rapport à la sainteté de Dieu que le Saint Esprit vous a prodigué est-ce que vous l’avez payé ? Le temps est venu où les boutiques, les entreprises personnelles, les entreprises familiales doivent fermer au nom de Jésus-Christ de Nazareth.
Il est temps que le peuple connaisse la vérité.
Il est temps que le peuple de l’Eternel accède à la vérité.
Il est temps que le peuple de l’Eternel revienne à la source.
Il est temps que l’église de Jésus-Christ de Nazareth soit libérée de l’ignorance.
Ce message était un message prophétique pour l’église du Seigneur.
C’est un message qui concerne à la fois les pasteurs et les chrétiens.
Nous devons, je ne dis pas seulement vous, moi le premier et vous, nous devons tous nous repentir parce que nous avons dépouillé financièrement le peuple de l’Eternel.
Parce que si je dis vous, vous allez dire « Mais lui il se prend pour le meilleur ».
Je ne suis pas le meilleur, loin de là, j’ai mes défauts.
Mais vous devez, frères, vous repentir de la cupidité.
Chrétiens, vous qui me suivez, vous ne devez jamais payer des cours bibliques, vous ne devez jamais payer les formations bibliques.
En France, il y a des ministères qui débarquent d’ici et là, qui font des campagnes d’évangélisation, des séminaires pour couple sur la délivrance, sur la relation d’aide.
La relation d’aide encore une autre invention de l’homme qui n’est rien d’autre que de la psychologie chrétienne qui remplace la puissance de la croix, la puissance de la résurrection.
Comme si Dieu n’était plus capable de délivrer les gens en une seconde.
Alors il faut faire de la psychologie pour faire du bien aux démons, pour faire du bien aux malades, pour excuser le péché des gens au lieu de les amener à crucifier leur chair à la croix.
Des séminaires qui coûtent 180 euros, 200 euros et pour le couple, bien évidemment, on fait un petit prix, bien évidemment.
Tout ça c’est l’invention des hommes.
Dites-moi, quand l’apôtre Paul dans Actes 19 a enseigné pendant trois ans à l’école de Tyranus, est-ce que Paul a fait payer aux gens ses enseignements bibliques ? Alors pourquoi vous faites payer aux gens ? Vous me direz « Bah oui mais nous on paye notre transport ».
Bah oui mais vous devez compter sur le Seigneur qui vous a appelé.
Si Dieu vous a appelé, vous devez compter sur lui, c’est lui qui va vous donner l’argent pour financer vos ministères.
Mais vous ne devez plus dépouiller le peuple.
Le rideau a été déchiré.
Le rideau du temple a été déchiré pour que le peuple accède à la révélation, à la connaissance de la vérité parce que Jésus a dit dans Jean chapitre 8 au verset 32 à 36 il dit « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira ».
Et la vérité se trouve dans la présence de Dieu, dans sa Parole.
Et si vous accédez à la vérité, la vérité c’est quoi ? La vérité c’est : la Parole seulement qui libère, ce n’est pas les hommes.
La vérité c’est que les chrétiens n’ont pas forcément besoin des pasteurs pour accéder à la connaissance de Dieu, n’ont pas forcément besoin que les pasteurs prient pour eux.
Les chrétiens peuvent chez eux prier leur Dieu pour que Dieu les exauce.
Ça c’est la vérité et cette vérité va libérer les chrétiens de l’ignorance qui les amène dans l’idolâtrie en dépendant des hommes sur le plan spirituel.
Et ça, cette dépendance, Dieu n’en veut pas, Dieu n’en veut pas.
L’église de France, l’église en Europe, l’église dans les nations, l’église de Jésus-Christ doit revenir à l’Evangile pur, au message de la croix.
La croix c’est la délivrance, la croix c’est la libération de l’ignorance parce que Jésus est venu mourir à la croix pour que toi, mon frère, qui me suit en ce moment, soit délivré de l’ignorance.
Tu n’as pas besoin de payer 500 euros pour suivre une formation biblique.
Tu n’as pas besoin de payer, mon frère, 300 euros pour être délivré.
Tu n’as pas besoin de payer pour une cure d’âme.
Alors la cure d’âme ça c’est une autre histoire qui n’existe même pas dans la Bible.
Vous n’avez pas besoin de vous mettre à genoux devant les hommes parce que la Bible dit que tout genou doit fléchir devant le seul nom de Jésus-Christ de Nazareth.
Vous devez sortir de l’ignorance parce que Dieu va frapper.
J’interpelle les pasteurs de Paris, de France d’abord et tous les pasteurs, tous les leaders qui sont en train de suivre ce message, Dieu nous interpelle, Dieu veut que l’on revienne à la source, à la Parole véritable, à l’Evangile de la croix qui est censée délivrer le peuple de l’ignorance.
La croix ! C’est ça l’Evangile qu’il faut prêcher.
C’est ça l’Evangile.
Le pasteur, aujourd’hui, est devenu un homme incontournable.
Le pasteur est devenu un professionnel qui fait tout, qui s’occupe de tout : de bénir les mariages, d’enterrer les morts… c’est lui qui prêche du 1er janvier au 31 décembre et pour d’autres si ce n’est pas lui c’est sa femme.
Et encore je voudrais interpeller beaucoup de leaders, beaucoup de pasteurs à Paris, en France vous qui gérez les églises comme des entreprises familiales, vous qui vous organisez pour que vos femmes aussi deviennent pasteur, vous consacrez vos femmes pasteur, trouvez-moi dans vos bibles où avez-vous vu la femme de l’apôtre Pierre gérer l’église avec Pierre ? Où avez-vous vu la femme de Jacques gérer l’église avec Jacques ? Vous me parlerez d’Aquilas et Priscille bien évidemment mais la Bible nous présente l’Eglise comme étant un organisme qui est censé être dirigé par une équipe et non par une équipe d’anciens qui travaillent comme des gourous, qui sont coupés du peuple et qui dirigent comme un clan, une caste mise à part, privilégiée, qui domine, qui écrase, qui étouffe les ministères.
L’église est malade.
En gros, l’église est malade, l’église est dans l’ignorance.
Des chrétiens qui tombent de plus en plus dans l’idolâtrie.
De plus en plus de chrétiens qui servent de plus en plus les hommes.
Au jour d’aujourd’hui, ne parlons même pas de la musique soi-disant chrétienne.
C’est devenu du commerce, une musique complètement mondaine.
On enlève simplement les paroles mondaines et on met les versets bibliques mais le fond musical c’est de la musique mondaine.
Et ne parlons pas de ces concerts chrétiens payants.
Vous les chantres, vous qui avez reçu des talents pourquoi est-ce que vous organisez des concerts payants ? Et ceux qui n’ont pas l’argent ne peuvent-ils pas venir adorer Dieu ? Est-ce que l’adoration devient quelque chose de payant aussi ? Les dons que vous avez reçus de l’Eternel c’est pour faire payer aux gens ? Vous me direz « Oui mais comment on va faire pour louer les locaux ? ».
Qui vous a dit que vous devez louer des locaux pour faire des concerts ? Bien évidemment, Dieu peut vous le demander.
Mais les dons que vous avez reçus vous pouvez faire des concerts dehors pour gagner les âmes, ce n’est pas seulement dans les locaux.
Vous me direz « Mais oui mais à Paris, en France, en Europe l’hiver comment on va faire ? ».
Oui mais, chrétiens, vous vous rendez compte à quel point l’église est malade ? À quel point nous sommes dans l’ignorance ? Nous faisons payer aux gens pour avoir des enseignements bibliques, nous faisons payer aux gens, aux chrétiens pour pouvoir venir adorer Dieu, chanter, louer Dieu.
Trouvez-moi dans vos bibles quand est ce que Asaph, quand est-ce que Koré, les enfants de Koré, quand est-ce que David et les autres musiciens de la Bible ont fait payer aux gens pour pouvoir adorer Dieu ? Vous devez vous repentir.
L’ignorance aveugle, l’ignorance tue ! Il faut revenir à ce livre, il faut revenir à la source, il faut revenir à la simplicité de l’Évangile.
L’ignorance ! Au jour d’aujourd’hui quand on va sur les sites Internet soi-disant chrétiens on ne trouve même plus l’Évangile pur, on voit plus de photographies de pasteurs assis en costume comme de grandes stars, des vedettes et qui proposent la délivrance au peuple : « Venez recevoir votre miracle, venez recevoir votre guérison ».
Dites-moi quand est-ce que l’apôtre Pierre, l’apôtre Paul, tous ces apôtres ont organisé des croisades de miracles pour inviter les gens à venir recevoir leur miracle ou leur prophétie ? Nous sommes des dispensateurs de la Parole de Dieu, ne l’oublions pas, et un dispensateur ne se met pas au-devant, il se met derrière celui qui l’a appelé.
Paul dit « Nous ne nous prêchons pas nous-mêmes mais c’est Christ le Seigneur que nous prêchons ».
Or dans vos sites Internet, dans vos affiches pour les croisades c’est plus vous que l’on voit.
Pasteurs, je vous en supplie repentez-vous.
La repentance ! Voilà pourquoi nous parlons de la réforme de l’église parce que l’église est malade, l’église est dans l’ignorance et l’église a besoin d’être délivrée de l’ignorance.
La musique du monde est rentrée dans l’église, la mondanité, l’esprit babylonien, l’idolâtrie, la compromission, le sexe, l’adultère de beaucoup de pasteurs, l’impudicité, la cupidité et l’église a besoin d’être délivrée de l’ignorance.
Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira.
Lisons un passage pour clôturer ce message.
Hébreux chapitre 10 : 19 à 22 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure.
L’eau pure c’est l’eau de la Parole.
Approchons-nous… La Bible nous dit que Christ a inauguré une route nouvelle au travers du voile et ce voile du temple aussi c’était la chair humaine de Jésus-Christ de Nazareth qui a été éclaté, crucifié, flagellé pour que tu accèdes à la connaissance.
Flagellé à la croix.
Jésus a fait déchirer son corps à la croix.
La Bible nous dit que le châtiment qui nous donnait la paix était tombé sur lui et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
Guéris veut dire aussi délivrés.
On peut être guéri de l’ignorance, délivré de la bassesse.
La route nouvelle… Approchons-nous… Alors au lieu de vous approcher du trône de Dieu, chez vous d’abord, et bien les hommes avec leur vision babylonienne, en construisant des grandes bâtisses, de grands bâtiments qu’on appelle église, ils vous appellent à approcher devant la chair.
Et c’est ça être approché de Dieu.
C’est ça, c’est ce qu’on appelle s’approcher de Dieu.
Voilà le problème de l’église.
L’ignorance ! Paul dit dans 1 Corinthiens 7 : 23 Vous avez été rachetés à un grand prix ne devenez donc pas esclaves des hommes.
Malheureusement, beaucoup de chrétiens sont esclaves des hommes, des pasteurs, de beaucoup de leaders.
Vous êtes dans une église, votre pasteur, quelle est sa vision ? Est-ce que sa vision c’est d’avoir la plus grande église de France ? Ça ce n’est pas la vision de Dieu même si ça vous choque.
Parce que s’il veut avoir la plus grande église de France, dites-vous bien, vérifiez bien, vous verrez que vous êtes peut-être dans cette église depuis 5 ans, 7 ans et vous ne savez même pas dans quel ministère Dieu vous a appelé.
Comment pouvez-vous comprendre que dans une église où il y a 2000 personnes, où il y a 3, 4 cultes, que le pasteur soit le seul à prêcher pendant les 3 cultes ? Si ce n’est pas lui c’est sa femme ou son diacre préféré.
Trouvez-vous cela normal ? Et vous, vous ne savez pas que dans cette église il y a aussi beaucoup d’apôtres qui sont assis, qui doivent être localisés, formés, aidés, et envoyés.
Beaucoup de prophètes, beaucoup de pasteurs, beaucoup d’évangélistes.
Les premiers chrétiens persévéraient dans la doctrine des apôtres en vue de leur ministère car c’est pour le perfectionnement des saints que Dieu a établi les cinq ministères de la Parole.
Mais vous au lieu d’être perfectionnés ; parce que le mot perfectionner en grec c’est katartismos qui veut dire complément de fourniture par la connaissance biblique, au lieu d’avoir cette connaissance biblique par les cinq ministères de la Parole que Dieu a établi pour vous aider à avoir la connaissance par rapport à votre ministère, par rapport à Dieu, par rapport à l’appel que Dieu vous a adressé, on vous étouffe et on vous demande de rester là assis, de rester assis, de réchauffer votre siège jusqu’à ce que le pasteur puisse avoir la plus grande église.
Et bien évidemment c’est vous qui allez assurer sa retraite.
Voilà l’église dans laquelle beaucoup de chrétiens se trouvent.
Ce sont des visions pyramidales.
L’ignorance ! Je ne condamne pas les pasteurs, je suis moi-même leader mais Dieu m’a dit de dénoncer.
L’église est malade.
Vous voulez le réveil ? Pour que le réveil vienne dans notre pays qu’est la France, dans les nations, il faut que nous revenions à la Parole, à l’Évangile pur et véritable.
La croix c’est la délivrance par rapport à l’ignorance.
Ne servez plus les hommes.
Vous devez respecter vos pasteurs, vous devez vous soumettre à vos pasteurs si eux-mêmes ils sont soumis à la Parole de Dieu.
Et la soumission selon la Bible c’est une soumission bilatérale, mutuelle.
Ce n’est pas une soumission qui va seulement dans un sens.
L’ignorance ! Ne vous laissez plus écraser, ne vous laissez plus manipuler, n’acceptez plus que quelqu’un vienne vous faire payer un enseignement.
Donnez des offrandes de façon libre et volontaire.
Que Dieu vous bénisse au nom de Jésus-Christ de Nazareth.
Amen !
La Puissance du nom de Jésus - Shora Kuetu

La Puissance du nom de Jésus     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

La Puissance du nom de Jésus Shora Kuetu Jean 17
Donc, ce soir, nous allons parler de la puissance du nom de Dieu.
Nous sommes, bien sûr, dans le livre de Jean chapitre 17.
Dans ce chapitre nous voyons Christ dans sa fonction de souverain sacrificateur.
Père, au nom de Yehoshua nous te demandons Papa de te révéler à nous, de te magnifier.
Seigneur, merci pour ta Parole qui nous affranchit, merci pour ta Parole qui nous éclaire.
Seigneur, enseigne nous encore ta Parole, enseigne-nous tes voies.
Nous te confions nos frères et sœurs qui nous suivent ce soir au nom de Yehoshua.
Père, révèle-toi à ton peuple afin qu’ils te suivent partout.
En ton nom nous te prions Adonaï Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac et Dieu d’Israël.
Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.
Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.
Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'œuvre que tu m'as donnée à faire.
Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût.
Déjà ce passage nous enseigne que Jésus-Christ, avant son incarnation, était déjà au ciel.
Il le dit lui-même ! Pour ceux qui doutent encore pour sa divinité.
Contrairement aux autres prophètes, ici la Parole est claire, Jésus-Christ était au ciel avant d’être sur terre donc il n’est pas n’importe quel prophète.
On ne peut pas le comparer aux autres prophètes qui ont construit, qui ont bâti, qui ont fondé les religions du monde.
Et le verset qui nous importe ici c’est le verset 6 J'ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde.
Ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole.
Yehoshua dit ici, frères et sœurs, qu’il a fait connaître le nom du Père aux apôtres.
Il a dit clairement que durant son ministère terrestre il avait révélé le nom du Père aux apôtres.
Et nous sommes toujours dans Jean 17 : 26 Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux.
Il répète encore pour la deuxième fois qu’il a fait connaître, il a répété cela, il a fait connaître le nom du Père aux apôtres et il rajoute « Je le leur ferai connaître ».
Donc pendant les trois ans de ministère terrestre de Yehoshua, il a révélé le nom du Père, le nom de Dieu aux apôtres.
Et sachez que parmi les disciples qui avaient reçu la révélation du nom du Père, il y avait Pierre, Pierre (en) faisait partie.
Maintenant, mes amis, dans tout le Nouveau Testament si nous cherchons le nom du Père… vous savez quand on parle du Père, on parle du Seigneur, le Très Haut, le Seigneur de gloire, le Dieu d’Israël, le Dieu d’Abraham… mais quel est son nom ? Parce que Jésus dit qu’il avait fait connaître le nom du Père aux apôtres.
Il l’a dit clairement ! Donc Pierre avait le nom du Père, le nom de Dieu, Jacques avait le nom de Dieu.
La Parole est claire ! Écoutez bien, mes amis, écoutez bien l’enseignement, ce soir, je crois que ça va beaucoup nous aider, vous aider parce que moi ça m’a aidé quand le Seigneur me l’a communiqué.
Mes amis, Jésus est en train de parler au Père disant que le nom du Père avait été révélé aux apôtres à deux reprises et il dit qu’il allait encore le révéler aux apôtres durant son ministère terrestre et durant la dispensation de l’Esprit parce qu’il a dit que le Saint Esprit allait venir pour enseigner des choses que les apôtres n’étaient pas encore en mesure de supporter.
Alors vous devez comprendre que les apôtres ici étaient tous juifs et en tant que juifs ils ne pouvaient pas prononcer le nom de Dieu et ils avaient besoin de la révélation de ce nom.
Vous savez que les juifs, mes amis, jusqu’à ce jour ne peuvent pas prononcer le nom de Dieu de peur de blasphémer.
Nous allons voir avant de rentrer dans la révélation de ce nom, nous allons voir dans Exode chapitre 20.
Je crois que les amoureux de la Parole vont être servis ce soir par le Saint Esprit.
Exode 20 : 7 Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain; car l'Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.
Vous voyez ? Donc Moïse, Dieu l’appelle sur le mont Sinaï et Dieu lui dit qu’il ne fallait pas prendre en vain son nom, qu’il ne fallait pas le prononcer en vain parce que cela occasionnerait des conséquences irréversibles.
Donc les hébreux ne pouvaient pas prononcer le nom de Dieu.
Vous voyez mes amis ? Il y avait, bien sûr, le tétragramme (…).
Alors, mes amis, le nom de Dieu ne devait en aucun cas être prononcé n’importe comment et les hébreux avaient peur de le prononcer.
Ils avaient peur ! Ils ne pouvaient pas quand bien même ils étaient confrontés à une situation difficile, ils ne pouvaient pas prononcer le nom de Dieu.
Alors ils l’appelaient, ils l’appellent jusqu’à ce jour Hachem.
Mais de là à prononcer le tétragramme, les hébreux ont peur.
Et vous savez que sans la prononciation du nom de Dieu il n'y a pas de guérison, il n'y a pas de délivrance, il n'y a pas de miracle et il n'y a pas de salut.
Parce que tout se trouve dans le nom de ce Dieu, ce Dieu glorieux, ce Dieu tout-puissant.
On va lire un autre passage dans Juges chapitre 13.
Juges 13 : 8 à 19 Manoach fit cette prière à l'Éternel: Ah! Seigneur, que l'homme de Dieu que tu as envoyé vienne encore vers nous, et qu'il nous enseigne ce que nous devons faire pour l'enfant qui naîtra! Dieu exauça la prière de Manoach, et l'ange de Dieu vint encore vers la femme.
Elle était assise dans un champ, et Manoach, son mari, n'était pas avec elle.
Elle courut promptement donner cette nouvelle à son mari, et lui dit: Voici, l'homme qui était venu l'autre jour vers moi m'est apparu.
Manoach se leva, suivit sa femme, alla vers l'homme, et lui dit: Est-ce toi qui as parlé à cette femme? Il répondit: C'est moi.
Manoach dit: Maintenant, si ta parole s'accomplit, que faudra-t-il observer à l'égard de l'enfant, et qu'y aura-t-il à faire? L'ange de l'Éternel répondit à Manoach: La femme s'abstiendra de tout ce que je lui ai dit.
Elle ne goûtera d'aucun produit de la vigne, elle ne boira ni vin ni liqueur forte, et elle ne mangera rien d'impur; elle observera tout ce que je lui ai prescrit.
Manoach dit à l'ange de l'Éternel: Permets-nous de te retenir, et de t'apprêter un chevreau.
L'ange de l'Éternel répondit à Manoach: Quand tu me retiendrais, je ne mangerais pas de ton mets; mais si tu veux faire un holocauste, tu l'offriras à l'Éternel.
Manoach ne savait point que ce fût un ange de l'Éternel.
Et Manoach dit à l'ange de l'Éternel: Quel est ton nom, afin que nous te rendions gloire, quand ta parole s'accomplira? L'ange de l'Éternel lui répondit: Pourquoi demandes-tu mon nom? Il est merveilleux.
Manoach prit le chevreau et l'offrande, et fit un sacrifice à l'Éternel sur le rocher.
Il s'opéra un prodige, pendant que Manoach et sa femme regardaient.
Donc vous voyez, mes amis, c’est terrible ce qu’il se passe ici.
Manoach, le père de Samson demande à l’Ange de l’Eternel son nom.
« Quel est ton nom ? ».
Mes amis, ici nous sommes à une époque où les enfants d’Israël n’avaient pas encore un roi à leur tête et c’était plus de 500 ans après Moïse donc près de 550 ans après Moïse.
Il y avait déjà à cette époque le nom de Yahvé qui avait été révélé par Dieu à Moïse parce que Moïse pose la question dans Exode 3 au Seigneur « Tu m’envoies libérer ton peuple d’Israël en Égypte mais si on me demande quel est ton nom ».
Et Dieu avait révélé son nom à Moïse en disant « Celui qui s’appelle ‘Je suis’ » c’est-à-dire celui qui existe par lui-même.
Et le nom de Yahvé avait été révélé à Moïse.
Vous savez que le nom de Yahvé c’est-à-dire le tétragramme, je dirais parce que on a rajouté les voyelles, le tétragramme, YHWH.
Alors ce tétragramme avait déjà été révélé à Moïse par Dieu dans Exode 3.
Parce que Moïse pose la question au Seigneur « Quel est ton nom ? Tu m’envoies libérer ton peuple, les hébreux, en Égypte mais si on me demande quel est son nom, que leur répondrai-je à ces enfants, aux enfants d’Israël ? ».
Et Dieu dit « Dis leur que celui qui s’appelle ‘Je suis’… » c’est-à-dire celui qui n’a pas de commencement de vie et qui n’a pas non plus de fin de vie « …m’envoie vers vous ».
Et Dieu dit à Moïse que « sous mon nom de Yahvé » c’est-à-dire « sous mon nom de YHWH », le tétragramme, « sous ce nom-là » Dieu dit, « je ne m’étais pas révélé à Abraham ».
En fait, ce nom-là, le tétragramme, par la suite on a rajouté des voyelles ça a donné Yahvé, ce tétragramme, ce nom-là n’a pas été révélé à Abraham et Dieu le révèle à Moïse.
En fait, ce tétragramme, ce nom de Dieu à un rapport direct avec la rédemption, avec la délivrance, avec le salut.
Or Moïse est le prophète de la rédemption, le prophète de la délivrance, on l’appelle aussi le prophète de l’exode c’est-à-dire celui qui avait reçu le mandat de la part du Seigneur, Adonaï pour aller libérer les hébreux de la captivité égyptienne et les conduire à Canaan.
Et c’est lui Moïse, le premier mois, au mois de tishri, le premier mois du calendrier hébraïque, c’est, lui, Moïse, ce prophète, qui va immoler la pâque.
La pâque c’est la fête de la rédemption comme vous le savez, la fête de la délivrance, la pâque parle de la délivrance, préfigurait la croix.
Et voilà pourquoi Dieu, le Créateur révèle ce nom à Moïse.
Le tétragramme ! Alors, mes amis, Dieu disait dans Exode 20 à Moïse toujours qu’il ne fallait pas prononcer son nom en vain.
Alors avec la destruction du temple sous Nebucadnetsar en 586 avant Jésus Christ, le temple était détruit à cette époque, les murailles étaient détruites par Nebucadnetsar.
Là, nous sommes dans 2 Rois 24.
Et à partir de cette destruction, à partir de la destruction du temple le nom de Dieu, Yahvé, avait été perdu.
Les hébreux avaient perdu la révélation de ce nom-là.
Donc du coup ils ne pouvaient plus le prononcer véritablement.
Alors ils ont commencé à appeler Dieu Hachem.
Et vous verrez que beaucoup de juifs écrivent le nom de Dieu en français, il y a d’abord D avec un point et ensuite IEU : D.IEU parce qu’ils ne peuvent pas prononcer ce nom-là de peur d’être frappés ! Alors vous comprendrez pourquoi dans Juges 13 lorsque l’Ange de l’Eternel, l’Ange de Yahvé, l’Ange du tétragramme apparait à Manoach, Manoach lui pose la question « Quel est ton nom afin que nous te rendions gloire lorsque ta prophétie s’accomplira ? ».
Manoach avait compris que l’Ange de l’Eternel était lui-même Dieu.
Et il a compris autre chose, il a compris aussi (…) qu’on ne pouvait pas véritablement adorer Dieu sans avoir reçu la révélation de son nom parce que l’adoration c’est la révélation, c’est la conséquence de la révélation du nom de Dieu.
L’adoration est le résultat ou la conséquence de l’amour que Dieu nous témoigne, de la révélation de son nom, de sa grandeur, de sa personne.
Alors les hébreux avaient peur d’être frappés en prononçant mal le nom de Dieu.
Voilà pourquoi ils l’appelaient Hachem ou encore Adonaï ou encore Elohim.
Ils ne pouvaient pas prononcer le tétragramme, ils pouvaient l’écrire mais de là à le prononcer ils n’osaient pas et ils n’osent toujours pas.
Or le tétragramme est le nom qui est en rapport avec la rédemption donc sans la prononciation de ce nom, il n’y a pas la délivrance, il n’y a pas le miracle.
Comment faire ? Moïse avait reçu la révélation de ce nom, Moïse l’avait prononcé voilà pourquoi face aux magiciens de pharaon, Moïse était sorti vainqueur parce qu’il était envoyé avec le nom.
Avant de partir il avait insisté pour que le Seigneur lui donne son nom.
Vous ne pouvez pas partir confronter Satan, les démons, les religieux sans la révélation du nom du Dieu qui vous a envoyé.
Vous voyez ? C'est important ! Parce que vous pouvez connaître ce nom-là de manière intellectuelle comme les fils de Scéva dans Actes 19 ils sont allés chasser les démons au nom de Jésus-Christ que Paul prêchait mais ils n’avaient pas eux-mêmes reçu la révélation de ce nom-là.
Donc vous pouvez connaître le nom de Dieu mais de là à bénéficier de la puissance qu’il y a dans ce nom c’est une autre affaire.
Il faut une révélation personnelle pas une révélation collective.
Vous voyez ? C’est très important de savoir, de connaître ces choses-là.
Alors maintenant, mes amis, ils ont, les juifs, bien sûr, perdu la révélation du nom de Dieu avec la destruction du temple.
Comment faire maintenant pour retrouver ce nom-là, le nom, la révélation du tétragramme ? Comment faire pour retrouver cette révélation ? Eh bien, frères, c’était difficile.
Et voilà pourquoi ils ne pouvaient plus prononcer ce nom-là.
Or sans la prononciation, sans la révélation, du nom de ce Dieu, frères, il n’y a pas de guérison, pas de miracle, pas de délivrance, pas de restauration, pas de délivrance par rapport au péché… rien ! Voilà pourquoi, frères, pour que vous compreniez que ce nom-là est en rapport avec la délivrance, le tétragramme, nous sommes dans Esaïe 43 : 11 C'est moi, moi qui suis l'Éternel, et hors moi il n'y a point de sauveur.
Dieu dit « C’est moi ».
Moi qui ? « Moi Yahvé, le tétragramme ».
En fait, ce tétragramme YHWH a été traduit pour la première fois par Olivetan, le cousin de Calvin au XVIe siècle par l’Eternel.
Olivetan a traduit ce tétragramme par l’Eternel.
Olivétan était le cousin de Calvin c’est lui qui a amené Calvin à la réforme pour votre information et il est également le premier homme à avoir traduit entièrement la Bible, les Saintes Ecritures, en français.
Et il va remplacer le tétragramme par l’Eternel.
Il a voulu le rendre plus accessible aux hommes ce nom-là.
Mais l’Eternel ne convient pas tout à fait.
Et frères, Dieu dit dans Esaïe 43 : 11 « c’est moi Dieu, c’est moi qui suis l’Eternel, c’est moi ».
Dieu le dit clairement.
« C’est moi qui suis Yahvé… » donc le tétragramme « et à part moi il n’y a point de sauveur ».
Donc vous avez vu que le tétragramme à un rapport avec le salut, avec la rédemption.
Dieu dit qu’à part lui il n’y a pas d’autre sauveur, ni sur terre, ni dans les cieux donc il n’y a pas d’autre sauveur.
Donc le Dieu dont le nom est le tétragramme est le seul sauveur ! Et Manoach voulait la révélation de ce tétragramme parce que Manoach, il est venu au moins cinq siècles après Moïse, Manoach avait la Torah, avait les Saintes Ecritures.
Et dans les Saintes Ecritures il y a le nom de Yahvé, le tétragramme.
Mais Manoach pose la question à l’Ange de l’Eternel « Quel est ton nom ? ».
Il voulait percer le mystère de ce nom-là.
Et l’Ange lui dit « Pourquoi demandes-tu mon nom ? Il est merveilleux ».
En fait, littéralement, il est admirable.
Et on retrouve ce terme hébreu dans Esaïe 9 : 5 « on l’appellera admirable, conseiller… ».
Manoach a voulu percer le mystère du nom de Dieu avant le temps et l’Ange lui dit « Ce nom est un mystère ».
Et Jésus, on l’a lu, dans Jean 17, prie le Père, il dit au Père « J’ai révélé ton nom.
Je leur ai parlé de ton nom.
Je leur ai révélé ton nom ».
On va le lire.
C’est tellement fort.
« J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m’as donnés ».
Faire connaître ici c’est révéler, révéler.
On retrouve ce verbe-là dans Matthieu 1 : 25.
Mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté un Fils, auquel il donna le nom de Jésus.
En fait, le verbe connaître ici que Yehoshua va utiliser dans Jean 17 pour parler du nom du Père, ce verbe connaître dans le grec signifie connaître intimement.
En fait, ce verbe-là a été utilisé également pour parler de rapports sexuels, des rapports intimes, de l’intimité entre un homme et une femme.
Donc ça veut dire que le nom du Père, le nom de Dieu ne peut être révélé qu’aux intimes.
Ce ne sont que les intimes qui peuvent bénéficier de la puissance, de l’autorité, de la gloire qui émane de ce nom.
Parce que les fils de Scéva avaient prononcé le nom de Jésus mais ce n’est pas pour autant qu’ils avaient eu le dessus sur les démons parce qu’ils n’étaient pas dans l’intimité du Père.
Le verbe connaître ici va être utilisé pour parler de la relation entre Marie et Joseph dans Matthieu 1 :25.
Joseph n’a pas connu Marie intimement.
C’est l’intimité.
Et dans Matthieu 6 Jésus dit « Quand tu pries, entre dans ta chambre, dans le lieu secret, prie ton Père qui est là, ton Père qui voit tout ».
Vous voyez ? C’est l’intimité.
La puissance du nom de Dieu, la puissance du nom de Yehoshua ! Et Yehoshua dit au Père « J’ai fait connaître intimement ton nom aux apôtres ».
En fait, les apôtres comme de bons juifs ne pouvaient pas prononcer le nom de Dieu, le tétragramme, de peur d’être frappés.
Or sans la prononciation de ce nom-là, de ce tétragramme, il n’y a pas la délivrance, il n’y a pas la guérison… rien ! Voilà pourquoi avant Yehoshua, avant Jésus-Christ il n’y a pas eu un seul cas de délivrance dans toute la Bible.
Il n’y en a pas ! Vous savez pourquoi ? Parce que le nom de Dieu n’était pas révélé dans son entièreté.
Le nom qui fait trembler Lucifer, qui fait trembler Satan, les démons, n’était pas encore révélé aux intimes parce qu’il fallait une intimité.
Or avant Jésus Christ les hommes n’étaient pas dans l’intimité avec Dieu de peur d’être consumés par sa sainteté.
Seul Moïse bénéficiait d’une intimité particulière, Dieu lui parlait face-à-face mais le problème est que Moïse a voulu connaître le nom, Moïse a demandé le nom, mais on lui a donné un nom mais en code.
Il a demandé de voir la face de Dieu, la gloire de Dieu on lui a dit, Dieu lui dit « Tu ne peux pas voir ma gloire et vivre ».
Parce que c’était réservé à l’Epouse, bien sûr, à nous autres.
Donc vous voyez frères et sœurs ? Donc voilà pourquoi avant Jésus-Christ aucun prophète n’a chassé un démon.
Même un petit démon n’était pas chassé.
David pouvait seulement calmer les démons en chantant, Saül était soulagé pendant quelques minutes mais quand David arrêtait de chanter les démons, de nouveau, travaillaient.
Élie malgré son onction n’a pas chassé un seul démon.
Élisée malgré son onction n’a pas chassé un seul démon.
Abraham, le père de la foi, malgré le fait qu’il avait une foi terrible il n’a même pas chassé un seul démon.
Comment cela est-il possible que le père de la foi n’ait pu chasser un démon ? Le problème ce n’est pas au niveau du père de la foi ou pas, le problème ce n’est pas au niveau des titres, au niveau de l’onction, le problème c’est au niveau du nom.
C’est au niveau du nom ! Abraham pouvait se présenter devant Satan, Satan allait lui poser la question « Donne-moi le nom ! ».
Abraham pouvait sortir le Très Haut, le nom que Melchisédek lui a révélé.
« Bah oui mais le Très Haut c’est bon, on sait qu’il est au-dessus de nous, c’est bon mais donne-moi le nom qui peut nous faire sortir des corps ».
Manoach a voulu l’avoir mais on lui a dit « Il est un mystère ».
Parce qu’en hébreu le mot merveilleux dans ce passage où admirable dans Juges 13 là-bas signifie aussi mystère ça a été traduit dans certaines bibles par mystère.
Le mystère de la piété est grand.
Josué, le souverain sacrificateur, pouvait venir avec l’onction, avec de l’encens, Satan pouvait lui dire « Mais donne-moi le nom seulement ! ».
C’est là que Satan arrivait à bloquer tous les prophètes.
Même les prophètes qui étaient morts, Moïse y compris, qui étaient tous dans le séjour des morts là-bas, Samuel y compris, tout le monde ! Même quand ils pouvaient dire à Satan « Libère-nous ! », Satan disait seulement une seule chose « Donnez-moi le nom ! ».
Samuel dira même à Saül « Demain tu seras avec moi ici dans le séjour des morts ».
Et les bons et les mauvais, tout le monde était dedans, dans le séjour des morts, prisonniers, captifs selon Hébreux 4.
Maintenant Élie et Élisée avaient un nom, ils avaient reçu le nom de Dieu mais le nom le plus glorieux, le nom le plus puissant était caché.
Frères, oh que Dieu nous aide ! Maintenant Jésus vient pendant trois ans il enseigne les apôtres, il a pris seulement douze personnes.
L’intimité ! Dans l’intimité, il leur révèle le nom de Dieu.
« Voilà le nom de Dieu c’est … ».
« Ah bon ? ».
Pierre était là aussi ce jour-là, Pierre notait « Ah bon ?!? C’est ce nom-là ? ».
Mes amis, maintenant allons vérifier si Pierre avait compris ce nom-là.
Nous sommes dans Actes chapitre 4 : 11 et 12.
Je pense que Dieu nous ouvre les yeux ce soir.
Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l'angle.
Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.
Mes amis, Pierre était là ce jour-là quand Jésus Christ disait « Je leur ai fait connaitre ton nom ».
Pierre était là, Pierre a noté.
Et quand Jésus était mort et ressuscité et qu’il est monté au ciel, Pierre se retrouve devant les pharisiens, devant les chefs des juifs, des gens qui n’osaient pas prononcer le nom de Dieu, le tétragramme, Pierre leur dit ceci « Yehoshua, Jésus-Christ est la pierre angulaire que vous qui bâtissez avez rejeté.
Cette pierre est devenue incontournable ».
Et il rajoute encore, là il va enfoncer le clou, il dit « Il n’y a aucun autre nom.
.
.
».
« Frère, attends, attends, attends ! Les juifs appelaient Dieu Hachem ».
Pierre dit « Ce n’est pas ça ! ».
« Ils l’appelaient Adonaï », Pierre dit « bah oui mais Adonaï veut dire simplement Seigneur il y a plusieurs seigneurs ».
Paul le dit « Il y a plusieurs seigneurs ».
César aussi on l’appelait seigneur.
Pierre dit « Ce n’est pas ça ! ».
« Elohim alors ? ».
Il dit « Ok Elohim veut dire aussi Dieu ».
El c’était connu, El c’était connu, frères, même chez les babyloniens le dieu El était adoré.
Pierre dit « Ce n’est pas ça ! ».
Il dit « Il y a un seul nom… ».
Non ça, c’est terrible.
Il dit « Il n’y a aucun autre nom… ».
Quelle affirmation ! «…sous le ciel… ».
Ça veut dire que toute la planète Terre est sous le gouvernement, sous l’autorité d’un seul nom.
Et il dit « Il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes… ».
Frères, laissez-moi vous dire les hommes ont plusieurs noms.
Le premier à avoir hérité d’un nom c’est Adam.
Adam a reçu le mandat de la part du Créateur pour donner des noms aux créatures, aux animaux ainsi qu’à sa femme.
Quand il a vu Ève, sa femme, il va lui dire « On l’appellera Eve », femme, isha.
Et Adam a donné des noms aux animaux.
Vous savez, je vais vous dire une chose derrière chaque nom il y a une personnalité, il y a un pouvoir, il y a une puissance.
Derrière chaque nom, il y a une autorité qui va avec.
Vous devez le savoir, c’est très important.
Quand Adam donnait des noms aux animaux c’est comme s’il leur conférait, en tant que gouverneur de la Terre, Adam, c’est comme si il leur conférait un pouvoir, un caractère.
C’est terrible ! Regardez un peu, il donne le nom de lion à cet animal.
Le lion, quand on parle du lion on voit automatiquement la force, le règne.
Quand on parle de l’agneau on voit automatiquement la douceur, l’innocence.
Quand on parle de cafards… vous voyez même en français on dit « J’ai le cafard en ce moment ».
C’est terrible.
Le cafard ça sonne faux, ça sonne problème.
Quand on parle de souris.
« Ahhhhhhh ! Rat ! ».
Vous voyez tout le monde veut tuer les rats.
Quand on dit serpent tout de suite on voit la séduction.
C’est terrible ! Le cheval tout de suite on voit la course, la vigueur.
Le bœuf, la force.
Le taureau, la force.
Vous voyez, frères, derrière chaque nom il y a une autorité, il y a une puissance.
Maintenant, le nom de Dieu que tous les hébreux attendaient, le nom de Dieu qui devait être révélé en son temps pour le salut de l’Humanité a été révélé.
C’est pour cela dans Matthieu 28 verset 19 Jésus dit aux apôtres « Allez et faites de toutes les nations des disciples les baptisant au nom du Père ».
C’est magnifique, Merci Saint Esprit.
Dieu est magnifique.
Jésus dit qu’il faut baptiser les hommes au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint Esprit.
Le baptême c’est au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint Esprit.
Nous sommes d’accord avec les Ecritures n’est-ce pas ? Même dans le grec le nom est au singulier.
Jésus dit aux apôtres une fois ressuscité, il dit « Allez dans le monde entier faites des disciples et ensuite baptisez les au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint Esprit ».
Vous comprenez l’illumination ou pas là ? Et dans le grec le nom est au singulier.
Même dans vos bibles en français le nom est au singulier.
Or s’il y avait trois noms on allait mettre ce nom-là au pluriel et on allait nous dire exactement quel est le nom du Père, quel est le nom du Fils et quel est le nom du Saint Esprit parce que le Saint Esprit n’est pas un nom, le Père n’est pas un nom non plus, le Fils n’est pas non plus un nom.
Jésus disait ceci : « Il faudrait les baptiser au nom que le Père porte, au nom que le Fils porte, au nom que le Saint Esprit porte ».
Vous comprenez la révélation ce soir ? Parce que, Cédric, toi tu es le fils de ta mère donc en tant que fils, ça c’est un titre, ce n’est pas un nom.
Demain tu seras le père de tes enfants mais imagine-toi maintenant Cédric devant 14 000 pères si on appelle « père » qui va répondre ? Tous les pères, les 14 000 pères ! Donc ça ce n’est pas un nom.
Si on a une salle remplie de 10 000 fils, on appelle « fils » mais personne ne va répondre parce que ce n’est pas un nom.
Pour pouvoir identifier chaque fils il faudrait dire maintenant fils de.
Vous voyez ? Maintenant si vous dites « Esprit » « Saint Esprit »… il faut un nom ! Voilà pourquoi Jésus disait « Il faudrait les baptiser au nom que le Père porte, au nom que le Fils porte, au nom que l’Esprit de Dieu porte ».
Allons voir maintenant si les apôtres ont obéi à cet ordre-là, s’ils ont utilisé trois noms pour le baptême.
Vous voulez vérifier ? On va vérifier dans la Parole de Dieu.
Est-ce que vous aimez la Parole de Dieu ? Est-ce que vous aimez Jésus de Nazareth ? Vous aimez la Parole n’est-ce pas ? Dieu est magnifique.
Gloire à Dieu ! Nous sommes dans Actes 8 : 34 L'eunuque dit à Philippe: Je te prie, de qui le prophète parle-t-il ainsi? Est-ce de lui-même, ou de quelque autre? Alors Philippe, ouvrant la bouche et commençant par ce passage, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus.
Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l'eau.
Et l'eunuque dit: Voici de l'eau; qu'est-ce qui empêche que je ne sois baptisé? Philippe dit: Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible.
L'eunuque répondit: Je crois que Jésus Christ est le Fils de Dieu.
Il fit arrêter le char; Philippe et l'eunuque descendirent tous deux dans l'eau, et Philippe baptisa l'eunuque.
On va aller dans un autre passage qui est beaucoup plus explicite.
Actes 10 : 44 à 48 Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole.
Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint Esprit était aussi répandu sur les païens.
Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu.
Alors Pierre dit: Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint Esprit aussi bien que nous? Et il ordonna qu'ils fussent baptisés au nom du Seigneur.
Sur quoi ils le prièrent de rester quelques jours auprès d'eux.
Qu’ils soient baptisés an nom de qui ? Au nom du Seigneur.
Donc au nom du Seigneur.
Seigneur c’est Adonaï, en grec Kurios.
Et on nous dit que ce Seigneur-là, Adon ou Adonaï ou Kurios à un nom.
Donc on n’a pas vu Pierre baptiser Corneille au nom de trois noms.
« Je te baptise au nom du Père qui s’intitule… je te baptise au nom du Fils qui porte tel nom et je te baptise au nom du Saint Esprit qui porte tel nom ».
Non ! Au nom du Seigneur.
Allons voir encore plus loin.
Vous aimez la Parole n’est-ce pas ? Actes 8 : 14 à 16 Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean.
Ceux-ci, arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu'ils reçussent le Saint Esprit.
Car il n'était encore descendu sur aucun d'eux; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus.
Ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus.
Mes amis, pourquoi cherchez-vous encore le nom de Dieu ? Voilà pourquoi dans tout le Nouveau Testament vous ne trouverez pas le nom du Père.
« Oh le Père s’appelle tant… ».
Mais le nom a déjà été révélé.
Il y a un seul Dieu, il n’y en a pas trois, il n’y en a pas quatre.
Les trinitaires nous ont menti.
Dieu se manifeste dans plusieurs fonctions, il est Dieu, il est capable de tout, il fait ce qu’il veut sauf qu’il ne pèche pas.
Vous recevez la révélation frères, l’illumination ? Que Dieu nous aide ! On nous a présenté trois Dieu, il n’y en a qu’un et son nom c’est Yehoshua.
La Parole est claire ! Nous sommes dans Actes chapitre 16 : 30 il les fit sortir, et dit: Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé? Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille.
Actes 19 : 1 à 7 Pendant qu'Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l'Asie, arriva à Éphèse.
Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit: Avez-vous reçu le Saint Esprit, quand vous avez cru? Ils lui répondirent: Nous n'avons pas même entendu dire qu'il y ait un Saint Esprit.
Il dit: De quel baptême avez-vous donc été baptisés? Et ils répondirent: Du baptême de Jean.
Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus.
Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.
Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient.
Ils étaient en tout environ douze hommes.
Jésus dit aux apôtres « Baptisez les au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint Esprit ».
Les apôtres ont baptisé, donc Pierre, Jacques et Jean, tous (ont) baptisé au nom de Jésus.
Paul arrive après eux, il baptise au nom du Seigneur Jésus.
Maintenant on va dire quoi ? Ils s’étaient trompés ? Non ! Dans l’intimité ils avaient reçu la révélation du nom de Dieu.
C’est ça la Parole de Dieu.
C’est pour cela que Pierre dit « Il n’y a aucun autre nom sous le ciel ».
Maintenant s’il y avait (…) trois Dieu chacun dans son coin Dieu le Père là-bas, Dieu le Fils de l’autre côté, Dieu le Saint Esprit au fond là-bas, maintenant dans ce cas-là on va dire que sous le ciel l’Esprit est exclu, le Père est exclu, il n’y a que Jésus ! Si le Père à un autre nom donc on va dire que sous le ciel le nom du Père ne peut pas sauver.
Pierre était catégorique : « Il n’y a aucun autre nom ».
Il n’a pas dit qu’un autre prophète allait venir pour nous apporter la Parole.
Non ! Il n’a pas dit qu’une autre religion allait remplacer la personne de Christ.
Il a dit « sous le ciel, parmi les hommes, les arabes, les noirs, les blancs, les chinois, les marrons, les indiens, les pygmées, les riches, les pauvres, les lépreux, les cancéreux… ».
Pierre a dit « Sous le ciel il n’y a aucun autre nom qui nous ait été donné par lequel nous devions être sauvés ».
La Parole est catégorique ! Manoach voulait la révélation du nom.
Elle nous a été donnée.
Elle nous est donnée.
Voilà pourquoi les pharisiens disaient des apôtres dans Actes 5 « Nous vous avons interdit expressément d’enseigner en ce nom-là ».
On va le lire.
Vous aimez la Parole ? Je suis excité ce soir.
Ce nom-là me fait trembler dans le bon sens.
Actes 5 : 27 à 28 Après qu'ils les eurent amenés en présence du sanhédrin, le souverain sacrificateur les interrogea en ces termes: Ne vous avons-nous pas défendu expressément d'enseigner en ce nom-là? Et voici, vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement, et vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme! Vous voyez frères ? Les pharisiens disent aux apôtres « Ne vous avons-nous pas expressément interdit d’enseigner en ce nom-là ? Vous vous rendez compte que Jérusalem est rempli maintenant de votre enseignement et tout le monde parle de ce nom, tout le monde prononce ce nom ? Maintenant nous là, nous sommes fatigués ».
Frères, ils tremblaient comme des feuilles, ce n’était pas eux, c’était les démons qui étaient en eux.
Le nom le plus puissant, le nom qui fait trembler l’enfer.
Frères, je dis ceci, ce soir, les sœurs vous qui êtes amoureuses des frères, si ces frères ne veulent pas de vous, il ne faut pas pleurer.
Emparez-vous de ce nom-là, emparez-vous de ce nom et si ces frères vous appellent dites leur maintenant « Oh non, nous sommes occupées ».
« Mon frère, je suis occupée, je suis avec un homme ».
Il faut que vous compreniez… Dites-leur « Nous sommes occupées ».
« Mon frère toi qui ne veux pas de moi maintenant tu m’appelles ? Laisse-moi te dire rappelle-moi dans trois heures.
Je suis avec un homme ».
Le frère va se gratter la tête « Mais qu’est-ce qu’elle me fait ? ».
S’il te rappelle trois heures après tu dis « Je suis encore occupée, je suis encore avec ».
« Mais tu es où ? ».
« Je suis dans une chambre ».
Tu t’arrêtes là seulement.
Le nom ! Mes amis, regardez le nom.
David avait reçu partiellement ce nom-là, la révélation de ce nom partiellement, c’était le tétragramme.
Quand il a confronté Goliath, Goliath l’a maudit avant de combattre David.
C’est comme cela que les satanistes fonctionnent, ils vont te maudire d’abord, ils vont prononcer des paroles pour te paralyser afin de te détruire.
Goliath dit à David « Suis-je un enfant pour qu’on m’envoie un petit garçon comme toi que je vais écrabouiller comme un chien ? ».
En gros.
Il a prononcé une parole terrible sur David.
David dit « Tu viens contre moi avec la lance et le javelot mais moi je vais te combattre avec le nom du tétragramme ».
Si David qui avait reçu partiellement la révélation du nom de ce Dieu a pu vaincre Goliath qui mesurait plus de trois mètres et nous qui sommes l’Epouse de ce nom-là, nous qui sommes fiancées par le propriétaire de ce nom, nous qui sommes mandatés par le Dieu dont le nom est Yehoshua, Jésus-Christ de Nazareth ? Frères, tous nos Goliath sont à genoux déjà au nom de Yehoshua.
Voilà pourquoi il disait aux apôtres dans Marc chapitre 16 « Allez par le monde entier et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé (…).
Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru ».
Il dit « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.
En mon nom… ».
Si c’était un prophète normal il n’allait pas parler comme ça.
« En mon nom ils parleront de nouvelles langues ».
Je veux te dire, ce soir, les miracles sont nos compagnons de service ! Quand nous recevons la révélation du nom de Dieu, les miracles automatiquement disent « Nous vous suivons ! Nous vous suivrons partout que ce soit dans la rue nous sommes là, dans les métros nous sommes là, dans les trains nous sommes là ! ».
Les possédés sortiront de là délivrés alors que vous n’avez même pas prononcé le nom parce que vos vêtements sont imprégnés de l’onction qui émane de ce nom.
Vous comprenez pourquoi l’ombre de Pierre, Pierre portait tellement le nom que son ombre s’est dit « Moi je ne reste pas en retrait ! Moi aussi je veux profiter de l’onction qui émane, que ce nom contient ».
L’ombre de Pierre a commencé à guérir les malades, pendant que Pierre passait, l’ombre commençait à guérir.
L’ombre ! Nous sommes à l’époque de l’ombre, l’ombre, l’ombre.
Et les mouchoirs qui avaient touché le corps de Paul.
Le nom ! Tout ça là c’est le nom, les conséquences du nom de Yehoshua, les conséquences du nom de Jésus.
Même si tu as des yeux qui louchent, si tu as la révélation du nom de Jésus, mon frère, ma sœur, les femmes vont commencer à te suivre malgré toi.
Maintenant c’est à toi de faire le tri.
« Seigneur, montre-moi laquelle est la mienne parce que j’ai du succès ».
Frère, ce n’est pas toi qui as du succès c’est le nom que tu portes qui te donnes le succès.
Même si tu as une bouche qui est complètement de travers.
Même nous qui sommes petits de taille comme des Zachée.
Tout le monde pouvait se moquer de nous, frères, les femmes ne pouvaient pas nous regarder mais grâce au nom, grâce au nom nous sommes sur le sycomore et Jésus s’arrête dessus pour dire « Zachée, descend aujourd’hui je mangerai chez toi ».
Le nom ! Frère, laisse tomber ! Nous autres-là, les hommes de petite taille qui pouvait nous regarder ? Qui ? Aujourd’hui, on voit des riches qui sont derrière, on voit des avocats derrière, on voit des juges derrière, on voit des hommes politiques derrière, on voit des colonels, des généraux derrière… Frères, ce n’est pas nous.
Le nom ! Ma sœur, honnêtement, l’homme que tu as épousé là, si tu n’étais pas en Christ, est-ce que, honnêtement, tu allais l’épouser ? Mon frère, ta femme-là est-ce que tu pouvais l’avoir vraiment dans le monde ? Vous voyez les conséquences du nom de Jésus ? C’est une grâce ! Aujourd’hui, tu peux te balader partout main dans la main avec ta femme… mais c’est une grâce.
Tu vas chanter « Alléluia, alléluia, alléluia, amen ».
C’est pas ton pasteur, ce n’est pas ton apôtre, ce n’est pas Shora… c’est le nom ! C’est pour cela si vous avez un problème physique ne soyez plus attristés, soyez fiers, levez-vous et servez ce nom-là, vous allez voir la gloire de Dieu.
Les gens sont malades, les gens sont fatigués, ils ne vont pas s’arrêter sur votre petite taille.
Oh vous êtes blanc, noir… frères, il ne faut plus être intimidé par quoi que ce soit, il ne faut plus être dans la peur.
Non, il ne faut plus être complexé ! Laissez le nom de Yehoshua vous rendre libres.
Vous avez vu, honnêtement, actuellement les pêcheurs est ce qu’ils ont la côte ? Quand une femme va voir ses parents pour leur dire « Papa, maman je vais épouser un pêcheur, un pêcheur de poissons ».
Les parents vont dire quand même « Ah chérie, tu ne veux pas nous amener un avocat, un médecin, un juge ? ».
Si les pêcheurs sont déconsidérés ; frères, je ne parle pas des patrons pêcheurs qui ont beaucoup d’argent mais les pêcheurs, pêcheurs là ; si les pêcheurs aujourd’hui, ils sont méprisés, il y a 2000 ans ils l’étaient encore plus.
Alors imaginez que Yehoshua est allé attraper quelques pêcheurs, comme Pierre.
Il a pris Pierre, il a dit à Pierre « Maintenant je t’envoie avec mon nom ».
Vous avez vu l’onction qui accompagnait Pierre ? Le nom de Jésus-Christ de Nazareth n’est pas n’importe quel nom et vous ne pouvez pas l’utiliser comme un grigri ça ne marchera pas.
Pour que la puissance qui accompagne son nom soit opérante il faut que votre vie soit en accord, en analogie avec les Saintes Ecritures.
Il faudrait que vous soyez obéissants à la Parole de Dieu et là vous allez expérimenter des choses qui vont vous étonner, qui vont vous choquer.
Satan n’a pas peur de nous, les démons n’ont pas peur de nous mais ils ont peur du nom que nous portons.
Je vais vous dire une chose ici en Occident, en Europe ou dans d’autres pays quand une femme est mariée elle laisse le nom de ses parents et elle va porter le nom de son mari.
L’apôtre Paul dans 2 Corinthiens 11 dit « Oh si vous pouviez supporter de ma part un peu de jalousie parce que je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu car je vous ai fiancés à un seul époux pour vous présenter à Christ comme une vierge pure ».
Frère, depuis ta conversion tu es rentré dans le processus de fiançailles.
Donc tu ne portes plus ton nom de malédiction, ton nom qui te condamnait.
Tes ancêtres te réclamaient parce que tu portais leur nom.
À partir de ta conversion tu portes un autre nom.
Tel que tu es là, tu portes le nom de Yehoshua, Yahvé est salut, le tétragramme est salut, le seul Sauveur.
Or Jésus on l’appelle le Sauveur.
Et quand l’ange Gabriel a été envoyé auprès de Marie il a dit à Marie « Tu porteras un enfant, tu donneras naissance à un enfant, tu l’appelleras Yehoshua » ça veut dire le tétragramme est salut.
Donc tu ne portes plus ton nom, tu portes le nom de Yehoshua.
Donc quand tu vas chercher du boulot, tu dois aller au nom de Yehoshua.
Quand tu vas t’inscrire au chômage là-bas, inscrits toi au nom de Yehoshua.
Le nom de Yehoshua n’échoue jamais.
Avec Dieu nous ferons des exploits.
Mes amis, voilà pourquoi nous allons toujours grimper, nous allons toujours monter qu’il pleuve qu’il neige.
Moi personnellement je vais vous le dire, ce soir, je monterai toujours parce que mon Dieu est monté, il est descendu dans les régions inférieures, il a libéré les captifs, il est monté avec eux.
Frères, je suis monté avec lui et assis dans les cieux en lui.
Vous savez Jésus est Dieu.
Quand on dit que Jésus est assis à la droite du Père est-ce que vous avez vu deux personnes là-haut au ciel sur un trône ? Non ! C’est un langage symbolique pour nous montrer qu’il est Dieu.
Il est Dieu ! Père, Fils et Saint Esprit il joue plusieurs fonctions, plusieurs rôles parce qu’il est Dieu, il est capable de tout.
Mes amis, que Dieu nous aide.
Que Dieu nous ouvre les yeux pour que nous comprenions que Jésus est le véritable Dieu.
Dieu de gloire et d’Israël.
« En mon nom… ».
Nous sommes dans Colossiens 3 : 17 Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père.
Quoi que vous fassiez, quoique vous fassiez en acte, en œuvre… quoique vous fassiez en parole ou en œuvre.
Faites tout… Vous voulez vous marier, vous allez vous marier tous les deux, faites tout au nom de Yehoshua c’est le nom qui est devenu incontournable.
En parole ou en œuvre.
Toute œuvre qui n’a pas pour fondement la personne de Christ doit être rejetée.
Toute prédication, tout enseignement qui n’est pas basé sur la personne de Jésus-Christ de Nazareth vous devez le rejeter catégoriquement.
Toute église qui n’est pas fondée sur la personne de Christ… parce que Jésus est Dieu, Jésus est le fondement, Jésus est le chemin… Comment une personne peut-elle être plusieurs éléments, plusieurs choses en même temps si ce n’est pas Dieu lui-même ? Tout séminaire, toute conférence, tout enseignement, tout mariage, toutes ces choses qui sont des œuvres si Jésus n’est pas au centre, si Jésus-Christ de Nazareth, Yehoshua, le Fils de David, le Dieu incarné, s’il n’est pas à la base, si son nom n’est pas élevé, frères, rejetez ces choses-là.
Vous comprenez le message ? Si c’est un homme qui est à la tête, partez ! Jésus a dit dans Matthieu 18 : 20 « Si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander quelque chose il leur sera accordé car là où deux ou trois sont réunis en mon nom… ».
Comment quelqu’un peut-il demander aux gens de se réunir en son nom si ce n’est pas Dieu lui-même ? Comment quelqu’un peut-il demander à ce que les chrétiens se réunissent en son nom si ce n’est pas le nom de Yahvé ? Donc si vous vous réunissez autour d’une dénomination « Oh ! Moi je suis baptiste.
Oh moi je suis pentecôtiste.
Oh ! Moi je suis presbytérien.
Oh ! Je suis catholique.
Oh ! Je suis protestant… ».
Continuez à protester ! « Oh ! Moi je suis de l’église du sang précieux.
Moi je suis de l’église Elim ».
Ah bon ? Vous êtes toujours à ce niveau-là ? Ces noms-là viennent des hommes, ils vous conduisent en enfer.
« Oh ! Non, moi mon pasteur c’est Shora Kuetu ».
Continue comme ça Shora Kuetu lui-même se bat pour aller au ciel.
Ne pense pas que ce jour-là je pourrais te défendre pour dire « Seigneur, oui il était à mes côtés ».
Chacun, ce jour-là, frères, quand on va nous appeler tout le monde va… (…) Apocalypse 19 : 11 Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc.
Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.
Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n'est lui-même; et il était revêtu d'un vêtement teint de sang.
Son nom est la Parole de Dieu.
Vous voyez frères ? Son nom est la Parole de Dieu.
Ça c’est glorieux.
Et Jean 1 nous dit « Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu ».
Et au verset 14 il est dit que la Parole s’est faite chair.
Quelle autre preuve voulez-vous encore pour reconnaître votre Dieu et le recevoir, le servir ? La Parole de Dieu, Yehoshua.
Avec ce nom nous faisons l’œuvre, avec ce nom nous persévérons dans la foi, avec ce nom nous chassons les démons, avec ce nom nous parlons en langues, avec ce nom nous combattons le bon combat, avec ce nom nous pouvons nous marier… toujours autour de ce nom, c’est-à-dire la Parole de Dieu.
Et quoi que vous fassiez en parole ou en œuvre faites tout au nom du Seigneur Jésus-Christ c’est-à-dire faites tout selon la Parole de Dieu.
Et quand Jésus-Christ disait « Baptisez les au nom du Père, Fils et Saint Esprit » il voulait dire littéralement « Baptisez les selon la Parole de Dieu ».
Et selon la Parole on ne peut pas baptiser les gens s’ils ne sont pas convertis, selon la Parole on ne peut pas baptiser les gens s’ils n’ont pas la crainte de Dieu.
Que Dieu nous aide au nom de Yehoshua.
Question : Il y a un verset qui dit que Jésus-Christ remettra tout pouvoir à son Père.
Est-ce que vous pouvez m’expliquer ? Ça c’est dans 1 Corinthiens.
C’est normal parce qu’après la dispensation du Royaume, (…) Dieu a engendré son Fils, Yehoshua, Jésus-Christ pour rattraper l’humanité qui était perdue à cause d’Adam et Eve.
Et au travers de Jésus-Christ, son Fils, Dieu nous donne la révélation des fils et des filles qu’il a toujours voulu avoir.
Et quand maintenant la dispensation de l’Eglise prendra fin là nous rentrerons dans la dispensation du Père, Dieu en tant que Père comme à l’époque d’Adam et Eve.
Et bien sûr, là on aura la pleine révélation comme Paul a pu le dire.
Paul disait que « Pour l’instant nous connaissons, nous voyons comme au travers d’un miroir » et Jean dira « quand il viendra nous le verrons tel qu’il est ».
Donc là maintenant nous verrons ce Dieu, Père, Tout-Puissant tel qu’il est véritablement.
Donc le Fils a été révélé pour amener l’humanité au Père, au Créateur.
Donc il a fini sa mission bien sûr, la rédemption, et à la dispensation du Royaume, à la fin du millénium et bien là avec l’enlèvement, on aura la révélation du Père, de ce Dieu tel qu’il est véritablement.
Et c’est pour cela que Paul dit qu’après le Royaume, le Fils se soumettra au Père et Dieu sera en tous, dans tout le monde et là ce sera l’illumination, la révélation totale de la personne de ce Dieu tout simplement.
Que Dieu soit béni pour votre amour pour la vérité.
Le nom de Dieu a été révélé, le nom de notre Seigneur et Sauveur c’est la personne de Yehoshua de Nazareth, Jésus-Christ de Nazareth et son nom est la Parole de Dieu.
Et Jean 1 nous dit « Au commencement était la Parole et la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu ».
Donc la Parole est Dieu et on nous dit que cette Parole qui est Dieu a aussi un nom et son nom c’est Yehoshua.
Donc vous voyez ? Tout se combine.
Dieu est la Parole, Dieu est un.
Il n’y a pas trois Dieu, il n’y a pas quatre Dieu, il y a un seul Dieu et ce Dieu s’est révélé en tant que Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël aux patriarches, il s’est révélé en tant que Fils et Père en même temps pendant la dispensation de l’Eglise et Saint Esprit en même temps.
Beaucoup sont embrouillés « Mais comment ce Dieu peut-il être Père, Fils et Saint Esprit ? ».
Frères, ça reste un mystère mais Dieu est tout-puissant.
Vous êtes un, pourtant vous êtes esprit, âme et corps donc vous n’êtes pas trois.
Vous êtes un mais avec plusieurs fonctions que vous pouvez exercer, jouer.
(…) On est pères pour ceux qui ont des enfants, fils pour ceux qui ont des parents, citoyens français, frères et sœurs… on a plusieurs fonctions.
Frères et sœurs, quand Yehoshua reviendra on aura la pleine révélation mais en tout cas vous devez connaître présentement le nom de votre Dieu et selon les Ecritures son nom a été révélé à Abraham en tant que El-Shaddaï dans Genèse 17, en tant que El Elyon dans Genèse 14 sous Melchisédek, en tant que Yahvé, le tétragramme à l’époque de Moïse dans Exode 3.
Et bien avant l’époque de Moïse, dans Genèse chapitre 2, chapitre 3 on voit le nom de Yahvé apparaître le tétragramme.
On l’appelle Elohim Yahvé c’est-à-dire ce nom a été révélé effectivement dans Genèse 2 en rapport avec la création de l’homme au sixième jour de la création, le nom de Yahvé.
Donc vous voyez que ce nom avait un rapport avec la rédemption de l’homme, le salut de l’homme c’est pour cela que la première fois où l’on voit dans la Bible le nom de Yahvé, le tétragramme, c’est avec la création d’Adam dans Genèse 2.
Donc dans Genèse 1 on ne voit pas ce nom là mais dans Genèse 2 on voit le nom de Yahvé parce que l’homme devait être créé.
Voilà pourquoi ce nom a été révélé pleinement quand Christ est venu, le Sauveur de l’humanité.
Et Paul, Pierre, Jacques et Jean, tous, ont présenté à leurs contemporains le nom de Yehoshua, le nom qui sauve.
Et il y a une puissance qui se dégage derrière.
Donc ça ne sert à rien d’être des idolâtres, de courir après les hommes, les pasteurs, les apôtres, les prophètes pour qu’ils fassent tout à votre place.
Ça ne sert à rien si vous avez des problèmes dans vos foyers d’appeler tout de suite vos pasteurs.
Il faut vraiment commencer à invoquer le nom de Dieu.
La Bible dit dans Joël 2 : 32 là-bas « Quiconque invoquera le nom de Yahvé sera sauvé ».
Et dans Romains Paul dit la même chose « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé ».
Donc ça ne sert à rien de courir après les hommes.
S’il vous plait, ne soyons plus des idolâtres.
Invoquons le nom de Jésus-Christ de Nazareth ! Pour vos enfants qui sont malades, pour vos problèmes et allez voir maintenant les frères et sœurs, les pasteurs pour témoigner de ce que Dieu fait dans vos vies.
Soyons des hommes faits, grandissons, passons à autre chose et que chacun de vous s’approprie le nom de son Dieu, de notre Dieu, c’est-à-dire Yehoshua.
Donc n’utilisons plus d’autres noms, les noms des hommes pour concurrencer le nom de Dieu s’il vous plait.
Passons à la vitesse supérieure avec le nom de notre Dieu.
Et Dieu nous bénira encore au nom de Yehoshua.
Que Dieu vous garde, que Dieu vous bénisse que Dieu vous protège, que le nom de Yehoshua vous protège.
Dieu nous a fait du bien.
Question : Je viens d’une religion, les témoins de Jéhovah qui disent qu’ils sont les seuls à utiliser le nom de Dieu qui est Jéhovah et qu’ils sont dans le vrai parce que Dieu a un nom et que ce nom-là est Jéhovah.
Jéhovah a été rajouté plus tard.
C’est plutôt le tétragramme, YHWH, qui a été par la suite transformé en Yahvé ou encore en Jéhovah.
Mais sinon c’est le tétragramme, YHWH.
Merci Seigneur pour l’œuvre que tu fais.
J’ose croire que vous avez été éclairés.
Si tous les chrétiens s’appropriaient le nom de Jésus-Christ pour prier pour les malades, pour prier sur eux-mêmes, pour chasser les démons avec la Parole, bien sûr, je crois qu’il y aurait moins de victimes de charlatans, de faux prophètes, de faux pasteurs dans nos églises.
Si tous les chrétiens s’étaient approprié le nom de notre Dieu, je vous assure en marchant dans la sanctification très peu seraient dépouillés par les faux pasteurs.
(…)
L'Esprit (de l'homme) - Shora Kuetu

L'Esprit - Shora Kuetu     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

L’HOMME ESPRIT
Shora Kuetu
1 Thessaloniciens 5 : 23
Père, notre Dieu, nous te confions cette session, nous te confions cette semaine de formation.
Seigneur, l’ennemi de nos âmes ne veut pas nous voir être formés, sauvés, délivrés.
Seigneur, nous te prions Adonaï, Père des esprits des prophètes de nous enseigner.
Seigneur, ce soir, nous te confions notre entendement.
Seigneur, nous voulons recevoir ta pensée, la comprendre Seigneur, la saisir.
En ton nom Adonaï, notre Père, au nom de Yehoshua nous te prions Dieu d’Israël.
On va parler de l’Homme.
C’est un fondement important que nous allons développer tout au long de la semaine.
L’Homme ! Parce qu’on voit aussi dans la Parole qu’il y a la place de l’Homme également.
On parle du Créateur, on parle aussi de sa création.
Et avant de lire 1 Thessaloniciens chapitre 5 verset 23, est-ce que quelqu’un peut-il nous lire Genèse 1 : 26 et quelqu’un d’autre Genèse 2 : 7, et une troisième personne Psaumes chapitre 8 ? Genèse 1 : 26 Puis Dieu dit: Faisons l'Homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
Là c’est le premier passage des Ecritures qui nous parle de l’Homme.
Là l’Homme apparaît sur la scène pour la première fois.
Au départ, on nous dit que Dieu créa les cieux et la terre et ensuite on va parler de la création, des eaux, on va parler des plantes tout ça et ensuite vers la fin, le Seigneur dira « Créons l’Homme à notre image, selon notre ressemblance ».
Pour quelle raison l’Homme a été créé ? Pour adorer le Seigneur, pour le glorifier.
Et d’après ce passage qu’on a lu c’est pour ? Dominer.
On va le relire.
Genèse 1 : 26 à 29 Puis Dieu dit: Faisons l'Homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
Dieu créa l'Homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'Homme et la femme.
Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.
Dieu créa.
C’est bara en hébreu.
C’est un verbe qui a été utilisé près de quarante-neuf fois dans les Ecritures et ces quarante-neuf verbes (sont) utilisés pour parler de la création, en fait bara, Dieu a toujours été le sujet dans ce verbe, il a toujours impliqué Dieu comme sujet.
Dieu créa.
À chaque fois que vous lisez dans les Ecritures un verset où il est question de bara : créer, il y a toujours Dieu comme sujet principal.
Ça veut dire que l’Homme a été créé.
Ça c’est clair ! C’est vraiment important de le savoir même si on veut nous faire croire que l’Homme descend des singes.
La Parole nous dit clairement que l’Homme a été créé.
Donc l’Homme a un Créateur auquel il doit rendre des comptes.
On a vu que l’Homme a été créé pour dominer et non l’inverse.
Nous n’avons pas été créés pour être dominés ni par nos semblables, ni par la peur, ni par la mort, ni par les démons, ni par les soucis de la vie… Et ça c’est aussi important de le savoir.
Créés pour dominer, crées pour adorer Dieu qui est au ciel et sur terre c’est dominer, gouverner précisément.
En fait, l’Homme est le premier gouverneur de la terre parce que les verbes qui sont utilisés au verset 28 nous parlent de la gouvernance.
Donc l’Homme devait gouverner.
Et vous avez vu ce que la Parole nous dit au verset 28 ? C’est terrible ! « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre ».
La domination ! Et c’est l’inverse que nous voyons malheureusement.
Donc créés pour adorer Dieu qui est au ciel et créés pour dominer.
Et on nous dit au verset 7 du chapitre 2 L'Éternel Dieu forma l'Homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'Homme devint une âme vivante.
L’Eternel Dieu forma l’Homme de la poussière de la terre.
Donc l’Homme en question selon 1 Thessaloniciens 5 : 23 est composé de trois parties.
Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ! Que tout votre être… Paul nous donne, par la grâce qu’il avait reçue, grâce au Saint Esprit, nous donne une information importante concernant justement l’Homme qui a été créé par le Seigneur et il dit aux thessaloniciens « que tout votre être l’esprit, l’âme et le corps soit conservé irréprochable pour le jour du Seigneur ».
Donc c’est vraiment important parce que vous savez cette semaine, comme je vous l’ai dit, on va parler de l’Homme qui a été créé par le Seigneur, par Dieu.
Et c’est important de se connaître.
Vous ne pouvez pas servir Dieu si vous ne vous connaissez pas.
En fait, nous allons parler de l’identité de l’Homme.
Qui est l’Homme, d’où vient l’Homme et où va-t-il ? Donc l’Homme vient de la poussière, on le sait tous.
Mais par contre son esprit vient du ciel, vient de Dieu.
Et on a vu que cet Homme a été créé pour dominer, pour adorer Dieu et pour dominer, pour gouverner, assujettir la création tout entière.
Et c’est une charge énorme, une grande responsabilité que le Seigneur lui a confiée.
On va d’abord étudier, bien sûr, l’esprit de l’Homme.
Zacharie 12 : 1 Oracle, parole de l'Éternel sur Israël.
Ainsi parle l'Éternel, qui a étendu les cieux et fondé la terre, Et qui a formé l'esprit de l'Homme au dedans de lui.
Donc on apprend que l’Homme a un esprit et l’Homme est un esprit c’est ce qu’on appelle l’esprit humain.
Et on peut astralement sortir de son corps avec son esprit humain et cela est appelé la méditation transcendantale ou encore la sorcellerie.
On sort de son corps physique et on peut aller et posséder les gens, épier les gens, combattre les gens mystiquement.
C’est ce que font la plupart des satanistes.
Alors l’esprit de l’Homme, on nous dit dans Zacharie 12 que cet esprit est au-dedans de l’Homme.
Ça veut dire que le corps n’est rien d’autre qu’une enveloppe, une tente.
On en a parlé rapidement la dernière fois à Colombes mais là on va rentrer un peu plus dans les détails.
Donc le corps est appelé tente, on le verra.
Et l’esprit ici c’est l’Homme intérieur.
Il ressemble au corps physique, votre esprit ressemble au corps physique.
C’est-à-dire que si vous vous dédoublez, il y a des satanistes qui se dédoublent, ceux qui les croisent dans la rue, et bien, il n’y a pas de différence entre leur esprit et leur corps.
Et c’est impressionnant ! Donc l’esprit épouse le corps comme une main épouse un gant, comme les pieds épousent les chaussettes.
Job 32 : 8 Mais en réalité, dans l'Homme, c'est l'esprit, Le souffle du Tout Puissant, qui donne l'intelligence.
En réalité, dans l’Homme c’est l’esprit.
Ruwach en hébreu, pneuma en grec qui donne en français esprit ou encore souffle.
Et ces deux termes hébreux et grecs sont utilisés dans les Ecritures pour parler aussi bien de l’esprit humain que de l’Esprit de Dieu.
Le souffle, c’est ça l’esprit donc c’est une partie immatérielle.
C’est la partie immatérielle de l’Homme, la partie spirituelle de l’Homme.
L’Eternel Dieu forma l’Homme de la poussière de la terre et il souffla... L’Esprit de Dieu.
Il souffla dans ses narines un souffle de vie.
L’Esprit de Dieu.
Donc quand le Seigneur a formé l’Homme, il était à la fois corps physique, c’est-à-dire l’argile bien travaillée, bien préparée, bien faite, et l’âme, donc le sang, la volonté, et l’esprit humain mais tout était mort.
En fait, l’Homme ; c’est juste une parenthèse ; l’Homme a connu d’abord la mort avant de vivre.
Et ça c’est magnifique ! Dès sa création, il a vécu la mort.
Et l’Homme devint une âme vivante.
Donc avant qu’il ne devienne une âme vivante, il était une âme morte.
C’est ça le principe du Royaume de Dieu.
Donc il y a d’abord la mort et ensuite, il y a la vie.
Il n’y a que Dieu qui a toujours été vie mais l’Homme non.
Et nous verrons cela tout au long de cette semaine, ce processus de la mort qui doit nous conduire à la vie.
Si ce grain de blé qui tombe en terre ne meurt il ne peut produire la vie, porter des fruits.
Et c’est ça l’Homme.
C’est pour cela que Dieu nous tue quand il nous appelle et on ne veut pas mourir mais c’est indispensable à la vie, cette mort elle est indispensable.
Et on n’a pas le choix que de passer par là.
Le souffle, l’esprit.
Ruwach.
Pneuma.
L’homme intérieur.
Pourquoi l’Homme est un esprit ? Tout simplement parce que Dieu, son Créateur est esprit.
Avec l’esprit humain, l’esprit de l’Homme, on peut facilement parler avec le Créateur.
On va prendre un passage dans 1 Corinthiens 2 : 14 à 16 Mais l'Homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.
L'Homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne.
Car qui a connu la pensée du Seigneur, pour l'instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ.
Verset 11 Lequel des Hommes, en effet, connaît les choses de l'Homme, si ce n'est l'esprit de l'Homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.
Donc l’apôtre Paul fait une distinction entre deux types d’Hommes.
Bien sûr, le chrétien charnel on le sait.
Mais il y a deux types d’Hommes : l’Homme animal ou l’Homme adamique, l’Homme irrégénéré et deuxièmement, il y a l’Homme spirituel donc celui dont l’esprit a été régénéré.
En fait, la nouvelle naissance se produit au niveau de l’esprit humain d’abord et au niveau de l’âme c’est après.
Mais c’est d’abord au niveau de l’esprit.
Avant la conversion nos esprits sont morts.
Les esprits des païens sont morts même si ils ont de grands diplômes, ils sont morts ! C’est-à-dire qu’un simple passage de la Bible, ces personnes même si elles ont de grands bagages intellectuels, beaucoup de diplômes mais ils ne vont pas pour autant comprendre la Parole parce qu’ils sont morts, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.
Et Paul dit l’Homme spirituel, l’Homme dont l’esprit humain est régénéré donc l’Homme qui a connu la nouvelle naissance.
Il le dit « Qui donc parmi les Hommes, en effet, connaît les choses de l'Homme, si ce n'est l'esprit de l'Homme qui est en lui? ».
Donc avec notre esprit nous pouvons connaître notre environnement, les gens qui nous entourent parce que dans l’esprit on va avoir la conscience, le subconscient, l’intellect, l’intelligence.
Ça c’est au niveau de l’esprit.
Donc quand on parle de l’intelligence c’est au niveau de l’esprit.
On va le voir.
Heureusement, que le Saint Esprit est avec nous.
S’il nous lâche là, moi-même je vous parle, je suis mort.
C’est lui qui me guide là encore ce soir.
Luc 24 : 44 à 45 Puis il leur dit: C'est là ce que je vous disais lorsque j'étais encore avec vous, qu'il fallait que s'accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes.
Alors il leur ouvrit l'esprit, afin qu'ils comprissent les Écritures.
Et il leur dit: Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu'il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon… Alors il leur ouvrit l’esprit afin qu’ils comprennent les Ecritures.
Donc avant la conversion l’esprit humain est voilé, enfermé, emprisonné.
Emprisonné par quoi ? Par l’âme c’est-à-dire les sentiments, la volonté humaine, par les démons, par la chair, par le corps physique qui est sa maison, sa tente, son habitation.
Vous voyez ? Les choses qui emprisonnent notre esprit humain.
Et aussi, bien sûr, par la loi pour les religieux, la loi mosaïque, la religion.
Donc les apôtres, bien que suivant Jésus avant l’avènement de l’Esprit, ils étaient encore voilés.
Et c’est à la résurrection du Seigneur qu’ils vont avoir l’esprit ouvert.
Alors il leur ouvrit l’esprit.
.
.
Il leur a ouvert leur esprit.
…afin qu’ils comprennent les Ecritures.
Donc les Ecritures que vous avez entre vos mains ne peuvent pas être comprises sans l’ouverture de l’intelligence humaine par le Saint Esprit et on ne peut pas avoir cette ouverture-là dans une école théologique bien évidemment.
Moi qui vous parle, comme vous le savez, je n’ai aucun diplôme même pas un brevet de troisième.
Et c’est vraiment la grâce, c’est le Saint Esprit qui chaque jour ouvre mon intellect.
Le Seigneur est bon ! Daniel 9 : 22 Il m'instruisit, et s'entretint avec moi.
Il me dit : Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence.
C’est Gabriel qui avait été envoyé auprès de Daniel pour ouvrir son intelligence.
Pourtant regardez ; il y a quelque chose qui est très frappant ici que le Seigneur vient de me rappeler, j’ai jamais fait cette allusion mais comme l’Esprit est là, c’est le meilleur enseignant ; regardez dans Daniel 1 : 3 à 4 Le roi donna l'ordre à Aschpenaz, chef de ses eunuques, d'amener quelques-uns des enfants d'Israël de race royale ou de famille noble, de jeunes garçons sans défaut corporel, beaux de figure, doués de sagesse, d'intelligence et d'instruction, capables de servir dans le palais du roi, et à qui l'on enseignerait les lettres et la langue des Chaldéens.
Des jeunes garçons (…) doués de sagesse, d’intelligence et d’instruction.
Mais Daniel ne comprenait pas pour autant les Ecritures ! Il fallait que Gabriel intervienne ! Ça c’est terrible ! Voilà, j’ai toujours lu ce passage et ce n’est que, ce soir, que Dieu vient de me parler de cela.
Il est bon notre Père.
Ça c’est magnifique ! Vous savez dans Daniel 9 il est dit que Daniel était tombé sur les écrits de Jérémie, le prophète donc il les lisait mais il ne comprenait rien ! Et c’est au verset 22 que Dieu maintenant va envoyer Gabriel pour ouvrir l’esprit.
On va vérifier cela quand même.
Bah oui, mais c’est quand on laisse la place à l’Esprit qu’il enseigne ! Vous comprenez pourquoi l’ennemi a suscité le siècle des lumières en Europe ? Pour aveugler l’intelligence.
C’est terrible ! Le raisonnement ! Daniel 9 : 1 à 3 La première année de Darius, fils d'Assuérus, de la race des Mèdes, lequel était devenu roi du royaume des Chaldéens, la première année de son règne, moi, Daniel, je vis par les livres qu'il devait s'écouler soixante-dix ans pour les ruines de Jérusalem, d'après le nombre des années dont l'Éternel avait parlé à Jérémie, le prophète.
Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant et en prenant le sac et la cendre.
Verset 20 à 23 Je parlais encore, je priais, je confessais mon péché et le péché de mon peuple d'Israël, et je présentais mes supplications à l'Éternel, mon Dieu, en faveur de la sainte montagne de mon Dieu; je parlais encore dans ma prière, quand l'homme, Gabriel, que j'avais vu précédemment dans une vision, s'approcha de moi d'un vol rapide, au moment de l'offrande du soir.
Il m'instruisit, et s'entretint avec moi.
Il me dit: Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence.
Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l'annoncer; car tu es un bien-aimé.
Sois attentif à la parole, et comprends la vision! Et ça c’est terrible ! Daniel, pour votre information, avait étudié la Torah.
Il avait étudié la Torah parce qu’il était fils du roi et il était dans une école rabbinique en Israël avant sa captivité mais il n’avait pas compris la prophétie de Jérémie, le prophète, parce qu’il y avait un message codé.
Quand il tombe sur les écrits de Jérémie et qu’il s’est rendu compte que soixante-dix ans devaient s’écouler, mais il n’avait pas compris que derrière ces soixante-dix ans il y avait aussi la soixante dixième semaine, la partie cachée.
Donc il va recourir à la prière pour confesser son péché et c’est alors que le Seigneur va dépêcher l’ange Gabriel, l’ange de la révélation pour apporter l’éclairage à son serviteur Daniel.
Et Gabriel arrive et Gabriel dit « Je suis venu pour ouvrir ton intelligence ».
C’est-à-dire « L’intelligence que toi tu as là, ça c’est pour les choses de ce monde mais je vais t’ouvrir ton intelligence, ton esprit humain pour qu’il se connecte au Saint Esprit ».
Bah oui ! Vous n’avez pas vu que le pape médite la Bible matin, midi et soir et ce n’est pas pour autant qu’il comprend la révélation qui est contenue dans ce livre.
Pour des gens c’est complètement voilé.
C’est incroyable ! On se dit « Mais attends mais comment des pasteurs ne peuvent-ils pas saisir des vérités aussi simples alors qu’un nouveau converti arrive facilement à les comprendre telle que sur la dîme ? ».
Alors beaucoup ne comprennent pas, y en a qui se disent qu’ils sont faux, oui certains sont faux mais beaucoup sont tout simplement ignorants, bien qu’étant formés dans les écoles théologiques pendant dix ans, quinze ans, vingt ans mais ils sont tout simplement ignorants parce qu’ils n’ont pas l’esprit ouvert.
Regardez ce que Paul nous dit ; merci Saint Esprit ; dans 2 Corinthiens 3 : 12 Ayant donc cette espérance, nous usons d'une grande liberté, et nous ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, pour que les fils d'Israël ne fixassent pas les regards sur la fin de ce qui était passager.
Mais ils sont devenus durs d'entendement.
Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît.
Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs cœurs; mais lorsque les cœurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté.
Voilà donc le voile est là.
Or, le Seigneur c'est l'Esprit… Donc le Seigneur ce n’est pas la chair, ce n’est pas Moïse, Moïse c’était la chair.
… et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté.
L’esprit humain, l’Homme intérieur et c’est ce que Dieu vient sauver d’abord.
Et quand Guéhazi a suivi Naaman pour exiger un salaire, Élisée lui dira, lui posera la question « Où étais-tu ? ».
Guéhazi dira « Oh ! J’étais à côté.
Je ne me suis pas trop éloigné ».
Il lui dira « Tu sais mon esprit n’était pas loin de toi ».
Ça veut dire que pendant que Guéhazi courait après Naaman, l’esprit d’Élisée avait été transporté et il suivait Guéhazi.
Il y a des transports en esprit, Jean en parle.
Ezéchiel, transporté jusqu’à Jérusalem alors qu’il était à Babylone.
Bah oui ! Mais quand les gens font des songes, vous dormez, les gens font des songes « Oh ! Je t’ai vu en songe tu priais avec moi ».
Qu’est-ce que vous croyez ? Dieu a pris ton esprit parce que tu le sers et l’a amené auprès de la personne qui le sert aussi pour pouvoir combattre ensemble la nuit contre les démons.
C’est lui qui gère nos esprits.
Et les sorciers c’est Satan et les démons qui s’en occupent.
C’est comme ça que ça se passe.
2 Corinthiens 4 : 3 Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence… A aveuglé quoi ? L’intelligence ! Dans d’autres versions c’est l’esprit.
Que si notre Evangile est voilé il est voilé pour ceux qui périssent, pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’esprit afin qu’ils ne soient pas éclairés par la lumière du glorieux Evangile de Christ qui est l’image de Dieu.
Vous voyez ? Donc ça ne sert à rien de vouloir convertir les gens par des moyens totalement charnels tels que le rap, la danse… ça ne sert à rien tout ça.
C’est l’Esprit qui amène la lumière sur l’esprit humain.
Et le jour où beaucoup vont comprendre ça il va y avoir un puissant réveil.
(…) Si notre Évangile est voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; pour ceux dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'esprit pour ne pas qu’ils soient éclairés.
Et ça c’est terrible ! On continue.
Paul dit quoi plus loin au verset 16 ? C'est pourquoi nous ne perdons pas courage.
Et lors même que notre Homme extérieur se détruit, notre Homme intérieur se renouvelle de jour en jour.
Notre Homme intérieur.
Donc Paul fait une distinction entre l’Homme extérieur, donc le corps humain, et l’Homme intérieur.
L’être humain à trois parties.
Donc bien sûr, il est question ce soir d’abord de l’esprit.
Alors l’esprit, l’Homme intérieur doit se renouveler de jour en jour.
Comment ? Dans la prière, et dans la méditation quotidienne.
C’est grâce à ces éléments-là, donc la prière, la méditation quotidienne, la communion des esprits.
Parce que la communion fraternelle, c’est la communion des esprits humains d’abord.
Bah oui ! Et nous sommes tellement charnels que nous mettons plus l’accent sur la communion physique c’est pour cela que les blancs veulent être avec les blancs, les noirs avec les noirs, ils se disent que c’est comme ça que nous allons nous fortifier… Ça c’est charnel.
Donc nous avons des églises ethniques à cause de cela.
Parce que ces églises sont composées, remplies d’Hommes charnels, de chrétiens charnels.
Mais si nous sommes spirituels nous allons détecter les personnes spirituelles, avoir le discernement afin de trainer avec eux pour nous fortifier.
D’où la nécessité d’avoir l’esprit de discernement.
Vous comprenez un peu, c’est bon ? Question : Quand tu dis que la communion fraternelle c’est la communion des esprits dois-je bien comprendre que c’est pour ça que l’œcuménisme c’est démoniaque ? Réponse : Bien sûr, parce que Paul dit aux corinthiens dans 1 Corinthiens 5 il dit « Etant absent physiquement mais spirituellement présent, vous et mon esprit étant assemblés ».
La communion des esprits.
Vous comprenez un peu l’Évangile là ? On va avoir de bonnes bases cette semaine.
Que Dieu nous aide ! On va le lire quand même pour ne pas dire que ce n’est pas biblique.
1 Corinthiens 5 : 3 Pour moi, absent de corps, mais présent d'esprit, j'ai déjà jugé, comme si j'étais présent, celui qui a commis un tel acte.
Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus.
Vous et mon esprit.
On ne parle pas du corps physique.
Paul était un homme spirituel.
Donc vos esprits et mon esprit étant assemblés.
Parce que comme l’esprit représente le vent, l’esprit ruwach en hébreux, pneuma en grec c’est le vent, le souffle, l’esprit c’est immatériel, il n’y a pas de barrières pour l’esprit.
Ni les barrières linguistiques, raciales tout ça, ça saute dans l’esprit, ça n’existe pas.
Donc étant assemblés… c’est ça l’Eglise, c’est l’assemblée des esprits, l’Eglise de Christ bien sûr.
Ce n’est pas l’assemblée des charnels.
On comprend aussi autre chose par rapport à l’église.
Question : Est-ce qu’on peut être en communion avec l’esprit des morts qui font partie de l’Eglise ? Réponse : On ne peut leur parler.
Nous sommes connectés à eux parce qu’on ne meurt pas en Christ.
La mort ne nous sort pas du Corps de Christ.
Si ça se trouve que ton voisin c’est Pierre dans le Corps parce que si tu es le pouce, Pierre ça se trouve c’est l’index.
Et on ne le voit pas forcément c’est un mystère, nous somme assemblés.
Il y a un enseignement que Dieu me donne depuis quelques jours sur les premiers nés inscrits dans les cieux.
Ça, ça va être une bombe.
Question : La communion des esprits passe par la prière individuelle ou en commun ? Réponse : Dans la communion des esprits on est déjà en communion en permanence et maintenant… je prends un exemple pour te montrer que nous sommes dans la communion.
Dieu te dit « lève-toi » il te met la pensée de prier pour un frère que tu connais.
Tu te lèves, tu te mets à prier et puis tu l’appelles et il te dit « Justement c’est à cette heure-là que je me sentais mal ».
Dans la communion tu as senti son mal.
C’est parce que nous sommes trop raisonneurs, trop charnels.
Question : C’est pour ça des fois quand tu appelles quelqu’un la personne pensait à toi directement ? Réponse : Bien sûr.
Moi je n’appelle pas pour appeler.
Une pensée me vient, j’appelle, la personne me dit « Mais je suis en train de penser à toi ».
« Je sais ».
Ce n’est pas une surprise.
Il faut qu’on soit spirituels, mes amis.
Je n’ai pas besoin d’aller prier pour connaître la volonté du Seigneur.
(…) On est trop charnels c’est pour cela que beaucoup de gens sont ballottés par tout vent de doctrine, quand il y a des gens qui se lèvent pour faire des vidéos, on est ballotés, on se dit « C’est peut être vraiment un sorcier ».
Ils sont charnels parce que celui qui est dans la communion avec les frères dans l’esprit, il n’a même pas besoin que les Hommes parlent, témoignent de qui que ce soit, témoignent sur qui que ce soit parce qu’ils le savent déjà.
Avec notre Homme intérieur nous expérimentons la communion des esprits, la communion fraternelle.
1 Jean 1 : 7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
Est-ce qu’on peut acclamer le Saint Esprit ? Est-ce que la communion s’interrompt ? Non, il n’y a que le péché qui peut l’interrompre mais sinon nous sommes connectés.
Regardez un peu comment le monde nous enseigne.
Guylaine prend son portable, se connecte sur un site internet.
Le net on va dire c’est l’Esprit, les ordinateurs c’est nous autres.
Quand nous faisons nos enseignements sur TV2Vie et on a hop cinq cent connexions.
Et bien ces cinq cent connectés on va dire que c’est le Corps de Christ.
Ils ne se connaissent pas forcément mais ils sont connectés.
Il n’y a rien de nouveau sous le soleil ! Bien sûr, parce que les choses matérielles nous enseignent énormément sur les choses spirituelles c’est parce que nous sommes trop charnels.
Et dans cette communion avec les frères et sœurs, le Corps de Christ justement c’est le rassemblement des esprits donc du coup le sang coule par la vie.
La vie ! Intervenant : Et c’est pour ça aussi que quand on est connectés avec quelqu’un qu’on ne connait pas mais qui dans l’esprit on sait que c’est un frère ou une sœur… Réponse : On a l’impression qu’on le connait depuis longtemps.
C’est ça le corps de Christ.
C’est ça le rassemblement des élus, des esprits des saints parvenus à la perfection.
Intervenant : On nous a menti alors ! Réponse : Bien sûr qu’on nous a menti.
On nous a trop menti c’est pour cela que la vraie Eglise vous ne pouvez pas la voir avec vos yeux physiques.
Elle est déjà bâtie, elle est déjà constituée, elle est déjà parfaite en Christ.
Elle est déjà parfaite en Christ donc simplement quand on dit qu’elle se prépare simplement le Seigneur attend les derniers qui vont rentrer, dès qu’ils se convertiront… Mais on est tellement charnels, frères, que c’est pour cela qu’il nous faut des fondements.
Il y a tellement de choses à recevoir.
Question : Et finalement, du coup, on n’a pas besoin de s’assembler avec de vrais frères et sœurs finalement, puisque on est en communion ? Réponse : On est en communion en permanence.
Maintenant pourquoi le rassemblement physique ? C’est pour nous attester que nous sommes déjà unis, c’est pour valider cette unité, confirmer cette unité.
Et comme notre chair a tendance à nous tirer vers le bas, voilà pourquoi la communion fraternelle permet à ce que la chair soit maîtrisée aussi.
Avec les témoignages des uns et des autres nos esprits sont fortifiés.
Mais sinon que feraient les gens qui sont dans les pays musulmans où il n’y a pas de rencontre physique comme ça ? Mais ils sont en relation avec le Seigneur, ils sont en communion avec les saints dans l’esprit.
C’est bon pour tout le monde ? Vous n’allez pas me lapider c’est bon ? Ô Seigneur ouvre notre intelligence que nous saisissions ta pensée.
C’est bon ? C’est magnifique ! Les intelligences là, je sens que ça s’ouvre.
Seigneur merci, merci, merci.
Aide nous, nous qui sommes tellement religieux parfois.
1 Corinthiens 1 : 9.
Un autre passage que le Saint Esprit nous donne.
Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus Christ notre Seigneur.
C’est terrible ! L’esprit humain, l’Homme intérieur est d’abord en communion avec Dieu, en communion avec le Seigneur ça s’appelle l’adoration.
Et deuxièmement, il y a une relation horizontale, la communion avec les frères.
On l’a vu dans 1 Jean 1 : 7.
Donc c’est le Corps, la réalité du Corps… tout ça.
C’est tout ! Donc du coup l’Homme spirituel, l’Homme régénéré, le chrétien dont l’esprit humain est totalement régénéré est en permanence en communion avec le Seigneur.
Donc ce chrétien là, ça peut vous choquer, n’a pas forcément besoin de se dire « Je vais m’enfermer trois jours en retraite pour connaître la volonté du Seigneur ».
Regardez, nous sommes en train d’acheter les locaux en ce moment, j’ai dit aux anciens, j’ai saisi dans l’esprit, comme c’est souvent le cas, que le propriétaire est épuisé, il n’a pas le choix, donc il a besoin d’argent donc je leur ai dit « Voilà ce qu’il faut lui proposer ».
Y en a qui n’ont pas cru, mais voilà on voit le résultat, il est épuisé.
Moi je suis en paix et je sais où ça va aboutir.
C’est ça quand ton esprit est réveillé.
Mais comment je fais pour connaître le nom des gens ? J’étais à Nantes ce dimanche, j’étais là en train de prêcher, le Seigneur me dit « Arrête-toi là ».
Je me suis arrêté et il me dit « Bon il y a une personne qui s’appelle Suzanne, mais elle n’est pas là mais tu vas appeler les gens qui la connaissent, qu’ils viennent devant ».
Donc j’appelle ce couple, un couple lève la main donc je leur demande de passer devant et je commence à prier pour eux et le Seigneur dit « Voilà la Suzanne en question est aide-soignante ».
Je leur dit « Ecoutez, je suis en train de la voir s’occuper des gens, soigner les gens, les malades ».
« Ah oui, effectivement elle est aide-soignante ».
Comment je peux savoir ces choses ? Et bien, les dons se manifestent au niveau de l’esprit humain, les dons spirituels.
Donc l’efficacité de votre ministère, notamment de l’exercice des dons de l’Esprit dépend de la communion que vous avez avec le Seigneur.
C’est là le secret.
Vous avez vu samedi à Évry le discernement que Dieu me donnait sur les démons ? Il y avait tel démon, tac ça se manifestait.
Mais on se dit « Mais comment il arrive à faire ça ? Comment peut-il avoir une telle précision ? ».
Je sais que beaucoup sont choqués.
Et bien c’est toujours la communion, tout dépend de la communion avec le Seigneur.
Et ça c’est la communion des esprits.
Vous comprenez ? Ça veut dire que je vais plus privilégier la relation avec le Seigneur que la relation avec les Hommes.
Beaucoup de chrétiens privilégient plus la communion avec les chrétiens, les frères et sœurs, charnellement parlant, que la relation avec le Seigneur, la prière chez soi à la maison, la méditation parce qu’au niveau de l’âme ils sont encore blessés.
On en parlera demain si Dieu permet.
Demain on va traiter l’âme.
Vous allez voir qu’à cause des blessures de l’âme beaucoup de chrétiens ne sont pas efficaces spirituellement parce que quand l’âme est blessée, l’âme a besoin des belles paroles des Hommes.
L’âme a besoin d’être entourée constamment d’un pasteur matin, midi et soir et du coup la communion avec le Seigneur prend un coup et son esprit ne discerne plus la volonté de Dieu correctement.
Donc du coup il ne capte pas les dons parce que les dons de l’Esprit, il y en a plusieurs, sont tout simplement comme des fenêtres qui s’ouvrent sur le monde spirituel et maintenant si l’esprit humain est suffisamment en relation avec le Seigneur, bien nourri, l’esprit humain va capter ces fenêtres comme une antenne tout simplement.
C’est ça l’esprit humain, c’est une antenne.
C’est une antenne qui a des yeux, des oreilles, une bouche.
En fait, ton esprit humain a aussi un cœur, ce qu’on appelle les yeux de l’esprit aussi.
Paul dit dans Ephésiens 1 : 18 Je prie que Dieu illumine les yeux de votre cœur.
Littéralement les yeux de votre esprit.
Il a des cheveux, un cœur, des boyaux… tout comme le corps physique… des oreilles.
Esaïe dit dans Esaïe 50 « L’Eternel m’a donné une langue exercée… » mais c’est la langue spirituelle « … des oreilles pour que j’écoute comme un disciple ».
Bah pareil les oreilles de l’esprit.
Maintenant si ton âme est blessée, ton esprit est contrôlé par l’âme, étouffé par l’âme.
Et du coup tu as beau prier des heures et des heures mais tu ne captes pas bien comme il faut la volonté de Dieu.
Question : En fait, l’être qui doit dominer c’est l’être spirituel ? Réponse : C’est l’être spirituel d’abord qui domine l’âme et le corps physique.
Créons l’Homme à notre image.
C’est d’abord l’image de Dieu, c’est Christ, c’est l’Esprit d’abord parce que Dieu est esprit.
Donc la partie spirituelle de l’Homme, l’Homme, l’être humain.
Vous voyez ? Les démons connaissent l’être spirituel de chaque Homme parce qu’ils le voient à l’œil nu.
Les satanistes le voient également.
Tout à l’heure vous me disiez que le propriétaire ne voulait pas que vous m’appeliez « Alors surtout pas cet homme ».
Mais pourquoi ? Parce que son esprit humain a peur de celui qui habite mon esprit humain.
La Bible dit dans 1 Timothée 4 : 1 l’Esprit dit expressément que dans les derniers jours quelques-uns abandonneront la foi pour s’attacher… à quoi ? À des esprits séducteurs.
Mais ce ne sont pas des démons, ce sont des faux prophètes.
1 Jean 4 Bien-aimés n’ajoutez pas foi à tout esprit car il y a plusieurs faux prophètes qui sont entrés dans le monde.
Donc ce sont d’abord les Hommes.
Question : J’ai du mal à saisir par rapport au propriétaire, son esprit humain il est mort.
Réponse : Son esprit humain est mort mais habité par un démon.
Dans ce cas, c’est le démon qui tremble, c’est le démon qui tremble bien sûr.
Ça vous aide un peu à comprendre les choses ? L’esprit humain est en communion avec le Seigneur en permanence.
La religion vous a fait croire que l’esprit humain doit être en relation avec le Seigneur seulement le dimanche ou quand vous ouvrez la Bible alors que la communion c’est en permanence nous dit la Parole.
Ça veut dire que tu peux être là, tu es en prière.
Vous me voyez, je suis connecté.
Comme un ordinateur, vous le branchez, vous le connectez et vous le laissez comme ça, c’est connecté.
Maintenant vous avez des virus qui attaquent, donc les démons, mais comme il y a l’antivirus.
Vous voyez ? Alors y en a ils n’ont même pas besoin d’antivirus parce que ce sont des Mac carrément parce qu’ils sont nés de nouveau, là ils sont protégés en permanence.
Et c’est ça la vie chrétienne ! L’esprit humain ! Alors la religion vous dit « De temps à autre vous allez vous déconnecter et vous allez vous connecter pendant trois heures pour connaître la volonté de Dieu et ensuite vous vous déconnectez pour repartir dans le monde et quand vous êtes fatigués vous venez vous recharger ».
Question : Alors quand on prend un temps pour prier, on prend un temps de retraite ? Réponse : Je ne dis pas que c’est mauvais mais je veux dire que nous travaillons comme des médecins urgentistes.
Les gens viennent, ils sont malades.
Vous allez dire quoi ? « Je vais m’enfermer trois jours pour connaître la volonté du Seigneur ».
Maintenant, le corps humain a besoin de se reposer, parfois le Seigneur nous demande de nous retirer pour nous reposer.
L’esprit humain est toujours en activité, quand on est endormi on le voit plus à l’œuvre mais sinon il est tout le temps en activité.
Les dons, les visions, la prophétie c’est au niveau de l’esprit humain.
Et les fruits c’est au niveau de l’âme.
On en parlera.
C’est avec l’âme qu’on aime.
L’amour.
« Ah ! Je suis blessé, je suis blessé ».
Ça c’est l’âme.
On en parlera demain.
Question : Par exemple, au niveau des dons, le langage du Seigneur, le Seigneur utilise notre esprit corps pour sentir la douleur de chaque personne ; c’est à nous de comprendre le langage du Seigneur mais il n’est pas obligé de nous le dire audiblement.
Réponse : Non ! C’est pour cela que si l’esprit humain est en communion avec le Seigneur et dans la sanctification, il va être sensible.
Tu vas être sensible, tu vas être efficace dans l’œuvre.
Je prends un exemple, on est parti avec ma famille à Nantes après la réunion de réveil de samedi.
Quand nous sommes arrivés, on est arrivés vers une heure du matin, et les anciens là-bas sont venus me voir à l’hôtel et on a discuté jusqu’à au moins quatre heures du matin, trois heures trente.
Ils m’ont dit « Il y a un monsieur qui est venu avec son enfant.
On a prié pour cet enfant.
Il ne parlait pas, il s’est mis à parler ».
« Alléluia, gloire à Dieu ».
Le lendemain, dimanche, ce monsieur est revenu.
Il est venu devant tout le monde pour demander la prière pour son enfant.
Je ne connaissais pas cet enfant, je ne connaissais pas ce monsieur.
Les anciens ne m’avaient pas dit que c’était cet enfant-là.
Tout de suite mon esprit humain, a compris, a discerné, par le Saint Esprit, que le monsieur allait voir des marabouts.
Je lui ai dit « Vous avez été voir un marabout il y a moins d’un an ? ».
« Oui, il y a deux semaines à peu près ».
Je lui ai dit « C’est vous le problème.
Votre enfant a été consacré à un démon en forme de coq.
Et c’est vous le problème.
Allez vous asseoir.
».
Dieu me dit « Il n’y a rien à faire, il faut d’abord qu’il se repente ».
Donc l’enfant ne parle toujours pas.
Et les anciens se sont acharnés sur lui « Le feu, le feu, le feu, le feu ».
Vous ne pouvez pas non plus avoir une telle responsabilité avec autant d’assemblées, des anciens, des ministères sans avoir des dons spécifiques.
Et Dieu, quand c’est comme ça, il taille ton esprit et il t’impose la communion c’est à dire il t’isole pour que tu sois plus avec lui afin d’être nourri spirituellement bien comme il faut et de voir, de discerner.
L’esprit humain c’est l’antenne, c’est ton antenne.
Elle te permet de te connecter en permanence, de connaître la volonté du Seigneur.
L’Homme intérieur qui doit être nourri.
C’est pour cela que Josué, Dieu lui avait dit « Que ce livre de la loi ne s’éloigne pas de ta bouche.
Médite le jour et nuit afin que tu réussisses dans tout ce que tu vas entreprendre ».
C’est l’esprit humain d’abord.
Quand tu médites c’est ton esprit que tu nourris, ce n’est pas ta chair.
Voilà pourquoi la chair ne veut pas.
Quand tu pries c’est l’esprit qui prend de l’ampleur.
C’est pour cela que beaucoup ne veulent pas prier.
La chair n’aime pas la prière.
Agée chapitre 1 : 14 L'Éternel réveilla l'esprit de Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, et l'esprit de Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et l'esprit de tout le reste du peuple… Donc le réveil spirituel c’est le réveil de l’esprit humain.
L’Eternel réveilla l’esprit de Josué, le souverain sacrificateur, l’esprit de tout le peuple, le réveil national, pour reconstruire le temple de Jérusalem.
Il fallait que leurs esprits soient réveillés.
Donc quand on parle du réveil spirituel c’est le réveil de l’esprit, l’intelligence humaine est réveillée, sa conscience est réveillée.
Merci Seigneur ! L’esprit humain ! La nouvelle naissance s’opère au niveau de l’esprit humain ce n’est pas au niveau de la chair physique, d’abord.
Ensuite c’est au niveau de l’âme mais on verra ça demain.
Nous sommes dans Jean chapitre 3 : 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit.
C’est une parole puissante, très profonde.
Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit.
Donc celui qui est né de l’Esprit devient esprit donc nous sommes des esprits.
Nous sommes des esprits.
On a été créé esprit d’abord.
Vous comprenez ? Question : Par rapport à Jean 3 : 6.
Donc ça veut dire qu’au niveau de la nouvelle naissance on peut aussi naître chair alors ? Réponse : D’abord il y a la naissance physique donc on est chair.
Et puis la religion c’est ça, la naissance charnelle.
Question : Donc au moment où on s’engage à dire qu’on accepte Christ il y a une conversion réelle et une conversion bidouillée.
Réponse : Charnelle ! Oui, bien sûr.
Donc la nouvelle naissance est d’abord une naissance spirituelle.
(…) Le Seigneur dit, plus loin, il dit que « l’esprit souffle où il veut.
Tu en entends le bruit mais tu ne sais où il va.
Il en est ainsi de tout Homme qui est né de l’esprit ».
Maintenant regardez un peu dans nos églises combien de gens que vous connaissez qui sont véritablement des esprits ? Nous sommes d’abord des esprits, il faut que vous le compreniez, c’est notre identité parce que nous parlons de l’Homme.
Comprenez ce soir que vous êtes d’abord des esprits avant d’être des chairs.
Hébreux 12 : 23 de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection.
Des esprits des justes.
Qui est juste ici ? Nous ! Grâce au sang de Christ.
Donc nous sommes des esprits.
Ce qui est né de l’Esprit est esprit.
Question : La différence entre ceux qui sont nés de nouveau, qui sont spirituels et ceux qui n’ont pas connu la grâce… ils étaient spirituels ? Par exemple les prophètes.
Ils étaient spirituels, ils étaient nés de nouveau parce que Dieu a toujours été le Dieu de grâce.
Noé trouva grâce aux yeux de Seigneur.
La grâce a toujours été là.
Question : Parce qu’ils sont nés de nouveau mais il est dit qu’ils appartiennent à Moïse.
Sinon ils appartiennent à l’Eglise.
Réponse : Non, ils appartiennent à Israël.
Noé ça c’est encore un autre cas.
Sinon il y a deux corps : il y a Israël et l’Eglise.
Et les deux corps, il est dit dans Psaumes, il est dit que Jérusalem est une ville dont les parties sont assemblées ensemble.
En fait, c’est les deux Jérusalem qui vont fusionner.
Les deux villes, spirituellement parlant donc Israël et l’Eglise.
Question : Moi je pensais que tout ce que tu disais là, en fait, c’était la conséquence de la communion avec le Saint Esprit.
Réponse : C’est la conséquence de la nouvelle naissance.
Question : Et le Saint Esprit alors ? C’est lui l’agent principal de la nouvelle naissance c’est l’Esprit de Dieu.
Donc en fait, la nouvelle naissance ne peut pas se produire sans le Saint Esprit.
Question : C’est lui qui nous fait renaître, c’est lui qui donne la vie à l’esprit ? Réponse : Bien sûr.
Question : Et le Saint Esprit, du coup, il est en nous quand même ? Réponse : Il est en nous et notre esprit est constamment en relation avec lui, doit être en relation.
Question : Et c’est ce qui fait que nous avons la vie ? Réponse : C’est ce qui fait que nous avons la vie éternelle et cette vie éternelle, maintenant, commence à transformer notre âme au fur et à mesure que nous avançons avec Dieu.
Parce que l’âme subit une transformation progressive.
On en parlera demain.
Question : David dit « Ne m’enlève pas ton Esprit » ça veut dire qu’il parlait de l’esprit, l’Homme intérieur ? Réponse : Du Saint Esprit.
Le Saint Esprit était aussi à l’intérieur des corps.
On nous disait avant, on croyait que c’était seulement sur eux.
Non ! Pierre nous dit dans 1 Pierre chapitre 1 : 10 il dit que « l’Esprit de Christ était en eux ».
Question : (…) Réponse : Le Seigneur ne dit pas que le nouveau converti qui est un esprit maintenant, il peut traverser les matières.
Non, ce n’est pas ça.
En fait, ce qui est né de l’Esprit est esprit, ça veut dire que Paul dit dans 1 Corinthiens 2 que « c’est spirituellement qu’on en juge ».
Ça veut dire que l’Homme chrétien, né de nouveau est devenu spirituel.
Il se réunit avec les autres frères et sœurs dans les nations qui sont aussi spirituels.
Ça veut dire qui ne juge pas selon la chair, selon les apparences mais selon l’esprit.
Et qui comprennent qu’ils ne peuvent pas être limités par les Hommes.
C’est-à-dire qu’ils rentrent dans la dimension de la foi.
Vous savez les enfants d’Israël devant les fils d’Anack tellement qu’ils n’avaient pas foi en Dieu, ils se sont vus petits.
Ils étaient charnels.
Mais l’Homme spirituel, celui qui devient esprit, qui saisit qu’il est d’abord esprit donc il n’est pas limité donc quels que soient les obstacles devant lui, il a confiance en Dieu, pas en lui, mais il a confiance en Dieu qui l’a sauvé, il croit que quelles que soient les barrières il va les franchir.
Question : Ma question concerne la nouvelle naissance.
Qu’est-ce qui se passe au moment de la nouvelle naissance ? Parce que souvent dans les rassemblements on dit « Qui veut donner sa vie à Christ ? » les gens lèvent les mains et à partir de là dans les assemblées il y a pleins de gens mais avec le temps on se rend compte qu’ils ne sont pas nés de nouveau.
Mais eux ils sont convaincus d’être chrétiens.
Je voudrais, si c’est possible, qu’on éclaircisse un peu ce qui se passe en fait.
La réalité de la nouvelle naissance.
Réponse : Il y en a qui peuvent lever la main parce qu’ils sont vraiment touchés, d’autres parce que c’est la religion, parce qu’ils le font de manière religieuse alors qu’ils ne sont pas forcément nés de nouveau.
En fait, on nous fait aussi répéter la prière d’acceptation de Jésus-Christ.
C’est complètement faux, ce n’est pas biblique ! Parce que les muets, comment font-ils ? Vous savez quelqu’un qui est dans le coma peut entendre parler de l’Évangile et donner sa vie à Jésus Christ alors qu’on n’est pas forcement au courant.
C’est spirituellement qu’on en juge.
Donc c’est la régénération de l’esprit humain qui est mort à cause d’Adam et Eve.
Donc les enfants naissent physiquement avec leur esprit humain mort.
Question : Cette mort spirituelle n’est-ce pas simplement la séparation avec Dieu ? Parce que les satanistes vivent bien spirituellement, ils font tout ce qu’ils veulent avec leur esprit humain, leur esprit humain vit mais dans le monde de l’ennemi (…) Réponse : C’est ce qu’ils pensent mais ils sont limités.
Dieu les limite, ils ne font pas ce qu’ils veulent.
Question : Parce qu’ils se promènent… Oui, mais il y a des frontières que Dieu… même les démons.
Le Seigneur a mis des frontières, il y a des lois que les démons ne peuvent pas dépasser… même Satan.
Ah oui, ça c’est clair.
Il y a des endroits que Satan ne peut pas accéder parce que Dieu ne le veut pas.
C’est Dieu seul qui fait ce qu’il veut.
Notre Dieu est au ciel, il fait ce qu’il veut.
Mais Satan, les démons… non ! Donc la mort spirituelle c’est la séparation avec Dieu.
Donc dès l’instant où le Seigneur a chassé Adam et Eve de ce jardin, il y a eu la mort spirituelle et tous leurs descendants naissent morts spirituellement.
Maintenant, la nouvelle naissance c’est le rétablissement de la communion avec Dieu, de l’esprit humain avec le Saint Esprit.
C’est ça la nouvelle naissance.
L’esprit humain devient conscient de la présence, de l’existence de Dieu et de son état de misère, de péché.
Question : Tout à l’heure tu disais que les prophètes, par exemple, qui avaient l’Esprit de Christ ne font pas partie de l’Epouse.
Est-ce que ça à avoir avec le fait que, étant donné qu’on a le Saint Esprit aussi, mais que Christ est mort et ressuscité ? Est-ce que ça à avoir avec ça ou pas du tout ? C’est à dire que nous on fait partie, on est l’Epouse.
Ma question c’est de savoir ils étaient nés de nouveau aussi étant donné que 1 Pierre nous dit que l’Esprit de Christ habitait en eux donc nous aussi l’Esprit de Christ habite en nous.
Or notre foi est basée sur sa mort et sa résurrection.
Et donc est-ce que c’est pour cela qu’ils ne sont pas l’Eglise, le Corps, l’Epouse de Christ ou pas du tout ? Réponse : Oui, ça fait partie.
C’est sûr qu’eux ils ont cru en Moïse donc c’est une autre dispensation.
Donc ils attendent le rétablissement d’Israël.
Question : Moi c’est dans le même sens que je voulais aborder juste pour comprendre ce qui s’est passe avec l’esprit de l’Homme puisqu’on a vu qu’Adam quand il était dans le jardin d’Éden, il y a eu une rupture totale entre Adam et Dieu le Père.
Il n’y avait pas eu la communication juste après le péché de l’humanité, Adam est parti.
Ce qui a fait que pendant toute cette génération l’esprit de l’Homme était mort.
C’est-à-dire en quelque sorte l’Esprit de Dieu n’était pas encore en eux.
Et nous aujourd’hui nous avons l’Esprit de Dieu en nous.
L’esprit de l’Homme est vie en nous puisque nous nous croyons en Christ Jésus et il est mort pour nous.
C’est comme dans l’épitre, je pense, Ephésiens, on dit « Dieu en Christ, Christ en nous l’espérance de la gloire ».
Nous c’est en permanence.
Maintenant dans la période de l’Ancien Testament quand Adam est resté, pendant toute cette période de rupture avec la génération qui a suivi il n’y avait pas cet Esprit et comment cette communication s’est passée entre Dieu ? Réponse : Il y a des gens qui avaient l’Esprit comme Noé.
L’Esprit était en eux.
Question : Et là on peut conclure que ce n’était pas tout le monde qui avait l’Esprit ? Réponse : Non, ce n’est pas tout le monde.
Ce n’était pas tout un peuple comme l’Eglise est un peuple, une nation remplie de sacrificateurs qui ont tous l’Esprit.
Donc à l’époque d’avant la grâce c’était seulement quelques individus qui avaient l’Esprit en eux comme Hénoch, comme Noé par la suite, comme Abraham, Isaac, Jacob puis Josué, Moïse… tout ça.
Et les prophètes également, les sacrificateurs surtout le souverain sacrificateur.
Mais sinon le reste du peuple non.
Question : C’était juste sur ce qu’il disait quand il disait qu’on avait plus l’Esprit est ce qu’il faut comprendre quand même que jusqu’à Genèse 6, l’Esprit de Dieu était encore dans l’Homme puisqu’il dit que « mon Esprit ne demeurera pas toujours dans l’Homme parce que les pensées de leur cœur sont en permanence tournées vers le mal ».
Donc moi j’avais compris que jusqu’à ce stade-là, il y avait encore l’Esprit de Dieu mais qu’il était attristé, que Dieu décide de le retirer dans Genèse 6.
Réponse : Oui, mais en fait, quand on regarde dans l’hébreu c’est plus contester.
Donc l’Esprit ne va plus contester pour convaincre les gens.
Question : J’aimerais que tu éclaircisses parce que par rapport au fait d’être né de nouveau comme on l’a vu tout à l’heure dans Jean 3 : 6, par rapport aux prophètes en fait moi je suis d’accord qu’ils avaient l’Esprit mais est ce qu’ils étaient réellement nés de nouveau ? Je ne sais pas si c’est le terme approprié.
Réponse : Bien sûr, parce qu’en fait, ce qu’il faut comprendre c’est que le Nouveau Testament n’a fait qu’amener l’éclaircissement pour nous faire comprendre l’Ancien Testament.
Sinon les sacrificateurs avant d’accéder, avant d’exercer leurs fonctions, ils se lavaient.
Il y avait la cuve d’airain dans le parvis.
Regarde ! Tu as le parvis, Tu as trois portes.
Donc ici l’autel d’airain dans le parvis.
Tu as la cuve d’airain où on se lavait.
Donc quand tu rentres dans la vie chrétienne, tout de suite tu fais l’expérience de la croix et deuxièmement il y a le lavage avec l’eau, la nouvelle naissance.
Je répandrai sur vous une eau pure, vous serez purifiés.
Et ensuite, ça c’est la première porte.
Christ, la porte.
Deuxième porte tu arrives ici.
La table des pains de proposition qui sont renouvelés chaque sabbat.
Il y en avait douze.
C’est la nourriture des sacrificateurs.
Donc Christ notre pain de vie.
Donc tu commences à manger le pain Jean 6.
Le chandelier.
Christ notre lumière.
Tu es éclairé.
L’autel des parfums.
L’adoration.
Tu ne peux pas adorer sans passer par la croix, sans passer par le lavage parce que Dieu n’exauce pas les pécheurs.
Et ensuite l’arche.
La gloire.
La gloire ne peut pas se manifester sans la croix, sans le lavage.
Donc l’Esprit travaillait.
Ils étaient nés de nouveau mais une catégorie de personnes seulement.
C’était une prévision de la naissance de l’Eglise, les prémices.
Regarde ! Merci Saint Esprit.
On peut acclamer le nom de Jésus Christ de Nazareth.
Il me dit de vous donner un passage pour vous encourager.
1 Corinthiens 10 : 1 Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé au travers de la mer, qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu'ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ.
Donne-nous la crainte de ton nom Seigneur car tu es réel.
Dieu me dit de vous dire que par ce passage vous devez comprendre qu’il n’a pas commencé à exister avec le Nouveau Testament.
« Beaucoup de chrétiens me limitent… », dit l’Esprit de Dieu, « … avec le Nouveau Testament », ils oublient que Jésus non seulement qu’il est Dieu mais il a toujours été là.
On va lire un dernier passage.
1 Corinthiens 14 : 14 Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile.
L’intelligence, bien sûr, humaine.
Donc vous voyez ? On peut prier avec notre esprit.
C’est ça l’esprit humain.
La religion met l’accent sur le corps, sur le physique.
Donc il faut une position pour prier, il faut une manière de s’habiller, ça c’est la religion.
Mais celui qui est né d’Esprit et qui a compris qu’il est esprit, il va faire les choses selon l’Esprit de Dieu.
Il ne va pas être séduit.
Il va prier comme l’Esprit le conduit.
Et très souvent celui qui comprend qu’il est esprit n’a pas besoin d’un cahier de chants, d’un cantique.
Ça c’est humain ! C’est pour cela qu’il n’y a plus Dieu dans nos églises.
Vous voyez là on n’a pas forcé.
Le Seigneur nous a visités et ça sent la pureté, la sainteté.
Je prierai en esprit.
Et Paul dit « Que faire donc? Je prierai par l'esprit, mais je prierai aussi avec l'intelligence; je chanterai par l'esprit, mais je chanterai aussi avec l'intelligence ».
La prière en esprit c’est le parler en langues aussi.
On dit des mystères selon Romains 8 : 26.
Il faut vraiment garder cet enseignement, le travailler.
Ne pas être religieux.
Vous savez quand on est né de l’Esprit, quand on est esprit, on peut changer de direction.
C’est ce que beaucoup de religieux appellent le désordre, l’instabilité.
Regardez un peu ceux qui connaissent un peu ce ministère depuis son commencement, le parcours, vous avez vu à chaque virage les charnels ne suivaient pas ? Et bien Dieu les écartaient.
Et l’œuvre ne fait que prendre de l’ampleur.
Il faut saisir, il faut suivre l’Esprit de Dieu.
C’est important.
Vous avez appris quelque chose ? On a besoin d’être formés, on a besoin des fondements.
Vous avez vu c’est vraiment important que les dirigeants aussi soient formés.
Les pasteurs, les dirigeants parce que moi je ne veux pas suivre un charnel.
Je veux suivre un esprit qui suit l’Esprit de Dieu.
Le réveil ce n’est pas ce qu’on a cru, ces enseignements là ça vient d’où ? Ce n’est pas de moi ! Demain, on parlera de l’âme et après-demain on verra comment Dieu va conduire, on parlera du corps, à quel point les gens embellissent leur corps physique.
Alors si l’âme n’est pas guérie, on va trop s’attarder sur le corps.
Parce qu’untel est congolais, je vais forcément être avec lui, je vais traîner avec les blacks parce que je suis black, avec les blancs parce que je suis blanc…ça c’est complètement charnel et c’est pour cela qu’on passe à côté du réveil, de l’œuvre de Dieu.
Parce qu’on s’attend à ce que le réveil vienne par un black alors que ça vient par un chinois… Il faut être spirituel ! Moïse c’est la chair.
Christ c’est l’Esprit.
Le premier Homme Adam est devenu une âme vivante.
Le dernier Homme, Adam, Christ est devenu un esprit vivifiant et c’est ce que beaucoup ne comprennent pas.
Beaucoup de chrétiens, beaucoup de pasteurs.
Et ce sont des choses que le Seigneur m’a enseigné c’est pour cela qu’on perce comme ça à chaque fois malgré les combats, on est traités de tous les noms mais il y a une percée qui se met en place.
Pourquoi ? Parce que c’est spirituel.
Et on veut te faire devenir religieux et Dieu dit « Non, il faut percer, il faut continuer à monter ».
Ce livre-là, le Seigneur a dit quoi ? Mes paroles sont esprit et vie.
Nous nous sommes arrêtés au livre charnellement parlant.
On va lire encore deux passages.
Mais c’est ça l’Esprit.
Merci Seigneur.
Hébreux chapitre 8 : 7 à 12 En effet, si la première alliance avait été sans défaut, il n'aurait pas été question de la remplacer par une seconde.
Car c'est avec l'expression d'un blâme que le Seigneur dit à Israël: Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, Où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, Non comme l'alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d'Égypte; Car ils n'ont pas persévéré dans mon alliance, Et moi aussi je ne me suis pas soucié d'eux, dit le Seigneur.
Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.
La nouvelle alliance est inscrite dans l’esprit de l’Homme.
Elle est inscrite là, dans ton esprit, dans ton Homme intérieur.
Et ça c’est terrible ! Et c’est Dieu qui l’a écrit.
Ce n’est pas un pasteur ou un docteur c’est Dieu lui-même.
Et la conséquence de cette alliance en nous c’est quoi ? Premièrement d’après ce passage, verset 11 Aucun n'enseignera plus son concitoyen, Ni aucun son frère, en disant: Connais le Seigneur! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux.
Ça c’est magnifique ! C’est-à-dire que la connaissance de Dieu c’est au niveau de l’esprit, de ton esprit.
Tous me connaîtront.
Spirituellement parlant parce que la loi est écrite dans leur esprit.
Et Jean 6 nous dit « Mes paroles sont esprit et vie ».
La chair ne sert à rien ! Regardez, les pharisiens avaient la Parole écrite, nous sommes d’accord ? Mais quand la Parole révélée est venue, ils l’ont chassée.
Que Dieu vous donne l’intelligence pour comprendre cela.
Vous avez vos bibles, vous avez vos cahiers tout ça mais quand Dieu envoie des prophètes vous les lapidez.
Mais c’est ça les religieux.
Ils l’ont chassé de leurs synagogues dans Luc chapitre 4, ils voulaient même le précipiter du haut de leur montagne parce qu’ils étaient trop charnels.
« Ahhh ! Je suis chrétien, j’ai une Bible Thompson.
J’ai la Bible Louis Segond 1910… avec mon feutre, avec mon stabylo je l’ai bien marquée ».
Je peux ne pas l’avoir avec moi sous mes aisselles mais les paroles sortent, la vie prend place.
Vous allez dans des pays où on interdit aux gens d’entrer dans les églises, vous faites comment là ? Au niveau de l’esprit, il faut que vous soyez, spirituellement parlant, forts.
Que Dieu nous aide ! Nous sommes des esprits avant tout.
L'Âme - Shora Kuetu

L'Âme - Shora Kuetu     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

L’ÂME  Shora Kuetu
Genèse 1 : 26 à 27 Il n’y a rien de nouveau sur la terre.
Pour comprendre l’Homme, il faut aussi comprendre le tabernacle.
Je vais développer un peu, vite fait, le tabernacle Hier, on a parlé de l’esprit de l’Homme, de l’esprit humain, donc l’enseignement est basé sur l’Homme, nous allons reprendre les passages que l’on a lu hier.
Genèse 1 : 26 à 27 Puis Dieu dit: Faisons l'Homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
Dieu créa l'Homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
On a vu que le verbe créer ici c’est bara, en hébreux.
Ce verbe implique toujours Dieu comme sujet principal.
Et bara a été utilisé près de quarante-neuf fois dans les Ecritures, notamment de Genèse à Malachie.
Dieu, nous dit la Parole, créa l’Homme à son image et nous savons que l’image de Dieu c’est Christ selon Colossiens 1 : 15.
On a appris que l’Homme n’est pas le produit de l’évolution comme Satan le fait croire aux Hommes.
L’Homme a été créé à partir de l’argile, à partir de la poussière.
En fait, l’Homme n’est rien.
Il n’y a aucune raison d’être orgueilleux, de se croire quelqu’un parce qu’on a une belle voiture, parce qu’on a une belle maison, parce qu’on a de beaux costumes.
On est zéro ! On le sait.
L’Homme est à la fois terrestre et céleste.
Terrestre parce que son corps physique vient de la poussière, de la terre et céleste parce que l’esprit qui est en lui, l’esprit humain, est le souffle de Dieu donc vient de Dieu.
Dieu créa l’Homme, nous dit la Parole, il créa l’homme et la femme.
Dieu créa l`Homme à son image, il le créa à l`image de Dieu, il créa l`homme et la femme.
28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l`assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.
Ils ont été créés et ils ont été bénis par le Seigneur.
L’Homme a commencé à gouverner la terre, à régner, à dominer et les animaux lui étaient soumis comme vous le savez.
Dans Genèse 2 : 7 il est dit que « L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante ».
Nous allons parler justement de l’âme.
Et l’homme devint une âme vivante.
L’Eternel forma.
Former ici c’est yatsar qui signifie formé par la souffrance, formé par la pression.
Formé par la pression, par le feu.
C’est le même verbe qui est utilisé dans la Bible pour parler de la formation des pierres précieuses.
Par la pression des eaux, par la pression de la chaleur… sous terre.
C’est formé par la pression.
Et vous verrez que c’est comme ça que le Seigneur forme ses serviteurs.
Il t’appelle, il te soumet à une pression terrible, aux critiques, à la moquerie, à la Croix.
Et c’est comme ça qu’il a formé également son Fils.
Vous vous rappelez quand le Seigneur s’est retrouvé dans le jardin de Gethsémané, qui signifie pressoir à huile ? Donc il n’y a pas de hasard, tout est bien calculé, bien pensé.
C’est comme ça que le Seigneur opère.
Donc, la formation par la pression.
C’est pour cela qu’il ne faut pas céder, quand on est soumis à une pression, une forte pression, à une opposition de la part des pécheurs.
C’est comme ça que le Seigneur brise la chair, brise l’âme.
Donc vous avez vu comment le Seigneur a formé l’Homme ? Je vais m’attarder sur la formation avant de développer sur l’âme.
1 - L’argile : le matériau.
2 - La formation : la transformation de l’argile.
La formation a pour but de transformer la personne.
3 - L’équipement : soufflant dans ses narines, un souffle de vie.
L’Homme ! C’est comme cela que le Seigneur nous forme.
I/ LE MATÉRIAU: L’ARGILE L’argile parle de notre bassesse, de notre état.
On est incompétents ! Dieu nous trouve dans un état piteux, il nous ramasse dans la poubelle.
On est incapables d’accomplir quoi que ce soit.
Notre âme est complètement brisée, malade, blessée… et le Seigneur nous trouve dans un état piteux et il va devoir nous changer.
Et si une personne s’estime être arrivée, être quelqu’un, par rapport à sa famille, parce que sa famille est connue, parce qu’il y a de l’argent, parce que sa famille est riche… et bien le Seigneur va devoir le dépouiller d’abord pour le ramener à la dimension, au niveau de l’argile.
Il va devoir descendre la personne.
C’est comme cela qu’il procède.
Et toutes les personnes que le Seigneur a appelées, des gens comme Paul… Paul était un grand érudit, il était un érudit respecté, il était zélé, il connaissait la loi de Moïse, c’était un savant.
Et le Seigneur qu’est-ce qu’il a fait ? Il devait l’utiliser, il devait se servir de Paul mais il ne pouvait pas l’utiliser avec son intelligence.
Il l’a brisé d’abord, il fallait qu’il se retrouve par terre, aveugle.
Moïse c’est pareil, Dieu ne pouvait pas l’utiliser en tant que prince, avec son éloquence, avec sa rhétorique, parce qu’il était puissant en œuvres et en paroles nous dit Actes 7.
Il était instruit dans toute la sagesse égyptienne.
Il fallait qu’il soit brisé, qu’il oublie un peu sa dignité, sa position de prince.
Et pendant quarante ans, Moïse va exercer la fonction de berger.
Il va sentir mauvais parce que c’était un berger.
Et c’est là que le Seigneur l’a rencontré.
Et après on a vu son comportement, comment il a essayé de négocier avec le Seigneur pour ne pas répondre à l’appel, en disant « Seigneur, je ne sais pas parler ».
Pourtant quarante ans auparavant Moïse parlait correctement.
Donc ça c’est le premier point, le matériau, l’argile.
Dieu ne veut pas de matériau déjà fini, travaillé par nos parents.
On a plusieurs exemples comme ça.
Joseph, par exemple, il avait sa tunique de plusieurs couleurs, il fallait que le Seigneur maintenant le dépouille de tout ça pour qu’il se retrouve au ras des pâquerettes, complètement par terre.
Et c’est là que Dieu te ramasse.
Tout ça, fait partie de l’âme.
Ce soir, nous allons parler de l’âme comme je vous l’ai dit.
C’est sur l’âme que le Seigneur va se concentrer parce que l’âme est le plus grand problème de l’Homme.
Quand la Bible parle de l’âme, elle fait allusion au vieil Homme, à l’Homme adamique, l’Homme irrégénéré, à ta personnalité, à ton caractère, à ta volonté… II/ LA FORMATION Toute la formation, l’éducation que nous avons reçue de la part de nos parents, à l’école a pour but de transformer notre âme.
Malheureusement, de la détruire parce qu’on est formatés.
Du coup quand le Seigneur nous appelle, il nous brise, il nous ramène au niveau de l’argile.
Et c’est là qu’une fois qu’on a réalisé qu’on n’est que de la poussière, qu’on est rien, quelles que soient les études faites, quel que soit le nom de nos parents, de la famille… et c’est là que le Seigneur va commencer la formation ou la transformation de l’âme.
Et cette formation ne finira jamais, c’est jusqu’à la mort parce qu’il y a des étapes.
Il y a beaucoup de choses qui sont enfouies en nous que nous ne connaissons pas.
Le trait de caractère ! C’est au fur et à mesure que le Seigneur va nous exposer à la lumière de la Parole, au feu de Dieu que ces traits de caractère vont se révéler.
Comment parler, comment répondre aux gens, comment parler à sa femme, à son mari ? Comment parler aux frères et sœurs ? Donc toutes ces choses vont remonter.
Le Seigneur met du feu.
Au fond de l’âme, il y a de la lie qui est là et que le Seigneur va, à chaque fois faire remonter.
Et à chaque fois, petit à petit, avec beaucoup d’amour, avec beaucoup de dextérité, beaucoup de sagesse… Il ôte, au fur et à mesure, les choses qui sont enfouies en nous, qui peuvent détruire aussi bien nos vies, que nos couples, nos ministères, ainsi que les frères et sœurs que nous côtoyons, des gens que nous côtoyons.
III/ L’EQUIPEMENT La formation.
A chaque étape, il y a l’équipement que Dieu donne pour exercer un ministère.
« Il souffla dans ses narines ».
Ça c’est l’équipement, c’est l’onction.
« Et l’homme devint une âme vivante ».
Donc il pouvait, bien évidemment, s’occuper du jardin d’Eden, le garder, le cultiver, parce qu’il était formé.
C’est la même chose que le Seigneur fait, il utilise la même méthode, matériau, donc la bassesse, il te remet à ce niveau ensuite il te forme lui-même.
Et lorsqu’il a estimé que la formation qui est indispensable à un service que tu dois rendre est finie, il t’équipe en fonction de ce service pour pouvoir exercer cette fonction.
Et il attend ! Après il y a un autre palier que tu vas devoir franchir.
Et de nouveau le même processus revient : matériau donc l’argile, formation, équipement… Et ainsi de suite, de gloire en gloire.
Maintenant, beaucoup de chrétiens pataugent, patinent, restent au même niveau jusqu’à la mort parce qu’ils ne veulent pas laisser Dieu travailler leurs âmes.
C’est toujours l’âme ce n’est pas l’esprit humain, c’est toujours l’âme.
Donc on a vu que l’Homme selon 1 Thessaloniciens 5 : 23 est un esprit, une âme et un corps physique.
« Et l’Homme devint une âme vivante ».
Et il est dit dans Genèse 2 : 9 Puis l’Eternel planta un jardin en Eden du côté de l’Orient et Il mit l’homme qu’il avait formé.
Donc vous vous rendez compte ? Donc l’Homme, son âme était suffisamment formée et il pouvait maintenant s’occuper de ce jardin.
Imaginez une personne dont l’âme n’est pas assez travaillée et à qui on va confier un jardin, et bien elle va tout détruire ! Moi, j’ai appris beaucoup de choses par rapport à ça.
Avant, j’ai fait beaucoup d’erreurs.
J’ai reconnu beaucoup de gens rapidement au ministère, parce que moi j’apprenais aussi, alors que leur âme n’était pas travaillée correctement.
Donc il y en a qui sont tombés dans la cupidité, d’autres dans l’orgueil.
Et je sais que même là, beaucoup, j’observe un peu, Dieu me donne l’avantage de pouvoir observer les choses… beaucoup de gens par rapport au comportement qu’ils ont, ont encore des problèmes au niveau de l’âme.
Pleins de problèmes au niveau de l’âme par rapport à d’autres.
On peut percevoir facilement l’orgueil qui peut facilement rentrer.
Donc, il faut des cadres pour ne pas justement que ça pète.
Je le vois facilement.
Je peux vous assurer que si l’âme n’est pas travaillée, et que vous avez la gestion d’un jardin, dans lequel il y a toutes sortes d’arbres, le manguier, l’oranger, l’avocatier… vous allez devenir tellement orgueilleux que vous allez vous servir de tous ces arbres pour faire n’importe quoi.
Pour vendre les fruits, pour vous enrichir, pour vous empiffrer… mais là c’est fini ! Vous allez tout casser, tout renverser.
Parce que dans ce jardin vous allez trouver aussi le serpent ancien qui est là.
Vous allez trouver l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.
Chacun de nous reçoit de la part du Seigneur la gestion d’un jardin.
Ça peut être ta femme, ton mari, tes enfants, un ministère.
C’est un jardin ! Il n’y a rien de nouveau sur la terre ! Donc vous devez comprendre que quand on lit la Genèse, on voit que la Genèse on la vit tous les jours.
Mais il faut simplement avoir l’illumination pour comprendre qu’il n’y a rien de nouveau.
Maintenant, imaginez si votre âme n’est pas travaillée, et que vous vous mariez et que votre âme n’est pas travaillée et bien vous allez casser votre mari.
Vous allez devenir, si vous êtes une femme, tellement Jézabel que vous allez l’écraser.
Vous allez être tellement calme que vous n’allez pas gérer votre couple correctement, prendre soin de votre femme, des enfants parce que l’âme n’est pas travaillée.
Imaginez si l’âme n’est pas suffisamment guérie.
L’âme a été créée pour recevoir de belles paroles.
Imaginez un homme marié qui va recevoir de belles paroles (d’une) femme et s’il ne fait pas attention, il va tomber amoureux de cette femme bien qu’étant marié.
Et c’est comme ça que beaucoup de pasteurs, beaucoup de chrétiens tombent dans l’adultère, même les païens.
La femme, par exemple, la Parole dit que c’est un sexe faible, un vase fragile.
Elle a été créée pour recevoir de belles paroles aussi, plus que l’homme.
C’est pour cela que le serpent a parlé plus à Eve qu’à Adam alors qu’Adam était à côté.
Donc imaginez maintenant, une femme qui reçoit de belles paroles de la part d’un homme.
L’homme qui comprend ces choses-là peut facilement séduire une femme, en commençant par lui donner de belles paroles une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois… et ça y est, c’est fini, la femme est complètement séduite ! L’âme ! Mais une personne dont l’âme est guérie, dont l’âme est en relation avec le cœur du Père, peu importent les propos des gens, elle tiendra parce qu’elle trouve sa source en Dieu, le Père.
Je crois que Dieu va beaucoup nous parler.
J’insiste sur le jardin.
On veut gérer l’œuvre de Dieu, on veut s’occuper des frères et sœurs, on veut s’occuper d’un ministère, veillons sur notre âme ! La Bible dit « veille sur ton cœur… » car l’âme c’est le cœur « … plus que tout autre chose car de lui viennent les sources de la vie ».
Marc 7 nous dit que c’est du cœur de l’Homme, de l’âme, que viennent les adultères, les impudicités, les cupidités et toutes ces choses-là.
C’est au niveau de l’âme.
L’âme c’est le siège des émotions.
Donc, je disais que vous avez le Parvis, le Lieu Saint, le Lieu Très Saint.
Le Parvis c’est le corps, le Lieu Saint c’est l’âme, le Lieu Très Saint c’est l’esprit.
Là il y a l’arche, la gloire de Dieu, l’Esprit de Dieu, Yehoshua, la gloire de Dieu.
Ça c’est les trois parties de l’Homme.
Le corps là, tout le monde avait accès au parvis.
Le Parvis donnait sur le monde, c’est le corps physique.
Ensuite, vous avez l’âme dans le Lieu Saint.
Dans le Lieu Saint, il y avait l’autel des parfums.
C’est notre âme que nous devons répandre.
Le Seigneur dit « Répandez vos cœurs, vos âmes, devant le Seigneur ».
C’est l’autel des parfums.
Le cœur c’est l’autel, l’âme.
Vous avez la table des pains de propositions.
L’âme doit manger la Parole pour être transformée selon Jacques.
Puis, vous avez le chandelier, la lumière qui doit éclairer nos âmes, illuminer nos cœurs, qui illumine les yeux de votre cœur.
Le chandelier.
Le Lieu Saint c’est vraiment l’âme avec les ustensiles qui étaient dedans, ces ustensiles ont un rapport avec l’âme.
Ephésiens 1 : 18 et qu'il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints.
Les yeux de votre cœur.
Donc c’est le chandelier qui éclaire de face, qui peut nous éclairer, c’est Christ la lumière et il éclaire nos yeux, donc notre âme.
Vous avez vu comment l’âme et l’esprit sont protégés par le parvis ? 1 Thessaloniciens 5 : 23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ! L’âme doit être conservée dans la pureté, l’âme, l’esprit également mais, ce soir, c’est l’âme.
L’âme, psuche en grec, qui donne en français souffle ou encore vie, la vie.
Donc l’âme, signifie vie.
Lévitique 17 : 11 à 16 Car la vie de la chair est dans le sang.
Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes, car c'est par la vie que le sang fait l'expiation.
C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël: Personne d'entre vous ne mangera du sang, et l'étranger qui séjourne au milieu de vous ne mangera pas du sang.
Si quelqu'un des enfants d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux prend à la chasse un animal ou un oiseau qui se mange, il en versera le sang et le couvrira de poussière.
Car la vie de toute chair, c'est son sang, qui est en elle.
C'est pourquoi j'ai dit aux enfants d'Israël: Vous ne mangerez le sang d'aucune chair; car la vie de toute chair, c'est son sang: quiconque en mangera sera retranché.
Toute personne, indigène ou étrangère, qui mangera d'une bête morte ou déchirée, lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau, et sera impure jusqu'au soir; puis elle sera pure.
Si elle ne lave pas ses vêtements, et ne lave pas son corps, elle portera la peine de sa faute.
La Bible dit dans Lévitique que la vie d’un Homme c’est son sang.
Dans d’autres versions il est dit que l’âme de tout Homme c’est son sang.
Donc l’âme c’est le sang et le sang c’est la vie.
Il ne faut pas voir seulement le sang physique, il y a aussi le sang spirituel.
C’est la vie tout simplement.
Avec l’esprit nous pouvons être conscients des réalités spirituelles, aussi bien le monde des anges, du Seigneur, de Dieu lui-même, que le monde satanique, les démons, Satan.
Mais avec l’âme nous pouvons être en relation avec le monde qui nous entoure, le monde matériel, le monde physique.
Imaginez maintenant si votre âme n’est pas guérie, imaginez les troubles que vous allez causer autour de vous à chaque fois.
Imaginez un peu ! C’est là que Satan met le doigt, c’est au niveau de l’âme justement.
Regardez Actes 17 : 26 Il a fait que tous les Hommes, sortis d'un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure.
« Il a fait que tous les Hommes sortis d’un seul sang » littéralement âme.
Donc imaginez maintenant que nous avons été contaminés par le sang pollué d’Adam et Eve.
Donc quand on parle du sang ici, l’âme, voyez aussi en même temps le sperme.
Dedans, vous avez les spermatozoïdes, vous avez l’ADN.
Nous avons l’ADN de nos mères et de nos pères.
Imaginez un peu, mes amis, l’héritage spirituel qu’il y a derrière.
D’abord, les Hommes, comme vous le savez, ont hérité du péché d’Adam et Eve donc la mort ! Comme vous le savez, les bébés naissent innocents mais pécheurs.
Ils naissent pécheurs bien qu’étant innocents.
Ils sont pécheurs parce qu’ils ont l’héritage adamique.
C’est pour cela que Dieu, pour nous sauver, il s’est passé carrément de cet héritage (…) parce que le sang de tous les Hommes était contaminé, il fallait un autre sang.
Alors imaginez que notre père, Adam, nous a transmis, nous a légué la mort, la malédiction… Et c’est pour cela que les gens naissent avec des malformations physiques, cardiaques… on ne comprend pas.
Qu’est-ce qu’ils ont fait, ces enfants, pour naître comme ça? Parce qu’à la base Adam a péché.
Vous voyez ? C’est terrible cet héritage ! Romains 5 : 12 C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les Hommes, parce que tous ont péché.
L’universalité du péché a été rendue possible par la désobéissance d’Adam et Eve.
Donc imaginez, Adam et Eve désobéissent au Seigneur et toutes les personnes qui étaient sous leur autorité, la création notamment, tout ça a été affecté.
C’est terrible ! Et tous les descendants d’Adam et Eve ont hérité de leur péché.
Et l’apôtre Paul nous dit dans Romains 5 : 14 Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir.
« Tous ont péché… » comme la Parole le dit, « …et sont privés de la gloire de Dieu » Romains 3 : 23.
Premier héritage, Adam.
Deuxième héritage par rapport à l’âme, c’est l’héritage de notre famille.
On ne peut pas parler de l’âme, toucher l’âme sans parler de l’héritage familial ou des héritages familiaux.
1 Pierre 1 : 18 sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères.
Donc là, heureusement, dans le grec Pierre parle au passé.
Il parle aux chrétiens qui ont été rachetés de cet héritage, libérés de cet héritage.
Mais, malheureusement, beaucoup de chrétiens sont encore dans cet héritage parce qu’ils n’ont pas véritablement expérimenté la conversion ou d’autres encore ne laissent pas Dieu travailler leur cœur.
La vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos parents.
Donc ça veut dire quoi ? Vous devez savoir que derrière chaque nation il y a des entités spirituelles.
Il y a des péchés qui sont spécifiques à des pays, à des villes, à des familles.
Par exemple, en Afrique, au Congo il y a à peu près 460 ethnies en RDC.
460 ethnies ! Alors vous prenez l’ethnie des lubas c’est une ethnie où il y a beaucoup d’intellectuels, ils font beaucoup d’études donc du coup ils sont pour la plupart très orgueilleux.
Vous voyez ? Et très souvent ils ont tendance à faire des coups d’état, des putschs aussi bien dans la politique que dans les églises.
Et la tribu des kongos, c’est une tribu où il y a beaucoup d’économes.
En fait, ils sont pingres.
Un kongo peut avoir des millions en euros, en dollars et dormir dans une bicoque, par terre, tout ça parce qu’il faut qu’il économise.
Donc très souvent quand un kongo meurt on va trouver dans sa maison beaucoup, beaucoup d’argent caché par ci par là.
Ils sont très avares.
(…) Je connais beaucoup de lubas, beaucoup de kongos qui ne sont pas délivrés de ces choses.
Et je vous assure, je parle en connaissance de cause.
Imaginez, vous avez chez les Camerounais une tribu qu’on appelle les bamilékés, c’est une tribu de commerçants où il y a beaucoup, beaucoup d’orgueil.
Imaginez ces personnes qui viennent à Christ, si leurs âmes ne sont pas délivrées, ces personnes vont continuer dans ces héritages familiaux et vont se servir de la Bible pour devenir des commerçants.
Vous avez chez les ivoiriens la tribu des bétés, ce sont des guerriers.
Il y a beaucoup de violence chez eux.
Donc ces personnes quand elles viennent au Seigneur si elles ne sont pas délivrées au niveau de l’âme… les démons on les chasse mais la délivrance de l’âme c’est le caractère, donc ce n’est pas toujours facile car il faut du temps.
(…) Elles ont souvent, les bétés, un caractère acariâtre, très irascible, très impulsif donc facilement ils peuvent réagir ; même les lubas ; violemment, verbalement et jusqu’à en venir aux mains.
Si l’âme n’est pas travaillée, c’est terrible ! Vous avez chez les européens, par exemple, en France, vous allez trouver que c’est très significatif ; je pense que beaucoup de jeunes ne le savent pas ; vous allez dans les mairies vous allez voir le buste de Marianne.
Ça veut dire tout simplement que c’est la femme qui gère, c’est une entité féminine qui gère la France.
Déjà l’Europe à la base, Europa c’est la fille d’un dieu.
C’est la femme.
Donc une femme européenne qui est appelée au ministère, si elle n’est pas délivrée au niveau de l’âme, aura tendance à imposer sa loi, à gérer, à commander.
D’où le mouvement des féministes, la libération de la femme, l’avortement, l’IVG… « C’est mon corps, je fais ce que je veux ! ».
C’est terrible ! Et c’est très important ce que je vous dis.
L’âme, il faut qu’on veille, parce qu’elle peut nous entraîner en enfer.
Au niveau de l’esprit, ok, on est régénéré.
L’esprit reçoit les dons de l’Esprit.
Mais ce n’est pas parce que tu prophétise, que tu as des visions, que ton âme est travaillée.
Ce sont des faveurs imméritées.
C’est pour cela que pour mieux travailler dans l’œuvre de Dieu il faut connaître ses faiblesses, les faiblesses de sa tribu, les faiblesses de son pays, les faiblesses de ta chair, de ton âme, les choses dans lesquelles tu peux tomber facilement, pour prendre des mesures adéquates.
Est-ce que ça vous intéresse ? Donc il y a l’héritage adamique, l’héritage tribal, l’héritage familial.
Donc imaginez un peu, Adam nous a légué un héritage, notre cœur a été contaminé à cause de lui.
Deuxièmement, il y a nos tribus, c’est-à-dire notre pays.
Le fondateur de la France, comment s’appelait-il ? Quelle a été sa vie ? Le fondateur de ta tribu familiale ? Vous voyez en France, nous avons, par exemple, les Bretons, vous allez voir les Bretons, ils ont un comportement.
Vous allez voir les Alsaciens… Derrière chaque région il y a des choses, il y a des entités.
Donc les gens de cette région, de chaque région ont une mentalité, une culture, une manière de penser, de voir les choses.
Et cette culture dans laquelle ils se trouvent va façonner leur âme, leur cœur.
Et Dieu va devoir travailler ça.
Par exemple, en Europe, vous allez voir aussi le raisonnement, cet héritage qui est lourd.
Donc du coup quand on arrive dans la vie chrétienne, Dieu va devoir travailler tout ça et ce n’est pas toujours évident de laisser le Seigneur faire ce travail.
C’est toujours l’âme parce que l’âme c’est le sang, le sang c’est la vie.
Donc c’est la vie dans laquelle tu vis, tu es, c’est ton environnement.
Quand on parle de l’âme, la vie, c’est la culture, les coutumes, les traditions, l’éducation.
.
.
C’est ça la vie.
La vie, c’est quoi ? La vie c’est l’être et le mouvement.
La vie c’est un ensemble de codes auxquels nous sommes soumis, de règles auxquelles nous sommes soumis.
Et c’est ça la vie.
Ce n’est pas seulement le fait de respirer, de parler mais c’est un ensemble de choses.
À quelle heure nous mangeons ? Comment les gens s’habillent ? La culture… Vous allez voir, par exemple, en Europe, les gens ont cette culture de s’habiller légèrement parfois.
Ce n’est pas un problème de se trouver pratiquement nu à la piscine.
C’est la vie qu’on trouve en Europe.
Donc quand on arrive dans le Seigneur, maintenant, on apprend que le corps de la femme ne lui appartient pas mais il appartient à son mari et inversement.
Maintenant, allez dire à ces hommes, ces chrétiens qu’ils ne peuvent pas se dénuder, aller à la piscine pour se mettre en maillot de bain devant tout le monde pour que tout le monde voie leurs corps.
Mais c’est tout un débat ! Pourquoi ? C’est l’âme qui est formatée comme ça.
Et quand tu amènes la vérité il y a beaucoup de raisonnements.
Allez dire à un Africain qui est né dans une culture où la notion de temps n’existe pas, la ponctualité n’existe pas, allez lui dire qu’il faut qu’il soit à l’heure quand il a un rendez-vous.
Même s’il est pasteur, vous allez voir qu’il va vous dire « J’arrive à midi » mais attendez-vous à le voir à quatorze heures ! Vous voyez ? Dans une culture où il n’y a pas l’organisation.
C’est ça que nous sommes, c’est ça notre vie.
L’âme c’est nous ! Maintenant, l’Évangile doit changer tout ça pour nous amener dans une autre culture, nous inculquer une autre culture.
C’est là que ça coince.
On est tellement cassés.
L’âme est tellement blessée, brisée, cassée.
On ne veut pas laisser Dieu travailler nos cœurs, nos âmes.
C’est pour cela que vous avez des chrétiens qui sont dans les églises depuis trente ans, ils sont toujours inchangés, ils sont toujours là en train de se blesser facilement, au moindre bobo, ils pleurent.
Ils ne sont pas guéris.
Il y a un problème ! Maintenant, pour parer à ce problème par rapport à l’âme, Satan a proposé quoi ? La psychanalyse avec Freud, cet allemand.
La psychologie, la psychiatrie.
Vous voyez ? C’est pour soigner l’âme.
Toutes ces sciences sont complètement bidon, complètement démoniaques.
Les gens viennent pour papoter, au lieu de parler au Créateur, ils vont venir nous transformer en des dieux.
C’est ça la psychiatrie, la psychanalyse.
L’Homme devient (un) dieu, à qui on va exposer ses problèmes.
Ce n’est pas moi, je ne suis pas ton dieu, va exposer ton problème à ton Créateur car c’est lui qui peut sauver ton âme.
« À moi, on ne me parle pas comme ça, je ne suis pas n’importe qui ! ».
Là, c’est l’âme ! « Moi je ne me mettrais jamais avec un noir.
Jamais avec une blanche.
Jamais avec un Congolais ».
Ça c’est l’âme qui parle.
L’âme c’est la volonté, ça c’est ta volonté.
Dix ans de conversion mais ta volonté est toujours là, présente.
« Moi, je suis fatigué, j’en peux plus, je n’arrive plus à prier, j’ai beaucoup de pressions… ».
C’est l’âme qui parle.
« Dieu, je ne te comprends plus, je souffre à cause de toi ».
Ça c’est l’âme.
Je crois qu’il y a besoin d’une bonne restauration.
« Ah ! Non, moi je suis pasteur, c’est fini pour moi, je suis délivré ».
Non, mon coco ! Qui t’as dit ça ? Nous sommes tous concernés.
Quand l’âme est comme ça, quand l’âme est blessée, l’esprit veut aller de l’avant mais l’âme dit non ! L’esprit à des désirs contraires à ceux de la chair, mais la chair ici ce n’est pas la chair physique, c’est l’âme.
C’est un terme que Paul utilise pour parler de l’âme.
La vie charnelle, c’est l’âme ! Car les désirs de la chair sont évidents, ce sont les débauches, les impuretés, les sectes, les rivalités… Ça ce sont les désirs, les œuvres de la chair.
Eh bien, ce n’est pas la chair physique, c’est l’âme ! Marc 7 nous dit que toutes ces œuvres-là viennent du cœur, donc c’est l’âme.
Parce que le corps physique ne fait que suivre, c’est une enveloppe.
Il n’a pas son mot à dire ! Quand tu te dis par exemple « Aujourd’hui, je m’habille en rouge ».
Ça ce n’est pas le corps qui a décidé, c’est l’âme qui commande, c’est ta volonté.
Tu te dis « Aujourd’hui, je vais mettre un produit pour éclaircir ma peau ou pour bronzer ».
La chair ne fait que suivre, c’est une enveloppe, ça ce n’est pas toi véritablement.
C’est ton âme et ton esprit.
Ton corps physique ne fait qu’exécuter, suivre.
C’est tout ! Qui a besoin de changer au niveau de l’âme ? Alors on veut changer son cœur.
On peut se dire « Cette fois-ci je ne vais plus parler comme ça, je ne veux plus me comporter comme ça ».
Mais tu te rends compte que le lendemain, rebelote, ça recommence.
Tu ne peux pas te changer.
Et parfois tu as honte, tu te caches ! « Seigneur, pardonne-moi ».
Tu pleures ! Surtout dans les couples là, les âmes sont beaucoup secouées.
Le fer aiguise le fer ! « Pourquoi tu n’as pas fait ça ??? Même tes vêtements, tu les mets partout comme ça, par terre ! Ce n’est pas normal ! ».
Je parle forcement à quelqu’un ! « Tes chaussettes, il faut que tu les ranges ! Tu manges et tu ne fais pas la vaisselle ! Ce n’est pas normal ! », « Tu dépenses n’importe comment l’argent.
À la fin du mois, il n’y a plus rien ! », « Tu veux envoyer de l’argent à tes parents ? Faut m’en parler ! »… L’âme, c’est le feu ! « Il faut que tu mettes de l’ordre avec ta mère, avec ton père », « C’est chez moi ici !!! »… L’âme ! Quand l’âme sort de ses gonds ! On a beaucoup de choses à changer ! On veut se donner l’impression d’être de grands esprits… Jésus sauve nous ! Jacques 1 : 19 à 21 Sachez-le, mes frères bien-aimés.
Ainsi, que tout Homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère; car la colère de l'Homme n'accomplit pas la justice de Dieu.
C'est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été planté en vous, et qui peut sauver vos âmes.
Donc l’âme c’est : - La vie.
Donc la vie matérielle.
Toutes ces choses qui concernent la vie.
- Les sentiments.
Bien sûr, il y a toutes sortes de sentiments : la colère, la haine… Et Jacques, ici nous dit que « Sachez-le, mes frères bien-aimés.
Ainsi, que tout Homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ».
Et on a du mal à se maîtriser.
Nous avons du mal à nous maîtriser parfois.
Moi, j’avais beaucoup de problèmes par rapport à l’âme, je pouvais m’emporter facilement.
Mes gars me connaissaient ! Facilement ! Je démarrais au quart de tour.
Impulsif ! Et il fallait que le Seigneur travaille.
Nous avons deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter doublement avant de parler.
On écoute un son de cloche, il faut écouter aussi l’autre pour pouvoir juger.
Mais nous on écoute et ça part.
Et quand on écoute l’autre son de cloche, on a envie de se cacher maintenant.
On se fait petit ! Pasteur ou pas, prédicateur ou pas, tu crois que tu es arrivé là ? Soyons humbles mes frères ! Nous avons deux jambes mais il faut suivre un seul chemin.
La jambe gauche veut aller à gauche, à droite « Non, non il faut qu’il y ait l’équilibre ».
Bah oui frères ! Il n’y a pas de hasard ! Dieu fait bien les choses mes amis ! Regardez les chiens, ils ont quatre pattes mais ils suivent un seul chemin bien comme il faut.
Maintenant si chaque patte demande à aller dans sa direction… Division ! Quatre morceaux ! Eh bien, c’est comme ça que nous sommes frères ! C’est l’âme ! C’est que par la grâce ! Il faut qu’on soit humbles.
On veut croire que c’est parce qu’on a plusieurs assemblées qu’on est arrivé.
C’est pour cela que Paul dit « que celui qui est debout prenne garde à ne pas tomber ».
Parce que si ton âme n’est pas soignée là… « Car la colère de l'Homme n'accomplit pas la justice de Dieu ».
« Moi, je suis un prédicateur, je suis un ancien, je suis un pasteur, il faut… ».
Frères, regarde-moi l’âme qui parle comme ça ! Ce n’est plus l’esprit.
L’esprit est étouffé, écrasé et c’est l’âme qui a pris du volume.
« Moi, dans le monde on ne me parlait pas comme ça ».
Mais tu n’es plus dans le monde, mon ami ! Ce n’est pas la cité l’œuvre de Dieu.
C’est fini ! Étienne, on le lapide, il prie.
Le Seigneur, on le met sur la croix, il bénit.
Frères, c’est terrible ! L’âme ! Je vais vous dire un secret.
L’âme, c’est le caractère.
La plupart des ministères échouent à cause du caractère.
Vous avez l’appel, vous avez la vision, vous avez l’onction, vous avez les moyens financiers, les ressources financières et matérielles que le Seigneur vous donne.
Et ensuite quand le Seigneur t’appelle, te donne une vision, il te oint, il te donne un message.
Par la suite, il y a le caractère.
Il doit changer ton caractère, travailler notre âme.
Beaucoup de gens échouent ! Vous avez vu Samson ? Samson avait un grand appel, une grande autorité, une grande vision mais il avait un problème au niveau de l’âme, au niveau du caractère, il aimait trop les femmes ! Guéhazi avait un grand appel, il devait hériter de l’onction d’Elisée mais il avait un problème au niveau de l’âme, au niveau du caractère, il était cupide.
Moïse avait un grand appel, une grande vision qu’il avait reçue de la part du Seigneur mais il avait un grand problème, il était coléreux et il n’est pas entré à Canaan.
Il a frappé à deux reprises le rocher à cause de la pression du peuple.
Faites attention quand vous êtes sous la pression, quand vous servez le Seigneur et vous êtes sous la pression.
Faites attention aux paroles qui sortent de votre bouche.
« Oh ! J’arrête le ministère ».
« Ah ! Je vais remettre les clés à Shora ».
Vous ne vous rendez même pas compte.
Un homme qui a reçu l’onction, qui dirige les âmes, qui est soumis à Dieu ne peut plus s’exprimer n’importe comment parce que par tes paroles tu seras jugé et par tes paroles tu seras justifié.
Dieu peut te tuer ! Tes paroles te condamnent.
Il arrête ton ministère, il te disqualifie, c’est fini ! Ce n’est pas notre copain.
Ah ! Non ! Attention ! La crainte doit être dans nos cœurs.
C'est pourquoi, rejetant toute souillure et tout débordement de méchanceté… Vous voyez ? Toujours l’âme ! Souillure, débordement de méchanceté.
Vous voyez ? Les sentiments.
…recevez avec douceur la parole qui a été planté en vous, et qui peut sauver vos âmes.
Pourtant au chapitre 1er verset 2 Jacques dit « Mes frères » donc il parle à ses frères, il parle aux croyants.
Jacques 1 : 1 Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus Christ, aux douze tribus qui sont dans la dispersion, salut! Il parlait aux croyants.
Mais il leur dit « Recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous et qui peut sauver vos âmes ».
Ça veut dire que leurs âmes n’étaient pas totalement délivrées.
Sauver c’est délivrer.
L’héritage ! Le caractère que tu as, ça vient de qui ? Ton père ? Ta mère ? Regardez bien.
Ça veut dire que si ton père était polygame, tu risques d’être polygame si tu ne fais pas attention.
Ta chair à cette semence-là.
Si ton père était coléreux, tu risques d’avoir cet héritage.
Si ta mère était coléreuse, tu peux avoir cet héritage au niveau de l’âme.
De même que nous avons en nous l’ADN de nos parents sur le plan génétique et bien nous avons également l’ADN spirituel, des traits de caractère spirituel de nos parents.
Maintenant, les démons sont chassés, c’est clair ! Mais ces traits de caractère, Dieu va devoir les changer et il faut le laisser travailler.
Et ça fait mal parce que c’est l’âme, c’est notre vie qui est touchée.
Et c’est pour ça que Dieu dit « Donne-moi ta vie.
Donne-moi ta vie, donne-moi ton âme.
Cette partie sensible de ta personne ».
Une personne à qui on a toujours dit « Tu es mauvaise, tu es méchante, tu n’es pas belle… » toute sa vie.
Cette personne a grandi avec ce rejet.
Eh bien, si elle se convertit, elle est délivrée des démons mais souvent cette personne a besoin de recevoir l’enseignement de la Parole.
D’où la nécessité d’être enseigné par les gens oints par Dieu aussi comme la Parole le dit dans Ephésiens 4 : 11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ.
Katartismos en grec, c’est-à-dire réparer les dégâts causés dans les cœurs des chrétiens par le péché.
Les gens se convertissent, ils sont sauvés mais leurs cœurs, leurs âmes sont blessées encore, ont des dégâts terribles.
Des gens qui se convertissent à l’âge de vingt ans par exemple, les vingt premières années de leur vie, ces personnes ont été brisées.
Il y a eu des déceptions amoureuses pour certaines, des déceptions au niveau de la famille.
Et ces personnes viennent au Seigneur avec des blessures.
Et le but des cinq ministères qui ont été établis c’est d’apporter des enseignements dont l’objectif est de guérir ces âmes.
Katartismos vient du verbe katartiso que l’on retrouve dans Matthieu 4 : 21.
Jacques et Jean, ils réparaient leurs filets.
C’est réparer, corriger, redresser avec la Parole.
(…) Vous allez voir la plupart des jeunes qu’on a connus ici qui étaient issus des cités, regardez comment beaucoup ont fini.
Parce que l’âme était blessée.
Leurs âmes ne reconnaissaient pas l’autorité de Dieu, l’autorité des parents.
Ces personnes étaient blessées et donc du coup ça se comporte n’importe comment.
Ça vient au Seigneur, ça manifeste l’onction mais ça finit parce que l’âme n’est pas guérie.
Tôt ou tard l’ennemi finit par les rattraper.
L’âme ! Maintenant, une personne comme ça, qui a été blessée, une personne à qui on a toujours dit « Tu n’es pas belle », « Tu n’es pas beau » « Tu n’es pas ceci, tu n’es pas cela… » cette personne a grandi dans cette atmosphère, a vécu le rejet, imaginez cette personne si elle n’est pas guérie au niveau de l’âme et qu’on lui confie une responsabilité, une charge au niveau de l’œuvre.
Cette personne peut s’en servir pour se venger sans qu’elle ne s’en aperçoive.
Elle peut s’en servir pour se venger, pour se prévaloir, pour dominer, pour écraser les autres.
C’est pour cela qu’il faut beaucoup de prudence, beaucoup de sagesse.
Comme la Parole le dit nous devons nous soumettre les uns aux autres sinon on fait n’importe quoi.
Un homme qui a toujours eu des problèmes avec les femmes, qui dans le monde n’était pas du tout capable d’aller avec des femmes ou qui était timide, cette personne si elle se convertit, si elle commence à manifester l’onction au niveau de l’esprit humain, de son esprit parce que Dieu lui en fait la grâce, imaginez maintenant si elle commence une œuvre et que de belles femmes commencent à venir et qu’elles commencent à se confier à lui.
Imaginez un peu ! Eh bien, il peut se dire « Waouh quel pouvoir ! Je fais ça, les sœurs obéissent.
J’appelle et puis elles viennent.
Elles viennent me voir pour des conseils ».
Eh bien, cet homme va commencer à les manipuler et à coucher avec.
Et c’est le cas de beaucoup de pasteurs.
Comme cet homme qui avait une église de cinq cent personnes et qui a été avec plusieurs sœurs dont les vies ont été brisées.
Pourquoi ? Parce qu’à la base, quand vous regardez bien, c’est qu’il y avait un rejet quelque part.
Peut-être un rejet de la part de sa mère, de son père ou une blessure sentimentale d’une femme dans le monde.
Du coup cet homme n’a pas pardonné.
Et s’il vient dans le Seigneur et qu’il commence à diriger les femmes, il va s’en servir.
Si c’est une femme qui a été blessée par un homme, si elle a une charge dans l’œuvre de Dieu, une responsabilité, elle peut se servir de cette fonction pour mater les hommes.
Regardez dans le monde, la plupart des femmes dans la police comment elles peuvent être plus dangereuses et méchantes que les hommes parce qu’elles compensent le manque d’autorité dans le monde en utilisant les fonctions dans lesquelles elles sont.
Vaut mieux avoir à faire à un homme juge qu’à une femme juge ! Donc le monde même nous enseigne.
En général, je ne dis pas que les femmes juges sont toutes comme ça.
Comprenez un peu mon langage.
Donc vous voyez, c’est le caractère.
C’est pour cela qu’il faut du temps.
Les fruits du Saint Esprit de Galates 5 ce n’est pas au niveau de l’esprit humain, c’est au niveau de l’âme.
Parce que je vous ai dit que l’âme c’est les sentiments.
Donc nous avons la haine, le contraire de la haine c’est l’amour.
Ce sont des sentiments.
L’amour c’est d’abord Dieu lui-même mais l’amour c’est aussi un sentiment.
Vous avez, par exemple, une autre œuvre de la chair, la peur et vous voyez la paix.
Donc vous voyez que c’est au niveau de l’âme.
Maintenant, plantez un arbre, est-ce que vous allez tout de suite en voir les fruits ? Non ! Eh bien, une personne qui se convertit peut manifester certains fruits tout de suite mais elle doit grandir dedans.
Vous comprenez ? Donc il faut du temps.
Au fur et à mesure que la personne va recevoir la Parole, son âme sera délivrée, guérie et elle va manifester des fruits.
Et c’est pour cela qu’il faut beaucoup d’humilité.
Paul disait qu’on ne pouvait pas confier la gestion, le diaconat, l’anciennat aux nouveaux convertis.
Alors chez nous on a fait les choses tellement vite dans le passé qu’on a commis des erreurs pour pouvoir reconnaître les gens rapidement et on a vu les conséquences.
On s’est basé plus sur leurs dons, sur leurs visions, leur éloquence mais on n’a pas fait attention au niveau de l’âme parce qu’on n’était pas bien préparés, bien enseignés.
Enfin on était enseignés mais il n’y avait pas encore la maturité.
Mais avec le temps on a observé un peu les conséquences des comportements des uns et des autres et on a compris une chose, c’est que l’âme, il faut du temps pour l’éprouver, pour la former, pour qu’elle porte des fruits.
C’est pour cela vous qui êtes en mission, vous qui commencez à prêcher ici et là, ne croyez pas parce que les gens tombent sous l’onction quand vous prêchez, qu’il y a des miracles que forcement vous êtes arrivés.
Non ! Non frères ! Moi je regarde.
C’est pour cela parfois les gens me disent « Mais comment tu te caches comme ça ? ».
Parce que j’ai vu des gens que j’ai formé qui ne voulaient même plus écouter les conseils que je leur donnais.
Il y en a qui le prenaient mal alors je me suis retiré.
J’ai dit « Ok ! Moi, je prêche, maintenant débrouillez-vous parce que je ne veux plus de problèmes ».
Parce que je vois l’orgueil.
Les gens ils pensent qu’ils sont arrivés parce qu’ils sont partis en mission à gauche à droite, parce que les gens les appellent, les acclament.
.
.
Alors ils se disent « ça y est, on est arrivés ! ».
Ils ne se rendent même pas compte qu’ils ne sont pas arrivés, qu’ils sont loin d’être arrivés, qu’ils sont loin d’avoir accompli quoi que ce soit.
C’est l’âme qu’il faut changer.
C’est l’âme ! On peut faire de grands miracles, les démons qui sont chassés… c’est bien tout ça là.
Mais si l’âme n’est pas changée, le succès, tu ne vas pas rester dedans longtemps.
Ça va te tuer parce que ce sont les belles paroles des Hommes, des Hommes que l’ennemi va t’envoyer pour qu’ils te donnent des belles paroles.
« Ah ! Tu es un homme de Dieu, une femme de Dieu ».
« Ah ! Non, nous sommes bénis, nous sommes guéris ».
Tu pars en mission, les gens sont enseignés, tu commences à recevoir de belles paroles, des éloges.
« Ah ! C’est bien nous avons été vraiment bénis ».
Mais sans te rendre compte que ces paroles te tuent.
Ça te gonfle et tu te crois incontournable, important, importante alors que tu es déjà mort.
Tu es mort ! Parce que les paroles des Hommes c’est comme du levain, ça te gonfle, ça te fait lever comme une pâte ! Nous sommes des pâtes comme la Parole le dit.
Paul le dit dans 1 Corinthiens 5.
Et Satan sait que nous sommes de la pâte.
On verra ça demain par rapport à la chair.
Nous sommes de la pâte, donc du coup les belles paroles, les machins tout ça, les pensées… ça nous gonfle, ça nous gonfle, ça nous gonfle, ça nous gonfle.
.
.
Et puis à un moment donné on rentre dans un mur et puis plus rien.
Les mêmes personnes qui t’ont acclamé, une fois que tu es complètement par terre, bye-bye.
Bah oui ! L’âme ! « Ah ! Non, je suis blessé ».
« On m’a blessé ».
L’âme ! Qui a besoin d’être guéri ? Frères, faisons attention ! Moi j’ai vu combien de fois l’ennemi a voulu me tuer au niveau de mon âme avec des belles paroles des Hommes.
« Ah ! Quelle onction ! Ah quel message ! Ah vraiment ! ».
Mais le Seigneur m’a fait grâce parce que je lui ai donné mon âme et je lui ai dit « Seigneur, si tu vois que ça va pas là, un an avant, tue-moi ».
Donc on veille.
Mais les belles paroles, ça ne vient pas de loin, ça vient des gens qui sont autour de toi, qui vont t’encenser, qui vont te glorifier, qui vont chanter pour toi, qui vont te faire des éloges, de belles paroles.
Satan connaît notre âme.
Il sait que l’âme humaine aime trop les belles paroles, que l’âme humaine n’aime pas la contradiction.
Elle est frustrée quand on la soumet à une contradiction.
Elle s’irrite, elle s’excite.
Si ton âme n’est pas guérie, eh bien tu vas tomber tout le temps avec des femmes, avec des hommes.
Tout le temps ! Vous savez combien de femmes sont venues me voir pour me séduire ? Bah oui ! Frères, il y en a beaucoup.
Les gens qui viennent avec l’argent.
Il y a en a beaucoup.
Croyez-moi ! Plus vous commencez à aller en mission ici et là et à enseigner, même si vous n’êtes pas beau ou belle, les gens vont commencer à vous faire la cour de plusieurs manières.
Et si votre âme n’est pas soignée, vous êtes cuits ! C’est pour cela que Dieu prend Paul, après l’avoir oint, mandaté, il le met en prison d’abord à Césarée.
Pendant deux ans Paul était oublié.
C’est pour travailler son âme.
Ensuite il l’amène à Rome pour qu’il soit emprisonné.
Le Seigneur l’amène là-bas à deux reprises pour qu’il soit emprisonné pour préserver son âme.
Vous croyez que César était plus fort que Dieu ? Non, c’était dans son plan pour pouvoir préserver son serviteur.
Pourquoi il permet autant de combats dans nos vies ? Que les gens fassent des vidéos contre nous ? C’est pour maintenir ton âme si elle est blessée.
C’est fait exprès pour que tu sois toujours dans l’humilité.
C’est une écharde ! « Je blesse et je guéris » Dieu dit.
Sinon on va tous être tellement enflés, ça va péter dans tous les sens, ça va exploser.
Moi j’ai vu des églises où les gens commençaient à sortir les uns avec les autres, où des femmes de pasteurs commençaient à aller ensemble.
Il y a deux femmes qui sont venues me voir pour me dire « Nous allons ensemble ».
La femme d’un apôtre avec la femme d’un évangéliste.
Vous voyez ce que ça donne dans une assemblée quand les âmes, quand les cœurs ne sont pas travaillés ? Comme Ésaü, il a vendu son droit d’aînesse à cause d’un mets ! L’âme ! Les émotions, les sentiments, l’amertume… Comme la Parole le dit dans Hébreux 12 : 15 Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu'aucune racine d'amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés.
C’est exactement ça ! Quand il y a l’amertume, on va débiter des mensonges, on va dire des mensonges pour salir les gens, pour casser les gens.
L’âme ! Une personne amère c’est une personne qui va débiter des mensonges, qui va débiter des paroles pour blesser, pour détruire, pour casser.
L’âme ! C’est du poison, l’amertume.
LES LIENS D’AME 1 Samuel 18 : 1 David avait achevé de parler à Saül.
Et dès lors l'âme de Jonathan fut attachée à l'âme de David, et Jonathan l'aima comme son âme.
L’âme de David était attachée à l’âme de Jonathan.
Alors, ici le verbe attacher signifie aussi lier d’où les liens d’âme.
Il faut veiller ! Les liens d’âme ça peut être tellement fort.
Ah ! Oui, mes amis.
L’âme de David était tellement attachée à Jonathan que le Seigneur a dû tuer Jonathan pour préserver David.
C’est pour ça que Jonathan était mort parce que sinon David ne serait pas entré dans son appel.
Les liens d’âme ! Ça c’est quelque chose qui nous tue parce que l’âme a tendance à s’attacher facilement à d’autres âmes.
Du coup on développe dans l’église, la camaraderie.
On devient des camarades.
La camaraderie n’est pas de Dieu ! Ce n’est pas la communion fraternelle.
Ça c’est complètement charnel.
On devient des potes, des camarades.
Ça traîne partout à gauche à droite, ça critique les autres, ça rigole n’importe comment.
On devient des camarades, des potes.
Ce n’est pas ça la communion fraternelle.
C’est carrément charnel, c’est purement charnel.
On voit des gens qui sont constamment ensemble, tout le temps, partout, partout, partout, partout.
Ils se disent chrétiens, ils se sont rencontrés dans l’église mais ils ne vont jamais côtoyer les autres, ils sont tout le temps en petit groupe, à gauche, à droite, partout.
Eh bien, voilà ils sont camarades.
Leurs âmes sont attachées.
C’est purement charnel, émotionnel.
C’est terrible ! Pourquoi ? Parce que l’âme a besoin de s’attacher à quelqu’un.
Au lieu de s’attacher à Dieu, l’âme a tendance à s’attacher aux copains, aux copines, aux Hommes.
Donc du coup une femme dont l’âme est attachée totalement à un homme, si l’homme rompt avec elle, la femme se suicide, peut se suicider et inversement.
Vous comprenez ? L’âme c’est terrible.
Elle est trop sensible.
Eli, le sacrificateur était tellement attaché à ses enfants, par rapport à l’âme que quand ces derniers ont péché, lui, au lieu de les reprendre… Bah voilà les sentiments ! L’âme ! Les liens d’âme.
Tu es un homme, tu es marié… Je prends un exemple d’un couple l’homme et la femme, l’homme dirige une œuvre avec sa femme à côté.
Maintenant, l’homme en question, le frère, le pasteur commence à trop exposer ses problèmes à une sœur.
Leurs deux âmes vont s’attacher.
Il va y avoir une telle addiction, une telle dépendance qu’ils ne vont plus se passer l’un de l’autre.
Ils vont commencer à s’appeler, à s’encourager.
Ça commence toujours comme ça, petit à petit.
« Ah comment vas-tu ? ».
« Ah ça va très bien ».
« Sois fortifié ».
On s’appelle tard, c’est des SMS… Et il y a un attachement.
Et puis bon après ça vire à l’adultère du cœur.
Et on commence à se dire « J’aurais bien voulu un homme comme toi » ou « une femme comme toi » dans son cœur d’abord.
Et on est déjà tombé dans l’adultère quand c’est comme ça, au niveau du cœur et c’est cuit.
Est-ce que ça vous parle ? Il faut veiller ! Quand on ne voit pas son frère, sa sœur on se sent mal, il faut absolument l’appeler.
Si on ne l’appelle pas un jour ou deux jours… Mais pourtant on peut ne pas méditer la Parole, ne pas prier… ça va.
Si tel est ton cas, ton âme a un problème.
Qui a besoin d’être délivré au niveau de l’âme ? Quand le Seigneur a vu cet attachement, il a enlevé Jonathan.
Bah oui ! Un prophète, Ezéchiel, son âme était tellement attachée à sa femme que le Seigneur lui dira « Fils de l’homme je t’enlève par une mort soudaine celle qui fait les délices de tes yeux ».
Il prend sa femme et le Seigneur lui dit « Ne pleure pas ! ».
Quand mon père est décédé, le Seigneur m’a dit « Laisse les morts enterrer leur morts.
Toi va annoncer ma Parole ».
Quand ma mère est décédée, pareil.
Le jour de l’enterrement, le jour de la mort, le jour où j’ai appris le décès, j’étais en Belgique pour faire un programme à Liège.
Et le jour de l’enterrement, le Seigneur me dit « Va au Canada, faire l’œuvre ».
Est-ce que tu aimes le Seigneur au point d’aller faire l’œuvre alors que ton père est décédé ou ta mère ? Ou est-ce que tu vas te mettre à accuser tout de suite le Seigneur en pleurant de toutes tes forces oubliant que tu es chrétien ? Ma mère est restée malade plus de vingt-deux ans.
Elle pesait trente kg ! Je priais pour les autres, Dieu les guérissait.
Quant à elle, le Seigneur me disait « Ce n’est pas ton affaire ».
La semaine où elle est décédée, j’ai senti dans mon cœur, un mercredi, qu’il fallait que je l’appelle.
Et je n’ai pas pu la voir tout simplement parce qu’elle était très, très mal.
Et deux jours après, un vendredi, elle est décédée.
Et c’est ce même vendredi que je devais aller à Liège pour un séminaire.
Le Seigneur me dit « Vas-y ! ».
Il y avait près de trois cent personnes qui m’attendaient là-bas.
Et je suis allé faire l’œuvre.
On veut vivre la gloire de Dieu, on veut expérimenter la gloire de Dieu, on veut avoir des puissants ministères mais on ne veut pas laisser Dieu travailler nos cœurs, nos âmes.
On le dit comme ça « Seigneur, je veux ».
Mais là, quand il nous soumet à une épreuve où nous devons justement manifester cette soumission, on ne s’applique pas.
Le Seigneur dans le jardin de Gethsémané a été soumis à une épreuve rude, très, très dure.
Et il dira « Mon âme est triste jusqu’à la mort ».
Et il dira à son Père « Si c’est possible que cette coupe s’éloigne de moi.
Mais toutefois non ma volonté mais ta volonté ».
Et c’est ça l’âme.
Quand l’âme est travaillée, commence à être bien travaillée, elle se soumet.
Elle est soumise à la Parole et là tu peux aller loin.
Et le Seigneur va commencer à te faire confiance.
Dieu aime tout le monde mais Dieu n’agrée pas tout le monde.
Le Seigneur agrée les personnes dont l’âme est brisée, dont l’âme est soumise.
Et il leur fait confiance parce qu’il sait qu’il peut leur envoyer de belles femmes, des hommes beaux, des hommes riches mais ils ne vont pas abuser d’eux.
Et quand l’âme est en train d’être travaillée, elle a souvent tendance à se justifier.
Quand il y a un problème, tout de suite la personne va vouloir se justifier.
Et ça ne sert à rien, il faut laisser Dieu nous justifier.
On a besoin d’être guéri au niveau de l’âme.
On va finir avec un passage dans Hébreux chapitre 4 : 12 Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.
Vous voyez ? C’est terrible.
Parce qu’on peut dire au Seigneur « Vraiment Seigneur, ce soir je me suis rendu compte que j’ai des problèmes.
Là je me rends compte que je suis coléreux, je suis irascible, j’ai un caractère irascible, je suis impulsif, j’ai des problèmes avec la convoitise.
Seigneur, j’ai des problèmes avec l’orgueil, le raisonnement… Alors que faire ? Qu’est-ce que je dois faire ? Comment Seigneur veux-tu que je te serve ? Comment faire pour m’en sortir ? ».
Eh bien, la solution nous est donnée ici.
La parole de Dieu est vivante et également efficace.
Elle est plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants.
Elle pénètre jusqu’à partager l’âme et l’esprit.
L’âme et l’esprit.
C’est-à-dire quand on parle de l’âme ici c’est les sentiments.
La volonté de l’Homme.
Dieu te dit « Sépare-toi d’avec ce copain ».
Et toi ton âme te dit « Je l’aime trop pour pouvoir m’en séparer.
Mon âme est trop attachée à lui et donc je ne veux et je ne peux pas m’en séparer ».
Eh bien, tu ne vas jamais servir le Seigneur comme ça.
Quand le Seigneur a demandé à Abraham de se séparer d’avec Lot, son neveu, Abraham a obéi.
Il n’a pas regardé à ce lien familial qu’il y avait entre lui et Lot.
Il a obéi ! La Parole est sortie et elle a séparé, elle a brisé ce lien, ce lien charnel.
Il y a des gens que nous devons abandonner, des copains que nous devons laisser, des comportements que nous devons abandonner, des attitudes que nous devons abandonner, des fréquentations que nous devons abandonner.
Mais on ne veut pas le faire, il y en a qui ne veulent pas le faire parce qu’ils sont tellement attachés.
Les sentiments ! Et on rentre dans une relation charnelle, qui ne t’avance à rien, qui ne produit pas la vie, qui ne t’encourage en rien.
Les sentiments ! Moi je connais beaucoup de chrétiens qui ont du mal à obéir à la Parole.
Leur esprit aime le Seigneur, mais au niveau de l’âme, ils ont du mal à suivre.
Leur esprit humain cherche à suivre Dieu mais l’âme est comme un boulet.
L’âme, les sentiments, la volonté c’est comme un boulet qui retient l’esprit humain.
Quand le Seigneur m’a dit « Sépare toi d’avec telle ou telle personne ».
Je n’ai pas réfléchi.
Oui, ça fait des années que nous sommes ensemble, y en a c’est dix ans, douze ans.
On a vécu de belles choses.
Le Seigneur a dit « Maintenant, c’est fini ! C’est le temps de la séparation.
Sépare-toi ! ».
J’obéis ! Bah oui ! « Sépare-toi de telle chose ».
« Ok, Seigneur ».
Nous on est là « Mais tu sais c’est ma maman spirituelle.
Ça fait des années que machin… ».
Bah oui, ça fait des années mais à la fin le Seigneur dira « Tu as plus obéi à ton âme qu’à moi ».
Il y aura beaucoup de surprises.
Le Seigneur a dit dans 1 Samuel 15 : 23 La désobéissance est aussi coupable que la divination.
C’est fort ! Attention, l’âme ne veut pas obéir au Seigneur.
Il faut être obéissant.
Pourquoi la psychologie est entrée dans la chrétienté ? Pourquoi la psychiatrie est entrée dans la chrétienté ? C’est parce que beaucoup de chrétiens ne veulent pas amener leurs âmes aux pieds du Seigneur pour qu’elle soit travaillée par la Parole, par la croix.
Alors on va commencer à vouloir consoler leurs âmes avec des paroles.
L’âme a besoin d’être guérie par la Parole.
On a remplacé la Parole de Dieu par la parole de l’Homme, le psychologue, le psychiatre.
Donc du coup les chrétiens, dix ans après leur conversion, ils ont toujours besoin d’aller parler à un pasteur.
Il y a un problème ! Un chrétien mature quand il voit un pasteur, si Dieu l’utilise, il va simplement l’encourager.
Mais il ne va pas toujours aller le voir pour lui dire « Non, mais tu sais j’ai fait tel songe.
Explique le moi ».
« Mais tu sais j’ai tel problème.
Prie pour moi ».
Ce n’est pas ça.
Si tu es toujours là en train de courir après un pasteur, je ne parle pas quand on a besoin de conseils par rapport à l’œuvre mais quand on a des bobos, on veut toujours aller voir un pasteur.
Cette tendance toujours catholique pour aller voir un prêtre.
C’est parce que au niveau de l’âme il y a encore besoin de la guérison.
Que le nouveau converti soit comme ça, on peut comprendre, on les amène petit à petit au Seigneur.
Mais des gens convertis depuis quatre ans, cinq ans, six ans.
.
.
Il y a un problème.
Si on doit s’occuper comme ça des âmes des chrétiens convertis depuis dix ans mais quand est-ce qu’on va s’occuper des païens ? Quand est-ce qu’on va s’occuper des nouveaux convertis ? Quand est-ce que ces chrétiens-là vont s’occuper des nouveaux convertis ? C’est comme un serpent qui se mange sa propre queue.
Il mange sa queue ! Et c’est comme ça que nous sommes.
Nous nous mangeons nous mêmes parce qu’on ne regarde pas vers Dieu, vers l’extérieur.
« Ah ! Il faut que j’aille voir le pasteur aujourd’hui.
Il faut que j’aille voir mon mentor.
Il faut que j’aille voir mon père spirituel ».
Je ne dis pas qu’on n’a pas besoin de conseils, comprenez mon langage.
Mais, non, ce n’est pas possible ! Et parfois les gens viennent nous voir pour des bobos, pour des choses insignifiantes.
Mais tu te dis parfois « Mais pourquoi il a tout fait pour me voir ? Pour ça !!! » Honnêtement, je dis « Mais attends mon ami il y a un problème là ».
L’âme ! La séparation ! Il faut qu’il y ait des séparations.
Il faut accepter cela.
« Sors de ta patrie.
Sort de ta famille… ».
C’est dur cette parole qu’Abraham a reçue.
On est attaché à nos pays, à nos patries.
On est attaché aux Hommes.
Regardez dans les églises où il y a les nations, comment on a tendance à s’accrocher.
Quand un congolais voit un congolais qui arrive comme ça.
Il dit « Ah ! Ça c’est mon frère ».
Tout de suite il va le voir.
« Ça va ? ».
Voilà comment nous sommes charnels.
L’âme ! Vous avez vu ça ? C’est naturel ! L’âme ! Parce qu’on regarde souvent selon l’Homme, on juge selon l’Homme.
Séparation ! Si ton esprit humain est attaché à l’âme, l’attachement là, du coup la volonté va diriger ton esprit humain qui ne pourra plus se soumettre à l’Esprit de Dieu, ni à la Parole de Dieu.
Il ne pourra plus recevoir de Dieu correctement les choses.
En fait, l’Esprit donne des enseignements, des renseignements, des informations, des ordres à l’esprit humain et l’esprit humain donne ces informations à l’âme et l’âme suit et entraîne le corps physique.
L’âme, la volonté est soumise à l’esprit humain.
L’esprit humain est soumis à Dieu.
Mais si l’âme, c’est elle qui gère l’esprit humain donc du coup même si l’esprit humain, Dieu lui dit « Prie ».
L’âme dira « Ne prie pas ».
Donc du coup il y a ce conflit de Galates 5 : 16 qui entre en jeu.
La chair à des désirs contraires à ceux de l’esprit.
Et c’est pourquoi la Parole vient maintenant telle une épée et la sépare, elle sépare ces deux entités.
Elle sépare également jointures et moelles.
C’est terrible.
! Les jointures.
Les liens d’âme.
Tout ce qui te relie, te lie aux gens charnellement.
Ça coupe ! Et elle juge les sentiments et les pensées du cœur.
Les sentiments et les pensées.
Les pensées c’est au niveau de l’âme toujours.
L’âme est le champ de bataille.
Vous devez le savoir.
Bah oui ! Les attaques de l’ennemi, les attaques de Satan, des satanistes c’est au niveau de l’âme.
C’est au niveau de l’âme.
C’est le champ de bataille.
Tu t’apprêtes à méditer la Parole, une pensée qui te vient comme ça « Va manger ».
Tu t’apprêtes à prier, puis une pensée qui vient comme ça « Appelle Jacques ».
« Allume la télé ».
« Va voir ta boite mail ».
L’âme ! Les pensées.
L’âme est comme un récepteur, ça capte les pensées qui traînent à gauche à droite et ça t’affecte.
L’âme capte les pensées, capte les paroles également, les paroles qui sortent.
Les bonnes ou les mauvaises.
Donc la Parole véritable juge les pensées de l’âme.
C’est pour cela qu’il faut écouter la vérité.
Il faut recevoir la vraie Parole pour être délivré complètement sinon il n’y a rien à faire.
Question 1 : En fait, ma question, si j’avais été patiente le Seigneur m’aurait répondu parce que ça concerne ce dont on a parlé.
C’était par rapport à la communion des esprits dont on a parlé hier.
Le Seigneur peut nous demander à un moment donné de nous séparer de quelqu’un parce que sa conduite, parce que cette relation ne porte pas les fruits de l’Esprit et le Seigneur nous commande de nous séparer.
Maintenant la communion par l’esprit, ça se passe comment ? Est-ce qu’il y a encore une communion avec cette personne ? Réponse : S’il y a le péché il n’y a plus la communion.
Le péché brise la communion.
Question 1 : Même si on a le témoignage intérieur que cette personne est vraiment un enfant de Dieu mais qui, malheureusement, à cause des problèmes, peut-être de l’âme, n’avance pas avec le Seigneur et veut nous entrainer.
Là le Seigneur nous sépare.
Réponse : Tout à fait ! Il n’y a plus de communion.
Question 2 : Moi, j’avais deux questions.
Hier tu as parlé du fait que les démons ne pouvaient pas faire ce qu’ils voulaient parce que Dieu avait mis des limites qu’ils ne pouvaient pas franchir.
Ma question était de savoir est ce qu’un chrétien qui est régénéré, en fait l’accès qu’il peut donner aux démons ça va être lié à sa sanctification finalement ? Réponse : Tout à fait ! Question 2 : Et ma deuxième question, c’est par rapport aux relations.
Comment faire la différence entre la relation de camaraderie et d’amitié entre frères et sœurs ? Réponse : Eh bien, une relation basée sur la camaraderie est une relation purement charnelle parce qu’on ne va plus se dire la vérité.
Comme Eli avec ses enfants.
Question 2 : Mais il a repris ses enfants mais ils n’ont pas écouté.
Réponse : Non, en fait, il ne les a pas bien repris sinon le Seigneur ne lui aurait pas dit « Tu ne m’as pas respecté, tu ne m’as pas considéré ».
Tu vois la relation charnelle qu’il y avait entre Barnabas et Jean-Marc ? Question 2 : Oui qui a fait que Paul s’est séparé de Barnabas.
Réponse : Donc là Paul n’était pas dans les sentiments.
Et si on n’est pas dans les sentiments, si on est dans les sentiments de Dieu comme le Seigneur le dit dans Philippiens 2 « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ ».
Vous pouvez méditer ça.
Ce sont les sentiments que nous devons avoir.
Donc l’humilité, la crainte de Dieu, l’obéissance.
.
.
Galates 5 : 22.
C’est un ordre.
Et Paul avait ces sentiments là et donc du coup il était traité de méchant, de dur, de manquant d’amour.
Il faut comprendre que le Seigneur ne nous a pas sauvés pour qu’on soit des camarades mais pour qu’on soit des frères et sœurs.
Et comme la Parole le dit « Si ton frère a péché va reprends le entre toi et lui ».
Question 3 : Est-ce que l’héritage familial et aussi tribalique revient à chaque génération ? Réponse : Bien sûr ! De toute façon plus les années passent, plus l’héritage, plus on s’enracine dedans si on n’est pas dans le Seigneur.
Maintenant, ce qu’il faut savoir (c’est que) dans 1 Pierre chapitre 5 : 8 Pierre dit « Veillez et priez car votre adversaire rode comme un lion rugissant cherchant qui il dévorera ».
Donc bien qu’étant convertis et délivrés des liens familiaux, ancestraux à la conversion authentique, Satan tournera toujours autour de nous.
Les démons qui sont chassés, qui nous ont quitté à la conversion tourneront toujours autour de nous jusqu’à notre mort.
Ils chercheront à nous reconnecter aux choses passées.
Question 4 : Donc l’âme, elle peut être possédée ? Réponse : Bien sûr ! Il y a des démons qui ne possèdent que l’âme, d’autres démons qui ne possèdent que le corps physique et d’autres l’esprit.
Par exemple, les maris et femmes de nuit attaquent nos esprits.
Et les démons d’impudicité, de violence, de haine c’est l’âme.
La sirène des eaux c’est l’âme.
Et après les maladies telles que l’arthrose, ça peut aussi être des démons, c’est le corps physique.
Et le démon de folie par contre attrape aussi bien l’âme, l’esprit et le corps physique.
Mais sinon il faut vraiment veiller par rapport à la camaraderie.
Restons dans la Parole.
Question 5 : En fait, j’ai une question par rapport à nous les jeunes.
Comment on fait pour se laisser utiliser par le Seigneur au niveau du ministère et des dons et pour à la fois tenir longtemps ? Réponse : Paul dit aux jeunes « Soyez soumis aux anciens ».
Il y a la soumission mutuelle, c’est sûr.
Vous savez nous sommes dans une société où les anciens ne sont plus respectés.
On les prend, on les enferme dans les maisons de retraite et leurs enfants vont les voir une fois par an.
Alors que ce sont des bibliothèques ambulantes.
Le Corps - Shora Kuetu

Le Corps - Shora Kuetu     Téléchargez en cliquant sur le bouton ci-après             download

LE CORPS - Shora Kuetu
Genèse 1 : 26 à 27
Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.
On a vu que les Ecritures nous apprennent que l’Homme a été créé, que l’Homme n’est pas le produit de l’évolution comme on l’a suggéré notamment par Darwin.
Il a parlé de l’évolution des espèces.
Donc nous savons d’après les Ecritures que l’Homme a été créé, il a été créé Homme.
Adam veut dire terrien, Homme.
Et on nous dit que le Seigneur a créé l’Homme à son image.
C’est quand même assez important de s’arrêter là-dessus.
Il n’a pas été créé comme un singe mais il a été créé à l’image de Dieu contrairement aux animaux qui n’ont pas été créés à l’image de Dieu.
Donc il faut savoir que l’image de Dieu est une personne.
Colossiens 1 :15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.
Elohim ---> l’image---> Adam Donc on apprend que Jésus-Christ est l’image du Dieu invisible.
Donc « Créons l’homme à notre image » donc bien sûr c’est Yehoshua.
Dieu s’est servi de son Fils comme un modèle pour former l’Homme.
Lorsque le Seigneur a décidé de former l’Homme, il s’est servi de son propre Fils, Yehoshua notre Seigneur, comme un modèle et à chaque étape de l’évolution, dans la formation de l’Homme, le Seigneur Dieu avait un repère et c’était son image, c’est-à-dire Yehoshua.
Donc on voit bien que dès sa création l’Homme était parfait.
Beaucoup de gens disent que l’Homme, même beaucoup de chrétiens évangéliques, disent que l’Homme n’a pas été créé parfait c’est pour cela qu’il a fait n’importe quoi.
L’Homme a été créé parfait parce qu’il a été créé selon l’image de Dieu.
C’est-à-dire le Père s’est référé à son Fils, Yehoshua, qui à l’époque était encore un mystère.
« Créons l’homme à notre image ».
Donc l’Homme créé à l’image de Dieu, Yehoshua.
Yehoshua est Dieu lui-même.
D’accord ? Et ça c’est vraiment glorieux de voir à quel point l’Homme a été créé parfait.
Et on nous dit que Dieu les bénit, l’homme et la femme.
En fait, la première fois que la Bible a utilisé le mot « bénédiction », le verbe « bénir » ça a un rapport avec l’Homme.
Donc la toute première fois dans les Ecritures où l’on voit ce verbe-là, il a été utilisé pour la première fois par rapport à l’Homme, pour l’Homme.
Dieu les bénit.
Et ça c’est magnifique.
Donc l’Homme a été créé à l’image de Dieu et il a été béni par son Créateur.
Et les conséquences de cette bénédiction, il y en a plusieurs : la fécondité, plus loin on le voit « Soyez féconds ».
Donc la fécondité.
« Multipliez ».
La prospérité, mais pas la prospérité financière selon le monde, la paix… le fait de porter des fruits.
« Remplissez la terre » et « Assujettissez-là » et « Dominez sur la création ».
Donc vous voyez que ce sont des bénédictions.
Les conséquences de la bénédiction que l’Homme avait reçue de la part du Seigneur : la domination, la gestion des choses, le contrôle.
L’Homme avait le contrôle sur la création.
Les animaux, quelle que soit leur taille, les animaux étaient soumis à l’Homme.
Et ça c’est magnifique.
Voilà les conséquences de la bénédiction.
Donc une personne qui est dominée est une personne qui n’est pas bénie.
Or les riches sont dominés donc ils ne sont pas bénis.
C’est là qu’on comprend que la bénédiction ce n’est pas la richesse financière.
La Bible nous dit dans 2 Pierre 2 : 19 Ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui ».
Donc quand on regarde les riches de ce monde, ils sont triomphés par l’argent, ils sont triomphés par le sexe donc ils ne sont pas bénis.
Il faut vraiment interpréter la Parole de Dieu dans son contexte.
Et surtout si vous voulez bien comprendre l’Évangile, il faut bien comprendre Genèse.
C’est important.
C’est un livre capital, incontournable en matière de foi chrétienne, parce qu’on voit les conséquences de la bénédiction.
Et l’une de ces conséquences c’est la domination : « Dominez sur les oiseaux du ciel, sur les poissons »… tout ça.
« Dominez ».
Et l’Homme est dominé par la création, l’Homme est dominé par la chair, l’Homme est dominé par la richesse, l’Homme est dominé par le sexe, donc l’Homme n’est pas béni ! Le païen n’est pas béni ! Donc il faut vraiment qu’on sorte de cette mentalité qui veut nous faire croire que la bénédiction = billets de banque, dollars… c’est faux ! C’est Satan qui a introduit ça dans les églises.
Donc vous voyez que l’Homme était béni par le Seigneur.
Et au verset 29 « Et Dieu (Elohim) dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture ».
Il y a quelque chose de fort ici, la nourriture de l’Homme portait en elle la semence.
Semence = Zera en hébreux qui signifie littéralement sperme.
Donc la nourriture que l’Homme consommait avait de la vie.
L’herbe avait en elle de la vie.
Et quand l’Homme consommait cette nourriture c’est comme s’il recevait la vie en même temps.
Contrairement à ce que nous voyons aujourd’hui quand nous mangeons, la nourriture est tellement polluée, il y a tellement de pesticides, il y a tellement de produits chimiques que ça produit, dans les cœurs, dans les corps, toute sorte de cancers, de maladies.
Donc c’est la mort.
Le monde est maudit ! Les conséquences du péché c’est la mort, la malédiction, plein de choses… Donc l’herbe avait en elle de la semence, donc le sperme.
Vous voyez ? Quand une femme, on le sait, quand une femme est en contact avec le sperme, il y a la conception, la femme conçoit, il y a la vie qui se met en place.
Et bien c’était ça la nourriture de l’Homme.
Donc vous voyez qu’ils ont été bénis l’homme et la femme, Adam et Eve, Dieu les avait vraiment bénis.
Et au verset 7 de Genèse 2 on nous dit que « Yahwéh Dieu… ».
Alors ça c’est magnifique ! Vous allez voir qu’à partir du chapitre 2 on a ajouté à Elohim, un autre nom de Dieu c’est le tétragramme, YHWH.
Le tétragramme qui a donné plus tard Yahwéh.
Mais je préfère plutôt garder ça comme ça.
Pourquoi ? Vous allez voir que du verset 1er de Genèse 1 jusqu’à la fin du verset, donc tout le chapitre premier, on nous parle que d’Elohim mais à partir du chapitre 2, en fait dès l’instant où Dieu a décidé de former l’Homme, il s’est révélé cette fois-ci en tant que Yahwéh.
Donc Yahwéh est le nom de Dieu qui a un rapport avec la rédemption.
Ça c’est terrible ! Tant que l’Homme n’était pas sur la scène, Dieu ne s’était pas révélé en tant que Yahwéh.
Il fallait que l’Homme arrive maintenant pour que Dieu se révèle à lui en tant que Yahwéh.
Et Yahwéh, plus tard donnera Yehoshua, en même temps homme et Dieu.
Comme quoi le premier Adam était bel et bien l’image de Yehoshua, d’ailleurs la Parole le dit.
Et ça c’est terrible ! Et on nous dit que « Yahwéh Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint une âme vivante ».
Dieu le forme, Dieu le façonne et il l’a formé corps, âme et esprit.
On a vu l’esprit et on a parlé de l’âme et on va parler du corps physique aujourd’hui.
I/ LA POUSSIÈRE Le corps physique de l’Homme, bien sûr, n’est rien d’autre que de la poussière.
On le sait.
L’Eternel forma l’Homme de la poussière de la terre.
Et ce qui a donné de la valeur à cette poussière c’est le souffle.
C’est tout ! Vous vous rendez compte que nous allons plus nous attarder sur la poussière et on néglige le souffle ? On néglige complètement le souffle, le souffle de Dieu c’est-à-dire la partie spirituelle de l’Homme qui va retourner à Dieu.
Parce que le souffle qui a été accordé à l’Homme provient de Dieu, provenait de Dieu.
Nous sommes dans Ecclésiaste 12 : 3 à 9 Mais souviens-toi de ton Créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années s'approchent où tu diras: Je n'y prends point de plaisir; avant que s'obscurcissent le soleil et la lumière, la lune et les étoiles, et que les nuages reviennent après la pluie, temps où les gardiens de la maison tremblent, où les hommes forts se courbent, où celles qui moulent s'arrêtent parce qu'elles sont diminuées, où ceux qui regardent par les fenêtres sont obscurcis, où les deux battants de la porte se ferment sur la rue quand s'abaisse le bruit de la meule, où l'on se lève au chant de l'oiseau, où s'affaiblissent toutes les filles du chant, où l'on redoute ce qui est élevé, où l'on a des terreurs en chemin, où l'amandier fleurit, où la sauterelle devient pesante, et où la câpre n'a plus d'effet, car l'homme s'en va vers sa demeure éternelle, et les pleureurs parcourent les rues; avant que le cordon d'argent se détache, que le vase d'or se brise, que le seau se rompe sur la source, et que la roue se casse sur la citerne; avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné.
C’est magnifique comment l’Ecclésiaste a décrit la chair ici, le corps humain.
Cette partie de l’Homme que nous aimons tant, que nous aimons plus que la partie spirituelle de l’Homme.
Et Ecclésiaste dit ceci, en fait, il parle de la jeunesse, il parle aux jeunes.
Il dit « Ecoute jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton cœur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton cœur et selon les regards de tes yeux; mais sache que pour tout cela Dieu t'appellera en jugement.
Bannis de ton cœur le chagrin, et éloigne le mal de ton corps; car la jeunesse et l'aurore sont vanité.
(Ecclésiaste 11 : 9 à 10) « Mais souviens-toi de ton Créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années s'approchent où tu diras: Je n'y prends point de plaisir ».
Donc ça veut dire quoi ? Vous allez voir le corps humain que nous avons, le corps physique est vraiment de la poussière.
C’est vraiment de la poussière.
On va d’abord parler du corps humain en tant que poussière et ensuite on en parlera en tant que tente, tabernacle.
Et ce corps en tant que poussière est appelé, est destiné à la destruction.
Ça c’est clair ! Que vous le vouliez ou pas ce corps est appelé à se détruire.
Il s’autodétruit au fil du temps qu’on le veuille ou pas il se détruit.
C’est quoi la vieillesse d’après les Ecritures ? C’est le retour à l’enfance.
C’est une boucle qui se boucle.
On naît sans vêtements, on porte des couches, et quand on vieillit on vit la même chose.
La plupart du temps quand on vieillit il y a une incontinence urinaire et de nouveau on porte des couches.
On est né sans dents et quand on vieillit on perd les dents.
On est né sans cheveux et quand vieillit on perd les cheveux.
Donc vous voyez que c’est le retour à l’envoyeur, c’est une boucle qui est bouclée à chaque fois.
Et c’est ça la poussière que nous sommes.
Quand on vient au monde on ne sait pas marcher, et quand on vieillit un moment donné bah voilà les jambes qu’Ecclésiaste qualifie d’hommes forts finissent par se décliner et n’acceptent plus, ne peuvent plus supporter le poids du corps.
Ces deux colonnes finissent par perdre leur force.
Et les mains qu’il qualifie de gardiens de la maison se mettent à trembler.
L’arthrose et tout ce que vous voulez.
Les dents, celles qui moulent… plus rien ! « Ou ceux qui regardent pas les fenêtres… » bien sûr, les yeux, il faut des lunettes et à un moment donné, on ne voit plus rien, c’est l’obscurité totale.
Comme un bébé, à la naissance l’enfant ne voit pas correctement.
Donc c’est un processus terrible.
C’est ça le corps physique.
On le sait mais on a besoin quand même qu’on nous le rappelle.
« Ou les deux battants… » les oreilles, bien sûr, on perd un peu l’audition.
La vieillesse ! On vieillit.
C’est ça le corps que nous aimons tant.
On va l’embellir, on va tout faire pour ne pas qu’il vieillisse, et en fait non, il vieillit.
Et Ecclésiaste dit au verset 8 Avant que le cordon d'argent se détache… Vous le savez il y a un cordon d’argent qui relie l’âme et l’esprit de l’Homme au corps physique.
Et la mort c’est quoi ? C’est la coupure de ce cordon.
Vous avez vu quand un enfant est dans le ventre de sa mère, il s’alimente par le cordon ombilical.
Il respire, non par ses propres poumons, mais par le cordon ombilical de sa mère.
Donc par le cordon ombilical, l’enfant s’alimente et respire.
Il utilise les organes vitaux pratiquement de sa mère pour pouvoir vivre.
A part le cœur, le cerveau… l’enfant profite des organes de sa mère pour pouvoir respirer, manger.
.
.
Mais par contre quand il sort du ventre, on coupe le cordon et l’enfant devient indépendant.
C’est l’image de la mort.
C’est quand on sort du monde… on ne peut pas sortir du monde et garder ce lien d’argent, ce cordon d’argent.
Quand on quitte le monde, notre mère, le cordon est coupé.
C’est la mort.
Et il dit « Avant que le cordon d'argent se détache, que le vase d'or se brise ».
Le vase c’est le corps de l’Homme.
Le vase d’or.
C’est un vase le corps humain.
« …que le seau se rompe sur la source… ».
Il n’y a plus la source de la vie, c’est fini.
« …et que la roue se casse sur la citerne…».
Donc la vie est, effectivement, comme une roue qui tourne.
Et il dit au verset 9 qui nous intéresse « Avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné ».
Et ça c’est terrible ! L’esprit humain.
Ce n’est pas le Saint Esprit.
« Et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné ».
Donc quand une personne décède, il y a la séparation de l’esprit et du corps physique.
Le corps retourne à la terre parce que la terre le réclame mais l'esprit, par contre, retourne à Dieu.
C’est-à-dire l’esprit humain retourne au monde spirituel mais s’il n’était pas nourrit, s’il n’était pas sanctifié, il repart de l’autre côté, en enfer.
On va prendre un passage dans Actes des apôtres chapitre 7.
On nous dit que l’esprit des croyants retourne à Dieu.
Actes 7 : 54 à 60 En entendant ces paroles, ils étaient furieux dans leur cœur, et ils grinçaient des dents contre lui.
Mais Étienne, rempli du Saint Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.
Et il dit: Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu.
Ils poussèrent alors de grands cris, en se bouchant les oreilles, et ils se précipitèrent tous ensemble sur lui, le traînèrent hors de la ville, et le lapidèrent.
Les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme nommé Saul.
Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait: Seigneur Jésus, reçois mon esprit! Seigneur Jésus reçois mon esprit.
Ce passage-là confirme bel et bien que Jésus est Dieu, parce qu’Ecclésiaste nous dit que l’esprit retourne à Dieu.
Un homme normal ne peut pas recevoir les esprits des hommes.
Je lisais tout à l’heure chez moi et le Seigneur a mis le doigt dessus et ça m’a fait sursauter.
J’ai dit « En tout cas merci Seigneur parce que tu es Dieu ».
Donc vous voyez Étienne remet son esprit à Christ avant sa mort.
Et le Seigneur sur la croix il avait dit quoi ? « Père, entre tes mains je remets mon esprit ».
Donc l’esprit de Yehoshua homme a été récupéré par le Père.
Et le corps de Yehoshua homme a été enterré.
Et ça c’est terrible ! Et donc il y a bien une vie après la mort.
La partie spirituelle s’en va, quitte la maison, quitte le tabernacle, son tabernacle donc le corps physique.
Et si nous sommes charnels nous allons trop nous arrêter sur… malheureusement les hommes s’arrêtent trop sur le corps physique, sur les apparences.
Et c’est pour cela que beaucoup de gens ne voient pas la gloire de Dieu.
Parce que nos esprits là, si tous nos esprits sortent de leur tabernacle, vous verrez qu’il n’y a ni blancs ni noirs… Ils sont tous pareils, transparents, c’est comme du vent.
Les esprits des saints sont brillants.
Il y en a qui brillent plus que d’autres en fonction de leur appel, de leur autorité, de leur vie de sanctification aussi qu’ils ont vécu sur terre, mais c’est la même chose, comme les étoiles.
Maintenant Dieu prend un esprit il le met, par exemple, quand une femme conçoit, et bien Dieu prend un esprit et il le met dans ce tabernacle.
Vous voyez ? C’est pour cela qu’il disait à Jérémie « Avant ta naissance je te connaissais.
Avant que tu sois formé dans le ventre de ta mère ».
Bah oui ! Il était un esprit, il l’a pris et hop.
Dieu crée les esprits et il leur donne des corps, des tabernacles.
« Allez ! Rentrez là-dedans ! ».
Quand ça rentre dans ce tabernacle ça devient blanc, noir, marron, chocolat et puis les enfants de Dieu soi-disant qui sont spirituels s’arrêtent sur les apparences.
« Ah c’est un blanc : ça ne m’intéresse pas ».
« Ah c’est un noir, c’est forcément un sorcier, ça ne m’intéresse pas ».
II/ LE TABERNACLE 2 Corinthiens 5 : 1 à 5 Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l'ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n'a pas été faite de main d'homme.
Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus.
Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.
Et celui qui nous a formés pour cela, c'est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l'Esprit.
Ça c’est terrible ce que Paul dit ici.
« Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons… ».
Nous qui ? Et bien nous, les esprits, pas nous, les corps physique.
Là c’est l’Homme spirituel qui parle ici.
Paul dit également dans 2 Corinthiens 4 :16 « Même si notre homme extérieur se détruit notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour ».
Il ne meurt pas.
Non ! C’est pour cela que les païens, leurs esprits ne vont jamais mourir, ils sont immortels.
Nous sommes immortels, pas éternels mais immortels, il faut le savoir, il y a une différence.
Dieu seul est éternel, c’est-à-dire qu’il n’a pas eu de commencement de vie, de fin de vie.
Mais nous nous sommes immortels.
L’âme est immortelle, l’esprit humain est immortel.
C’est-à-dire dès l’instant où le Seigneur l’a créé, il l’a créé pour ne plus qu’il meure.
Donc ça veut dire qu’il n’y aura pas d’annihilation, les esprits humains ne seront pas annihilés.
C’est fort comme terme ! Paul dit « Si cette tente où nous habitons sur la terre… ».
Donc Dieu a donné des tentes aux esprits que nous sommes pour que nous puissions mener une vie normale sur la terre.
Et cette tente s’appelle le corps physique.
Et en tant que maison de Dieu, en tant que tente de ton esprit, il faut en prendre soin.
Tu ne peux pas te permettre de manger n’importe comment, n’importe quoi.
Le Seigneur pendant la traversée du désert de Sinaï, il avait donné des prescriptions à Israël en leur demandant, en donnant des ordres, pour ne pas qu’ils consomment un certain nombre d’aliments.
Ce n’était pas parce qu’en consommant du porc, ils allaient en enfer, non ce n’est pas ça, c’est parce qu’il veillait à leur hygiène, à leur santé.
Il fallait que leur tente soit propre.
Alors ton corps physique est comme le tabernacle de Moïse, comme le temple de Salomon, c’est la même chose.
Le Seigneur dans Jean 2 disait « Détruisez ce temple et en trois jours je le reconstruis ».
C’est terrible ! Les gens ont cru qu’il parlait du temple de Salomon, de Zorobabel.
Il parlait de son corps et il l’appelle temple.
Si les chrétiens comprennent que leur corps physique est vraiment le tabernacle de leur esprit humain, ils ne feraient plus n’importe quoi, ils ne seraient même plus raciste, tribalistes… Vous comprenez ? Parce que c’est qu’une tente, quand on meurt, c’est fini, ça reste.
Après, dans le monde spirituel, il n’y a plus de différence, c’est fini tout ça.
C’est que des maisons, comme des maisons que vous avez, les trois pièces, quatre pièces… C’est pareil ! Et Paul utilise un terme, le même terme que Jean dans Apocalypse 21, et Paul dit « Aussi nous gémissons dans cette tente ».
Bah oui, on gémit dans cette tente, l’esprit humain souffre dans cette tente parce qu’il est comme enfermé à cause du péché, il est comme en prison.
C’est une tente qui veut tout le temps manger, qui veut tout le temps boire, qui veut tout le temps dormir, c’est ça la chair, le corps physique.
Rempli d’impuretés ! Tout le temps il faut se raser, aller au petit coin… c’est compliqué parce que la tente est trop exigeante.
Ce n’est pas possible ! On est fatigués ! Il faut se brosser les dents tous les jours, si tu ne le fais pas une fois, deux fois… ce n’est pas évident ! Les ongles, ça pousse… il faut veiller ! C'est ça le tabernacle, il faut veiller à chaque fois.
Les cheveux, ça pousse dans tous les sens.
C’est ça le corps de l’Homme.
On a un cœur qui bat chaque seconde, il faut surveiller sinon c’est l’infarctus.
Il est tellement faible ce tabernacle, il est tellement fragile, il n’aime pas souffrir… attention ! Il est tellement frileux.
Et Paul dit « Nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste ».
Donc ton corps est le domicile de ton esprit.
Provisoirement, Dieu l’a mis là.
C’est un domicile provisoire mais le véritable domicile de ton esprit c’est le ciel.
« Si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus.
Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie ».
Parce que cette tente, comme vous le savez, est mortelle.
Ce corps est mortel et il contient un esprit qui est immortel.
Alors imaginez maintenant le nombre de personnes qui vont plus prendre soin de ce corps mortel tout en négligeant la partie immortelle.
Et quand le corps meurt… Parce que le corps mortel que nous avons, cette tente, le Seigneur selon Psaume 90 : 7 à 11, le Seigneur a donné à cette tente une durée de vie limitée c’est-à-dire soixante-dix ans et pour les plus robustes c’est quatre-vingt ans.
Y’en a qui peuvent aller au-delà.
Donc imaginez, mes amis, les Hommes vont plus prendre soin de ce corps mortel, qui ne dure que soixante-dix ans et qui à tout moment peut se briser.
Tellement fragile ! On est là, on se prend la tête : « Non, je n’ai pas de travail.
Non mais ça ne va pas, je vais mourir… ».
Vous vous rendez compte frères et sœurs comment Satan nous aveugle là mes amis ? Et on va dire à ce corps mortel qui n’a que soixante-dix ans de vie, on lui dit « Tu vas passer de zéro à vingt-cinq ans à l’école », et là encore je suis gentil, en moyenne quoi.
Et tu dois te battre, te battre, te battre, pourquoi ? Pour un bout de papier qu’on appelle diplôme, que l’Homme a bien confectionné, décoré et à la fin de cette course difficile on va te sanctionner avec ce bout de papier et on t’acclame.
Et ça se trouve le lendemain de cette sanction, accident, paf, t’es parti ! Ensuite, deuxième course, il faut trouver du boulot.
Plein de soucis ! On commence à avoir des problèmes d’estomac, des problèmes de santé parce qu’on est mangé par les soucis.
« Ça ne va pas parce qu’on m’a dit qu’on est dans une société où si tu n’as pas ce bout de papier tu n’es pas considéré, si tu n’as pas de travail tu n’es pas considéré ».
Entre temps le corps s’abîme.
On est tellement charnels.
Et puis quand on a du boulot : « Ah merci, merci, merci ».
Et puis de temps à autre on prend ce corps on va l’amener à la plage, on va le faire bronzer.
Imagine tu prends ton esprit humain et tu l’enfermes dans ce corps, déjà il est enfermé, il souffre parce que lui il veut revêtir son domicile céleste.
Et toi tu l’enfermes là-dedans et puis tu le trimbales partout à la plage.
« Viens, on va bronzer ! ».
Et puis le corps en question te dit « Il faut me gaver bien comme il faut : du sucre matin, midi et soir, piment matin, midi, soir, mange n’importe comment ! ».
Même à quatre heures du matin tu vas manger.
Le corps ! Y a-t-il un corps qui réagit ici là ? Le corps te dit « Il me faut un peu de fumée ! ».
Alors c’est la cigarette ou le cigare, bien comme il faut.
Voilà comment nous sommes.
Et puis tu vois des gens, cinquante ans, il leur reste seulement vingt ans avant de basculer, mais ils sont en train de pleurer par rapport à leur avenir, la retraite.
« Il y a trop de plan sociaux… ».
Ils ne se rendent même pas compte que ce corps-là va un jour être enfermé dans quatre planches… fini ! On va creuser, on fait un petit trou et puis on te descend gentiment avec quelques fleurs.
On enterre… c’est fini ! Et puis en Afrique : RIP, Retour Interdit au Pays.
« Là-dedans c’était un grand professeur, il a fait trente ans d’études, il a laissé plein de maisons, il avait plein de projets… ».
Le corps ! Et puis le jour même, les vers de terre commencent à vouloir faire leur festin.
Les cheveux tombent, les beaux cheveux bruns, blonds, les beaux yeux bleus, verts… Fini ! Quand il pleut, l’eau parfois rentre dedans, le cercueil se remplit d’eau.
Maintenant, un mois après si on dit à la femme qui souffre parce qu’elle a perdu son mari, à l’homme qui souffre parce qu’il a perdu sa femme, si on lui dit « Ecoute, on va déterrer le corps de ta femme… ».
« Non, non, non, non ! ».
Vous avez vu quand Sarah est décédée, on nous dit qu’Abraham enterra le corps.
Vous n’avez pas vu quand quelqu’un décède, on dit « Son corps est là-bas ».
Même le français nous apprend qu’il y a une différence entre le corps physique et l’esprit.
Mais si quelqu’un décède on ne dit plus « Jacques est où ? ».
On ne peut pas dire que Jacques est dans la chambre à côté.
On dira « Le corps de Jacques est à côté ».
Pourquoi ? Parce que Jacques n’est plus dedans.
Bah oui ! Un jour l’Esprit m’a interpellé là-dessus, Il m’a dit « Vous ne vous rendez pas compte qu’en parlant cette langue vous allez comprendre qu’il y a une différence entre l’esprit et le corps physique ».
La mort, c’est le départ de l’esprit du corps, puis le corps reste là.
Jacques n’est plus là, Marie-Thérèse n’est plus là.
C’est fini ! C’est pour cela que, mes amis, il faut vraiment qu’on fasse attention parce que le corps amène beaucoup de gens en enfer.
Le corps veut de belles voitures, de belles maisons… le corps veut paraître.
Regardez toutes ces chaînes de télé où on fait l’apologie du corps humain.
Vous savez les Grecs, ils aimaient beaucoup la nudité, ils faisaient vraiment l’apologie de la nudité, du corps de l’Homme.
Et cette mentalité, cette influence Grecque a influencée nos cultures et du coup on adore la création, la créature plus que le Créateur.
Donc il y a tous ces produits de beauté qui sont vendus ici et là pour que les gens deviennent de plus en plus beaux.
C’est incroyable ! Mais c’est des gens qui vont être enterrés, des corps qui vont être enterrés.
C’est comme un véhicule, vous allez plus prendre soin de la carrosserie que du moteur mais la partie la plus importante c’est le moteur, et on ne se rend pas compte.
Nous allons prendre Luc chapitre 12 : 13 à 21 Quelqu'un dit à Jésus, du milieu de la foule: Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage.
14.
Jésus lui répondit: O homme, qui m'a établi pour être votre juge, ou pour faire vos partages? 15.
Puis il leur dit: Gardez-vous avec soin de toute avarice; car la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l'abondance.
16.
Et il leur dit cette parabole: Les terres d'un homme riche avaient beaucoup rapporté.
17.
Et il raisonnait en lui-même, disant: Que ferai-je? Car je n'ai pas de place pour serrer ma récolte.
18.
Voici, dit-il, ce que je ferai: j'abattrai mes greniers, j'en bâtirai de plus grands, j'y amasserai toute ma récolte et tous mes biens; 19.
Et je dirai à mon âme: Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi.
20.
Mais Dieu lui dit: Insensé! Cette nuit même ton âme te sera redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il? 21.
Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n'est pas riche pour Dieu.
Vous voyez ? Cet homme n’avait pas compris que son corps physique n’était rien d’autre qu’une tente qui abritait l’esprit, son esprit humain.
Et pendant toute sa vie, il n’a pas pris soin de son esprit.
Il a nourri plus son corps physique et lui a donné toutes sortes de biens, de belles voitures, de belles maisons… Et il dira un jour à son âme « Mon âme repose toi, profite bien de cette richesse » et Dieu lui dit « Cette nuit même ton âme te sera redemandée ».
Et il est mort ! Il y a une autre histoire concernant la mort qui me parle énormément, qui est très, très parlante dans Luc chapitre 16 : 19 « Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.
20.
Un pauvre, nommé Lazare, était c